• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Arkéa : indépendantistes, on ne vous entend plus

Arkéa : indépendantistes, on ne vous entend plus

D’ordinaire avares en pressions en tout genre, notre direction — Jean-Pierre Denis et Ronan Le Moal — et ses hommes de main ne sont plus si prompts à faire la promotion de leur projet d’indépendance en interne. Se sont-ils (enfin) rendu compte de la bêtise de celui-ci ?

Ils sont parvenus à obliger la majeure partie d’entre nous (pas moi) à aller manifester pour défendre leurs rêves capitalistiques, nous ont clairement fait comprendre que ne pas adhérer à leur projet signifiait la fin de notre carrière et ont cherché à nous faire croire que ce dernier avait vu le jour dans un seul but : défendre l’emploi de notre région, la Bretagne.

Mais depuis « la première manif payée par une banque » (Le Parisien), Jean-Pierre Denis et Ronan Le Moal n’ont fait que trébucher ! La Banque Centrale européenne et la Banque de France leur ont à maintes reprises demandé de revoir leur copie — ces derniers étant incapables de présenter un projet d’indépendance viable — avant de les contraindre à reconnaître noir sur blanc les risques liés à celui-ci.

Conséquences funestes de la perte de la marque « Crédit Mutuel » — la préférée des Français —, la future concurrence de nouvelles agences Crédit Mutuel en Bretagne ou encore le sombre avenir réservé aux caisses locales, notre direction a dû dévoiler ce qu’elle tenait le plus à cacher. Dans ce document, celle-ci va même jusqu’à reconnaître qu’elle « ne peut garantir que le projet sera conduit à son terme » !

Serait-ce là, la raison pour laquelle notre direction et ses sbires, d’ordinaire si prompts à promouvoir leur projet, sont étrangement silencieux sur le sujet depuis plusieurs semaines ? La raison l’aurait-elle emporté sur les rêves capitalistiques de Jean-Pierre Denis et Ronan Le Moal ?

Car oui, c’est silence radio sur le sujet depuis quelque temps. Fini les mails de « motivation » et de justification. Jean-Pierre Denis et Ronan Le Moal avaient affirmé il y a quelques mois travailler (encore) à un projet à présenter aux autorités, dont on attend encore de voir la couleur.

Autre preuve que le camouflet n’est plus très loin : nos deux patrons clamaient avec fierté, après le premier vote des caisses locales concernant l’indépendance — si on peut appeler ça un « vote » au regard des conditions entourant le scrutin —, en avril 2018, qu’un nouveau vote, définitif cette fois, aurait lieu à l’automne de la même année. Mais ces derniers ont dû se raviser une première fois en affirmant que celui-ci se tiendrait finalement courant 2019, et aujourd’hui impossible de savoir s’il aura vraiment lieu.

Pendant ce temps-là, les véritables desseins de Jean-Pierre Denis et Ronan Le Moal émergent dans la presse : maximisation des profits, introduction en bourse, acoquinage avec François Fillon… Ils n’ont cure de l’emploi en Bretagne, contrairement à ce qu’ils ont pu rabâcher par le passé.

Les masques tombent.


Moyenne des avis sur cet article :  2.5/5   (2 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    



    • Cadoudal Cadoudal 25 juin 11:35

      Il faut revoter comme pour le brexit ?

      https://www.letelegramme.fr/economie/credit-mutuel-arkea-bataille-sur-l-emploi-du-nom-18-06-2019-12315271.php

      Vous reste plus qu’a dénoncer Jean Pierre Denis, je suis sur qu’il lui arrive de s’engueuler avec sa femme comme Boris Johnson...lol...


      • Cadoudal Cadoudal 25 juin 11:41

        @Cadoudal
        « Le groupe Arkéa est l’établissement bancaire français dont les revenus ont le plus progressé au cours des dix dernières années », clame la banque bretonne. Une bonne santé qui se traduit aussi en termes d’emplois. Arkéa, composé des réseaux du Crédit Mutuel de Bretagne, du Sud-Ouest et du Massif Central ainsi que d’une trentaine de filiales spécialisées (Fortuneo, Suravenir…) compte aujourd’hui près de 10 500 salariés, après avoir recruté 837 personnes en CDI en 2018. Depuis 2008, ses effectifs ont augmenté de 36 %.

        https://www.letelegramme.fr/tag/arkea

        Ça fait chier les syndicats, la franc maçonnerie Bretonne et les apparatchiks socialistes, c’est que ça doit pas être une si mauvaise idée...lol...

        L’ancienne Garde des Sceaux, qui a créé cette association en juillet dernier, milite pour le maintien du Crédit mutuel Arkéa au sein de la Confédération nationale du groupe bancaire.

        https://www.letelegramme.fr/economie/restons-mutualistes-reunion-d-information-a-brest-ce-mercredi-18-03-2019-12235624.php


      • Aimable 25 juin 15:07

        Pour les indépendantistes et leurs ambitions personnelles ( qui cache toujours quelque chose ) , il vaut mieux êtres les 1ers dans leur village que les seconds a Paris .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

BretonEnColère


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès