• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Arrière cuisine politique

Arrière cuisine politique

J’ai pas rêvé !

Le débat sur des thèmes qui précisément ne devaient pas en comporter est relancé. Cependant ils le sont avec une nouvelle forme de communication totalement décomplexée. Pourquoi ?

Et de deux… au moins.

La droite de la droite, voire l’extrême de la droite, aspire - avantageusement et fort intelligemment - par un curieux effet courant d’air, certains relayeurs médiatiques qui jouent sur une période de perte de confiance envers les grands politiques de pouvoir. Alain Soral, caution intellectuelle de gauche, a épousé les thèses de Jean-Marie Le Pen peu avant les élections présidentielles de 2007 en disant je cite : « il était presque de mon devoir moral, en tant qu’homme de gauche, d’aller renforcer l’aile gauche de ce mouvement ».

Maintenant Robert Ménard fait de même, et affiche ses idées depuis le mois de décembre 2010 sur, entre autre, la peine de mort. Il offre une avantageuse tribune sur ce thème controversé, tout en aménageant insidieusement l’ancrage nécessaire d’un parti politique d’extrême droite dans une opinion politiquement égarée. 

Jouissant d’une image médiatique flatteuse d’ancien président de l’ONG, RSF (Reporter Sans Frontière) – caution morale d’une cause engagée et juste - et jouissant également d’espaces d’expression sur RTL et I télé, il use de la liberté d’antenne qui est la sienne, pour distiller dans un écran de fumée dialectique, des thèses pour le moins équivoques. Le « clash » du lundi 11 avril dans l’émission d’Yves Calvi « à mots croisés » entre Robert Ménard et Edwy Plenel n’est rien moins qu’une toute petite piqûre sur l’avant-bras pour voir comment réagit le corps social. Mais cette démonstration médiatique montre également à quel point, l’usage des agitateurs d’idées comme ce mardi sur France Inter à 7h50 entre Pascale Clark et le décidément omniprésent Robert Ménard, sert une politique populiste dont la victimisation est la figure de proue. L’agitation médiatique planifiée et organisée sert toujours plus la frange extrémiste, en cristallisant à travers ses excès, les rancoeurs et les bas instincts.

Que fait donc Marianne ? Rien pour le moment, elle regarde passer les ballons sondes des discours décomplexés.

Au-delà du phénomène médiatique, épiphénomène s’il en est, c’est bien de la stratégie marketing des partis politiques dont il est question. Si ces propos sont inquiétants, ils ne sont que broutille apparente en regard de ce qui se prépare dans les sièges des partis, pour faire et défaire les opinions.

Le débat savamment orchestré par moult conseils en communication et penseurs éclairés du marketing agit, à l’heure d’une précampagne électorale, comme une forme de test en miniature exercé sur les opinions publiques. Par l’intermédiaire de ces ballons sondes, l’objectif non avoué est d’analyser la forme, mais surtout l’ampleur des réactions qui vont en découler. Ne soyons pas naïfs, certaines enquêtes ne vont pas tarder à apparaître pour évaluer l’intérêt des français sur le rétablissement de la peine de mort, et si elle doit être rétablie, sous quelles conditions sa réintroduction peut-elle être supportée par la majorité des citoyens. Il en ira de même pour l’immigration, la laïcité, etc.

Mes amis, adoptons pour commencer les idées de Stéphane Hessel sur l’indignation et restons vigilants. Sachons reconnaître à travers une dialectique décomplexée et une outrance calculée, ce qui se cache réellement derrière le langage de la victimisation.

Les prochains mois seront les mois de l’apostasie. Le reniement des valeurs de la République n’aura peut-être jamais été aussi grand.

 Patrick Louart


Moyenne des avis sur cet article :  3.86/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • Kalevala 20 avril 2011 02:10

    Merci pour votre hypothèse, je l’avais remarquez il y a quelque temps suis à une remarque sur un site où j’avais déclarer que les responsables parlementaires UNP ,c’était lancer dans des petites phases d’initiatives a d’ ombraient en réalité le FN , suite à cette remarque j’ai remarque qui à eu un silence radio de ses parlementaires. Je ne sais si, ma remarque à été lue, mais indirectement je suis sur qu’il y a une lecture constante de tous les forums et que nos bavardage est du pain bénis pour nous fomentez une élection tronquer et de nous forcez la main dans ceux qu’ils veulent.
    Il y a aussi que depuis fin 2009, j’ai eu une information privé d’un cadre d’une grand entreprise Française que les élections 2012 est Marine Le Pen et Stauss Kahn, Donc 3 ans avant les échéances ce qui veux dire que dans leurs QG les grandes entreprises se prépare à cette éventualité.
    On peut aussi se demandez si le nombres toujours croissant de chômeur ne vont pas joués pour imposé le coup forcer qui est en train de venir. 

    Avec l’affaire du gaz de schistes, il est pâtant, il a été mener à ce qui est la plus grande réaction, le but est de donner une force aux écolo pour l’alliance future avec Stauss Kahn.

    Nous assistions aujourd’hui à la mise à mort, mais dans tous cela il y a toujours un grains de sable , toujours un imprévue qui fait il peuvent emporter une manche ce n’est pas dit qu’il remporte la mise.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON









Palmarès



Partenaires