• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Assad a-t-il ou non utilisé des armes chimiques ?

Assad a-t-il ou non utilisé des armes chimiques ?

 Les Etats-Unis doivent-ils ou non intervenir en Syrie et quand ? c’est la question qui divise actuellement l’opinion internationale. Un certain nombre d’observateurs dénient aux présidents Obama et Hollande le droit de punir à leur gré, qui ils veulent et quand ils veulent. Cela reviendrait tout simplement, dit-on, à accorder aux grandes puissances des prérogatives trop élargies, incontrôlables et créerait une jurisprudence dangereuse pour l’avenir de l’humanité. 

 D’autres voix s’élèvent, par contre çà et là, de par le monde, pour exprimer leur inquiétude et leur désarroi devant les massacres occasionnés par le conflit syrien : plus de 110.000 morts, des milliers de blessés, deux millions de réfugiés dans les pays voisin (certains parlent même de 6 millions), un état en ruine avec une population affamée, des écoles fermées, des bombardements quotidiens, une absence totale de libertés et une pénurie de produits alimentaires, bref une Syrie où ils est devenu pratiquement impossible de vivre. Devant cette situation dramatique et confuse, les avis et les réactions restent très partagés, souvent même opposés d’un clan à un autre.

 La position de l’Occident est connue : Bachar Al Assad est l’allié traditionnel de Moscou et de Téhéran. Son régime est un point noir sur la carte du Moyen Orient, une gêne et un obstacle qu’il convient absolument d’éliminer. Les alliés arabes qui soutiennent Washington l’Arabie saoudite en premier lieu, ainsi que le Kuweit, les Emirats, la Jordanie sont connus pour être des Sunnites opposés historiquement et éternellement aux Chiites Iraniens et leurs amis syriens et du Hisboullah qui risquent de devenir avec le temps, un danger potentiel pour leurs riches royaumes. D’où cette alliance USA/Pays du Golfe qui a reçu la bénédiction d’Israël.

 Les adeptes qui soutiennent le président syrien assurent qu’Al Assad n’a jamais cherché à faire la guerre à son peuple. Selon eux, le pays vivait en paix et dans la prospérité, du moins en comparaison avec les autres pays du tiers monde, jusqu’à ce que les Occidentaux créent, organisent et arment une opposition hostile au régime pour se débarrasser de cet homme qui constitue une entrave aux intérêts américains dans la région. Cette affaire des armes chimiques a été inventée, fait-on remarquer, pour déséquilibrer les forces en présence à l’avantage des insurgés.

 La question qui préoccupe actuellement la communauté internationale est de savoir si réellement Bachar Al Assad a, OUI OU NON, utilisé des gaz contre son peuple. Dans la confirmation de cette hypothèse, le président Al Assad sera à coup sûr, condamné par le monde entier. Même ses soutiens les plus fidèles ne trouveront pas d’arguments valables pour lui venir en aide. En attendant tout un chacun se demande avec une attention particulière, pourquoi les USA sont tellement impatients et pressés pour frapper et semblent même appréhender un résultat négatif des experts chargés d’examiner les échantillons relevés en Syrie.

 Selon le JDD du 3 septembre, le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-Moon a "semblé critiquer la volonté affichée par les Etats-Unis de s’engager si nécessaire dans une opération militaire en Syrie sans aval préalable de l’ONU″. La même attitude est également adoptée par la Russie, l’Egypte, la Libye, et plusieurs personnalités politiques dont les dirigeants de l’UMP, Madame Le Pen, J.L. Mélenchon et bien d’autres encore sans parler de la grande majorité des citoyens arabes qui exigent l’attente des résultats des experts avant toute décision d’intervention et ce, afin d’éviter tour risque de déstabilisation de la région.


Moyenne des avis sur cet article :  3.62/5   (29 votes)




Réagissez à l'article

32 réactions à cet article    


  • Sarah 6 septembre 2013 13:33

    Depuis le début de l’année, avec la fixation unilatérale par les USA d’une prétendue « ligne rouge à ne pas franchir » et plus encore depuis le 21 août, l’opinion publique s’est laissée enfermée dans un choix binaire : soit il n’y a pas de gaz et on ne fait rien, soit il y en a et on attaque.

    Il est dangereux de se laisser enfermer dans ce conditionnement des esprits : si des « preuves », réelles ou fabriquées, de l’utilisation par la Syrie étaient présentées, l’argument des opposants à la guerre, basé jusqu’à présent exclusivement sur l’absence de preuves de l’utilisation par l’armée syrienne, tomberait automatiquement. 

    Cet argument ne suffit donc pas pour s’opposer à la guerre contre la Syrie.


    Faisons-nous l’avocat du diable : quand bien même l’armée syrienne aurait employé l’arme chimique, serait-ce une raison pour lui faire la guerre ? Si la Syrie avait attaqué un autre pays, peut-être, mais là ? Cela s’est passé sur son propre sol ! Et peut-être, le comble, par des mercenaires étrangers utilisant du gaz fourni par ceux qui les paient !

    La guerre du Vietnam a été la plus grande guerre chimique de l’histoire. Les effets de l’Agent orange se font sentir encore aujourd’hui : 1 million de personnes affectées.

    Les obus en uranium appauvri sont aussi une arme chimique - interdite par la Convention de Genève : Serbie, Kossovo, Irak. Des centaines de milliers de personnes atteintes et les sols contaminés pour très longtemps.


    De plus, on a appris récemment que le gaz de combat sarin avait aussi été utilisé par les USA au Vietnam.


    Quelle puissance jugera et « punira » le gouvernement US ?


    Supposons que les USA et la France attaquent la Syrie ; combien de syriens mourront des futurs bombardement, en partie chimique avec l’uranium appauvri ?


    • Buddha 6 septembre 2013 14:36

      que du bons sens...merci smiley


    • vesjem vesjem 6 septembre 2013 17:51

      « De plus, on a appris récemment que le gaz de combat sarin avait aussi été utilisé par les USA au Vietnam. »
      on le sais depuis plusieurs années (gaz fabriqué par monsanto)


    • Jurassix Jurassix 7 septembre 2013 09:16

      Pour ma part, ce qui me derangerai plutot serait une inaction. On ne peut pas, on n’a pas le droit de laisser un gouvernement utiliser des armes chimiques, et si l’ONU ne suit pas, on doit le faire sans leur aval.

      Cependant, il faut 2 choses pour qu’une action sans l’ONU soit legitime :
      1 : qu’il y ait bien des armes chimiques qui aient ete utilisees. Et ca, c’est aux observateurs de l’ONU d’en donner la preuve.
      2 : que ces armes aient ete utilisees exclusivement par Assad. Il n’est pas improbables que les « liberateurs » encenses par le presse francaise, dont les rang semblent etre composes en grande partie d’islamiste extremistes, aient profites de quelques armes chimiques pour obtenir une aide de l’ennemi etat-uniens.

      A ceux qui font le parallele avec le refus francais d’intervenir en Irak, la situation etait bien plus aisee, les pro-intervention n’ayant aucune preuve formelle de presence d’armes de destruction massive...

    • Cédric Moreau Cédric Moreau 7 septembre 2013 13:10

      @Jurassix : ben voyons ... les bombes et compagnie ça ne pose pas de problème, par contre les armes chimiques ah là non faut pas déconner, ça dépasse les bornes ! Quelle hypocrisie.


      La guerre et les armes en général, qu’elles soient de destruction massive ou pas, sont une connerie.

    • Massada Massada 6 septembre 2013 15:40

      Assad a-t-il ou non utilisé des armes chimiques ? OUI


      Les Etats-Unis doivent-ils ou non intervenir en Syrie ? NON


      • antyreac 6 septembre 2013 16:35

        Ça pourrait être favorable pour le processus de la paix dans la région si l’action est rondement menée cad destitution de assad et organisation des élections démocratiques et enfin l’interdiction des partis islamiques


        sinon c’est une guerre civil qui pourrait s’éterniser avec ses incertitudes pour tous les pays de la région

      • Buddha 6 septembre 2013 17:46

         

        l’Amérique , l’Israël ont il déjà utilisé des armes chimiques ? OUI


        doit on ou non intervenir conte ces deux pays ? OUI....


      • Yohan Yohan 6 septembre 2013 17:53

        T’étais sur place pour être aussi sûr ?


      • Massada Massada 7 septembre 2013 09:10
        l’Amérique , l’Israël ont il déjà utilisé des armes chimiques ? OUI
        doit on ou non intervenir conte ces deux pays ? OUI...

        Mais venez donc, on a de quoi bien vous recevoir smiley smiley


      • Buddha 7 septembre 2013 14:55

         Merci de confirmer .... smiley


      • doctorix doctorix 6 septembre 2013 17:18

        Je l’ai déja glissé, mais c’est ce que je peux dire de mieux : alors je le remets (agrémenté d’un petit ajout). Pardon pour ceux qui l’ont lu déjà.


        Bonjour, je suis Bachar El Assad.

        Il y a deux ans, j’ai eu affaire à une contestation populaire pacifique, me demandant d’accélérer les réformes. Des djihadistes se sont mêmés à ces manifestations, assassinant à coup de snippers aussi bien ma police que les manifestants pour semer le chaos. Il y a eu des morts, comme il y en aurait eu si une telle manifestation infiltrée par des assassins avait eu lieu entre la République et la Bastille.

        Toute la presse internationale aux ordres s’est liguée contre moi.

        J’ai rétabli un semblant d’ordre comme j’ai pu, avec le soutien de ma population, qui s’est rassemblée au nombre de deux millions pour me soutenir. Les violences se sont poursuivies, avec des terroristes lourdement armés par des nations hostiles.

        J’ai proposée une constitution à mon peuple qui n’a rien à envier à celles des démocraties occidentales, et ce peuple l’a adoptée à 58%.

        Depuis le début de l’année, ce sont au moins quatre raids israéliens qui se sont acharnés sur mon territoire (un en Janvier, deux an avril et un en Mai) avec des avions de combat qui ont survolé mon palais, tuant au moins 45 de mes soldats et détruisant nos installations. Cela n’a provoqué aucune protestation de qui que ce soit en Occident. Pas un mot de l’ONU (ce qui ne changerait d’ailleurs par grand-chose, Israël se foutant comme de l’an 40 des innombrables condamnations que l’ONU a prononcé contre elle depuis 50 ans).

        Imaginons qu’un pays voisin de la France ait la même initiative, et que des Mig viennent survoler l’Elysée , et bombarder Saclay par exemple...Non, c’est inimaginable. Mais c’est pourtant notre lot quotidien.

        Maintenant, nous sommes le 20 Août 2013. J’ai encore le soutien de la Russie et de la Chine.

        Les émissaires de l’ONU sont présents sur le territoire, et je leur ai donné toute liberté pour faire une inspection.

        Obama a dit que la ligne rouge, c’était l’usage d’armes chimiques (c’est vrai, j’en ai, la Grande Bretagne m’en a fourni, et je n’ai pas signé la convention qui l’interdit ; mais je n’ai pas de bombe atomique et mon ennemi Israël, soutenu par les USA, possède un armement démentiel : je n’ai donc pas d’autre choix pour le maintenir à distance). Les propos d’Obama, c’est un peu comme de dire aux djihadistes : envoyez la purée si vous voulez qu’on puisse intervenir...

        Je sais donc tout cela.

        Et demain matin à l’aube, je vais chosir pour cible 1500 civils innocents (alors que j’ai pour adversaires 65.000 mercenaires envoyés par les émirats), et je vais leur balancer sur la tronche des nuages de gaz sarin. J’y perdrai encore un peu de ma crédibilité internationale, je risque de perdre les appuis de la Russie et de la Chine, ainsi que le soutien de ma population, je risque de voir bombarder mon palais, mais je vais le faire quand même.

        Ensuite, je tirerai sur les émissaires de l’ONU, pour faire bonne mesure.

        C’est comme ça, non seulement je suis un tyran sanguinaire, mais en plus, je suis un peu con.


        • vesjem vesjem 6 septembre 2013 17:45

          encore parfait , doctorix ; c’est une bonne histoire


        • agent orange agent orange 7 septembre 2013 05:10

          doctorix

          Excellent... smiley


        • caramico 7 septembre 2013 10:47

          Et 70% des français sont aussi un peu « cons » de ne pas croire à la version officielle concoctée par nos merdias.

          Quand même, ayez pitié d’eux, regardez comme ils s’échinent à faire passer la voix de leur maitre.

        • Valas Valas 7 septembre 2013 12:27

          Excellent Doctorix, c’est tout à fait ça !



          • Buddha 6 septembre 2013 17:34

            Réponse de putin

            ici :

            Putin : Syria chemical attack is ‘rebels’ provocation in hope of intervention’.

            • Buddha 6 septembre 2013 17:35

              Poutine : l’attaque chimique en Syrie est une provocation des rebelles dans l’espoir d’une intervention...


              • Yohan Yohan 6 septembre 2013 17:51

                Regardons plus loin puisqu’il sera difficile sinon impossible de savoir qui a réellement utilisé les gaz chimiques. Objectivement, en s’attaquant à Assad, Hollande sert directement les intérêts d’Al Qaida, comprenne qui peut après l’intervention au Mali.


                • Vipère Vipère 7 septembre 2013 12:10

                  Al Quaida ?


                  vous avez dit Al Quaida, les va-t-en gerrre occidentaux, nous ressortent à chaque guerre ce vieil épouvatail !

                • Vipère Vipère 7 septembre 2013 12:11

                  et atlantistes !


                • almodis 6 septembre 2013 18:24

                  les chiffres des victimes donnés par l’OSDH sont parlants :




                  • almodis 6 septembre 2013 18:27

                    ( mauvaise manip’ ! )


                    la moitié des morts sont des MILITAIRES  pro ou anti régime .

                    ( ce qui n’enlève rien à l’horreur . )

                    • lambda 6 septembre 2013 19:06

                       «  »Kerry ment et il le sait«  » ::



                      • smilodon smilodon 6 septembre 2013 19:34

                        « L’Occident » ne pourra jamais résoudre les problèmes de « l »orient«  !....Y’a entre ces 2 mots la même différence qu’il y a entre »liberté« et »servitudes«  !..... Un »concept" différent de l’humanité !..... L’orient, qu’il soit lointain, moyen ou proche, n’a que 2 choix : Dictature LAIQUE, ou dictature RELIGIEUSE !!... Rien d’autre !..... Adishatz.


                        • Ricquet Ricquet 7 septembre 2013 10:36

                          « Assad a-t-il ou non utilisé des armes chimiques ? »

                          Cette question est devenue à présent inconséquente en vertu du proverbe :
                          « Qui veut tuer son chien l’accuse d’avoir la rage. »
                          Ils ont décidé qu’Assad avait la rage, la peste et le choléra..., et qu’importe son bilan ou sa sagesse : Il doit être éradiqué pour que demain l’Iran passe à la trappe à son tour...
                           smiley
                          Les mensonges fleurissent entre les doigts des néolibéraux depuis si longtemps.
                          Ils ont beau être dénoncé, connu, rien ne corrompt le mensonge puisqu’il est distillé dans les veines de la république et des organes de propagande qui claironent la rage à l’unisson.

                          • Crab2 7 septembre 2013 10:54

                            Islamistes en Syrie


                            Qui est le véritable ennemi ?

                            En Égypte ou en Tunisie les populations ont entrepris de dé-islamiser leur pays, il semble que le gouvernement français n’a toujours pas pris la mesure de la situation réelle en Syrie

                            Quand F. Hollande et son gouvernement comprendront-il que les laïcs, en Syrie, après deux années de guerre civile, sont minoritaire parmi les forces de la rébellion et qu’il faut prendre des distances avec tout ce qui de près ou de loin se réclame avec les armes ou même sans les armes à la main de l’islamisme


                            Suite :

                            http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2013/09/07/islamistes-en-syrie-5158250.html



                          • viva 7 septembre 2013 10:55

                            Il y a des évidences incontournables. A qui profite le crime. Certainement pas au gouvernement légitime Syrien.


                            Pas besoin d’aller chercher plus loin.

                            • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 7 septembre 2013 11:24
                              « Assad a-t-il ou non utilisé des armes chimiques ? »

                              On s’en fout, on va de toute façon bombarder sa population pour la faire entrer dans la démocratie malgré elle. Ils nous remercieront plus tard, quand ils comprendront qu’on fait ça pour leur bien. .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

ABOUHAMZA


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès