• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Astrophysique

Astrophysique

Hypothèse de Cursoux : l’Univers est en création permanente.

Le monde de la physique a ceci de particulier qu’il produit une importante littérature de vulgarisation qui permet au béotien un peu curieux de suivre les problématiques, la formulation des hypothèses et le résultat des expériences. Sans rien comprendre des mathématiques et des techniques mises en jeu. Ni beaucoup des théories, des lois et autres phénomènes. Ne se pose-t-il pas les mêmes questions que les plus pointus des physiciens ? Et n’attend-il pas des réponses aux mêmes questions existentielles ?

On va mettre de côté la question du « pourquoi » pour s’en tenir à celle du « comment » : pourquoi quelque chose plutôt que rien ? parce que répond l’enfant… et nous aussi. Mais celle du « comment » permet de faire des hypothèses et des expériences… et on avance : depuis les Grecs – les Euclide, Pythagore, Héraclite, Parménide, Démocrite… et quelques autres sans oublier les deux piliers que sont Platon et Aristote – il y a eu des physiciens-mathématiciens et aussi philosophes – Copernic, Galilée, Newton, Maxwell… et plus près de nous Einstein bien sûr, mais aussi Dirac, Planck, Pauli, Poincaré, Langevin etc., (cf. : Wikipedia) qui nous ont amené à une compréhension du monde physique et à la formulation de lois aussi bien dans l’infiniment grand et l’infiniment petit, l’espace quantique Evidemment la recherche continue car plus on avance plus l’horizon de la connaissance recule…

Les deux plus récentes découvertes : au Cern le Boson de Higgs, les ondes gravitationnelles par les membres de Ligo (USA) et Vigo (Europe) ; les hypothèses faites par Higgs et Einstein sont validées ! Bingo, prix Nobel pour le premier !

Mais le jeu des hypothèses ne fait que reprendre de plus bel ! La théorie des cordes par exemple en produit plus qu’elle n’en contient ; et dans l’infiniment grand on est perplexe devant les Trous Noirs qui fument selon Hawking, les explosions, l’expansion etc. Quid des multivers ? Et avant le Big Bang, what ? Le vide quantique plein d’énergie… ? Particules, énergie, masse, célérité ? Ouff !

Mais chacun peut faire ses hypothèses (en prenant le risque d’être ridicule aux yeux des spécialistes). Voici la mienne :

Hypothèse de Cursoux : le Big Bang n’est pas l’instant de la création de l’Univers, car l’Univers est en création permanente. Il se détruit par les Trous Noirs qui alimentent le vide quantique… d’où sortent des particules nouvelles qui alimentent la masse et l’énergie de l’Univers. L’Univers a toujours été là… et on ne voit pas pourquoi il serait limité dans l’espace et le temps (deux mots à manier avec précaution, et pris ici dans leurs sens vulgaires). Il est difficile de concevoir un univers sans limite, mais n’est-il pas tout aussi difficile de le concevoir limité ? Ce que nous appelons le Big Bang ne serait donc qu’un point singulier de cette création permanente, le plus proche de nous à 13,5 milliards d’années lumières, qui n’a ni origine ni fin. N’a-t-on pas d’ailleurs eu parfois l’impression de recevoir de la lumière provenant de plus loin !

Reste la question du « pourquoi »… Mais là c’est de la philo ! Vous avez 4 heures.


Moyenne des avis sur cet article :  3.29/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • Gollum Gollum 26 février 2018 15:22

    J’ai trouvé très bonne votre hypothèse de Cursoux… mais je la connaissais déjà..


    Pour la bonne raison qu’elle n’est en aucun cas l’hypothèse de Cursoux. 

    On a été conduit à la vision de plusieurs Big Bang au sein d’un même espace à cause de la théorie de l’inflation (pas celle de Rachida..), ce qui implique en effet, plusieurs Univers au sein d’un même espace. Plusieurs Big Bang dans l’espace, mais aussi dans le temps…

    Donc on en revient (ô divine surprise) à la vision des Anciens d’un Univers perpétuel, infini, et de nature cyclique…

    Ce qui d’un point de vue philosophique est bien plus satisfaisant. D’un point de vue religieux, et uniquement pour le rameau issu d’Abraham, ça va être plus difficile à avaler. Je compatis.

    Voir Aurélien Barrault qui en parle… de votre hypothèse Cursoux. smiley

    • GéraldCursoux GéraldCursoux 26 février 2018 16:26

      Merci pour ce commentaire.

      Oui, j’ai cédé à la tentation de la notoriété en mettant mon nom à cette hypothèse... sans illusion d’ailleurs, car on peut vérifier que tout ce qu’on croit penser de nouveau l’a déjà été !

      Mais je suis arrivé à cette formulation à la suite de quelques lectures récentes. Je n’ai donc plus de problèmes avec les origines et les fins, ni avec l’illimité... et je dors mieux !


      • Gollum Gollum 27 février 2018 11:19

        @GéraldCursoux

        Bah… Je vous absous, mon fils, d’avoir cédé à la tentation…

        Mais figurez-vous que je n’ai jamais adhéré au Big Bang véritablement. Cette idée d’un Univers qui a un début et donc une fin ne me satisfaisait guère…

        J’étais, au fond de moi, persuadé que ce modèle s’effondrerait un jour. J’ai donc été en attente.

        J’avoue donc avoir quelque peu jubilé quand j’ai vu que l’on s’acheminait doucement vers un Univers infini, spatialement et temporellement…

        Un grand bol d’air pur. Sauf pour les esprits religieux issus du rameau d’Abraham qui se trouvent privés, du coup, des fins dernières, et de la fin définitive du Mal…

        Par contre le nouveau modèle colle à merveille avec la cosmogonie hindoue.

      • GéraldCursoux GéraldCursoux 27 février 2018 12:23

        @Gollum
        Merci mon père de cette absolution... A la résurrection des corps je vous revaudrai ça ! (2 r à résurrection). En espérant sortir en bon état du vide quantique où nous sommes condamnés d’aller... Comme ils sont heureux ceux qui ont des croyances, qui pratiquent l’anthropomorphisme en faisant Dieu à leur image, qui croient au père et à la mère Noël ! Etc.


      • Doume65 27 février 2018 21:28

        @GéraldCursoux
        « Mais je suis arrivé à cette formulation à la suite de quelques lectures récentes »
        Un des derniers Science & Vie, par exemple axé sur les trous noirs ?


      • baldis30 27 février 2018 10:00

        bonjour,

        je trouve l’article excellent surtout par sa dernière ligne et le paragraphe qui la précède.

        je me permets de commenter d’abord ce paragraphe : en effet et comme je l’ai souligné dans d’autres interventions on oublie de dire que parmi les modèles cosmologiques il y a des modèles « pulsants » i.e. des modèles où alternativement l’univers se trouve en expansion et en contraction : Gamow fut l’un des premiers à le signaler .. Et dans un cours de R.G. bien poussé sur le plan cosmologique cela figure noir sur blanc ( exemple dans le « vieux » Charron de R.G., mais est écarté comme d’autres dans le Landau qui s’arrête avant les modèles cosmologiques à constante ou plus complexes) !

        De même dans l’une de ses premières publications Shu, dont j’ai parlé dans d’autres sujets connexes, met en avant tous les modèles « statique, en expansion et pulsant » .. outre les publications sur arXiv ce sont des études qui passent tout de même dans les C.R. d’Académies des sciences.... 

        Sur le plan de la philo... il est évident que le problème de l’origine ne se pose plus en matière de création ex-nihilo ....Comme aurait dit Ubu ....rrrrdddd....ils vont m’mposer l’absence de Dieu !


        • GéraldCursoux GéraldCursoux 27 février 2018 12:25

          @baldis30
          Excellent... je retiens le mot ! Mais je n’ai eu que 2 lecteurs ! Parler de fesses est plus porteur...

          Bien à vous


        • rhea 1481971 27 février 2018 12:37


          • L’univers oscille entre un univers fermé et un univers ouvert.
          • Quelle et la fréquence ?

          • baldis30 27 février 2018 20:28

            @rhea 1481971
            bonsoir,

            de mémoire donc cela peut défaillir, l’épisode entre expansion et régression serait de l’ordre de 150 milliards d’années ... pour des études qui ne relèvent pas de l’incantation !


          • Zolko Zolko 27 février 2018 12:42

            Reste la question du « pourquoi »…
             
            ah mais ça, on sait : c’était pour répondre à la grande question sur la vie, l’univers et le reste. Et on connaît d’ailleurs la réponse à cette question. Vous n’avez pas l’air de vous intéresser réellement à l’astrophysique si vous ne savez pas ça.


            • JL JL 27 février 2018 12:59

              D’accord avec Gollum ci-dessus. J’avais fait cette objection en modé, sans voter pour iu contre l’article.
               
              Pour répondre à la question du « pourquoi, je n’ai pas besoin de 4 heures, une phrase suffira : des mystères on ne peut rien dire.
               
              Plus précisément tout de même : la différence entre un mystère et une énigme, c’est qu’une énigme se caractérise par le fait que l’on a de bonnes raisons de penser qu’il existe une explication rationnelle. La démarche scientifique consiste à émettre des hypothèses rationnelles et à les vérifier.
               
              Concernant les mystères, on ne peut émettre aucune hypothèse susceptible d’être vérifiée : c’est à cela qu’on reconnait un mystère, par définition.


              • GéraldCursoux GéraldCursoux 27 février 2018 13:28

                Le mystère c’est de la métaphysique

                L’énigme c’est de la physique

                La question codicillaire est de savoir distinguer l’énigme du mystère... et réciproquement.


                • JL JL 27 février 2018 13:47

                  @GéraldCursoux
                   
                   ’’La question codicillaire est de savoir distinguer l’énigme du mystère... et réciproquement.’’
                   
                   Il semble pourtant que vous rebondissiez sur un post qui vous donnait la réponse, non ? Me suis-je mal exprimé ? Ou bien êtes vous réticent à cette définition ? Trop simple ?
                   
                  Dieu comme réponse à la question « pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien ? » est une hypothèse invérifiable. Comme il n’existe aucune autre hypothèse que la pensée magique, on en conclut que l’on a à faire là à un mystère. 
                   
                  BIs repetita : on a à faire à une énigme quand on pet émettre une ou des hypothèses rationnelles, c’est-à-dire des hypothèses dont on pense qu’elles sont ou seront tôt ou tard, vérifiables.
                   


                • GéraldCursoux GéraldCursoux 27 février 2018 15:27

                  @JL
                  Oui, je ne revendique pas une cohérence universitaire... Mais je vous a bien lu... On pourrait aussi introduire la notion de monde magique versus le monde rationnel. Bref l’important c’est d’appeler un chat un chat... mais faut-il encore voir le chat !


                • Seh15 27 février 2018 15:45

                  Article et commentaires très interessants. Merci


                  • Yanleroc Yanleroc 27 février 2018 20:23

                    Petit article sympa .

                    Tu dis : est-ce que ce n’ est pas de dire que l’ univers est fini, 
                    qui n’ a pas de sens ?..
                    J’ avais posé la question à Zevengeur, dernièrement. Voici sa réponse

                    • JL JL 28 février 2018 08:52

                      @Yanleroc
                       
                       c’est intéressant. J’y ai ajouté mon modeste grain de sel. Peut-être Zevengeur y fera-t-il une réponse.


                    • xana 28 février 2018 13:15

                      Merci pour cet article.
                      Je suis d’assez loin la question par curiosité, mais je n’ai pas la prétention de posséder le bagage nécessaire pour en discuter.
                      Pour moi de toutes manières, que l’univers soit fini ou non, l’hypothèse d’un dieu créateur a la même valeur que les mythes de l’antiquité. Toutes ces histoires éclairent sur la mentalité de ceux qui les ont racontées beaucoup plus que sur la réalité des choses dont ils ne pouvaient rien connaître. Tout comme les hommes d’aujourd’hui, ils étaient incapables d’admettre qu’ils ne savaient pas.

                      Jean Xana

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès