• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Attentat de Toulouse : à qui profite le crime ?

Attentat de Toulouse : à qui profite le crime ?

Mohamed Merah !!! Depuis plus d'une semaine, son cas aura fait couler bien plus d'encre que le meurtre sordide commis par le sergent américain en Afghanistan. Lectures, écritures, thèse et antithèses, analyses, décryptages...les lecteurs et les téléspectateurs sont gavés ad nauseaum d'Islam modéré, d'Islam radical, de Salafisme, de Djihadisme. Le volcan islamophobe ne contient plus ses larves. Chacun y va de son opinion, son savoir, son expérience, ses préjugés, son racisme.... Tous les jours, on en rajoute une couche.

En matière d'enquête on n’aurait, parait-il, écarté aucune piste. Et même si dans l’interview accordé par Bernard Squarcini à Laurent Borredon et Jacques Follorouet du journal Le Monde, Merah ne ferait partie d’aucune filière radicale et que son acte relèverait bien plus d’une grande fragilité psychologique, les médias continuent de tenter de nous convaincre que toutes les pistes convergent vers une même piste : Al Qaeda ! Plausible, et puis, si on nous le dit c'est que cela doit être "vrai". 

Pourtant, Gilad Atzmon (un juif donc forcément plus crédible que moi qui suis arabe....) a tout de même réussi à sortir des sentiers battus qui débouchent toujours sur la même place du marché public "Al Qaeda", sorte de coin fourre-tout où les idées les plus saugrenues nous sont vendues à coup de boniments toujours teintés d’une certaine forme de racisme anti arabe, anti noir, anti musulman, anti immigré, bref anti tout ce qui n’est pas de pure souche occidentale. Selon la presse française, repris par la presse israélienne, Mohamed Merah aurait séjourné en Israël. Même si son séjour a été de courte durée, il est tout de même étonnant qu’un individu puisse entrer dans ce pays sous si haute surveillance quand les Américains l’ont inscrit sur leur liste noire des personnes interdites de vol aux Etats-Unis. Parmi les critères pour figurer sur cette liste : « Présenter des doutes raisonnables d'être impliqués dans une activité terroriste présumée ».

http://www.diatala.org/article-tuerie-de-montauban-et-de-toulouse-les-incoherences-detaillees-de-la-version-officielle-102071536.html.

Le titre de l’article publié par Gilad Atzmon sur son site est très simple mais mérite peut-être le détour pour aller creuser un peu plus de ce côté. Is it an Israeli False Flag Again ?

http://www.gilad.co.uk/writings/is-it-an-israeli-false-flag-again.html

Et si Mohamed Merah que l’on accuse de salafisme djihadiste travaillait sous une fausse bannière ?

Selon le lexique de guerre les opérations sous fausse bannière (ou « sous faux pavillon », parfois désignées sous l'anglicisme false flag) sont des actions menées avec utilisation des marques de reconnaissance de l'ennemi, dans le cadre d'opérations spéciales.

Loin de toute théorie de complot, et devant tant de précipitation à désigner un donneur d’ordre des actes ignobles de Mohamed Merah, quelques flash back s’imposent. Difficile de ne pas se remémorer tant d’attentas ou d’actes isolés dont les pistes signalées dès le début des enquêtes ne convergeaient pas vers leur véritable auteur. On se souvient de la profanation du cimetière juif de Carpentras, affaire manipulée par François Mitterrand contre le Front National

On se souvient également de l’attentat de la Rue Copernic à propos duquel Raymond Barre avait déclaré en personne "Le lobby juif est capable de monter des opérations qui sont indignes".

De Néron qui, après avoir bullé Rome,  a accusé les Chrétiens pour mieux les persécuter, à l’attentat de Karachi en 2002, attribué à Al Qaeda mais qui aujourd’hui semble se diriger vers la thèse d’une opération de représailles des services secrets pakistanais pour le non versement de commissions sur les livraisons de sous marins français au Pakistan, l’histoire du monde est jalonnée de fausses alertes et de faux attentats. Parfois une simple question permet de mieux comprendre les enjeux de certains actes qui au départ peuvent paraître isolés ou gratuits : à qui profite le crime ?

Le 22 mars 2012, pour la première fois, le Conseil des droits de l'homme des Nations unies a voté, à 36 voix contre 47, une résolution prévoyant la mise en place d'une mission d'enquête internationale indépendante sur les conséquences des colonies israéliennes sur le "territoire palestinien occupé, y compris Jérusalem-Est". Est-ce l’amorce d’un tournant dans l’histoire du conflit israélo-palestinien. 

D’un autre côté, dans son intervention du 19 mars au sujet de l’Ouverture à la jeunesse des réfugiés palestiniens, Catherine Ashton, Haut représentant de l'Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité a déclaré devant l’UNIRA (Agence de l’ONU pour l’Aide et les Œuvres pour la Palestine) : « Nous avons reconnu le potentiel de la jeunesse de Palestine. Ces jeunes continuent d’étudier, de travailler, de rêver, et d’aspirer à un avenir meilleur. Et lorsque nous nous souvenons de tous ces jeunes tués dans des circonstances difficiles — les enfants belges morts dans une terrible tragédie, et lorsqu’on pense à ce qui s’est passé à Toulouse aujourd’hui, et lorsqu’on se souvient de ce qui s’est passé en Norvège il y a un an, et quand on sait ce qui se passe en Syrie, et quand on voit ce qui se passe à Gaza et à Sederot et dans diverses parties du monde — nous nous souvenons de jeunes gens ayant perdu la vie…

 http://www.consilium.europa.eu/uedocs/cms_data/docs/pressdata/EN/foraff/129054.pdf

Crime de lèse-majesté. Il suffit de lire les réactions de la presse israélienne à cette déclaration, pour comprendre que dans le registre de la victimisation, seul Israël détient le monopole de la souffrance… Et c’est bien pour cela que la tragédie de Toulouse doit lui apporter la compassion de la planète, seul moyen de faire oublier l’enfer qu’il fait vivre aux Palestiniens.

Fatma BENMOSBAH


Moyenne des avis sur cet article :  3.19/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • oncle archibald 26 mars 2012 10:11

    Article à dégueuler, du titre à la conclusion !

    A qui profite le crime ? ... aux victimes juives bien sûr !! 

    La petite fille exécutée dans son école ? mais non !! la petite fille a été immolée par le rabbin pour faire oublier qu’il y a des palestiniens qui souffrent !! 

    Il faut être borné pour ne pas le comprendre non ?

    • gordon71 gordon71 26 mars 2012 10:14
      Le jeu dangereux de Chabad Loubavich


      • NeverMore 26 mars 2012 11:10

        « et quand on voit ce qui se passe à Gaza »

        Mais pas seulement à Gaza ...

        http://www.youtube.com/watch?v=h514H-pxRqQ&feature=player_embedded

        Finalement, Pat n’a pas tort :

        http://www.youtube.com/watch?v=P2N-lwYK35I&feature=player_embedded

         

         



          • NeverMore 26 mars 2012 17:32

            Comme je vois que cet article souffre d’asence de commenaires, je viens faire ma BA en reportant cet intéressant article, sans doute hors sujet,mais ...

            http://www.postedeveille.ca/2012/03/canada-comment-battre-sa-femme-grand-succes-dune-librairie-islamique-de-toronto.html

            Ensuite, puisque’on parle de lectures, écritures, thèse et antithèses, analyses, décryptages, je trouve que c’est fou le nombre gens qui lisent mal le coran, les vrais musumans comme les faux (les autres n’ont pas le bagage – et la subtilité du « langage » – pour comprendre).

            Je me demande si par hasard ce livre ne serait pas tout simplement mal écrit. Je crois que le moment est tout à fait opportun pour poser haut et fort la question dans le débat public.

            Ca la fout quand même mal pour un livre parfait, dicté quasi-directement par un dieu omniscient.

            Et je me pose la question, que tout le monde se pose ouvertement désormais, même les journalistes les moins phobes  : ce livre contient t’il oui ou non des appels à la haine et au meurte (aux mécrants, chrétiens, juifs, apostats, homosexuels, femmes supposées infidèles ...) OUI ou NON ?

             

             

             


            • ffi ffi 26 mars 2012 18:06

              La question qu’il faut se poser est :
              la « spiritualité » Islamique permet-elle de réguler les perversions de ses ouailles, ou bien les justifient-elles ?


              • modesto modesto 26 mars 2012 21:44

                nier la violence et l’inhumanité d’un crime de cette nature, c’est rajouter de la mort à la mort. exactement comme le font les négationnistes vis-à-vis de la shoah. est-ce à dire que des auteurs sur ce site se laissent aller à se conduire de cette façon ? 


                j’interpelle alors les modérateurs mélenchoniens de ces « débats » pour qu’ils prennent leurs responsabilités.

                • franc tireur 27 mars 2012 01:28

                  Comme l auteur beaucoup de musulmans approuvent ces crimes odieux sans le dire,en tentant des parallèles osés, dailleurs en quoi le conflit proche oriental les concerne ?En quoi ca peut améliorer leur vie si ce n est satisfaire leur antisémitisme viscéral . Et ils trouvent toujours quelques gauchistes occidentaux pour leur servir la soupe.
                  Les musulmans croient preserver leur dignité par ces combats stériles mais ils passent pour les couillons du monde, corrompus chez eux, pas intégrés en dehors, personne n aime leur civilisation faite de frustrations et de stagnation

                  Au fait le père de Merah, jadis condamné pour trafic de drogue ,veut porter plainte contre la France pour « avoir tuer son fils ».
                  Un fils abandonné et apparement pas éduqué,en bon algérien le père veut de l argent aux frais de la princesse, qu on le lui envoit dans une caisse piégée son fiston, c est tout ce que cet indigne personnage mérite.


                  • titi 27 mars 2012 08:45

                    « Pourtant, Gilad Atzmon (un juif donc forcément plus crédible que moi qui suis arabe....) »

                    <mode mère Denis ON>Ca c’est ben v’lais ça !<mode mère Denis OFF>


                    • JL JL1 27 mars 2012 08:49

                      Bonjour Fatma Benmosbah,

                      Bravo pour cet article lucide.Vous dites : « Selon la presse française, repris par la presse israélienne, Mohamed Merah aurait séjourné en Israël. » Oui. Ce matin dans la revue de presse, France Inter disait qu’il était en Israël en tant qu’indicateur de la DCRI !

                      De deux choses l’une :

                      - Ou bien la thèse du loup solitaire est vraie : et alors toute cette affaire est un échec cuisant sur toute la ligne, qui montre que ceux qui sont au pouvoir sont incapables de prévenir ces attentats et d’arrêter les coupables ; dans ce cas, les responsables en haut lieu doivent, toutes affaires cessantes être démis de leurs fonctions.

                      - Ou bien ce pouvoir n’est pas l’incapable que cette affaire a fait apparaître, et dans ce cas ce pouvoir ment : Mohamed Mérah n’était pas le fou de dieu qu’on a dit, bien au contraire, et il a commis cet horrible tuerie à Toulouse sous false flag et sous le nez des services de sécurité nationale. Dans ce cas, la récupération par le FN et l’UMP constituent une imposture criminelle.

                      Dans un cas comme dans l’autre, ce pouvoir a failli, et de la façon la plus inadmissible qui soit, puisqu’il n’a pas su nous protéger contre un péril qu’il a lui-même désigné et fait de la sécurité contre ce péril son point fort. Et ceci est une accusation a minima.

                      Nicolas Sarkozy a lamentablement échoué, même et surtout sur son propre terrain ! Rappelons les effets désastreux de sa politique de réduction des effectifs et des budgets de la fonction publique, en particulier dans le domaine de la protection. Nicolas Sarkozy n’a pour seule politique que la pensée magique et la méthode Coué. Plus personne n’est dupe.


                      • kali 27 mars 2012 09:24

                        @fatma
                        « Crime de lèse-majesté. Il suffit de lire les réactions de la presse israélienne à cette déclaration, pour comprendre que dans le registre de la victimisation, seul Israël détient le monopole de la souffrance… Et c’est bien pour cela que la tragédie de Toulouse doit lui apporter la compassion de la planète, seul moyen de faire oublier l’enfer qu’il fait vivre aux Palestiniens. »

                        Graves : Vos propos font l’amalgame et justifient sans le dire les crimes commis par Merrah (quel que soit le ’pavillon« sous lequel il l’a fait , il a bien tiré sur des enfants)
                        Je déplore ce que subissent les palestiniens . Mais utiliser ces arguments comme vous le faites et dans ce cadre est tendencieux et facile.

                        Ainsi, selon vous en substance » « Dés lors que des palestiniens souffrent en Palestine, ne condamnons pas les crimes contre des juifs enfin disons, » n’en parlons pas trop" puisque vous relevez le trop plein d’encre au sujet de l’affaire Merrah.
                        Votre discours est celui des djihadistes en plus élaboré et soft mais aussi inadmissible.
                        Chaque crime est à traiter à part. Et à dénoncer sans lésiner sur l’encre !!
                        Qu’il soit commis contre des juifs, des arabes, par des arabes ou des juifs. capito ?
                        Bonne journée

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Fatma Benmosbah


Voir ses articles







Palmarès