• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Attentats : Pourquoi tant de haine ?

Attentats : Pourquoi tant de haine ?

Attentats : Pourquoi tant de haine ?

Décapitations et autres attentats perpétrés par la mouvance islamique radicale risquent d’exacerber le climat d’insécurité. Tétanisés par les chocs émotionnels successifs provoqués par des événements hyper médiatisés d’une rare violence, nous perdons toute lucidité, toute capacité à juger sainement de la situation et nous finissons par réclamer des mesures autoritaires plus fortes pour satisfaire notre besoin de sécurité quitte à perdre beaucoup de nos libertés conquises pourtant de hautes luttes.

A qui profite le crime ?

Tant que nous ne comprendrons pas que l’islam radical est une arme de choix entre les mains de nos chères élites mondialistes, il ne nous sera pas possible de donner un sens, une explication à ce qui se passe autre que la suivante : « Nous ne pouvons être éternellement les victimes innocentes d’une telle barbarie, de ce déchainement de violence et de haine aveugles que rien ne peut justifier. Notre gouvernement doit trouver les moyens d’éradiquer ce mal par tous les moyens de façon radicale ».

Cela pourtant crève les yeux.

Qui a permis à la famille Saoud de s’implanter durablement sur la péninsule arabique, famille connue pour être le fer de lance du wahhabisme, promoteur d’un islam extrémiste et rigoriste, rejeté de longue date par l’islam officiel car jugé hérétique, désobéissant à la loi du prophète. Ce sont les britanniques qui ont conclu des accords avec cette branche vénéneuse pour s’en faire un allié de poids afin de mieux assoir sa puissance impériale en terre d’Islam.

Qui a créé Al Qaïda à partir de guerriers islamiques intrépides mis à disposition par l’Arabie Saoudite en vue d’aller damer le pion aux russes en Afghanistan ? La CIA.

Qui a utilisé les groupes islamiques les plus radicaux comme chair à canon en Syrie pour tenter de faire tomber Assad : Ce sont les occidentaux, la France se situant en bonne place pour former et armer les terroristes affluant de partout. C’est cette politique qui a créé un appel d’air conduisant de nombreux jeunes français à se radicaliser et à rejoindre le camp des soi-disant rebelles modérés en Syrie qui, en fait, n’était que le camp des coupeurs de têtes et autres kamikazes du front Al Nosra (branche Syrienne d’Al Qaïda) et compagnie. Cette orientation, nous l’avons nourrie par une politique très volontariste et parfois même affichée au grand jour. Notre ministre des affaires étrangères de l’époque Laurent Fabius, n’a-t-il pas dit : « Al Nosra fait du bon boulot ».

Tout ce qu’il faut pour nous faire haïr

Nous ne manquons de zèle, nous français, pour nous porter aux avants postes du combat au service de l’impérialisme occidental. Nous n’avons pas peur de nous exposer pour nous montrer de bons petits soldats méritant la reconnaissance de nos maîtres. D’ailleurs quand nous ne le faisons pas nous essuyons de cuisants rappels à l’ordre (sanctions économiques, mise en branle de réseaux infiltrés). Mais en nous exposant ainsi de façon ostentatoire, nous cristallisons sur nous toutes les haines et frustrations du monde musulman. La publication des caricatures n’arrange rien et peut être vécu comme l’ultime humiliation pouvant mettre le feu aux poudres.

La démocratie, les droits de l’homme, sont nos étendards et nous ne privons pas de faire la leçon à d’autres pays jugés obscurantistes ou rétrogrades. Pourtant la réalité est différente de l’image idéalisée que nous lui donnons.

En effet, il n’y a pas qu’en Syrie que nous utilisons ces forces terroristes et réactionnaires pour faire avancer nos intérêts géostratégiques à l’ombre de la puissance américaine. Sur tous les théâtres d’opération où nous sommes censés combattre le terrorisme, il n’est en fait qu’un prétexte et un instrument qui sert d’autres intérêts : le partage des richesses de l’Afrique et du Moyen Orient avec la nécessité de faire barrage à l’expansionnisme chinois et russes.

Ces politiques ont un revers

En effet, il nous faut encaisser le choc en retour de ces politiques sur notre territoire. Nous avons participé à la tentative de destruction du dernier état laïc du moyen orient, la Syrie, et avons cherché à le faire retourner à l’âge de pierre parce qu’il a refusé de s’ouvrir à nos sociétés privées. Et pour cause, cela lui ferait perdre toute indépendance et toute souveraineté. Saddam Hussein et Kadhafi ont commis l’erreur de faire confiance à l’occident en ouvrant leur marché aux multinationales occidentales ? Ca ne leur a pas porté chance et il semble que le pouvoir syrien en a tiré toutes les leçons. C’est bien aux franges les plus extrêmes de l’islamisme radical à qui nous avions promis les reines du pouvoir Syrien, à des politicens corruptibles à souhait à l'image de la famille Saoud et donc vendus aux intétêts américains. De telles promesses ne mangent pas de pain et au moins ça permet de galvaniser les troupes sur le terrain. Dans le même temps, nous nous faisons le porte étendard d’un laïcisme intransigeant sur notre propre territoire. Si nous cherchions à créer les conditions de la guerre civile, on ne s’y prendrait pas autrement.

Créer les conditions du choc des civilisations

Affaiblir, fracturer, casser toute velléité de souveraineté des nations européennes, tel semble être l’agenda de nos élites. Nos revendications de souveraineté sonnent creux, car en fait nous ne faisons que la liquider. Tout prouve que nos gouvernants s’inscrivent bien dans cet agenda européiste et mondialiste qui foule aux pieds tous nos grands idéaux républicains et qui voit tous nos avantages acquis partir en fumée.

Les gilets jaunes se sont rebellés et finalement, ils sont rentrés dans le rang, muselés par les violences urbaines parasites, la crise sanitaire et les attentats terroristes.

La nation syrienne s’est rebellée et à ce jour personne n’a réussi à la faire rentrer dans le rang.

Pendant que nous perdons nos libertés, eux sont en train de les reconquérir, certes au prix de grands sacrifices humains, mais le sang versé ne donnera que plus de valeur à cette reconquête.

Il n’est pas étonnant que nous vivions cette situation comme particulièrement humiliante et que nous cherchions par tous les moyens à provoquer un changement de régime.

Les paris sont toujours ouverts, même si nous avons perdu ceux que nous lançons depuis dix ans en prédisant sans cesse la chute imminente du « régime ».

Mais le gouvernement syrien nous avait pourtant prévenus. Faites attention, vous, les français, tous ces djihadistes dont vous avez fait vos mercenaires, votre chair à canon, que vous avez armés et drogués à bloc pour en faire des fanatiques bravant la mort sans crainte pour mieux terroriser les populations. Faites attention, tous ne mourront pas au combat et certains que vous n’aurez pas réussi à liquider chercheront à rentrer au pays le cœur rempli de haine et de frustration, car aucune des grandes promesses que vous leur aviez faites n’aura été tenue, aucun avenir radieux n’aura été trouvé dans ces lointaines contrées. Alors qu’ils étaient partis pour montrer leur bravoure, ils se retrouvent ostracisés et relégués au banc de la société.

A l’étranger, ils peuvent disparaître sans jugement. En France, nous devons les prendre en charge. Au lieu d’assumer, nous sommes, comme toujours dans le déni et cherchons à nous renvoyer mutuellement la patate chaude. Les empêcher de rentrer ou les envoyer au loin sur d’autres terrains d’opérations semble toujours les options privilégiées. Encore faut-il trouver des débauchés. Cela devient très difficile vu nos relations avec le président Erdogan, la Turquie étant la principale plaque tournante du terrorisme international. Et puis, nous le savons bien, ils sortent par ici et ils reviennent par là.

Le peuple français est la première victime de cette situation et ce n’est pas prêt de changer tant que les décideurs (deep state) dont dépendent nos gouvernants auront tout avantage au pourrissement et même au creusement des antagonismes (laïcisme/islamisme) et que les communautés s’entrechoquent plutôt que de trouver de réels moyens de résolution de la crise. Une Europe faible, désorganisée, fracturée, endettée, est plus facile à soumettre qu’une Europe indépendante et puissante qui pourrait avoir la mauvaise idée de se tourner vers le continent eurasiatique (Russie, Chine), ce qui aurait pour conséquence de provoquer la fin inexorable de la suprématie de l’empire américano sioniste.

Le partage du gâteau

L’occident peut-il se passer des puissances islamiques du moyen orient, principalement de la Turquie et de l’Arabie Saoudite, pour assoir son hégémonie dans cette région stratégique. La place qu’elles ont su acquérir dans notre société est à la mesure du rôle que nous leur avons attribué dans nos guerres de soumission des pays du monde musulman.

L’échec subi en Syrie et le chaos provoqué par la chute des gouvernements libyens et irakiens, exacerbe les tensions entre ces puissances aux intérêts divergents. Personne n’a obtenu le retour sur investissement attendu après des années de guerre aux bilans très lourd en termes de vie humaine et de dégradation économique, politique et écologique.

Les gâteaux syriens, irakiens, iraniens, restent pour l’instant inaccessibles en grande partie du fait de la Russie qui est intervenu pour faire barrage. En effet, elle n’a aucun intérêt à laisser l’occident renforcer ses positions dans la zone car, à coup sûr, c’est elle qui serait déstabilisée à son tour car elle a bien conscience d’être le plus gros morceau du gâteau.

Le verrou syrien n’a pas sauté. Les présences illégales de la Turquie dans le nord-ouest de la Syrie et celle des Etats-Unis dans le nord-est indiquent bien que personne ne veut lâcher le morceau. Les islamistes sont toujours à pied d’œuvre sur le terrain au service de nos intérêts. Cela alimente un foyer purulent en continu qui rejaillit immanquablement sur notre pays. Croyons-nous pouvoir résoudre notre problème intérieur sans résoudre au préalable les problématiques du Moyen Orient.

Les tensions vont s’aggraver et ne trouveront pas d’issues sans de fortes déflagrations armées qui jetteront plus de déshérités et de fous de Dieu sur les routes cherchant à sortir de cette zone infernale en direction de l’eldorado de l’ouest européen. Nous savons que c’est comme ça qu’Erdogan nous tient et nous fait chanter dans l’espoir de renforcer ses positions stratégiques dans la région en vue de renouer avec la grandeur d’autan de l’empire Ottoman.

Les contentieux entre les peuples sont immenses, chacun cherchant à accroitre son pouvoir et sa souveraineté, mais ne réussissant à obtenir que pertes d’influence et de puissance économique.

Comment sortir de cette poudrière ? Difficile de le savoir d’autant plus que les principaux décisionnaires, ceux qui tirent les ficelles dans l’ombre, adeptes du chaos constructeur, ont plutôt intérêt à ce que ça éclate. Nous n’en serons pas qu’un peu éclaboussés. Tant pis pour nous, il ne fallait pas souffler sur les braises dans l’espoir de récolter quelques marrons aux quels nos pensons être en droit de prétendre en tant qu’ancienne puissance coloniale mandataire sur la Syrie et le Liban.

Espoirs perdus ! Au lieu de récolter de nouvelles parts de marchés, nous risquons de ne recevoir en retour que des coups de couteau bien tranchants.

 


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

33 réactions à cet article    


  • Jean de Beauce France Républicaine et Souverainiste 3 novembre 2020 11:51

    Le terrorisme c’est l’arroseur arrosé, en effet. Il faut relire les essais d’Aymeric Chauprade sur la question.


    • tonimarus45 3 novembre 2020 11:57

      @France Républicaine et Souverainiste—ET allez gouvernants attisez un peu plus la bete feroce ,ces fous d’allah, ce n’est pas vous qui payez l’addition ,mais des pauvres bougres.Cela ressemble au "armons nous et partez(vous faire tuer)


    • armand 3 novembre 2020 11:58

      @France Républicaine et Souverainiste
      Aymeric sur avox, quelle référence !


    • armand 3 novembre 2020 12:00

      @armand
      Pourquoi pas rochedy aussi ?


    • Et hop ! Et hop ! 4 novembre 2020 15:14

      @France Républicaine et Souverainiste

      Autriche : l’attentat terroriste sous faux drapeaux de Vienne commandité par les services spéciaux français

      Selon des informations recueillies, l’opération terroriste de Vienne en Autriche est une opération sous faux drapeaux supervisée cette fois directement par les services spéciaux français visant à briser l’isolement de Paris sur la scène internationale et renforcer le camp pro-Biden dans la lutte en cours au sommet de l’Empire.

      Les terroristes, très jeunes (certains sont nés en 2000) et contre toute logique habillés de blanc au lieu de treillis de camouflage ou de noir sont originaires de régions comme le Kosovo dans les Balkans. Une région où l’Otan a favorisé la création de camp d’entraînement pour la chair à canon de l’Empire. Ils étaient armés de fusils d’assaut Zastava M70AB2 et ne cherchaient même pas a se cacher, ni des caméras de surveillance et encore moins des badauds. Le choix d’une synagogue dans l’ancienne capitale du défunt Empire Austro-Hongrois démontre que les commanditaires de cette attentat-spectacle se sont basés sur un ensemble de référents culturels et symboliques assez orientés.

      https://strategika51.org/2020/11/03/autriche-lattentat-terroriste-sous-faux-drapeaux-de-vienne-commandite-par-les-services-speciaux-francais/


    • Attila Attila 3 novembre 2020 11:53

      Merci de la bonne explication : l’impérialisme fabrique des mercenaires fanatisés, les utilise puis les rejette en les bombardant pour faire croire à l’opinion publique qu’il lutte contre le terrorisme.

      C’est comme ça qu’on les retrouve chez nous.

      .

      Les empêcher de rentrer ou les envoyer au loin sur d’autres terrains d’opérations semble toujours les options privilégiées. Encore faut-il trouver des débauchés. "

      Pour les embaucher ou pour les déboucher ?

      .


      • tonimarus45 3 novembre 2020 12:01

        @Attila—«  » trouver des debauches« ou des »debouches" ???Peut etre en fait de debouches ,le liban, l’iran, le yement ,la libye et pourquoi pas la tchetchenie ou la bielorussie


      • Attila Attila 3 novembre 2020 12:08

        @Attila
        Un autre article qui va dans le sens de l’auteur :
        «  Nous récoltons ce que nous semons dans un Moyen-Orient houleux où le plus souvent les États-Unis sèment le chaos. »
        L’absurdité en boucle : tuer les islamistes que nous créons

        .


      • Lampion Séraphin Lampion 3 novembre 2020 12:22

        @Attila

        pas seulement : Lien 


      • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 3 novembre 2020 13:26

        @Séraphin Lampion

        malheureusement pr nous


      • Jonas Jonas 3 novembre 2020 12:37

        « Attentats : Pourquoi tant de haine ?....Ce sont les britanniques qui ont conclu des accords avec cette branche vénéneuse pour s’en faire un allié de poids afin de mieux assoir sa puissance impériale en terre d’Islam. »

        L’influence des Européens sur le monde arabo-musulman et ottoman par la colonisation avait éteint pendant un bon siècle les velléités offensives des musulmans sur l’Europe. Avec la perte d’influence de l’Occident sur l’Afrique et le monde arabe, par la décolonisation et l’idéologie progressiste anti-européenne, l’Islam revient en force sur le devant de la scène.

        Les Européens sont tout simplement rappelés à la dure réalité telle qu’elle existe depuis 1400 ans, depuis que l’Islam existe, comme en témoignent les milliers de batailles livrées entre le monde chrétien et le monde musulman pendant des siècles.

        Les musulmans ont colonisé une partie de l’Europe par la guerre, le meurtre de masse, le pillage, l’esclavage et la coercition.
        L’Espagne, le Portugal, le sud de la France, une partie de l’Italie, la Sicile, Malte, la Hongrie, la Roumanie, la Grèce, la Serbie, une partie de l’Autriche, l’Albanie, la Bulgarie,...sont restés pendant plusieurs siècles sous domination Musulmane.
        Les ottomans se servant d’enfants chrétien pour alimenter leurs armées du Jihad (janissaires).

        En considérant que le jihad ne serait qu’une créature des Britanniques et des Américains, vous oubliez et dénigrez sciemment tous nos héros défenseurs de l’Europe et du christianisme comme Pelayo, Ramiro I, Afonso Henriques, Jean III Sobieski, Jean Hunyadi, les Papes Léon IV et Jean X, Skanderbeg, Mathurin Romegas, Don Juan d’Autriche, Jean de La Valette, Nikola Zrinski, Miklós Zrínyi...qui ont, au péril de leur vie et au prix de sacrifices de millions d’individus, sauvés l’Europe de la charia islamique en expulsant les musulmans hors du continent.

        L’État islamique, le califat ottoman en particulier démantelé en 1924, qui avaient été mis sous silence pendant la période de colonisation (milieu XIXème siècle-milieu de XXème siècle) renaissent de leurs cendres suite à la décolonisation et à la perte d’influence de l’occident au Moyen-Orient et en Afrique.
        Que les Américains et les Britanniques aient utilisé, financé des jihadistes pour semer la discorde et la division, c’est un fait, mais il n’ont pas créé le jihad, ni l’état islamique. L’état islamique n’est pas allié à l’Occident puisque l’État islamique vise précisément à détruire l’Occident !


        • rogal 3 novembre 2020 12:54

          @Jonas
          D’accord avec cette vision d’ensemble, même si mon point de vue est celui de l’Européen, mais pas celui du chrétien. Pour être complet il convient d’ailleurs de ne pas oublier l’épisode des Croisades. Quand le camps d’en face essaie d’en faire l’origine des hostilités, il faut lui rappeler, comme vous faites, que ce ne fut pas le début de tout.
          Cela dit, les politiques occidentales agressives, depuis le début de ce siècle, ne me paraissent pas avoir beaucoup contribué à l’instauration d’un apaisement durable.


        • Jonas Jonas 3 novembre 2020 13:10

          @rogal « Pour être complet il convient d’ailleurs de ne pas oublier l’épisode des Croisades. Quand le camps d’en face essaie d’en faire l’origine des hostilités, il faut lui rappeler, comme vous faites, que ce ne fut pas le début de tout. »

          Effectivement, l’idéologie progressiste du vivre-ensemble a lobotomisé le cerveau de nos écoliers et effacé de la mémoire collective des Européens la réalité de la menace islamique et du Jihad.


        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 3 novembre 2020 13:13

          Je suis même étonnée qu’il n’y en ait pas plus vu l’état désespérant de notre « civilisation »...Dans violence, il y a « vie ». Non, l’humain n’est pas devenu meilleur mais simplement fataliste..


          • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 3 novembre 2020 13:23

            @Mélusine ou la Robe de Saphir.

            Non, dans « violence », il y a « viol » ! ^^


          • Ausir 3 novembre 2020 13:17

            Le problème vient bien de la haine des éthnies islamistes envers les Occidentaux (et même celles qui sont rentrés à l’intérieur d el’Europe) , et leur incapacité à lutter autrement qu’en coupant des têtes .

            Il n’y a pas que ques déshérités du Moyen Orient qui ont cette haine du blanc mais aussi la population musulmane chez nous , qui n’a de français que la carte vitale .

            Il est plus aisé d’empêcher les gens d’entrer , quitte à changer quelques règles constiutionnelles , que de traquer le mauvais français d’origine étrangère déjà bien installé mais qui est le ver dans le fruit .Nos gouvernants font semblant de s’en apercevoir seulement maintenant .

            « es communautés s’entrechoquent plutôt que de trouver de réels moyens de résolution de la crise  » 

            aucune paix possible avec la communauté musulmane qui est majoritairement structurellement haineuse vis à vis de l’Occident , 

            Le peuple français comme vous dites c’est bien entendu avec les autres populations ,qui ont réussi à s’intégrer sans nous faire la guerre .


            • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 3 novembre 2020 13:21

              A qui profite TOUS les crimes (on peut mettre la crise sanitaire ds le même lot) ? ^^


              • Francis, agnotologue Francis 3 novembre 2020 13:29

                @bouffon(s) du roi

                 ’’A qui profite TOUS les crimes (on peut mettre la crise sanitaire ds le même lot) ?’’
                 
                 Une question que plus aucun journaliste ne peut poser dans les rédactions contrôlées par le pouvoir profond, sous peine de se faire virer pour complotisme.


              • tonimarus45 4 novembre 2020 11:23

                @Francis les redactions controllees ?????tout a fait.Quand on entend un ciotti ou une morano declarer qu’il faut un « guantamano » a la française, aucun de ces journalopes aux ordres ne s’avisent de leur retorquer «  »«  »EN FAIT COMME LES CHINOIS POUR LES CAMPS DE REEDUCATION « OUIGOURS »,QUE VOUS AVEZ TANT DECRIES ???????


              • eddofr eddofr 3 novembre 2020 14:14

                Quelques précisions essentielles :

                1 L’occident, en général, et quelques gouvernements et conseils d’administration, en particulier, ont financé et armé des mouvements Islamistes, à l’occasion de conflits locaux, c’est indéniable.

                Mais ces mouvements, ils ne les ont pas créés. Ces mouvements existaient avant l’intervention occidentale et étaient voués, de toute façon, au Djihad.

                Vous l’avez sans doute oublié, mais les premières vagues d’attentats Islamistes en France datent de 1985/1986 et étaient le fait du Hezbollah, groupe terroriste « libanais » armé et financé par l’Iran qui n’avait pas digéré notre soutien à l’Irak dans la guerre qui les opposait. 

                2 Les auteurs des derniers attentats, ne sont pas des combattants revenant de Syrie ou d’un quelconque théâtre d’opération djihadiste :

                 L’auteur de l’attaque de Nice, un Tunisien de 21 ans à peine arrivé en France.

                 L’auteur de l’attaque de Conflans-Sainte-Honorine est un russe d’origine tchétchène de 18 ans, bénéficiant du statut de réfugié obtenu par ses parents.

                 L’auteur de l’attentat du 25 septembre, contre Charlie-Hebdo est un pakistanais de 25 ans entré en France 3 ans auparavant en se faisant passer pour mineur.

                Quand on réfléchit bien, la France n’est qu’un acteur extrêmement subalterne dans le gigantesque conflit multiforme qui oppose les impérialismes (Américain, Russe), quelques multinationales, Israël, quelques dictateurs, quelques mouvances islamistes et les peuples pris au milieu de se bordel en terre d’Islam.

                Ce qui fait de nous une cible, ce n’est pas nos « nos actions ou méfaits en terre d’Islam ».

                Ce qui fait de nous une cible privilégiée, c’est l’histoire et le symbole que nous représentont.

                Nous sommes tout ce que détestent les Islamistes.

                Les américains sont les ennemis objectifs, celui qui les attaquent et qu’il faut vaincre ou au moins repousser.

                Nous sommes l’ennemi affectif, celui qui les offense par sa seule existence et dont il faudrait effacer toute trace.

                Rien que la laïcité, qui est une spécificité que la France partage avec très peu de nations et qu’elle est la seule à brandir comme un étendard suffit à nous valoir la haine absolue des islamistes.


                • tonimarus45 4 novembre 2020 11:28

                  @eddofr--- «  »« qui n’avait pas digéré notre soutien à l’Irak dans la guerre qui les opposait. »«  »" justement ; mais alors comme il etait bien le boucher irakien alors ??????? et par la suite qu’est qu’il etait mal 


                • eddofr eddofr 4 novembre 2020 14:17

                  @tonimarus45

                  Vous êtes du genre à retourner dans le passé pour assassiner le bébé Staline vous ?

                  A postériori, c’était sans doute une belle connerie de soutenir l’Irak (dictature « à bas bruit » à l’époque) contre la révolution Islamique de l’ayatollah (grosse bande de tarés près à en découdre avec la planète entière pour imposer leur charia, à l’époque).
                  Mais sur le coup, ça a du sembler une bonne idée à certains (pour éviter que la région « n’explose », pour protéger l’approvisionnement en pétrole, parce que l’Irak était un partenaire économique important ou pour d’autre raisons plus altruistes ou plus obscures que je n’imagine pas).

                  Il n’empêche que cette vague d’attentats relevait de motivations absolument sans rapport avec l’Islam en lui-même, avec une supposée Islamophobie, ou avec une guerre de civilisations.

                  Il s’agissait d’attentats perpétrés par des palestiniens cherchant à libérer la terre qu’ils revendiquaient pour eux-mêmes de l’occupant Israélien, financés, armés et manipulés par un état qui cherchait à affaiblir les soutiens de l’état avec lequel il était lui-même en guerre.

                  Bref, l’Islam servait d’excuse et de chair à canon pour un sale guerre.

                  Et c’est toujours vrai.

                  S’il n’y avait pas les caricatures, ils trouveraient un autre prétexte.


                • Pierre Régnier Pierre Régnier 3 novembre 2020 14:27

                  Le rôle des USA, et des pays occidentaux qui leur sont soumis, est effectivement dominant dans la terrible situation du Moyen Orient, et plus généralement du monde entier.

                  Mais c’est aggraver cette situation que de chercher à l’apaiser en voulant trier, parmi les différentes composantes de "l’islamisme“, celles qui sont belliqueuses de celles qui ne le seraient pas.

                  C’est l’islam qui cultive, depuis 14 siècles et après l’avoir réanimée, la croyance en une prétendue “bonne violence“ prétendument “commandée par Dieu“ pour de prétendues “bonnes raisons“.

                  Mais cette théologie criminogène ne peut être efficacement combattue et détruite, dans l’islam, que si elle l’est, en même temps, dans le faux christianisme où elle subsiste, et où elle est même réanimée et re-justifiée en ce début du 21e siècle.


                  • charlyposte charlyposte 3 novembre 2020 17:43

                    Ils font du bon boulot...pas de doute.


                    • saint louis 3 novembre 2020 17:55

                      Pourquoi tant de haine ? Je dirais plutôt pourquoi tant de connerie. Les tarés qui commettent des actes violents et aveugles en tapant n’importe ou sauf sur des coupables, se tirent une balle dans le pied. Ils vont juste s’attirer un moins de sympathie pour ceux qui en avait quelque peu. Mais s’ils veulent renverser la table, ils sont loin du compte. Mais pour leur faire comprendre ça va être dur.


                      • charlyposte charlyposte 3 novembre 2020 18:35

                        @saint louis
                        Il est vrai qu’ils n’ont aucuns ministres à se mettre sous la dent !!! ça serait pourtant plus crédible...mince alors.


                      • zak5 zak5 3 novembre 2020 18:53

                        Si vous remontez si loin dans l’histoire pourquoi ne pas remonter jusqu’aux conquêtes musulmanes et dire que les arabes n’auraient jamais dû sortir d’Arabie ?

                        Plus sérieusement , ne serait-il pas temps de faire votre autocritique au lieu de faire la victime ?


                        • charlyposte charlyposte 3 novembre 2020 19:03

                          @zak5
                          Va falloir demander des comptes à ceux qui tirent les ficelles !!!


                        • zak5 zak5 3 novembre 2020 20:19

                          @charlyposte

                          ♪♫♪♫♪ c’eeeest la luuuutteeeee finaaaaaleeeee.♪♫♪♪♫ ....l’on sait comment ça c’est terminé


                        • charlyposte charlyposte 3 novembre 2020 20:25

                          @zak5
                          Avec des LBD !


                        • hocagi@1shivom.com 4 novembre 2020 06:32

                          L auteur a une analyse pertinente des faits et climat résultant de notre politique extérieure assassine, qui d’ailleurs mériterait d’être jugée en tant que crimes multiples contre l’humanité au tribunal de la Hague ceci étant reconnu Il serait bien aussi de corriger les erreurs de frappe ds le coran, car certains Musulmans, aussi du coté du Pakistan, Bangladesh, et autres provinces négligeables, semblent avoir perdu leurs binocles ...


                          • zygzornifle zygzornifle 4 novembre 2020 08:39

                            Quand on a fait entrer le loup dans la bergerie in ne faut pas s’étonner qu’il fasse des carnages et hélas cela ne vas pas en rester la, c’est tellement facile de prendre un couteau et d’égorger un passant, pas besoin de mettre au point un plan diabolique et cela plonge un pays entier dans la stupeur ....


                            • vraidrapo 4 novembre 2020 10:59

                              Cher Ali autodidacte et libre penseur,

                              Puisque tu disposes d’un ordinateur, je te suggère de regarder les têtes à têtes : Zemmour Onfray sur Cnews. Il me semble que tu pourras y trouver les réponses à tes questions de « libre penseur ». Sur la haine notamment, Onfray a une explication qui rejoint la mienne grâce aux souvenirs que j’ai de la politique intérieure algérienne (slogan répétitif...).

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité