• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Au bistro de la toile : « Je te sers un verre de Glypho ? »

Au bistro de la toile : « Je te sers un verre de Glypho ? »

- Eh ! Victor, je te sers un verre de Glypho grand cru ? C’est du sérieux, c’est de l’allemand.

- Eh ouais ! Loulle. On va continuer à s’empoisonner au glypho pendant cinq vendanges. Au moins.

- Tout ça à cause d’une scène de ménage dans le couple franco-allemand qui bat de l’aile. Parce que « Mutti », elle dit à Jupitounet la redoutable phrase tueuse d’amour et fossoyeuse de couple : « Non pas ce soir, je suis fatiguée ».

- Ah ! La terrible phrase, Loulle. Mais je crois plutôt que Mutti a été cocu sur ce coup-là. Trompée, humiliée la Maman. Pas par Macron mais par son propre ministre de l’agriculture. Le mec, il a voté POUR le glypho alors que la position du gouvernement était de s’abstenir. Et ce POUR allemand a entraîné d’autres pays et voilà pourquoi la position française de trois ans de sursis au max a été battue en brèche et que Jupitounet fait la gueule.

- Du coup, la FNSEA peut sortir le champagne !

- Ah, la FNSEA, ça ne veut pas dire « Fédération Nationale des Empoisonneurs Agréés » ? Il faut dire qu’il y a des intérêts énormes derrière ce bras de fer. Les pressions arrivent de l’industrie des pesticides, des Étasuniens qui veulent vendre leurs merdes, des agripoisonneurs de la FNSEA qui gueulent à juste titre qu’ils seront désavantagés si la France interdit le glyphosate mais que d’autres pays européens l’autorisent. Rien qu’en France, les professionnels chaque année utilisent 8 000 tonnes et les particuliers 2 000 tonnes de ce désherbant redoutable. En son temps (2015) Ségolène Royal, alors ministre de l’écologie, a bien essayé de faire interdire les désherbants à base de glyphosate, mais seulement pour les jardiniers amateurs… Lettre morte puisque les bidons de Round-up encombrent encore les rayons de toutes les jardineries…

- Alors, et Monsieur Hulot, il est en vacances ?

- Hulot voulait trois ans et Macron penche vers lui puisqu’il a dit que malgré la décision européenne, la France arrêtera définitivement le glyphosate dans trois ans. Mais il avait en travers le ministre Travers, sous-traitant de la FNSEA, syndicat revendiquant haut et fort le droit d’empoisonner les populations et même, en premier lieu, ses adhérents de base ! Et c’est cet étrange groupe de pression, acoquiné avec Monsanto et tous les chimistes, qui a ses entrées au ministère de l’agriculture et donne sa feuille de route à un ministre de l’agriculture totalement incompétent. N’oublions pas que l’agriculture est subventionnée au niveau de dix milliards par an, chaque Français dépensant ainsi 150 euros pour conforter une agriculture productiviste nuisible !

- Les aliboffis commencent sérieusement à enfler !

- On assiste à un cas flagrant de prise de pouvoir des multinationales aux dépens de notre santé. En effet, la ré-autorisation proposée à Bruxelles, se base sur des évaluations fournies par la Glyphosate Task Force (GTF - groupe de travail sur le glyphosate), un consortium d’entreprises de l’agrochimie auquel appartient — avec d’autres géants de l’agrochimie — Monsanto. Quelle bonne surprise !

- Et quand on sait que Monsanto va être racheté par le géant de la chimie allemand Bayer, on comprend le vote de Herr Christian Schmidt, le ministre de l’agriculture allemand qui a offert une belle paire de corne à la Maman !

- À l’heure du rejet des institutions européennes par les populations, cette décision donne une fois de plus l’image désastreuse d’institutions européennes au service des multinationales et de la finance. Une occasion manquée de donner le signal d’un changement de comportement.

- Allez, je te le sers ce ballon de Tavel ou tu préfères un verre de Glypho ?

 

Illustration : merci au regretté Chimulus

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.18/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • Le Panda Le Panda 29 novembre 2017 13:48

    Bonjour

    - Eh ! Victor, je te sers un verre de Glypho grand cru ? C’est du sérieux, c’est de l’allemand.

    - Eh ouais ! Loulle. On va continuer à s’empoisonner au glypho pendant cinq vendanges. Au moins.

    Un article qui bien ce qu’il veut dire. Mais c’est rigolade que de dire que cela va durer 3 ou 5 ans, les indemnités à verser au fabricant feront fermés tous les troquets de France .

    Mais cela permet de débattre merci Cdt


    • Choucas Choucas 29 novembre 2017 14:00

      Tout ce qui bouffe du soja OGM importé (US, argentine...) est glyphosé : porcs, poules, bétail
       
      Tout ce qui tuent des humains sauve la Terre
       
      2 milliards d’africains de plus dans le siècle
       


      • rogal 29 novembre 2017 15:28

        Alors cancérogène (pour les agriculteurs) ou pas cancérogène ?
        Et puis pourquoi probablement cancérogène ? Quel produit dangereux ne l’est-il pas avec une certaine probabilité (pour dire vite) ?


        • Le421 Le421 30 novembre 2017 09:03

          @rogal
          Ces produits sont tellement inoffensifs que je me pose bien la question pourquoi les paysans s’habillent comme Neil Armstrong sur la Lune pour les répandre...
          Et pourquoi leur famille tombe comme des mouches, atteinte de cancers diverses.
          En même temps, ça réduit le nombre des empoisonneurs potentiels...
          Un bien pour un mal.
          Question d’équilibre !!


        • eddofr eddofr 29 novembre 2017 16:17

          On savait « d’instinct » qu’ils étaient cons ces péquenots ... Maintenant on en a la preuve ! 


          • Le421 Le421 30 novembre 2017 09:05

            @eddofr
            Instinctivement, ils ne se préoccupent que du relevé de fin de mois au Crédit Labricole...
            Le reste.


          • alinea alinea 29 novembre 2017 18:12

            Petit coup au cœur cet après-midi ; je discutais avec un copain, bio, qui me rapportait les propos de paysans rencontrés dans je ne sais quelle instance. Ils pleurent à l’avance leur round up, ne décolèrent pas ; deux des trois ont un cancer, sûrement le hasard de pas de chance. La biologiste du lieu, celle qui fait les analyses de l’une ou l’autre denrée alimentaire, était d’accord avec les pécrats. Du reste, ceux-ci racontaient qu’ils allaient en Espagne s’approvisionner pour toutes les merveilles interdites ici et autorisées là-bas.
            Sans commentaire, c’était mon coup de blues, mais c’était juste pour rectifier la phrase :
            « un cas flagrant de prise de pouvoir des multinationales aux dépens de notre santé... ».


            • Esprit Critique 29 novembre 2017 19:15

              J’ai fait boire du Glyphosate a allumés de Greenpeace, peine perdue n ça ne les fait pas crever.

              ils veulent absolument se faire irradier, en rentrant dans des centrales nucléaires françaises exclusivement. dans d’autres pays ils pourraient se faire descendre avant de s’incruster.


              • cétacose2 29 novembre 2017 20:48

                ....et mettez vous au coca glypho ,et vous le serez encore moins .....


                • Pimpin 30 novembre 2017 10:13

                  Et pourtant le glyphosate est bien moins dangereux que ce qui est rapporté. 

                  Une étude récente montre que le risque de cancer n’existe pas.
                  Il est bio-dégradable sur un an, et il ne reste rien dans les récoltes s’il est utilisé à la bonne période (contrairement à ce que font les US, et pourtant on veut importer leur production).
                  On trouve tout cela sur internet si on veut vraiment s’informer.
                  Alors pourquoi ce cirque, ces hésitations ? 
                  Ce produit est tombé dans le domaine public, n’importe qui peut en produire et le vendre pas cher.
                  Ce n’est vraiment pas dans l’intérêt de Monsanto qui doit préparer un remplaçant qu’il vendra bien plus cher. 
                  A mon avis le remplaçant ne doit pas être prêt ...

                  • pemile pemile 30 novembre 2017 10:55

                    @Pimpin « Une étude récente montre que le risque de cancer n’existe pas. »

                    Non, toutes les études payées par Monsanto montrent que le risque de cancer n’existe pas ! smiley

                    « Il est bio-dégradable »

                    Mensonge pour lequel Monsanto a été condamné ! smiley


                  • francois 30 novembre 2017 11:42

                    il faut lutter contre la surpopulation. Il faut militer pour la généralisation des perturbateurs endocriniens, pesticides, insecticides...


                    Pour une fois que L’UE fait son boulot, vous pleurez.

                    • Jean-Marc B 30 novembre 2017 12:00

                      On devrait condamner les décideurs européens pour mise en danger de la santé d’autrui. Et par seulement pour ça ...
                      On peut être certain que ceux qui ont voté en faveur de la poursuite de l’utilisation du glyphosate sont corrompus. Que font les lobbyistes à Bruxelles et ailleurs ? Ils paient les élus . Ils achètent leurs voix. On nous dit assez qu’ils ont un budget énorme .
                      Démocratie de pacotille .... Les élus nous prouvent sans arrêt qu’ils n’ont aucune moralité. (Ainsi, ils refusent de rendre visibles leurs notes de frais ...).
                      Ils me dégoutent de plus en plus. Pas étonnant que plus personne n’ait envie de participer aux élections .


                      • Le Panda Le Panda 30 novembre 2017 20:22

                        @Victor Ayoli

                        Bonsoir Victor

                        Oui ce que tu écris là, est un message de prévention. Ce n’est pas aussi facile que l’on, peut le croire. Mais rentre en ligne divers paramètres ou divers faits ou circonstances peuvent donner une forme de contenance. Je viens te saluer, je n’accepte pas le barrage, tu vois non plus sur un « article » mon dernier "en modération et je sais qu’il est à plus 4. Dans un monde d’échanges : La couleur ne change rien à la valeur entre le noir et le blanc. Avec toutes mes amitiés bisous à tes loupiots. Le Panda Patrick 


                        • francois 1er décembre 2017 13:23

                          le glyphosate ou l’histérie complotiste révélateur de la paranoïa alimentaire de nos sociétés de goinfres

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès