• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Au bistrot de la toile : héros

Au bistrot de la toile : héros

 

- Quand même, Victor, on a beau baver mais il y a, en France, des gens qui les ont encore bien pendues.

- Tu veux parler, je pense, de cet officier de gendarmerie qui a pris la place de la vendeuse lors de l’attaque islamiste de Trèves et de Carcassonne.

- Exactement. Faut le faire, parce qu’il n’y était pas obligé le mec. Sinon par son courage et son sens du devoir. Il a été reconnu et justement fêté comme un héros par la nation tout entière. Un vrai celui-là, pas comme ce chanteur braillard dont la « famille » se déchire pour le fric qu’il a engrangé en ne pas payant ses impôts. Jupitounet en avait fait un « héros de la France ». On a les héros que l’on peut…

- Oh ! Loulle, t’as l’épigastre qui te chatouille ce matin et ça te donne des aigreurs ! Mais je suis d’accord avec toi. Dans notre monde où règne le dieu Fric, l’individualisme égoïste n’est pas le terreau le plus favorable à l’éclosion d’actes d’héroïsme. D’héroïsme vrai, pas celui des pauvres mecs qui, à la guerre, se prennent sans faire exprès et généralement pour rien une bastos où un bout de fer bien brûlant et bien coupant dans la viande. Un héros comme ça, c’est un pauvre type qui n’a pas eu de chance…

- Allez, tè ! Buvons un coup à la mémoire du Colonel !

- Ah ! Il est bon ton rouquin Loulle. Tiens. Je viens de lire dans « Le Parisien » une autre histoire de héros. Je te lis : «  Ce mardi, trois légionnaires devaient être présentés à un magistrat. Et jugés. Les trois militaires ont été déférés au parquet de Paris après une garde à vue prolongée. La justice leur reproche d’avoir eu « la main un peu lourde » en voulant défendre une jeune fille qui se faisait voler son téléphone portable dans le métro.

Les trois militaires n’étaient pas en service. Les faits ont eu lieu dimanche à 6 h 45 du matin dans un wagon du métro, au niveau de la station Saint-Ambroise (XIe) sur la ligne 9. Un jeune homme, mineur, arrache le portable d’une jeune fille, sort du métro à l’arrêt et s’enfuit. Trois légionnaires en permission et en goguette à Paris, âgés de 21 et 24 ans, témoins du vol, se mettent à ses trousses. Ils courent et rattrapent le voleur dans la rue, au niveau de l’impasse Truillot, derrière le boulevard Voltaire (XIe). « Le gamin ne s’est pas laissé faire, confie une source proche du dossier. Ils se sont battus. On va dire que les légionnaires y sont allés un peu fort ! »

- Eh ! Ils sont entraînés pour ça.

- Les bourres sont arrivés et ont embarqué tout le monde. Le voleur n’avait ni adresse ni papiers d’identité. C’était probablement une « chance pour la France ». Et qui crois-tu qui est poursuivi ?

- Ben, le voleur !

Oui, c’est encore heureux, mais pas seulement : une substitut du procureur a décidé de poursuivre aussi les légionnaires ! Avec, en corollaire, probablement un passage au trou dans leur régiment. Lors de leur garde à vue, les légionnaires ont lâché : « Si c’est pour se retrouver en garde à vue, la prochaine fois, on n’interviendra pas pour défendre une victime. »

Illustration : merci au regretté Chimulus


Moyenne des avis sur cet article :  1.89/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • Parrhesia Parrhesia 5 avril 20:48
    Bonne soirée à vous, Victor Ayoli !
    Mais il est à craindre que dans la France de 2018, vous ne fassiez pas un tabac en plaidant pour ceux qui viennent en aide à ceux qui se font voler !
    Ce sont les voleurs qu’ils convient maintenant de soutenir dans notre pays de droit !!!
    Et dire que nous allons encore trouver de bons français pour crier au scandale lorsque des citoyens avisés préféreront regarder s’ils assistent à une agression , quelle qu’elle soit !!!
    J’espère au moins que justice sera rendue à ces trois gaillards lorsqu’ils vont regagner leurs quartiers, y compris par leur hiérarchie !
    Saludos amigo !!!


    • Parrhesia Parrhesia 5 avril 20:50

      @Parrhesia
      merci de lire « préféreront regarder ailleurs... »


    • Agafia Agafia 5 avril 22:57

      Bravo à la substitut du procureur !J’espère pour elle qu’elle n’aura jamais besoin qu’on prenne sa défense si un jour elle se fait agresser. Perso, je me contenterais de regarder.


      Quelle conne ! A l’image de ce que devient ce pays. 

      Respect les gars !

      • Agafia Agafia 5 avril 23:04

        Dans le cas du Colonel Beltrame, cette idiote aurait été capable de le mettre en examen pour avoir empêché ce « pauvre » islamiste d’exprimer sa créativité, pour avoir entravé sa liberté d’expression et pour avoir insulté Allah et son prophète... 




      • bob14 bob14 6 avril 06:06

        Il parait qu’Astérix est arabe par sa mère et con par son père ?


        • bob14 bob14 6 avril 08:08

          @bob14....oupsssssss...un premier moins...d’un arabe ou d’un con ?


        • exocet exocet 6 avril 17:27

          @bob14
          Va te faire mettre dans ton pays de colons de merde.


        • covadonga*722 covadonga*722 6 avril 09:34

          La rue appartient à celui qui y descend La rue appartient au drapeau des képis blancs Autour de nous la haine Autour de nous les dogmes que l’on abat Foulant la boue sombre Vont les Képis blancs.



          asinus : ne varietur

          • blablablietblabla blablablietblabla 6 avril 15:41

            @covadonga*722

            Cova rien compris , tu es bourré ou quoi ???


          • xana 6 avril 15:53

            @blablablietblabla
            Pas plus que d’habitude, pourquoi ?


          • covadonga*722 covadonga*722 6 avril 18:49

             je sais vous avez tout les deux de la peine l’un de vos gitons c’est fait bousculer.En cherchant bien vous allez bien trouver un petit roms pas cher ....après ça ira mieux pas vrai xana ......

            • eddofr eddofr 9 avril 15:41

              Le vrai guerrier se bat et meurt pour un paradis où il n’a pas sa place.


              C’est pour ça que les « djihadistes » ne sont pas des vrais guerriers. Ils tuent et meurent pour gagner un paradis égoïste où leurs victimes n’ont pas de place.

              Les légionnaires devraient remercier la Nation de leur avoir fourni, une nouvelle fois, l’occasion de servir sans attendre ni merci ni récompense.

              Le légionnaires devraient accepter, réclamer même, avec fierté leur condamnation pour « coups et blessures » ou pour « Excès de violence en état de légitimé défense ».

              Leur condamnation serait leur honneur et l’honneur de leur arme.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès