• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Au bistrot de la toile : le Tour en fait un Froomage !

Au bistrot de la toile : le Tour en fait un Froomage !

 

- Salut à toi, Loulle. Prépare-moi ma dose d'EPO.

- Du froume ou du provençal ? C’est pour soigner ton asthme, comme ce pauvre tonton Froome ?

- C’est pas bien de se moquer des malades, Loulle. Moi, je me soigne à titre préventif. On ne sait jamais. Remarque Froome, c’est un peu pareil : il enfourne du Salbutamol au cas où il aurait une crise d’asthme. C’est un homme prudent, soucieux de sa santé.

- C’est étonnant qu’il y ait tant de malades chez les sportifs de haut niveau ! Ce doit être le grand air qui leur donne de l’asthme !

- Et qu’est-ce qu’il risque le fringant pédaleur asthmatique qui se fait copieusement siffler le long des routes ?

- Rien puisque l'UCI, la veille du départ du Tour, l'a « blanchi »…

- Il est verni le Rosbif. Contador n'a pas eu droit aux mêmes égards… En 2010 dans un cas comparable le dynamitero espagnol s'est fait suspendre pendant deux ans, il a perdu sa victoire sur le Tour 2010 et sur le Giro 2011.

- Qu'est-ce qu'on lui reprochait à Contador ?

- L'affaire a pris naissance le 21 juillet 2010 lorsque Contador, alors maillot jaune du Tour de France, a subi un contrôle antidopage qui s'est révélé positif à cause de traces infinitésimales (50 picogrammes) de clenbutérol, un produit illicite.

- Et à Froome ?

- Un peu de trop de « Sulbitamol », un médicament contre l'asthme. Il a été contrôlé avec deux fois la dose « autorisée » au Tour d'Espagne de septembre denier. Il aurait dû subir le même sort que Contador. Mais, rien… Au contraire, avec son équipe, ils font de ce Tour un monument d'ennui et de suspicion. D'ailleurs, dans le peloton, ça rue dans les brancarts. Certains, et non des moindres, trouvent scandaleux la « générosité » des instances cyclistes responsables et accusent l’UCI d’avoir magouillé en coulisses pour régler l’affaire discrètement. Est-ce que Froome et son équipe bénéficient d’un statut particulier ?

- Les organisateurs du tour disent avoir été mis en face du fait accompli… Ben voyons !

- Et l’équipe Sky, qui écrase toutes les courses, c’est l’équivalent de l’équipe U.S.Postal du temps de Lance Armstrong. Avec tout ce que ça comporte… Celui-ci, qui connaît la question a même dit : « Froome, trop fort pour être clean... »

- Le « Team Sky », du nom d’une chaîne de télé british, appartient à Murdock, « grand philanthrope » sous l’éternel, magouilleur milliardaire de l’extrême droite mondiale. Son budget de 30 millions par an, est bien supérieur à celui de l’Agence Mondiale Antidopage. Ses coureurs, achetés à prix d’or comme de vulgaires footballeurs, sont payés – très bien – pour gagner, pas pour soulever l’enthousiasme, encore moins pour faire rêver. Le Tour et les autres courses de prestige, pour eux, c’est du business. Il faut gagner, et tous les moyens sont bons. Par exemple embaucher les meilleurs coureurs qui doivent dès lors, moyennant des salaires considérables, renoncer à toute ambition sportive individuelle pour se mettre au service exclusif de leur lideur. Ces machines à rouler tuent la course en neutralisant toute tentative de bagarre. Et on s’emmerde…

– On se demande pourquoi ces gaillards sportifs jeunes, en pleine forme, ont besoin d’être suivis par des escouades de « médecins »… Le soupçon (? ?!!) de dopage est toujours là. Comme dans tous les sports professionnels d’ailleurs, football, tennis, rugby, athlétisme et autres. Pourquoi les autobus des grosses équipes sont-ils protégés par des vitres fumées et fermés comme des coffres-forts ? Les voleurs ayant toujours une longueur d’avance sur les gendarmes, beaucoup de traitements sont indétectables. Les « médecins » sont là pour faire en sorte que les coureurs « traités » respectent les périodes d’incubation, que les « traitements » se fassent dans des périodes précises avant les courses. Pas vu, pas pris. Et seuls les crétins se font prendre. Et pas question de balancer ! Sinon les lendemains seront durs pour la balance. Pareil pour les anciens champions s’ils ne veulent pas être éjectés du milieu qui est toute leur vie… Quant aux médias, les journalistes « sportifs » restent désespérément discrets à ce sujet…

- Le pire, c’est que le public semble s’en foutre : « ils n’ont qu’à autoriser le dopage, ils seront tout chargés, et ça reviendra au même » entend-t-on dire… Bonjour l’exemple pour les jeunes !

- Bof. Est-ce vraiment nouveau ? C’était mieux avant ? Plus propre ? Ça faisait rêver ? Le rêve n’a plus de raison d’être dans le monde du fric roi. Et puis soyons honnêtes : où sont les champions, les « campionissimi » d’avant ? La plupart sont morts, jeunes ! Bobet : mort. Coppi : mort. Koblet : mort. Anquetil : mort. Fignon : mort. Etc. Restent tout de même Poulidor, Thevenet et Mercx. Il faut croire qu’ils sont plus solides que les autres…

- Allez, Loulle, prépare l’E.P.O. de chez nous : eau, pastis, olives ! Et n on pourra toujours rêver sur le sourire lumineux et les yeux de biche de la belle Marion !

 

Sources :

http://www.france24.com/fr/20180702-cyclisme-chris-froome-blanchi-dopage-uci-depart-tour-france-vuelta

http://www.europe1.fr/sport/dopage-chris-froome-une-carriere-emaillee-de-soupcons-3520127

http://www.lalibre.be/sports/cyclisme/chris-froome-controle-positif-lors-de-la-derniere-vuelta-mon-asthme-s-est-aggrave-et-j-ai-suivi-le-conseil-du-medecin-de-l-equipe-5a30cf19cd7095d1cd65827f

https://en.wikipedia.org/wiki/U.S._Postal_Service_Pro_Cycling_Team

http://www.liberation.fr/sports/2017/03/03/dopage-le-team-sky-sous-pression-le-cyclisme-britannique-en-danger_1552887

http://www.lemonde.fr/sport/article/2012/02/06/cyclisme-contador-suspendu-deux-ans-perd-le-tour-2010_1639363_3242.html


Moyenne des avis sur cet article :  2.83/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • Jeekes Jeekes 24 juillet 16:06
    L’est à la bourre, l’aïl-au-lit.
     
    Les rois de la pédale, ça fait carrément plus le buzz.
    L’actualité, c’est Ben Allah !
     
    Comme quoi c’est pas bon de trop trainer dans les troquets...
     

     




    • oncle archibald 24 juillet 16:12

      Qu’est-ce qu’il a du prendre aujourd’hui ou les gendarmes ont fait dégager des agriculteurs manifestants sur la route à coup de lacrymogènes ! Pas de pot, pour une fois il n’y avait pas de vent et ils sont tous passés dans le « nuage toxique » !

      Tout le peloton toussait et la course a été neutralisée un moment pour les laisser se refaire la cerise. Normalement le Christopher Froome d’Angleterre il aurait du crever sur place ou être évacué en hélico non ? Ben non, il pédale, comme les autres, peut être mieux que les autres si la Ventoline l’a aidé à se débarrasser plus vite que les autres des gaz lacrymo !

      Heureusement la foule reste vigilante pour le huer mais à ce qu’il se dit il va laisser la victoire à son équipier pour ne pas faire trop désordre et garder le pognon quand même, c’est bien le principal !

      Comme chantait le grand Georges : quand un bateau fait naufrage le capitaine crie : je suis seul maitre à bord ! Sauvez le vin et le pastis d’abord l Té ! Avec un bout de « Froume d’Ambert », un petit Chinin Bergeron, vin de Savoie que je viens de découvrir en allant rejoindre mon fils dans la Vallée d’Arly. Putain que c’est bon !


      • oncle archibald 24 juillet 16:16

        Excuse moi Victor, dans notre midi méditerranéen il eut convenu de dire non pas « putain que c’est bon » mais « ah coquin de sort que c’est bon ! ». On n’est pas à Toulouse, merde !


      • aimable 24 juillet 17:32
        le dopage est certainement aussi vieux que le tour , a chaque époque sa recette .
        la ou c’est devenu alarmant c’est a la mort de tom Simpsom , puis les bruit ont courut sur jacques Anquetil qui soit disant se faisait transfuser après la fin de chaque tour et depuis le tour a son lot de dopés , j’ai l’ impression que c’est une institution au sein du peloton ou l’essentiel est de ne pas se faire rattraper par la patrouille , c’est pour cela que je ne m’y intéresses plus depuis plus de 50ans .

        • bob14 bob14 25 juillet 07:13

          Coincé de toutes parts, Manu avoue qu’il est le seul responsable de cette sinistre affaire...VIREZ LE !


          • bob14 bob14 25 juillet 07:57

            @bob14....Depuis 3 mois il fait couvrir par tout le gouvernement cet « australopithèque » et comme à son habitude, il prend les Français pour des cons...venez me chercher lance t il lors d’une soirée..Les gaulois auront ils les couilles pour le faire... ?


          • Citoyen de base 25 juillet 08:15
            C’est vrai que ça fait sourire, pour être champion cycliste mieux vaut être asthmatique.  smiley
            En fait c’est l’inverse qui est vrai et c’est assez triste : pratiquer le cyclisme à haut niveau donne de l’asthme. Entre le débit d’air quintuplé dans les poumons pour alimenter leur effort et la pollution de celui-ci les bronches des coureurs sont mises à rude épreuve.
            Après que leurs performances doivent tout à l’eau claire ou à autre chose, c’est une histoire vieille comme le cyclisme. Mais le spectacle de cette téléportation dans les magnifiques paysages de France reste envoutant, alors j’avoue regarder sans me poser trop de questions.

            • velosolex velosolex 25 juillet 10:59

              J’en ai vu passer des tours de france, parfois même avec d’anciens copains derrière le guidon...

              « On the tour again ! », ou : Comment je me suis remis à aimer le tour de France !
              .Je peux dire que depuis mon premier club « La JPB », joyeuse pédale bretolienne, qui faisait beaucoup rire, j’en ai vu passer des vertes et des pas mûres.J’assume mes contradictions, et je continue à regarder le vélo. Pire que tout, j’ai pris même gout au foot, sur mes vieux jours, la faute à mon fils. C’est dire que mon cas est désespéré. 
              Pour le vélo, la première drogue, la première addiction, c’est cette prolongation de l’enfance, montée sur deux roues. Viennent ensuite les prédateurs...Le niveau de tricherie n’a plus rien à voir avec ce qu’il était , à l’époque d’Anquetil...Le dopage souvent empirique permettait de booster les performances de cinq pour cent maximum à l’époque ; Maintenant, c’est stratosphérique. Reste que contrairement à ce que croie le grand public, la grande majorité des coureurs ne se dopent pas. Parfois ils se demandent pour qu’elle raison ( pas longtemps) les coureurs qu’ils lachaient en montagne sont maintenant devant eux. Jalabert a été un de ces premiers sprinteurs devenant grimpeur hors pairs. Une incongruité. C’est ce qui poussera par exemple un Gille Delion, très grand espoir, a arrêter le vélo, et Cristophe Basson, qui lachait Virenque à l’entrainement, à faire leurs valises, aidé c’est vrai par Amstrong qui lui avait parlé d’omerta. 
              Les excuses de Lance Armstrong à Christophe Bassons - Le Monde

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès