• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Au III ème siècle après J.C., le plus beau temple de l’univers était (...)

Au III ème siècle après J.C., le plus beau temple de l’univers était en Gaule... et il est toujours là

Voici une médaille de l'empereur Constantin (306 - 337) où il est représenté.

Voici comment je l'interprète :

Le rhéteur éduen Eumène confirme mon interprétation au début du IV ème siècle.

La providence, dans son souci de mettre en ordre les choses, a voulu ceci : le fait d'avoir appris en ce lieu (Lux, faubourg sud de Chalon) )e succès de tes armes t'oblige moralement, ô Empereur, à offrir aux dieux immortels ce que tu avais promis, en ce lieu, dis-je, où tu aurais dû détourner tes pas pour te recueillir dans le temple le plus beau de tout l'univers, vers ce Dieu même qui s'est montré à toi lorsque tu es arrivé ici. (Lux,faubourg sud de Chalon). (panégyrique de Constantin Auguste, vers 312 après J.C). La trace de ces camps a été retrouvée.

Et dans un autre passage, il précise : Car je le crois, ô Constantin, tu as vu ton Apollon, avec la victoire qui l'accompagne, t'offrir des couronnes de lauriers.

Voici ce qu'a vu, ou ce qu'aurait pu voir Constantin, à travers l'oculus de la façade :

Il s'agit de la fresque de l'abside latérale gauche rappelant la vision qu'Ézéchiel a vu dans le ciel, un peu comme elle est représentée dans le temple/église de Gourdon - la constellation de l'aigle est à sa gauche - ou d'une autre fresque disparue. Est-ce le monde qu'Apollon promet à Constantin ?.

Ce temple de Chalon est représenté sur la carte de Peutinger, au III ème siècle (Toutes les cités gauloises y avaient déjà leur temple).

Il s'agit là d'un extrait de la copie de Konrad Miller détenue par la Bibliotheca Augustana de Vienne en Autriche. L'original est en mauvais état. Je le considère comme la grande oeuvre de l'empereur Julien et le date donc d'avant sa mort, c'est-à-dire avant l'an 363, soit 51 ans seulement après la vision de Constantin. J'ai replacé entre Lyon et Chalon le cours de la Saône qui avait été effacé sur l'original. En le prolongeant par le cours de la Thalie, je replace, comme il se doit, le temple de Chalon sur la rive droite du fleuve Arar. On peut remarquer deux ouvertures sur le côté du bâtiment ; c'est exact, mais l'une a été depuis supprimée. Il n'y a ni tours, ni clochers.

La construction de ce temple, devenu cathédrale, a été décidée vers l'an 280. Une plaque de cheminée en fait foi.

J'en ai donné l'explication détaillée dans mon article http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/un-jugement-de-salomon-au-temps-89757. Comme il se doit, la vue a été prise depuis la tour de Taisey que l'on aperçoit à droite. L'oculus central a bien été reproduit. La haute ouverture prévue, probablement pour rappeler celle du temple d'Hérode, n'a été évoquée que par un bandeau. Les tours qui se trouvent à l'arrière-plan évoquent, dans le lointain, celles de Jérusalem.

Menacée d'apocalypse dans un médaillon sculpté polémique du III ème siècle, sa travée latérale droite y est exactement représentée.

À l'intérieur du bâtiment, un chapiteau honore les deux empereurs Victorinus, le père et le fils, qui furent massacrés dans une mutinerie par les soldats, en 271. Il se peut que les dates ne soient pas exactes.

Fondateurs du monument (?), ils portent tous deux au cou l'étole du grand-prêtre et sur la tête, la couronne impériale.

Le monument est représenté en éléments inversés dans le tympan de la cathédrale d"Autun (IV ème siécle)

Dans le chapiteau de gauche, un druide judaïsé (?) négocie avec Dieu l'entrée des fidèles au paradis. Les âmes des élus s'envolent vers le ciel tandis que celles des exclus rejoignent la terre - le "Dis Pater" de César ; je ne suis pas sûr de mon interprétation.

Eusèbe de Césarée écrit : Celsus, grammairien de la secte d’Epicure, ayant objecté aux chrétiens que les druides avaient laissé plusieurs choses par écrit touchant leur religion qui avait beaucoup de rapport et de conformité avec celle des juifs, Origène le réfutant en son premier livre, soutient qu’il n’y a point apparence et qu’il ne croit pas qu’il y ait eu aucun écrit de la façon des druides. Pourquoi croire Origène plutôt que Celsus ? 

Àprès le messie Cléopas des fresques de Gourdon qui s'est fait reconnaître par l'offrande des prépuces, voici le messie espéré des Esséniens qui se fera reconnaître par le pain consacré !

La cathédrale de Chalon s'inscrit dans la suite du temple d'Hérode. La similitude saute aux yeux. C'est le troisième grand temple des Juifs. (extrait d'une plaque en ivoire sculpté volée par Attila au trésor de Chalon/Cabillodunum). À gauche, ville haute - Sion - dans son enceinte, à droite, ville basse.

Voici les trois lieux fondateurs de notre Histoire. Le mont Beuvray n'y figure pas.

Madame Anne MATHERON, vous êtes la directrice régionale des affaires culturelles, à Dijon,

Vous ne pouvez pas ignorer mes remises en question concernant les origines de notre histoire. MMme les Maires de Chalon-sur-Saône et de Saint-Rémy sont au courant, mais comme me l'écrit M. le Président du Grand Chalon "Bien qu'attentif à votre sollicitation, il (le Président) ne peut donner aucune suite à celle-ci. En effet, la communauté d'Agglomération n'est pas compétente et n'a pas vocation à intervenir dans le domaine de la recherche archéologique"..

Madame, vous êtes en charge de l'archéologie pour la Bourgogne, merci de nous répondre.

Emile Mourey, 22 août 2019, 17 rue du château, 71100 Saint-Rémy.

Copie à M. le président du Grand Chalon, M. le maire de Chalon, Mme le maire de Saint-Rémy chargée de la Culture du Grand Chalon, M. mon député Raphaël Gauvain, autres personnalités, médias etc...


Moyenne des avis sur cet article :  4.67/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • Raymond75 23 août 13:29

    Merci pour vos articles sur vos recherches historiques, toujours très documentés.

    Je ne suis pas compétent pour en juger la validité (bien qu’elle me semble probable) mais je saluts votre travail.


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 23 août 21:34

      Cette these, comme d’autres que vous soutenez, me semble fort interessante. Je regrette seulement qu’elle soit livrée sur ce site, où elle ne peut trouver l’auditoire qui en assurerait la diffusion adéquate. La France est elle elle si fermée a toute revision historique qu’il voit soit imposible de défendre le résultat vos recherches dans un media crédible en semblables matières ? Dommage.... Mais vous avez tout mon respect pour vos demarches courageuses et je crois que sur bien des sujets  et peut etre tous l’Histoire vousrendre un jour justice.

      PJCA


      • Emile Mourey Emile Mourey 23 août 23:04

        @Pierre JC Allard

        Grand merci pour votre commentaire ! Le problème, c’est que je ne pensais pas aller aussi loin dans mes recherches et qu’il y a toujours des questions qui se posent. Mais vous avez raison, il serait temps que la comédie s"arrête et qu’on sorte de l’obscurantisme actuel. 

        J’aime bien Agoravox car sa formule me permet de présenter mes articles avec des illustrations d’une façon pédagogique. Je peux ensuite les imprimer et les envoyer à des responsables politiques, médias, archéologues etc...

        Le problème est très simple. On s’est complètement fourvoyé en situant Bibracte au mont Beuvray. C’est un scandale d’État où beaucoup de monde est impliqué qui, soit en ont profité, soit ont cherché ou cherche encore à l’étouffer. Le bras de fer continue. 


      • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 24 août 08:08

        @Pierre JC Allard

        vous faites dans le diasyrme, maintenant ?


      • Emile Mourey Emile Mourey 23 août 23:57

        @Pierre JC Allard

        Autre scandale, ce n’est pas la première fois que je publie l’ivoire sculpté représentant la ville de Jérusalem avec les images exactes et méconnues du temple de Salomon et du temple d’Hérode, qui prouve par ailleurs que le temple de Salomon ne se trouvait pas sur l’esplanade actuelle des mosquées, ancien lieu des immondices de la ville mais, en toute logique, sur le point le plus haut du mont Sion.

        Vues les élucubrations actuelles...


        • Antenor Antenor 24 août 18:32

          Du peu qu’on connait du druidisme, on peut dire que son point commun majeur avec le judaïsme est le refus de représenter les divinités sous forme humaine.

          De ce point de vue la représentation du messie dans la cathédrale de Chalon pose problème. Elle entre en contradiction avec les deux religions.

          Si à l’origine la ville commerçante de Chalon se trouvait à Lux, il paraît logique d’y chercher ce fameux temple à la confluence de la Saône et de la Thalie.


          • Emile Mourey Emile Mourey 25 août 13:14

            @Antenor

            C’est pourtant simple à comprendre.
            Vous avez un druidisme originel qui s’exprime dans les chapiteaux du Crest (Gergovie) : la nature y est divinisée, et un druidisme qui s’est judaïsé suite à l’arrivée des juifs qui fuyaient une Palestine à feu et à sang.

            C’est en Palestine que le sanhédrin de Jérusalem interdisait la représentation des êtres vivants, pas en Gaule.

            Quant à la logique, le mieux est de le placer là où il se trouve encore.


          • Plum’ 27 août 09:28

            Merci pour ces articles. A signaler un écho sur la page « Victorina, souveraine des Gaules » http://pressibus.org/gen/victorina (fin du chapitre 14). L’auteur serait surement intéressé à ce que vous le contactiez pour la médaille Victorina...

            Aussi « décidée vers 280 » : plutot « vers 260 » ?


            • Emile Mourey Emile Mourey 27 août 14:05

              @Plum’

              Oui, très intéressant. L’auteur est sur la bonne voie. Ayant actuellement un problème d’yeux, je relirai l’article plus tard, l’ayant parcouru très rapidement.
              Merci.


            • Antenor Antenor 27 août 18:39

              Découverte d’un site grand site mégalithique à Veyre-Monton. D’après les photos et la description, j’ai l’impression qu’il se situe au lieu-dit la Jonchère, au pied du Crest.

              https://www.inrap.fr/les-megalithes-de-veyre-monton-puy-de-dome-alignements-de-menhirs-tombe-cairn-et-14540#


              • Emile Mourey Emile Mourey 27 août 21:42

                @Antenor

                Oui, très intéressant.


              • Emile Mourey Emile Mourey 30 août 23:12

                @Antenor

                Le chef enterré est de grande taille comme celui de Hochdorf. Émules d’Héraklès très fort... et très grand ? Fin âge du bronze ? Confirmation de Gergovie, au Crest, comme origine des expéditions en centre Europe des grands princes celtes depuis leur base de Heuneburg.


                • Antenor Antenor 1er septembre 13:51

                  @ Emile

                  L’absence de mobilier rend a priori la datation difficile. Le squelette pourra sans doute être daté au C14. Au vu des éléments actuels, je dirais que ce sanctuaire remonte à la fin du Néolithique mais difficile d’être très précis. Il n’est pas exclu qu’à proximité se trouve une ou des fosses contenant offrandes et sacrifices en tous genres. Je serais très curieux de savoir à quelle époque il a été saccagé.


                • Emile Mourey Emile Mourey 1er septembre 19:42

                  @Antenor

                  La preuve se trouve dans une prescription du concile d’Arles : « Si sur le territoire d’un évêque, des infidèles allument des torches ou vénèrent des arbres, des fontaines ou des pierres et que l’évêque néglige d’extirper ces superstitions, qu’il sache bien qu’il est coupable. Quant à l’organisateur de ces pratiques, si, averti, il ne veut pas se corriger, qu’il soit privé de la communion. » (F. Niel, La civilisation des Mégalithes).

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès