• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Au nom de dieu. Oh, nom de dieu !

Au nom de dieu. Oh, nom de dieu !

 

Au nom de dieu ?
Personne ne sait si un ou des dieux existent.

Les trois religions monothéistes sont des religions révélées.
Pour chacune, un être humain différent s'est annoncé désigné pour révéler la parole divine, l'un s'est affirmé fils de dieu.
L'existence de dieu n'est pas établie par des faits prouvés, par une réalité démontrée, par des manifestations divines directes observées, par une évidence incontestable ou tout autre moyen.
Avoir la foi c'est croire. Une croyance n'est pas une certitude, tout juste un postulat.

Les non-croyants et peut-être beaucoup de non-pratiquants, soit pensent que dieu n'existe pas, soit ne savent pas si dieu existe ou pas, soit ne ressentent pas le besoin de se poser la question, soit vivent très bien sans, soit estiment que ce n’est pas si important, etc., etc. Ils s'en remettent à leur libre arbitre. Ils sont plus ou moins indifférents aux préceptes et aux actes des églises. Ils se mêlent peu des affaires religieuses.

Les croyants acceptent librement les principes de la religion qu'ils ont choisie.
Même absolument convaincu, touché par la grâce, ardemment persuadé un croyant ne peut exprimer qu'une conviction intime, pas une certitude.
C'est pourquoi une religion n'a pas de légitimité pour imposer ses valeurs, règles et commandements, ni aux incroyants, ni aux fidèles d'une religion différente.
De même elle n'a pas à peser pour infléchir les lois des états parce que celles-ci doivent s'appliquer indifféremment et équitablement à tous, sans prérogatives et sans discriminations. Et pour cela, ces lois publiques ne doivent pas être empreintes de religiosité laquelle relève de la conscience privée et de l’assentiment volontaire.

Croire n’est pas savoir. La différence entre dire « je crois » et dire « je sais », c’est le doute. Quand il y a doute, la sagesse exige d’être à minima modéré sinon prudent.

La tolérance, la bienveillance, l'ouverture d'esprit, l'altruisme, le respect, la solidarité, la philanthropie et d'autres vertus encore, peuvent être partagés par tous sans contraintes et suffiraient à apaiser les relations humaines. La religion n’est pas nécessaire pour cela. La religion est un plus pour ceux qui en ressentent le besoin.

Ceux qui ne sont pas engagés dans une croyance n’exigent pas que les écoles confessionnelles soient fermées, qu’on arrête de diffuser la messe à la télévision le dimanche, qu’on oblige les fidèles à des renoncements dans leur pratique parce que tout cela heurterait leur irréligion.
Alors pourquoi faudrait-il se soumettre aux revendications parfois péremptoires et dogmatiques des princes des églises et de leurs ouailles qui, de plus, ne représentent qu’une minorité de la population : exemple, pas de mariage ou de PMA pour tous.

Toutes les religions se prétendent tolérantes. En retour elles exigent qu’on le soit envers elles, laissant poindre l’idée que ce ne serait pas le cas, qu’elles seraient maltraitées de ce point de vue-là.
Or chaque religion, étant révélée, est forcément convaincue de détenir la vérité universelle, authentique, irrécusable et perpétuelle.
De ce fait elle ne peut pas tolérer un autre dogme ! Tous ceux qui le contestent sont forcément des infidèles, païens, mécréants, hérétiques ou suppôts de Satan, ces derniers, heureusement, ont été brûlés sur les buchers en place publique, Dieu nous garde.
Au mieux, pourrait-on parler plus de commisération que de tolérance.

La tolérance c’est la laïcité.
La République ne s’immisce pas dans leurs affaires. Qu’elles ne s’ingèrent pas dans celles de l’État et des citoyens, croyants ou non.

Pour conclure, voici un extrait d'une chanson d'Alain Souchon intitulée "et si en plus y a personne", douce par sa mélodie et profonde par ses paroles :

"Abderhamane, Martin, David

Et si le ciel était vide

Si toutes les balles traçantes

Toutes les armes de poing

Toutes les femmes ignorantes

Ces enfants orphelins

Si ces vies qui chavirent

Ces yeux mouillés

Ce n'était que le vieux plaisir

De zigouiller"

 

En complément d’autres chroniques :

Est-ce l’islam seul le problème ou les religions en général ?

La réalité historique : l’antisionisme n’est pas de l’antisémitisme

Le voile, un malaise, pourquoi ?

Israël, ce dont on entend rarement parler

La grande invasion. Mirage ou réalité ?


Moyenne des avis sur cet article :  3.3/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

98 réactions à cet article    


  • amiaplacidus amiaplacidus 30 novembre 2020 14:58

    @l’auteur,

    Rien à dire de plus que votre excellent article.


    • Jonas Jonas 30 novembre 2020 20:19

      @amiaplacidus « Rien à dire de plus que votre excellent article. »

      Un peu basique quand même.
      La religion, c’est la base, le pilier, le socle de toute civilisation. Sans la religion, il n’y a pas de stabilité, et tout dépérit en l’espace de quelques décennies.
      Si vous enlevez la religion, seul subsiste l’esprit humain et son arbitraire, qui conduit rapidement à la ruine.
      Un exemple concret : dans la civilisation européenne, le mariage est une institution sacrée de l’Église catholique qui unit un homme et une femme, union fusionnelle basée sur la confiance, la sécurité, la cellule familiale, qui a permis l’éclosion de la civilisation européenne.
      En sécularisant la société, on abolit cette institution millénaire. Un homme peut aujourd’hui épouser un homme. Mais au nom de quoi un homme ne pourrait-il pas se marier avec plusieurs femmes, ou une femme se marier avec plusieurs hommes ? Pourquoi ne pourriez-vous pas épouser votre chien, si vous vivez ensemble depuis des années ?
      Ce délitement progressif de la société a créé un monde anarchique, cette volonté de l’homme à vouloir modeler un Monde nouveau sans Dieu a généré les idéologies révolutionnaires totalitaires telles que le marxisme, le socialisme, le communisme, le léninisme, le trotskisme, le stalinisme, le national-socialisme, le castrisme, le maoïsme,.. qui ont fait plus de 100 millions de mort en moins d’un siècle par la répression, la mise en place de camps de concentration, et l’extermination de femmes, enfants, vieillards, civils, militaires qui refusaient de se plier à la doctrine de l’état social.


    • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 1er décembre 2020 08:23

      @Jonas
      Parfois, on se demande si c’est la peine d’écrire ces évidences historiques et culturelles à l’intention de sourds qui ne veulent pas entendre et se croient très intelligents.


    • Rémi Mondine 1er décembre 2020 09:34

      @Jonas
      Cher Monsieur,

      bien souvent les institutions sont des cadres necessaires à la société auxquelles on a donné la caution religieuses pour les sacraliser.
      Par exemple, le mariage institution necessaire à la gestion des patrimoines et á la sécurisation de la filliation a été repris dans le code civil. 
      Aujourd’hui les impôts accordent des remises aux couples mariès (De moins en moins, la générosité est un anathême à Bercy)
      Par contre sous l’influence des reconnaissances de paternité et des tests ADN le mariage perds en intérêts et la sanction religieuses empéche une adaptation rapide de la société. 
      On peu jouer cette partie des deux cotés du filet vous savez ?


    • amiaplacidus amiaplacidus 1er décembre 2020 11:47

      @Jonas
      Je vous réponds par une citation :

      "L’ennemi c’est Dieu. Le commencement de la sagesse c’est la haine de Dieu, cet épouvantable mensonge qui, depuis six mille ans, énerve, abrutit, asservit la pauvre Humanité."

      Gustave Flourens


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 30 novembre 2020 15:01

      Une religion n’est pas une croyance, mais un lien (« religere » en latin signifie « relier ») :

       un lien entre le naturel et le surnaturel, utile pour se rassurer quand on n’est pas sur de la permanence des lois de la physique et des mathématiques.

       un lien entre les membres d’une même « communauté » (comme disent les anglo-américains) qui, faute de savoir créer une fraternité sur la solidarité et l’entraide le fait sur le dos de ceux qui, du fait de n’être pas membres de cette « communauté », sont considérés comme exclus du jeu du fait qu’ils refusent les ègles écrites sous le couvercle de la boite.

      C’est une structure sociale archaïque qui perdure au sein même se structures plus modernes comme les états-nations, de la même façon que la famille monogame ou la Camorra (ou équivalent). Mais, en ce moment, on assiste à la mise en place d’une nouvelle structure qui syncrétisera toutes les autres : le N.O.M., c’est-à-dire la gestion planétaire des ressources humaines par les banquiers , comme l’a rêvé Rockefeller : « Nous sommes à la veille d’une transformation globale. Tout ce dont nous avons besoin, c’est d’une bonne crise majeure, et les nations vont accepter le Nouvel Ordre Mondial. »


      • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 30 novembre 2020 15:09

        « Avoir la foi c’est croire. Une croyance n’est pas une certitude, tout juste un postulat. »

         

        Eh bien non, croire en matière de foi en Christ, c’est avoir.

        « Or la foi est une ferme assurance des choses qu’on espère, une démonstration de celles qu’on ne voit pas.

        Pour l’avoir possédée, les anciens ont obtenu un témoignage favorable.

        C’est par la foi que nous reconnaissons que le monde a été formé par la parole de Dieu, en sorte que ce qu’on voit n’a pas été fait de choses visibles. 


         Or sans la foi il est impossible de lui être agréable ; car il faut que celui qui s’approche de Dieu croie que Dieu existe, et qu’il est le rémunérateur de ceux qui le cherchent. » (He 11 :1-6)


        • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 30 novembre 2020 15:12

          @Daniel PIGNARD

          la foi n’est pas la religion, sinon un seul mot suffirait


        • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 30 novembre 2020 15:16

          @Daniel PIGNARD

          La « foi » (fides, qui a donné « fidélité » et « fidèles »), c’est la « confiance », le rapport réciproque de protecteur/protégé dans la société féodale entre le suzerain et le vassal. Heureusement, rien n’oblige à se complaire dans une mentalité moyenâgeuse.


        • Gollum Gollum 30 novembre 2020 15:40

          @Daniel PIGNARD

          qu’il est le rémunérateur de ceux qui le cherchent. 

          J’espère qu’il va vous rémunérer à coups de grands coups de pieds dans le cul car c’est tout ce que vous méritez en fait. smiley


        • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 30 novembre 2020 15:25

          « Ceux qui ne sont pas engagés dans une croyance n’exigent pas que les écoles confessionnelles soient fermées »

           

          Ils ne l’exigent plus mais Mitterrand a mis beaucoup de monde dans la rue pour cause d’avoir essayé avec la réforme Savary.

           

          Cependant ceux qui ne sont pas engagés dans une croyance :

          Interdisent l’enseignement de la création à l’école et interdisent la critique de l’évolution à l’école.

          Interdisent les recherches en faveur de la création dans les laboratoires d’Etat,

          Interdisent aux médias de faire des articles ou des émissions favorables à la création et critiquant l’évolution.

          Interdisent la clause de conscience aux médecins contre l’avortement.

          Interdisent la clause de conscience aux maires contre les mariages homos.

          Refusent à Fernand Crombette la découverte du déchiffrement du disque de Phaestos parce que celui-ci se présente comme « Un catholique français ».


          • Gollum Gollum 30 novembre 2020 15:38

            @Daniel PIGNARD

            Vous oubliez aussi qu’ils refusent d’enseigner que le T-rex était herbivore selon l’éminent scientifique, auto-proclamé, Daniel Pignard. smiley

            Et le Grand Monarque ? Installé depuis 15 jours maintenant à la place de Macron il fait quoi pour promouvoir la vérité des T-rex herbivores, des mammouths non disparus et des ptérodactyles pêchant dans les Grands lacs américains ? smiley


          • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 30 novembre 2020 15:47

            @Daniel PIGNARD la différence entre un médecin et un maire, c’est que le médecin envoie chez un collègue. Le maire lui doit démissionner...Les catholiques de leur côté on empêché des découvertes fabuleuse. Je n’en dirai plus. François est un jésuite et joue double jeu (sur le mariage homo il a rétro« pédalé »). je précise : je n’ai rien contre les homosexuels. Léonard de Vinci et Platon l’étaient. Là n’est pas le problème. C’est le fait qu’il s’occupent d’enfants plus les chipotages génétiques...


          • amiaplacidus amiaplacidus 30 novembre 2020 16:27

            @Daniel PIGNARD qui dit à propos de la fermeture d’écoles confessionnelles : "Ils ne l’exigent plus mais Mitterrand a mis beaucoup de monde dans la rue pour cause d’avoir essayé avec la réforme Savary.".

            La réforme Savary ne visait pas à fermer des écoles confessionnelles, mais à ce que l’État ne finance plus des écoles privées (qu’elles soient confessionnelles ou laïque d’ailleurs).

            C’était : écoles publiques, fonds publics ; écoles privées, fonds privés.

            Cela me paraît parfaitement cohérent.


          • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 30 novembre 2020 16:35

            @amiaplacidus
            Ce n’est pas cohérent du tout car ceux qui mettent leurs enfants dans le privé paieraient aussi des impôts pour le public alors qui mettent leurs enfants dans le public ne paieraient pas aussi pour le privé.
            Ce qui serait parfaitement cohérent est le ticket par enfant donné aux parents qui peuvent ensuite choisir entre le privé et le public en payant avec ce ticket.


          • Alain Alain Alain Alain 30 novembre 2020 19:10

            @Daniel PIGNARD

            Vous vous trompez, ceux qui interdisent ne sont pas forcément ceux qui ne croient pas.
            La plupart des derniers présidents de la république, des ministres, des élus surtout à droite et à l’extrême droite sont croyants, pratiquants souvent.
            Ce sont eux qui ont mis en place toutes ces règles.
            Quant à l’évolution ce sont des scientifiques, historiens, etc., qui l’ont démontrée.
            Et tous les scientifiques, historiens, etc., ne sont pas des incroyants.

             


          • Abou Antoun Abou Antoun 30 novembre 2020 20:02

            @Daniel PIGNARD
            Interdisent les recherches en faveur de la création dans les laboratoires d’Etat,
            Ils interdisent également les recherches pour prouver le géocentrisme.


          • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 30 novembre 2020 20:32

            @Abou Antoun
            Non, la preuve a été faite par les expériences de Michelson et Gale mais celle-ci ont été cachées et non mentionnées dans les livres de science parce que défiant la théorie de la relativité.

            Les expériences de Michelson et Morley de 1887 et de Michelson et Gale de 1924 http://www.ilcatecumeno.net/fr014.annexe1.htm

            La bataille sur Agoravox

            https://www.agoravox.fr/actualites/technologies/article/la-mecanique-quantique-mene-au-218819#forum5593688


          • Gollum Gollum 1er décembre 2020 10:40

            @Abou Antoun

            Ils n’interdisent rien du tout d’ailleurs. Simplement le créationnisme et autres billevesées n’ont pas à être subventionnées par l’argent des contribuables.

            Mais rien n’empêche Pignard de créer un laboratoire de recherche du créationnisme et de le subventionner avec les pièces de son cochon tire-lire qu’il aura brisé auparavant... 

            @Prphète du Grand Monarque

            Bon courage, Pignard ! Rien ne résiste à l’homme de foi capable de soulever des montagnes.. smiley


          • Abou Antoun Abou Antoun 1er décembre 2020 12:08

            @Gollum
            On rigole


          • eddofr eddofr 2 décembre 2020 12:35

            @Daniel PIGNARD

            La République doit à chaque enfant une éducation républicaine (la même pour tous).

            Vous ne pouvez prétendre vouloir pour votre enfant une éducation non républicaine (confessionnelle) tout en recevant les subsides destinés à l’éducation républicaine.

            Par ailleurs, vos impôts ne paient pas l’éducation de vos enfants, ils remboursent la votre ...


          • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 3 décembre 2020 10:08

            @eddofr

            Tout enfant a droit à la vérité et surtout pas à l’enseignement de l’erreur. Or l’éducation républicaine, premièrement a été volée à l’église qui s’en chargeait tout à fait honnêtement,

            Deuxièmement, elle enseigne beaucoup d’erreurs aussi bien historiques que scientifiques : entre autres, la théorie de l’évolution, la théorie de la relativité, la théorie du genre entre autres, la théorie des strates formée en des millions d’années et qu’une strate dans les glaces égale une année.


          • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 30 novembre 2020 15:54

            Des catholiques, je ne garde que les monuments...et les tableaux. Moins les scènes de martyrologie...sur la croix. Là, il faut dire que la vierge a plus insplré. Surtout celle de del Parto : https://www.google.com/search?q=montarci+madonne+pieri+de+la+francesca&tbm=isch&ved=2ahUKEwi-_4L7wartAhXDuqQKHTW2A7QQ2-cCegQIABAA&oq=montarci+madonne+pieri+de+la+francesca&gs_lcp=CgNpbWcQDFCyzgJYxq0DYLrBA2gDcAB4AIABcYgBtw6SAQQyNC4xmAEAoAEBqgELZ3dzLX dpei1pbWfAAQE&sclient=img&ei=jwbFX_77NMP1kgW17I6gCw&bih=695&biw=1280#imgrc=KKQdmc6fqLBSEM. Pour les reste, il y a beaucoup à élaguer...


            • macchia 30 novembre 2020 17:35

              @Mélusine ou la Robe de Saphir.
              Ajoutons la musique, surtout Mozart et le luthérien Bach


            • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 30 novembre 2020 15:59

              Ma position est claire : toutes les religions ou croyances ont quelques chose à nous apporter selon notre personnalité liée à notre thème de naissance (sorte de plan de route divin). Avec le merveilleux site de Liz Greene, nous pouvons connaître notre contes étoilé. Liée à Sirius, et Spica un destin...


              • Samson Samson 30 novembre 2020 16:32

                « Même absolument convaincu, touché par la grâce, ardemment persuadé un croyant ne peut exprimer qu’une conviction intime, pas une certitude. »

                « Croire n’est pas savoir. La différence entre dire « je crois » et dire « je sais », c’est le doute. »

                La croyance consiste en l’adhérence à la « vérité » d’un mythe et aux rituels et dogmes qui en découlent plus ou moins logiquement pour la communauté des croyants. Elle postule le « sens ».

                Conférée par la Grâce qui relève des insondables desseins de la Providence, la Foi constitue bien elle une certitude - d’ordre strictement intime et subjectif - et donc bel et bien un « savoir ».

                N’étant pas tous touchés par la Grâce, certains croyants ne font donc que « croire », soit adhérer au mythe et postuler le « sens » quand d’autres, libérés du doute et forts de cette certitude intime, « savent » et ne recourent au référentiel mythique proposé que pour mieux accomplir leur destinée par la compréhension et l’approfondissement du mystère de la Foi.

                "Or chaque religion, étant révélée, est forcément convaincue de détenir la vérité universelle, authentique, irrécusable et perpétuelle. De ce fait elle ne peut pas tolérer un autre dogme !« 

                Les religions du Livre professent toute l’existence d’un »Dieu« unique : il est donc bien logique pour le »croyant« d’en déduire qu’au delà des différentes traditions et des variations tant du récit mythique que des rituels destinés à le révérer, elles s’adressent bien au même.

                Quant à la Foi, directement révélée à l’intimité de l’individu qu’elle touche, elle ne peut en aucun cas »s’imposer" à autrui, sinon du seul fait de l’exemplarité de celui ou celle qu’elle habite !

                En vous présentant mes respectueuses salutations !  smiley


                • Samson Samson 30 novembre 2020 17:16

                  @Samson
                  PS :
                  "La tolérance c’est la laïcité.
                  La République ne s’immisce pas dans leurs affaires. Qu’elles ne s’ingèrent pas dans celles de l’État et des citoyens, croyants ou non."

                  Seul ce principe étant à même de garantir à l’ensemble des citoyens et citoyennes le respect de leurs propres convictions, bien d’accord avec vous sur le principe de laïcité républicaine et la nécessaire séparation des sphères religieuses de celles de l’État.


                • Alain Alain Alain Alain 30 novembre 2020 19:18

                  @Samson

                  "il est donc bien logique pour le »croyant« d’en déduire qu’au delà des différentes traditions et des variations tant du récit mythique que des rituels destinés à le révérer, elles s’adressent bien au même.

                  "

                  Au nom de leurs pratiques différentes elles ont amenés les fidèles à s’entretuer pendant des siècles et aujourd’hui encore.
                  Grande preuve de tolérance. Bravo !


                • Samson Samson 30 novembre 2020 21:24

                  @Alain Alain
                  « Au nom de leurs pratiques différentes elles ont amenés les fidèles à s’entretuer pendant des siècles et aujourd’hui encore.
                  Grande preuve de tolérance. Bravo ! »

                  Merci ! smiley

                  L’homme est l’homme et les raisons étant faites pour s’en servir a toujours su faire preuve d’une extraordinaire créativité pour se trouver prétextes au massacre de son voisin, de son frère, sa sœur ou son cousin  : rien de bien nouveau sous le soleil !

                  Sur les fondements à cette meurtrière propension et la fonction des religions dans sa canalisation, je ne peux que vous renvoyer à la théorie anthropologique du désir mimétique développée par René Girard.

                  Si l’excellence du prétexte religieux n’est comme vous le soulignez plus à démontrer, l’idéologie y supplée abondamment et nul n’est encore besoin de religion pour nous massacrer tout aussi joyeusement !
                  Sous couvert de défense de la « démocratie » ou de lutte contre le totalitarisme, l’Occident et ses « révolutions colorées » ont très efficacement ramené à l’âge de la pierre ou plutôt de la kalachnikov et du M-16 des nations autrefois laïques et prospères (Libye, Irak, Syrie, ...).
                  Et l’inventivité de notre modernité a su développer sans nul recours au prétexte religieux des armes de destruction massive ainsi que les moyens et outils permettant enfin d’éradiquer et définitivement anéantir toute vie sur la planète ou nous vivons !

                  J’accorde pour ma part toute confiance en notre belle humanité et plutôt que m’extasier sur les plus sanglants fruits de l’« intolérance » religieuse j’applaudis pour ma part chaleureusement l’infinie ressource humaine à s’en emparer ou toujours se trouver les prétextes adéquats religieux ou autres à l’expression de ses pulsions les plus meurtrières ! smiley

                  En vous présentant mes respectueuses salutations ! smiley


                • Etudier S’informer Transmettre 30 novembre 2020 16:48

                  je suis d’accord 

                  La tolérance a besoin de la laïcité et il importe de ne rien céder sur ce point de vue. Je suis catholique mais j’accepte bien sûr caricatures et blasphèmes puisque chacun dispose de sa liberté d’opinion. Par ailleurs ceux qui crient au blasphème sont eux mêmes coupables d’aller voir ces dessins ou d’écouter ces propos. La bienveillance et l’ouverture d’esprit pourraient suffire mais des siècles ont prouvé qu’on en manque cruellement et la laïcité devient de fait, gardienne de ce respect.

                  De même il ne faut pas opposer le « récit » des différentes croyances au récit de l’Histoire ou de la science. La foi est personnelle. Elle dispose de lieux dédiés dans la cité. A l’Eglise Dieu a créé le ciel et la Terre, l’Homme descend d’Adam et Eve, dans la société : Big bang et théorie de l’évolution. 

                  Enfin la laïcité ne s’oppose pas aux religions, comme j’ai pu lire concernant la formation en France des imams qui serait transformer cette foi. Elle permet au contraire leur intégration. Elle modère. L’intégration permet, au contraire de l’intégrisme, de ne plus entrainer de (telle religion)-phobie. 

                  aussi la religion ne doit jamais imposer ses conditions. La laïcité fait la tolerance, elle fait aussi l’égalité 

                  En revanche elle peut apporter un « plus » dans le comportement quotidien : bienveillance, aide, charité... Et porter des valeurs. Pas des vérités.


                  • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 30 novembre 2020 17:00

                    @Etudier S’informer Transmettre

                    « des différentes croyances au récit de l’Histoire ou de la science »

                     

                    Derrière l’histoire et la science, il y a une vérité et une seule, Moïse ne peut pas avoir et ne pas avoir existé. La chrétienté est à la recherche de la vérité puisque Jésus Lui-même se présente comme « Je suis le chemin, la vérité, la vie. »


                  • ㄈϤ尺Цら(« ochlocrate ») Alien Hunter 30 novembre 2020 17:05

                    @Etudier S’informer Transmettre

                    T’ est vraiment bien névrosé ...

                    Tu te prétend catholique , adhère au laïcisme pour mieux sponsorisé un islam qui repond au blasphéme par la kalachnikov ... 

                    c’ est même plus du grand écart , c’ est de l’ écartèlement...




                  • Gasty Gasty 30 novembre 2020 17:16

                    @Daniel PIGNARD

                    "il y a une vérité et une seule, Moïse ne peut pas avoir et ne pas avoir existé

                    "

                    Oh alors moi je crois au Père Noël car chaque année j’ai mon cadeau et il est bien réel....mon cadeau.


                  • Etudier S’informer Transmettre 30 novembre 2020 18:16

                    @Alien Hunter
                    Tu te prétends / sponsoriser / répond
                    on voit bien que quelque soit le sujet, vous ne savez user que de haine et ne comprenez rien. Je suis catholique. J’adhère à la laïcité. Cela s’appelle la raison. Cherchez en la définition. Je suis catholique, je respecte l’islam. Cela s’appelle la tolérance. Cherchez la definition : C’est l’inverse de vous. Je sponsoriserais l’Islam alors que je dis avoir lu des propos aberrants s’opposant à la formation d’imams en France, seule solution pour éviter les enseignements intégristes . Et oui la laïcité est gardienne de la tolérance. Elle permet d’intégrer les religions en ne les laissant pas être au dessus des piliers de la République. Autrement, sans limite naît l’intégrisme qui engendre chez les faibles d’esprit dans votre genre l’islamophobie. 


                  • amiaplacidus amiaplacidus 30 novembre 2020 18:21

                    @Gasty

                    Peut-être avez-vous raison de croire au père Noël, parce que moi, qui n’y crois pas, je ne reçois pas de cadeaux.


                  • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 30 novembre 2020 18:52

                    @Gasty
                    Le cadeau oui, le père Noêl oui, vous en voyez à tous les coins de rue, mais entrer par la cheminée chez vous, c’est une autre paire de manches.


                  • ㄈϤ尺Цら(« ochlocrate ») Alien Hunter 30 novembre 2020 19:04

                    @Etudier S’informer Transmettre

                     Je suis catholique, je respecte l’islam

                    mais l’ islam ne respecte ni le judaïsme , ni le christianisme , ni le bouddhisme , ni l’ animisme , ni l’ apostasie ou la laïcité .

                    ce n’ est pas de la raison , c’ est de l’ instrumentalisation électorale.

                    Dans une vrai democratie , quand ca ne marche pas on change le gouvernement .
                    Dans la REM , quand ca ne marche pas on change le peuple ... 

                    nb : non je ne suis pas islamophobe , j’ était même très longtemps islamocompatible au non justement de la liberté de culte .

                    Mais la aujourdhui je suis réaliste . Ce n’ est pas a nous d’ accepter l’ islam , c’ est a l’ islam de se reformer et d’ accepter les autre obédience .

                    La laîcité ce n’ est pas le droit de l’ islam d’ egorger nos pretre et fidele jusque dans les eglise ...


                  • Alain Alain Alain Alain 30 novembre 2020 19:30

                    @Alien Hunter

                    La laïcité c’est.
                    Toutes les religions dans le domaine privé autant qu’elles veulent sans privilège et sans discrimination.
                    L’état c’est pour tous, les religions pour leurs fidèles, seulement.
                    L’état n’interfère pas dans les domaines religieux.
                    Les religions n’interviennent pas dans les affaires de la République et des citoyens.
                    Et vous pouvez raconter ce que vous voulez mais seule la laïcité est la garantie du même respect de tous et de chacun !


                  • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 1er décembre 2020 18:58

                    @Alain Alain

                    « L’état n’interfère pas dans les domaines religieux. »

                     

                    Ben le domaine religieux émet des lois morales piétinées par l’état donc il interfère ; Exemples :

                     

                    L’homosexualité est contre nature et fait partie des choses infâmes.

                    « Tu ne tueras pas » rend l’avortement interdit.

                    « Tu ne commettras pas d’adultère » condamne l’adultère.

                    « Tu ne convoiteras pas la femme de ton prochain » condamne encor l’adultère.

                    « Tu ne désireras point la maison de ton prochain, ni sa servante, ni son bœuf, ni son âne, ni aucune chose qui appartienne à ton prochain » condamne les ventes des services publiques au privé.

                    « Tu n’auras point d’autres dieux devant ma face. » est contre la tolérance de l’Islam et du bouddhisme.

                    « Tu ne feras aucun ouvrage le jour du repos de l’Eternel » est contre l’ouverture des magasins le dimanche.

                    Alors votre respect de tous, laissez-nous rire !


                  • Gasty Gasty 30 novembre 2020 17:03

                    @ l’auteur

                    Un très bon résumé, merci !

                    Je me demande s’il est besoin d’en dire plus...


                    • Pierre Régnier Pierre Régnier 30 novembre 2020 17:10

                      @ l’auteur

                      Vous dites : “L’existence de dieu n’est pas établie par des faits prouvés, par une réalité démontrée, par des manifestations divines directes observées, par une évidence incontestable ou tout autre moyen”.

                      C’est vrai mais, ce qui me paraît prouvé, aujourd’hui plus que jamais, c’est le lien direct entre les meurtres commis au nom de Dieu et les appels à les commettre qui, dans les textes sacralisés par des croyants, sont attribués à ce Dieu.

                      Je vois donc deux catégories d’hommes et de femmes coupables, directement ou indirectement, de la pérennisation de cette violence :

                      - les croyants qui ne pensent pas utile de faire disparaître des enseignements de leur religion l’attribution à leur Dieu et la justification de “ses“ appels à maltraiter et massacrer,

                      - les athées qui ne croient pas utile d’exiger qu’ils le fassent.


                      • perlseb 30 novembre 2020 17:18

                        Les croyants acceptent librement les principes de la religion qu’ils ont choisie.

                        Est-ce que se faire baptiser à 6 mois c’est choisir sa religion ? Non, la religion est imposée par les parents dans la très grande majorité des cas. Car les parents ont des enfants pour eux, et ils ne respectent pas la liberté de leurs enfants. Laisser son enfant choisir sa religion cela voudrait dire lui enseigner les bases de plusieurs religions différentes et le laisser choisir lorsqu’il en connaît au moins 2 assez bien (sachant que le choix peut être, aucune religion), à un âge où il comprend également à quoi tout cela l’engage...

                        Choisir suppose un choix, donc plusieurs possibilités. Et le nombre de religieux qui ont choisi est infime.


                        • Samson Samson 30 novembre 2020 18:12

                          @perlseb
                          Baptisé ou non, il reste toujours le choix fondamental — de croire ou ne pas croire -, quelque soit le référentiel culturel ou religieux dans lequel on a été éduqué. Et rien n’empêche croyant ou incroyant d’en changer ou d’adhérer à un référentiel qui lui parle mieux !

                          « Car les parents ont des enfants pour eux, et ils ne respectent pas la liberté de leurs enfants. »

                          Sottises !!!

                          Nous naissons tous déterminés en temps et en lieu par des caractéristiques physiques (santé, genre, sexe, taille, poids, ...) et génétiques précises, dans un environnement familial, social, culturel, relationnel, religieux, civilisationnel, ... tout aussi précis que nous n’avons pas « choisi » et dans lequel nous nous forgeons progressivement notre propre identité.
                          Notre libre-arbitre peut certes s’exercer à chaque stade de ce processus d’identitification, mais il ne constitue jamais que la petite cerise posée au sommet de l’immense « gâteau » de nos déterminations.

                          Je sais, au stade avancé de nihilisme qu’il atteint maintenant, l’actuel « progressisme sociétal » prêche à peu près tout le contraire et revendique en conséquence l’abolition de tout référentiel (sexe, genre, religion, appartenance sociale, ...) ! Or faute de référentiel, nul ne peut valablement élaborer et se constituer une identité propre ! J’opte donc personnellement pour n’y accorder que l’importance qu’il mérite, ... soit aucune ! smiley

                          En vous présentant mes respectueuses salutations ! smiley


                        • Etudier S’informer Transmettre 30 novembre 2020 18:20

                          @perlseb
                          Pas faux. J’ai été baptisé dès les premières semaines. Ensuite je suis catholique. Chez les protestants en revanche on attend que la personne soit en âge de choisir. Pas bête. Comme d’autoriser le mariage du pasteur


                        • Samson Samson 30 novembre 2020 18:30

                          @Etudier S’informer Transmettre
                          Le sacrement du Baptême se voit déjà confirmé dans l’Église catholique par la profession de foi, lors du passage à l’adolescence.
                          Ma belle-fille a procédé aux deux durant la même cérémonie, et à sa seule demande ! Et pour ce que j’en sais, c’est le cas pour toute une partie de la génération actuelle !


                        • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 30 novembre 2020 18:40

                          @perlseb

                          Entre la vérité et le mensonge, vous laissez votre enfant choisir ? Non, vous prenez le raccourci en lui présentant la vérité et vous avez bien fait parce qu’il y en a qu’une pour un fait, tandis que des mensonges il y en a de multiples pour un seul fait. Exemple : La vraie Alésia se trouve à chaux- des-Crotenay et non pas à Alise-Sainte-Reine, ni à Izernove, ni à Alaise, ni à Salins, ni à Ornans, ni à Conliège.


                        • perlseb 30 novembre 2020 18:51

                          @Samson
                          Non non, je maintiens parfaitement ce que je dis. Les parents font des enfants pour eux et ils ne respectent pas la liberté de leurs enfants.
                          Il faut faire une distinction entre l’éducation, ce qui est absolument nécessaire (la langue, habiter quelque part, assimiler fatalement la culture de nos proches) et ce qui restreint la liberté de son enfant : vouloir lui imposer un cursus éducatif particulier, sa religion, un sport pour en faire un champion, dénigrer d’autres cultures etc... Les parents ont parfois des projets très fermés pour leurs enfants. L’éducation consiste à éveiller et non à choisir pour l’autre.
                          Mais bon, si on aime vraiment les enfants, et qu’on n’en fait pas pour soi-même, faut-il en avoir dans ce monde ? A mon avis, non.


                        • perlseb 30 novembre 2020 19:04

                          @Daniel PIGNARD
                          Vous devriez donner un maximum de connaissances irréfutables, un maximum de logique, pour qu’il puisse lui-même distinguer la vérité du mensonge. Et vous devriez justement éviter qu’il prenne l’habitude de « choisir » ce qu’on lui propose sans réfléchir (obéir), sinon vous en faites un pion.

                          Mais je reconnais que la société récompense mieux les pions, alors peut-être faut-il en faire un pion... c’est à vous de voir dans quel monde vous voulez vivre... Je crois que les pions sont les plus nombreux.


                        • Alain Alain Alain Alain 30 novembre 2020 19:37

                          @perlseb

                          "Est-ce que se faire baptiser à 6 mois c’est choisir sa religion ?

                          "

                          Pas à 6 mois mais quand ils continuent à croire et à pratiquer, c’est qu’ils le veulent bien.
                          Après, c’est sûr qu’on peut penser que tout est fait pour embrigader dès l’enfance.


                        • perlseb 30 novembre 2020 20:36

                          @Alain Alain
                          L’entourage est une pression énorme (quand on veut rester inclus socialement, on fait parfois des choix à l’inverse de sa volonté personnelle).


                        • Samson Samson 30 novembre 2020 23:35

                          @perlseb
                          « Les parents ont parfois des projets très fermés pour leurs enfants. »

                          Parfois !
                          Je connais personnellement bien « mes » parents, « des » parents et leurs enfants, mais je ne sais pas trop qui sont « les » parents.
                          Donc, oui, c’est peut-être votre expérience de la parentalité, mais non, je ne connais pas de règle permettant d’affirmer que « Les parents font des enfants pour eux et ils ne respectent pas la liberté de leurs enfants. » !

                          « L’éducation consiste à éveiller et non à choisir pour l’autre. »

                          Assurément !

                          Bonne soirée à vous ! smiley


                        • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 1er décembre 2020 08:58

                          @perlseb

                          « Et vous devriez justement éviter qu’il prenne l’habitude de « choisir » ce qu’on lui propose sans réfléchir (obéir), sinon vous en faites un pion. »

                           

                          Quand on connait et qu’on croit la parole suivante, il est tout à fait prudent de douter de l’histoire et de la science qui irait contre les affirmations de la parole de Dieu.

                          « Nous savons que nous sommes de Dieu, et que le monde entier est sous la puissance du malin. » (1 Jean 5:19)

                           

                          Ceci veut dire que toutes les affirmations scientifiques ou historiques qui sont contraires aux affirmations de la Bible sont suspectes et méritent une recherche pour rectification scientifique ou historique.

                          Je vous ai fait voir sur ce site de nombreuses recherches qui ont abouti dans ce sens.


                        • perlseb 1er décembre 2020 18:25

                          @Samson
                          Prenez une page internet qui donne des raisons (et un sondage) pour lesquelles les parents font des enfants, par exemple celle-ci. Quand vous analysez TOUTES les réponses, elles sont toutes centrées sur les parents, leur volonté personnelle. Les gens ne font pas des enfants parce que le « monde est beau ». En fait, les conditions seraient pire (et ça risque d’arriver au train où vont les choses), les gens voudraient toujours autant d’enfants, associant toujours cela à un heureux évènement alors que quand on donne la vie, on donne également la mort. Ce qui compte, c’est bien ce que l’on vit entre la naissance et la mort, pas la naissance en elle-même, et cela, les parents ne l’évoque jamais pour en faire.

                          Quand on a quelqu’un de très proche qui commet un suicide, on réfléchit au sens de la vie, et je ne suis pas prêt à entendre ce que les autres ont a dire dessus, c’est une réflexion qu’il faut avoir personnellement. Ce n’est pas la réponse qui est intéressante (à supposer que la vie ait un sens), mais les vrais questions qu’on se pose sur ce monde à travers un proche qui ne voulait pas continuer.

                          Pour ce qui est de la liberté laissée aux enfants, il y a bien évidemment tout et n’importe quoi (pas de règle générale). Mais quand j’entends des parents hurler sur leurs enfants de manière aussi irrationnelle que subite, on sait qu’il y a beaucoup d’enfants initialement désirés qui sont à plaindre...


                        • perlseb 1er décembre 2020 18:34

                          @Daniel PIGNARD
                          Je suis cartésien ou j’essaie de l’être, donc totalement à l’opposé de vos croyances. Et je comprends ... qu’on ne peut pas se comprendre, ce n’est pas dramatique, mais c’est embêtant pour discuter.


                        • Bendidon Bendidon 30 novembre 2020 18:01

                          Article pour ne rien dire, étalage de poncifs smiley

                          Même la plus lamentable loge maçonnique anti cléricarde n’oserait publier chat

                          Mais bon ici c’est gogovox pas la revue esprits ni le club Aristote smiley


                          • Alain Alain Alain Alain 30 novembre 2020 19:44

                            @Bendidon

                             Vous êtes un spécialiste des réactions critiques sur Agoravox sans jamais proposer une chronique.
                            On ne peut pas rivaliser.
                            Vous savez tout mieux que les autres, pauvres prétentieux qui étalent des poncifs pour ne rien dire.


                          • Bendidon Bendidon 30 novembre 2020 20:23

                            @Alain Alain
                            oulala il est vexé smiley
                            N’attendez pas de moi un narticle je sais que pour les gens comme moi il y a un mur infranchissable qui s’appelle modération smiley


                          • Alain Alain Alain Alain 1er décembre 2020 17:53

                            @Bendidon
                             
                            Non, j’ai lu vos réactions.


                          • monde indien monde indien 30 novembre 2020 18:08

                            Croire ou ne pas croire en ces drôles de trucs imaginaires pas drôles du tout c ’ est vraiment se casser le cul pour pas grand chose . Je remarque tout de même que les 3 religions monothéistes occidentales ont leur origine dans le même livre , la bible , et trouvent quand même le moyen de se haïr . Je préfère ne pas croire et aimer vraiment , aimer qui le veut bien .


                            • Pierre Régnier Pierre Régnier 30 novembre 2020 20:05

                              @monde indien

                              Pourquoi quand même  ?

                              La Bible est pleine d’appels à la haine.


                            •  C BARRATIER C BARRATIER 30 novembre 2020 18:48

                              Excellent article, la laïcité est d’abord la fraternité, rien à voir avec la seule tolérance. Notre République est laïque, sans obliger quiconque à l’être, par la loi de 1905 elle garantit la liberté d’expression et donc protège autant un antilaïque qui serait inquiété pour ses idées qu’un laïque. Voilà pourquoi, athée, je ne saurais demander l’interdiction des religions malgré le mal qu’elles continuent à faire !

                              Ce qui m’amuse, c’est que tous les dieux avant même ceux de l’Egypte antique, sont et demeurent immortels. Les gens ont donc un grand choix. Ceux qui veulent imposer qu’il n’y ait qu’un seul dieu sont stupides et dangereux : s’il n’y en a qu’un, c’est la mien...mort aux autres....

                              Je me pense laïque en n’utilisant pas un mot interne aux religions : croyants. Pour moi je dis crédules et je les respecte, c’(est leur droit.


                              • Alain Alain Alain Alain 30 novembre 2020 19:46

                                @C BARRATIER

                                Merci et judicieux complément !


                              • karim 30 novembre 2020 20:05

                                La pire injustice que l’homme se fait à lui-même est de se complaire dans son existence sans chercher la Vérité sur le pourquoi de sa vie et de sa mort.


                                • Jonas Jonas 30 novembre 2020 20:22

                                  « De même elle n’a pas à peser pour infléchir les lois des états parce que celles-ci doivent s’appliquer indifféremment et équitablement à tous, sans prérogatives et sans discriminations. »

                                  Les lois des états sont humaines, elles changent au gré des vents et des modes, pas la loi de Dieu.
                                  Exemple, les lois de l’état français demandaient aux citoyens de dénoncer les Juifs qui se cachaient aux autorités pendant la deuxième guerre mondiale.
                                  Aujourd’hui les lois permettent d’exterminer en masse des enfants innocents dans le ventre de leur mère (220 000 avortements en France chaque année), accélérant le remplacement des populations autochtones par des migrants du tiers-monde.

                                  Respecter les lois humaines lorsqu’elles vont à l’encontre des lois de Dieu, c’est le début de la fin de la civilisation.


                                  • Alain Alain Alain Alain 1er décembre 2020 18:04

                                    @Jonas

                                    "Respecter les lois humaines lorsqu’elles vont à l’encontre des lois de Dieu, c’est le début de la fin de la civilisation.

                                    "

                                    Et si il n’y a pas de Dieu, il n’y a pas de lois de Dieu.
                                    Le début de la civilisation ? Je ne savais pas que Dieu avait inventé la machine à vapeur, par exemple.
                                    Quant aux lois humaines dans un état démocratique ce sont celles que promulguent nos élus. Elus par qui ?
                                    Vous oubliez tous les massacres commis au nom de Dieu, exigés par qui ?
                                    ...


                                  • xana 30 novembre 2020 20:27

                                    Excellent article.

                                    J’ajouterais que nos bons « croyants » (comme Pignard et bien d’autres) n’ont jamais hésité à massacrer les « croyants » des autres religions. Aujourd’hui ce n’est plus trop la mode, mais donnez-leur le pouvoir et vous verrez refleurir la Saint Barthélémy...

                                    D’ailleurs comment choisir sa religion ? Toutes celles qui, ayant massacré les autres, ont survécu aux massacres se disent révélées par Dieu lui-même. Aucune n’a une autorité plus légitime que les autres, et quand on a un peu étudié les autres religions du monde, on ne voit pas pourquoi on ne se convertirait pas au culte de Xipe Totec ou à celui des sorciers esquimaux, ou même aux cultes diaboliques, si cela devient à la mode.

                                    On ne peut pas empêcher les gens de croire à leurs rêves. La religion est sans doute un rêve (le paradis pour soi, l’enfer pour ceux qui nous ont fait du mal, quand on est faible ca doit aider à vivre), mais ce rêve n’a rien à faire dans la réalité ,quand on est réveillé. Et massacrer les mécréants, on comprend bien que ça permet de les piller, mais ce n’est tout de même pas une preuve de civilisation !


                                    • Jonas Jonas 30 novembre 2020 20:51

                                      « La République ne s’immisce pas dans leurs affaires. Qu’elles ne s’ingèrent pas dans celles de l’État et des citoyens, croyants ou non. »

                                      La république est dépassée et révolue, car elle est incapable de défendre la France submergée par l’immigration de masse. La république est basée sur les droits de l’homme et du citoyen et de ses libertés individuelles.
                                      Elle nie l’existence des peuples, leurs traditions, leurs identités et cultures et le bien commun. La République est sa devise maçonnique « Liberté, Égalité, Fraternité », ne repose sur aucun dogme, rien de stable et de concret, pas de ferveur, ni de Foi religieuse, c’est du vent, donc facilement malléable et sous influence des manipulateurs islamistes en particulier.
                                      Résultat, la république au nom des droits de l’homme, du multiculturalisme, du vivre-ensemble, de l’islamisation, de l’immigration de masse et du métissage peut venir à bout, en moins de 30 ans de la France en tant que nation.
                                      Tout ce que les guerres n’ont pas réussi à faire, les républicains vont le réaliser en quelques décennies !
                                      Au nom de ces droits de l’homme et de la négation obsessionnelle des racines chrétiennes de la France, Les mosquées sont construites sur des terrains offerts par l’État pour un loyer dérisoire (en général, un bail emphytéotique de un euro par an)quelles entreprises françaises peuvent jouir de tels avantages ?

                                      Dans une multitude d’écoles publiques laïques et républicaines de banlieue, des aménagements spéciaux sont prévus pour les musulmans, en particulier pendant le ramadan, ainsi que la mise en place de repas sans viande (halal, séparation entre les élèves purs et impurs).
                                      www.clg-saules-guyancourt.ac-versailles.fr/IMG/doc/ramadan.doc

                                      L’abattage rituel islamique est maintenant codifié par l’état français, la certification halal est délivrée officiellement par le ministère de l’agriculture pour les imams des mosquées de Lyon, Paris et Évry. C’est le gouvernement français qui dicte aux musulmans quelle viande est licite (halal) et quelle viande est impure (haram) !

                                      Les grands défenseurs de la république et de la liberté d’expression, pourfendeurs des totalitarismes, sont prêts à se battre corps et âme pour extirper les Croix et les crèches de Noël des mairies et des places publiques, mais récompensent par des diplômes des imams de la république tels Rachid Houdeyfa, pour qui « une femme qui sort sans son hijab n’a pas d’honneur, qu’on ne s’étonne pas si on abuse d’elle » et que les enfants qui chantent ou qui jouent de la musique seront transformés en singes et en porcs.


                                      • Alain Alain Alain Alain 1er décembre 2020 18:14

                                        @Jonas

                                        Ah skandal, katastrophen, Meine Liebste, les musulmans, quelle sale race !
                                        Ils vénèrent le même Dieu que les juifs et les chrétiens, mais eux ils exagèrent trop. 


                                      • xana 30 novembre 2020 21:26

                                        Ben, mon pauvre Jonas, je t’avais oublié dans mes exemples d’intolérance (sous prétexte religieux). C’est vrai que tu n’es pas le plus représentatif.

                                        Pignard est un pauvre crétin qui se guide sur la bible en croyant que c’est son dieu qui l’a écrite. Les vrais auteurs doivent se rouler de rire dans leur tombe...

                                        Mais toi tu est surtout un raciste, parce que ta « foi » te sert de prétexte pour haïr les musulmans (eh oui, la France a une législation anti-raciste qui t’empêche de crier « mort aux ratons ! »)...

                                        Tu es donc à la fois un crétin et un hypocrite.

                                        Pourtant je suis d’accord avec toi, sur un point : La France ne devrait pas permettre aux Musulmans de construire des mosquées, et elle devrait donner l’exemple en convertissant tous ses bâtiments religieux en musées. Il devrait être interdit aux Musulmans, mais également aux Juifs, aux Catholiques, aux innombrables sectes de Protestants, aux Bouddhistes etc de posséder des édifices religieux sur le territoire de la France.

                                        Toutes les religions devraient être permises (et d’ailleurs comment les interdire ?) mais leur pratique devrait être EXCLUSIVEMENT privée. Tout signe extérieur, toute réunion, même les fêtes religieuses devraient être interdites en public, mais réservées au privé de leurs adeptes.

                                        Ceci au moins ne serait pas hypocrite.


                                        • Jonas Jonas 30 novembre 2020 22:30

                                          @xana « Mais toi tu est surtout un raciste, parce que ta « foi » te sert de prétexte pour haïr les musulmans (eh oui, la France a une législation anti-raciste qui t’empêche de crier « mort aux ratons ! »)...Tu es donc à la fois un crétin et un hypocrite. »

                                          L’islam n’est pas une race, il y a des musulmans, noirs, blancs, asiatiques, européens,... On ne vous a même pas appris ça ?

                                          -----------------------
                                          « Tout signe extérieur, toute réunion, même les fêtes religieuses devraient être interdites en public, mais réservées au privé de leurs adeptes. »

                                          Plus de fêtes et jours fériés (Pâques, Noël, Ascension, Pentecôte, Toussaint, Nouvel An,...), plus de calendrier grégorien, plus de spiritualité, plus de communion humaine, vous devriez retourner vivre dans la forêt, parmi les loups.


                                        • Jonas Jonas 30 novembre 2020 22:35

                                          @xana « Il devrait être interdit aux Musulmans, mais également aux Juifs, aux Catholiques, aux innombrables sectes de Protestants, aux Bouddhistes etc de posséder des édifices religieux sur le territoire de la France. »

                                          L’Église Catholique romaine a été le ciment de la civilisation européenne, en unifiant pendant des siècles les différents clans et tribus qui se combattaient (pictes, bretons, normands, alamans, saxons, germains, burgonds, etc...), à l’origine de ses valeurs morales et spirituelles, les catholiques avaient la charge des hôpitaux, des malades, des pauvres, de l’éducation des enfants et de leur instruction (jusqu’en 1905).
                                          Les papes ont plusieurs siècles d’avance sur toutes les autres civilisations, l’Église romaine a par exemple interdit l’esclavage sur le sol européen dès le VIIème siècle, sous peine d’excommunication.
                                          L’état français a été construit intégralement pendant plusieurs siècles par des rois et reines très chrétiens catholiques (Clovis, Charles Martel, Pépin le Bref, Charlemagne, Aliénor d’Aquitaine, Philippe Auguste, Blanche de Castille, Saint Louis, Philippe le Bel, Charles VII, Louis XI, Louis XIII, Louis XIV, Louis XV, Louis XVI...), en rassemblant patiemment et méticuleusement les provinces, les régions et en luttant contre les hérésies destructrices de l’unité de la nation (catharisme, protestantisme, invasions islamiques, etc...).
                                          Il n’y a pas en France un village sans son Église au centre de la commune.
                                          Toutes les institutions françaises, hôpitaux, associations caritatives, écoles, tribunaux, parlement, cour des comptes, poste, ponts et chaussées, banques, cathédrales,... que vous connaissez aujourd’hui ont été pensés, structurés et édifiés sous la France catholique.
                                          Les universités qui se construisent sur toute l’Europe occidentale, sont à la charge de théologiens, prêtres, chanoines, abbés, soeurs, ordres catholiques bénédictins, cisterciens, franciscains, dominicains,... dans la hiérarchie du Pape de Rome.
                                          C’est l’unité catholique de l’Europe qui permet par exemple à un Nicolas Copernic d’étudier dans l’université de Cracovie dans le royaume de Pologne, puis dans celles de Bologne, Rome, Padoue, Ferrare en Italie.
                                          Pourquoi croyez-vous qu’il y ait une croix catholique au sommet de l’université de la Sorbonne, et sur le dôme du Panthéon ?
                                          Pourquoi le plus vieil hôpital de Paris s’appelle Hôtel-Dieu ?

                                          La gastronomie raffinée que vous dégustez (vins d’abbayes, bières, liqueurs, miel, jambons, fromages...), ont été dans la grande majorité des cas bonifiés par des moines.

                                          La littérature chrétienne, le « Paradis perdu » de Milton, « Polyeucte » de Corneille, « Esther », « Athala » de Racine, Bossuet, etc... la musique sacrée de Palestrina, Hildegarde Von Bingen, Bach, Mozart, Vivaldi, Gounod, Schubert, etc... entre autres forment les piliers de la culture européenne.
                                          C’est cette unité qui a permis par exemple à un Tomas Luis de Victoria d’étudier la musique en Espagne, de parfaire sa formation à Rome, d’être pris sous la protection du cardinal allemand d’Augsbourg Otto Truchsess von Waldburg, et de composer pour l’Officium defunctorum à six voix pour les funérailles de l’impératrice Marie d’Autriche.

                                          Le calendrier de tous les pays européens est basé sur la naissance du Christ.
                                          Chaque jour, on fête un saint de l’Église catholique.
                                          Le dimanche est jour de repos pour tous, jour du Seigneur.
                                          Toutes les Églises font sonner leur cloches chaque heure qui passe.
                                          Les fêtes traditionnelles sont de tradition chrétienne (Noël, Pâques, Ascension, Assomption, Épiphanie, Toussaint, Carême, Pentecôte,...).
                                          Noël est fêtée depuis 15 siècles.
                                          Avant que le terrorisme islamique n’interdise toute représentation du Christ sur la voie publique, des crèches géantes étaient organisées à Noël, et ça ne gênait personne.

                                          S’il n’y avait pas d’Église catholique, il n’y aurait jamais eu de France, « fille aînée de l’Église ».
                                          La république et sa religion maçonnique n’ont fait que piller et dilapider cet héritage millénaire à partir de 1789.


                                        • tashrin 1er décembre 2020 12:39

                                          @Jonas
                                          L’Église Catholique romaine a été le ciment de la civilisation européenne

                                          non, c’est un des piliers fondateurs, au même titre que les lumières ou les philosophes de la grèce antique (qui pour rappel n’etaient pas cathos...)
                                          Ca n’est pas le seul, même si aucun occidental y compris athée ne peut nier l’apport de la civilisation judeo chretienne. Ce qui ne signifie pas pour autant que ce soit le seul fondement...
                                          en unifiant pendant des siècles les différents clans et tribus qui se combattaient
                                          C’est à dire en torturant et en brulant brulant meticuleusement tous ceux qui n’etaient pas d’accord ou osaient évoquer un doute... ou representaient un courant minoritaire susceptible de remettre en cause le dogme sur lequel les representants du clergé avaient assis leur pouvoir et leur mainmise sur leurs contemporains
                                          Les papes ont plusieurs siècles d’avance sur toutes les autres civilisations, l’Église romaine a par exemple interdit l’esclavage sur le sol européen dès le VIIème siècle, sous peine d’excommunication
                                          Lol... L’Eglise et le nazisme ? L’eglise et la colonisation ? Le Rwanda ? L’interdiction de la contraception, de l’avortement. Paye ton avance !
                                          en rassemblant patiemment et méticuleusement les provinces, les régions et en luttant contre les hérésies destructrices de l’unité de la nation (catharisme, protestantisme, invasions islamiques, etc...).
                                          En torturant et brulant donc tous ceux qui n’etaient pas du meme avis tout en prechant la tolerance et l’amour du prochain. Le paradoxe religieux dans toute s splendeur
                                          Il n’y a pas en France un village sans son Église au centre de la commune.
                                          Resurgence historique d’une époque où il n’yavait pas d’alternative. Il ya aussi une mairie dans chaque commune... et un bar en general, à coté de la poste
                                          Toutes les institutions françaises, hôpitaux, associations caritatives, écoles, tribunaux, parlement, cour des comptes, poste, ponts et chaussées, banques, cathédrales,... que vous connaissez aujourd’hui ont été pensés, structurés et édifiés sous la France catholique.
                                          source ? Illustrations ?
                                          Pourquoi croyez-vous qu’il y ait une croix catholique au sommet de l’université de la Sorbonne, et sur le dôme du Panthéon ?
                                          L’eglise et la science ??? les scientifiques osant remettre en cause le dogme grace à leurs découvertes ont été persécutés. Expliquez nous donc les dinosaures à l’aide de la genese, qu’on rigole
                                          La gastronomie raffinée que vous dégustez (vins d’abbayes, bières, liqueurs, miel, jambons, fromages...), ont été dans la grande majorité des cas bonifiés par des moines.
                                          ah ca, pour picoler et bien bouffer par contre, yavait du monde, c’est sur
                                          Avant que le terrorisme islamique n’interdise toute représentation du Christ sur la voie publique, des crèches géantes étaient organisées à Noël, et ça ne gênait personne.

                                          non, c’etait « avant qu’on relegue les cathos loin de l’organisation de la société », dont les composantes sont diverses, et dont certains membres n’entendent pas se soumettre au delire ideologique d’une petite minorité qui voudrait bien régir la vie de tout le monde. Les debats sur la laicité n’ont rien à voir avec le terrorisme islamiste

                                          Vous illustrez à merveille ce que la religion a de plus critiquable... 


                                        • xana 30 novembre 2020 22:58

                                          Le catholicisme est une des dernières religions qui ont sévi sur notre pays, il y en a eu bien d’autres auparavant dont tu ne connais strictement rien. Ce n’est pas le catholicisme qui a permis à la société d’évoluer, bien au contraire. Ce sont les connaissances qui ont permis à la société d’évoluer en permettant aux hommes de sortir de l’esclavage et de la famine, et la religion a fait tout son possible pour s’y opposer. Ce processus s’est d’ailleurs déroulé dans d’autres pays avec le même succès, et cela quelle que soit la religion dominante.

                                          Tu fais de la propagande anti-musulmane parce que tu n’ose pas déclarer ton racisme anti-arabe, et que cela te permet au moins de maudire ceux que tu déteste, dans leur religion faute de pouvoir mieux faire.

                                          Tu n’es qu’une ordure raciste, peu importe ta religion (ou ton absence de religion), puisque tout sujet religieux est un prétexte pour cracher sur les peuples islamistes.


                                          • Jonas Jonas 30 novembre 2020 23:42

                                            @xana «  Ce sont les connaissances qui ont permis à la société d’évoluer en permettant aux hommes de sortir de l’esclavage et de la famine, et la religion a fait tout son possible pour s’y opposer. »

                                            L’Occident chrétien est la première civilisation à se questionner et à débattre de manière institutionnelle sur la possibilité du droit des hommes à asservir une population, en particulier après la controverse de Valladolid.
                                            L’esclavage était jusqu’alors une norme sociétale dans toutes les civilisations, les asiatiques, les arabes, les africains, les aztèques, etc...ne se posaient pas la question de savoir si la population vaincue avait des droits ou pas, elle était humiliée et souvent réduite en esclavage.
                                            Pour les philosophes grecs (Aristote, Platon, etc...) ou romains, réduire des populations en esclavage, c’était tout à fait naturel, lié au droit du plus fort, du vainqueur. Les sociétés grecques et romaines étaient des sociétés esclavagistes par nature, comme toutes les civilisations à travers le Monde.
                                            La pensée chrétienne vient radicalement révolutionner cette position :
                                            « Il n’y a plus ni Juif ni Grec, il n’y a plus ni esclave ni libre, il n’y a plus ni homme ni femme ; car tous vous êtes un en Jésus-Christ. »
                                            Galates 3:28

                                            Les Évangiles, les lettres de Paul, viennent bouleverser cet ordre établi, ce qui donnera lieu dans le monde chrétien, à des débats souvent animés, si les droits d’asservir une population sont légitimes, et si elle peut être protégée.
                                            Ce n’est pas un hasard si la PREMIÈRE CIVILISATION AU MONDE à avoir aboli l’esclavage est l’Europe chrétienne.

                                            Aujourd’hui encore, dans les pays où la pensée européenne n’a pas pénétré, il y a près de 40 millions d’esclaves dans le Monde.


                                          • Jonas Jonas 30 novembre 2020 23:45

                                            @xana « Tu n’es qu’une ordure raciste, peu importe ta religion (ou ton absence de religion), puisque tout sujet religieux est un prétexte pour cracher sur les peuples islamistes. »

                                            On voit là toute l’étendue de votre misère intellectuelle. N’ayant plus rien à argumenter, vous finissez par cracher des insultes.
                                            Triste et pitoyable.


                                          • xana 1er décembre 2020 10:08

                                            @Jonas
                                            Et dans les civilisations précolombiennes ? Laisse tomber, les chrétiens les ont tous massacrés ou en ont fait des esclaves. Avec les évangiles et les lettres de saint Paul, bien entendu.
                                            Les religions sont un passé honteux de l’humanité. Ceux qui s’en réclament encore aimeraient revoir les ors du Vatican ou ceux du Potala, avec la soumission des peuples.
                                            Heureusement les peuples de la terre, bien qu’encore endormis, ne se laisseront plus avoir par des charlatans.


                                          • xana 1er décembre 2020 10:17

                                            @Jonas
                                            J’attendais un seul argument de ta part : « je ne suis pas raciste »...
                                            Evidemment tu ne l’as pas écrit. C’aurait été le renoncement à tout ce qui constitue ta vie. Tu es fondamentalement RACISTE, et pour rien au monde tu ne te renierais sur ce point.
                                            Et pour moi, raciste et ordure, c’est la même chose. La religion n’est qu’un prétexte, permettant de cracher sur les arabes sans risquer de te trouver sous le coup de la loi.
                                            Une ordure raciste est un sous-homme, triste et pitoyable. Il n’existe aucun remède, c’est comme pour la paranoïa. Solution chère : Enfermement à vie. Solution simple et bon marché : La guillotine.


                                          • Jonas Jonas 1er décembre 2020 12:35

                                            @xana « J’attendais un seul argument de ta part : « je ne suis pas raciste »... »

                                            Évidemment que je ne suis pas raciste, mais je n’ai pas à me justifier, car il n’y a pas un seul propos raciste dans tous mes commentaires.

                                            ---------------------------
                                            « Il n’existe aucun remède, c’est comme pour la paranoïa. Solution chère : Enfermement à vie. Solution simple et bon marché : La guillotine. »

                                            Vous êtes un idéologue adepte des doctrines totalitaires fascistes : enfermer à vie ou guillotiner tous ceux qui ne pensent pas comme vous.


                                          • Yann Esteveny 1er décembre 2020 13:39

                                            Message à Jonas,

                                            Je vous cite : « Aujourd’hui encore, dans les pays où la pensée européenne n’a pas pénétré, il y a près de 40 millions d’esclaves dans le Monde. »

                                            Aujourd’hui en Europe, il y a plusieurs centaines de millions d’esclaves du mensonge.

                                            Respectueusement


                                          • Copain 1er décembre 2020 02:14

                                            L’Antifa est un laïc intégriste ? La tolérance c’est la laïcité. Quel ramassis de conneries. La tolérance c’est la laïcité

                                             La pluie c’est la vie -

                                            D’ailleur pourquoi les franc-mac se cachent, ils ont quelque chose à cacher

                                             La tolérance c’est la laïcité


                                            « Égalité  ». Tout le monde sait qu’il n’y en a pas en France. Il suffit de visiter les cités de banlieue de Paris et de d’autres grandes villes françaises comme Marseille ou Nice pour s’en convaincre. Ou se rappeler les « gilets jaunes » et les manifestations contre la réforme des retraites. Ou regarder le mauvais film Les misérables de Ladj Ly


                                            «  Fraternité ». Respecter cet élément de la république exigerait qu’on respecte les croyances et des rituels de tous les citoyens, qu’on cherche promouvoir ce qui rassemble, non pas ce qui divise.


                                            (Ps : Nous raserons les loges maçonniques ) parce que tu nous casses les couilles depuis toujours


                                            • Copain 1er décembre 2020 02:23

                                              @Copain

                                              Les parents sont les premiers responsables de l’éducation de leurs enfants. Ils témoignent de cette responsabilité d’abord par la création d’un foyer,
                                              où la tendresse, le pardon, le respect, la fidélité et le service désintéressé sont de règle.
                                              Le foyer est un lieu approprié à l’éducation des vertus. Celle-ci requiert l’apprentissage de l’abnégation, d’un sain jugement,
                                              de la maîtrise de soi, conditions de toute liberté véritable. Les parents enseigneront aux enfants à subordonner « 
                                              les dimensions physiques et instinctives aux dimensions intérieures et spirituelles ».
                                              C’est une grave responsabilité pour les parents de donner de bons exemples à leurs enfants.
                                              En sachant reconnaître devant eux leurs propres défauts, ils seront mieux à même de les guider et de les corriger :

                                              « Qui aime son fils lui prodigue des verges, qui corrige son fils en tirera profit » (Si 30, 1-2).
                                              « Et vous, pères, n’irritez pas vos enfants, élevez-les au contraire en les corrigeant et avertissant selon le Seigneur »


                                            • Alain Alain Alain Alain 1er décembre 2020 18:27

                                              @Copain

                                              Mais majoritairement les citoyens sont indifférents à la religion qui ne leur apporte rien et sans être francs-maçons.
                                              Alors qui c’est qui « parce que tu nous casses les couilles depuis toujours » (dixit Copain) ?
                                              Qui veut qu’au nom de ses croyances à lui on impose des règles à tous les autres qui très majoritairement n’en veulent pas ?
                                              Priez dans la joie et la paix et accordez nous la, la paix.


                                            • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 2 décembre 2020 09:14

                                              @Alain Alain

                                              « Qui veut qu’au nom de ses croyances à lui on impose des règles à tous les autres qui très majoritairement n’en veulent pas ? »

                                               

                                              Mais Alain Alain le veut par exemple ; Il a censuré 14 articles proposés sur Agoravox et en a recommandé 35 autres.

                                              Alain Alain veut donc nous imposer ses règles dont certains ne veulent pas.


                                            • Alain Alain Alain Alain 2 décembre 2020 14:15

                                              @Daniel PIGNARD

                                              Donner un avis ce n’est pas censurer.
                                              C’est démocratique puisqu’on est libre d’approuver ou pas, d’en tenir compte ou pas.
                                              Enfin je ne donne que des avis argumentés qui expliquent le pourquoi

                                              de cet avis et qui donc est susceptible d’être contredit.
                                              Les lois religieuses sont, elles, péremptoires : voir la plus connue, l’inquisition.
                                              Votre réaction diffamatoire n’est pas très chrétienne.


                                            • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 2 décembre 2020 14:54

                                              @Alain Alain
                                              Vous auriez très bien pu donner un avis sur l’article non censuré et cela aurait été utile pour tout le monde, tandis que là vous le censurez pour que sa parole n’atteigne pas les autres.
                                              J’ai personnellement horreur des censeurs qui ne disent pas pourquoi ils censurent.
                                               Pourquoi parlez-vous de l’inquisition en oubliant la terreur lors de la révolution. Le roi a été décapité, vous ne vous souvenez pas ?


                                            • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 2 décembre 2020 15:07

                                              @Alain Alain
                                              « Enfin je ne donne que des avis argumentés qui expliquent le pourquoi »

                                              L’inquisition aussi expliquait le pourquoi. La terreur aussi expliquait le pourquoi.


                                            • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 2 décembre 2020 15:09

                                              @Alain Alain

                                              « Enfin je ne donne que des avis argumentés qui expliquent le pourquoi »

                                               

                                              L’inquisition aussi expliquait le pourquoi. La terreur aussi expliquait le pourquoi.


                                            • Pierre Régnier Pierre Régnier 3 décembre 2020 09:40
                                              @Alain AlainVotre remarque sur l’Inquisition n’est pas déplacée puisque l’église catholique a fait, en elle, une juridiction. Son abandon n’a d’ailleurs pas totalement supprimé le problème (la déviation théologique) puisque, aujourd’hui encore, après plusieurs modifications, une institution d’un nouveau genre, mais sans violence, la remplace : la Congrégation pour la doctrine de la foi.

                                              C’est, comme dans toutes les religions et communautés de pensées diverses, même chez les athées, la volonté de Pouvoir qui détruit le meilleur des conceptions, (figées dans un dogme) supposée mettre en lumière, et en accusation, les hérésies.

                                              Dans le christianisme cet entêtement dogmatique est d’autant plus grave que ça fait recouvrir par un contenu criminogène, même s’il est indirect, la révolution essentiellement pacifiante apportée par le juif Jésus, qui a donné sa vie pour l’amour universel.


                                            • Alain Alain Alain Alain 3 décembre 2020 16:02

                                              @Daniel PIGNARD

                                              Pinailler sur la censure autant que vous voudrez.
                                              "La terreur aussi expliquait le pourquoi.

                                              "
                                              Ne vous défaussez pas.
                                              On parle de la croyance en dieu. Est-elle utopique ?
                                              Ce sont vos remarques qui m’ont obligé à venir sur l’attitude des églises.
                                              Au nom de Dieu ont été tué de tout temps le plus grand nombre d’individus.
                                              L’inquisition tuait des chrétiens et spoliaient les familles entières des jugés coupables.
                                              Que la terreur ait eu lieu ne change rien aux atrocités que toute les églises ont commises et que vous n’assumez pas.
                                              Mon article pose la question du doute et de ce que cela impose.
                                              C’est simple vous croyez, bien, mais vous ne savez pas. Et vous agissez quand même en commettant les pires crimes ? (pas vous personnellement bien entendu !)
                                              Expliquez-nous !
                                              Expliquez-vous sur ça.
                                              Sinon abandonnez le sujet, vous encombrez le débat.


                                            • Rémi Mondine 1er décembre 2020 09:34

                                              Le religieux sauve son ame en sauvant la votre. Ca justifie toutes les mesures. 


                                              • xana 1er décembre 2020 10:03

                                                @Rémi Mondine
                                                En supposant qu’on ait une âme. Et que la religion du religieux s’adresse au vrai dieu (s’il existe)...
                                                Ca fait beaucoup de suppositions. Tout cela pour quoi ?
                                                Pour s’emparer de la crédulité des gens, se faire offrir des sacrifices et régner sur la population.
                                                Beau programme...


                                              • Alain Alain Alain Alain 1er décembre 2020 18:41

                                                @Rémi Mondine


                                                « Le religieux sauve son ame en sauvant la votre. Ca justifie toutes les mesures. » 

                                                Avant de « justifier toutes les mesures. » Il faut d’abord commencer par croire que l’âme existe et que le religieux non-pédophile la sauve comme l’inquisition qui javellisais celle des hérétiques, etc.

                                                Mais pour ce qui ne croient pas, comment les convaincre ces mécréants et les obliger ?

                                                Par la force ?


                                              • zygzornifle zygzornifle 1er décembre 2020 10:53

                                                S’il y a un Dieu il doit regarder ce qu’il se passe sur la terre comme une émission de téléréalité ....


                                                • xana 1er décembre 2020 11:18

                                                  @zygzornifle
                                                  Il n’y a pas de dieu, et les « émissions de téléréalité » ne s’adressent qu’aux imbéciles.


                                                • Gasty Gasty 1er décembre 2020 11:23

                                                  @zygzornifle

                                                  A mon avis il a dû zapper... trop nul la terre.


                                                • tashrin 1er décembre 2020 12:41

                                                  @zygzornifle
                                                  S’il ya un dieu, il n’a surtout aucune excuse (W. ALLEN)


                                                • I.A. 1er décembre 2020 12:57

                                                  Texte cartésien mais plein de délicatesse et de discernement, ça fait plaisir.


                                                  • Jean Keim Jean Keim 1er décembre 2020 13:15

                                                    Croire ou ne pas croire sont un seul et même mouvement, il n’y a pas de croyance, et donc son contraire qui est de la même nature, sans des savoirs sur lesquels se reposent la dite croyance.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité