• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Au revoir Facebook, bonjour la vraie vie

Au revoir Facebook, bonjour la vraie vie

C'est décidé, je quitte le radeau de la Méduse. Je préfère nager, tout compte fait.

Voilà bientôt trois ans que je suis sur Facebook. Je m'y étais inscrit peu après avoir lancé mon petit média à moi que j'aime, parce qu'il se disait alors que c'est une excellente manière de se faire connaître... Mais est-ce bien (encore) le cas ?

Facebook comme moyen de promotion

À ceux qui imagineraient naïvement que Facebook peut-être un moyen de toucher un public plus large, je dirais qu'il n'y a rien de plus faux, désormais. Ce serait même plutôt contre-productif, comme nous le verrons.

Il faut se rappeler que tout d'abord, Facebook n'a pas été conçu comme un moyen de toucher le public, mais bien un petit cercle de connaissances, les amis, et leurs amis, dans une moindre mesure. Mais même dans ce cas, il ne faut pas croire que vos publications sont visibles par tous vos amis. En fait elles le sont, seulement s'ils viennent consulter votre page, ce que personne ne fait.

Ainsi, nous parlons de la manière dont les publications apparaîtront dans la timeline de vos amis, ou des gens qui se sont abonnés à votre page. Une page, c'est un objet particulier qui a une forme d'existence autonome mais qui est toujours liée à un compte personnel. Une page n'a pas d'amis, mais des abonnés. J'ai donc un compte personnel et une page pour mon petit média.

J'ai environ 300 contacts Facebook et à ce jour 1.537 abonnés, et déjà là, il y a comme qui dirait un os dans le pâté. En effet, les 1.530 et quelques, je les avais déjà en décembre 2017... Comment expliquer qu'une page qui affiche une progression régulière durant presque deux années se mette subitement à stagner à partir d'une date donnée (décembre 17). Bon, alors on pourrait simplement en conclure que je suis légèrement paranoïaque et qu'en fait ceci est à mettre au compte d'une piètre qualité des publications, soyons fous !

Seulement voilà, ça ne tient pas, pour deux bonnes raisons.

Les likes et les dislikes qui restent étrangement stables

N'allez pas croire que je n'ai pas de mentions « j'aime » sur ma page, bien au contraire, j'ai à peu près la même progression, toutes proportions gardées, que ce que j'affichais avant décembre 2017 ! Ce qui est nouveau, c'est que pour pratiquement chaque nouveau « like », j'ai un abonné qui se barre. Vous avez dit bizarre ?

Comme vous pouvez le voir sur le graphique ci-dessus, pour pratiquement chaque like, il y a un dislike, de sorte qu'en moyenne, la page ne progresse pas. Comment expliquer ceci ? Des lecteurs qui viendraient s'abonner, puis le lendemain, ou quelques jours plus tard, se désabonneraient ? Et c'est assez pervers puisque Facebook ne cesse de vous informer que vous avez de nouveaux abonnés...

Vous me direz qu'une page n'est pas l'autre et qu'il ne faudrait pas tirer des conclusions à partir de l'étude de mon petit cas particulier (et vous auriez raison). Ma page (et mon média) sont relativement confidentiels, et qui sait, mon public est-il peut-être tout simplement plus volatil qu'un autre ? Alors comparons !

Statistiques d'Arrêt sur Info (ASI)

Arrêt sur Info est le site d'informations alternatives fondé par la journaliste Silvia Cattori. Et en termes d'abonnés, on ne parle pas de site confidentiel, mais d'un des plus populaires sur la place. Peut-être pas tant en termes de « likes » qu'en termes de vues (nombre de visiteurs uniques). Je lui ai donc posé la question pour savoir si elle aussi avait observé une stagnation du nombre d'abonnements. En réponse elle m'a donné accès aux statistiques de la page.

On le voit, le graphique a la même tête que le mien, et à la fin décembre 2017, toute progression durable est stoppée net.

Pareil sur une période d'un mois pour les abonnements/désabonnements. On arrive étrangement à un superbe zéro de progression nette. C'est magique.

Conclusion

On peut raisonnablement penser qu'à partir de fin décembre 2017, Facebook a introduit un mécanisme dans son algorithme qui bride la progression en termes d'abonnés. Est-ce uniquement pour les pages liées à des sites d'infos alternatives ? Je n'en sais rien, mais c'est net, ça se voit comme une mouche dans une tasse de lait. On pourrait aussi imaginer qu'il s'agirait, pour Facebook, de pousser les clients à faire la promotion de leur page via Facebook, en payant pour ça. Toutefois, cela paraît un peu idiot, parce que la démarche est malhonnête, et qu'on ne construit pas une relation de clientèle sur la duperie.

Éloge de la vacuité

La dernière raison pour laquelle j'en ai soupé de Facebook, c'est l'immense gâchis que cela représente. On a là des millions de panouilles qui s'égosillent dans le désert, n'ayant pas compris que c'est parfaitement vain et que personne ne les lit de toute façon.

Pire, on n'a strictement aucun contrôle sur ce que l'on voit : on ne choisit rien, on est priés de bouffer ce que maman Facebook nous a préparé. Et à tout prendre, c'est parfaitement contre-productif, parce qu'on y passe un temps fou, ou pour le dire autrement, on perd son temps. Du temps que l'on aurait pu employer utilement à lire des articles intéressants, à se documenter, ou à écrire.

Suis-je le seul à penser que Facebook fait de nous des imbéciles compulsifs ? On parcourt benoîtement un fil qui ne s'arrête jamais, ingurgitant au passage des monceaux d'informations plus ou moins ineptes, quand elles ne sont pas fausses, des vidéos de chatons, des problèmes de maths qu'un enfant de 8 ans résoudrait les doigts dans le nez. Crrrr Crrrrrr, fait la roulette de la souris, devenue notre seul lien au grand village internet.

Si vous voulez vous en convaincre, faites l'expérience suivante : essayez de vous remémorer 5 publications passées dans votre fil lors de votre dernière connexion... Vous échouerez très probablement, et il y a une bonne raison à cela ! Quand vous êtes purement spectateur d'une information que vous n'avez même pas demandée, votre cerveau est en mode géranium, il ne fixera strictement rien, un peu comme quand, partant de la maison, vous êtes incapable de vous rappeler si vous avez bien éteint les lumières. Et du coup, à quoi ça sert ?

Eh bien c'est très simple, ça sert à enrichir un peu plus Facebook tous les jours, avec pour corollaire de diminuer le trafic direct et organique des sites d'information alternative. Eh oui, puisque les gens pensent (à tort) que quand ils parcourent leur fil Facebook, ils se tiennent informés au mieux. Quelle erreur.

Thanks for all the fish

Cette réplique, issue du cultissime "Hitchhiker's Guide to the Galaxy" me vient à l'esprit, au moment où je vais clôturer mon compte Facebook. Merci, donc, mais je m'en vais quand même. Je laisse derrière moi sans doute des personnes avec qui j'avais eu des contacts agréables ou instructifs, ce sera là mon seul regret.

Je n'agis pas sur un coup de tête, mais au contraire, cette décision est le fruit d'une longue réflexion portant sur plus d'une année durant laquelle j'ai pu constater l'inanité de tout effort visant à accroître mon lectorat via Facebook. C'est rédhibitoire en ce qui me concerne.

Avant, Facebook se contentait de faire du fric sur les contenus des utilisateurs, maintenant, ils se permettent de faire de la censure en prime. Il est grand temps de quitter le rafiot.

Ainsi donc, j'effacerai ma page Facebook (01.05 - 20h), ainsi que celle du Vilain Petit Canard, et il n'est pas impossible que je bloque totalement l'accès de mon site aux robots de Facebook, rendant ainsi impossible de republier mes articles sur cette daube. Aucune raison de leur offrir quelque contenu que ce soit.

Pour mon petit lectorat, eh bien ils devront se ré-habituer à visiter un site web qui ne serait pas Facebook (le grand saut), ou à user d'autres moyens de veille médiatique comme RSS, par exemple.

Et à ceux qui me diront que je ne dois pas quitter Facebook parce que malgré tous ses défauts, il est utile, je répondrai ceci :

Si pour chacune des victimes assassinées par l'Empire ou ses féaux, vous déposiez ne serait-ce qu'un petit caillou blanc sur la cheminée pour vous en souvenir, vous auriez fait nettement plus que tous les posts Facebook du monde. La vie n'est pas virtuelle, la mort non plus. La pauvreté est quelque chose de très concret à mille lieues des vidéos de chatons et des caricatures rigolotes. Le pouvoir ne s'exerce pas, ou peu, sur les réseaux sociaux... tant qu'ils n'empiètent pas sur la réalité. Ne comprenez-vous pas qu'il s'agit là d'une soupape de sécurité ainsi que d'un instrument de contrôle des masses ? C'est concrètement le portage des deux minutes de la haine de George Orwell. Vous vous défoulez, puis vous retournez dans le rang.

Facebook n'est que l'illusion de la liberté d'expression, dont l'image s'étiole à l'infini, à l'instar de la liberté d'expression dans notre société. Il vous est encore permis d'y vaticiner le grand soir qui vient, mais en attendant l'interdiction de rêver, dites-vous bien que les rêves ne se partagent pas, c'est chacun chez soi, et quand vous vous réveillez le matin, c'est dans le monde réel. Métro, boulot (pour les privilégiés qui en ont un), et dodo (pour ceux qui ont encore un peu de temps pour ça).

Au plaisir de vous retrouver sur Le Vilain Petit Canard ou chez les collègues qui me font parfois l'honneur de me republier.


Article original sur LeVilainPetitCanard

Moyenne des avis sur cet article :  4.75/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

118 réactions à cet article    


  • gueule de bois 2 mai 08:26

    Mieux vaut tard que jamais !


    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 2 mai 08:30

      @gueule de bois

      Yep, même si je n’y étais pas vraiment depuis très longtemps non plus. Mais c’est vraiment devenu n’importe quoi et il faut sérieusement souffrir du syndrome de Stockholm pour rester là...


    • Christ Roi Christ Roi 2 mai 19:49

      @Philippe Huysmans
      Magnifique article qui n’est PAS un billet d’humeur, mais donne au contraire la PREUVEpar des graphiques de la manipulation politique de facebook. Pour ma part, j’ai un flux RSS et j’ai bien vu que seuls les articles de ce flux sont authentiquement dissidents. Sur facebook, il n’y a que de la pub ou de la propagande plus ou moins bien déguisée. Bravo


    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 2 mai 23:20

      @Christ Roi

      Merci,

      J’aurais aimé avoir plus de données, et j’en ai demandé à des amis éditeurs, mais apparemment, ils étaient trop occupés. Et dans six mois ou un an ils me diront « tiens c’est vrai ça on avait exactement le même problème, en fait ! ». Grump !

      Le RSS ben on n’y retrouve surtout ce qu’on y a mis tout d’abord : si l’on y met du BHL, du Fourest et du décodex, c’est tout de suite moins authentiquement dissident smiley

      C’est aussi ce que j’utilise pour la veille médiatique, ça me permet en un coup d’oeil de me tenir au courant des nouveautés.


    • Christ Roi Christ Roi 4 mai 23:15

      @Philippe Huysmans
      J’ajouterais que le passage de votre article sur le cerveau en mode géranium quand il reçoit une information qu’il n’a pas demandé, est absolument admirable. Vous avez parfaitement défini le problème de ces réseau sociaux. C’est extraordinaire parce que nous recevons de l’information en continu, ce qui devrait nos réjouir puisque nous sommes informés de beaucoup de choses mais tout le monde sent bien qu’il y a un problème ; Des spécialistes dans de nombreuses conférences à travers le monde se sont penchés sur cette question mais vous êtes le seul à nous avoir donné en peu de mots la réponse : le problème, c’est que ce flux d’information est NON sollicité. Il ne correspond pas pour nous à une demande aussi n’y attachons nous pas notre attention. C’est du bruit. C’est une information non sollicitée, c’est donc en quelque sorte du spam. Facebook est un immense générateur de spams et vous êtes le seul à ma connaissance qui l’ai si bien vu. Encore une fois, bravo.


    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 5 mai 11:14

      @Christ Roi

      J’essaie, tant que faire se peut, d’être clair et concis. Les concepts sont parfois redoutablement difficiles à exprimer pour moi aussi, mais dites-vous que cela résulte surtout du bruit, que dis-je, de la fureur informationnelle dans laquelle nous baignons.

      Techniquement, c’est purement du bruit blanc, c’est totalement vide de sens, et bien souvent contradictoire, ce qui aide encore un peu, par l’utilisation des injonctions paradoxales, à abaisser le niveau de déclenchement de votre esprit critique.

      C’est terriblement dangereux, parce que les informations que vous n’intégrez pas en passant par l’acquisition consciente (soumise à l’esprit critique, au questionnement) n’en laisse pas moins des traces, et à force de répétition, devient une sorte de « vérité » dont on peine à recouvrer la source, ce qui a bien pu nous amener à accepter telle ou telle information pour vraie.

      Si vous voulez un exemple : vous souvenez-vous à quel point la plupart des lecteurs/auditeurs des médias mainstream étaient convaincus que les Skripal étaient morts, empoisonnés ? Or il n’en était rien, ils se portent comme le Pont Neuf !

      Tout est dans la suggestion, en restant systématiquement en dessous seuil de détection. C’est de la manipulation mentale, ni plus, ni moins.

      Quand je ne sais plus trop quoi penser, parce que la pensée unique est comme un tsunami face aux petits ronds dans l’eau de ma pensée, j’en reviens à considérer le monde comme un sauvage le verrait, ou mieux, comme un animal le ferait. Remettre le bon sens au centre de l’échiquier, redéfinir les vraies priorités qui sont les mêmes pour tous les êtres vivant, et partant de là, retracer le cheminement des relations qui devraient présider entre ces animaux et leurs congénères pour arriver à un développement social cohérent et viable.

      On en est très éloigné, désormais !


    • leypanou 2 mai 08:54

      Bravo Philippe de nous faire partager votre décision.

      N’ayant jamais été fan ni inscrit sur Facebook -ni sur Twitter-, je ne peux que saluer. Autant je comprends que certaines associations aient intérêt à y être présentes, autant je trouve que des millions de gens y sont par simple moutonnisme.

      Mais ce ne sera pas demain qu’on aura un remplaçant mondial à Facebook.


      • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 2 mai 09:01

        Merci @leypanou

        Même pour des associations, je crois que c’est plus ou moins mort, sauf s’il s’agit d’assos qui bêlent bien dans le sens du troupeau, ou s’ils sont suffisemment riches pour se payer du contenu sponsorisé.

        Je ne pense pas que FB devrait être « remplacé », il serait peut-être temps de se réapproprier internet, et arrêter de rentrer dans des systèmes captifs, surtout s’ils manipulent les données.


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 2 mai 17:38

        @Philippe Huysmans
        il serait peut-être temps de se réapproprier internet....

        Cadeau pour vous, vous en apprendrez plus en lisant cette analyse de la situation au Moyen Orient, qu’en restant scotché sur Facebook ...


      • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 2 mai 19:46

        @Fifi Brind_acier

        Je ne suis pas du tout convaincu par cette analyse qui me semble dans le droit fil des rêves de doudingues qu’on peut lire sur réseauinternational, mais peut-être que je me trompe, je ne connais pas bien l’auteur. En tout cas il y a des inexactitudes flagrantes et des suppositions douteuses confirmées par personne.


      • mmbbb 3 mai 08:18

        @Fifi Brind_acier ton mentor n a pas de compte face book ? Peut etre aurait il passer la barre des 10 % 


      • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 3 mai 09:22

        @mmbbb

        Je crains que ça n’ait rien à voir : Choupinay venait de nulle part, le voilà Président. Un président en Légo, construit de toutes pièces par les banquiers.


      • mmbbb 3 mai 09:36

        @Philippe Huysmans c’est de la provoc 


      • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 3 mai 09:45

        @mmbbb

        C’est pas gentil pour Fifi, ni d’ailleurs pour FA que je crois être honnête.


      • Jean Roque Jean Roque 2 mai 09:31

         
         
        Fesses-boucs est idéal pour le bobo narcissique à vomir, le mattuvu d’InterBEnet de gôôôche
         
        gogochon qui se croit un cador selfique alors qu’il n’est qu’un gland remplacé sodomique

         
         
         
        « L’informatisation de la société au service de la convivialité, sera l’idéologie humaniste de la nouvelle société [droitdelhommiste consumériste gogochonne...] la convivialité est la morale de la société de consommation [...] La société assistée [fesses-boucs] devient celle de la libido assistée » Clouscard 1981 ‘le capitalisme du gogochon’


        • @Jean Roque

          Ce système est tout autant caractéristique du socialisme (la grande fraternité universelle, égalité, liberté) que du capitalisme (be friend, keep cool, vendez votre image, obligation d’être inscrit sur Facebook pour le le C.V. « ressources humainess » et bla bla bla,...)

        • Jean Roque Jean Roque 2 mai 13:58

           
           
          « Fesses-boucs d’InterBEnet, c’est les Pénates d’Antigone, avec deux mères gouiniques, grandes bobo Chanels de gôôôche, qui chouchoutent et fabriquent des gogochonnets gpa dégénérés lopettisés, pour les livrer au consumérisme masturbatoire virtuel.
          [...]
          Créon, l’État, fut cette conquête hégélienne, l’appareil de réalisation de l’esprit, organisant tout autant parenté et production, que le Seigneur Mondialiste doit détruire, lâchant ses bonniches négrières libérales-libertaires-droitdelhommistes, les purineuses. La fesse fait signe... d’essence du gogochon. »

           
          ‘Gogochon unidimensionnel de l’Oedipe’ La survireuse, Ed. Psyché


        • Eric F Eric F 3 mai 11:01

          @Mélusine ou la Robe de Saphir.
          Caractéristique pas tan t du « socialisme » que de l’humanitarisme universel libertaire (le socialisme est davantage étatiste).Et donc, encore une fois, une initiative qui était libertaire à l’origine a été prise dans le flot libéral-capitaliste. C’est pareil pour le bitcoin, devenu délice des spéculateurs.
          Le point commun entre libéral et libertaire, c’est l’individualisme


        • L'Astronome L’Astronome 2 mai 09:34

           
          J’ai toujours pensé que FB (FaceBook) était une émanation du FBI. A vérifier...
           


          • Eric F Eric F 3 mai 11:02

            @L’Astronome
            pas une émanation à l’origine, mais certainement peu à peu devenu un « outils » de la NSA plutot que du FBI.


          • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 3 mai 11:07

            @Eric F

            En fait bcp de startup sont des émanations directes du FBI, de la CIA et de la défense, y compris internet lui-même (projet de Darpa).

            A travers des officines comme In-Q-Tel l’État finance des projets qu’il pense pouvoir lui servir un jour.

            Prenez TOR par exemple : génial, pour l’anonymat, eh ? Bon maintenant allez voir les sources de financement, vous risquez de tomber de votre chaise.

            Vous voulez de la sécurité informatique ? Encryptez en combinant deux ou trois algos de crypto classique sur un vieux commodore 64 ou un PC des tous premiers jours.

            Et sinon ? C’est mort, le ver est dans le fruit.


          • Eric F Eric F 8 mai 18:26

            @Philippe Huysmans
            Il y a des initiatives foisonnantes, les instances d’état repèrent et subventionnent et celles qui leur paraissent prometteuses pour ses intérêts.


          • hunter hunter 2 mai 10:15

            Bravo à vous Philippe !

            En espérant que beaucoup, beaucoup d’autres utilisateurs de par le monde, prendront enfin la même décision que celle que vous venez de prendre, la seule à prendre, la bonne décision.

            Welcome back to reality !

            Et encore félicitations !

            Adishatz

            H/


            • Jean Roque Jean Roque 2 mai 19:00

              @hunter le colonisé
               

              « Alors la langue du colonisateur branle ?  smiley »
               
              Léon Degrelle
               
               


            • hunter hunter 2 mai 20:24

              @Jean Roque

              Ca va ma Villi, quoi de neuf ?
              T’as trouvé un bon gogochon bien gras... ? c’est la Saint-Jean qui approche....comme on dit dans mon village, quand on tue le cochon, tout le monde rigole....sauf le cochon !

               smiley

              Adishatz ma poule, et reste toi-même, tu es le soleil de ce site !

              H/


            • J’avoue qu’avant ma fin sur terre, j’ai un très grand espoir : l’écroulement de Facebook et l’emprisonnement de Zuckerberg. Si toutes les personnes qui ont été victimes de ce soi-disant réseau social pouvaient se réunir et aller en justice ce serait une bonne chose. Parents de jeunes filles qui sce sont suicidées et autres dérives. Cet homme est enfant de psychiatres de l’école de Palo Alto. Il devait être au courant des dangers de ce système.


              • L'enfoiré L’enfoiré 2 mai 16:56

                @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                Mon premier billet sur le sujet était « Livres de figures sociales ou sociables ? »
                Il expliquait déjà mon doute après cette entreprise qui avait commencé en 2004 avec à l’origine, selon le film, une histoire de déception amoureuse aurait décidé ce jeune Mark Zuckerberg. Un « djeune » qui aurait vécu la tragédie de notre époque comme une fable : la solitude suite au rejet par les autres. Solitude qui n’a pourtant pas d’âge de prédilection.


              • @L’enfoiré


                Mon seul contact avec la toile est Agora. N’ayant pas le temps d’écrire un livre (qui risque d’étre vite dépassé, en plus je n’aime pas trop la foule), ni le don informatique pour ouvrir un Blog comme l’a fait Marcel Sel, je me contente de commenter sur Agora et distiller ainsi mon point de vue sur l’actu. Comme j’ai beaucoup à dire, cela semble effectivement énorme. Mais cela ne m’empêche nullement de poursuivre d’autres activités. Etant entourées de personnes très sympathiqueq qui m’aident...

              • L'enfoiré L’enfoiré 2 mai 18:07

                @Mélusine ou la Robe de Saphir. rebonjour,

                 J’en suis heureux de l’apprendre.
                 Je n’aime pas la foule et les bouquins que j’écris ne seront jamais publiés autre part que sur mon blog.
                 Mon blog est un journal personnel auquel je me réfère pour voir l’évolution de notre époque dans le temps. C’est pour cela que je m’y suis jamais attendu à avoir une foule de commentaires.
                 J’écris pour moi et mon seul plaisir.
                 Cela demande évidemment beaucoup de temps et il faut se réserver des moments de « stop » dans un agenda qui pourrait être serré. Une heure de promenade quotidienne, lire et lire encore toutes les sources... et 4-5 heures de jogging ou de vélo, le weekend.

                 L’actu n’existe pas. Dès que l’instant est passé, il devient obsolète surtout à notre époque dans laquelle tout s’accélère.
                 Comme je l’ai écrit dans mon à propos « Je suis un solitaire mais pas un ermite ».
                 La psychologie m’intéresse et le sub-système qu’est internet dans lequel les internautes se « consument » ou « consomment » (c’est selon) du temps de présence sans barrières autres que citoyennes, est une bonne manière d’apprendre notre époque. Pas de crainte, je ne suis pas Cambridge Analitica  smiley  
                 J’ai beaucoup hésité à dire « oui » quand en 2005, Avox m’a demandé de pouvoir utiliser mes billets sur son site.
                 Une des règles était « doit faire partie de l’actualité ».
                 Cela me déplaisait...
                 Après vous avez tout ce que j’ai écrit depuis lors ici comme articles, avant de céder la place aux autres après une période intense en modération des articles des autres pendant un an.
                 Je ne sais si j’ai répondu complètement à votre interpellation  smiley 
                 


              • L'enfoiré L’enfoiré 2 mai 18:28

                Voici les dernières nouvelles vu d’en haut :, parce que là aussi cela inquiète :

                De Croo interroge les citoyens à propos des « fake news »

                Le ministre du numérique entend lutter contre la propagation des fausses nouvelles.

                Il a lancé une enquête auprès des citoyens et mis sur pied un groupe d’experts afin d’aboutir à des recommandations pour lutter contre la désinformation et les fausses nouvelles (fake news). Un site internet sera également ouvert à l’adresse www.stopfakenews.be.

                « Pourquoi cette initiative ? Parce qu’une presse libre, critique et plurielle est essentielle dans une société qui fonctionne bien. Si ce n’est pas le cas, le bon fonctionnement de notre démocratie est en danger. Nous l’avons vu ces dernières années avec la façon dont les élections ont été influencées dans certains pays. Il nous faut donc trouver un équilibre entre la protection de la liberté d’expression et des mesures contre la désinformation », a expliqué M. De Croo lors d’une conférence de presse.
                 


              • Xenozoid Xenozoid 2 mai 18:40

                @L’enfoiré

                après skripal, et l’affaire et tout ce qui c’est passé ces derniers temps avec les leak data internet ,krypto block chaine et autre sur l’information et sa désinformation....depuis assange et snowden aussi
                il n’y a qu’une conclusion(lol) nous sommes TINA encore,la presse va mettre cette pression contre le net rebel et prouver que nous avons presque eu la 3eme guerre mondiale, a cause des « fake niews » sur internet...controle
                la surveillance des citoyens innocents par l’État est brossée comme un mal nécessaire. N’oubliez pas : vous êtes surveillé.

                on délimite un aire de normalité...


              • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 2 mai 19:51

                @L’enfoiré

                Ah, la vedette n’a pas pu résister, et nous a posté, non pas un, mais DEUX liens vers des textes que personne ne lira jamais.

                Et si l’un d’entre-vous y arrive, merci de me faire un petit topo, moi à la deuxième ligne, je cale, les yeux qui brûlent, et un comme un sentiment de vertige, la peur du vide, sans doute smiley


              • mmbbb 3 mai 08:36

                @Mélusine ou la Robe de Saphir. il n y avait aucune obligation legale a ce que les personnes s inscrivent sur ce site et deballent leur vie privée. Vous inversez les responsabilités il est vrai qu il est dans l air du temps de s en prendre au « système » Cette grande professeur « e » émérite de l EN qu est Madame Rosemar le demontre dans ces billets Voici le niveau d irresponsabilité exprimé par cette grande penseuse « on nous incite à consommer , on nous trompe , on nous ment , on on on on on petit patap on etc » Je lui rétorquais qu aucunement dans une grande surface , personne ne m obligeât a acheter des sodas des plats cuisines industriels etc Il en est de m^me dans la vie ; personne ne m oblige a boire comme un soulot a fumer a me droguer n ’est ce pas Et cela enseigne Rabelais et les moutons de Panurge Voyez vous les mentalites sont permanentes malgre l evolution technologique


              • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 3 mai 11:42

                @L’enfoiré

                Tu veux la traduction ? Les médias (Rossel & IPM) sont au bord de la faillite, et pleurent, couchés, sur le seuil de la porte du gouvernement pour que celui-ci « fasse quelque chose ».

                Quoi ? C’est magique, il suffit de décréter que les médias sont fiables et le reste ce sont des faîke niouz.

                Bon après la méthode est un peu éculée depuis le célèbre index librorum prohibitorum, mais il paraît que c’est dans les plus vieilles casseroles qu’on fait le meilleur bouillon.

                Et pour la remise en question, on repassera. Mais c’est pas grave, ils disparaîtront.


              • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 3 mai 11:47

                @Xenozoid

                Il ne faut pas commettre l’erreur fatale de confondre Assange et Snowden. Snowden n’est qu’un pur produit de fabrication de Soros, rien à voir avec un quelconque lanceur d’alerte, vraiment rien.

                https://www.levilainpetitcanard.be/articles/edito/qui-est-vraiment-edward-joseph-snowden_1353555921


              • Xenozoid Xenozoid 3 mai 12:16

                @Philippe Huysmans
                je parle pas de lanceurs d’alerte ou pas, mais du net en général qui est basé sur un projet de communication militaire,c’est tout....


              • hunter hunter 4 mai 14:28

                @Xenozoid

                Oui c’était ARPANET, et ça marchait ; pour relier les commandements militaires, et aussi certains labos de recherche et aussi des facs.

                Adishatz

                H/


              • Je me suis jurée de ne jamais franchir cette étape. Heureuse d’avoir tenu bon. Même si parfois je fis tentée de régler mes comptes avec E. Roudinesco,... 


                • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 2 mai 11:23

                  @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                  Moi je n’y avais jamais vu aucun intérêt avant qu’un ami fasse des pieds et des mains pour que je m’y inscrive, me disant que c’était indispensable pour se faire connaître.

                  Mon oeil, oui.


                • @Philippe Huysmans


                  j’aimerais retrouver cet échange que j’eu en 2010 sur La Libre où je dénonçais Facebook (Big Brother ou Mother, c’est selon) qui était en grande partie responsable de la montée de la N-VA. Nous pourrons dire avec le recul que la Belgique fut bien le pays par lequel, l’extrême-droite a ressurgi. Depuis lors, La Libre m’a exclue,...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès