• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Aujourd’hui, les Verts sont à l’écologie ce que le vitriol (...)

Aujourd’hui, les Verts sont à l’écologie ce que le vitriol serait aux soins du visage

Faudrait-il rappeler aux Verts que l’écologie est d’abord une discipline scientifique qui est pratiquée par des scientifiques que sont les écologues. L’écologisme est une démarche politique qui tente d’interpréter le monde et imaginer un projet de l’ organisation sociétale qui intègre les enseignements de l’écologie science, dont la démographie et l’une des problématiques fondamentale.

 

Avec la rupture population–espace vital, à cause d’une surpopulation non régulée que les Verts ignorent, nous filons l’abîme

Faut-il encore rappeler Aux Verts que l’un des enseignements fondamentaux de l’écologie science démontre qu’aucune espèce ne peut proliférer indéfiniment au détriment des autres espèces, comme le fait l’homme, sans se mettre elle même en danger et à terme disparaître… La science et la médecine peuvent retarder le processus, mais pas le stopper. Ce qui signifie que le rapport « population–espace vital », ainsi qu’une croissance démographique qui doit être compatible avec des territoires disponibles en sont des problématiques fondamentales. Transgresser ces rapports, comme le fait l’homme qui reste le prédateur au sommet de la pyramide des espèces, n’augure rien de bon pour lui

Ne pas évoquer la problématique démographique, alors que dans 6 mois nous seront 8 milliards est synonyme de sombres perspectives

Selon le nouveau rapport de l’ONU, Huit milliards d’humains sur Terre sont annoncés avant la fin 2022 et si rien n’est entrepris en urgence, ce nombre ne fera qu’augmenter. Toujours plus d’humains à nourrir, chauffer, se loger, se déplacer… S’y on y ajoute les tous besoins énergétiques, les dérives climatiques de plus en plus violentes et fréquentes avec des effets très destructeurs, la planète est à bout de souffle.

La démonstration est faite que même si les pays riches baissaient leur consommation en engageant une forte réduction globale de leur niveau de vie ( ils y seront contraints de toute façon) et répartissent aux pays pauvres la part correspondant ou les moyens équivalents, cela ne résoudrait pas la problématique de la croissance démographique et ceux qui s’accroche à ce mythe en théorisant sur la notion d’un meilleur partage des richesses entre pays riches et pays pauvres, ainsi qu’une décroissance économique sélective » compatible avec nos besoins minimaux à tous et leur satisfaction… Comme on peut le constater, cette formule relève de l’irréel. .

Il faut savoir, par exemple, qu’aujourd’hui un Américain né en 2006, comme un Européen, toutefois à quelques nuances près, bien que cela ne change pas réellement ces donnés, a une espérance de vie qui sera d’environ 80 ans.

Au niveau actuel du mode de vie de ce pays, qui est le plus élevé au niveau mondial avec celui des Européens, au cours de sa vie il va consommer : 730 tonnes de pierre, sable et graviers, 29,7 tonnes de ciment, 8,7 tonnes d’argile, 9 tonnes de phosphate, 310 000 litres de pétrole, 266 tonnes de charbon, 161 000 m³ de gaz naturel, 421 kg de plomb, 304 kg de zinc, 594 kg de cuivre, 2,6 tonnes d’aluminium, 13,4 tonnes de minerais de fer, 30,7 tonnes minerais et métaux divers, dont ceux issus des terres rares, 12,9 tonnes de sel, il usera au moins 8 voitures et consommera environ 600 000 litres de carburant. Ces chiffres sont donnés par le « Minerals Education Coalition  »

Sauf à prendre des mesures de rationnement autoritaire, le désir d’appropriation sera toujours le plus fort chez l’être humain, avec « le toujours plus » qui lui est inhérent.

Même avec une réduction de 30 % et un croissance démographique faible cela n’inverserait pas le processus

Suivant cet exemple, même avec une réduction immédiate de 30 % cette consommation, si la population Américaine augmentait de 24 millions d’habitants par décennie, comme pour la période 2012 – 2022 où elle est passée de 314 millions à 338 millions. A l’issue de trois décennies, on peut imaginer que le volume de consommation global sera revenu au niveau actuel en terme d’impact... Et il faudra recommencer, mais ne sera-t-il pas trop tard ? Il est aussi évident que si cette réduction de 30 %, dont l’ équivalent serait partagé avec les pays les plus pauvre de manière a atténuer leur misère, si la poursuite de leur croissance démographique mondiale se poursuivait, le niveau d’impact actuel serait atteint et dépassé avant une seule décennie…

On peut comprendre que parmi les pays les plus pauvres, tel que ceux de l’Afrique sub-saharienne, les populations aspirent à vivre comme le modèle Occidental, ce qui est légitime, mais c’est impossible. Entretenir l’illusion que c’est possible par la formule d’une « répartition équitable des richesses » ou celle totalement stupide de « décroissance sélective » si ce continent double, voire plus, sa population et atteint les trois milliards, c’est de l’inconscience, sinon de la malhonnêteté intellectuelle ..

Des mesures d’urgence pour stopper les migrations climatiques et la misère de ces populations

Il est toutefois urgent de stopper les migrations de la misère et celles climatiques, en provenance de ces pays, pour cela il faut les aider à améliorer leur situation, il convient donc de stopper les mises en place et l’entretien de « kleptocraties » locale, pour avoir accès à bas prix à leurs ressources fossiles (gaz, pétrole, uranium…) De toute façon, désormais c’est mal engager pour la France, Russes et Chinois prennent progressivement sa place. Ce qu’il n’exclue pas d’engager en urgence une aide alimentaire et surtout pédagogique pour faire baisser le niveaux excessif de fécondité dans la plupart de ces pays, ce qui suppose un gros effort pour l’aide à l’éducation.

Certes, actuellement la population baisse, grâce à une diminution de la fécondité, mais est-ce suffisant ?

Actuellement la fécondité humaine mondiale baisse : elle flirtait avec les 2,5 enfants par femme en 2000 « d’après les dernières prospectives du Bureau des populations de l’Organisation des Nations unies (ONU). Le taux était de 5 en 1950, et de 3,2 en 1990. D’après l’ONU, il va continuer à baisser pour atteindre le fameux 2,1 enfants par femme, taux auquel le remplacement des générations est assuré. Même si La population décélère, cela ne se traduit pas pour autant par un arrêt de la croissance démographique (Ined). La population mondiale compte encore un grand nombre d’adultes en âge d’avoir des enfants. Et même si nous étions à 1,6 enfant par personne comme en Chine ou en Europe, la croissance démographique ne s’arrêterait pas pour autant. ».

Les Verts plus à l’aise à l’assemblée nationale dans le rôle de serpillière de Mr. Mélenchon que celui d’écologistes

Pour les Verts, il est plus aisé pour eux de se cantonner dans le rôle de serpillière de Mélenchon dans des motions de censure inutiles, politiciennes de bas étage, presque quotidienne que d’agir par des propositions de loi intégrant les problématiques écologiques. Les sujets sont cependant nombreux pour faire des propositions de loi, qu’il ’agisse de la remise en cause des politiques natalistes, la réduction des mobilités par une adaptation du télétravail hors, mais à proximité du domicile en imposant des espaces « coworkings », l’aide aux pays pauvres de l’Afrique sub-saharienne, la fiscalité écologique, la politique des transports, mais aussi par des initiatives au niveau Européen...

Pour conclure

Pour les Verts, ne pas agir quand on se réclame de l’écologie par des propositions de loi pour prendre des mesures d’urgence indispensables pour la transition écologique et le climat relève d’une irresponsabilité criminogène qui les conduit sur une trajectoire suicidaire sur le plan politique… Mais il est vrai que les Verts, sauf à se gargariser du mot écologie, semblent bien ignorer son contenu ;


Moyenne des avis sur cet article :  2.56/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

57 réactions à cet article    


  • eddofr eddofr 12 juillet 10:49

    Bien que n’étant pas un grand admirateur des « verts », je vous trouve bien amer et bien agressif envers (en vert) ces pauvres politiciens.

    Certes l’écologisme n’est pas l’écologie.

    La politique n’est la science.

    Il n’y est pas question de théories ou de règles absolues.

    Il y est question de volonté publique exprimée, de négociation, de « pragmatisme » (« on fait ce qu’on peut avec ce qu’on a »).

    Les verts font ce qu’ils peuvent, ce qu’ils osent, ce qu’ils estiment acceptable par leurs électeurs.

    Peut-on leur demander plus ?


    • Clocel Clocel 12 juillet 10:54

      Putain... On va traîner ce genre de discours combien de temps encore ?

      Est-ce que vous vous rendez compte qui vous servez réellement en le tenant ?

      Howard Zinn demandait à ses élèves de se poser une seule question :

      « Comment en suis-je venu à penser ce que je pense ? »



      • Seth 12 juillet 20:25

        @Clocel

        Cet article est comme le pal : il commence bien mais il finit mal...


      • Clocel Clocel 12 juillet 20:35

        @Seth

        Heu... !

        smiley


      • Seth 12 juillet 22:53

        @Clocel

        Ben quoi... Ca rime.


      • Cyrus 6russe2sioux 13 juillet 00:09

        @Seth

         l’ egout et les douleurs ca ne se discute pas ...


      • josy&jacq josy&jacq 12 juillet 11:48

        Rhaah ! Les génocides frais et joyeux !


        • troletbuse troletbuse 12 juillet 12:11

          Parlons des chemtrails. Mais c’est du complotisme et pourtant

          Les Jeux olympiques de Pékin sont l’exemple le plus célèbre de l’ensemencement de nuages, où le procédé a été utilisé pour empêcher la pluie de tomber sur les sites olympiques.

          Voici le lien de Greenpeace

          https://www.greenpeace.fr/quelle-est-la-position-de-greenpeace-sur-les-chemtrails/

          L’homme est donc capable de modifier le climat

          En France et ailleurs le ciel est toujours laiteux avec une multitude de trainées blanches et de petits nuages qui n’amènent pas de pluie.

          Donc sécheresse, absence de récoltes, pénuries d’aliments, famines ===> Génocide programmé

          https://www.nouvelordremondial.cc/2022/05/14/la-france-ravagee-par-les-chemtrails/

          http://collectifstandre.canalblog.com/archives/2014/08/08/30378564.html

          https://crowdbunker.com/v/AMP9aZ8cZt


          • troletbuse troletbuse 12 juillet 12:14

            @troletbuse
            Et comme Conspiracy Watch dément, c’est que c’est bien vrai


          • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 12 juillet 12:43

            @troletbuse
             
             ’’L’homme est donc capable de modifier le climat’’
             
             Pour le bonne cause seulement. Les conspis font rien que dire des bêtises.
             


          • Clocel Clocel 12 juillet 12:59

            @troletbuse

            Chemtrails = Complotiste

            On dit géo-ingénierie depuis qu’on ne peut plus le cacher même au plus obtus des zombis ! smiley


          • SilentArrow 12 juillet 15:19

            @Francis, agnotologue

            L’homme est donc capable de modifier le climat

            Dans ce cas précis, et même si l’information est véridique, ce n’est pas le climat qui est modifié, c’est la météo.


          • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 12 juillet 15:50

            @SilentArrow
             
             je faisais du second degré.
             
            Mais je suis d’accord, si par météo on entend le temps qu’il fait ou va faire localement.


          • josy&jacq josy&jacq 12 juillet 15:57

            @troletbuse. Tout le monde n’est pas de ton avis.
            https://cr19i2s.fr/index.php?board=27.0


          • josy&jacq josy&jacq 12 juillet 16:05

            @josy&jacq. Il suffit d’une paire de jumelles pour démonter le bobard : les deux traînées de condensation partent des deux moteurs du jet civil. Pas des bouts d’ailes comme dans le récit d’Antoine de Saint-Exupéry, et pas non plus de la queue de l’appareil, comme le voudraient les enragés du mythe des « chemtrails ».


          • Clocel Clocel 12 juillet 17:30

            @josy&jacq

            T’es assez bas de gamme comme troll, applique-toi, on mérite mieux que ça, merde, je ne peux même pas imaginer qu’une prestation de ce niveau soit rémunérée...

            Alors ? C’est quoi la motivation ?

            Se refaire une foutrée entre deux branlettes ?


          • troletbuse troletbuse 12 juillet 23:30

            @Clocel
            Si il lui faut une paire de jumelles pour voir les trainées, c’est qu’il est miraud comme une taupe :  smiley


          • baliste 13 juillet 03:52

            @Clocel
            « Se refaire une foutrée entre deux branlettes ? »

            Ca s’est de la poésie que j’aime smiley


          • josy&jacq josy&jacq 13 juillet 23:10

            @troletbuse. N’hésite pas à démontrer et prouver l’éventuelle erreur dans mon message.


          • mmbbb 12 juillet 12:13

            Les écologistes s occupent d ecologie, La preuve une écologiste femme à la municipalité de Paris ne veut plus employer le mot « rat » mais le terme surmulot

            Elle ne veut pas stigmatiser ces bestiolles qui ont été le vecteur de la peste entrainant la mort de pres de la moitie de la population au Moyen Age .

            Quant ua surmulot c est une espece de rat  ; la cette écolo femme est tres forrte

            lle veut mieux connaitre le comportement des rats Le rat adopte le planning familial , il régule sa population en fonction de la nourriture

            En revanche elle a raison sur un point , les francais etant des porcs le rat a de la nourriture en abondance .

            Quant à l auteur , il faut limiter les naissances mais encore il faut avoir un plan pense et concret et faire des etudes de terrain !

            https://www.20minutes.fr/monde/2231531-20180304-video-zimbabwe-preservatifs-importes-chine-trop-petits-estime-min

            Les Chinois ont une pus petite bite mais ils nous la mettront bien profond  !


            • amiaplacidus amiaplacidus 12 juillet 16:53

              @mmbbb : « ... La preuve une écologiste femme à la municipalité de Paris ne veut plus employer le mot « rat » mais le terme surmulot ... »

              Cela fait partie de ce que j’appelle le syndrome de l’autruche : une autruche face au danger met sa tête dans le sable, comme elle ne voit plus le danger, il n’y a plus de danger.

              Par analogie, s’il n’y a plus de rats à Paris, il n’y a plus de problème.

              Avec de gens de cet acabit, on n’est pas sorti de l’auberge.


            • Seth 12 juillet 20:09

              @amiaplacidus

              La mairie de Paris est un ramassis assez pittoresque, c’est notoire.


            • Je viens de lire l’article d’un catholique écologiste. C’est un oxymore... 


              • Les catholiques n’ont pas voulu intégrer le livre d’Hénoch. Extrait : celui qui fait un enfant sans pouvoir assurer sa survie est dans le mal. Celui qui en mettant un enfant au monde dégrade les capacités nourricière de Gaïa est mauvais. C’est peut dire que la religion catholique est mortifère et perverse..


                • Voir le film Idiocracy. La mise au monde d’un enfant est inversement proportionnelle au niveau d’éducation. Logique, les personnes qui ne sont pas cultivées réagissent à l’instinct et en cela n’est pas éloigné de l’animal. Les personnes instruites réflechissent.... N’oublions pas que les catholiques américains anti-IVG sont aussi des platistes (ils pensent encore que la terre est plate)...


                  • Si les catholiques américains sont contre l’IVG, le paradoxe, c’est qu’ils renvoient les mexicains chez eux. Idem en 40. Il interdisaient l’avortement mais soutenaient indirectement le nazisme... Parce que les nazis était contre leur ennemis héréditaires : les juifs. 


                    • En plus, ces imbéciles défendent la PMA et la GPA...


                      • rhea 1481971 12 juillet 17:00

                        Dans une émission de télévision ancienne un spécialiste disait que sur terre

                        la masse de matiére organique est constante, ( c’était l’époque du noir et

                        blanc ) donc nous proliférons au dépend des autres espèces.


                        • jjwaDal jjwaDal 12 juillet 19:23

                          En matière de démographie personne ne peux décider pour le voisin. Or L. Brown décrit bien dans « Plan B » que nombre de pays en développement avaient demandé de l’aide financière pour donner accès à la contraception et scolariser les filles en particulier. Des promesses furent faites par les pays riches mais jamais suivies des faits...
                          C’est bien pire puisque les outils de financement internationaux (FMI et BM par ex) sont manipulés par leurs concepteurs (les USA) pour développer les infrastructures permettant à leurs entreprises l’accès aux ressources des pays en échange de papier toilette (30 000 milliards de $ de dettes, ça commence à se voir) et interdisent par ex le développement de l’agriculture vivrière, base chez nous de toute une industrie fournissant du travail et une forme d’ascension sociale. On a volontairement tordu le développement normal de ces pays et on a donc une marée humaine vivotant en marge d’un système qui ne vise pas à leur élévation sociale.
                          Par ailleurs nous avons conçu un système qui considère par tous les aspects que l’environnement est une victime collatérale sans conséquence (économique déjà). On a sous les yeux la preuve que c’est de la foutaise, mais entre les pilotes qui se sont fabuleusement enrichis et les profiteurs (un peu tout le monde dans les pays riches) qui ne voient pas qu’ils scient la branche sur laquelle il se tiennent et qu’ils ont dilapidé le capital en vivant à crédit de surcroît par dépendance de drogués envers ce système, on cherche une force endogène pour arrêter ce train qui déraille.
                          Nous avons toutes les solutions en main mais elles ne seront pas utilisées jusqu’à ce que les conséquences soient catastrophiques au point de nous réveiller. Il sera alors bien trop tard pour éviter l’essentiel de la claque qui attend notre civilisation.


                          • Seth 12 juillet 20:24

                            @jjwaDal

                            (FMI et BM par ex) sont manipulés par leurs concepteurs (les USA)

                            Très juste. Ces machins font partie du « gouvernement mondial » de l’empire yankee, ils en sont le ministère des finances. Tout comme l’ONU en est le Quai d’Orsay, l’OTAN le ministère de la guerre, l’OMS celui de la santé, OMC, UNESCO, etc, etc.

                            C’est devant ces zinzins que les satrapes des colonies de l’empire font la révérence comme si tout allait bien. Mais le penser est sans doute être conspirationniste.

                            Eh ben tant pis, je le pense quand même.



                            • Lynwec 12 juillet 22:46

                              Les vrais écologistes sont sur le terrain et agissent concrètement.

                              Ne les confondez pas avec les opportunistes qui endossent cette étiquette pour accéder à la gamelle parlementaire ou manipuler les masses mais n’ont en fait rien à cirer de l’écologie (un peu comme le PS n’avait rien à faire des idées socialistes...)


                              • Spartacus Lequidam Spartacus Lequidam 13 juillet 08:43

                                @Lynwec
                                Les « vrais écologistes » n’existent pas et il ne faut surtout pas l’être. Comme les vrais socialistes ou communistes.

                                Le socialisme, le communisme ou le tout naturel écologiste est malsain.

                                La nature idéalisée, le social idéalisé, le collectivisme idéalisé n’a jamais donné que des excuses et moyens d’oppression d’intellos frustrés sur les masses.


                              • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 15 juillet 09:16

                                @Spartacus Lequidam
                                 « ...collectivisme idéalisé n’a jamais donné que des excuses et moyens d’oppression d’intellos frustrés sur les masses. »
                                Yes. Le productivisme capitaliste a toujours eu un besoin de rentabilité pour fonctionner. Après 2020 et 2021 et les pandémies, cela n’est plus assurer.
                                Il n’y a plus que les domaines liés à la techno qui parviennent à y échapper. 


                              • Spartacus Lequidam Spartacus Lequidam 13 juillet 08:35

                                Les écologistes sont surtout des intellos qui veulent que du mal à l’humanité et rendre les gens plus pauvres.

                                Les nouveaux Mao et Staline avec idées débiles de planification démographique.

                                Peut être le dangereux monstre qui vient d’écrire le texte était un dirigeant pousserai aux crimes les plus odieux en planification démocratique.

                                Hélas si l’écologie est une science, elle en ignore Julian Simon et les résultats des études cornucopienes qui démontre que les matières premières sont alternatives et remplacables que la vie ne dépens pas des matières premières, mais des ressources utiles.

                                Comme les travaux de Kuznet qui démontre que la démographie évolue avec le niveau de vie. Que réduire le niveau de vie est une hérésie, car moins t’es riche, plus tu fais des enfants.

                                Comme l’auteur ignore aussi les études randomniques qui montre a tous que plus un pays est évolué, moins il fait d’enfants.

                                Comme l’auteur ignore l’effet cobra ou pensant faire le bien, il fait le pire.


                                • jjwaDal jjwaDal 13 juillet 09:41

                                  @Spartacus Lequidam
                                  La pression agrégée sur notre environnement est le produit de nos effectifs par nos demandes per capita. Si vous divisez par deux la population mais que vous multipliez pas dix sa consommation d’énergie par ex, bah vous avez multiplié par cinq la pression sur votre environnement (émissions de particules de gommes de pneux, polluants de combustion divers, etc...).
                                  Ce n’est bien sûr pas plus votre idéologie (no limits) que celle des écolos bobos qui vont fixer les limites de nos jeux mais bien la Nature et ses propres limites.
                                  L’écologie, tout le monde s’en foutait à raison au Moyen-âge européen car ni nos effectifs ni nos demandes per capita n’avaient atteint un niveau de prédation que nous connaissons en 2022. Ne pas le faire, c’est s’enfermer dans cette illusion infantile qu’on peut tout faire et qu’il ne va rien nous arriver de fâcheux. Quand la Californie n’aura plus d’eau, nous verrons bien si ça n’a aucun impact sur le mode de vie des Californiens et s’ils trouvent un moyen de contourner cet obstacle ils en créeront un autre avec des effets collatéraux à gérer, etc...
                                  La technologie n’est pas plus la cause essentielle de nos problèmes que la solution principale. Sans gestion responsable de notre impact sur notre environnement nous prendrons des claques catastrophiques.


                                • @Spartacus Lequidam Tout faux. Plus tu es pauvre d’esprit plus tu consommes. C’est l’élévation spirituelle qui baissera la consommation.  Les américains consomment beaucoup, ils sont pourtant riches mais pauvres d’esprit...


                                • Conclusion : ce n’est pas la richesse qui diminuera la procréation. Mais l’éducation et l’instruction...


                                • N’oublions pas que les capitalistes n’ont nullement intérêt à instruire le peuple... Autrement tout le monde achèterait en seconde main et les industries feraient faillite. Les personnes non cultivées aiment ce qui et neuf et brille.


                                • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 15 juillet 08:26

                                  @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                                   Là, je suis d’accord. Tu as enfin compris certains points de notre présent et de notre futur.
                                   Le passé est mort et enterré.


                                • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 15 juillet 08:31

                                  @Spartacus Lequidam
                                   Les matières premières pour moi, c’est quoi dans un monde numérique ?
                                   Du hardware (de la quincaillerie), elle est un mal nécessaire.
                                   Mais elle a une valeur trop variable sur laquelle on ne peut pas trop compter.
                                   C’est le software, par l’intelligence, qui garde sa valeur par ses innovations et sa créativité.
                                     


                                • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 15 juillet 09:05

                                  @Spartacus Lequidam
                                   Au sujet des enfants, un débat 


                                • Laulau Laulau 13 juillet 09:11

                                  L’auteur pose un vrai problème mais oublie la cause principale, à savoir l’exploitation capitaliste des ressources humaines et naturelles. La recherche du profit maximum est le moteur qui nous à conduit à cette situation et nous mène tout droit dans le mur.


                                  • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 15 juillet 08:21

                                    @Laulau
                                     Que proposez-vous d’autres ?
                                     La solidarité entre les peuples ?
                                     Connaissez-vous vos voisins ?
                                     La France a le regard sur son nombril.
                                     Les Français parlent aux Français, comme disait l’autre.
                                     Le monde est multipolaire aujourd’hui.
                                     Et pour faire n’importe quoi, il faut du pognon.
                                     Pas d’autres solutions. smiley
                                     


                                  • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 15 juillet 09:12

                                    J’ai mes petites solutions contre le système 

                                    Pour contrer le système, philosopher sportivement 

                                     smiley


                                  • zygzornifle zygzornifle 13 juillet 10:26

                                    Les verts sont aussi dangereux que le réchauffement climatique, entre les deux nous n’avons aucune chance .....


                                    • La solution est pourtant simple mais personne n’osera : stériliser les miséreux. C’est ça ou les guerres et les pandémies qui se chargeront de la grande lessive.... l’écocide est entré dans la Loi...


                                      • C’est l’ignorance et les nouveaux riches qui sont la cause de la destruction de la planète


                                        • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 15 juillet 08:22

                                          @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                                            smiley smiley smiley


                                        • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 15 juillet 09:35

                                          Manque d’humour par ici ?
                                          Alors, allons-y. smiley



                                        • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 15 juillet 08:03
                                           Le monde de demain sera numérique ou ne sera pas.
                                           La politique politicienne se meurt progressivement.
                                           Les gens en ont marre de la politique.
                                           Tous les pays vont de crise en crise.
                                           Maintenant c’est l’Italie avec super Mario..
                                           Les gens sont prêts à payer très cher pour les vacances à Tomorrowland, dans un autre monde qui n’a plus rien à voir avec l’ancien. Je l’entendais encore ce matin.
                                           On veut du rêve et pas de luttes intestines avec des partis qui s’entretuent. 
                                           Le pragmatisme du roman de dos Santos dont je venais de parler n’est qu’une preuve de plus.
                                           Notre génération est périmée et obsolète.
                                           La nouvelle attend que nous disparaissions pour ajouter une nouvelle couche. 
                                           Pour moi, c’est très clair : la politique, on n’en veut plus.
                                           Un autre monde est possible et ce sera celui-là dans lequel chacun vit sa vie en dehors des tracasseries politiques..

                                          • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 15 juillet 08:58

                                            Voilà ce qui intéresse aujourd’hui
                                            Je ne sais pas si c’est très écologique ?
                                             smiley


                                          • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 15 juillet 09:02

                                            @Réflexions du Miroir
                                             Tu es en erreur. Ce n’est plus aujourd’hui. C’était il y a 30 ans. Mais il y a encore beaucoup de ressemblances aujourd’hui. smiley


                                          • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 15 juillet 09:09

                                            @Réflexions du Miroir
                                             D’accord, aujourd’hui, cela ne l’est plus tout à fait . mais, c’est ça de moins en moins écologique.


                                          • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 15 juillet 08:17

                                            La dernière phrase de la conclusion « Mais il est vrai que les Verts, sauf à se gargariser du mot écologie, semblent bien ignorer son contenu »

                                            est exacte.

                                            Ce n’est pas ou plus porteur. Tout brûle autour de nous ou tout se noie.

                                            En 2022, ce sont les grandes chaleurs ? En 2021, c’était l’inverse. On vient de commémorer la catastrophe.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité