• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Aujourd’hui qui gouverne vraiment en France ?

Aujourd’hui qui gouverne vraiment en France ?

JPEG

C’est avec beaucoup de lucidité que le jeune député LR Aurélien Pradié, introduit le sujet : « Emmanuel Macron est l'archétype du président de la République qui n'est pas libre, parce que, dans son parcours, il s'est soumis progressivement à des aliénations qui ne sont pas des fidélités personnelles, qui ne sont pas des fidélités humaines. Dans son parcours à la banque, il s'est soumis à des liens qui aujourd'hui le tiennent.
(…)
J'ai juste observé le fait que l'État se soit mis au service d'un intérêt privé. Moi, je n'ai ni d'intérêt avec Pinault ni d'intérêt avec Arnault. Juste cet élément-là est pour moi absolument révélateur de ce qu'est Emmanuel Macron et de l'idée qu'il se fait du pouvoir. Je pense que, notamment, son passage dans la banque d'affaires a créé ça. Il faut comprendre que c'est quand même un microcosme qui est, pardon pour le mot, à la limite de la consanguinité, ils fréquentent les mêmes restaurants, ils vont en vacances aux mêmes endroits, ils se cooptent de la même manière… Et moi, j'ai un problème avec ça, j'ai toujours détesté les cercles. Et eux, ils ne fonctionnent que via ces cercles-là. Quand j'ai posé la question, j'ai dit aux collègues : comment ça se passe, dans un milieu comme ça ? Bernard Arnault appelle son ami Emmanuel en disant : "J'ai besoin qu'on me rende un service". »
Propos recueillis par Gérard Davet et Fabrice Lhomme, publiés dans  Le traitre et le néant.
Les confirmations.

« Emmanuel (Secrétaire général adjoint de l'Élysée) est un précieux relais de la voix des entreprises », se réjouit la présidente du Medef Laurence Parisot. L'express, 15 mai 2013.
« Personne n'a pleuré au patronat quand il a été élu ! » Geoffroy Roux de Bézieux, patron du Medef.
Le traitre et le néant, Gérard Davet et Fabrice Lhomme.

Confirmation par son ami intime, Bernard Arnault, PDG de LVMH qui appelle à voter Macron en 2017 : « Les raisons d'espérer sont simples : le programme d'Emmanuel Macron est bâti sur la conviction que l'entreprise privée constitue le seul levier efficace de création durable, saine et massive d'emplois en France. Cette conviction fondatrice, je la partage sans ambiguïté : une entreprise qui ne subit pas d'entrave à son développement, qui n'est pas distraite de sa volonté de croître par une fiscalité déraisonnable ou une bureaucratie procédurière n'a d'autre projet que d'investir, d'innover et de créer des emplois durables.
(…)
C'est un programme qui a le courage de rompre, dans son ambitieux plan contre le chômage, avec la facilité des emplois publics ou des emplois aidés, faux recours dont les mandatures précédentes ont trop usé, immobilisant la croissance et mettant en péril les équilibres de la solidarité nationale. »
Évident, le programme de Macron c’est celui de son obligé Bernard Arnault.

D’un autre ami intime, Xavier Niel, gendre du précédent, qui a déclaré sur Europe 1 le 6 décembre 2018 : « Je ne suis pas à la mode en disant cela, mais je crois qu’on a un super président, qui est capable de réformer la France. (…) il faut qu’il réforme la France de tous les côtés. On a le sentiment qu’il l’a fait uniquement pour les plus aisés. Mais il est en train de faire des lois fantastiques. »

Voici une liste des soutiens d’Emmanuel Macron. En la lisant demandez-vous quel intérêt pouvaient-ils avoir à l’être.

Le tout premier est Henry Hermand, homme d'affaires de la grande distribution, témoin de mariage de Brigitte et Emmanuel. Ils se sont connus dès 2002 dans l'Oise.
Celui qui - alors que le jeune Macron avouait 40 000 euros de revenus et venait d’obtenir un prêt miraculeux de 330 000 euros de sa banque – celui qui lui a prêté en complément 550 000 euros pour l’achat d’un appartement.
Celui qui très tôt prédisait qu’un jour « Emmanuel sera président. »
Celui qui décédé en 2016 n’a pas assisté à l’élection de son poulain.

Rencontrés lors de la commission Attali en 2007 et qui le soutiendront depuis : Pierre Ferracci (groupe de conseil Alpha) ; Hans-Peter Frick, directeur juridique de Nestlé ; Bernard Mourad qui appelle Emmanuel Macron « mon petit lapin », banquier chez Morgan Stanley, plus tard patron d'Altice ; Serge Weinberg, président du conseil d'administration du groupe Accor ; Peter Brabeck-Letmathe, PDG de Nestlé ; l'économiste néolibéral Philippe Aghion ; l'avocat Jean Michel Darrois ; Geoffroy Roux de Bézieux, devenu depuis président du Medef.

En septembre 2008, Macron est recruté par la banque Rothschild, recommandé par Serge Weinberg et l'avocat d'affaires, Jean-Michel Darrois. Là, François Henrot bras droit de David Rothschild, le propulsera au sommet en 4 ans.
Darrois est marié à Bettina la nièce de David de Rothschild.
David de Rothschild, président de Rothschild and Co : « J'ai été contacté à la fois par Serge Weinberg et par Jean-Michel Darrois, le mari de ma nièce Bettina Rheims, me recommandant chaudement de rencontrer Emmanuel Macron. Nous passons une heure et demie ensemble. Je le trouve follement séduisant, charmant, attirant sans pour autant qu'il fût un expert en finances. Son intelligence et sa vivacité sautaient aux yeux. (...) Emmanuel Macron a accepté de venir chez nous. Il a commencé comme gérant mais je lui avais promis qu'à l'issue de la première année il deviendrait associé gérant. C'était une décision exceptionnelle, car nous ne prenons pas d'avance ce genre d'engagement. »

À l’Inspection Générale des Finances il est cornaqué par Jean-Pierre Jouyet auprès de qui ils fréquentent René Carron, PDG du Crédit Agricole, Anne Lauvergeon, à la tête du directoire d'Areva, Claude Bébéar, fondateur d'Axa, François Villeroy de Galhau, président de Cetelem, désormais gouverneur de la Banque de France.

 En 2007 aux Gracques, un groupe de hauts fonctionnaires, il rencontrent Éric Lombard (aujourd'hui patron de la Caisse des dépôts, nommé par Macron) ; Nicolas Dufourcq (ancien Directeur Général de Capgemini, aujourd'hui président de la Banque Publique d’Investissement, reconduit par Macron) ; Éric Lombard (ancien PDG de Generali nommé directeur général de la Caisse des dépôts et consignations en décembre 2017 sur la proposition d’ Emmanuel Macron) ; Stéphane Boujnah (patron d'Euronext), Bernard Spitz (président de la Fédération française des assurances) ; Guillaume Hannezo (ex-associé de chez Rothschild) ; Denis Olivennes (ancien patron de la FNAC, d'Europe 1, aujourd'hui patron de la branche médias du milliardaire tchèque Daniel Kretinsky).
Certains diront que c’est ce club qui a fait élire Macron en 2017.

La liste est interminable trop pour une chronique. Quelques noms encore :

- campagne 2017 Macron conseillé par Jean-Paul Perrier, l'ancien patron de Thales (et Thomson-CSF) et Hervé Guillou, patron de Naval Group ;

- par son épouse Brigitte, rencontre du candidat avec Bruno Durieux, ex patron de DCI (Défense Conseil International) ;

- juin 2016, Yannick, fils de Vincent Bolloré, patron d'Havas, assiste au premier meeting de Macron à la Mutualité à Paris, etc.
Mais pas de Jojo le gilet jaune.

Alors, peut-on imaginer qu’un quelconque inspecteur des finances ayant choisi cette carrière par défaut après avoir échoué deux fois au concours d’entrée à l’école normale supérieure, celui dont Christophe de Margerie, PDG de Total disait en 2013 - « ce qui est incroyable avec Macron, c’est qu’il ne dit jamais non, il dit toujours oui. » sous-entendu à nous les grands patrons -, celui dont Alain Minc disait - « Il a un charme fou, en particulier sur les vieux. Il a fait carrière avec les vieux. Les vieux le savent, mais ce n'est pas grave. » - ait, à 39 ans, l’envergure pour s’imposer tout seul comme futur président.

Il a été repéré comme le raconte Emmanuel Maurel député européen : « Moi, témoigne-t-il, Macron, on m'en parle très tôt. Je me souviens un repas avec de grands patrons du CAC 40, dès 2012 ; c'est d'ailleurs là qu'on voit la puissance des capitalistes... J'étais à l'époque vice-président de la région Île-de-France chargé de la formation professionnelle et de l'apprentissage. Et donc, je me retrouve à un dîner avec de très gros patrons du CAC 40, et les mecs se mettent à parler d'Emmanuel Macron - je ne savais même pas qui c'était ! - en disant : "Il est prometteur, c'est un gars bien..." Donc, il avait été repéré. Par les capitalistes. »
Et en 2016 quand le Pénélope-Gate ruine la campagne de Fillon, tous ces grands capitalistes changent leur fusil d’épaule et choisissent Macron pour être leur candidat, leur marionnette une fois élu.

Êtes-vous convaincu maintenant par le verdict du député Aurélien Pradié : « Emmanuel Macron est l'archétype du président de la République qui n'est pas libre, parce que, dans son parcours, il s'est soumis progressivement à des aliénations qui ne sont pas des fidélités personnelles, qui ne sont pas des fidélités humaines. »

Emmanuel Macron mène docilement la politique qu’attendent de lui ses soutiens grands capitalistes et pour le reste, les crises inattendues, il improvise.

Et aujourd’hui qui gouverne réellement ?
Les cabinets de conseil.
Démonstration.

La défense a conclu un contrat de 87 millions d’euros pour « définir la stratégie de la transformation du ministère, le pilotage de projets, l’accompagnement de la conduite du changement, le conseil en gestion financière ou en relations humaines. »
McKinsey, Accenture, Ernst & Young ont ainsi eu accès à des secrets défense et même à des informations confidentielles des services secrets français.

En 2018 toujours, un contrat d’une durée de 4 ans pour organiser des campagnes publicitaires sur les dangers de l’alcool, la lutte contre le cancer et les réformes gouvernementales pour 300 millions d’euros a été signé avec un cabinet japonais Dentsu Aegis Network.

En décembre 2019 le ministère de l’économie commande pour 407 550 euros une étude sur les choix possibles de conception et du coût de l’EPR2.

Entre le 12 mars 2020 et le 4 août 2021 le ministère de la santé a passé 47 commandes à 7 grands cabinets, McKinsey, Accenture, JLL, Roland Berger, Deloitte et Citwell pour 25 millions d’euros par exemple pour connaitre les stocks de masques en France.
Pour mettre en place le passe sanitaire c’est Accenture qui est choisi pour 4,2 millions d’euros.
Pour la mise en place de l’application StopCovid il a été fait appel à 4 sociétés, Capgemini, Dassault, Orange et Lunabee. Au total l’hébergement, la mise à jour, l’amélioration ont coûté 6,5 millions d’euros d’après un rapport parlementaire de novembre 2020.

En avril 2021 le ministère de l’économie lance un appel d’offre pour étudier le financement des nouvelles centrales électriques pour 300 000 euros.

Extravagant ! Le ministère de l’économie a sollicité les cabinets Accenture, McKinsey, pour qu’ils trouvent le moyen d’économiser 1 milliard dans les dépenses annuelles des ministères. Mon conseil génial digne d’un cabinet de conseils : commencer par ne jamais utiliser ces cabinets.

Les quelques exemples donnés ici ne sont qu’une toute petite part du scandale. Tout se trouve dans le livre Les infiltrés, comment Les cabinets de conseil ont pris le contrôle de l’État écrit par Caroline Michel-Aguirre et Matthieu Aron que je vous recommande ardemment de lire.

En conclusion.
Emmanuel Macron.
Par un heureux hasard pour lui, toutes les planètes se sont alignées et l’ont conduit à l’Élysée.
Tous les précédents présidents élus avaient un long passé de militantisme et s’étaient élevés jusqu’au sommet de la hiérarchie de leur parti avant d’être choisi comme candidat. Ils avaient une doctrine, de la pratique, des partisans… Ils représentaient un mouvement dans lequel ils avaient fait leur apprentissage et leurs preuves. Un mouvement qui avait une histoire, une doctrine, des valeurs, un programme.
En Marche n’était qu’un simulacre de mouvement politique, une coquille vide de principes, thèse et vision civilisatrice.

Macron, on entend dire qu’il est sorti de nulle part et qu’il s’est fait tout seul.
C’est faux.
Après avoir été repéré par les oligarques et les ploutocrates, devant les difficultés du candidat d’abord choisi, Fillon, ils se sont rabattus sur ce second couteau et ont fait le nécessaire pour qu’il soit élu en abusant de leurs média hégémoniques.
Comme il n’était pas compétent, une fois servilement appliquée la volonté de ses promoteurs, suppression de l’ISF, de l’exit-tax, APL, instauration de la flat-tax, lois travail, chômage, etc., pour le reste il a improvisé, erré. D’où la nécessité des cabinets de conseil.

Aujourd’hui il n’a plus d’idée nouvelle parce qu’il n’a pas de credo, il n’en n’a jamais eu d’ailleurs puisqu’il n’a ni conscience ni philosophie politique. Il n’a jamais eu d’idée en fait, sauf celles que lui ont imposées ses patrons. Alors il pique celles des concurrents qui ne sont pas très novatrices et bien marquées à droite : des heures de travail en échange du RSA, suppression de la redevance audiovisuelle, etc. Des mesures au niveau de son livre de campagne de 2017 titré pompeusement titré Révolution dont certains disent qu’il l’a sans doute lu et peut-être écrit : des mesures révolutionnaires donc. Eureka, Macron ex machina, thaumaturge républicain sauvera la France ayant appris comment faire ces cinq dernières années.

C’est pourquoi personne ne peut affirmer voter pour lui par conviction, lui-même n’en n’ayant aucune. Ceux qui le font, le font en majorité par intérêt personnel et les autres par crédulité et/ou méconnaissance du personnage.
Alors si tu es de la deuxième catégorie, renseigne-toi, réfléchis et tu ne pourras que convenir que voter pour Emmanuel Macron c’est voter pour le président des ultra-riches contre les pauvres, les gilets jaunes et contre toi.

Sur le même sujet des exemples qui illustrent sa connivence avec les capitalistes :

Macron le « surdoué » en économie, n’est resté qu’un banquier d’affaires au service de ses richissimes commanditaires

Pour aller plus loin dans votre réflexion si vous le voulez, avec plein d’informations hors doxa, sur la dette, les impôts, où trouver l’argent, l’Europe, Macron, etc., sur Mon Blog.


Moyenne des avis sur cet article :  4.74/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

49 réactions à cet article    


  • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 4 avril 11:12

    F*ck la censure !!

    Rothschild judeo franc mac young leader etc.

    Rothschild judeo franc mac young leader etc.

    C’est un secret de polichinelle hein ^^


  • Séraphin Lampion Kaa 4 avril 09:58

    « Tous les précédents présidents élus avaient un long passé de militantisme et s’étaient élevés jusqu’au sommet de la hiérarchie de leur parti avant d’être choisi comme candidat. Ils avaient une doctrine, de la pratique, des partisans… Ils représentaient un mouvement dans lequel ils avaient fait leur apprentissage et leurs preuves. Un mouvement qui avait une histoire, une doctrine, des valeurs, un programme. »

    Sauf que, objectivement, ils représentaient les mêmes intérêts que Macron ( Pompidou aussi était fondé de pouvoirs chez Rotschild) et qu’ils s’empressaient d’oublier leur programme dès qu’ils étaient élus (souvenez-vous des 60 engagements présidentiels de Hollande). Ce qui est caractéristique des Pygmalions qui ont fabriqué Macron, c’est le cynisme : ils ne s’embarrassent plus de faux-semblants.


    • Florian LeBaroudeur Florian LeBaroudeur 4 avril 10:31

      Quand on est membre d’un parti comme LR, on est mal placé pour donner des leçons. Le Macronisme est le prototype perfectionné du Sarkozysme. 


      • zygzornifle zygzornifle 4 avril 10:39

        @Florian LeBaroudeur

         LR et LaREM sont presque identiques a quelques virgules près et sont interchangeables, ils sont ce qu’il y a de mieux dans la droite anti-sociale, ils aiment le fric, le pouvoir et les paillettes et détestent les pauvres (smic, rsa, sdf etc) ....
        Les 2 sont près a utiliser toutes les formes de violence pour casser les revendications et embastiller les manifestants .....  


      • charlyposte charlyposte 4 avril 12:09

        @zygzornifle
        T’imagine 5 ans de plus avec ce bourreau aux ordres de MC-KINSEY et tutti-quanti ! smiley


      • amiaplacidus amiaplacidus 4 avril 15:21

        @Florian LeBaroudeur
         Macron ou Sarkozy ?

        Je crois pourtant que la réponse à la question « Aujourd’hui qui gouverne vraiment en France ? » est évidente : McKinsey !


      • Captain Marlo Captain Marlo 4 avril 17:22

        @amiaplacidus
        Je crois pourtant que la réponse à la question « Aujourd’hui qui gouverne vraiment en France ? » est évidente : McKinsey !

        Cela ne date pas d’aujourd’hui, hélas !  En 2002 paraissait une enquête d’Olivier Toscer : « Argent public, fortunes privées » dont je conseille vivement la lecture.
        Vous allez en tomber de l’armoire ! L’auteur analyse l’origine de nos grandes fortunes françaises. Le point commun, c’est l’argent public : on privatise les profits et on socialise les pertes..

        "(...) Et peu à peu, la vérité est apparue  : la France
        d’aujourd’hui vit sous l’empire d’un nouveau régime :
        le favoritisme d’État. Ses lois n’ont été consignées
        dans aucune Constitution, ni débattues sur aucune
        estrade. Elles ne sont ni de droite ni de gauche.
        Sim
        plement gouvernementales.(...)
        .. le favoritisme d’État est scrupuleusement respecté par tous les pouvoirs depuis vingt ans.(...)
         On appelle cela gérer sainement les finances publiques, cela permet de justifier la fortune des milliardaires en même temps que les prélèvements qui pèsent sur les autres.Sur le théâtre d’ombres du favoritisme d’État, la
        règle est donc de privatiser les gains et de socialiser
        les pertes.etc


      • zygzornifle zygzornifle 4 avril 10:33

        Macron est la pizza Buitoni de la politique .....


        • charlyposte charlyposte 4 avril 12:03

          @zygzornifle
          Y va tout changer.... nous vendre de la daube par exemple smiley


        • Captain Marlo Captain Marlo 4 avril 10:34

          Aujourd’hui qui gouverne vraiment en France ?

          UPR « Qui gouverne la France et l’ Europe ? » Les USA et les élites mondialisées.

          L’Union européenne est une colonie de l’Empire américain, soumise aux intérêts de la finance, des multinationales et de l’état profond américain sous la forme de l’Otan.

          Nos Chefs d’états ne sont que de petits gouverneurs qui acceptent volontiers de ne défendre ni les intérêts de la France, ni les intérêts des Français.

          Ils trahissent les intérêts des Français et du pays. Giscard, Mitterrand, Chirac, Sarkozy, Hollande ou Macron, les Français ne connaissent pas le dessous des cartes, mais ils sentent confusément qu’on les prend pour des truffes...


          • Clocel Clocel 4 avril 10:46

            @Captain Marlo

            Les américains sont à peine mieux habillés que les européens, ils ont juste une constitution plus robuste, les armes et la volonté de la défendre...

            Un peuple désarmé, ça s’appelle un troupeau...

            Après, tu peux attraper tout ce que tu veux, tu finiras immanquablement chez BlackRock ou Vanguard qui ont les mêmes intérêts et les mêmes bénéficiaires.


          • ZenZoe ZenZoe 4 avril 10:55

            @Captain Marlo
            L’Union européenne est une colonie de l’Empire américain

            C’est vrai, mais rien n’empêche un pays membre de choisir d’abord ses propres intérêts et ruer dans les brancards. Les Allemands, les Danois, les pays de l’est le font constamment, pourquoi pas la France ?


          • Séraphin Lampion Kaa 4 avril 11:14

            @Clocel

            « Un peuple désarmé, ça s’appelle un troupeau... »

            et un troupeau armé, ça s’appelle une milice, un régiment ou un gang ?


          • Clocel Clocel 4 avril 11:20

            @Kaa

            Ça peut s’appeler des trois façons, tout dépend de ce qu’on trimballe sous le cuir chevelu et à quoi on est connecté...

            Notre legs provient de nos luttes, nos pertes de nos renoncements...


          • Captain Marlo Captain Marlo 4 avril 17:09

            @ZenZoe
            mais rien n’empêche un pays membre de choisir d’abord ses propres intérêts et ruer dans les brancards

            Parce que nous avons des z’élites particulières, toujours prêtes à trahir.
            De Gaulle parlait à leur sujet « de l’esprit d’abandon ».
            On peut parler aussi « d’esprit de soumission ».


          • sirocco sirocco 4 avril 17:30

            @ZenZoe
            « ...rien n’empêche un pays membre de choisir d’abord ses propres intérêts et ruer dans les brancards. »

            À part sortir complètement de l’UE par l’art. 50, on ne voit pas bien comment s’en émanciper.
            Un cheval qui rue dans les brancards reste dans les brancards.


          • eddofr eddofr 4 avril 10:38

            Je ne connais pas les rouages de l’état, mais je connais les rouages de la Direction Informatique d’un établissement public.

            Si l’état fonctionne de manière similaire, on est « dans la merde » :

            La moitié de la Direction est composée d’anciens consultants.

             Dés qu’ils ont une décision difficile à prendre, ils consultent leurs « anciens collègues » plutôt que les « expertises internes » (qui selon eux, ne peuvent même pas exister, c’est connu, les internes sont des gros nuls).

             Les contrats de consultants et de prestataires, sensé être des missions de renfort ponctuels sont signés à l’année et reportés d’année en année.

             Il y a plus de prestataires (2/3) que d’internes (1/3) à la Direction Informatique.

             La majorité des prestataires sont « à demeure ». J’en connais même qui sont présent depuis plus longtemps que moi (et pourtant j’ai assez d’ancienneté pour demander la médaille du travail).

             Mon propre service est composé de 8 personnes, 3 internes et 5 prestataires, tous présents depuis la création du service il y a 5 ans et faisant tous le même travail (incidemment pour à peu près le même salaire) ... sauf qu’un interne coûte 200€ par jour à la Direction Informatique et qu’un prestataire lui coûte 800€ par jour ...


            • zygzornifle zygzornifle 4 avril 10:43

              @eddofr

              J’ai bossé dans des boites ou on sous-traitait certaines opérations que le personnel était a même d’exécuter pour moins cher et avec une meilleure qualité, par contre on voyait le PGS trainer avec le boss de la boite de sous-traitance, copains comme cochons ....


            • ZenZoe ZenZoe 4 avril 10:44

              Que Macron comme ses prédécesseurs fasse partie d’un cercle restreint où tout le monde se renvoie l’ascenseur et se tient par la barbichette n’est franchement pas un secret.

              Sauf que Macron ( c’est tombé sur lui mais ç’aurait pu être un autre) est l’aboutissement d’une fuite en avant destructrice pour la France depuis De Gaulle : merci l’abstention, merci les veaux, aujourd’hui on a un gugusse halluciné et mégalo qui travaille exclusivement pour lui et ses potes et se fiche complètement de l’intérêt général. Il n’a même plus besoin de faire semblant.

              Les peuples ont les élites qu’elles méritent. Les Français auraient-ils voté pour un Zélensky ? J’en doute, on les aurait terrorisés et ils auraient voté pour l’autre candidat. Or voter, c’est savoir identifier le danger et choisir le moins pire quelquefois, sans sectarisme, sans peur, les Français ont oublié. Or le plus dangereux pour la France aujourd’hui, c’est Macron.


              • cétacose2 4 avril 11:11

                Macron et Zélensky sont des marionnettes qui n’amusent plus personne .Pire, ils se servent de leurs ficelles pour étrangler le peuple qu’ils méprisent souverainement 


                • charlyposte charlyposte 4 avril 12:04

                  @cétacose2
                  Exact smiley


                • Géronimo howakhan Géronimo howakhan 4 avril 11:40

                  Salut, et bien le peuple bien sur au travers de la « démoncratie », mot bidon hypnotique, nous avons exactement ce que veulent les gens globalement , appât du gain, tout pour ma gueule, chacun sa merde, monopoly qui donne un seul gagnant, compétition entre tous qui élimine et est violence, vol, guerres etc, société verticale de valeur argent donné à des personnes et choses, qui écrase, refus de coopérer par refus de partager avec équité, car le dieu de la France comme d’autres est le veau d’or..bien sur rien de nouveau depuis ce mauvais tournant pris par notre psyché il y a des millénaires, saisir Adam et Eve en mode hermétique et visionnaire il faut pour cela.

                  On a donc un peuple qui a le pouvoir,même là, si si, mais ce pouvoir n’est exercé directement que si c’est pour le beau, le bon, le bien, l’entraide, le coopératif etc

                  comme on joue à tout pour ma gueule etc seulement, et bien ce pouvoir passe dans les mains des gagnants donc des plus salauds de la partie de la masse en compétition, genre 98% des gens.

                  Les plus salauds eux ILS COOPÈRENT..bien que n’étant pas des lumières ils sont quand même moins « cons » que la masse et sur quoi coopèrent t’ils ? Niquer les masses...

                  Voila pourquoi tous ces narratifs et formatages des pensées de ceux qui ne voient que leur trou du cul...

                  Nul n’est obligé de tomber dedans...

                  C’est un choix..

                  Bien sur tout ceci concernant ce MOA, sera nié , des fois avec violence, car le seul sujet, enfin un des seuls sujets ici est la protection de cette image illusoire de MOA , seul vrai sujet en fait de nos non vies...

                  Ce monde et cette société est simplement la somme de ce que nous sommes devenus et voulons..

                  je suis cette horreur..........

                  A partir de là soit on se dit ;

                  1-quelque chose déconne totalement dans mes-nos choix donc en moi, je vais donc voir ce qui s’y passe

                  2-soit on réfute cela, ce qui est la cas...et alors il suffit de gémir, pleurer, se morfondre, etc cette sorte d’apitoiement sur soi même est une souffrance, dès lors en route pour l’enfer et je vais y rester car bien sur moi multiplié par 7 milliards , je ne peux pas ma tromper..

                  l’enfer est notre création, enfin celui de la pensée quand elle fonctionne comme seule capacité, ce qui est le cas..

                  Mais l’appât du gain n’est pas du tout une cause mais un effet...d’autre chose en chacun..entre autre re refuser que naître = mourir, car à partir de là nous ne sommes plus aptes à la vie, et sa profondeur..

                  Enfin etc Voila 300 ans depuis les siècle des lumières éteintes, tien en Fronce justement que le voile noire de notre démence est en route..

                  Un des sujets majeurs d’une vie +3 jours, celui de la résurrection..


                  • Géronimo howakhan Géronimo howakhan 4 avril 11:43

                    @Géronimo howakhan

                    je me cite : comme on joue à tout pour ma gueule etc seulement, et bien ce pouvoir passe dans les mains des gagnants donc des plus salauds de la partie de la masse en compétition, genre 98% des gens.

                    en ce faisant, ce pouvoir devient mauvais ou luciférien, absence de lumières « divine » justement ..
                    Comme ces gens sont des parasites et ne créent rien eux mêmes, ils en sont incapables, , ils prennent ce qui existe et l’inverse ..enfin etc et en plus détaillé..


                  • charlyposte charlyposte 4 avril 12:23

                    @Géronimo howakhan
                    Le déclin commence toujours avec ses nuances là smiley tristement smiley


                  • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 4 avril 12:50

                    @Géronimo howakhan
                     
                    ’’ ces gens sont des parasites et ne créent rien eux mêmes, ils en sont incapables ’’
                     
                    Si l’on en croit Audouard, ils ne sont pas si incapables que ça :
                    « L’exploitation de la bêtise n’est pas à la portée du premier imbécile venu. »


                  • Géronimo howakhan Géronimo howakhan 4 avril 14:01

                    @charlyposte

                    Salutations , hélas et c’est notre création à tous..je sais exceptions il y a mais comme notre sort disons physique de survie pratique est global et collectif avant tout, nos choix sont le désastre ..long sujet, mais dans le visionnaire et pas dans l’analyse...enfin de mon ressenti..


                  • Géronimo howakhan Géronimo howakhan 4 avril 14:14

                    @Francis, agnotologue

                    Salut, il me semble que il y ait du vrai la dedans, déjà il faut le vouloir. et donc être de nature un salopard à la base...mais ça n’est pas de la « création » justement, juste de l’utilisation ...pour moi ce sont les masses qui créent et permettent à ces gens d’être là où ils sont...
                    Le veau d’or accomplit cette tache...mais le veau d’or n’est pas l’origine du drame humain.. c’est juste un effet..d’autre chose..
                    Je crois que l’humain est un échec flagrant, rassurons nous ça fait des millénaires déjà...saisir Adam et Eve il faut , en mode allégorique ou hermétique voir visionnaire, donc là ça ne concerne plus la pensée analytique mais tout..sauf ça !! .....
                    humains, nous tous donc, qui continue à se la jouer..enfin faire semblant..il y aura des exceptions, peu.. ..
                    or que fait l’univers avec ce et-ou ceux qui ne marche pas DANS l’homéostasie globale, la balance entre absolument TOUT, en temps réel donc dans le présent, à tous niveaux, infime ou gigantesque ? Elle élimine et recycle..comme « quelque chose x » élimine les toxines des corps, forêts, etc ...
                    nous sommes rendus là !!
                    Cette élimination est partiellement arrivé au moins une fois en partie il y a 12800 ans...créant cet age glaciaire appelé youger dryas...qui dura 1200 ans..et fut quasi instantané..les travaux montrant cela existent..

                    respects..


                  • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 4 avril 15:20

                    @Géronimo howakhan
                    bonjour,
                     
                    ’’ça n’est pas de la « création » justement, juste de l’utilisation ...pour moi ce sont les masses qui créent et permettent à ces gens d’être là où ils sont...’’

                     > Je suis bien d’accord.
                     
                    Cordialement.


                  • Géronimo howakhan Géronimo howakhan 4 avril 17:08

                    @Francis, agnotologue

                    Mes respects......


                  • Jason Jason 4 avril 12:07
                    Vous posez de très bonnes question, mais les pratiques sont si répandues que les successeurs de l’homme dont vous faites le procès n’y changeront pas grand chose. Il faudrait aller plus loin et la route sera difficile.

                    Il semble que le gouvernement externalise ses responsabilités. Le savoir acquis grâce aux grandes écoles ne suffit plus. Pourquoi ? On assiste à un gouvernement « bis » ou encore à un « shadow government » ou gouvernement fantôme. L’Etat est devenu bipolaire.

                    Pourquoi les ministères qui font appel à des sous-traitants n’informent-ils pas le public ? Pourquoi faut-il des commissions d’enquêtes parlementaires (ou des journalistes) pour savoir ce qui se passe avec l’argent du contribuable ?

                    • charlyposte charlyposte 4 avril 12:12

                      Vivement la coupe du monde de foot au pays des dictateurs smiley hum.


                      • roby roby 4 avril 16:02

                        @charlyposte

                        Charly vous voulez dire au pays des écologistes....Combien de représentants des pays qualifiés s’en sont foutus plein les poches !!!


                      • Rinbeau Rinbeau 4 avril 17:09

                        Les Anglais gouvernent la France depuis 1815 ! (Waterloo) 

                        Rothschild prend le pouvoir courant 19ème siècle ! Cette dynastie gouverne la France, mais aussi l’Allemagne, les Etats Unis, Le Canada, l’Australie.. Etc

                        Bref ce que j’appelle les pays putassiers ! Vassalisés par leurs marionnettes aux élites Anglo-Saxonnes !

                        Un président Américain Andrew Jackson (1828-1837) a fait graver sur sa tombe « j’ai vaincu la Banque » ! C’est ce corrompu de Woodrow Wilson qui avalisera la création de la FED en 1913 tout en se disant avoir été naïf, dupé ! (acheté à mon avis). A cause de ce président Rothschild a du patienter longtemps avant de se rendre maitre de la création monétaire aux Etats-Unis !  


                        • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 4 avril 17:35

                          Excellent article qui confirme ce que j’ai expliqué il y a trois ans dans mon livre « Macron démission Révolution »

                          Dans la présentation (Premier chapitre) j’expliquais :

                          "Nous allons montrer qu’Emmanuel Macron était très proche de quelques milliardaires avant même d’être candidat à l’élection présidentielle. Cela est important car nous ne défendons pas le point de vue selon lequel Emmanuel Macron aurait été un candidat classique que les milliardaires auraient choisi de soutenir puisqu’il leur semblait le mieux placé pour défendre leurs intérêts. Non ! Notre point de vue c’est que les milliardaires ont choisi un individu qu’ils connaissaient et ont décidé d’en faire le Président de la République. Ce n’est pas la même chose. Emmanuel Macron est le larbin que les milliardaires ont choisi. Ce n’est pas seulement le candidat qu’ils ont appuyé. Désormais ce sont quelques milliardaires qui dirigent l’état français.« 

                          Vous donnez une quantité de renseignements qui viennent compléter ce que j’avais écrit dans mon deuxième chapitre : »Qui dirige la France"


                          • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 4 avril 17:51

                            @Alain,

                             Désolé de vous l’apprendre « Pourquoi les riches triomphes ? » 


                            • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 4 avril 17:55

                              J’ajoute le détail que ce billet date du passage de 2013 à 2014.
                              Il y a toujours des gagnants à toutes les crises.
                              Regardez qui a gagné ?
                              Amazon... comme par hasard... au dépend de qui ?
                              Des employés et des ouvriers qui viennent heureusement de faire naître des syndicats dans l’entreprise après le café Starbucks. 


                            • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 4 avril 18:01

                              Les présidents français qu’ils s’appellent Macron ou autres, ont eu un seul but : la sacré croissance pour faire marcher le commerce local ou en multinational.
                              C’est une règle essentielle de notre monde qui implique de trouver des emplois (ce qui fait entrer des euros dans les caisses par les impôts pour se faire élire aux élections".
                              C’est mathématique, même si ce n’est pas du domaine des sciences humaines.. 



                            • @Réflexions du Miroir

                              Petite précision de la part d’un Belge croisé sur un parking :

                              La vie en Belgique est féodale .
                              Il y a les très pauvresssss....., et les très riches entre les deux très peu de monde.

                              Puis il y a les Wallons et les Flamands .....donc la Belgique est diviséééééééeee........


                            • Eric F Eric F 4 avril 19:14

                              Très bonne analyse, notamment ce résumé :’’Comme il n’était pas compétent, une fois servilement appliquée la volonté de ses promoteurs, suppression de l’ISF, de l’exit-tax, APL, instauration de la flat-tax, lois travail, chômage, etc., pour le reste il a improvisé, erré...’’.

                              On peut élargir la conclusion, c̰’̰ḛs̰t̰ ̰l̰ḛ ̰p̰r̰ḛ́s̰ḭd̰ḛn̰t̰ ̰d̰ḛs̰ ̰ṵl̰t̰r̰a̰ ̰r̰ḭc̰h̰ḛs̰,̰ ̰c̰o̰n̰t̰r̰ḛ ̰l̰ḛs̰ ̰c̰l̰a̰s̰s̰ḛs̰ ̰p̰o̰p̰ṵl̰a̰ḭr̰ḛs̰,̰ ̰l̰ḛs̰ ̰c̰l̰a̰s̰s̰ḛs̰ ̰m̰o̰y̰ḛn̰n̰ḛs̰ ̰ḛt̰ ̰m̰ḛ̂m̰ḛ ̰m̰o̰y̰ḛn̰n̰ḛs̰ ̰s̰ṵp̰ḛ́r̰ḭḛṵr̰ḛs̰.̰

                              Mais il draine les suffrages des eurolibéraux, des startuppers, des ’woke’ ...et des conservateurs qui reconduisent les sortants de crainte que tout changement ne soit pire. On a parlé d’’’effet drapeau’’ au début de la guerre en Ukraine, mais l’escalade de sanctions n’est pas de nature à rassurer.


                              • BA 4 avril 19:18

                                Lundi 4 avril 2022 :

                                Emmanuel Macron : 26,5 %

                                Marine Le Pen : 23 %

                                Jean-Luc Mélenchon : 17 %

                                Eric Zemmour : 9,5 %

                                Valérie Pécresse : 9,5 %

                                Yannick Jadot : 5 %


                                Présidentielle 2022 : l’écart se resserre très sérieusement entre Le Pen et Macron.


                                https://www.challenges.fr/politique/sondage-exclusif-presidentielle-2022-l-ecart-se-resserre-tres-serieusement-entre-le-pen-et-macron_807809


                                • Eric F Eric F 5 avril 09:39

                                  @BA
                                  Un écart minime comme résultat de second tour affaiblira inévitablement l’élu(e), l’élection législative serra alors également serrée. Une majorité de coalition en résultera, et si elle est très étroite cela peut conduire à de l’instabilité et un gouvernement minoritaire légiférant au 49.3... Le renversement par une motion de censure est possible. Peut on imaginer en alternative une large union nationale, mais alors sur quel programme ?


                                • chantecler chantecler 6 avril 09:18

                                  @Eric F
                                  Bof, même avec une majorité large, certains gouvernements utilisent le 49/3.
                                  D’autre part , je n’ai rien contre le débat parlementaire qui est une base théorique de la démocratie .
                                  Sauf si nous y avons renoncé .
                                  Or ce débat ne peut avoir un sens que si la décision n’est pas prise dès le départ .
                                  Reste à vérifier les qualités de nos parlementaires élus .
                                  Sont ils capables en situation de remplir la fonction pour laquelle ils sont été élus et pour laquelle ils sont payés par les citoyens contribuables ?
                                  Sont il de véritables parlementaires attachés au service du pays , ou des fonctionnaires de la politique asservis à un parti ?


                                • yvesduc 5 avril 06:34

                                  Merci pour cet article.

                                  Une chose est sûre, Macron se range toujours du côté du plus fort. (Mais le petit peuple qui l’élit ne l’a pas encore compris)


                                  • fcpgismo fcpgismo 6 avril 08:33

                                    C’est Minc qui qualifie le mieux Macron. Un banquier d’affaires c’est «  Une pute de luxe » un homme politique aussi d’ailleurs. Une pute de luxe, pas besoin de faire une thèse sa sert a séduire et baiser…La France 80% d’esclaves qui ce sont faits mettre bien profond et qui en redemandent.


                                    • Polybe 6 avril 11:00

                                      « Aujourd’hui qui gouverne vraiment en France ? »

                                      Il suffit de regarder à la page suivante du registre de la transparence du Parlement européen qui indique le nombre de lobbies inscrits auprès de ce parlement :
                                      « À la date du 06/04/2022, le registre compte 11903 personnes enregistrées. »
                                      http://ec.europa.eu/transparencyregister/public/consultation/statistics.do?locale=fr&action=prepareView

                                      Donc, qui rédige les lois, qui tire les ficelles ?


                                      • I.A. 6 avril 15:06

                                        « Aujourd’hui, qui gouverne vraiment la France ? »

                                        • McKinsey
                                        • Les États-Unis 
                                        • L’U.E.
                                        • Les oligarques

                                        C’est bien simple, Macrotte, comme son nom l’indique, est une sous-m.... 


                                        • kéké02360 7 avril 19:15

                                          bonjour , comme beaucoup je me pose la question : que faire pour tenter de sortir de ce merdier !!!!!???

                                          J’vais pas essayer de vous convaincre , chacun(e) assume en théorie ses choix .....

                                          Pour l’heure l’équation est simple ( il n’est pas question de femme ou d’homme ) il est juste à nous poser la question de savoir si nous souhaitons avoir un candidat de droite et de gauche face à face au deuxième tour pour refaire un premier petit pas vers la démocratie ........

                                          Si la réponse est OUI , alors même à contre cœur nous pouvons voter LFI ( mélenchon mis à part , il y a des choses intéressantes dans le programme et des militant(es) élu(es) courageux(ses) dans cette équipe )

                                          Et dans ce cas nous saurons au deuxième tour si les Français(es) veulent continuer à aller dans le mur  ? ( pas sûr que Macron soit au deuxième tour ! ) ..........

                                          Si la réponse est NON alors là chacun peut faire ce qu’il veut , y compris s’abstenir , puisque vous aurez choisi d’avoir de toute façon deux candidats de droite face face au deuxième tour !!!!!! ( même sans macron )

                                          Dans ce cas de figure vous saurez dès le soir du premier tour que nous allons tous nous écraser contre le mur ..........

                                          quoiqu’il arrive je voterai contre macron , il est urgent d’éliminer ce virus et de confiner définitivement son équipe d’escrocs !!!!!

                                          Que le moins pire gagne !!!!

                                           


                                          • Fanny 10 avril 11:22

                                            En 2017, les Français ont élu un homme d’une habileté diabolique, mais qui « n’existe pas », le néant.


                                            A se demander si la France existe encore.


                                            On le saura ce soir.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité