• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Aurélien Taché : un député dans la tourmente pour avoir critiqué le (...)

Aurélien Taché : un député dans la tourmente pour avoir critiqué le catholicisme

Au pays des Lumières, vous pouvez voir votre carrière brisée à cause de simples mots, pis, à cause d'une critique du catholicisme. A croire que l'affaire du Chevalier de La Barre et la loi de 1905 n'ont servi à rien. Le député macroniste Aurélien Taché en fait actuellement l'amère expérience. Lui qui s'est dévoué corps et âme pour la cause macroniste, le voilà réduit à quémander le pardon de son camp qui est en train de "débattre" à son sujet dans un secret conciliabule dont le résultat pourrait être son exclusion. Mais quel est donc le crime de ce jeune trentenaire qui lui vaut de voir réduits en poussière tous les services rendus à sa cause ?

Contrairement à ce que dit le "journaliste" Gabriel Robin (plumitif de la feuille de chou nationaliste L'Incorrect), Aurélien Taché n'a rien d'un "débile". Non, c'est est même un jeune homme qui a atteint sa position grâce à son talent et à ses efforts. Fils d'une aide-soignante et d'un agent de la voierie, le jeune Aurélien arrête ses études en 3ème pour travailler comme plombier. Puis, à 19 ans, parallèlement à son travail, il passe avec brio le baccalauréat comme candidat libre et s'inscrit à l'université de droit, d'où il sortira, cinq ans plus tard, avec les lauriers d'un master en droit public. Juriste émérite, il devient vite délégué régional au sein d'une grande entreprise comptant plusieurs milliers de salariés. Puis, en 2010, ressentant l'appel du service public, il sacrifie son confort et sa carrière florissante pour devenir attaché territorial auprès du Conseil Régional d'Île-de-France. Parallèlement à sa carrière, il est un militant socialiste convaincu, ayant fait ses armes à l'UNEF dont il fut le président à Limoges. Remarqué par la hiérarchie pour son zèle et sa rigueur, il est nommé en 2014 conseiller au Ministère du Logement, dont il démissionne en 2015 par hostilité au projet de déchéance de la nationalité présenté par le gouvernement. Le jeune idéaliste rejoint dès lors En Marche, convaincu par "les idées fortes" d'Emmanuel Macron. Apprécié de ses administrés, il sera élu député du Val d'Oise avec 59% des voix en juin 2017, devenant au fil des mois une figure médiatique de la majorité présidentielle. Le Monde le décrit comme "un janissaire dévoué corps et âme au chef de l'État".

Comme souvent, la gratitude est un mot inconnu en politique. Le député Taché s'en rendra compte, à ses dépens, ce 3 mars 2019, lors d'un débat télévisé face à Zineb el-Rhazaoui qu'il contredit sur la question du voile. Lorsque la polémiste lui demande s'il est favorable au "voilement d'une petite fille de 12 ans", le jeune député lui répond : "Me poseriez-vous la question sur une jeune fille d'une famille catholique à qui on mettrait un serre-tête ?". La polémique était enclenchée.

De la droite à l'extrême-droite (ce qui revient au même) militants et leaders réclament rien de moins que la démission du député pour ses propos jugés "christianophobes" et "anti-catholiques". Cela montre en premier lieu la pleurnicherie victimaire dont les droitards sont friands. Eux qui moquent le "discours victimaire" chez les minorités, dès que quelqu'un fait état de discriminations en raison de son appartenance ethnique, religieuse ou sexuelle, voilà qu'ils en deviennent eux-mêmes apôtres de cette "victimisation" quand il est question de clochers, de crèches et du p'tit Jésus. Cela montre également l'irrespect de ces gens pour la démocratie. Car, au nom de quoi un député dont le mandat démocratiquement conféré expire en 2022 devrait-il démissionner trois ans plus tôt sous le prétexte qu'il n'a pas l'heur de plaire aux grenouilles de bénitier ? La France profonde des pâtés à l'ail et des rond-points jaunis est peut-être catho mais la République, elle est laïque et elle fonctionne sur un principe qui s'appelle l'état de droit. L'irrespect des dextrogyres s'est aussi manifesté par des les nombreuses insultes telles que celle ci-dessus évoquée du sinistre Gabriel Robin, un obscur pamphlétaire toulousain qui a visiblement abusé de chocolatine. Gilles-William Goldnadel, un autre plumitif zélé d'extrême-droite, a quant à lui fait des jeux de mots douteux sur le nom du député en parlant de "tache sur la Nation" dans un pamphlet publié sur Valeurs Actuelles.

La Macronie, si prompte à défendre ses soldats dès qu'ils sont dans la mouise, n'a étrangement pas réagi face au torrent d'injures et de menaces que recevait le jeune député sur les réseaux sociaux. Au contraire, plusieurs personnalités macronistes, et non des moindres, ont carrément enfoncé leur camarade. Ainsi, le député François Cormier-Bouligeon déclare de façon péremptoire que le député Taché "a fait honte à ses collègues", tandis qu'Aurore Bergé dénonce le "relativisme" du jeune député, lequel a même été vertement recadré par Marlène Schiappa sur RTL, devant des millions d'auditeurs.

J'ai soutenu (et soutiens toujours) Marlène Schiappa face aux attaques sexistes dont elle est continuellement l'objet au sein de la fachosphère. Il est d'autant plus regrettable qu'elle tance ainsi son camarade et l'expose aux mêmes insultes de la vindicte populaire. Je pense en outre qu'un ancien ouvrier ayant une expérience de travail manuel et défendant la liberté des femmes voilées est plus féministe qu'une fille d'universitaire sans véritable expérience professionnelle dont le "féminisme" consiste uniquement à faire des hashtags…

Quant au fameux "serre-tête", est-il ou non un symbole religieux ? En théorie, non, puisqu'aucune disposition biblique, patristique ou vaticane n'ordonne : "à ta fille, un serre-tête tu mettras". En pratique, cependant, force est de constater que cet attribut orne souvent les têtes (consentantes ?) de petites filles catholiques dans les écoles privées. Certains parents, scolarisant leur enfant dans une école publique, usent de cet accessoire pour marquer leur appartenance au catholicisme, telle une provocation à la laïcité. Or, dans ces cas, le personnel enseignant (et le législateur) peut considérer qu'il s'agit bel et bien d'un signe de ralliement religieux, non par essence mais par pratique – c'est la même interprétation qui a cours dans le cas de jupes "trop longues" (sic) d'élèves musulmanes qui se voient traduites en conseil de discipline pour "port ostensible de signe religieux" alors qu'une robe longue n'est pas par essence un symbole marquant une appartenance confessionnelle. Le principe d'égalité impose dès lors que chacune soit traitée pareillement : soit on applique une laïcité intransigeante pour tous et l'on bannit le serre-tête et les croix en pendentif comme ce fut le cas pour le voile, soit on autorise librement les femmes musulmanes à se voiler et les cathos à arborer leur ridicule serre-tête. La seconde solution me paraît la plus souhaitable en tant que libéral, car elle est gage de liberté et de diversité – des vertus dont notre société sclérosée en a bougrement besoin. Il faut rajouter à cela que le voile n'a pas d'incidence sur la santé des femmes qui le portent (il constitue même un rempart contre les maladies microbiennes, la poussière et les coups de soleil), tandis que le serre-tête peut occasionner des problèmes capillaires chez les fillettes voire faire pression sur la boîte crânienne et provoquer des douleurs lancinantes ou de la fatigue, ce qui est un handicap indéniable en milieu scolaire.

La cabale menée (y compris par son propre camp !) contre le jeune député Aurélien Taché, lequel a été contraint d'abjurer publiquement ses déclarations jugées hérétiques, montre que la France a un réel problème avec la liberté d'expression et avec le droit des femmes à disposer de leur corps. Aurélien Taché, pour avoir défendu la liberté des femmes, se retrouve sur la sellette de son parti. Voltaire, reviens, ils sont devenus fous !


Moyenne des avis sur cet article :  1.65/5   (46 votes)




Réagissez à l'article

40 réactions à cet article    


  • Pink Marilyn Pink Marilyn 9 mars 16:34

    « Eppur si muove ! » 


    • ASTERIX 11 mars 10:11

      @Pink Marilyn

      encore un des élus nuls de MARCHARRIERE sur un plateau télé il disait qu’on obligeait pas les petites fille cathos a porter un bandeau a 70 ans je n’ai jamais vu
      de bandeau mais des foulards tradis il Y A 60 ANS  !!!
      vraiment AL CAPONE MACRON SES MINISTRES ET DEPUTES SONT NULS ET DE + INCOMPETENTS

      AL CAPONE LUI C EST UNE VRAIE GIROUETTE HIER IL DISAIT OIU A LA TAXE CARBONE CE JOUR NON !!!!!!!!!un megalo parano qui prend son nombril pour une diseuse d’avenir complètement paumé ce GANSTER COMME SON BRAS DROIT DE LA PEGRE EL CASTAGNEUR !!!!!!!!!!!!

      conclusion . la FRANCE N’ EST PAS GOUVERNEE UN BATEAI IVRE UN AVION SANS PILOTE DEGAGEZ LE


    • ASTERIX 11 mars 10:13

      @ASTERIX

      ce gangster !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


    • oncle archibald 9 mars 17:06

      D’où sortez vous qu’un serre tête soit un signe religieux ?? C’est avant tout un accessoire destiné à éviter d’avoir les cheveux dans les yeux, et subsidiairement un accessoire de mode « dans le vent » !

      https://www.moa.fr/28-bandeaux-serre-tete


      Le jeune député Aurélien Taché a fait une maladresse de langage et l’extrême droite lui est tombée dessus à bras raccourcis. Rien que de très banal en somme ! Pas de quoi fouetter une fatma qui aurait le culot de sortir tête nue !


      • Alren Alren 10 mars 18:59

        @oncle archibald
        L’extrême droite et les ultracathos sont toujours de... mauvaise foi !

         Contrairement à ce que dit l’auteur de l’article, ce n’est pas la France (sous-entendue entière) qui condamne les propos du député LREM (La Réaction Emmanuel Macron). Personne à gauche ne lui a reproché ce propos !
        La plupart des gens ignorent, moi le premier que les ultracathos mettaient un serre-tête à leur fille pour affirmer, à travers elle, leur convictions religieuses et cela fait toute la différence avec le voile islamique et les jupes ultra-longues : là on sait que c’est une volonté de remettre en cause la laîcité des établissements publics.


      • Alren Alren 10 mars 19:01

        @Alren

        PS Exclure Taché du groupe parlementaire LREM ne l’empêchera pas de continuer à être député.


      • Traroth Traroth 11 mars 11:13

        @oncle archibald

        On pourrait vous répondre de la même manière qu’un voile est avant tout un accessoire destiné à couvrir les cheveux...


      • Lestrade Lestrade 9 mars 19:08

        Un ancien ouvrier, fort d’une expérience en travail manuel, plus féministe qu’une fille d’Universitaire...

        Et... un ancien ouvrier, fort d’une expérience du travail manuel, ayant décroché brillamment son Bac en candidat libre, titulaire d’un Master de Droit et délégué régional d’une entreprise de plusieurs milliers de salariés... Ca se range où sur les grandes étagères du féminisme ? En haut ? En bas ?

        On ignorait, jusqu’à cette remarque, qu’avoir occupé un emploi dans un métier manuel pût être le gage d’un féminisme authentique et sincère...

        Ainsi la flattant, l’auteur pourrait bien faire bander toute la France industrieuse et manufacturière !

        A moins qu’il faille comprendre aux ouvriers de France que la tradition les range plutôt parmis les moins féministes... les plus machos... les moins capables d’empathie à l’égard de nos amies les femmes... D’où la surprise de l’auteur !

        Certes, les métiers du bâtiment sont traditionnellement des métiers de couillus. Rapport aux effectifs. Mais le sexisme et le féminismes sont-ils l’exclusivité des classes de travailleurs manuels, celles plutôt en bas ?


        • pasglop 9 mars 19:13

          Laissez donc Voltaire où il est.

          S’il revenait, il est hautement probable que votre article le fasse doucement rigoler.

          A vous de trouver pourquoi...


          • Traroth Traroth 11 mars 11:15

            @pasglop
            Parce que vous avez décidé que ça vous arrangeait ?


          • Feste Feste 9 mars 19:15

            Bonjour l’auteur, je tenais à m’excuser pour mes divers commentaires négatifs sur vos articles.

            Jusqu’ici je pensais que vous croyiez à ce que vous écriviez et n’avais pas encore compris que votre personnage et vos articles étaient des canulars. smiley

            Je me permets même l’hypothèse que vous soyiez un nouvel avatar de Donald Forestier l’auteur en 2012/2013 d’une incroyable et excellente série d’une douzaine d’articles sur agoravox intitulée ’J’accuse !’ concernant le 11/9 dans lequel il démontrait par l’absurde les absurdités de la VO, canulars sur lesquels s’étaient fait prendre la plupart des pro-Vos du site, mais pas que. Un vrai régal https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/j-accuse-80601 Mais cela n’est qu’une hypothèse.

            Dont acte. Bravo vous avez bien piégé du monde sur ago, avec votre efficace et hallucinant pseudo-analyste.

            Encore bravo à vous, toutes mes excuses et bonne continuation smiley


            • bedeau bedeau 11 mars 18:38

              @Feste
              Ah... c’est donc ça !
              Je me disais aussi...
              Et dire que j’ai failli marcher...
              Quel blagueur cet auteur...
               smiley


            • joelim joelim 9 mars 20:47

              « Certains parents, scolarisant leur enfant dans une école publique, usent de cet accessoire pour marquer leur appartenance au catholicisme, telle une provocation à la laïcité. »

              Provocation à la laïcité ? Vous vous prélassez dans le rôle d’inquisiteur d’une laïcité conduite en religion (ce qu’elle n’est pas). Clap clap.


              • aimable 9 mars 21:07

                Il y a énormément de pratiques qui étaient soit disant « religieuses » qui sont depuis très très longtemps passées dans le domaine publique , un exemple ma mère qui était athée portait quand il y avait du soleil ou de la pluie un foulard qu’elle nommait autrement , dans l’instant je suis incapable de me rappeler du nom mais une chose est certaine c’est que la religion n’avait rien a y voir , tout le monde ne porte pas sur lui des symboles sauf quand ils servent a cacher l’individu ou qu’ils soient vraiement spécifiques a une religion .


                • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 9 mars 21:54

                  @aimable

                  Un fichu ...qui servait surtout a preserver de la météo l’art des coiffeuses . A cette époque, lors d’une teinture des salons donnaient aussi un sachet de même teinte pour que ces dames puissent en intimité compléter le changement.


                • aimable 9 mars 22:56

                  @Aita Pea Pea
                  Exact !
                  mais impossible de me rappeler du nom , c’était il y a tellement longtemps, ma mère aurait 120ans .


                • assouline 9 mars 21:19

                  Ca me paraît soulever la question de l’ostentation, tout ça...

                  Plus exactement celle du signe ostentatoire...

                  Ce qui pose la question du degré d’ostentation d’un coté, du voile islamique, de l’autre, du serre tête catho...

                  Bleu-marine ou pas, le serre tête ?

                  On sait pas...

                  C’est gênant... Ca nous aurait éclairé...

                  Quoi qu’il en soit, vaste débat...

                  Si vaste... Arrêtons-nous là.

                  Pas de quoi s’interroger sur la liberté des femmes à disposer de leur corps en France. Surtout lorsqu’elles ne sont encore que des enfants...

                  Pas de quoi, non plus, chercher, dans les méandres d’une polémique inutile, l’écueil fatal au pov’ petit débutant intègre et honnête qui venait juste de s’extraire de la condition avilissante des travailleurs manuels... Tout ça à cause d’un serre tête...

                  La trahison des copains ?

                  C’est vrai, c’est pas sympa...

                  Mais c’est la Politique...

                  C’est cruel...

                  C’est Paris...

                  Fallait pas venir...

                  Il s’en remettra, le garçon...

                  Et si douleur il y a, ce n’est que celle des premières fois...


                  • Et hop ! Et hop ! 10 mars 09:13

                    @assouline 

                    «  la démission du député pour ses propos jugés »christianophobes« et »anti-catholiques«  »

                    Un serre-tête n’a jamais eu aucun rapport avec la religion catholique, c’est juste un moyen de retenir les cheveux qui date des années 1960, notemment dans le sport, le ski, le tennis, l’athlétisme.

                    D’autre part l’analogie entre le voile islamique et un serre-tête n’a rien d’anti-caholique, elle est juste stupide, le voile islamique est vraiment une contrainte religieuse, son problème est qu’elle est étrangère en France, contraire à la tradition d’élégance féminine française.

                    Par contre il est vrai que traditionnellement les femmes devaient se couvrir pour aller à l’église, mais aussi pour sortir dans les espaces publics, dans la rue, qu’elles soient catholiques, ou athées, c’était une règle de civilité. Toutes les coiffures, chapeaux, fichus, bonnets, serre-tête, étaient possibles, le visage et le cou n’étant jamais couvert.

                    Les hommes devaient aussi se couvrir pour sortir dans l’espace public, mais ils devaient se découvrir dans les espaces intérieurs, notamment à l’église, contrairement aux femmes.

                    Le problème du voile islamique est que c’est une coutume vestimentaire qui est étrangère en France, elle contredit les usages culturels français, elle traduit une conception des rapports entre l’homme et la femme qui sont en contradiction avec la conception catholique de l’égalité des sexes.

                    Il y a le même problème avec le port de la jellabah.

                    Pour les musulmans qui prennent la nationalité française, il faut qu’ils abandonnent leur religion, leur droit civil, leurr calendrier, leur langue, leurs coutumes vestimentaires et culinaires pour adopter leurs équivallents français. C’est comme pour un Anglais qui vient en France, il ne peut pas coninuer à rouler à gauche, il faut qu’il adopte les usages français.


                  • INsoMnia INsoMnia 9 mars 22:05

                    Rien que son nom fait tache !


                    • Pierre Régnier Pierre Régnier 9 mars 22:36

                      Jean Moulin, reviens, Kirkitadze s’installe dans la collaboration !

                      Ce n’est pas seulement, en effet, le droit d’Aurélien Taché de dire des sottises que défend Nicolas. Ce n’est pas seulement l’hypocrisie des camarades macroniens de Taché qu’il combat. Dans les deux cas il aurait raison.

                      Ce qu’il défend, aussi et surtout, d’article en article, c’est le droit des islamistes à exiger toujours plus de soumission dans la terre française (et européenne) qu’ils sont en train de conquérir.


                      • popov 10 mars 08:16

                        @Pierre Régnier

                        Il a quitté ce qu’il croyait être l’extrême droite française (Riposte Laïque, voir ses articles ici) quand il s’est aperçu que ce n’était pas du tout l’extrême droite.
                        Il a maintenant rejoint la vraie extrême droite, celles des banquiers qui ont amené Hitler au pouvoir et qui après l’échec du nazisme tentent à nouveau de lobotomiser la population européenne, cette fois en l’islamisant.
                        Il a son pain cuit.


                      • Pierre Régnier Pierre Régnier 10 mars 10:34

                        @popov

                        Je suis (presque) d’accord avec vous. L’extrême droite, celle qu’on nomme ainsi, existe toujours et, malheureusement, elle est toujours présente à Riposte Laïque, dans les commentaires et même, bien souvent, dans les articles. Elle sabote ainsi les excellentes analyses quotidiennes du fondateur Pierre Cassen.

                         

                        RL est ainsi le reflet du cas Marine Le Pen. Dans un premier temps celle-ci avait manifesté l’intention de rompre avec le racisme, la xénophobie, la judéophobie de son père. Mais le nombre d’électeurs potentiels « jeanmarielepénistes » l’a convaincue de changer de tactique et finalement, de rejoindre les fidèles de papa, sabotant elle-même sa propre démarche, qui aurait pu donner naissance à un courant souverainiste et humaniste. Kirkitadze a eu raison de quitter ce FN-là.

                         

                        Mais je crois comme vous qu’il existe une autre extrême droite, celle dont Macron est un bon représentant, un bon militant. Je la qualifie de Droite extrême pour la différencier de l’autre, dont elle ne partage pas toutes les tares. Elle est pourtant au moins aussi dangereuse. Au profit de l’économisme mondialisé, elle détruit les capacités de productions françaises, les entreprises et services publics, la souveraineté nationale, les valeurs républicaines, la culture du pays et même, tout simplement, sa morale.


                      • Jonas 12 mars 00:33

                        @Pierre Régnier "Ce qu’il défend, aussi et surtout, d’article en article, c’est le droit des islamistes à exiger toujours plus de soumission dans la terre française (et européenne) qu’ils sont en train de conquérir."

                        La vraie menace pour la France, ce ne sont pas les islamistes ou les jihadistes, leurs plans sont parfaitement connus : haine de la civilisation européenne, des femmes, des chrétiens et des juifs. Il serait facile de démanteler ces réseaux, et les mettre hors d’état de nuire.

                        Mais c’est actuellement impossible. Pourquoi ?

                        Parce que la vraie menace pour la France, ce sont tous ces islamo-gauchistes collabos tels cet Aurélien Taché, aveuglés par la tolérance, le culte du multiculturalisme et du métissage, qui constituent une véritable police politique fustigeant tous ceux qui critiquent l’idéologie islamique, permettant ainsi lentement mais sûrement, la propagation de la charia sur notre territoire.
                        Aurélien Taché a par exemple inauguré personnellement la mosquée des islamistes de la ville de Jouy-le-Moutier le 15 septembre 2018, construite sur un terrain cédé pour un euro symbolique (laïcité vous avez dit ?).
                        Rappelons que les dirigeants de ce lieu de culte fondamentaliste relaient les conférences de Tariq Ramadan et du cheikh saoudien Saleh Fawzan, qui oblige les femmes musulmanes à porter le hijab pour ne pas ressembler aux impies occidentales.


                      • Cadoudal Cadoudal 12 mars 01:18

                        @Jonas
                        "Tous ces Algériens qui manifestaient en France vont pouvoir rentrer au pays : on les sent patriotes, et ce patriotisme va sûrement les conduire à saisir cette opportunité de rentrer en #Algérie construire une Algérie plus ouverte, plus démocratique... !"

                        https://twitter.com/Stephane_Ravier/status/1105232918681698305?ref_src=twsrc%5Etfw


                      • Pierre Régnier Pierre Régnier 12 mars 09:28

                        @Jonas

                        Merci pour l’information.
                        Je croyais le jeune Aurélien Taché seulement écervelé comme beaucoup de politiciens de son âge ignorant non, voulant ignorer ce qu’est l’islam, car après les nombreux massacres commis récemment en France par des islamistes il faut vraiment le vouloir.
                        Taché est donc de ces élus serviles qui, principalement pour des raisons électoralistes, multiplient les lieux de culte musulman, contribuant ainsi activement à la complicité avec les islamistes qui détruisent la France républicaine et ses valeurs.


                      • popov 10 mars 07:59

                        @Nicolas Kikitadze

                        Dans la tourmente pour avoir critiqué le catholicisme ? Ça fait plus d’un siècle qu’on peut ridiculiser librement le catholicisme en France (tapez « `A bas la calotte » sur google).

                        Non, il est dans la tourmente pour avoir essayé de banaliser l’uniforme de cette idéologie totalitaire qu’est l’islam d’une façon tellement maladroite que ses maîtres ont rougi comme un gosse pris la main dans le bocal à bonbons.


                        • armand 10 mars 15:31

                          Mais qu’a t’il dit ce Taché ?


                          • jorflim 10 mars 17:19

                            Article-exemple : Le mauvais propagandiste dessert sa cause.


                            • Le Comtois 10 mars 19:04

                              « Certains parents, scolarisant leur enfant dans une école publique, usent de cet accessoire pour marquer leur appartenance au catholicisme, telle une provocation à la laïcité. » j’ai déjà entendu des conneries dans ma vie, mais là le gars décoche la timbale ! Ou il va chercher cela ? Et sur le voile islamique, il a des critiques à faire ? 


                              •  C BARRATIER C BARRATIER 10 mars 19:15

                                La question du voile encore....des musulmanes avaient trouvé la solution du « bandana » (un bandeau dans les cheveux. N’oublions pas que tout évolue, la barbe des imams se généralise chez les hommes....Les têtes tondues signifient elles quelque chose ?

                                Pour le moment ce sont des musulmanes qui manifestent des exigences

                                Voile, ostentations en sorties scolaires : halte aux accommodements http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=193

                                Notre société est polluée par les sectes dont font partie toutes les religions


                                • Clocel Clocel 10 mars 19:27

                                  Jésus Marie Joseph ! Une fatwa En Marche ! smiley


                                  • Pascal L 10 mars 21:21

                                    Juste un détail : la condamnation du Chevalier de la Barre n’a rien à voir avec le catholicisme. S’il a bien été accusé de blasphème, ce n’est pas par l’Eglise qui a même fait une déclaration unanime de ses évêques pour qu’il ne soit pas condamné. Les tribunaux civils se sont débarrassés d’un gêneur pour le pouvoir politique. C’est Voltaire qui a ensuite déformé la vérité par haine du Christianisme. Heureusement, la pression est maintenant retombée et les historiens ont rétabli la vérité. C’est étonnant comme l’affirmation d’un Dieu qui est amour entraîne de la haine...


                                    • Cyril22 11 mars 09:06

                                      C’est simplement que sa comparaison est totalement inepte, un serre tête n’a rien de religieux, et mettre en cause une autre religion qui n’a rien à voir à l’affaire c’est créer artificiellement une hostilité inter-religieuse vis à vis d’une religion qui, justement, pratique le dialogue inter-religieux


                                      • Traroth Traroth 11 mars 11:11

                                        Fondamentalement, je suis d’accord avec cet article, et je voterais pour, si l’auteur ne se sentait pas obligé d’y glisser des piques totalement hors-sujets contre les Gilets Jaunes et contre « la France profonde », quoi que ça puisse être. Je dois bien dire que je n’aime pas du tout ce genre de détestation du peuple, signe d’une pensée rance et conservatrice bien archaïque. Il n’y a pas plus conservateur qu’un libéral...


                                        • Coriosolite 11 mars 12:00

                                          Bonjour,

                                          Eh oui, on peut avoir décroché un master en Droit, avoir été un zélé militant à l’UNEF et au PS, ça n’empêche pas de proférer des âneries grosses comme les œuvres complètes de M. Macron.

                                          Que l’auteur de l’article se rassure, la liberté d’expression et la liberté de conscience permet à chacun d’être con (c’est le droit au 1/4 d’heure de connerie quasi constitutionnel), de le faire savoir par tous les moyens et même d’en être fier.

                                          Personne, sauf des politiciens en mal de médiatisation, ne contestera sérieusement ce droit à quiconque, surtout quand il s’agit d’un élu, et a fortiori quand c’est un élu d’une majorité s’autorisant tout et le contraire de tout en toute bonne conscience « progressiste ».

                                          Je remercierai aussi l’auteur de l’article pour ces lignes de formidable « défense et illustration du voile islamique » d’un point de vue sanitaire. Chacun, a contrario, aura compris le risque du port de serre-tête. Très intéressantes informations et pas du tout ridicules. A développer dans un prochain article, je suggère, car ça le mérite vraiment, en ces temps d’islamophobie. Un grand combat progressiste à votre mesure M. Nicolas.

                                          Enfin un dernier conseil, amical, M. Nicolas : ne regardez pas avec trop d’insistance les petites filles à la sortie des écoles catholiques, vu l’actualité religieuse, on pourrait vous prêter des intentions douteuses. 


                                          • ahtupic ahtupic 11 mars 12:26

                                            En général, tous les ratés, c.a.d ; ceux qui ne peuvent suivre des études scientifiques, se rabattent sur le droit. Ensuite, avocat, journapute ou politicard. C’est ainsi que l’on a la classe politique la plus crasse du monde.


                                            • Cyril22 11 mars 18:28

                                              « le jeune Aurélien arrête ses études en 3ème pour travailler comme plombier »

                                              Les études sont obligatoire jusqu’à 16 ans, il était donc peut être en alternance, car on ne peut pas passer directement ensuite au niveau de terminale pour passer le bac à 19 ans.


                                              • bedeau bedeau 11 mars 18:34

                                                Ben, oui, Nicolas...(je peux vous appeler Nicolas ?) mais le droit des femmes à porter un serre-tête pour aller faire leur petites affaires de « parent 2 » (comme on devrait dire, n’est-il pas ?)


                                                • sophie 11 mars 18:46

                                                  @bedeau mais quoi dire veux tu ?


                                                • Frex 12 mars 13:02

                                                  Article minable, et le mot est faible ! 

                                                  Cela dénote du niveau intellectuel et culturel très inquiétant de la Macronie...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès