• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Autant en emporte le variant

Autant en emporte le variant

JPEG

 

UN TOILETTAGE SALUTAIRE

Fresque pleine de tumulte et de passion, Autant en emporte le vent a bien failli nous emporter au-delà de nos valeurs. Nous n’en avions pas encore pris conscience mais ce livre grouille de contrevérités à la lisière du conspirationnisme, perpétue des stéréotypes intolérables sur les personnes racialisées, et sa complaisance envers les horreurs du sudisme est à peine supportable. Comme l’a rappelé si justement la direction de HBO Max à propos du film (qui est aussi révoltant que le livre) : « garder ce titre au programme sans dénoncer ces représentations serait irresponsable ».

Il était donc grand temps d’ouvrir les yeux : le roman de Margaret Mitchell nous renvoie, de façon particulièrement insidieuse, aux heures les plus sombres de l’histoire américano-humaine. Ce pensum reptilien exalte des schémas archaïques qu’il a fallu des siècles pour déconstruire, au prix d’un combat de tous les instants. Des universitaires nous alertent sur ses relents révisionnistes, émanant de mouvements pernicieux qui encore de nos jours, diffusent une vision rassuriste de la domination blanche systémique. Allions-nous tolérer encore longtemps qu’un pareil torchon continue à traîner entre toutes les mains ?

Un dépoussiérage en profondeur s’imposait, et c’est à cette tâche rebutante que s’est attelée pendant un an la traductrice Josiane Cruchepotiche, dont il faut saluer l’engagement et la détermination. Loin de chercher à justifier des « héros » qui ne peuvent qu’inspirer l’envie de vomir, cette nouvelle traduction fait le pari de la recontextualisation, en confrontant leurs préjugés d’un autre âge aux défis solidaires du monde d’aujourd’hui.

Soucieuse de rester à la portée du public français, cette version s’abstient de prendre en compte les passages les plus problématiques soit grosso modo les neuf dixièmes du livre, ce qui permet à l’ensemble de gagner en fluidisme, et fait d’Autant en emporte le variant un ouvrage qu’on peut s’injecter en toute sécurité.

RÉSUMÉ :

Il y a 25 millions d’années, Scarbeth O’Hara, une fêtarde irresponsable, a grandi dans un cluster suprémaciste. Courtisée par tous les négrophobes de la région, elle n’a d’yeux que pour Ashley, un militant écologiste qui tenant à rester PCR négatif, applique vis-à-vis d’elle les consignes de distanciation sociale. Il épouse Melanie, cadre médicale favorable au confinement perpétuel et admiratrice fervente de Joe Biden.

Rongée par la haine, Scarbeth sombre dans le rassurisme alors même que la guerre contre le Covid éclate dans le pays, sauvant des victimes par centaines de milliers.

Lors d’un dîner clandestin elle rencontre Rhaoutt Butler, un trafiquant d’antipaludiques banni des plateaux TV à cause son climatoscepticisme. Dès le premier regard ils se contaminent mutuellement, mais Scarbeth décide de rejoindre Melanie, nommée cheffe de service dans un centre anti-covid à Atlanta, car elle espère revoir Ashley et le contaminer à son tour. Mais celui-ci lui annonce qu’il vient de recevoir sa quatorzième dose d’Astramoderna, et espère compléter sous peu son schéma vaccinal.

Désespérée, Scarbeth se marie avec un membre du Zemmour Klux Klan, qui meurt terrassé par le variant O’Micron. Rhaoutt lui propose alors de fonder un cluster ensemble et ils donnent naissance à une petite fille, Bonnie. Mais ayant tous les deux perdu l’odorat, ils sont incapables de veiller sur elle et Bonnie est radiée de l’école suite à un test salivaire accablant.

Dans un accès de virilité toxique, Rhaoutt reproche à Scarbeth de ne pas avoir respecté les gestes barrières, tandis que Scarbeth accuse Rhaoutt de charlatanisme. C’est la rupture. Scarbeth se retrouve seule, anéantie par les conséquences délétères de son irresponsabilité.

 

AUTANT EN EMPORTE LE VARIANT
de Margaret Mitchell
Traduction : Josiane Cruchepotiche
12 pages et demie
Éditeur : Ministère des Solidarités et de la Santé
Prix : 135 €

 

NORMALOSPHERE 08/12/2021

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.36/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

24 réactions à cet article    


  • alinea alinea 9 décembre 2021 10:22

    Je n’avais pas vu le prix !!! et pourtant il couronne le tout !!

    Votre humeur me met en joie, ce sera toujours une journée d’imperdue !


    • eddofr eddofr 9 décembre 2021 10:38

      Merde !

      Moi qui croyait que « Autant en emporte le vent », c’était le titre d’un sketch des nuls.


      • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 9 décembre 2021 12:13

        @eddofr
        Avec Mizou-Mizou !


      • eau-pression eau-pression 9 décembre 2021 11:09

        Emploi sexiste répété du préfixe « con ». Vous devez être un pratiquant régulier de la rétro-pédale, vous.

        Halte aux contes de cul, place au culte du con !


        • alinea alinea 9 décembre 2021 14:31

          @eau-pression
          Les contre pet rient ? Le doute m’habite.smiley


        • eau-pression eau-pression 9 décembre 2021 15:26

          @alinea

          Que devient Monsieur de suce source ? Et Gégène ?
          Comme tu dis, on leur a mis un vent (mauvais ?)

          Pour la petite histoire, j’ai voulu noter une coïncidence. A l’heure où on émerge des rêves, il est aussi un phénomène impalpable, c’est qu’on aborde ce fichu monde où le mot est maître.
          Et donc, ce matin, je m’interrogeais sur la fabrication des mots compulsion, consumérisme, et autres (faut savoir qu’à l’âge de 18 ans, quand on te demande si la suite converge, ça fait pas toujours venir les bonnes images mentales).

          Y’a un rapport avec l’article, mais j’ai oublié. Qu’on me pardonne ...


        • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 9 décembre 2021 12:20

          Bien amené avec la première partie . Ça approche Murray. Bravo .


          • Lynwec 9 décembre 2021 14:02

            Injecter un peu d’humour, c’est le type d’injection qu’on accepte volontiers,sans faire d’histoires . Bravo.


            • nono le simplet nono le simplet 9 décembre 2021 14:46

              faire rire ceux de qui on se moque n’est pas un exploit banal ... chapeau l’artiste !


              • eau-pression eau-pression 9 décembre 2021 15:11

                @nono le simplet

                T’as plus qu’à t’y coller !


              • nono le simplet nono le simplet 9 décembre 2021 15:23

                @eau-pression
                ça va te sembler bizarre mais je crois qu’il se moque autant de moi que des autres


              • cyrus Hairy covert 9 décembre 2021 15:34

                @eau-pression

                Il y reussit tout les jours en affichant sa tronche de gens bon sur le corp-nichon 


              • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 9 décembre 2021 15:37

                @nono le simplet
                L’es a double tranchant ,voir triple...mieux que gilette plus ...


              • eau-pression eau-pression 9 décembre 2021 15:41

                @nono le simplet

                Tu m’as obligé à relire.

                On attend la suite.

                Pour l’instant, il n’est pas dit que Mélanie et Ashley s’en remettent à la FIV, mais Rhaoutt ayant eu le mérite de faire un enfant à Scarbett, l’histoire ne s’arrête pas là. Hélas, un Clyde risque de passer devant le radar de Bonnie ...


              • eau-pression eau-pression 9 décembre 2021 15:45

                @Hairy covert

                Ah bon ? Il se produit chez Michou ou chez Fleury-Michon ?



              • eau-pression eau-pression 9 décembre 2021 16:03

                @Aita Pea Pea

                Le rire est communicatif


              • cyrus Hairy covert 9 décembre 2021 16:14

                @eau-pression

                Sauf quand la cible n’ as aucun humour ....

                Il est en train de spammer le bouton bloquer l’ intervenant sur sa page , en pensant que ca va marcher deux fois c’ t endouille smiley

                https://ibb.co/R6Vtkjs


              • nono le simplet nono le simplet 9 décembre 2021 16:49

                @Aita Pea Pea
                ouais ... mais seuls les imbéciles ne s’y reconnaissent pas smiley


              • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 10 décembre 2021 13:58

                @Hairy covert
                 
                 ’’il est manequin chez OLIDA’’
                 
                 merci pour cette tranche de rigolade.Il parait que ça vaut un bifteck.

                 smiley



                • zygzornifle zygzornifle 10 décembre 2021 08:43

                  Un peu de patience et bientôt au lieu de jouer au jeu des 7 familles on jouera au jeu des 7 virus ....


                  • Feste Feste 10 décembre 2021 12:41

                    Très bien l’auteur.

                    Le résumé est vraiment vrai et drôlement drôle. smiley

                    Bonne journée


                    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 10 décembre 2021 14:00
                      ’’Olivier Foreau, Je ne suis pas contagieux’’

                      Quel dommage !

                       

                       smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité