• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Autisme : lettre ouverte aux psychiatres préhistoriques

Autisme : lettre ouverte aux psychiatres préhistoriques

…ainsi qu’à leurs collègues et auxiliaires, psychologues et paramédicaux divers contribuant toujours activement aux 40 ans de retard de la France pour le diagnostic et l’accompagnement de l’autisme.

Chers psy(chiatres, chologues, chanalystes, chomotriciens…)

Nous, au collectif EgaliTED, on vous connait bien maintenant. Depuis le temps qu’on est plongé dans le petit monde de l’autisme, on a l’habitude de votre vocabulaire, de votre rhétorique, de vos dogmes aussi. Il faut dire qu’on en a renseigné des parents complètement paumés par vos discours vaseux. « Madame, votre enfant a un TED mais attention, hein ! Il est pas autiste ! Rien à voir ! » Ca c’est quand vous faites l’effort de tenter le politiquement correct. Sinon ça donne plutôt des « dysharmonies » (d’évolution, psychotiques, ou autres) quand ce n’est pas des « psychoses infantiles » (qui à l’âge adulte se transforment en « psychose infantile vieillie », eh oui…). Et encore, ces idioties, c’est quand vous dites quelque chose !

Alors on vous le dit tout net : c’est fatigant, et pire, c’est ridicule. Ne pouvez-vous pas tout simplement arrêter les bêtises une bonne fois pour toutes ? Parce qu’aujourd’hui, pour faire simple, ça peut se passer de deux façons :

- Les parents du gamin font confiance aveuglément au savoir quasi-divin de la blouse blanche, boivent vos paroles, et le pauvre gosse finira en hôpital de jour à patauger tout nu devant trois psychanalystes guettant avidement « l’Emergence du Désir », ou à faire de la pâte à modeler jusqu’à ses 12 ans ; alors on le poussera vers la sortie, direction l’IME, sous neuroleptiques s’il est trop agité et que vous ne savez pas le gérer (parce qu’il est bien sur exclu de faire du comportemental pour gérer ses TC, hein, « respect du Sujet » et tout ça)

- Ou bien, fatigués de se faire balader, ils finiront par se renseigner de leur côté sur internet ou auprès d’associations, et là vous allez passer pour des imbéciles, disons les choses clairement.

En plus, certains d’entre vous sont mauvais perdants. Quitte à passer pour des imbéciles, ils semblent tenir à passer aussi pour des salauds en faisant des signalements abusifs aux services sociaux pour empêcher les parents de retirer leur gamin de leur « service ». Bon, on le sait que vous avez été biberonnés aux âneries de Bettelheim et Mannoni, qu’on vous a dit que les « autistes et psychotiques » ils sont comme ça à cause de leur maman qui les aime pas assez – ou trop. Mais depuis le documentaire « Le Mur  » tout le monde est au courant et tout le monde se fiche de vous et de vos théories débiles. Franchement, croire qu’une mère peut rendre son enfant fou parce qu’elle l’aime trop ou pas assez ? Le rendre malheureux peut-être, on dit pas, mais FOU ? Vous trouvez ça crédible ? A ce compte-là, au Moyen-Age, tous les gamins que les aristos confiaient en nourrice pour pas s’emmerder avec, ils auraient tous dû finir « psychotiques » ! 

Alors après, nous, on les récupère, ces parents. On leur explique que vos pseudo-diagnostics c’est de la psychiatrie d’un autre millénaire. On leur donne des infos sur les prises en charges qui marchent. Vous savez, les trucs américains dont vous voulez pas entendre parler, TEACCH, ABA, ESDM, tout ça. Toutes ces pratiques qui finalement relèvent du simple bon sens additionné d’un peu de méthode scientifique, que vous récusez parce que soi-disant que ça ne « Respecte pas la Singularité du Sujet » (oui, avec des majuscules aussi). Alors qu’elles marchent bien ! Mais non, vous préférez dire aux familles que leur gamin « psychotique » ou « dysharmonique » elles n’en tireront jamais grand-chose, et qu’elles n’ont qu’à vous le laisser pour faire de la pâte à modeler toute sa vie, il sera tellement plus heureux que si vous tentiez de lui apprendre des trucs comme, vous savez, se laver les dents, ne pas se faire pipi dessus, ou même parler, lire, apprendre un métier qui sait…

Et après vous râlez parce que derrière votre dos les parents vous traitent de gros nuls, et que ça transpire jusqu’au plus haut niveau des administrations et du gouvernement. Du coup les gouvernements ils font des « Plans Autisme » pour tenter de sortir le système de la préhistoire. Evidemment ça vous énerve.

En plus Ségolène Neuville vous pouvez pas dire qu’elle comprend rien ! Elle est médecin, quoi, comme vous, c’est forcément quelqu’un d’intelligent, non ? Vous avez vraiment pas de chance, après Valérie Létard et Marie-Arlette Carlotti qui soutenaient bien les parents, elle continue dans la même voie. Ca vous fait pas réfléchir un peu ? Ca devrait pourtant… Même si la rhétorique de certains de vos représentants s’acharne sur du soi-disant lobbying d’un hypothétique quarteron de parents hystériques, vous croyez pas qu’à la longue, si ce n’était que ça, ça se serait vu ?...

On a vu aussi que votre collectif à vous (ceux qui ne sont pas arrivés à être à 40 pour faire un compte rond) appelle encore une fois à un grand rassemblement contre la « dictature scientiste de l’évaluation » et le plan autisme et tout ce qui vous défrise. Ca va encore finir par un n-ième « appel des appel des 1000 appels des appels » avec une pétition signée par toujours les mêmes qui ne donnera rien parce que de toute façon tout ça ne tient pas debout et tout le monde le sait.

Bon, donc, maintenant qu’est-ce qu’on fait ? Vous continuez à vous accrocher à des idées périmées et absurdes que tous vos collègues du reste du monde ont eu assez de bon sens pour laisser tomber ? Ou bien vous allez arrêter de nous faire perdre du temps et de l’énergie à retarder l’inévitable ? Vous savez, ce serait tellement plus simple si vous nous aidiez à construire plutôt que chercher à détruire nos efforts. Tellement plus simple si vous vous rangiez au bon sens et aux preuves scientifiques, que vous vous mettiez enfin à ne plus croire religieusement que les mères sont systématiquement pathogènes. Tellement mieux d’admettre que les gamins autistes on peut les aider avec ce que la HAS recommande, qu’il faut diagnostiquer le plus tôt possible et faire ensuite tous ces trucs américains que vous n’avez même pas cherché à comprendre.

Ce serait tellement chouette si vous arrêtiez de traiter nos enfants de psychotiques ou de dysharmoniques y compris dans vos têtes sans le dire à voix haute, que vous arrêtiez de vouloir absolument chercher des traumatismes qui n’existent pas, que vous arrêtiez de penser qu’une thérapie mère-enfant est nécessaire parce que l’autisme, hein, c’est une « maladie du lien » bien sûr… Ce serait bien, si vous pouviez aller vous former au TEACCH, à l’ESDM, à l’ABA, pour qu’on ait moins de mal à trouver des gens pour aider correctement nos enfants. Et que vous arrêtiez de raconter à qui veut l’entendre que c’est du « dressage de singes » ou autre, parce que vous sauriez que c’est faux si vous preniez la peine de vous renseigner un peu.

Quand est-ce que vous allez arrêter de regretter un passé révolu (que les autistes et leurs familles, eux, ne regrettent absolument pas on peut vous l’assurer) ? OK, vous avez sans doute fait des idioties pendant des années, il n’y a que ceux qui ne font rien qui n’en font pas. Par contre continuer alors qu’on sait très bien que c’est des conneries en barres (même vous vous le savez au fond de vous), c’est idiot, ça n’aide personne, on perd tous du temps, de l’énergie, et l’argent de la sécu qui est de plus en plus rare. Mettez-vous à la page, regardez devant vous et pas derrière, et on finira par oublier vos erreurs pour vous remercier d’avoir évolué dans le bon sens, celui qui aidera tout le monde. Ce serait mieux que de se battre pied à pied les uns contre les autres jusqu’à vos départs en retraite et vos remplacements par des jeunes plus ouverts et mieux formés, non ?...

Bref, arrêtez d’attendre l’Emergence de votre Désir d’Evoluer et Mettez Vous au Boulot Sérieusement… Errare humanum est, perseverare diabolicum  !


Moyenne des avis sur cet article :  4.43/5   (49 votes)




Réagissez à l'article

77 réactions à cet article    


  • gaijin gaijin 20 octobre 2014 12:58

    au cas ou votre humour légèrement acidulé ne suffirai pas a faire évoluer la situation je préconise une méthode de thérapie ancestrale pour tirer les psy(chiatres, chologues, chanalystes, chomotriciens…) de leur autisme  :
    la baffothérapie http://www.google.fr/imgres?imgurl=http%3A%2F%2Fmissnombril.m.i.pic.centerblog.net%2F0c6fa22d.gif&imgrefurl=http%3A%2F%2Fwww.forum-ecigarette.com%2Frecreation-f26%2F20-heures-orphelins-nes-sans-cgvape-t121708-700.html&h=433&w=513&tbnid=fRJ9vBvWldaPrM%3A&zoom=1&docid=Z5C43P6EW897BM&hl=fr&ei=aOlEVIrHOeLN7Qb5oYGoBg&tbm=isch&iact=rc&uact=3&dur=8554&page=1&start=0&ndsp=8&ved=0CCYQrQMwAg

    au moins si ça ne marche pas ça défoule .......



    • Tess92 20 octobre 2014 15:05

      @gaijin : J’aime bcp la méthode ancestrale que vous préconisez, dans les cas désespérés ça peut éventuellement servir smiley Par contre je ne suis absolument pas d’accord avec vous quand vous parlez de l« autisme » de certains. Contrairement à ce que bcp de psys d’obédience psychanalytique en tout genre prétendent « être autiste » n’est pas un Choix du Sujet, non. Les autistes sont nés comme ça, n’y peuvent rien et s’en accommodent tant bien que mal. Traiter quelqu’un d’autiste au lieu de « bouché, fermé, »j’menfoutiste", irrespectueux, parfois tout simplement con (comme c’est devenu à la mode récemment dans notre petit monde politique p. ex.) c’est insulter les autistes. Pensez y smiley


      • tf1Groupie 20 octobre 2014 19:01

        Moi ce qui me trouble ce sont les personnes qui étaient autistes étant jeunes et puis qui ne le sont plus étant adultes.

        Sinon l’auteur a tendance à faire une généralité des autistes alors qu’il me semblait qu’il y en a différentes formes, qu’il existe différentes causes et que donc les solutions ne sont pas uniques.

        Bon je dois dire que c’est un sujet que je connais assez mal, mais un tel article ne m’aide pas à y voir plus clair.


        • Ruut Ruut 21 octobre 2014 06:59

          Un autiste une fois qu’il a compris son fonctionnement et sa manière de penser est un humain normal avec des idées surprenantes c’est tout.

          C’est sur le plus difficile c’est
          1. De le comprendre et de comprendre sa logique (le plus difficile).
          2. De trouver un moyen qui via sa logique lui permettra d’apprendre tout ce qu’il doit savoir (facile a dire vraiment difficile a faire).
          3. Il faut aussi trouver un lien entre sa logique et la logique globale et luis expliquer les tables de conversions des logiques. (si le point 2 est bon c’est faisable après quelques années).
          4. Une fois fait il sera un adulte comme un autre.

          Mais c’est vrais c’est difficile long et pas garantis en fonction des pathologies.


        • marane 20 octobre 2014 20:52

          Being HAS or has been, that is the question...

          Ha, les 40 ans de retard, on y croit, et dur comme fer encore.
          Avant que les lumières émergent, c’était la nuit. Peuplée de tous ces nuls, nuls et méchants, en plus. Rien.

          Les Parents Éclairés/Éclaireurs apparus, la pure clarté de la vérité a baigné l’Univers.

          On respire enfin. Du TEACCH (enfin un bout), de l’Early Start (mais sans son coût), de l’ABA, mais pour qui à 25 heures/semaine. Le méthodes-qui-marchent-surtout-quand-on-ne les-pratique-que peu-chez-nous, qui écrasent sous leur succès les aberrations dinosauriques de la préhistoire.
           
          Mais la préhistoire, c’est comme l’histoire, chacun du temps présent en est issu. La préhistoire c’est la tienne, la mienne, la nôtre, mon frère, ma soeur. Être parent d’un enfant autiste n’apporte ni science infuse, ni sureté de jugement, ni impartialité. Et pourtant, dans les ministères, ça tremble, on appelle ça « soutien des parents » (Vous avez vraiment pas de chance, après Valérie Létard et Marie-Arlette Carlotti qui soutenaient bien les parents, elle continue dans la même voie.) La pauvrette, peut elle faire autrement, elle qui tremble déjà. Et les tremblements, ça fait perdre tout aussi bien le jugement, même à un Docteur. (Mis enfin, ça fait déjà un Docteur pas nul, ça change.
           
          Les Préhistoriques ne faisait rien, et en plus que du mal, tu dis mon frère ? Tu en es sur, camarade ? Rien. Mais de la psychologie, tu en as, mon frère, et tes rejetons aussi, tous tant qu’ils sont. Tu en est baigné, tu nages dedans, on y peut rien, on est humain après tout. Le Cerveau te rassures, dis-tu, c’est la science mais, comme le disait Jacques Chirac, c’est beau mais c’est loin. Alors en attendant, la psychologie, pour tous, en pénitence. Tu veux la chasser par la porte, elle rentrera par ta fenêtre.

          Tu rêves de l’Autisland psyrein ?
          Tu attendra longtemps, mon frère, et les ministres tremblants n’y pourront rien faire.
          Car même tué, l’esprit est toujours là.


          • Alberto 20 octobre 2014 21:57

            Tous les pays du monde ont abandonné la psychanalyse dans la prise en charge de l’autisme, à part la France et l’Argentine. Ce n’est pas la psychologie qui pose problème lorsque celle-ci est basée sur des faits scientifiquement mesurés (cas des TCC - thérapies cognitivo comportementales), mais la psychanalyse dont jamais aucune preuve d’efficacité n’a pu être établie.

            Traiter la psychanalyse de préhistorique c’est pour dire qu’il ne faut plus faire comme on a fait jusqu’à maintenant, ou 40 ans pour les autres. Ce n’est pas nier le passé. Avant on croyait que la terre était plate, maintenant on sait qu’elle est ronde, là c’est pareil.

            marane, vous dites que les méthodes ABA/ESDM sont chères ! Elles coûtent 5 à 10 fois moins cher que les prises en charges majoritairement psychanalytiques calamiteuses que l’on trouve en hôpital de jour. 

            D’où le message : incompétents, dégagez ou formez vous, mais ne mettez plus les battons dans les roues à ceux qui font les choses correctement, arrêtons gâcher du fric en payant les défenseurs de la terre plate. Et pas la peine de dire qu’en France il y a moins d’autistes qu’ailleurs pour garder les clients (pardon, les patients) : c’est 1 pour cent, pas un pour dix mille comme on a pu l’entendre parfois.

            Votre texte, marane, est du charabia de psychanalyste qui se fait plaisir avec des jeux de mots à deux balles, mais ne dit rien au bout du compte.

            Pour ceux qui veulent des informations sérieuses, qui se basent sur des faits observés :
            - recommandations de la HAS - Haute Autorité de Santé - pour le diagnostic de l’autisme = http://www.has-sante.fr/portail/upload/docs/application/pdf/autisme_fiches12.pdf
            - recommandations de la HAS pour les prises en charge (page 24 et 25 en particulier) = http://www.has-sante.fr/portail/upload/docs/application/pdf/2012-03/recommandations_autisme_ted_enfant_adolescent_interventions.pdf
            - pour les courageux, le rapport d’analyse comparative de l’INSERM, en 2003 : http://www.inserm.fr/content/download/1420/13020/file/psychotherapie_synthe se


          • marane 21 octobre 2014 21:02

            Charabia toi même. Pourquoi prends tu les psy-tout-ce-que-tu-veux pour des nuls et/ou des salauds ?
            Non, ce que je dis très clairement, c’est que je ne veux pas que les associations de parents d’autistes prennent les rênes des dispositifs, et régentent tout à leur goût.. S’occuper des personnes autistes, ce n’est pas créer une science pour montrer que leur parents ne sont responsable de rien. Il suffit de le dire une fois, sans constamment avoir à expier, en pliant le genou devant eux, en faisant de leur science la science, de leur choix le seul choix possible, en leur soumettant la nomination de tous les professionnels, des universitaires, des professeurs de ceci ou de cela, en leur laissant dicter ce qui est bon et ce qui ne l’est pas, qui est digne d’être agréé par la Nation et qui ne l’est pas. Et ceci même si des professionnels, des chercheurs, des hommes politiques se pressent devant leur porte pour assurer leur carrière, leur fs financements ou leurs ambitions.

            L’abord de l’autisme ce n’est pas tout-sauf-de l’esprit, tout-sauf-de-l’affect, tout-sauf-du-psy.
            Un trouble des relations entre personnes, où ces relations entre personnes n’aurait aucune influence, aucun impact, c’est simplement stupide, et n’importe quel parent de n’importe quel enfant, autiste-du-spectre ou pas peut en porter témoignage. Pourquoi tant de parents sont si formidables alors quand l’autisme frappe à leur porte ? Comment se démènent-ils autant ?

            Votre autistologie purifiée, dépsychisée jusqu’à l’os, c’est une calamité aussi grande que la psychanalyse stupide grand teint dont vous vous servez à longueur d’articles, de pages, de livres, de rapport. Laissez là reposer en paix, au moins, sans la ressusciter à chaque fois que vous voulez terroriser le monde.

            Vous voulez terroriser les ministres, et ce n’est pas bien que les ministres soient terrorisés et à plat ventre devant vous. Ça n’a pas porté chance à la bonne mère des Associations de Parents qui s’est fait ramasser à Marseille, en partie pour son attitude tellement lâche. L’actuelle, Ségolène Neuville, devrait y réfléchir politiquement. Vous ne portez pas bonheur aux pleutres qui vous cèdent sans résister.

            Et arrêtez de nous casser le tempérament avec les « bonnes méthodes », vous qui les sélectionnez avec zèle de la marmite américaine qui ne se résume pas à l’ABA canal historique. La première recette américaine, c’est la pluralité, la liberté, avec la preuve (evidence based) comme argument décisif. Ce n’est pas uniquement faire pression sur le Ministre....

            J’ai parlé avec des millier d’enfants, d’adolescents, d’adultes,dans le spectre et hors du spectre, et vous pas. Ce n’est pas à toi de me dire si je suis incompétent ou pas, et ce n’est pas à toi de me dire ce que je dois penser surtout !

            Être parent d’un enfant autiste ou dans le spectre de l’autisme doit être une épreuve bien douloureuse, que je n’ai pas subi. Si je peux facilement comprendre que cette épreuve puisse entraîner des réactions, y compris des réactions violentes, je sais aussi cette épreuve ne donne pas licence de prétendre tout savoir et tout régenter sur la question, d’ostraciser tel qui ne plaît pas, d’indiquer où est le vrai et le faux, ni de faire trembler les ministres.....

            Est-ce clair, cher ami ?


          • Pierre Sans 24 octobre 2014 11:32

            Pas mal du tout, bien écrit, de l’humour. Sur le fond aussi des choses intéressantes.


          • doctorix doctorix 20 octobre 2014 21:50

            Comment traiter l’autisme est un sujet régulièrement abordé, et il est certain que la thérapie officielle n’est pas brillante.

            Mais se demander comment on est passé d’un cas pour 10.000 naissances à un cas pour 50 en 50 ans, voilà le sujet qui me préoccupe vraiment, et il semble tabou.
            C’est tellement embrassant de reconnaître enfin que les vaccins sont une des causes majeures de l’essor de cette maladie terrible ?
            Je vous conseille de suivre l’affaire Wakefield, ce grand médecin qui a tout perdu pour avoir divulgué le secret de l’origine de cette affection, qui serait parfaitement évitable, d’autant plus que les vaccins sont tout à fait inutiles, en plus d’être dangereux (ce que j’ai mis trente ans à comprendre).
            Tous ceux qui ont le tort d’avoir eu raison trop tôt sont passés par ces persécutions.
            Dans l’autisme, le mieux serait de ne pas avoir à le soigner.
            Voyons ce que continue à dire Wakefield dans cet article, un des derniers de l’admirable Sylvie Simon avant son décès :
            « Le vaccin ROR peut provoquer l’autisme, la preuve en est que le gouvernement américain a versé des millions de dollars aux enfants dont l’autisme a découlé des lésions cérébrales induites par le vaccin. 
            Le gouvernement lui-même a dû approuver ces jugements et confirmer que les demandes des parents étaient légitimes.
             Le 13 décembre 2012, le tribunal a octroyé plusieurs centaines de milliers de dollars à Ryan Mojabi, dont les parents ont démontré comment le vaccin ROR a provoqué une « blessure grave et débilitante au cerveau de leurs fils, diagnostiqué comme ASD (trouble du spectre de l’autisme).
            Plus tard le même mois, le gouvernement a subi une deuxième défaite majeure quand la jeune Emily Moller de Houston a été indemnisée à la suite d’une lésion cérébrale liée au vaccin MMR qui, encore une fois, a abouti à l’autisme.
            Les cas se sont alors succédés devant les tribunaux italiens et américains (y compris ceux de Hannah Poling, Bailey Banks, Misty Hyatt, Kienan Freeman, Valentio Bocca et Julia Grimes) dans lesquels la Cour et les gouvernements ont admis que les vaccins avaient causé un dommage au cerveau et que ces lésions ont conduit à un diagnostic de TSA. »
            Dans tous ces cas le ROR était le seul dénominateur commun.
            Tiré de cet article de 2013 :

            • Ruut Ruut 21 octobre 2014 07:02

              C’est sur qu’avant le tout fric (« partenariat » avec les labos américains) les vaccins Français n’avaient pas d’aluminium, maintenant tous les vaccins en ont.


            • EgaliTED EgaliTED 21 octobre 2014 08:27

              Les vaccins ont été (une fois de plus) dédouanés de manière très claire il y a peu. Une méta-analyse portant sur 1250000 enfants l’a démontré :




            • tf1Groupie 21 octobre 2014 09:43

              Pour passer de 1 sur 10 000 à 1 sur 50 (? ou 1 sur 100 ?) il peut y a avoir plusieurs raisons liées tout simplement au repérage de ce trouble :
              - soit on a fait des progrès dans le diagnostic et on les repère mieux qu’avant,
              - il se peut aussi qu’on sur-diagnostique, c’est-à-dire que l’on en déclare qui ne sont pas de vrais cas d’autisme, par exemple on confonds autisme et comportements autistiques.

              Je le vois à l’école : certains troubles comportementaux qui sont très « à la mode » aujourd’hui sont sur-diagnostiqués (hyperactivité et dyslexie par exemple).

              Mais de nouveau il me semble que l’on mélange différents types de symptomes et de « pathologies » liés à l’autisme.

              Bref sujet compliqué et je veux bien croire qu’en France on soit un peu retard sur ce phénomène


            • EgaliTED EgaliTED 21 octobre 2014 09:58

              Il ne s’agit pas hélas de « mode ». Il s’agit d’un véritable problème de santé publique. Quant aux causes on commence à avoir des indices probants voire des preuves claires :



              L’autisme et les troubles « dys » ou encore l’hyperactivité sont dûs à des anomalies du développement du cerveau. Les pesticides et la pollution ont des effets délétères sur... le dévloppement du cerveau. Etonnant non ?

            • Piotrek Piotrek 21 octobre 2014 20:58

              Je suis d’accord avec tf1groupie, même si sa phraséologie laisse à désirer smiley (sans rancune hein)

              Il revient sur le fond de votre article.

              La différence (effet de mode) vient du fait que les États-Unis ont une culture très progressiste et très progressive des « troubles mentaux ». Depuis 1952 ils ont crée 7 DSM différents. Alors que nous en France nous sommes coincés avec Lacan et ses amis.

              Autre chose EgaliTED, vous insinuez que l’autisme est une pathologie récente (pollution ? pesticides ? vaccins ? gluten ?). Or c’est faux à mon avis. Si l’on considère les formes les plus remarquables (dans le sens visible, savant) de l’autisme on se rend compte que cela a toujours existé, Gottfried Mind, James Henry Pullen, Jedediah Buxton... et tellement d’autres indices à travers l’histoire. Les autres formes d’autisme n’ont tout simplement pas laissé de traces car on n’avait pas les mots pour les décrire.


            • tf1Groupie 21 octobre 2014 22:53

              Pour l’autisme je ne sais pas je n’en ai cotoyé aucun, mais pour les troubles DYS (dyslexie, TADA, etc ...) je persiste et signe car je connais bien le sujet sur le terrain : il y a une surenchère en ce moment.

              ça donne du boulot aux orthophonistes et aux psys (qui ne vont pas dire non) et ça fait du bien aux parents à qui l’on dit : « si votre enfant ne réussit pas à l’école c’est parce qu’il est atteint d’un trouble ».

              Notamment concernant l’hyperactivité la mode (j’insiste) c’est la Ritaline : on shoote les enfants à tours de bras. c’est N’IMPORTE QUOI.

              ça ne veut pas dire qu’il n’y a pas d’enfants atteints de ces troubles, mais c’est un diagnostic très, trop, facile.
              Comme il y a eu la mode de la scoliose ou de l’ablation des amygdales il y a quelques années.

              Intérêt pour les parents : avoir un diagnostic médical qui permet d’avoir un traitement individualisé de leur enfant.
              Et ça consomme des ressources aux détriment de ceux qui en ont VRAIMENT besoin.
              Donc vouloir se montrer l’avocat de ces dérives ce n’est pas rendre service aux enfants réellement touchés.


            • Piotrek Piotrek 21 octobre 2014 23:18

              @tf1groupie

              En fait, je n’ai pas osé le dire dans mon commentaire précédant, mais on reproche que les DSM soient poussés aux par les firmes pharmaceutiques en fonction des médicaments proposés.

              Donc tu as raison, c’est potentiellement n’importe quoi. Et c’est ça le drame. Entre l’immobilisme typiquement universitaire et le pousse-au-tout pharmaceutique, on retrouve des organisations comme EgaliTed.
               
              Donc, EgaliTed, je vous tire mon chapeau car vous devez composer entre la réalité des familles en détresse, l’avidité des firmes pharma, et l’immobilisme universitaire.


            • chanel 23 octobre 2014 18:11

               quelle« firme pharmaceutique avide » aurait bien pu orienter les critères des TSA dans le DSM dans son propre intérêt ? 

              J’ai hâte de connaître les médicaments traitant l’autisme ?? 

            • Piotrek Piotrek 24 octobre 2014 01:08

              @chanel

              Bipolaire, Haperactivité etc se sont invitées dans le DSM avec leurs cortège de traitements associés. Vous avez entendu parler de autismspeaks ? Et de leur quête du médicament contre l’autisme ?

              Suffit de lire wrongplanet ou d’autres sites pour se rendre compte du racket à l’espoir.


            • christophe nicolas christophe nicolas 26 octobre 2014 18:25

              Méfie toi, tf1groupie fait parti du gang des autistes. Sur 9/11 c’est l’autiste splendide, s’il y en avait 1/1000000, ce serait lui, d’ailleurs son pseudo est révélateur... et que dire du gouvernement Français... après 500 ans d’apparitions de la Vierge, ils dissertent sur les crédits pour le boson de Higgs... Bon, je vais éviter de vexer, je ne voudrais pas être accusé de provoquer de l’autisme scientifique, « autisteur », c’est un métier...


              La seule chose avec laquelle il faut être autiste, c’est avec les serpents qui persiflent pour vous corrompre. Ils veulent faire comprendre et adhérer à leur système sans se dévoiler de peur qu’on les écrase et ils n’ont pas tort, rien ne vaut le plaisir de leur écraser la tronche... Evidemment, ils vous traiteront d’autiste de ne pas voir « le monde tel qu’il est » ce qui est un honneur, les corrupteurs osent tout.

              Je ne vois que ça pour expliquer le taux d’un autiste sur 50. Mais de mon point vue, il est bien plus élevé, il frise les deux tiers de la population... non ?

            • Xenozoid Xenozoid 26 octobre 2014 18:29

              tu marche avec des icônes ?


            • Xenozoid Xenozoid 26 octobre 2014 18:32

              et depuis que la hierarchie est le pouvoir, ouais les faibles seront « faibles »


            • christophe nicolas christophe nicolas 27 octobre 2014 06:45

              « Et les primates seront des primates », quelle répartie !

               
              Au fait, j’ai un truc pour toi : propagande evolutioniste

            • Xenozoid Xenozoid 29 octobre 2014 18:01

              pas mal,a condition de se montré impartial, je m’en fout de savoir si on a été crée ou pas . ou évolutianisé ou pas,ce que je remarque c’est que la vie c’en fout,voilà,simple ?
              et pour l’autisme je connais(aux pays bas surtout),mais pas envie de répondre maintenant



              • Ruut Ruut 21 octobre 2014 07:04

                Bienvenu en France pays de la liberté d’expression, mais pas vraiment.....


              • EgaliTED EgaliTED 21 octobre 2014 08:25

                Le « Mur » n’est plus interdit, il y a eu un jugement en appel. C’est pourquoi il est visionnable sur le site dragonbleuTV. Pour les détails de l’histoire de ce film voir notre article paru sur le sujet en février dernier : http://www.agoravox.fr/actualites/citoyennete/article/la-psychanalyse-a-l-epreuve-de-l-147487


              • Gnostic GNOSTIC 21 octobre 2014 09:50

                Remarquable texte plein d’humour acide sur un sujet triste

                 

                Tous ces psy(chiatres, chologues, chanalystes, chomotriciens…), psymachintrucs quoi, qui se prennent très au sérieux alors qu’ils ne connaissent rien sont à pleurer

                 

                On en rigolerait si le sujet n’était pas aussi grave

                 smiley

                 


                • njama njama 26 octobre 2014 12:48

                  @ EgaliTED
                  Quant aux causes on commence à avoir des indices probants voire des preuves claires :
                  les pesticides : ...
                  la pollution automobile : ...
                  .
                  En quoi un bébé qui est nourri de lait maternel ou maternisé pourrait-il être (déjà) affecté par des pesticides ? et, déjà aussi par de la pollution atmosphérique sans troubles respiratoires concomitants constatés ?

                  si c’est ça, (pesticides, pollutions atmosphériques (automobiles, industrielles, nucléaires, chimiques, ondes ...) c’est dingue, et une super chance donc, qu’il n’y en ait pas plus de cas d’autismes dans la population mondiale.

                  Que le collectif EgaliTED n’envisage pas d’admettre que des composants de certains vaccins pourraient être une cause (parmi d’autres) de l’autisme, c’est votre problème ... mais, s’il vous plaît, ne soyez pas trop péremptoire, pas plus que de vous imaginer représentatif de tous les cas et associations militantes sur le sujet. Vous pouvez simplement rester sur la réserve qu’on produirait des preuves, ou des statistiques documentées de cas répertoriés ...
                  Cerner les causes de l’autisme n’est pas trop votre problème« prioritaire » j’imagine (?), par rapport à celui d’avoir de l’aide publique, médicale, sociale, ... pour gérer les enfants autistes. Que l’on cerne les causes de ce handicap pathologique, ou non, on ne peut pas ignorer l’impératif de solidarité d’en gérer les conséquences ...


                  • chanel 26 octobre 2014 20:25

                    vous n’avez jamais entendu parler d’épigénétique, c’est à dire l’altérations des gènes après la conception par des agents extérieurs ? par exemple : la rubéole, la thalidomide, etc.

                    googlez « autisme et pesticides » « autisme et pollution automobile » et vous verrez que les assertions d’EfaliTED sont fondées sur des études scientifiques publiées dans des revues sérieuses et en plusieurs points du globe...

                  • Le Gaïagénaire 26 octobre 2014 17:42

                     EgaliTED (---.---.---.225) 21 octobre 08:27


                    J’ai cherché, mais n’ai pas trouvé le lien suivant dans les très universitaires méta études ou autres désinformations :

                    QUEL EST LE LIEN ENTRE LA MÈRE/PÈRE VACCINÉ ÉTANT ENFANT ET SON ENFANT AUTISTE (ou autre) ?

                    QUEL EST LE LIEN ENTRE LA MÈRE/PÈRE NON VACCINÉ ÉTANT ENFANT ET LEUR ENFANT AUTISTES VACCINÉS (ou autre) ?

                    Il faut savoir que le but de toute cette « SCIENCE » est vétérinaire, c.à.d. contrôler le cheptel. Ils savent depuis longtemps comment transformer un loup en bulldog ou autre.

                    • philippe913 26 octobre 2014 17:47

                      aucun lien, ça fait longtemps que les vaccins ont été mis hors de cause... autant pour l’autisme que pour la sclérose en plaques. il n’y a guère que les omnibulés du complot mondial qui continuent à ressasser ces inepties.


                    • njama njama 26 octobre 2014 20:06

                      y-a pas pire sourd que quelqu’un qui ne veut pas entendre ...


                    • Le Gaïagénaire 26 octobre 2014 21:17

                      philippe913 (---.---.---.51) 26 octobre 17:47


                      Serez-vous d’accord sur le FAIT que le STRESS de l’agression subie par le bébé n’est pas tenu en compte dans aucune étude ?

                      Pourtant, le bébé ne pleure pas par plaisir.

                    • philippe913 26 octobre 2014 21:35

                      un bébé pleure tous les jours pour diverses raisons.

                      Un stress de 1 mn qui provoque un autisme, vous avez de belles conclusions.

                    • Le Gaïagénaire 26 octobre 2014 21:54

                      philippe913 (---.---.---.229) 26 octobre 21:35


                      Et combien de temps un ancrage d’une telle violence doit il durer pour excéder la capacité d’endurance d’un bébé de 6 mois ?

                      Ne me parlez pas de la résilience de l’éthologue.

                    • rocla+ rocla+ 27 octobre 2014 07:44

                      Il ressemble à quoi un omnibulé ?


                    • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 26 octobre 2014 18:42

                      @ EgaliTED et philippe913

                      Faut pas être grand clerc pour deviner que vous voulez tenir un discours politiquement correct afin de ne pas effrayer le bon peuple en passant pour des « complotistes ».

                      Vous manquez cependant de prudence et faites montre de beaucoup de naïveté, de crédulité et donc, d’ignorance lorsque vous croyez pouvoir affirmer que les vaccins ont été dédouanés ou mis hors de cause.

                      Ce n’est pas le cas. ça ne peut pas être le cas.
                      Car des données factuelles ont déjà montré qu’ils l’étaient (cf. les exemples donnés par Doctorix)
                      Vous avez simplement confondu « absence de preuve » et « preuve de l’absence ».
                      Tous les articles de Big science financés par Big pharma pourront seulement conclure qu’ils n’ont rien vu. Mais cette absence de preuve, il faut y insister n’est pas preuve de l’absence d’effet.

                      Si j’ai vu un seul gorille albinos, je me fous de savoir que vous vous avez vu dix mille gorilles noirs.
                      Vous ne pouvez pas prouver que les gorilles albinos n’existent pas.

                      Renseignez-vous. La « science » sur tous les sujets sensibles est corrompue car financée par les grandes corporations.

                      Quelles preuves avez-vous que ce ne ce soit pas le cas en l’occurrence ? Aucune. Vous n’avez même pas cherché et vous ne le ferez pas.

                      Alors, please, restez à votre place. Critiquez les psys autant que vous voulez, mais n’adoptez pas leur position : vous savez bien, celle de celui qui est « censé savoir ».

                      Admettez votre ignorance concernant les vaccins et le reste.
                      Demandez seulement que ce qui marche soit utilisé.
                      C’est légitime et ça suffira bien.


                      • njama njama 26 octobre 2014 20:03

                        Merci Luc-Laurent pour ce commentaire très modéré
                        .
                        nb :philippe913 s’est particulièrement illustré comme « hasbara » dans cet article d’Alinea, à croire qu’il fait partie des brigades anti-sectes du Dr Houssin

                         « Monsieur Fenech se sent d’autant plus important que son association a été invitée à faire partie d’un groupe d’évaluation des pratiques non conventionnelles à visée thérapeutique par le Pr Didier Houssin, directeur général de la Santé. »
                         « Tout ce qui est naturel peut cacher des dérives sectaires »
                        http://www.futurquantique.org/2010/08/09/%C2%AB%C2%A0tout-ce-qui-est-naturel-peut-cacher-des-derives-sectaires%C2%A0%C2%BB/


                      • christophe nicolas christophe nicolas 26 octobre 2014 20:41

                        Sage attitude,


                        Je n’y connais rien dans les vaccins mais ce que je sais, c’est que j’ai été mis sous surveillance pour mes affaires de science. Lorsque j’ai déménagé en octobre 2009, je me suis aperçu bien plus tard avoir été suivi au mois près par deux relais d’information qui se sont mis dans mon périmètre d’habitation pour intercepter le wifi. Il se trouve que l’un deux est un ancien collaborateur de « GAVI Alliance » une OMG qui fait dans la vaccination dont Bill Gates  est le principal donateur.

                        On sait que Bill Gates est athée, qu’il est eugéniste et qu’à travers microsoft, il peut tout espionner or un ancien collaborateur de mon ex entreprise avait évoqué celui qui travaillait dans une OMG.

                        Il semblerait que beaucoup de réseaux d’influence utilisent l’espionnage notamment la mouvance des affaires pour qui Bill Gates est un petit Dieu. La mentalité protestante est assez poussée à « espionner et dénoncer pour votre bien ». Pour nous qui avons des valeurs catholiques, c’est impensable, cela mérite la prison mais chez les protestants, on veut votre bonheur en vous cassant les couilles... d’ailleurs, c’est certainement eux qui ont fait espionner et démissionner Benoît XVI.

                        On peut se poser la question, pourquoi un eugéniste athée financerait-il des campagnes de vaccination, notamment en Afrique ? Ce n’est pas très cohérent or le seul moyen d’accéder au corps des gens par le réseau sanguin est la vaccination.

                        Ils se sont montés la tête avec le CO² mais ils sont complètement à coté de la plaque, c’est le magnétisme terrestre qui pilote le climat de la terre, il se crée en surface et le problème vient des réseaux électriques longues distances et des terrassements des roches. 

                        Avec un peu de chance, ils ont pigé et changent leur fusil d’épaule. Avec sont immense fortune, il peut financer la recherche sur « l’énergie libre » dont j’ai expliqué d’où elle provenait et il deviendra encore plus riche... si c’est possible.

                        Vous allez rire, mais pour le climat, le seul Chef de gouvernement lucide, c’est lui. Vous voyez bien que la foi sauve...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires