• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Aux abois, M. Sarkozy en revient à ses vieilles sornettes

Aux abois, M. Sarkozy en revient à ses vieilles sornettes

Déjà coutumier du fait, M. Sarkozy n'a rien trouvé de mieux à déclarer ce 18 avril à Arras :

"Le vote pour Jean-Marie Le Pen, ça a bien servi François Mitterrand pendant deux septennats"

Outre qu'il s'agit d'une affirmation purement gratuite, il convient de rappeler tout ce qui suit :

1) 1981

C’est parce que M. Chirac a discrètement appelé à voter François Mitterrand que VGE a été battu.

C’est parce que M. Chirac a lancé cet appel que des Sections entières du RPR ont rejoint le… Front National.

Qui donc a fait remonter le FN ????

Nicolas Sarkozy, Membre du RPR depuis 1974, n'a jamais rien dit contre cette « stratégie »..... !

2) 1983

Lors de l'élection partielle de Dreux, en septembre 1983 :

Pour le second tour, la liste RPR/UDF incorpore quatre représentants du FN en place éligible, dont Jean-Pierre Stirbois, secrétaire général du parti.

3) 1986

-Elections législatives, le PS a tellement bien « exploité » le FN que celui-ci gagne 9,47%, le PS en perd 6,50% et le PS perd les élections.

- Elections régionales :

Le 25 avril 1986, Jean-Claude Gaudin, RPR (aujourd’hui vice-président de l’UMP) devient président du premier conseil régional de Provence-Alpes- Côte-d'Azur élu au suffrage universel direct.

Il gère le conseil régional avec le Front national qui compte plusieurs vice-présidents.

Jacques BLANC (UDF/UMP) fera la même chose au Conseil Régional Languedoc-Roussillon. De même que Charles Baur, Charles Million, Jean-Pierre Soissons….

4) 1988

Législatives : Après la dissolution de l'Assemblée nationale, Jean-Claude Gaudin passe, au niveau départemental, des accords de désistement réciproque avec le Front national. Il est réélu député dans la 2ème circonscription de Marseille, avec 60,63 % des suffrages exprimés. Cet accord permet à la droite de sauver des sièges de députés, mais salit la réputation de Jean-Claude Gaudin.

En juin 1988, Claude Labbé, grand ponte du RPR, aujourd’hui décédé déclarait : « Je suis partisan des accords électoraux avec le Front National.. Arrêtons le délire, Le Pen n’est ni raciste ni nazi. Ce qui est bien plus grave, c’est Simone Veil. Plus elle parle, plus elle développe l’antisémitisme en France. »

Mais aussi :

Aux élections municipales de mars 1977 et de mars 1983, le FN est présent sur quelques listes RPR/UDF, notamment à Toulouse, où il obtient une élue. En Haute-Garonne, le FN remporte une mairie sur une liste commune avec le RPR et l'UDF.

Lors des élections municipales de mars 1989, la droite accueille des membres du FN sur ses listes dans au moins 28 villes de plus 9 000 habitants.

Lors des élections municipales de 1995, le FN remporte Orange, aux dépens de la gauche.

En 1997, une douzaine de députés de droite reçoivent le soutien du FN, après avoir approuvé les dispositions d'un texte reprenant certains points du programme frontiste (préférence nationale et dénonciation du traité de Maastricht).


Moyenne des avis sur cet article :  4.74/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • Spip Spip 19 avril 2012 17:48

    @ l’auteur.

    Dans cette période ou les incantations remplacent les réalités, il n’est jamais inutile de rappeler quelques faits avérés que nos politiques aimeraient bien faire oublier.

    Pour Mitterand et le FN, c’est quand même lui qui a commencé à jouer au billard à trois bandes avec eux. Après, il arrive que la boule roule un peu trop loin, même frappée par un maître-queue...


    • chapoutier 19 avril 2012 21:17

      Stéphane Courbit l’ami de zarkozy impliqué dans un abus de faiblesse et de financement illégal de la campagne de Sarkozy en 2007 sur bettancourt pour la modique somme de 143 millions d’euros

      http://www.boursier.com/actualites/reuters/nouveau-developpement-dans-l-enquete-sur-la-fortune-bettencourt-109268.html


      • Claude Courty Claudec 20 avril 2012 05:26
        La majorité silencieuse n’est pas un mythe, elle est faite de tous ceux qui investissent et travaillent pendant que d’autres se contentent de vivre à ses crochets et de défendre leurs privilèges.
        Rien de contradictoire avec le fait qu’elle compte dans la majorité qui « sort des urnes » puisque contrairement à ceux qui profitent d’elle à longueur de temps, elle a autre chose à faire quotidiennement que de brailler, critiquer, revendiquer, invectiver, s’opposer, obstruer...
        C’est cette majorité silencieuse qui sait bien que la politique d’un pays ne se réduit pas au procès d’un homme qui a fait ce qu’il a pu et qu’au lendemain d’une élection perdue par la droite :
        - Reviendra le temps de la dilapidation.
        - Qu’il y aura la queue aux guichets des banques ; et les riches ne seront pas les seuls à la faire. Nombreux seront ceux qui ayant économisé durant toute une vie de travail craindront à juste titre de voir sombrer leur épargne, aussi modeste soit-elle (voir ce qui se passe dans les pays européens en détresse).
        - Qu’aux mains de politiciens n’ayant d’expérience que celle des tribunes et d’autres pratiques que la démagogie, la France perdra sa crédibilité internationale et ses appuis les plus précieux ; verra sa note financière immédiatement dégradée et son avenir économique et social compromis d’autant plus.
        - Que la formation d’un gouvernement fiable sera impossible. De gauche comme de droite, qui peut en effet imaginer voir rassemblés et durablement travailler ensemble : au sein même de leur propre parti, Hollande, Aubry, Royal, Fabius, Valls, etc. et à l’extérieur, Mélenchon, Joly et quelques autres ?
        - Que la France sera sans défense face à la crise qui perdure et menace de s’amplifier.

        Puissent s’en souvenir et se rassembler, les électeurs indécis, ceux projetant de s’abstenir et ceux s’apprêtant à voter davantage contre Sarkozy que pour leurs propres idées. Faute de cela, les nouvelles difficultés qui nous attendent risquent fort de nous faire connaître le sort de nations qui, avec encore moins de courage que la France, ont abusivement et trop longtemps cru en l’Etat providence.

        • Romain Desbois 20 avril 2012 07:32

          L’on voit bien les démocrates ! Ceux qui n’aiment pas le FN auraient voulu l’interdire ! Ceux qui n’aiment pas Cheminade auraient voulu l’interdire ! Ceux qui n’aiment pas Joly auraient voulu l’interdire ! Ceux qui n’aiment pas la démocratie voudraient interdire les élections.

          La démocratie est en danger d’abord par tous ces poujadistes qui n’ont aucun scrupule à cracher sur les élections, sur les électeurs, à propager des rumeurs , des fausses informations ou tronquées.

          On combat des idées avec des idées et pas en interdisant à son adversaire de s’exprimer.

          Convaincre plutôt qu’obliger.


          • Parrison Parrison 20 avril 2012 16:53

             Bonjour Romain,


            On combat des idées avec des idées et pas en interdisant à son adversaire de s’exprimer.

            Convaincre plutôt qu’obliger.

            Vrai... malheureusement en matière d’idées, celle du candidat « sortant » est une idée fixe... : gagner les élections. Il a réussi à tenir jusqu’aux élections en évitant de rendre des comptes sur son bilan... personne, malgré toutes les émissions où il a été invité, personne ne l’a questionnné sur son bilan... personne... Tous les autres candidats ont été questionnnés (et le terme est choisi, c’est à dire soumis à la +question+) sur leur programme, lui il n’a fait que remplir l’espace médiatique et sortir une nouvelle proposition de son chapeau à chaque fois pour pouvoir la commenter et ainsi faire porter le regard ailleurs que sur les vraies et légitimes questions. Les nouvelles propostions ont égréné sa campagne, mais à nouveau personne ne lui a signalé qu’il reprenait à son compte les idées d’un autre candidat de droite ou de gauche...

            Mais qu’est-ce que c’est que cette campagne... ????? et qu’est-ce que ce parti pris des médias qui influencent l’opinion en faveur de leur candidat en entrant dans son jeu.... ???? mais qui sont ces gens-là que l’on nomme journalistes qui outre-passent leurs devoirs d’informer de façon neutre et doivent s’interdire tout commentaire tendancieux.. ???? C’est inadmissible... !!!! la presse étrangère n’est pas dupe, mais ici les grands médias n’en font mention, et personne ne cille... !

            Convaincre après tout ça... ? mais qui est dupe... ? pas le peuple c’est certain, on voit le résultat... A vouloir jouer au plus imbécile il va gagner, c’est en quoi le peuple va l’aider.

            Aidez-moi implore-t-il... ? l’aider à quoi... ? à poursuivre une politique de jeu de massacre... ?

             Cette phrase est un aveu d’incapacité à s’aider lui-même quand le vent tourne, et c’est nouveau cette humilité qui ne lui ressemble pas, de la manipulation pure et simple, quand ses limites sont mises en évidence en comparaison avec les autres programmes, les autres personnalités... une baudruche percée qui virevolte en hurlant.... C’est écoeurant ce manque de scrupules.... !!!!!

            Tant qu’il était de bon côté de la barrière il n’a jamais demandé de l’aide, au contraire, il a écrasé tout sur son passage, il est passé en force sans états d’âme même pour ceux de son gouvernement... aujourd’hui la donne n’est plus la même et il se rappelle qu’il y a un peuple... ? alors qu’il n’a eu que des propos méprisants envers ce peuple, pris des décisions aux répercussions dévastatrices pour nombreux dans ce peuple qu’il appelle à l’aide à présent que le torchon brûle ...

            On ne gouverne pas longtemps par la force ou la ruse mais par la confiance que l’on inspire... et le gouvernement du candidat « sortant » n’a pas su inspirer confiance...




          • mortelune mortelune 20 avril 2012 15:57

            Ceux qui comme Sarko et sa clique n’arrêtent pas de faire circuler des informations fausses passent leur temps à nommer les autres de conspirationnistes ou de complotistes. Ils ont une telle mauvaise fois et un mental de tricheurs qu’il faut une énergie fénoménale de bonne fois pour rétablir la vérité en toutes choses. Bravo pour l’article...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès