• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Aux oubliettes, citoyens !

Aux oubliettes, citoyens !

 

Aux oubliettes, citoyens ! (Bonaparte, Zemmour, Pétain et les autres).

 

Le propagandiste et sa créature, le fanatique, se reconnaissent souvent par le choix arbitraire d’un moment du passé qu’ils prétendent, car ça les arrange, avoir été un « âge d’or » ; âge qui fait l’objet de leur nostalgie, dont ils déplorent la perte et qu’ils voudraient retrouver.

Faut-il vraiment préciser que cet « âge d’or » ne résiste souvent à aucune analyse historique ? Et qu’à bien y regarder c’était un âge de sang et de larmes ?

Éric Zemmour et son idolâtrie de Bonaparte illustrent parfaitement le fanatique et le propagandiste en question ; euphémisme.

Reconnaissons à Zemmour des circonstances atténuantes vues ses origines berbéro-judéo- algériennes. Français d’adoption (le décret Crémieux, n’est-ce pas ?), le petit Éric refusait sa condition d’étranger ; amoureux obligé de sa mère-patrie adoptive, ne remonte-t-il pas, lui-même, sa passion bonapartiste à sa tendre enfance ?

Cette passion est donc viscérale et non cérébrale. Il lui fallait être plus Français que ceux « de souche ». D’où sa logorrhée sur la « grandeur » de la France ; la véhémence de son hagiographie de Bonaparte ; ainsi que sa défense, récente, de Pétain et de Vichy.

En ce domaine comme en d'autres inutile de chercher chez Zemmour une VRAIE analyse historique ou idéologique. C’est par la compassion psychologique qu’il faut l'appréhender.

J’en arrête là à son sujet car le principal est ailleurs. 

 

Qui oublie son passé est condamné à le revivre. La France fait pire qu’oublier : elle s’en raconte des bobards.

Le culte de 1789 (avec piqure de rappel tous les 14 juillet) en est un cas d’école ; ainsi que son corolaire, celui de Bonaparte.

 

D’où la confortable amnésie. D’où des coups de menton et des rodomontades à sa gloire.

Force est donc de rappeler des vérités premières.

 

Le rétablissement de l’esclavage, dont l’air du temps se gargarise beaucoup, est le cadet de mes critiques à l’égard de Bonaparte.

On a bien dit avant moi qu’il ne lui manquait qu’une petite moustache et un peu de gaz. Et que sa statue équestre à Paris équivaudrait celle de l’autre à Berlin (qui n’existe pas et pour cause).

 

On nous raconte qu’il fut un « modèle ». Pour qui ?

 

Sa catastrophique aventure russe, Bérézina comprise et des paysans méditerranéens gelés à mort par milliers, était certes un modèle pour Hitler avant sa propre calamiteuse invasion de la Russie en 1941.

Mais un mégalo-parano, même averti, le reste. Tout aussi suicidaire, Hitler y est allé quand même dans les pas de Bonaparte. Même punition mais à Stalingrad.

 

Modèle aussi au monstrueux clown que fut Bokassa ; ils étaient du même tonneau.

 

Rappelons à toutes fins utiles la fin ignominieuse, passée souvent sous silence, de la catastrophe égyptienne :

Bonaparte qui s’enfuit du Caire à minuit vers Alexandrie et le bateau qui l’attend pour se réfugier en France ; laissant crever sur place une armée battue et malade, sous les ordres de son fidèle Kleber qui n'a survécu que dix jours à la trahison du Chef.

Cela aurait dû normalement lui valoir, dans le meilleur de cas, cour martiale, peloton d’exécution et douze balles. Sinon la corde ou la veuve à Guillotin.

MAIS pas en France. Elle en redemande.

 

Et le coup d’Etat qui a mis fin à la « Révolution ».

 

Et l’auto-sacre d’opérette. Rendu possible par la vacance du pouvoir due à la révolution ; les révolutionnaires s’étant massacré mutuellement après avoir éliminé l’élite de l’ancien régime. Aspiré par le vide, un caporal corse a donc pu se proclamer « empereur ».

Les Français avaient décapité roi et reine pour tomber sous le joug d’un « Empereur ». Et l’empereur n’a eu de cesse que de se constituer un « empire ». A quel prix...

 

Pour aboutir à la défaite finale ; pour livrer Paris aux armées étrangères.

 

Bonaparte fut le plus hideux rejeton de la Révolution dite « française » qui en a connu pas mal. Et son fossoyeur.

NON MAIS ! On va nous le « célébrer », ça ? Pourquoi pas Robespierre pendant que nous y sommes ?

Bon débarras et c’est tout. Aux oubliettes, citoyens !

 

  K. Schnur, avril 2021.

 


Moyenne des avis sur cet article :  1.55/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

50 réactions à cet article    


  • troletbuse troletbuse 26 avril 13:11

    Un artile vraiment de circonstance. smiley


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 26 avril 13:27

      Je ne sais plus où j’avais vu cela, ça date vraiment :

      un sondage sur les Européens les plus appréciés (ou les plus célèbres ?)

      Napoléon Bonaparte figurait systématiquement dans le top 3 ou 4, y compris dans des pays comme l’Espagne où son passage n’avait pas (ou n’aurait pas dû) laissé un grand souvenir


      • troletbuse troletbuse 26 avril 13:32

        @Olivier Perriet
        Tu peux envoyer des colis de victuailles à Navalny vu qu’il ne fait plus grève  smiley


      • Olivier Perriet Olivier Perriet 26 avril 13:59

        @troletbuse

        Oui je n’y manquerai pas


      • quijote 28 avril 23:29

        @Olivier Perriet

        T’es encore là, pourriture ? T’as honte de rien, hein ? Le « chien écrasé » s’appelait Laetitia Ducros... Que dit ton psy sur le sujet ?
        Chaque fois que je pourrai, je viendrai rappeler qui tu es.


      • sirocco sirocco 26 avril 14:22

        Quand un harangueur de pacotille, échappé d’une manif du clan Traoré, voudrait récrire l’Histoire d’un pays qui n’est pas le sien... Pire que du Rakoto !


        • OMAR 26 avril 17:47

          Omar9

          .

          Bonjour @K. SCHNUR :« E. Zemmour ....ne remonte-t-il pas, lui-même, sa passion bonapartiste à sa tendre enfance ? »
          .
          Pas du tout.

          .

          En réalité, E. Zemmour applique parfaitement la leçon du Rabbin Ron Chaya qui explique à quoi mène un confrontation entre chrétiens et musulmans :

          https://www.youtube.com/watch?v=xp-XfFbFzNc

          .

          Cette passion "d’être plus Français que ceux « de souche  »

          vous la retrouvez aussi chez une certaine Élisabeth Lévy, qui curieusement, a aussi des origines berbéro-judéo- algériennes.

          .

          De la fourberie, pas plus....


          • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 26 avril 20:17

            @L’auteur,

             Comme votre co-équipier avec la même idée résultante, je prendrai quelques phrases (si vous me le permettez) dans mon billet sur le même sujet le jour de la mort de Napo. 


            • @Réflexions du Miroir

              Essaie de recopier les mots dans le bon ordre smiley


            • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 26 avril 20:33

              @Philippe Huysmans, Complotologue
               Je ferai appel a un expert comme toi pour la forme...  smiley
               Mais comme le fond a toujours plus de valeurs et d’importances que la forme.... 
               J’ai lu ton billet sur l’Inde et là, j’en suis tombé sur le cul.
               Es-tu parti sur place à Bangalore pour écrire une telle version des faits ? 
               Je connais pas mal d’Indiens de Bangalore puisque j’ai travaillé avec eux et il ne doivent pas trop rigoler avec ton fond... 


            • @Réflexions du Miroir

              il ne doivent pas trop rigoler avec ton fond... 

              Le fond ? C’est une vulgaire comparaison des morts par milion d’habitants en plaçant l’Inde sur le même graphique que d’autres pays comme la France et la Belgique. Ce sont des faits, tu apprécies ou pas tout le monde s’en fout.


            • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 26 avril 20:40

              @Philippe Huysmans, Complotologue
               Ils n’en n’ont rien à foutre de tes graphiques qui ne sont que des chiffres alignés pour prouver n’importe quoi. 
               Ils sont dans la merde sur place et ça sent plus mauvais que les chiffres. 


            • @Réflexions du Miroir

               Ils n’en n’ont rien à foutre de tes graphiques qui ne sont que des chiffres alignés pour prouver n’importe quoi. 

              Pas t’énerver mon pépère t’as beau crier, la réalité ne changera pas d’un iota.

               Ils sont dans la merde sur place et ça sent plus mauvais que les chiffres. 


              Ils sont dans la merde depuis 5.000 ans, heureusement de temps à autre ils peuvent faire trempette dans le Gange pour sentir bon après.


            • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 26 avril 20:42

              J’arrête ici dans ce gente de contacts qui n’ont rien à voir avec le sujet de l’article.
              Tu as assez pollué les articles des autres rédacteurs ;
              Bonne soirée. 


            • cyrus CYRUS 26 avril 20:49

              @Réflexions du Miroir

              non c’ est pas possible guy , sinon ca va finir a l’ agoravoxitalien ;..
              ou l’ auteur commente son article tout seul .

              on doit refonder des regle egale pour tous ...

              elle sont simple ,

              personne ne polue ...( quelque soit l’ ideologie )

              on batit un echange en deux tour ... 

              une proposition est lancer , 
              les gens present reponde une fois chacun 
              l’ initiateur ferme la sequence par un message et on passe a la suite sur un autre fil ...

              la on as une querelle ou tout le monde flood tout le monde pour avaoir raison ...
              du coup c’ est la foire d’ empoigne et on passe des heure sur la meme virgule dans un texte ...

              reaprenons tous a comuniquez ...sans saturez ou alors c’ est nolimite et c’ est le flood incesant y a que deux option ...


            • cyrus CYRUS 26 avril 20:50

              @CYRUS

              Nb le systeme a 3 tour , c’ est celui de l’ assemblé ... question/reponse/synthese .
              et on passe a la suite ... sinon c’ est ingerable ...


            • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 27 avril 08:16

              @CYRUS bonjour,
               Merci pour votre réaction. Je suis mille fois d’accord avec elle. Tout le monde flood tout le monde pour avoir raison... surtout sa raison...
               C’est la raison pourquoi je suis sorti du cadre de l’Agoravox aujourd’hui, pour ne plus revenir que très rarement et ne plus écrire que sur mon journal personnel dans lequel un billet n’est pas nécessairement limité à un seul sujet mais dans la recherche de connexion de l’idée de base journalistiquement parlant en mélangeant les idées venant de toutes parts.
               Sur Avox, ce n’est plus le cas. Le respecter d’un rédacteur qui présente un sujet spécifique, ne l’est plus. Je suis désolé de dire que quand on sort du sujet en essayant de présentant son point de vue, et qu’un commentaire vient dénigrer un autre sans aucun lien avec le sujet, c’est devenir un troll de la pire espèce.
               Philippe a trouvé le truc pour ne pas être dérangé par une opposition, il demande à la base d’Avox de ne plus l’être définitivement. Je suis persona non gratta à la suite de ses billets et pourtant il vient tout gentillet saper un de mes commentaire.
               Trouvez-vous cela équitable ? Moi pas. L’excès de liberté d’expression a mené ce manège de la décadence des réalités du monde. 
               Agoravox est devenu un combat entre clans. A ses débuts, ce n’était pas ainsi.
               La manipulation et la recherche d’influence est continuelle. 
               Philippe est un meneur de danse à la sauce anti-tout ce qui ne vient pas de lui : journalistes, autorités, avec des vérités qui n’ont rien à voir avec les réalités de terrain...
               J’arrête ici, je lui réponds en revenant au sujet de ce billet.
              Merci d’avoir soulevé ce problème
              Bien à vous
                


            • ZXSpect ZXSpect 27 avril 08:22

              @Réflexions du Miroir
              .

              .

              « Philippe a trouvé le truc pour ne pas être dérangé par une opposition, il demande à la base d’Avox de ne plus l’être définitivement. Je suis persona non gratta à la suite de ses billets et pourtant il vient tout gentillet saper un de mes commentaire.

               Trouvez-vous cela équitable ? Moi pas. …/…  Philippe est un meneur de danse à la sauce anti-tout ce qui ne vient pas de lui : journalistes, autorités, avec des vérités qui n’ont rien à voir avec les réalités de terrain…. »

              .

              P Huysmans, le caïd de bac à sable, qui invective tout contradicteur à coup de dizaines de posts quotidiens, obtient, en plus, d’AgoraVox la suppression de tout commentaire soulignant ses comportements et ceux de sa clique.

              .

              vous verrez…même cette simple et paisible constatation sera « flinguée » rapidement… smiley


            • Ben Schott 27 avril 08:27

              @ZXSpect
               
              « vous verrez…même cette simple et paisible constatation sera « flinguée » rapidement… »
               
              Ah ben ouiche hein !...
               
              Même causes, mêmes effets... Allez, ciao, à la prochaine, bourricot !  smiley
               


            • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 27 avril 09:03

              @Philippe Huysmans, Complotologue,
               Tu vas être étonné. Je te donne raison dans tes réponses sans même crier, je te dirai il y a une foule de vérités et une seule réalité que j’appellerai photographique sans Photoshop.
               Ce matin, Medhi Kelfhat parlait de la situation en Inde (qu’on appelle aujourd’hui au singulier alors que dans le passé on dénommait plus justement « Les Indes » au pluriel dans un pays immense) avec le gouffre de potentiel de la population entre richesse et pauvreté qui se reflète dans les castes.
               J’ajouterai son intervention quand elle sera disponible en commentaire à mon vieux billet « Symphonie indienne ».
               Revenons au sujet du billet qui parle de l’histoire.
               Hier soir, j’ai regardé « Secrets d’Histoire » qui parlait de Marie de Bourgogne, qui avait hérité très jeune d’une situation très difficile crée par son père Charles le Téméraire, vassal du roi de France Louis XI qui voulait étendre ses possessions. Son père qui avait une possession de territoire en deux parties qu’il a voulu réunir par la conquête de la Lorraine. D’un côté, la Flandre, l’Artois et d’autres régions du Nord, et de l’autre la Bourgogne. 
                Le problème majeur pour elle, c’est d’être une femme. Il fallait le résoudre par mariage, par la force ou par la négociation diplomatique. Elle avait en partie réussi par cette dernière option pour obtenir la légitimation de son pouvoir. 
               Elle a été une transition vers un nouvel empire, créé deux générations après : l’Empire de Charles Quint qui était une nouvelle fois opposé à la France et à François 1er. Charles Quint disait « Sur mon empire, le soleil ne se couche jamais ».
               La référence à Napoléon a été prononcée par trois fois dans l’émission.
               Qu’en déduire ?

              1. La manière de raconter l’histoire est très relative à l’endroit où l’on vit et pas à un autre. L’histoire de Belgique, telle qu’elle est donnée dans les études secondaires, parle très longuement des ducs de Bourgogne et beaucoup moins de Napoléon. On parle de Bruges, de Bruxelles, des Eperons d’Or qui ont gagné une bataille contre la France. Le vin de Bourgogne. La richesse des régions du Nord avec Bruges comme point central. Situation que la ville a perdu à cause du phénomène naturel de perte d’être un port et qui a remis le couvert par le tourisme. L’histoire qui est enseignée dans notre pays, n’utilise pas les mêmes manuels d’enseignement. Napoléon était plus l’ennemi et il y fallait taire ses exploits et au contraire, présenter Waterloo comme une réussite des alliés.
              2. Cette différence d’approche se poursuit aujourd’hui dans les mœurs, les fêtes et les coutumes. La fête flamande est là pour rappeler la bataille des Eperons d’Or. A Bruxelles, principalement francophone mais aussi flamande, c’est la visite de Charles Quint qui est rappelée en juillet avec la l’Ommegang. Il y a la bière Charles Quint et une rue Charles Quint et pas de rue François 1er. On fête le 21 juillet. La principauté de Liège fête aussi le 14 juillet.  
              Non, même s’il y une réalité, une vérité universelle n’existe pas. 
              Alors, il y a différentes manières d’exercer sa liberté d’expression et ce n’est certainement pas en dénigrant un autre clan de réflexions.
              J’ai compris que l’humour et la parodie ne font pas partie de tes mœurs.
              Moi, c’est ce que j’ai trouvé de mieux et peu de billets de mon journal en est dépourvu.
              Chacun sa technique. Je t’ai déjà dit que nous ne jouons pas dans la même cour.
              Ce n’est qu’une preuve de plus.
              Bonne journée smiley   

            • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 27 avril 09:05

              @ZXSpect,
               Une réponse courte : exact. 


            • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 27 avril 09:58

              @Réflexions du Miroir,
               Une question/réponse : qu’est-ce qui a changé l’idée que tout était dépendant de l’endroit où l’on vit ?
               La mondialisation... Comme pour le numérique, elle a des points positifs et négatifs. Il n’y a aucune action, aucune manière de vivre qu’un être vivant qu’il soit humain ou non, exempt de points négatifs. 
               Une intégration des problèmes pas uniquement des marchandises et des hommes, mais aussi comme dans le cas de cette pandémie.
               Récemment, on a parlé de ces vingts scientifiques indiens qui sont arrivés en Belgique.
               Ils avaient en principe, tous été testés contre le Covid.

               Et pourtant, l’un d’eux a emmené le Covid version variant indien et on ne parvient pas encore à déterminer lequel et qui serait la source. On cherche à savoir avec qui il a pu être en contact pour ne pas qu’il diffuse ce variant.  


            • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 27 avril 12:29

              @Philippe Huysmans, Complotologue

               Comme je l’écrivais, j’ai podcasté ce qui était dit ce matin au sujet de l’Inde 
               Alors qui et quoi faut-il croire ?
               Les statistiques ou les faits locaux ?


            • @Réflexions du Miroir

              C’est pas toi qui avait dit que tu arrêtais de pourrir le fil de l’auteur, ahuri ? Tu penses sérieusement qu’il va se trouver un internaute pour lire tes bouffées délirantes ?


            • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 27 avril 13:18

              @Philippe Huysmans, Complotologue,
               Con (pas d’autre mot pour te décrire), si tes bouffées délirantes restaient dans leur boîte aux lettres, je n’aurais pas dû te rappeler certaines bienveillances et de respect de la nethique. 


            • titi 27 avril 01:40

              @L’auteur

              C’est bien de vouloir réécrire l’histoire... mais encore faudrait il connaitre la vraie..

              Donc le 14 juillet on ne fête pas 1789, mais 1790, la fête de la fédération et la « regénération » de l’homme.

              La Bérézina est une victoire.

              La Grande Armée n’est pas plus composée de « méditerranéens » que d’Allemands, de Prussien, d’Autrichiens, de Polonais.


              • Kalman SCHNUR 27 avril 07:21

                @titi

                Mais NON, l’ami.

                Cette histoire de 1790 est vide. Preuve entre autres : le bicentenaire a été « fêté » en 1989… Donc la révolution, selon les spécialistes (les meilleurs qui soient) ayant organisé le bicentenaire, a eu lieu en 1789.

                Wiki en dit ceci : « La Fête de la Fédération est la fête célébrée le 14 juillet 1790, premier anniversaire de la prise de la Bastille ».

                Et ailleurs on explique :

                « La Fayette incite à organiser pour le premier anniversaire de la prise de la Bastille une fête nationale célébrant cette fédération, proposition acceptée par l’Assemblée. L’Assemblée veut que cette commémoration du 14 Juillet célèbre l’unité de tous les Français ».

                Vous fêtez votre anniversaire et comptez votre âge à la date de votre naissance, n’est-ce pas ? Pas à la date de votre première année…. C’est tout.

                La VRAIE raison était que dès le 14 juillet 1789 le sang coulait à flots. La Fayette avait la louable intention d’y mettre fin et de rabibocher tout le monde moyennant une « fête ». Peine perdue ; échec cuisant ; « la Terreur » a suivi immédiatement et le reste aussi. Malheur.

                « La Fête de la Fédération » donc ? Aux oubliettes ; voir mon titre.

                La Bérézina est une victoire ? Pourquoi pas Waterloo ? Encore qq victoires comme ça et la langue française disparaissait.

                Dans MA lecture Bonaparte n’a eu AUCUNE victoire car in fine il a perdu la guerre. Son bilan est lourdement déficitaire et c’est inscrit, comme tous les bilans, à la dernière ligne en bas.

                Je n’ai jamais prétendu que les gelés à mort étaient TOUS paysans méditerranéens. Bon nombre, des milliers, l’étaient. Le fait que certains en étaient aussi d’autres provenances est une circonstance aggravante pour Bonaparte, pas le contraire. Ne grossissez pas le trait inutilement.


              • titi 27 avril 15:21

                @Kalman SCHNUR

                Quand on fête le bicentenaire de la révolution, évidemment on fête le 14 juillet 1789.
                Mais dans votre article vous parlez du « rappel tous les 14 juillet ». 
                Or la fête nationale française, c’est la fête de la fédération qui est fêtée.
                C’est pas moi qui le dit : c’est une loi de 1880.

                Cette fête de la fédération elle a lieu un an après la prise de la Bastille et est censée marquer la réconciliation nationale.

                « La Bérézina est une victoire ? »
                Oui.
                Une victoire défensive, mais une victoire quand même.
                Et le général russe qui était opposé à Napoléon a été limogé suite à cette bataille.
                Donc d’après vous, le Tsar limogeait ses généraux victorieux ?

                "Dans MA lecture Bonaparte n’a eu AUCUNE victoire car in fine il a perdu la guerre.

                "
                Donc d’après vous

                l’Allemagne a perdu la Bataille de France ?
                Bah c’est intéressant, mais vous êtes bien le seul.


              • Kalman SCHNUR 27 avril 16:35

                @titi

                Vous aimez couper des cheveux en quarante ?

                Je surenchéris sur vous : le 14 juillet sont fêtés TOUS les évènements survenus TOUS les 14 juillet depuis TOUJOURS. Donc entre autres TOUS les anniversaires de TOUTES les personnes nées un 14 juillet. Ainsi que, coïncidence, ma première dent de lait.

                En conséquence et automatiquement, le 14 juillet sont fêtés AUSSI le jour de la Bastille ET la fête de la fédération. ET un milliard d’autres évènements.

                Cela vous va comme noyade du poisson ? Croyez-vous vraiment pouvoir scinder le 14 juillet, jour de la fête nationale française, du jour de la prise de la Bastille, point de départ de la révolution ? 

                Faites un sondage d’opinion dans la rue. 99% des sondés associeraient le 14 juillet à la prise de la Bastille, donc 1789. (Sauf ceux dont l’anniversaire tombe un 14 juillet…). Vox Populi vox dei.

                Si La Bérézina est une victoire elle est à la Pyrrhus. Bonaparte a commis une erreur de mégalo débutant en s’attaquant à la Russie et des milliers de français payèrent le prix. A ce niveau de responsabilité l’erreur est une faute. Son invasion de la Russie s’est soldée par une défaite cuisante et bien méritée, inutile de prétexter des détails techniques négligeables pour se voiler la face ; la bataille de Russie de Bonaparte, dont la Bérézina, est SANS DOUTE à porter à son passif.

                « L’Allemagne a perdu la Bataille de France ? ». Est-ce une tentative de changer de sujet ?

                Laquelle bataille déjà ? En 1944-45 ? Oui, l’Allemagne l’a perdu. Ce n’est peut-être pas la France qui a gagné ; mais c’est un autre sujet.

                Vous tentez d’embrouiller la vérité globale sous un monceau de détails secondaires et hors sujet. Sujets clos.


              • titi 27 avril 18:02

                @Kalman SCHNUR

                «  Est-ce une tentative de changer de sujet ? »
                Au contraire.
                Vous considérez que Napoléon n’a gagne aucune bataille puisqu’à la fin il perd.
                Donc si on va au bout de votre logique, l’Allemagne n’a donc pas gagné la bataille de France.

                Et sinon, renseignez vous sur la « convention de Trachenberg »


              • titi 27 avril 18:09

                @titi

                « Napoléon sera détruit, mais la modernité survivra » 
                Hegel.


              • Kalman SCHNUR 27 avril 18:44

                @titi

                https://www.bruno-jarrosson.com/clausewitz-ou-la-fausse-modernite/

                « Du point de vue de la géopolitique européenne, Napoléon constitue une catastrophe. Il est responsable de treize années de guerre en Europe, pour un résultat nul. Résultat nul pour la France qu’il laisse plus petite et plus faible qu’il ne l’a trouvée, résultat nul pour l’Europe appauvrie et traumatisée. Cette période renforce l’antagonisme franco-allemand dont on sait maintenant qu’il a fait soixante-dix millions de morts et le malheur de l’Europe de 1870 à 1945. Si l’on quitte l’esprit cocardier, on comprend que Napoléon est surtout une catastrophe pour la France et l’Europe. On voulait l’Europe en mieux et on a eu l’Europe empire ».


              • Kalman SCHNUR 27 avril 18:49

                @titi
                Vous ne répondez pas à ma question « QUELLE bataille de France ? ».
                S’agit-il d’Hitler 1940, 1944, de Jeanne d’Arc, d’autre chose ? 
                Je vous répondrai en fonction de cette info.


              • titi 27 avril 19:36

                @Kalman SCHNUR

                Combien y’a-t-il de Bataille de France dans l’histoire ?
                Ne vous faites pas plus bête que vous n’êtes.


              • titi 27 avril 19:45

                @Kalman SCHNUR

                « Il est responsable de treize années de guerre »
                Sauf que c’est faux.
                Il n’est pas responsable des treize années de guerre.
                Ses adversaires se sont pris défaite sur défaite, et on toujours cherché leur revanche. Soit directement en déclarant la guerre, soit indirectement en trahissant leurs engagements ce qui provoquait une réponse.
                C’est flagrant sur la campagne d’Allemagne (1813 au cas ou me demandiez s’il fallait remonter à Arminius)


              • Kalman SCHNUR 27 avril 19:59

                @titi
                Répondez. Plusieurs évènements pourraient s’appeler ainsi. Je ne suis pas là pour deviner vos intentions.


              • Kalman SCHNUR 27 avril 20:07

                @titi
                Ce passage n’est pas de ma plume et je cite le lien web.
                N’empêche que je compte 15 ans... Cela dit, à son niveau de responsabilité il est responsable et coupable de la tournure qu’ont pris les choses.
                L’intelligence du crapaud consiste à ne pas se prendre pour un bœuf. B ne l’avait pas. Il a joué la France et il l’a perdue. 
                Et on va pavoiser ? 


              • titi 27 avril 20:44

                @Kalman SCHNUR

                « L’intelligence du crapaud consiste à ne pas se prendre pour un bœuf. »

                Sauf qu’à cette époque, même avant la mise en place du « blocus continental », la France est la première puissance démographique, économique, militaire. 

                C’est bien elle le boeuf.
                La preuve en est que les crapauds doivent se liguer, et manier tous les coups tordus pour en venir à bout.

                Si Napoléon a fait des erreurs, c’est de n’avoir pas vu que ses adversaires étaient prêts à tout pour le faire disparaitre.
                Le Tsar considérait que Napoléon était l’AntéChrist. Sa conduite n’était pas rationnelle.


              • titi 27 avril 20:45

                @Kalman SCHNUR
                « Plusieurs évènements pourraient s’appeler ainsi »
                Bah non.
                Il a plusieurs « Campagnes de France », mais une seule « Bataille de France ».


              • Kalman SCHNUR 27 avril 21:10

                @titi

                Tenir compte de l’alliance éventuelle des autres crapauds qui pourraient se liguer contre lui s’appelle stratégie et prévoyance. En clair, intelligence.

                Bonaparte ne les avaient pas. Apprenti sorcier mégalo guidé par l’orgueil (excès de testostérone et insuffisance de neurones…aussi simple que ça).

                « …n’avoir pas vu que ses adversaires étaient prêts à tout pour le faire disparaitre » est la définition même de la bêtise. Péché capital à son niveau. 

                « Sa conduite n’était pas rationnelle » ? Aux galères illico. P’tit caporal d’artillerie gonflé hors proportions.

                TOUT ce que vous avancez à son sujet sont des circonstances aggravantes, pas le contraire.

                Malheur aux perdants ; c’est tout.


              • titi 27 avril 21:13

                @Kalman SCHNUR

                J’ajoute que Napoléon a fait autre chose que le guerre en 15 ans : le code civil, la banque de France, les lycées, et même la Comédie Française. 


              • Kalman SCHNUR 27 avril 21:14

                @titi
                Définitions arbitraires, tout ça. Je pourrais en inventer : « combat de France... ». 
                Vous n’aurez aucune suite de ma part tant que vous resteriez dans le flou.


              • titi 27 avril 21:23

                @Kalman SCHNUR

                « a conduite n’était pas rationnelle », je parlais de celle du Tsar.

                « Malheur aux perdants ; c’est tout. »
                Ca c’est sûr.
                Hannibal a aussi perdu. Et pour autant personne ne conteste son génie militaire
                 
                Et en attendant Napoléon est le plus célèbre des dirigeants de cette époque.
                Qui peut donner le nom du roi d’Angleterre de l’époque ? Du roi de Prusse ?

                Et son « code civil » régit encore nos vies, celles de pratiquement tous les pays latins, et même dans une moindre mesure de la Russie.

                La modernité demeure. C’est tout simple.


              • Kalman SCHNUR 27 avril 21:24

                @titi

                Magnifique. Donc, sans Bonaparte, la France serait resté encore aujourd’hui sans code civil, sans banque, sans écoles, sans théâtres. 

                Que je vous cite les pays comparables qui n’ont jamais connu de Bonaparte et qui ont tout ça et bien davantage ? 
                Et qui n’ont rien à envier à la France ? Euphémisme ? La Grande Bretagne en premier ? 

                La France ne doit au caporal que sang et larmes. 
                Elle doit beaucoup à une révolution ; mais non celle de 1789 dont on nous rabâche les oreilles ; MAIS à la révolution industrielle du 19eme siècle, berceau d’une classe moyenne et d’une classe ouvrière aspirant à des choses.

                Aux oubliettes, le mégalo.


              • titi 27 avril 21:24

                @Kalman SCHNUR

                "Vous n’aurez aucune suite de ma part tant que vous resteriez dans le flou.

                "

                Vous êtes amusant.


              • titi 27 avril 21:30

                @Kalman SCHNUR

                «  la France serait resté encore aujourd’hui sans code civil, sans banque, sans écoles, sans théâtres. »
                Je ne peux pas le dire.
                Mais vous vous ne pouvez pas non plus dire le contraire.
                La seule chose qui est sûr c’est que toutes ces avancées ont été faites sous Bonaparte consul, ou Napoléon empereur.

                «  La Grande Bretagne en premier ? »
                Ah là je suis d’accord.
                Et beaucoup de gens l’oublient : l’Angleterre a fait la révolution bien avant nous. 
                Et même deux révolutions avant la nôtre. Avec l’« Habéas Corpus » un siècle avant nos « droits de l’homme »

                Mais pour ce qui est du reste de l’Europe, oui, au début du 19è, ce sont encore des pays du Moyen Age.
                Il suffit de lire les « Ames mortes » de Gogol sur la Russie des années 1820.


              • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 7 mai 08:42

                @Kalman SCHNUR Bonjour,
                 Comme j’ai introduit des éléments de votre billet, voici le mien « Odyssée napoléonienne et une morne fin » écrit mercredi.


              • Kalman SCHNUR 7 mai 10:14

                @Réflexions du Miroir
                Bien vu.
                Merci de m’avoir cité nommément et d’avoir fourni le lien web.


              • 27/04/2021 – le poids des mots et le choc des analyses (découvrir la situation en matière du « vol d’atteints » ou des couvre-feux justifiés dans le tableau « France au goût du jour », inclus dans le lien à cliquer).

                https://wp.me/p4Im0Q-4Uo

                •  Dernier rempart entre vous et la barbarie du pouvoir. Oserez-vous les rejoindre dans cet appel du sursaut et de l’honneur (le vôtre, prioritairement) ? Ne les décevez pas, ne vous décevez pas. L’heure est grave pour que la, soit disant, « muette » ne fasse parler la poudre, au nom de l’Honneur Français. Ce sera avec eux ou contre eux !

                • Hervé Hum Hervé Hum 27 avril 13:56

                  Pourquoi pas Robespierre pendant que nous y sommes ?

                  Ben justement, s’il faut n’en célébrer qu’un seul, ce devrait être Robespierre.

                  "La plus grande partie de nos concitoyens est réduite par l’indigence (aujourd’hui intellectuelle) à ce suprême degré d’abaissement où l’Homme, uniquement préoccupé de sous(-)vivre, est incapable de réfléchir aux causes de sa misère et aux droits (et devoirs) que la nature lui a donné."

                  "Je ne suis pas le défenseur du peuple. Je n’ai jamais prétendu à ce titre fastueux ; je suis du peuple, je n’ai jamais été que cela, je ne veux être que cela ; je méprise quiconque a la prétention d’être quelque chose de plus. "

                  (Maximilien Robespierre)



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Kalman SCHNUR


Voir ses articles



Publicité




Palmarès



Publicité