• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Aux urnes, citoyens : votez Duconnaud !

Aux urnes, citoyens : votez Duconnaud !

En cette période d’incertitudes électorales nées des récents fiascos sondagiers, nul ne sait qui sera l'heureux (ou l’heureuse) élu(e) au soir du 2e tour de la présidentielle de 2017. Une seule certitude : ce ne sera pas l'un de ces candidats fantaisistes qui firent naguère le bonheur des gazettes et la joie du bon peuple lors de scrutins le plus souvent oubliés, à l’image de ces quelques personnages hauts en couleur...

Seul Coluche, dans un passé relativement récent, a pu se hisser à la hauteur de ses glorieux prédécesseurs en rigolade électorale. Et même, par la grâce d'une popularité grandissante alliée, en début de campagne, à une large couverture médiatique, les surpasser largement en audience auprès du public. Au point, chose surprenante, d’acquérir une inattendue crédibilité électorale, comme le montre le film L’histoire d’un mec, réalisé en 2007 par le journaliste et cinéaste Antoine de Caunes.

 « La France est divisée en deux, je veux qu’elle soit pliée en quatre ! » affirmait l’humoriste en annonçant sa candidature le 30 octobre 1980 au Théâtre du Gymnase. Une candidature accueillie comme un gag. Et de fait, c’est ce qu’elle était au début, avant que le « bouffon de la République » ne se prenne au jeu, oubliant les conseils de son ami Romain Bouteille, co-promoteur du canular. Une candidature qui faillit se terminer en drame lorsque Coluche, gréviste de la faim défaillant, dut jeter l’éponge, au début du mois d’avril 1981, victime des énormes pressions qui s'étaient exercées contre lui de la part de ses propres amis, en relais des caciques de la gauche socialo-communiste. Victime également de la censure qui lui avait été progressivement imposée par l'ensemble des médias, y compris l’organe emblématique de la pensée de gauche, le quotidien Libération. Un bouffon n'atteint pas 16% d'intentions de vote sans commencer à faire de l'ombre au prince désigné, l’énigmatique François Mitterrand, et à ses nombreux vassaux.

Au-delà du canular, Coluche aura été en fait un candidat de rejet de la classe politique traditionnelle, de rejet de ces promesses fallacieuses, de ces engagements illusoires, de ces comportements hypocrites qui caractérisent trop souvent des campagnes électorales nettement plus destinées à servir les intérêts des élus et des puissances industrielles et financières que ceux du peuple de France. Dès lors, Coluche, porteur malgré lui d’un message antisystème, n'appartenait plus au cercle très fermé des rigolos du scrutin.

Une confrérie dont, au demeurant, n'a jamais fait partie, quoi qu’on ait pu en dire, l’humaniste souvent incompris Marcel Barbu, candidat de l’élection présidentielle de 1965 face au général de Gaulle et à François Mitterrand. Ancien déporté de Buchenwald, ancien député de l’Assemblée Constituante de 1946, Marcel Barbu, prétendument « mandaté par l'association immobilière de Sannois » se présentait lui-même comme le « candidat des chiens battus ». Et de fait, celui que le général de Gaulle nommait « l’hurluberlu » avait lui-même une tête de cocker triste, au point de larmoyer parfois devant les caméras de l’ORTF.

 « Lopistes » pour les partisans, « lopettes » pour les opposants

D'autres ont en revanche brillamment illustré cette facette insolite de la démocratie française dans différents scrutins nationaux ou locaux.

Parmi eux, le tribun des resto-U parisiens et son légendaire triporteur : Mouna Aguigui (de son vrai nom André Dupont). Un tantinet anarchiste, résolument écolo, il a laissé l'image d'un patriarche provocateur, tantôt apôtre de la pédale, scandant « des vélos, pas des autos ! », tantôt chantre de la propreté, réclamant « des trottoirs, pas des crottoirs ! » Candidat du MOU (Mouvement Ondulatoire Unifié) aux législatives de 1968, Mouna assénait un slogan choc : « Les temps sont durs, soyez MOU ! » Insuffisant toutefois pour l’emporter face au ministre gaulliste René Capitant. Cela ne l’a pas empêché de récidiver plus tard sous l’étiquette du PMU (Parti Mondialiste Universaliste). Écologiste avant l’heure, Mouna a laissé un slogan plus que jamais d’actualité et dont on s’étonne qu’il n’ait pas été repris par les caciques de l’écologie politique : « Mieux vaut être actif aujourd’hui que radioactif demain ! ». (Pour en savoir plus sur ce personnage, lire C’est en parlant haut qu’on devient haut parleur !)

Sur un plan national, l’austère Ferdinand Lop a, quant à lui, longtemps marqué les campagnes de la République, réclamant sur un ton solennel l’« extinction du paupérisme après 10 heures du soir » ou bien encore la « suppression du wagon de queue du métro ». Mais sa plus grande réussite, outre le fait d'avoir suscité contre lui le « mouvement anti-Lop » alors qu’il menait campagne au « lopodrome » du Boul Mich’ (un bistro disparu à l’angle de la rue Soufflot), tient dans cette perle des slogans électoraux, à juste titre passée à la postérité : « Il faut au char de l'État la roue d'un Lop ! »

Albert Caperon, jeune dandy fortuné, occupe, lui aussi, une place de choix dans cette galerie. Candidat aux législatives de 1893 à l'instigation de son ami Alphonse Allais, « Captain Cap », soi-disant héros du Far-West et pseudo marin d'élite, était soutenu par différentes personnalités, et notamment par l’écrivain Georges Courteline. L'auteur de Messieurs les ronds-de-cuir ne pouvait, il est vrai, faire moins à l'égard du champion de la lutte contre la bureaucratie. Mais le programme de Captain cap ne s'arrêtait pas là et prévoyait, entre autres gaîtés, « l'établissement d'une plazza de toros sur la butte Montmartre » et la « transformation de la place Pigalle en port de mer ! » Hélas pour lui, les plaisirs balnéaires et les jouissances tauromachiques étaient insuffisamment prisés des parisiens : Albert Caperon ne recueillit que 175 voix !

Où l’on prend les vessies pour des lanternes électorales

La plus belle réussite en matière de canular électoral eut pour théâtre le Quartier latin lors des législatives de 1928. Raoul Brandon, député sortant conservateur, semblait devoir être réélu dès le premier tour de scrutin lorsqu'un candidat inattendu se présenta contre lui. Brandon avait, il est vrai, mécontenté la population estudiantine en obtenant la suppression des pissotières du Boul' Mich'. Incontinent, si l'on ose dire, les potaches cherchèrent à lui faire payer cet outrage à la miction. Encore fallait-il trouver une idée de nature à polluer la campagne de Brandon. Elle survint sous la forme d'un brave homme, modeste vendeur de violettes aux terrasses des cafés. Un peu clochard, amateur de picrate, ce citoyen était surtout doté d'un incroyable patronyme : Paul Duconnaud !

Le convaincre, lui l'habitué des édicules, de se présenter contre Brandon, fut un jeu d'enfant. Dès lors, moyennant quelques chopines, la campagne put commencer. Elle donna lieu, bien évidemment, à des situations cocasses dont le sommet fut sans conteste la grande réunion électorale de la rue Victor Cousin. Ce jour-là, assis à une table recouverte d'un ample tissu vert, Duconnaud, ou plus exactement l'étudiant caché sous la table, put enfin développer son programme. Celui-ci comportait notamment les mesures suivantes : la suppression des impôts, la transformation de la station du quai Saint-Michel en gare maritime, et bien entendu sa mesure phare, le rétablissement des pissotières du Boul’ Mich ! Le candidat, passablement éméché, se contentait de ponctuer chaque intervention d'un vigoureux coup de poing sur la table. Son meeting fut un triomphe. Quelques jours plus tard, pour 127 voix, Duconnaud mettait Brandon en ballotage !

Qu'à cela ne tienne, le député sortant était désormais débarrassé de cette présence encombrante. Du moins le croyait-il. Jusqu'au moment où, stupéfait, il découvrit cette affichette de désistement placardée dans tout le Quartier latin : « Voter pour Brandon, c'est encore voter pour Duconnaud ! »

Le baiser qui tue ! De quoi donner des idées à tous les électeurs écœurés par les casseroles judiciaires et qui fantasment pour le 2e tour de 2017 sur un désistement clair du candidat Les Républicains en faveur de la candidate du Front National, du style « Voter pour Le Pen, c'est encore voter pour Fillon ! » Ou vice-versa.

Mais bon, ne rêvons pas et revenons à nos moutons, ou plus exactement à nos bouffons pour regretter leur disparition. De nos jours, hélas ! le canular politique tend à se raréfier, victime du protectionnisme frileux des politiciens conformistes et de règles de plus en plus castratrices. Plus de Lop ou de Captain Cap pour amuser une galerie devenue bien tristounette. Plus de Mouna, coiffé de sa casquette à médailles, pour haranguer la foule à la fontaine Saint-Michel. La France politique n’est plus qu’une morne plaine. Même la comique patentée Nadine Morano, « ça fait plus rire personne », comme chantait naguère Michel Rivard, ancien candidat du parti Rhinocéros*, avec ses amis du groupe Beau Dommage dans la Complainte du phoque en Alaska. Résultat : on s’ennuie... on s’ennuie... on s’ennuie...

Durant 30 ans (1963-1993), nos amis québécois ont pu voter pour les candidats du décoiffant parti Rhinocéros. Le plus illustre d’entre eux a été Cornélius 1er, un jeune rhinocéros particulièrement ambitieux qui, en 1978, a obtenu... 7% des voix aux législatives !


Moyenne des avis sur cet article :  3.63/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

96 réactions à cet article    


  • Hecetuye howahkan howahkan 22 mars 08:39

    Salut

    à propos de Coluche...et de l’élection où il eut jusqu’à 16 % pour être stable à 10 % dans les condages

    extrait :............Le groupe Dauvé va alors utiliser des moyens radicaux : terroriser Coluche. Pour ce faire, les RG vont se servir d’un évènement dramatique survenu dans l’entourage de Coluche : la mort d’un proche de l’artiste. René Gorlin a été tué de 2 balles dans la tête. Coluche est interpellé par la brigade criminelle. Devant les caméras, le comique est sous le choc. Coluche est convaincu que cette mort est liée à sa candidature. En vérité, le meurtre n’ a rien à voir. Après une semaine d’enquête, la police l’a compris mais décide de ne rien dire à l’artiste. Coluche est maintenant vulnérable et les policiers en profitent pour lui faire comprendre qu’il peut être le prochain sur la liste. Deux jours plus tard, Coluche reçoit une lettre anonyme écrite grâce à des mots découpés dans du papier journal. Cette lettre dit : « Coluche attention à la mort ». Les auteurs de cette lettre ne sont autres que les policiers du groupe Dauvé. Ils veulent faire croire qu’ils pourraient aller plus loin. Coluche a peur. Les RG enfoncent encore le clou : 6 ans avant sa mort à moto, pure coïncidence, les policiers appellent l’humoriste pour lui expliquer que sa passion pour les deux roues pourrait lui être fatale. Pour ce faire, ils lui disent qu’il pourrait déraper même sur une route qui n’est pas mouillée. Harcèlement téléphonique, lettres de menace de mort, censure, après 5 mois de campagne, Coluche est à bout. Le 6 avril 1981, Coluche décide de tout arrêter et invite une centaine de journalistes. Il dit clairement que comme ça ne le fait plus marrer, il préfère arrêter.


    • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 22 mars 08:55

      @howahkan


      « Le 6 avril 1981, Coluche décide de tout arrêter et invite une centaine de journalistes. »

      Oui, et le 10 mais 1981, Mitterrand a été élu « résident de la république », et lui, il n’a rien arrêté du tout : il avait la rancune rivée aux tripes.

    • Clocel Clocel 22 mars 09:13

      @Jeussey de Sourcesûre

      « il avait la rancune rivée aux tripes. »

      Attitude courante chez les anciens collabos revanchards.
      Je dois quand même le remercier, il a éclairé mes jeunes convictions sur les mœurs consanguines de la V ème...


    • Fergus Fergus 22 mars 09:21

      Bonjour, howahkan

      Merci pour ces précisions. Il est incontestable que Coluche a été l’objet d’un harcèlement et de vives pressions, voire en effet des menaces à peine voilées. Non seulement de la gauche miiterrandienne, mais également du pouvoir de droite en place qui à cette époque contrôlait les RG.


    • troletbuse troletbuse 22 mars 09:25

      @Fergus
      Etes vous sûr qu’il n’y avait pas Fillon dans le coup ? Allez, ne soyez pas dubitatif ? A votre place, je le dirais  smiley


    • jmdest62 jmdest62 22 mars 10:04

      @Fergus

      Salut
      +++ pour cet article « rafraichissant ».
      A mon avis , le + marrant des candidats de cette cuvée c’est de très loin Asslino Non ?(*1)
      °
      Mais, à part ça ..il y a quand même des trucs rigolos dans cette campagne :
      Par exemple :
      Il y a quelques semaines d’après les sondages JLM devait « prendre ses responsabilités » et se rapprocher de Hamon et ...d’après le dernier sondage Elabe  (*2) aujourd’hui , c’est l’inverse...Hamon devrait se montrer « raisonnable » et se rapprocher de JLM .
      °
      Surtout que , avec l’affaire « Leroux » + Le ralliement de l’ancienne copine de Duflot à Manu « t’as vu mon costard » Macron , la crédibilité des « Solfériniens » et de leurs alliés « verts » ça pèse vraiment plus très lourd
      quand j’vous dis qu’il faut être patient !
      @+
      (*1) Attention ! la bande à @FiFi va « débouler »
      (*2) juste pour « taquiner »...vous le savez , je n’accorde aucune espèce d’importance aux sondages..

    • Fergus Fergus 22 mars 10:14

      Bonjour, jmdest62

      Lorsque la qualification d’Asselineau a été confirmée par le Conseil constitutionnel, il a été dit sur France-Inter qu’il y aurait au moins un candidat fantaisiste. Quand on connait l’absence totale d’humour et de charisme du personnage, il fallait oser. Mais peut-être le journaliste faisait-il référence au programme de l’UPR... smiley

      Amusante en effet cette inversion dans le sondage Elabe. Une inversion qui pourrait - espérons-le - être confirmée dans d’autres enquêtes. Dès lors, la pression s’accentuerait sur le candidat d’un PS en perdition.


    • jmdest62 jmdest62 22 mars 10:18

      @Orange Skink 42
      et vice-vesa Non ?

      @+

    • gaijin gaijin 22 mars 10:33

      @howahkan
      salut hotah
      c’est fou les coincidences dans cette histoire coincidence aussi coluche disait que les deux camps étaient venus le prévenir que l’autre camp risquait de s’en prendre a lui .....avant la mort accidentelle de son régisseur
      coincidence aussi sa mort avant son retour sur scène ou il annonçait qu’il allait balancer ......

      encore cette putain de chauve souris ....... smiley ou intervention providentielle du dieu hasard ?

      histoire de rire qui a cru a l’accident de tir pendant la conférence de hollande ?
      accident causé par un des meilleurs professionnel du monde ou avertissement a l’égard de quelqu’un style : on a les moyens de créer un accident .......... ?
      ce n’est pas du complotisme c’est une question
      mais poser une question c’est déjà du complotisme ............
      la clef ici :
      http://bullies.b.u.pic.centerblog.net/150b6738.gif


    • Etbendidon 22 mars 10:52

      @Fergus
      Fergousse le SEUL qui a du charisme dans cette élection c’est Macaron
      Et à force de voir Asselineau à la télé depuis peu, il devient de mieux en mieux (dans les grandes gueules à la radio par exemple)
      - Le Pen n’est pas mal non plus
      - Mélenchon suffit de lui mettre un nez rouge et il fait clown à donf
      - Fillon charisme d’une porte de prison
      - Hamon charisme d’un asticot
      - Arthaud charisme d’un marteau (sans la faucille)
      - Lasalle celui d’une garbure (soupe béarnaise)
      - Poutou celui d’un plouc
      - Cheminade celui d’un crabe
      - Dupont gnan gnan celui d’un flan
      ^^
      Alors FERGOUSSE arretez de nous bassiner avec le CHARISME
      freine ton char ben hur
       smiley


    • Hecetuye howahkan howahkan 22 mars 11:06

      @gaijin

      Ah salut....ah les coïncidences fortuites...oui toujours la chauve souris de bigard, ah la salope !!!

      quand au complotisme ...il s’agit en fait des comploteurs qui en parle ...sinon il s’agit de fait ou pas..rien de plus ...

      etc... smiley


    • Michel DROUET Michel DROUET 22 mars 11:42

      @jmdest62
      Pour moi Asselineau peut être présenté comme un candidat atypique, mais en aucun cas « marrant » et quand on voit le fonctionnement de ses soutiens (plutôt de ses groupies) sur ce site, on peut tout craindre de ce type de candidature.
      Fort heureusement dans un mois tout cela sera oublié.
      J’attends les moinssages sur ce commentaire ainsi que les réponses véhémentes avec plein de liens....


    • Fergus Fergus 22 mars 13:16

      Bonjour, Etbendidon

      « le SEUL qui a du charisme dans cette élection c’est Macaron »

      Si vous le dites ! Cela étant, ce sentiment est manifestement partagé par un grand nombre de Français.

      « arretez de nous bassiner avec le CHARISME »

      Le problème est que, lorsque le programme constitue un repoussoir - et celui de l’UPR en est un à bien des égards -, l’absence de charisme est un handicap qui peut se révéler insurmontable. J’ai souvent dit à Fifi et ses amis que leur parti gagnerait sans doute à présenter un autre champion que le bonnet de nuit Asselineau. Cela dit, c’est leur problème, pas le mien !


    • Ar zen Ar zen 22 mars 13:40

      @Fergus

      Au lieu de faire des auto-évaluations en écrivant : « et celui de l’UPR en est un... » pourriez vous apporter des arguments ? 

      Si je dis que Fergus est un imbécile ou un ignare, est-ce que c’est vrai ? Non ce n’est pas vrai. Je ne connais pas Fergus. Et si je connaissais Fergus, alors, dans ce cas, je dirais « pourquoi » j’ai cette opinion de lui. Je donnerais mes arguments.

      Vous n’élevez pas le débat en assénant des arguments d’autorité non vérifiés par les faits. 

      Alors, si vous voulez être crédible : ar -gu - men - tez !

      Par ailleurs, vous terminez votre commentaire par une petite et perfide attaque « ad personam », l’argument des faibles, celui qui les simples d’esprit utilisent puisqu’il sont à cours d’arguments. 

    • PiXels PiXels 22 mars 13:58

      @Ar zen
      .

      J’espère que Fergus me pardonnera et je n’ai pas (contrairement à une majorité d’UPRistes) pour habitude de penser à la place des autres.

      Mais peut-être que comme nous tous (non-adeptes), Fergus en a un peu raz la casquette d’argumenter avec des « brouettes » !

      A toutes fins utiles « Fifi Brind_acier » c’est (pour les 28 derniers jours) :

      7 JOURS / 7 j de présence  31 ou 30 ou 28 jours par mois (donc sans AUCUN jour ce « congé »)

      1400 commentaires postés en 28 jours soit .... 50 commentaires / jour (avec en général 2 ou 3 liens / com)

      14 heures de harcèlement / jour ... 7/7 jours... 31/31 jours (365 / an ?)
      Avec des « prises de poste » pouvant commencer (sur le dernier mois) à 5 h 30 (1er com à 5h 36 le 22/2)... pour se terminer comme hier à ... 23 h 40.

      Oui vous avez bien lu, « fifi » a posté son dernier commentaire hier à 23 h40 et le premier aujourd’hui à... 5 h50 !! !

      Si on ajoute à cela des dizaines de mensonges, de calomnies, de propos diffamatoires, répétés ad nauseam...

      Alors de deux choses l’une.

      Soit a minima Monsieur Asselineau utilise des techniques de communication pour le moins douteuses (pourquoi cacher plusieurs personnes derrière un même pseudo ? )

      Soit certains « militants » feraient bien de consulter car leur comportement invite à s’inquiéter sur leur santé mentale (comportement « sectaire » ?)

      Et à tous les « UPRistes en colère », avant de poster vos commentaires rageurs et/ou insultants : je tiens à votre disposition les chiffres précis de cette « enquête ».

    • Fergus Fergus 22 mars 13:59

      Bonjour, Ar zen

      Vous déplacez la question de manière tendancieuse : je n’ai jamais qualifié Asselineau d’« imbécile » - pas plus qu’un autre candidat d’ailleurs - ou d’« ignare ». Je ne le connais en effet pas suffisamment pour lui accoler de tels qualificatifs, et c’est pourquoi je ne le fais pas.

      En revanche, pour avoir visionné des conférences, je confirme qu’il n’a, à mes yeux, pas de charisme et que son discours en fait un bonnet de nuit, autrement dit un orateur ennuyeux. Il ne s’agit en l’occurrence pas de jugements de valeur sur sa personne et ses qualités intellectuelles.

      Merci d’être plus attentif aux mots utilisés et à la manière dont ils le sont !


    • Fergus Fergus 22 mars 14:06

      Bonjour, PiXels

      Je ressens exactement le même sentiment de saturation.

      Il m’est arrivé d’avoir sur certains articles jusqu’à une vingtaine de commentaires de Fifi en mode harcèlement, et comme vous le soulignez sur des amplitudes horaires pour le moins surprenantes.

      Merci d’avoir « argumenté », chiffres à l’appui, à l’intention de Ar Zen, lui-même assez familier du harcèlement (jusqu’à 10 ou 12 commentaires sur un même article) 


    • Michel DROUET Michel DROUET 22 mars 15:04

      @PiXels
      Entièrement d’accord !
      La fin des 35 heures n’est pas dans le programme de l’Upr, mais l’exemple de fifi, doctorix et autres ar zen, peut nous faire craindre le pire en matière de droits sociaux si Asselineau arrivait au pouvoir.


    • Michel DROUET Michel DROUET 22 mars 15:08

      @Fergus
      et tout cela sans compter les plussages des commentaires des autres groupies, les moinssages de ceux qui sont défavorables au grand maître et les « j’aime » sur facebook (plus de 2000 - un record pour un « article » d’un dévôt.
      Une vraie caricature qui n’incitera certainement pas à voter pour « lui ».


    • jmdest62 jmdest62 22 mars 15:09

      @Michel DROUET
      « ... les réponses véhémentes avec plein de liens.... »

      c’était bien mon but ...pour faire monter l’audience de cet article et comme vous voyez (ci dessous) ça marche à tous les coups . smiley
      @+

    • jmdest62 jmdest62 22 mars 15:34

      @PiXels
      Beau boulot ......

      mais pardonnez moi de vous dire que concernant @FIFI vous auriez pu faire + simple en prenant le nombre de comms sur 1 mois => 1479 pour vous apercevoir que 1479 / 30 =50 posts par jour ce qui est impossible sans recourir massivement au « copié-collé » , à la « p’tite phrase lapidaire » (souvent hors sujet) et au « partage de pseudo » (ce qui amène des répétitions et/ou des incongruités dans les réponses).
      Parfois , je m’amuse à balancer une « vanne gratuite » sur Asslino pour exciter la meute....je suis assez « taquin ». 
      @+

    • PiXels PiXels 22 mars 16:35

      @jmdest62
      .

      Merci JM

      Mais rassurez-vous.
      Ce calcul je l’avais fait. (celui que je propose est d’ailleurs similaire)

      J’ai simplement souhaité faire oeuvre de « salubrité publique »
      Nous sommes nombreux à avoir perdu des plombes à tourner en rond, confrontés à la mauvaise foi des adeptes.
      J’avais fait le boulot une première fois il y a deux mois environ mais seulement sur une dizaine de jours.

      Et j’ai fait un autre calcul rapide.
      Plutôt que perdre des heures à argumenter pour rien j’ai choisi d’en consacrer une demi pour trouver un truc que je peux (et que tout le monde est autorisé à... j’ai pas déposé de copyright) leur coller sous le nez pour leur clouer le bec.

      Parce que ça, c’est factuel, ils ne peuvent pas nier cette évidence !

    • jmdest62 jmdest62 22 mars 17:14

      @Michel Drouet

      Asslino a dit qu’il ne fallait pas se tromper d’élection et que tout ça n’était pas du ressort du Président mais du gouvernement résultant des législatives qui suivront.
      Autrement dit : Donnez moi la couronne , je dénonce le TFUE par l’Art 50 ....... le reste ? c’est pas mon problème .....démerdez.vous ! 
      J’ai , bien sûr , un peu synthétisé la pensée du maitre qui expose clairement le fonctionnement de nos institutions dans un récent discours de 3 heures devant une salle à moitié vide.
      °


    • UnLorrain 22 mars 17:51

      @Etbendidon

      Tenez...j ecrivais il y a peu sur un autre papier,ce mot de physiognomoniste...heehehe si je lis la physionomie de Arthaud ben elle a pas forme de bouteille orangina ni forme de barrique ou tonneau comme un thon...elle me plait bien cette jeune femme elle a surement un beau Q....I ! smiley


    • Michel DROUET Michel DROUET 22 mars 18:51

      @jmdest62
      ça ne m’avait pas échappé !
      J’ai pris le temps (très longuement) d’écouter le programme...
      « Je ne vous parlerai pas de.... »
      Finalement, son « programme » aurait pu tenir en deux phrases : Je dénonce le traité européen et pour le reste...démerdez-vous, comme vous dites.


    • troletbuse troletbuse 22 mars 22:02

      @gaijin
      histoire de rire qui a cru a l’accident de tir pendant la conférence de hollande ?
      Tous ceux qui regardent ou lisent les merdias.
      Après les prétendues attentats qui ont tué 200 personnes, après l’élimination des caricaturistes de Charlie, etc... et EN ETAT D’URGENCE, Hollandouille ne bouge pas d’un poil après le coup de feu, les gorilles non plus.
      Conclusion : Tout était prévu


    • Ar zen Ar zen 23 mars 19:53

      @Fergus

      Ne faîtes pas celui qui ne comprend pas. Lorsque vous « jugez » qu’Asselineau n’a pas de charisme, ce n’est que « votre » opinion, ce n’est pas un fait. Très nombreux sont ceux qui pensent le contraire. Avez vous écouté sa conférence de presse ? Je suis certain que non. Comment pouvez vous juger de son charisme, à travers quelle expérience ? Pourriez vous le préciser ?

      Lorsque vous écrivez « bonnet de nuit » je ne suis pas très certain qu’il s’agisse d’un compliment. Je suis donc attentif, comme vous l’écrivez, aux mots. Alors « bonnet de nuit » ? 

      Puisque vous parlez de charisme, voici une petite vidéo, pour votre information. Alors vous comprendrez que ce qui est vrai pour vous n’est pas vrai pour les autres. Il s’agit de savoir rester humble Fergus ! 


    • Ar zen Ar zen 23 mars 20:06

      @jmdest62

      Bien évidemment, vous avez tout lu et tout compris du programme de l’UPR. Je me demande bien quelles valeurs de « gauche » vous véhiculez ? 

      Nationaliser : GDF, EDF, le service des eaux, la SNCF, la Poste, France Télécom, TF1, cela ressemble à du Nigel Farage ? 

      Instaurer le référendum d’initiative populaire, supprimer la procédure du congrès, instaurer le vote blanc révocatoire, c’est du Nigel Farage ? 

      Il faudrait quand même que vous réfléchissiez de temps à autre avant d’écrire. Je pense que vous n’avez qu’un objet, il n’est pas honnête, c’est de dénigrer François Asselineau. Vous dîtes n’importe quoi !
       
      En revanche, jmdest62 je vous mets au défi de répondre à questions suivantes, très simples pourtant
      1°) Avec que JLM voudrait-il renégocier les traités ? Le savez vous ?
      2°) Selon quel processus ? Le savez vous ?
      3°) Utiliserait-il l’article 48 du TUE Le savez vous ? 
      4°) Pendant combien de temps faudra t-il renégocier ? Le savez vous ? 
      5°) Quelles dispositions des traités JLM veut-il modifier ? Le savez vous ? 
      6°) Combien de temps faudra t-il aux 27 peuples européens pour ratifier à l’unanimité les nouveaux traités, s’il y en a ? Le savez vous ? 

      Maintenant la balle est dans votre camp. Je ne suis même pas certain que vous ayez une seule des réponses. Si vous ne savez pas répondre c’est que vous êtes en train de vous faire berner, à votre insu évidemment. 

      Je guette avec impatience et curiosité votre réponse. Merci. 

    • Fergus Fergus 23 mars 20:22

      Bonsoir, Ar zen

      « Bonnet de nuit » veut dire « ennuyeux » et je confirme qu’Asselineau l’est à mes yeux. De même que je trouve personnellement qu’il n’a pas une once de charisme. Et vous ne me ferez pas changer d’avis en me montrant des aficionados de celui qui s’apparente plus à un gourou par ses discours incantatoires qu’à un chef de parti crédible.

      Point final sur le sujet ! Merci.


    • Ar zen Ar zen 23 mars 21:52

      @Fergus

      Je ne souhaite pas vous faire changer d’avis. Ce n’était pas le but de mon propos. Je vous montrais simplement que vous portiez un jugement, votre jugement, en des termes disgracieux, sur une personne. Vous pouvez bien avoir votre avis, évidemment, mais celui ci ne reflète pas l’avis général. 

      Une fois encore vous laissez aller votre hargne en écrivant « gourou ». Pourquoi Mélenchon ne serait-il pas un « gourou » ? Qu’est-ce qui distingue Asselineau et Mélenchon dans ce domaine ? 

      Fergus vous n’êtes pas sérieux et surtout pas objectif. Vous le prouvez une fois de plus. 

      Par ailleurs, les célèbres insoumis ont un petit problème avec des questions simples :

      1°) Avec qui JLM veut-il renégocier ? Le savez vous Fergus ?
      2°) Selon quel processus ? Le savez vous Fergus ?
      3°) JLM va t-il respecter la constitution ? Va t-il respecter l’article 5 ? Le savez vous ?
      4°) Pendant combien de temps JLM va t-il renégocier ? Le savez vous ?
      5°) Combien de temps faudra t-il pour faire ratifier les « nouveaux traités », si cela advient, à l’unanimité, par l’ensemble des peuples des 27 ? Le savez vous ? 

      Alors, Fergus, loin de vos analyses habituelles, vous seriez avisé, à un mois des élections, à répondre à ces simples questions. Mais, j’imagine, que vous n’y avez jamais réfléchi ? 

      J’attends vos réponses avisées ? Par avance, merci Fergus. 

    • Fergus Fergus 24 mars 09:17

      Bonjour, Ar zen

      « Vous pouvez bien avoir votre avis, évidemment, mais celui ci ne reflète pas l’avis général. »

      Sur ce plan-là, nous sommes tous dans le même sac, y compris vous car c’est toujours une opinion ou un ressenti personnel que nous émettons. Après, chaque lecteur est libre d’approuver ou de désapprouver ce qui a été dit ou écrit.

      Pour ce qui est de Mélenchon, ce n’est pas à moi qu’il faut poser les questions, mais aux militants de la France Insoumise. En ce qui me concerne, je vote Mélenchon moins par adhésion à sa personne qu’en raison de sa proximité idéologique avec mon idéal de justice pour les classes populaires. Sans illusions : ceux pour qui j’ai toujours voté n’ont jamais été au pouvoir !


    • Ar zen Ar zen 24 mars 09:48

      @Fergus

      Vous dîtes que vous allez voter Mélenchon. Vous bottez donc en touche en dirigeant l’interrogation vers la FI ? Vous votez les yeux fermés sans vous interroger ?

      Je voulais vous signifier que dire que François Asselineau n’a pas de charisme, de votre point de vue, n’est pas un argument recevable parce que ce n’est pas un argument. Idem pour bonnet de nuit. Ces deux exemples, non pertinents, ne permettent pas d’engager un débat. C’est de la plus totale subjectivité ! Cela ne fait pas avancer le débat d’idées. 

      Vous écrivez pas mal d’articles, j’imagine que vous voulez susciter le débat. J’apprécie qu’il y ait débat. Mais les « jugements » à l’emporte pièce ne peuvent pas entrer dans la catégorie des arguments. Notez le ! Il s’agit, ni plus ni moins, que du dénigrement. 

      Je pose des questions sur le programme de Mélenchon 2017 parce que j’ai voté Mélenchon en 2012. Depuis j’ai fait mon chemin. Est-ce que mes questions sont pertinentes ? Faut-il se les poser ? Les électrices et le électeurs ont-ils le droit de savoir ce qui les attend ? Si l’on parle de renégocier et que tout le programme ne repose que sur la réussite des négociations, alors il est inconcevable de ne pas se poser les questions que j’ai mises en avant. Votre réponse est un terrible désaveu pour vous Fergus dans ce domaine. 

    • Fergus Fergus 22 mars 10:16

      Bonjour, Petit poney 42

      « Se canto » n’est pas un hymne catalan, mais bel et bien occitan.


    • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 22 mars 08:51

      « Voter pour Brandon, c’est encore voter pour Duconnaud ! »


      Voilà en effet la substantifique moelle, le concentré de jus de cervelle, qui imprègne la mascarade électorale depuis un bon moment, et le jeu veut que l’on n’admette pas que d’autres que les pitres soulèvent le voile de la supercherie.

      Pourtant, les machineries des illusionnistes apparaissent de plus en plus sous les vieux tissus élimés qui les dissimulent.

      Merci pour ce billet, Fergus. Vous n’êtes pas un habitué de la dérision, mais cette tonalité n’est pas moins pertinente et passe mieux que de longues analyses.

      • Fergus Fergus 22 mars 10:06

        Bonjour , Jeussey de Sourcesûre

        « les machineries des illusionnistes apparaissent de plus en plus sous les vieux tissus élimés qui les dissimulent. »

        Oui, et c’est devenu urgent.

        « Vous n’êtes pas un habitué de la dérision  »

        En êtes-vous sûr ? Quelques exemples parmi d’autres :

        Exclusif : les confidences de Solal Sarkozy (janvier 2010)

        Théâtre : Sarkozy dans « l’Illusion comique » (janvier 2012)

        Hollande au ski (mars 2013)

        Hollande au cœur de la volière (décembre 2013)

        Une « police des moutons » en Lozère (1er avril 2015)

         



      • alinea alinea 22 mars 18:32

        @Fergus
        J’allais le dire, mais il n’était pas là !


      • troletbuse troletbuse 22 mars 08:55

        Vous avez réussi à coller Fillon dans votre article. C’est bien. Bizarre comme ce nom vous fait frétiller ! Mais je n’ai pas vu de Mélenchon, ni de Macron, l’idole du scootériste queutard qui avait comme slogan : Je ne me rappelle plus trop , ca devait être : « Le changement, c’est le fondement » J’ai vu aussi que Bruno Leroux était démissionné mais il gardait tous les avantages de sa fonction. On ne va quand même pas jeter à l’extérieur un ministre de l’intérieur. smiley


        • amiaplacidus amiaplacidus 22 mars 10:05

          @troletbuse

          Leroux n’est pas plus excusable que Fillon.
          Mais il tire les conséquences de son comportement : démission !
          En revanche, Fillon s’accroche comme un morpion aux poils du cul (désolé d’être trivial, mais c’est tout ce que Fillon m’inspire).


        • Fergus Fergus 22 mars 10:19

          Bonjour, troletbuse

          J’ai en effet réussi à placer Fillon dans ce texte, mais dans le cadre d’une référence aux affaires. Or, comme l’a souligné Mélenchon durant le débat, il n’y avait que deux candidats affublés d’une batterie de casseroles : Fillon et Le Pen !


        • Fergus Fergus 22 mars 10:20

          Bonjour, amiaplacidus

          Je l’aurais exprimé différemment, mais je suis totalement d’accord avec vous.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès