• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Avec Hillary le pire est à venir : la Russie peut trembler et le (...)

Avec Hillary le pire est à venir : la Russie peut trembler et le Moyen-Orient avec...

On peut penser ce qu’on veut de Trump, le personnage est clair, on sait à quoi s’attendre. Avec Hillary, c’est autre chose. J’ai suivi entièrement son débat avec Trump. Jusque-là, comme beaucoup, je n’avais entendu de Donald que ce qu’en rapportent les médias qui ne lui sont pas favorables. On a donc eu droit à tous ses dérapages racistes la plupart du temps et son impulsivité inquiétante venant d’un candidat à la maison blanche.

En vérité, sans que cela puisse le qualifier plus que ça à diriger la première puissance militaire, Trump est bien plus nuancé que cela et il ne dit pas que des bêtises face à une Hillary plus calme car plus expérimentée ayant été secrétaire d’état. On a donc pu la voir se maîtrisant parfaitement et même assez à l’aise car elle connaît ses dossiers, sait de quoi elle parle et elle est très bien informée sur les capacités, le passif et la méthode Trump.

Trump quant à lui est resté le même, les dérapages en moins mais beaucoup plus franc, plus spontané donc plus sincère avec toutes les erreurs que cela peut induire. Hillary lui a sorti tout ce qu’elle pouvait sortir sur lui pendant un premier débat, gardant certainement le reste pour la suite. Quant à lui, il semble à court de dossiers personnels sur Hillary sauf ce qui est de notoriété publique à savoir l’affaire très grave des mails passés depuis un compte privé alors qu’elle était secrétaire d’état. Compte pouvant être piraté et mettre en danger la sécurité nationale avec laquelle on ne plaisante pas. Cela revient à violer la loi. Finalement le FBI n’a pas réclamé de poursuite parlant de négligence car elle n’a pas eu l’intention de violer la loi, ce qui a permis à Trump d’accuser le système d’être pourri…

 

Tout cela montre que l’élection présidentielle aux USA, c’est le jugement dernier pour les candidats car tout ce qu’ils ont pu faire dans leur vie de leur naissance à ce jour sera étalé par le camp adverse et amplifié par la presse. De là que les candidats sont de plus en plus légers intellectuellement, les autres ne pouvant se présenter car chacun à forcément un cadavre dans le placard, cadavre qui dans l’américaine puritaine peut être une maîtresse ou une aventure ou même juste une faiblesse sentimentale qui aura laissé des traces.

Chez les républicains, les candidats sont de plus en plus médiocres, il faut croire qu’on y trouve plus de personnalités brillantes incapables de se présenter à cause de leur vie privée, d’une erreur de jeunesse ou d’une affaire douteuse. 

Chez les démocrates, ça va encore. Hillary n’est pas intellectuellement n’importe qui, elle a la tête sur les épaules, son seul problème sera son rapport à la toute puissance politique et surtout ses relations avec les faiseurs de président à savoir les lobbies notamment le fameux complexe militaro-industriel.

C’est là où le bât blesse et lors de ce premier débat, Hillary a clairement annoncé qu’elle comptait s’inscrire dans le registre de la guerre et pas n’importe quelle guerre : la guerre avec un ennemi désigné à savoir la Russie de Poutine. Quand on sait ce qui se passe actuellement entre la Russie et l’Otan dans les ex-républiques de l’URSS, quand on voit le prix sanglant que payent les arabes dans cette guerre en Syrie et ailleurs, tout ce que dit la prochaine présidente des USA à propos de la Russie doit être pris très au sérieux.

Déjà deux Amériques sont présentées au peuple et au monde dans ce fameux débat : 

Hillary s’inscrit dans la rhétorique habituelle de la grande nation américaine toujours en forme économiquement et politiquement capable de sortir la tête haute des crises qui peuvent la secouer alors que Trump parle de l’Amérique réelle pas celle que la communication vend au monde et au tiers-monde toujours impressionné par la verroterie 2.0 comme à l’époque où les indigènes donnaient de l’or pour un miroir.

Si le slogan de Trump est de restaurer la grandeur de l’Amérique, c’est qu’il sait comme des millions d’américains que l’Amérique est fatiguée au sens africain du terme. Trump lâche tout : endettement de plus de 20.000 milliards de dollars, délocalisations au Mexique en Chine qui ruinent l’emploi aux USA comme en Europe. Trump parle de la Chine comme premier ennemi qui pille les idées et revend des produits contrefaits. Trump dit que les USA ne peuvent pas être le gendarme du monde ni supporter seul 73% du coût de l’OTAN et que les pays que les USA protègent comme les saoudiens devraient les payer pour leur sécurité. Il dit que les 6000 milliards brûlés au Moyen-Orient depuis toutes ces guerres qui ont ravagé la région auraient pu permettre de redonner à l’Amérique sa grandeur.

Il dit que lorsqu’on va à Dubaï ou même en Chine et qu’on voit leurs aéroports, on a l’impression que les aéroport américains ressemblent à ceux du tiers-monde. Il a parfaitement raison, quand j’ai pris le métro à New York j’ai été choqué tellement c’est misérable. Trump parle de la précarité de l’emploi, il a raison, la classe moyenne est en perdition et pour s’en sortir il faut souvent faire deux boulots.

Trump a même dit que la FED ne joue plus son rôle au profit de l’économie réelle mais fait le jeu des politiciens qui poussent les USA vers l’abîme.

Tout cela, la millionnaire Hillary l’a encaissé tranquillement, un peu gênée certainement que le monde entier entende ça. Puis elle a répondu avec la langue de bois habituelle estimant que le projet de Trump de baisser les impôts sera catastrophique.

 

Peu importe, voyons surtout le moment où Hillary parle de la Russie.

Il fut question de sécurité nationale et de cyber attaques. Là Hillary qui ne ment jamais que par omission de peur de donner à l’adversaire de quoi la prendre en défaut, Hillary a chargé directement la Russie de Poutine en prenant la peine de préciser que la dernière attaque vient des services Russes alors que rien ne le prouve et Trump lui fit remarquer.

Voir à partir de la question du modérateur à 1H02min36S

Ce moment sera entièrement consacré par Hillary à présenter les Russes comme les nouveaux ennemis de l’Amérique. Au milieu de cette attaque dirigée contre la Russie à propos des cyber attaques pour voler des informations, elle lâcha ensuite furtivement Chine et Iran sans insister d’abord car jamais l’Iran n’a été accusé par les USA de mener ce genre d’attaques mais plutôt l'inverse, ensuite car elle ne pouvait pas dans ce dossier éviter de prononcer le nom de la Chine et pour cause :

Alors que rien ne permet d’affirmer que l’attaque de fin juillet vienne formellement des Russes, tout accuse depuis des années la Chine de mener plusieurs cyber attaques contre les USA. Obama en personne a dû s’en plaindre et les américains ont accusé nommément des officiers chinois…

 

« Washington accuse nommément ces militaires d'avoir dérobé des secrets industriels d'entreprises américaines. Pékin a convoqué l'ambassadeur américain et dénonce des charges « fabriquées ».

C'est la première fois que les Etats-Unis poursuivent des employés gouvernementaux étrangers pour cyber-espionnage. Le département américain de la Justice a annoncé ce lundi qu'un grand jury avait inculpé cinq officiers de l'armée chinoise, accusés d'avoir piraté les systèmes informatiques de six entreprises américaines des secteurs du nucléaire, des métaux et de l'énergie solaire. Parmi ces sociétés hackées figurent notamment United States Steel Corp, producteur d'acier, Alcoa, leader dans l'aluminium, ou encore Allegheny Technologies, spécialisé dans les métaux. Ces officiers chinois « membres de l'Unité 61398 du Troisième département de l'Armée de libération du peuple », risquent donc la prison, jusqu'à 15 ans par exemple rien que pour « espionnage économique », comme l'indique le document délivré par le ministère de la justice.

 

----------------------------

 

Ainsi en 2015, autant dire hier « Le président américain Barack Obama a estimé que les attaques informatiques menées par la Chine n'étaient " pas acceptables " et qu'il le dirait au président chinois Xi Jinping » 

Au lieu de charger d’abord la Chine, Hillary s’attaque surtout à la Russie en oubliant toutes les affaires chinoises d’espionnages économiques et même militaires. 

 

Pourtant contrairement aux attaques chinoises qui ont permis aux USA d’accuser nommément des officiers chinois, rien ne permet dans l’attaque fin juillet d’impliquer les russes. 

« L’équipe Clinton avait contre-attaqué en laissant entendre que la Russie pourrait être à l'origine de ces fuites de courriels volés par des pirates soupçonnés d'être liés aux autorités russes, sans toutefois présenter de preuves tangibles.

"Il n'y a aucune preuve à l'appui" de ces accusations, a par ailleurs assuré de son côté le fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, dans une interview diffusée par la chaîne américaine NBC, dénonçant une "manœuvre de diversion de l'équipe Clinton".

---------------------------

 

En vérité, Hillary préfère s’attaquer à la Russie, comme chacun sait, car la Russie est l’ennemi actuel or c’est inquiétant de voir l’épouse de Bill le pacifique, démocrate de surcroît commencer par attaquer à tort les Russes. On imagine aisément la suite quand elle sera aux commandes militaires. Il faudra faire plier les Russes à tout prix. 

Le Moyen-Orient risque de devenir définitivement l’Afghanistan de là belle époque des guerres indirectes comme c'est déjà bien parti.

 

En cela Hillary s’annonce un danger pour la paix avant même d’avoir pris les rênes du pouvoir.

Quant à la Chine, si les USA l’épargnent pour l’instant c’est parce qu’elle se tient militairement tranquille et ne représente pas de danger immédiat.

 

Ecoutons ce que disait Colin Powell, il y a 3 ans dans son livre où il accusait la CIA de l’avoir trompé pour permettre la guerre en Irak à propos des fameuses armes de destructions massives même s’il répondait ceci à la question du journaliste :

« Il y a quelques années, vous avez dit qu'une commission du Congrès devrait enquêter sur tout cela.

-Passons à un autre sujet, voulez-vous ? »

---------------

 

Passons et revenons à la Chine, écoutons Powell :

« Notre situation internationale est celle-ci : depuis la fin de l'URSS, il n'y a plus de puissance équivalente à la nôtre qui veuille nous attaquer. Les deux seules nations ayant la population et le potentiel économique de rivaliser avec les Etats-Unis sont la Chine et l'Inde. Mais aucun des deux Etats n'a la moindre intention d'être notre ennemie.

Même pas la Chine ?

Bien sûr que non, les Chinois possèdent 2 000 milliards de notre dette ! Comment voudraient-ils faire exploser tout cela ? Ils vont moderniser leur armée, tout faire pour protéger les îles qu'ils considèrent être les leurs, mais ils n'ont aucun intérêt à devenir notre ennemi. "

 

------------------------------

 

La Chine attendra, certainement le temps que le bouclier anti-missiles américain déployé au nez de Poutine soit prêt. En attendant il faut s'occuper de la Russie...


Moyenne des avis sur cet article :  4.12/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

60 réactions à cet article    


  • roman_garev 28 septembre 2016 12:17

    La Russie peut trembler, dites-vous ?

    Avez-vous un exemple d’une Russie qui aurait tremblé ?
    Je risque de vous décevoir, mais la Russie n’a jamais tremblé et ne tremblera jamais.
    Veuillez chercher des tremblants ailleurs, peut-être plus près de vous que vous ne pensez.

    • leypanou 28 septembre 2016 16:21

      @roman_garev
      L’auteur a été « sélectionné » pour suivre une petite « formation » chez l’empire, donc il a une certaine manière de voir les choses sinon il n’aurait pas été sélectionné.
      Le Soft Power n’a jamais été un vain mot.


    • roman_garev 28 septembre 2016 16:39

      @tab

      Pas du tout, une constatation.
      Je comprends bien que vous ne pouvez pas affirmer de même pour votre pays. Pas à cause d’absence de nationalisme, mais simplement car cela n’est pas confirmé par l’Histoire. Mes condoléances.

    • Onecinikiou 28 septembre 2016 17:27

      @tab


      Hollande est à 13% d’opinions positives parmi ses concitoyens, Poutine à 82%. 


      Il n’y a pas de débat je vous assure, quant à savoir quelle nation « brille » aujourd’hui et déjà aux yeux de ses ressortissants.

    • Laurent 47 28 septembre 2016 19:47

      @tab
      Non ! Simplement le sens de l’honneur, du sacrifice, et l’amour de son pays, c’est-à-dire quelque chose qui n’a jamais existé aux Etats-Unis depuis sa création !
      A cela s’ajoute une nette supériorité sur le plan de l’armement de pointe, dans tous les domaines, ce que savent parfaitement les responsables militaires américains, alors que Hillary Clinton n’a que l’idée infantile d’une gamine qui jouerait à la guerre avec une play station !
      Elle ne se rend même pas compte que son pays serait rayé de la carte du monde dans les 10 minutes s’il lui venait l’idée de se lancer dans cette aventure !
      Un sous-marin de la classe Boreï peut lancer 16 missiles hypersoniques et chacun des ces missiles est équipé de 8 têtes nucléaires, soit 128 cibles. Logiquement ces sous-marins devraient se trouver aux abords des eaux territoriales américaines ( logiquement, c’est là que je les positionnerais, au cas où...).
      Et ils seraient seulement à 10 minutes de vol de leurs objectifs !
      Je préfère que ce soit Donald Trump qui gagne, car il l’a dit clairement : il préfère de loin le business à la guerre, car ça rapporte plus et ça coûte beaucoup moins !
      Si elle veut faire la guerre sans risque, il lui reste le Vatican ou la Principauté de Monaco !


    • Laurent 47 28 septembre 2016 20:12

      @tab
      Eh le troll ! T’as pas bientôt fini de nous débiter tes conneries ?
      Pourquoi est-ce que tu ne vas pas sur d’autres sites, par exemple : le Monde, Libération ?
      Lâche-nous la grappe !


    • roman_garev 28 septembre 2016 20:15

      @tab

      Vous êtes un champion en substitution des notions. (Car je ne vous crois pas être un dernier idiot ne sachant pas lire ou discerner des notions l’une de l’autre.)


      Vous parlez de la notion « briller » que je n’ai pas évoquée. Brillez tant que vous voulez (en russe il y a une belle expression pour vos pareils : « faire briller sa morve sous le soleil »), cela n’annulera pas votre honte de 1940-44.

      Tandis que la Russie ne tremblait jamais et devant personne. En tout cas le siècle dernier.

      Donc l’expression de l’auteur « la Russie peut trembler » est haineuse et pour le moins dénuée de sens. C’est à lui de trembler, voire mouiller sa culotte s’il le veut, la Russie ne tremblera guère. Si on est lâche de nature, cela ne signifie pas que tout le monde le soit.

    • roman_garev 28 septembre 2016 20:18

      @Laurent 47

      « @tab

      Non ! Simplement le sens de l’honneur, du sacrifice, et l’amour de son pays, c’est-à-dire quelque chose qui n’a jamais existé aux Etats-Unis depuis sa création... »

      ...et quelque chose dont des abarnous pitoyables ne soupçonnent même l’existence.

    • roman_garev 28 septembre 2016 20:20

      @tab


      « La France a elle seule peut aussi rayer de la carte la Russie... »

      Ah bon ? Que vous êtes rêveur, mon cher... Cela frise le débilisme dernier degré.


    • roman_garev 28 septembre 2016 20:23

      @tab


      « Tiens vous aussi, vous êtes payé par le Kremlin ? »

      Mais oui, évidemment, tout le monde ici est payé par le Kremlin.Alors que faites-vous là, avec vos bobards des Immondes payés par la CIA ?


    • roman_garev 28 septembre 2016 21:03

      @tab

      « Deux sous marins chargés chacun de quatre ogives d’une puissance équivalente à 16 000 fois Hiroshima parcourent le globe. »


      L’arithmétique n’y est pour rien. Une ogive à 16 000 fois Hiroshima ne fera pas 16 000 Hiroshimas détruites. Ce ne sont que les débiles qui le croiraient.

      Comme vous êtes venu aux chiffres, je vous propose de diviser la superficie de la Russie à la superficie sommaire des zones d’action de ces huit ogives fameuses. C’est pour vous rendre compte de leur nullité par rapport à la Russie. Une piqûre de moustique, pas plus.

      Et n’oubliez pas le système de défense contre-missiles (l’essence des forces armées russes qui sont pour 95 % défensives) que personne autre au monde ne dispose (je ne parle déjà pas de la France pour ne pas rire). Donc aucune de vos ogives ne marquera le but.

    • roman_garev 28 septembre 2016 21:11

      @tab

      « 
      les vas t’en guerre nationalistes du Kremlin » ne font que sauver les peuples. Celui de la Crimée, celui de la Syrie. Les sauver des nazis et des impérialistes fous.


      Qui avez-vous sauvé jamais ? Vous ne savez même pas ce que c’est.

    • kitty-cat kitty-cat 29 septembre 2016 09:50

      @tab
      Pourquoi tu défends le neuneu hollande ? tu es son fils caché ? il a 13% d’opinions positives. Difficile de faire pire !

      D’ailleurs, tu es payé par qui, toi ? 

    • roman_garev 29 septembre 2016 12:08

      @jesuispascontent

      Pourtant sans ce « passage de Staline » la France serait jusqu’à présent restée une province arriérée du 3me Reich.

    • izarn izarn 29 septembre 2016 12:14

      @roman_garev
      Historiquement la force nucléaire française n’était pas a priori dirigée vers des territoires, mais sur les armées ennemies.
      Elle était bien trop faible, pour détruire un pays. C’était la logique de la menace militaire tout azimuth.
      C’est à partir de Pompidou/Giscard qu’on trouve le concept du « faible au fort » qui faisait rigoler Mao.
      Cette stratégie implique que la force nucléaire ne sert à rien d’autre que d’attaquer un seul pays : L’URSS. Et ne sert aucunement à proteger les interets de la France « tout azimuth »
      Grosso modo : Ca sert à rien !
      Le plus curieux c’est que l’armée a encore des missiles nucléaires tactiques sur ses avions embarqués ou au sol. Mirage 2000 et Rafale....
      Il est clair que si on abandonne « le faible au fort » pour utiliser le « fort au faible »...L’armée française ferait bien plus peur....
      En clair il est illusoire pour la France de menacer une grande puissance, mais pour les autres moyennes et petites puissances, la possibilité est bien la.
      Mais les USA ont décidé que c’était à eux de faire la police mondiale sur le reste des « faibles », et plus à la France.
      Ceci dit vu Hollande, on se demande si...
      Mais je pense que nous n’aurions pas des types comme Hollande comme président....
      Nous avons des présidents totalement irresponsables, qui ne pensent jamais force nucléaire.
      Raymond Aron avait entendu Giscard dire en 1974 : Je ne comprends pas à quoi sert cette arme...
      Tout est dit !


    • izarn izarn 29 septembre 2016 12:28

      @izarn
      On pourrait croire que je suis contre la force nucléaire :
      Pas du tout.
      Je ne comprends pas à quoi sert un missile M50, qui parait-il peut aller jusqu’en Chine !
      Mao doit encore plus rigoler dans sa tombe !

      Les forces tactiques renforcées me semblent plus appropriées...
      Mitterrand avait interdit les essais nucléaires dés 1991, il me semble. Or les militaires étaient en train de miniaturiser les bombes H (Par déduction, car on a aucun élèment sur le sujet. Ceci pour moderniser les ogives du M50, et la il y a des élèments publiés)
      Chirac a fait continuer les essais en 1995. On a dit que c’était pour récolter des données pour le laser mégajoule...La aussi, y a de quoi etre étonné...

      De fait la France possede cette capacité de dissémination d’arme nucléaire dans ses armées, ce qui est bien sur, bien plus dangereux que le M50....


    • izarn izarn 29 septembre 2016 12:37

      @izarn
      N’oublions pas qu’un pays veut interdire toute possibilité d’utilisation d’arme nucléaire sauf la sienne : Les USA.
      Meme si vous vous défendiez avec cette arme, vous seriez traité comme un pays épouvantable à mettre au ban de l’humanité, comme le régime nazi.
      Comme le pays qui en a lancé une sur Hiroshima, peut-etre ?


    • roman_garev 29 septembre 2016 13:39

      @jesuispascontent

      « Les jeunes hommes russes sacrifiés » auraient été sacrifiés pour rien sans le complexe militaro-industriel bâti rien qu’en quelques mois sous les ordres et avec la discipline de « l’ordure sanguinaire de Staline » (à noter que je suis tout à fait d’ac avec cette définition d’une des facettes de cet homme).

      L’histoire ne connaît pas de conditionnel. On ne saura jamais si l’Allemagne aurait été vaincue avec un autre personnage, moins sanglant, en tête d’une URSS non-industrialisée quoique, en revanche, avec l’agriculture non ravagée par cette industrialisation de Staline...

      Quant à la France... Si le 3me Reich était resté impact (croyez-vous que les Anglo-saxons à eux seuls pourraient l’emporter sur l’Allemagne de Hitler non-suicidé à cause de l’armée Soviétique aux portes de sa cave, même avec l’arme nucléaire que Hitler posséderait sans doute aussi ?), quelle force aurait pu arracher la France de ses mains ? Les maquis ? De Gaulle ? 

      Rien qu’à regarder l’Allemagne toujours occupée par les Yankees, avec leurs bombes nucléaires que les autochtones allemands n’ont pas le droit même évoquer ? Croyez-vous qu’une Merkel dirige un pays souverain ?

    • roman_garev 29 septembre 2016 13:52

      @jesuispascontent

      Et si on compte le nombre total de victimes innocentes au Moyen-Orient dûes aux interventions de Bush/Mme Clinton, de Blair, de Sarkozy et d’Obama prix Nobel de paix, je ne vous pas de raison de ne pas traiter ces messieurs-dames, eux aussi, d’ordures sanguinaires. La seule différence qu’ils on ont massacré les autres, et pas leurs concitoyens. C’est pour cela qu’ils ne sont pas traités d’ordures sanguinaires dans le soi-disant « monde civilisé » dont vous semblez faire part ? Mais n’ayez pas d’illusions, ils le sont dans les yeux de tout le reste du monde.

    • François Vesin François Vesin 29 septembre 2016 15:05

      @jesuispascontent
      - ils étaient 25 millions, les jeunes et les moins jeunes russes

      qui sont morts pour libérer l’Europe.

      - la France ne serait pas allemande 70 ans après, mais elle a bien
      failli se retrouver sous protectorat US , les dollars français étaient déjà
      imprimés et les hommes de pailles prêts à servir
       (il ne manque jamais d’hommes de paille quand la France va mal et 
      qu’il faut la faire stagner dans sa médiocrité au plus grand bénéfice de 
      ses bienveillants amis ... comment sinon considérer Sarkozy , 
      Hollande et leurs obligés ?)



    • Ruut Ruut 30 septembre 2016 09:01

      @tab
      C’est pour cette raison il ne faut plus de Malades au pouvoir en France comme Hollandouille et SarkoLybie qui attaquent des nations qui ne nous ont pas attaquées.


    • Laurent 47 2 octobre 2016 12:44

      @tab
      C’est vrai ! La France a brillé...par son absence dans les combats, durant la guerre de 39-45, par la collaboration avec l’Allemagne nazie, et par le marché noir qui en a enrichi plus d’un ! ( et je passe sur le sort réservé aux juifs allemands qui s’étaient réfugiés chez nous ).
      Heureusement qu’il y a eu la Résistance et les forces françaises libres pour sauver l’honneur !
      Pendant ce temps-là, 27.000.000 de russes se faisaient tuer dans des combats acharnés, et ont réussi à anéantir tout le potentiel militaire nazi ! ( 160.000 morts chez les « sauveurs » américains ).
      C’est grâce aux immenses sacrifices du peuple russe que nous ne parlons pas allemand, mais ça vous a peut-être échappé !
      Les américains n’ont pas débarqué en Normandie pour nos beaux yeux ! ( ils considéraient la France comme un pays ennemi, ce qui explique qu’ils aient massacré 75.000 civils lors de leurs bombardements en Normandie ).
      Ils ont débarqué pour foncer le plus vite possible vers l’Allemagne, afin d’occuper ce qui restait à occuper, après la prise de Berlin par l’Armée Rouge !
      On peut ne pas aimer la Russie, pour obéir au « Maître du monde », mais on ne peut falsifier l’Histoire pour faire plaisir aux Etats-Unis, car il y a trop de témoins pour empêcher les manipulations !


    • ralph 2 octobre 2016 13:57

      @roman_garev
      Napoleon avait dejà essaye’...


    • ralph 2 octobre 2016 14:02

      @tab
      Napoleon avait dejà essaye’...de rayer de la carte la Russie...


    • van lys 2 octobre 2016 14:43

      @ tab

      Il est urgent de quitter ton réverbère, il fait jour.


    • Alpo47 Alpo47 28 septembre 2016 13:44

      Trump président, c’est effectivement une grande incertitude. Comme nous le savons tous,les déclarations de campagne électorale ne servent qu’à amuser les naifs. Personne ne sait vraiment -lui probablement pas davantage- ce qu’il ferait. Je suppose que comme R.Reagan et d’autres, il lui suffirait de savoir s’entourer que que ces derniers fassent son boulot.

      Par contre, il me semble que vous passez complètement sur un élément essentiel concernant, Hillary Clinton : cette femme est « folle ». C’est une sociopathe, capable de crises hystériques, incapable de se contenir. Un groupe de psychiatres a même diagnostiqué un « autisme profond » qui expliquerait ses attitudes, sourires, forcés et excessifs. Son passé à la maison blanche ou au département d’Etat vont bien dans ce sens. Elle a contribué à détruire des pays, massacrer des populations ...le sourire aux lèvres.
      Confier les clés de la guerre ou de la paix à une telle personne, c’est prendre un immense risque, y compris pour l’avenir de l’humanité.


      • Laurent 47 2 octobre 2016 12:54

        @Alpo47
        Avec Donald Trump, on est certain d’une chose : jamais il ne déclenchera de guerre contre la Russie, tant que celle-ci ne menacera pas directement son pays !
        C’est un milliardaire, et on ne le devient en ayant un pois chiche à la place du cerveau !
        Il préfère de loin faire des affaires avec la C.E.I., plutôt que de lancer des missiles !
        Les Etats-Unis ont tout à gagner en commerçant avec la Russie, qui peut fournir les matières premières nécessaires à son industrie, ce qui permettrait d’avoir un climat apaisé.
        Alors que la guerre...on sait quand elle commence, mais après...


      • Aristoto Aristoto 28 septembre 2016 15:18

        Il n y aura jamais de conflit gloablisé a moins que poutine se range définitivement du coté de la classe ouvirere. Tout les guerre mondiale ont ete avec leur lot de massacre propice a de grande révolution. LA Grande Bourgeoisie deterste les révolution plus qu’elle n’aime faire la guerre.

        La balance est encore incertaine.


        • roman_garev 28 septembre 2016 16:55

          @Aristoto
          « a moins que poutine se range définitivement du coté de la classe ouvirere. »


          Ah bon ? Car, selon vous, il est déjà en train de s’y ranger, quoique pas encore définitivement ?
          En Russie on n’emploie même plus ce terme, « classe ouvrière » (oublié définitivement), donc comment pourrait-il se ranger de ce côté ?

        • M’hamed EL Yagoubi (---.---.181.94) 28 septembre 2016 18:28

          Cet article commentaire est si médiocre à tel point que son auteur est complètement contaminé par des préalables du marché des articules d’occasions. N’importe qui sur cette planète sait pertinemment que la logique hillaryenne est non seulement dangereuse pour le monde mais aussi dangereuse pour les Américains eux-mêmes. Tenaillée par une vision du monde archaïque, basée sur des critères de puissance et des expériences politiques hasardeuses surtout dans la politique étrangère, elle ne pourrait que se plier elle-même à son moi-isme pathologique. 

          Lire Seymour Hersch et Naom Chomsky. Ce dernier définit la politique étrangère des usa dans une seule phrase : La politique étrangère des usa égale la guerre. La question pertinente qui fait mal aux personnes qui ont peur de ce pays est la suivant : C’est quand les usa ont gagné une guerre ?
          Dire que la Russie va tremble est une preuve que l’auteur de l’article ne connait rien dur de ce pays ou bien il a du mal à le reconnaître : L’impuissance cognitive conjuguée à la contamination des critères du préalable est une caractéristique de la culture journalistique institutionnelle et symptomatique de l’auto-censure au-delà des limites. 
          Il serait très utile pour cet auteur de lire le livre d’Edward Saïd (Palestiniano-américain) Culture et impérialisme (2000), éd., Fayard pour comprendre comment fonctionne le processus de décision aux usa.

          • roman_garev 28 septembre 2016 20:48

            @M’hamed EL Yagoubi

            Exact. Je m’étonne toujours de ces cretins présomptieux qui, ne sachant absolument rien en la matière, se permettent d’exposer pour tout le monde leurs idioties pitoyables.

          • EL Yagoubi M’hamed (---.---.181.94) 29 septembre 2016 01:35

            @roman_garev


            Il n’y a aucun doute que les groupes islamistes fanatiques en Syrie appuyés par les « démocraties occidentales » ont déjà perdu. Incroyable de l’imaginer et pourtant c’est la réalité. Plus de 80 pays sont impliqués dans la destruction de la Syrie et pourtant ce peuple grâce à son armée et l’implication intelligente de la Russie a pu faire face à cette gigantesque agression. La Syrie n’est pas un pays ou un peule facile à mâcher. Il y a une profondeur, une fierté et un ancrage dans son histoire qu’on ne pourrait pas le démettre facilement. Cinq ans d’agression par des puissances régionales (Arabie Wahhabite, Turquie, Qatar, Jordanie, Israel, usa, G.B. France et autres) sans pouvoir marque un centimètre de présence. 
            Maintenanant, les groupes islamistes soutenu par les usa et même par la France sont en train de préparer une attaque chimique à Alep pour l’attribuer à l’armée Syrienne. Il y a deux jours, ils sont subit une défaite terrible dans la partie de cette grande ville qu’ils occupent. Là, nous allons voir comment ces puissances et la presse de la prostitution vont réagir. 
            Une autre variable importante qui ne figurent pas dans la plupart des articles sur la Syrie et le Moyen-Orient. Les peuples de la région ne supportent plus la présence des usa. Tandis que la Russie, elle très bien perçue et soutenue dans son engagement pour venir à bout aux criminels. Parler des opposants en Syrie est une provocation de l’esprit. Ce sont des mercenaires bien payés qui transitent par la Turquie. Voilà ce que les journalistes de merde surtout en France refusent de le dire. Des larbins et des médiocres.

          • vlane vlane 29 septembre 2016 01:37

            messieurs vous êtes bien tendus

            accompagnez vos savantes lectures
            d’un laxatif sinon ça ne s’arrangera pas

            ensuite passez à l’action autrement qu’en faisant des commentaires bien secs
            mais ailleurs s’il vous plaît
            vous laissez ici suffisamment de densité
            pour excuser votre absence


          • roman_garev 29 septembre 2016 11:28

            @vlane


            Allez vous-même trembler ailleurs avec vos âneries sur la Russie. Sans laxatif ou avec, c’est votre choix.




          • Milla (---.---.1.10) 29 septembre 2016 06:28

            la Fondation Clinton pourrait avoir reçu des dessous de table dans une affaire de transaction d’uranium entre la Russie et les États-Unis


            • izarn izarn 29 septembre 2016 11:22

              @Milla
              Vous voulez dire au lieu de Russie, d’oligarques mafieux russes opposés à Poutine ?


            • Milla (---.---.1.10) 29 septembre 2016 07:00

              Les querelles avec Trumps hilary Poutine est une mascarade pour les élections

              Mdr

              L’actuNews de stars

              Les filles de Donald Trump et d’Hillary Clin­ton : des amies qui s’adorent

              IVANKA ET CHEL­SEA PARTAGENT DES LIENS TRÈS FORTS

              Donald Trump et Bill Clinton, leur amitié en quelques clichés http://www.lefigaro.fr/mon-figaro/2016/09/12/10001-20160912ARTFIG00357-donald-trump-et-bill-clinton-leur-amitie-en-quelques-cliches.php


              • Milla (---.---.1.10) 29 septembre 2016 07:06

                Le couple Clin­ton a assis­té au mariage de Donald Trump avec le mannequin slovène Mela­nia Knauss, Trump le milliar­daire débour­sait géné­reu­se­ment 92 000 euros pour la Fonda­­tion Clin­­ton…

                Et si les discours sont musclés, dans l’ombre, la réalité reste beau­coup plus cordia­le… En témoignent les héri­tières des deux dynas­ties qui se font front. En effet, Ivanka Trump (34 ans) et Chel­sea Clin­ton (36 ans) qui ont long­temps gravité autour des même sphères n’ont rien renié de leur amitié. Et pour cause, les jeunes femmes partagent beau­coup de points communs qui les rapprochent.

                Nées avec une cuillère en argent dans la bouche, côté études, elles se sont toutes les deux illus­trées – Ivanka à Whar­ton, Chel­sea à Stan­ford et Oxford. Ces New-yorkaises ont toutes les deux dû faire face aux problèmes de couple de leurs parents, face aux camé­ras. Elles sont aussi de grandes philan­thropes. Enfin, elles ont toutes les deux épousé des riches hommes d’affaires juifs (Jared Kush­ner et Marc Mezvinsky), avec qui elles ont récem­ment fondé leurs familles : Ivanka a trois enfants (Joseph, Arabella et Theo­dore), Chel­sea en a deux (Char­lotte et Aidan).

                C’est pour toutes ces raisons que la fille de Donald Trump – pour­tant enga­gée aux côtés de son père à chaque nouveau discours – a rappelé dans les colonnes de People : « l’amitié est toujours plus impor­tante que la poli­tique ». Et d’ajou­ter au sujet de Chel­sea : « Nous restons amies, même s’il y a une pres­sion colos­sale qui pèse sur chacune de nos vies en ce moment ».


                • François Vesin François Vesin 29 septembre 2016 15:29

                  @Milla
                  Moi aussi depuis que je suis gamin

                  je m’honore de l’amitié d’une personne
                  dont la mère est bonne à interner.

                  Sa famille la protège et s’en protège
                  mais si demain elle décide de remplacer Hollande
                  elle se retrouvera en camisole de force

                  mais nous, nous resterons amis 

                • Milla (---.---.1.10) 29 septembre 2016 07:13

                  L’actuNews de stars Quand Ivanka Trump finance la campagne d’Hillary . La preuve : Ivanka Trump, la fille de Donald Trump, vient de faire un don à la rivale de son père, Hillary Trump. En ache­tant une paire de boucles d’oreilles, elle a soutenu la campagne de la candi­date démo­crate.

                  Le frère de Barack Obama qui appelle publique­ment à voter pour Donald Trump, candi­dat du parti opposé, avait déjà surpris les obser­va­teurs de la vie poli­tique améri­caine. Mais qu’Ivanka Trump, fille du candi­dat répu­bli­cain, apporte son aide finan­cière à son adver­saire Hillary Clin­ton  ? C’est du jamais vu, complè­te­ment inat­tendu – même si elle est très amie avec Chel­sea Clin­ton.

                  Ivanka Trump a commandé des boucles d’oreilles sur Inter­net. Et avant même de rece­voir les bijoux, elle a été mention­née sur Insta­gram, par le compte de la marque : les créa­teurs ont choisi de trans­for­mer son achat en don. « Chère Ivanka, merci beau­coup pour votre commande passée par Inter­net, peut-on ainsi lire. Nous sommes heureux de vous annon­cer que l’argent récolté grâce à cette vente a été trans­formé en géné­reuse dona­tion à l’Ameri­can Immi­gra­tion Coun­cil, à l’Every­town for Gun Safety Orga­ni­za­tion [une orga­ni­sa­tion contre la libre circu­la­tion des armes à feu aux États-Unis, ndlr] et à la campagne d’Hillary Clin­ton. Nous espé­rons que vous adore­rez vous nouvelles boucles d’oreilles  ! »


                  • ENZOLIGARK 29 septembre 2016 07:36

                    Bonghjornu per tutti *** ... , ... chez le GRIZZLY , c ’ est pas le monsieur le plus dangereux mais sa compagne ... ; ... et si celle - ci a des petits , c ’ est PIRE  !!! . ... Cours vite  ! ... euhhh non , passe ton chemin ... . ... Forza РОССИЯ * ... . ... АФФ ИСС ...  


                    • Marignan Marignan 29 septembre 2016 08:39

                      « ça va encore. Hillary n’est pas intellectuellement n’importe qui, elle a la tête sur les épaules. »

                      L’auteur semble convaincu. Je dirai par exemple que les Syriens qui eux, n’ont plus la tête sur les épaules parce que les petits amis en noir de Mme Clinton la leur ont coupé, se féliciteront du niveau intellectuel prêté à la candidate. L’intelligence, il me paraît, se vérifie dans les actes qu’elle produit. Ce qui conduit peut-être à évoquer différentes manifestations de l’intelligence. en ce cas, oui, Mme Clinton est très intelligente dans son domaine, celui du meurtre de masse et de la destruction de tout ce qui entraverait sa folle soif de pouvoir, mais est-ce là l’intelligence attendue d’un personnage destiné à concentrer autant de pouvoirs ? Le reste du monde aurait préféré qu’elle fût bête comme ses pieds, mais dénuée des pensées meurtrières qui fondent sa personnalité.


                      • roman_garev 29 septembre 2016 11:58

                        @Marignan

                        Tout ce que les USA des bush, des obama et des Mmes clinton ont obtenu, c’est que la haine du « reste du monde » envers l’Occident déborde et devient foudroyante. Telle une force matérielle apte à le détruire d’elle-même. 

                        Quant à l’« intelligence attendue », depuis longtemps on n’attend plus rien de pareil de la part de Washington. Attendre un simple instinct de conservation, ça semble être déjà de trop...

                      • izarn izarn 29 septembre 2016 11:12

                        On se demande ce qu’est la competence de Hillary Clinton lorsqu’elle était aux affaires....
                        On se rappelle donc « Le printemps arabe »....
                        La Tunisie a énormement de mal à s’en remettre. Tourisme nul, attentats, camps de terroristes attaquant l’Algérie et la Libye...Bravo !
                        La Libye de Kadhafi : Un des pays d’Afrique du Nord les plus riches, les mieux équipés : Ecoles, hopitaux...Résultat un nid de terrorisme analphabètes et criminels....Bravo !
                        L’Egypte de Morsi « démocratiquement élu » : Un tel désordre approchant la guerre civile. L’armée intervient et le général Sissi met Morsi en prison pour sauver la situation....Bravo !
                        La Syrie. Au début les contestataires ne voulaient pas d’intervention exterieure et voulaient rester pacifiques. Des terroristes commencent le meme topo qu’en Libye et tirent sur la police et l’armée, bien entendu ça dégènere. Ensuite des dizaines de milliers de mercennaires affluent pour combattre l’armée régulière. l’EI envahi la Syrie....Bravo !
                        Franchement Hillary Clinton n’est qu’un criminelle et on se fout de ses dossiers...
                        Article bien résumé, mais bigleux...
                        Ce n’est pas en décortiquant le blabla de la Clinton qu’on découvre ses inepties criminelles....On peut l’observer depuis des années.
                         "Hillary plus calme car plus expérimentée ayant été secrétaire d’état. On a donc pu la voir se maîtrisant parfaitement et même assez à l’aise car elle connaît ses dossiers "

                        Ha ouais ?
                         smiley


                        • roman_garev 29 septembre 2016 15:06
                                                * * * * * URGENT ! * * * * *
                          La réponse du porte-parole du ministère russe de Défense Igor Konachenkov (source russe) aux propos de John Kirby, représentant du Département d’État, qui vient de déclarer qu’au cas où la guerre civile en Syrie dure, les terroristes se mettront à porter les coups aux villes russes. « La Russie va rapatrier ses militaires en sacs, et ses avions seront abattus ».
                          Ses paroles, a souligné Konachenkov, c’est l’aveu on ne peut plus sincère de la part des USA, que toute la soi-disant « opposition menant la guerre civile en Syrie » n’est rien autre que l’« internationale » terroriste sous le contrôle des USA. Masques levés, messieurs ?
                          Konachenkov a ajouté que les militaires russes savent parfaitement, combien de « spécialistes » qui planifient et organisent des opérations des terroristes se trouvent actuellement en Syrie et où ils se trouvent. Pourtant, au cas où quelqu’un tentera de réaliser ces menaces envers la Russie, il est peu probable que les terroristes « trouveront des sacs et le temps pour décamper ». 
                          La Russie est prête à continuer le dialogue avec le côté étasunien. Pourtant la moindre allusion à une menace à nos militaires ou autres citoyens doit être exclue de ce dialogue. Il n’y aura pas de marchandage dans les questions de sécurité de nos citoyens où qu’ils ne se trouvent.
                          Pour terminer, le général russe a appelé l’amiral Kirby à « ne pas oublier son honneur d’officier ».

                          • roman_garev 29 septembre 2016 18:30

                            @tab
                            « Maintenant ce sont les américains. Vous êtes quand même d’un comique. »

                            Rien de comique, vu que les néocons, auteurs du N.O.M., sont pour la plupart des anciens trotskistes (savez-vous ce que c’est le trotskisme ?).

                            Et oui, les USA et l’UE, curieusement, deviennent de plus en plus pareils à l’URSS dans son stade final. Ceux qui ont la cervelle s’en rendent compte depuis quelques ans. La nomenklatura de Bruxelles, jamais entendu parler ? Et l’obkom de Washington ? Allez vous instruire...

                            Comique, c’est vous qui ne pige rien dans ce qui l’entoure, mais continue de coasser à l’air de savant...


                          • roman_garev 29 septembre 2016 18:39

                            @tab

                            Donc, ce n’est que le terme « internationale » qui vous a touché dans ce com ?

                            Rien de plus ? N’avez remarqué rien de grave qui s’approche ? Pauvre aveugle...


                          • roman_garev 29 septembre 2016 19:19

                            @tab
                            Une cour internationale attendra Bush, Blair et Sarko...


                          • roman_garev 29 septembre 2016 19:32

                            @tab

                            « Les bombes aux chlores, les missiles performatifs pour détruire même les abris où se terrent des enfants en pleurs... »

                            ...ces enfants barbus de 30 ans avec les kalachnikov en mains. Le chlore, c’est de la poésie de votre part ? Car personne, même l’Observatoire fameuse d’un café de Londres, d’où vous puisez votre info ridicule, n’en parle.
                            Vos barbus rebelles, lorsqu’ils ne sont pas occupés à décapiter ou égorger les civils, y compris les enfants, les vrais, ne laissent pas passer les civils en les fusillant près des sorties aux passages humanitaires. Voyez-vous d’autres solutions pour mettre fin à la barbarie des islamistes qui tuent tout ce qui bouge ?

                          • roman_garev 29 septembre 2016 19:39

                            @tab
                            « On a tous vu les images d’enfants morts par des bombes au chlore, bombes fabriquées par la Russie. C’est indéniable. »


                            Ah bon ? Mais comme toujours, aucune preuve ? On vous l’a dit, on vous a montré des photos d’une Libye bombardée pas Sarkozy ou d’un Irak passés dans le Photoshop, et vous le répétez comme un perroquet écervelé ?

                            Des preuves, monsieur. Sinon c’est une diffamation, pure et simple.

                          • roman_garev 29 septembre 2016 19:50

                            @tab


                            Je répète :
                            VOS PREUVES, MONSIEUR ?

                          • ENZOLIGARK 30 septembre 2016 06:26

                            @roman_garev ... , ... puis la GUILLOTINE pour le Narko ... , s ’ ensuivra la grande vente aux encheres a Drouot pour les fans ( Balkany , Cope , Ballamou , Devillepin , Hortefouille , DatiX , CarlaX ... , ( ... ) . ... AFF ИСС ...


                          • roman_garev 29 septembre 2016 20:11

                            Je ne vois nulle part des photos des bombes avec l’inscription « Made in Russia, avec chlore ». Rien que des ruines, et alors ?
                            Le reste, ce n’est que du blabla pareil au vôtre, sans aucun fondement.

                            Donc je répète :
                            VOS PREUVES pour les enfants tués par le chlore des bombes russes !

                            (L’armement chimique de la Russie et ensuite de la Syrie est depuis longtemps détruit sous le contrôle international y compris les USA. Z’avez d’autres infos ?) 

                            • roman_garev 29 septembre 2016 20:15

                              @tab

                              Pauvre lobotomisé.

                            • roman_garev 29 septembre 2016 20:25

                              @tab

                              Je répète pour les débiles : la Russie a détruit son armement chimique dans les années 90.


                              Si vous avez un lien sérieux (pas de journalopes jaunes) sur la présence de l,arme chimique en Russie, je vous en prie, sans scandale inutile. Dans tous les liens que je vois dans Google, il ne s,agit que de l’arme chimique présumé de la Syrie et de Daesh. Si vous égalisez Damas et Moscou, c,est vitre problème de psy.


                              Par contre, les rebelles, eux, l’ont et l’utilisent depuis 2013 (quand il n’y avait même pas question de la russie) :





                            • roman_garev 29 septembre 2016 20:28

                              @tab

                              Quels hôpitaux, svp ? Celui que les USA ont bombardé en Afghanistan, les Médecins sans frontières dedans ? Ou celui de Yémen, détruit par les Séoudes juste après avoir massacré la noce ? De quel Rubicon parlez-vous donc ?

                            • roman_garev 29 septembre 2016 20:31

                              @tab

                              Mais répondez d’abord sur les hôpitaux rubiconiens.

                            • roman_garev 29 septembre 2016 20:33

                              @roman_garev
                              Votre manière répugnante et débile de ne répondre à aucune question en entamant chaque fois au lieu d’une réponse un nouveau sujet m’importune. Adieu, mon cher lobo.



                              • QAmonBra QAmonBra 2 octobre 2016 21:59

                                Merci @ l’auteur pour le partage.

                                Article majoritairement de bonne facture, mais, comme R. Garev, j’ai « tiqué » sur le titre, car si la cornnarde autiste nous déclenche une guerre nucléaire avec la Russie, ce sont les occidentaux qui devraient trembler, il suffit d’ouvrir un atlas mondial pour le comprendre, en constatant, comme le nez sur le visage, la gigantesque profondeur stratégique dont disposent les russes, 1/6 des terres émergées de la planète, quasiment une nation/continent !

                                N’en déplaise au dit occident, avec sa prétendue civilisation « supérieure », « exceptionnelle », « peuples élus » et autres balivernes de racistes, la Russie sortira moins abimée qu’il ne le sera de l’Armageddon qu’il nous prépare aveuglément.

                                Malgré l’hécatombe qui touchera essentiellement l’hémisphère nord de la planète, ce ne sera pas une annihilation totalement mutuelle, il y aura donc bien un vainqueur et, manifestement, seuls les russes en semblent conscients et non intéressés par le prix a payer, car, plus que n’importe quelle nation au monde, ils savent de quoi on parlent . . .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

vlane

vlane

.


Voir ses articles



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité