• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Avec la politique, on ne s’ennuie jamais

Avec la politique, on ne s’ennuie jamais

 

Il se passe toujours quelque chose.

 

Alors qu’il était enfin possible, d’avoir une confrontation d’idées, entre la droite molle et la droite forte, chez Les Républicains, cette occasion fut manquée par le refus du seul libéral connu, d’entrer dans l’arène des présidentielles. Il est vrai qu’être de Droite à droite, signifie un goût prononcé pour recevoir des coups à prendre de partout, même et surtout venant de son propre camp.

Tous au centre, tous compatibles avec le Président actuel, semble être le mot de passe des professionnels de la politique, enfin ceux à l’extrême centre de la droite centriste.

D’un autre côté, les sondages ont créé un personnage sortant de la littérature philosophique, un d’Artagnan des polémiques, un provocateur intellectuel, un tribun inespéré, mais de droite. Bref, un vainqueur potentiel était né, mais seulement dans les sondages… pour l’instant.

Enfin, à la rescousse de la démolition du LR, s’ajoute un tout nouveau vrai politique, connaissant bien les arcanes de la Maison, offrant un passeport élégant, un sas de décompression pour une mutation en douceur, aux cadres anxieux de leur avenir.

 

Maintenant, « horizons » c’est Macron. Mais avec Edouard, gardons espoir.

 

Un nouveau parti où l’on va pouvoir débattre de tout, puisque ce n’est pas pour maintenant. Le confort est total, les sujets ne manquent pas, et tout le monde a le sien, prioritaire sur les autres. Justement, comme rien n’est urgent, rien n’est prioritaire, ayant tout le temps de choisir. Chacun aura sa chance, avec un simple bulletin d’adhésion.

La martingale de la réussite ???

Après l’usure de la notion, « ni de gauche, ni de droite », nous aurons peut-être une nouvelle formule « de gauche et de droite »

 

Chez Les Républicains, ça sent la naphtaline 

A force d’éviter les sujets qui fâchent, ce qu’ils font d’ailleurs très bien, plus personne ne sait à quoi ils servent. Une seule certitude, ils restent unis, rassemblés autour de grandes décisions , qui pour la plupart d’entre elles, sont du ressort de la Commission Européenne des Droits de l’Homme.

La hantise de déplaire aux médias les accusant toujours de courir après les sympathisants de Marine Le Pen, l’angoisse de perdre le peu de voix des électeurs votants encore, en disant la Vérité, toute la Vérité, rien que la Vérité, freinent la prise de risque.

La peur de perdre, n’a jamais fait gagner personne. Qui le leur dira, rue de Vaugirard ?

 


Moyenne des avis sur cet article :  1.14/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • Parrhesia Parrhesia 12 octobre 17:06

    Vous avez raison, Moi ex-adhérent !

    En observant la politique française actuelle, on ne s’ennuie jamais.

    Par contre nous avons souvent honte !!!


    • raymond 12 octobre 17:07

      Pourquoi aucun noms ?


      • Parlez moi d'amour Parlez moi d’amour 12 octobre 17:47

        Qu’ils jouent au moulin à vent, à chat perché ou au bilboquet, qu’est-ce que cela peut changer, l’élection présidentielle n’étant qu’une façade pour justifier de la démocratie.

        Alors, que cette caste qui vit (très bien) à nos crochets s’amuse, s’agite et se goberge à nos dépends ne changera rien à la finalité qui consiste à mettre à genou le peuple laborieux, quels que soient les outils utilisés pour arriver à cette fin.

        Si ça vous amuse de croire que leur monde impitoyable puisse offrir autre chose qu’une vitrine pour journaleux à genoux, c’est que vous manquez de maturité politique, la politicaillerie étant le contraire même d’une ambition politique à même de prendre la responsabilité d’un pays, il y a longtemps qu’il n’y a plus d’hommes d’état.


        • saint louis 12 octobre 19:10

          @Parlez moi d’amour
          C’est malheureusement la réalité.
          Mais certains continuent à y croire, un peu comme au père Noël.


        • Le421... Résistant Le421... Résistant 12 octobre 17:56

          Je parie qu’en parlant de « la droite molle », vous désignez Macron...

          Alors que jamais les acquis sociaux n’ont été remis en cause comme maintenant et que jamais les riches n’ont été aussi servis sur un plateau.

          Il suffit de regarder la croissance de la misère et des grandes fortunes pour s’en rendre compte.


          • zygzornifle zygzornifle 12 octobre 20:32

            L’Horizon pour Philippe c’est le tdc de Macron, comme avant .... 


            • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 13 octobre 10:05

              @L’auteur,

               Je parlerai de la situation française une autre fois.

               Comme toujours, vous ne savez pas (et probablement ne voulez pas le savoir comme j’ai pu le constater) ce qui se passe en dehors de vos frontières.

               La semaine dernière en Belgique est arrivé les résultats d’un sondage « Bye-bye la démocratie ? »

              . Mercredi dernier, un politicien de chaque parti était invité à rencontrer des personnes du peuple. J’en ai tiré quelques conclusions dans un billet, évidemment avec le même titre.


              • eddofr eddofr 13 octobre 10:33

                Avec la politique je ne fais que m’ennuyer.

                Je peut prendre plaisir à regarder un match sans enjeu, s’il y a du beau jeu.

                Mais là, pas d’enjeu, crocs en jambes, simulations, hors-jeu, passes ratées, tirs non cadrés, joueurs figés ... match de merde !


                • zygzornifle zygzornifle 13 octobre 16:35

                  Edouard Philippe a regarder sans réagir ni dire un mot les gilets jaunes se faire tabasser par Macron et Castaner, ce mec est une fiotte ...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité