• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Ayrault, Mittal, Parisot, Sarkozy et médias. Ils se moquent tous des (...)

Ayrault, Mittal, Parisot, Sarkozy et médias. Ils se moquent tous des salariés !

7 mois, voilà le temps qu’il m’aura fallu avant de piquer une grosse colère contre le nouveau pouvoir.

7 mois c’est surement trop long, mais il faut bien laisser un peu de temps pour faire ses preuves, et puis être débarrassé de la droite la plus violente, la plus arrogante, la plus vulgaire, que nous ayons eu depuis la guerre était un tel bonheur qu’on pouvait se montrer indulgent avec le nouveau gouvernement. Mais là c’en est trop, lorsque Ayrault fait du Sarkozy, avec la même lâcheté et le même cynisme, on ne peut que craquer.

Car que penser d’un Premier Ministre qui laisse volontairement partir Montebourg la fleur au fusil avec son idée de nationalisation, sachant très bien qu’elle n’a aucune chance d’aboutir, tout simplement parce que le Premier Ministre en question a toujours été contre cette solution.
N’y a-t-il pas là volonté de manipuler le ministre du redressement productif afin de nuire à son action, mais plus grave, beaucoup plus grave, ne donne-t-on pas de faux espoirs à des salariés qui voient dans cette solution de nationalisation la fin de toutes leurs inquiétudes ?
Certains prétendent que si Ayrault a laisser Montebourg s’engager à ce point, c’est pour faire pression sur Mittal. On pourrait comprendre cette attitude si elle réussissait à faire plier le « roi » de la sidérurgie, mais on se rend compte que dans l’accord signé c’est plutôt Ayrault qui s’est fait berné par l’entrepreneur indien, alors pourquoi un tel stratagème ?
Ayrault a tout simplement démontré qu’il n’était pas à la hauteur de sa fonction en laissant croire à des salariés qu’il existait une solution miracle, il s’agit là d’une faute du même niveau que celle de Sarkozy à Gandrange .
La conclusion qui s’impose, c’est qu’Ayrault doit partir.
Oh, bien sur il y a les médias qui sont du coté de la solution du libéral Ayrault, et qui tapent sur Montebourg au passage. Il était d’ailleurs très intéressant de voir un débat ce vendredi ou l’on voyait un journaliste du Point, du Figaro et du Nouvel Obs(de gauche parait-il) se ranger du coté d’Ayrault, d’admirer sa lucidité, et de débiner Montebourg au passage. Seul le journaliste de Marianne Laurent Neumann trouvait l’attitude d’Ayrault suicidaire pour le pouvoir actuel. Une évidence pour le peuple, mais pas pour la pensée unique médiatique libérale !
Et que dire du Médef, avec les déclarations absolument scandaleuses de Mme Parisot qui se range systématiquement du coté de Mittal, ne se souciant aucunement des salariés français, et tapant sur Montebourg dès qu’elle le peut.
On a compris que le Médef préférait défendre un patron étranger contre les intérêts des salariés français, voilà ce qu’il ressort également de ce dossier .
Que nos politiques , associés à la caste médiatique, continuent de défendre l’ultra-libéralisme sauvage, et ils verront de plus en plus d’hommes en colère comme hier Xavier Mathieu lors du conflit des « Conti », ou aujourd’hui Edouard Martin à Florange.

 
 Ces hommes en colère risquent de faire passer un message si fort dans notre pays que les français finiront un jour par l’entendre et se rendre compte que les choses doivent changer.
Que diront nos politiques ce jour là, et qu’écriront leurs alliés médiatiques ?
Mais pour le moment tout va bien, on se contente de manifester pour ou contre le mariage pour tous.
Et les 5 millions de chômeurs, on s’en tape !
Pauvre France

Moyenne des avis sur cet article :  4.62/5   (42 votes)




Réagissez à l'article

57 réactions à cet article    


  • eric 10 décembre 2012 10:33

    Ouai ! Ayrault, Montebourg, Hollande, ils doivent tous partir ! On frôle les 70% de mécontents. Les partielles confirment. Même Sarko n’avait pas réussi a obtenir un tel consensus sur sa politique. Elle satisfaisait donc beaucoup plus de français. Les patrons et les (vrais) syndicats partagent l’expérience qui manque tellement au PS. Ils savent que les ouvriers existent et qu’on a besoin d’eux. Pendant que le conseil de classe socialiste http://www.agoravox.fr/actualites/citoyennete/article/parite-ils-se-foutent-de-nous-116986 oriente les jeunes vers les petits boulots sans avenir de petites mains pour des fonctionnaires absolument débordés, il expliquent aux enfant des leur plus jeune age a l’école qu’il n’y a aucun avenir dans l’industrie française qui du reste n’existe plus. Le patron des chambres des metiers vient de m’expliquer comment ils ne trouvent pas d’ouvriers qualifies pour 4 000 euro par mois, après deux ans, parce que notre école n’en forme pas. Ils en sont réduit a créer leur propres organismes de formation. Contre ce pouvoir de prébendier de la depense publique, Patrons et ouvriers de tous les pays, unissez vous !


    • wesson wesson 10 décembre 2012 10:55

      bonjour eric, 


      « Sarko n’avait pas réussi a obtenir un tel consensus sur sa politique. Elle satisfaisait donc beaucoup plus de français. »

      N’importe quoi. La politique de Sarko, ça a été pendant 5 ans de parler d’autre chose, que des conneries sans importance genre burka, terrorisme islamiste ou bidoche halal, et sans jamais évoquer une seule fois là ou les vrais problèmes se passaient, c’est à dire la destruction du tissu industriel de la France.

      Je n’apprécie pas plus que ça les socialistes, mais au moins eux ont pris le problème à bras le corps, et essaient de le traiter en le portant sur la place publique. 

      Sarko lui revendait tout en catimini, à Mittal ou autres.

    • Robert GIL ROBERT GIL 10 décembre 2012 10:48

      Aujourd’hui ce ne sont pas les syndicats qui mettent en garde les pouvoirs publics contre le danger des licenciements et des dégradations des conditions de travail. Aujourd’hui ce sont les grands patrons qui mettent en garde le gouvernement contre le coût du travail et les dépenses excessives de l’Etat : attention ils ne parlent pas des subventions qu’on leur distribue et des cadeaux fiscaux perpétuels dont ils bénéficient, non ils parlent des dépenses sociales et du nombre de fonctionnaires .........c’est le monde a l’envers !

      voir : EN FRANCE LA REVOLUTION EST EN MARCHE


      • louphi 10 décembre 2012 10:52

        Bah ! Laissons les socialistes finir le job de Sarkozy et préparer le retour de Sarkozy en 2017 ou de quelqu’un de ses proches. En 2017, Le Pen arrivera probablement au second tour de la présidentielle face à Normal 1er. A l’heure actuelle, y a t-il en France une force politique capable réellement de contrebalancer ce scénario en faveur du peuple ? Chacun sait que la gauche entière a renoncé depuis belle lurette à renverser le capitalisme par la révolution. Chacune de ses multiples fractions n’aspire plus qu’à gérer les affaires capitalistes et coloniales de la France en accédant électoralement au gouvernement. Triste perspective pour le peuple au-dessus duquel le ciel se fait de plus en plus bas ! Mais, dans l’orage qui se prépare, un éclair aveuglant ne manquera pas de jaillir accompagné des coups de tonnerre assourdissants.


        • L.F. L.F. 10 décembre 2012 12:13

          Une petite précision Louphi : Hollande n’est pas le PS, mais surtout le PS n’est pas « la gauche entière », et d’ailleurs il est loin d’être sûr que l’ensemble du PS soit réellement de gauche ( et je ne pense pas qu’à Valls ).


        • louphi 10 décembre 2012 13:05

          L.F

          « Une petite précision Louphi : Hollande n’est pas le PS, mais surtout le PS n’est pas « la gauche entière... »

          La gauche entière, c’est tout ce qui existe actuellement sur l’échiquier politique et qui se di de gauche. Il ne s’agit donc pas seulement du PS. Vous voulez peut-être exempter l’extrême gauche. Mais celle-ci, embourbée dans les marais du trotskisme et de l’anarchisme, rejette avec véhémence les meilleurs acquis du mouvement révolutionnaire libérateur du prolétariat et des masses laborieuses. De concert avec la bourgeoise, cette gauche rejette les expériences historiques de la Commune de Paris et sa réplique, la révolution soviétique d’Octobre 1917 sous Lénine et Staline. Le peuple ne pourra jamais se libérer du joug de ses oppresseurs dans la méconnaissance de son âme. 


        • L.F. L.F. 10 décembre 2012 22:32
          Louphi
          A vrai dire je pensais surtout au Front de Gauche, qui me semble tout de même avoir bel et bien un programme de gauche.
          Après pour les références historiques, autant la Commune de Paris en est une très belle et Lénine cela peut tout à fait se défendre, autant Staline heureusement que la gauche n’y fait plus référence. Quand au fait que anarchisme et trotskisme ne rejette que les « meilleurs acquis » de la Révolution d’Octobre, cela me paraît assez réducteur.


        • louphi 11 décembre 2012 14:28

          L.F.

          "A vrai dire je pensais surtout au Front de Gauche, qui me semble tout de même avoir bel et bien un programme de gauche."

          La France est un pays capitaliste intégré dans une Europe capitaliste elle-même intégrée dans un monde capitaliste. La politique dans un tel système n’offre que deux voies. Soit on se programme pour entretenir le système par toutes sortes de stratagèmes ou rafistolages et çà s’appelle réformer le système capitaliste, soit on se programme pour démolir le système en place et construire un autre système nouveau. Dans ce dernier cas, on prépare ouvertement et inlassablement les masses laborieuses à la révolution pour instaurer le socialisme, étape nécessaire de transition au communisme. Or, le Front De Gauche, comme tous les partis politiques qui se disent de gauche actuellement sur l’échiquier politique, ne remet pas le capitalisme en cause, ne le combat pas, ne combat pas la bourgeoisie, n’aspire pas à instaurer le socialisme. La voie du Front De Gauche, dans laquelle s’inscrit forcément son programme, est celle de la réforme du système capitaliste. Cette voie politique, qui vise seulement à gérer les affaires nationales et coloniales du capitalisme, à maintenir le capitalisme sans vouloir le démolir, est une impasse pour le peuple exploité et opprimé. Le programme du Front De Gauche est un programme de gestion du capitalisme avec l’assentiment de tout le monde. C’est de l’enfumage du peuple, même si parfois certaines de ses critiques verbales du régime en place peuvent paraître justes.

          " Quand au fait que anarchisme et trotskisme ne rejette que les « meilleurs acquis » de la Révolution d’Octobre, cela me paraît assez réducteur."

          Puisque vous admettez les références historiques de la Commune de Paris et de Lénine, on ne peut douter que vous en ayez fait l’étude. Voici donc comment Lénine caractérise Trotski l’inspirateur du trotskisme, et par voie de conséquence le trotskisme : « Les gens comme Trotski....sont la plaie de notre époque » (1).

          Quant à l’anarchisme, précisément sur la Commune de Paris que vous admettez comme référence historique, notre référence historique Lénine explique comment les anarchistes se situaient à côté :

          « Les anarchistes ont essayé de présenter précisément la Commune de Paris comme une chose, pour ainsi dire, « à eux », qui confirmait leur doctrine.

          Mais ils n’ont rien compris aux enseignements de la Commune, ni à l’analyse que Marx en a faite.

          Sur les questions politiques concrètes : faut-il briser la vieille machine d’État ? Et par quoi la remplacer ? L’anarchisme n’a rien donné qui se rapproche, fût-ce approximativement, de la vérité. » (2)

          Au terme de ces remarques, peut-être conclurez-vous aussi que Lénine est « assez réducteur ». Libre à vous !

          __________________ 

          (1) V.I. Lénine : « Sur la situation dans le Parti », Œuvres complètes ; tome 15 ; p. 60-70 ; éd. russe.

          (2) V.I. Lénine : « L’Etat et la Révolution ; chapitre "Polémique de Plekhanov avec les anarchistes" ».


        • L.F. L.F. 11 décembre 2012 18:53

          Louphi


          Sur la question de savoir si le FDG est ou non à gauche, je crois qu’on bourrait en débattre des années sans tomber d’accord ( ça ne serait cependant pas inintéressant ) tout simplement parce que nous n’avons visiblement pas la même idée de la gauche.
          Pour la critique du trotskisme par Lénine, je ne vois pas en quoi elle disqualifie la critique de la Révolution d’Octobre par Trotski, elle nous apprend juste que Lénine considérait l’un des plus virulents critiques ( voire le plus virulent ) comme une plaie, ce qui me semble assez logique.
          Pour la critique des anarchistes, je n’ai jamais évoqué leur vision de la Commune, je parlais de leur critique de la Révolution d’Octobre et de ses suites, qui me semble sur certains point pertinente ou au moins intéressante, et qu’il me semble réducteur de dire qu’elle n’en a critiqué que les bons aspects.

        • louphi 12 décembre 2012 06:37

          L.F.

          « Pour la critique du trotskisme par Lénine, je ne vois pas en quoi elle disqualifie la critique de la Révolution d’Octobre par Trotski, elle nous apprend juste que Lénine considérait l’un des plus virulents critiques ( voire le plus virulent ) comme une plaie, ce qui me semble assez logique. »

          Vous semblez traiter les mots et les expressions, surtout en politique, avec une légèreté déconcertante. Ainsi, l’appréciation de Lénine caractérisant Léon Trotski comme étant la plaie de notre époque est pour vous « juste  » un simple chuchotement sans grande portée, ni importance significative, ni pertinence puisque c’est « assez logique ». Il échappera sans doute à votre « logique » que pour être « réducteur », on ne saurait faire mieux. Libre à vous d’accorder votre confiance à Léon Trotski et de ne pas voir « en quoi la critique du trotskisme par Lénine disqualifie la critique de la révolution d’Octobre par Trotski ». Mais les gens tant soit peu éclairés et disposés à lutter contre le capitalisme et promouvoir l’émancipation des travailleurs ne tardent pas à s’apercevoir que « ... seuls les liquidateurs et les extrémistes ont confiance en Trotski. » (1).

          « Pour la critique des anarchistes, je n’ai jamais évoqué leur vision de la Commune, je parlais de leur critique de la Révolution d’Octobre et de ses suites, qui me semble sur certains point pertinente ou au moins intéressante, et qu’il me semble réducteur de dire qu’elle n’en a critiqué que les bons aspects. »

          En tout cas, Lénine, lui, ne dissocie pas la critique des anarchistes concernant la Révolution d’Octobre 1917 de leur critique concernant la Commune de Paris. Le meilleur qu’on puisse vous dire, c’est que vous êtes très téméraire d’opérer cette dissociation. L’ouvrage de Lénine précédemment cité, « l’Etat et la révolution », associe très précisément l’attitude des anarchistes envers la Commune de Paris à leur critique sur la révolution d’Octobre. Si, pour être « réducteur » comme vous ne l’êtes pas visiblement, on acceptait de se limiter à la Révolution d’Octobre, voici encore un chuchotement sans importance de Lénine qui caractérise l’anarchisme en tant que courant politique opposé à la révolution d’Octobre :

          « L’anarchisme, c’est l’individualisme bourgeois à l’envers. » (Lénine, Thèse sur l’anarchisme, 1901).

          Donc, libre à vous de trouver la critique des anarchistes sur la Révolution d’Octobre « pertinente ou au moins intéressante sur certains points de vue ». Mais les gens tant soit peu éclairés et sérieux, qui cherchent à se situer sur un terrain ferme et solide pour lutter contre le capitalisme, ne tardent pas à se rendre compte que toute construction intellectuelle ou idéologique de l’anarchisme est une construction petite-bourgeoise si ce n’est bourgeoise.

          ___________________________________

          (1) V.I. Lénine : « Le sens historique de la lutte intérieure du Parti en Russie ». Œuvres complètes ; tome 15 ; éd. russe.


        • L.F. L.F. 12 décembre 2012 09:29
          Louphi

          Plus je vous lis et plus je me pose cette question : avez-vous déjà ne serait-ce qu’envisagé que Lénine puisse ne pas avoir raison sur tout ?

        • louphi 12 décembre 2012 11:56

          L.F.

          « Plus je vous lis et plus je me pose cette question : avez-vous déjà ne serait-ce qu’envisagé que Lénine puisse ne pas avoir raison sur tout ? ».

          Les erreurs de Lénine sont aussi incertaines que vous ne voyez pas « en quoi la critique du trotskisme par Lénine disqualifie la critique de la Révolution d’Octobre par Trotski », ou que « la critique des anarchistes de la Révolution d’Octobre et de ses suites » peut vous « sembler pertinente », ou qu’il vous est facile « d’envisager que Lénine puisse ne pas avoir raison sur tout ». En tout cas, les prosélytes de l’ordre bourgeois (anarchistes, trotskistes et autres opportunistes ou rejetons de la contre-révolution) n’ont aucune compétence pour dire les erreurs de Lénine ou pour donner des leçons en matière de lutte contre le capitalisme.


        • ArtIsAnal 10 décembre 2012 11:14

          Bonjour,
          moi ce qui me rend encore plus dubitatif, c’est que le gouvernement croit réellement pouvoir peser face à un multimilliardaire contrôlant tout ou partie de la sidérurgie mondiale...
          Le mec pèse plus lourd que le PIB de pas mal de pays, et Arnaud et Jean Marc croient pouvoir l’influencer dans ses choix.. d’autres ont déjà essayés.. en vain.

          Réveillez vous.. les politiques n’ont aucun poids face aux grands patrons mondiaux... et à part passer pour de gros jambons, cela n’a servi à rien, ni à la France ni au gouvernement. Nous sommes des pions à balader de droite à gauche.. et nos dirigeants croient encore avoir le pouvoir d’influer sur l’économie mondiale.. La France est bien petite sur l’échiquier économique mondial.

          Le système capitaliste nous montre tous les jours qui sont les BOSS... ben surement pas les gouvernements...
          D’annoncer cette nationalisation dans ces conditions, et de se rétracter de la sorte... cela montre le non professionnalisme de ce gouvernement.. pour lequel j’ai voté... c’est dire mon désappointement...
          Alors oui, ils essayent de s’attaquer à ce type de problème, mais pour brasser du vent comme ça, c’était pas nécessaire...

          Le bal des débutantes smiley


          • Romain Desbois 10 décembre 2012 11:33

            ou plutôt la bulle des débattantes smiley


          • MARMOR 10 décembre 2012 11:31

            NOUS SOMMES TOUS COMPLICES DES TURPITUDES ET INCOMPETENCES DES POLITIQUES ! rien ne change, rien ne changera tant qu’il n’y aura que DEUX hommes en colère, et surtout deux qui le disent haut et fort. 70% de mécontents, mais qu’attendons nous ? Croyez vous que le mariage pour tous est une priorité des français parce que le gouvernement et les médias ne parlent que de celà ? Nous avons retiré leur faux nez et leur fausses barbes à tous ces truands qui se battent pour le pouvoir. On sait qui ils sont, ce qu’ils sont capables de faire pour assouvir leur funestes desseins, alors réfléssissons aux actions à mener pour reprendre en main la res publica, la chose publique, et la démocratie, qui n’existe plus dans notre pays. De quelque côté qu’on se tourne, on se rend compte qu’il n’y a pas d’homme providentiel, alors on baisse la tête, sous un joug de plus en plus lourd. Attendrons nous d’être à genou pour se reveiller ? Il n’y a rien à attendre des « élites en place » Ils ne souhaitent que l’immobilisme pour la préservation de leurs privilèges, alors nous il ne nous reste qu’une solution, la révolte. Reflechissez, et si vous entrevoyez une autre solution que l’autodetérmination pour le respect de nos droits, je suis prêt à l’entendre, mais moi, je n’en vois pas. Alors il faut agir car nous ne pouvons compter que sur nous. Les hommes en place, à tous les niveaux et quelle que soit leur couleur politique sont tous complices pour se partager le pouvoir et les richesses extorquées aux français à coups de taxes, impôts, prélevements, et supressions d’avantages acquis de haute lutte par nos aînés. C’est maintenant que le peuple gronde qu’il faut l’entendre et amplifier sa voix.


            • louphi 10 décembre 2012 12:13

              MARMOR

              Je plusse votre post sous réserve que « la res publica, la chose publique, la démocratie » et « l’autodetérmination » que vous appelez de tous vos veux soient authentiques, c’est-à-dire soient la dictature révolutionnaire soviétique du prolétariat en dehors de laquelle il n’existe pas de démocratie pour le peuple laborieux.


            • MARMOR 10 décembre 2012 12:28

              souphi, les mots "dictature et sovietique m’effaient, et pour cause !! Il y a une autre voie.


            • louphi 10 décembre 2012 13:11

              MARMOR

              « souphi, les mots »dictature et sovietique m’effaient, et pour cause !! Il y a une autre voie."

              Peur, avez-vous dit ! Eh, bien, vous avouez là votre impuissance !


            • MARMOR 10 décembre 2012 17:49

              Louphi, j’ai largement fait ma part depuis 68 pour la défense des libertés fondamentales. Aujourdhui je peux juste tenter d’éveiller les consciences pour tirer les forces vives vers autre chose que la soumission, la démission, ou leur smart phone. Les arabes ont montré la puissance des réseaux sociaux, à nous de reveiller la jeunesse à se servir de ces outils modernes pour enclencher le processus, mais ...


            • louphi 10 décembre 2012 19:20

              MARMOR

              Un vrai et bon soldat est toujours de service même dans l’outre-monde.


            • MARMOR 10 décembre 2012 11:42

              à artisanal :
              Bien sûr qu’ils peuvent le faire plier à Mittal, il suffisait d’en avoir le courage ! Montebourg avait le courage de le faire, on l’a fait passer pour un demeuré, prêt à décourager tous les investisseurs étrangers de s’installer en France, Tant mieux !! qu’ils ne viennent pas ces rapaces ! Ils profitent de la faiblesse de nos dirigeants pour obtenir des subventions consequentes, des cadeaux sur les charges patronnales, des terrains offerts, et une fois fortune faite, ils ferment les établissements et délocalisent ! En attendant, ils nous ont piqué un savoir faire, des brevets, et surtout beaucoup de millions. Il est où l’interêt de la France ??


              • ArtIsAnal 10 décembre 2012 15:21

                Totalement ok avec vous, près de chez moi, Yamaha a fait cela puis est reparti dans une autre contrée pour faire plus de profit...
                seulement, si aucun investisseur ne se pointe chez nous, qu’est ce qu’on fait des millions de demandeurs d’emplois... et surtout, le savoir faire de personnes qui cherchent un emploi ne sert pas à grand chose s’ils pointent au chomdu...

                Dans ma société, à force de faire concevoir les outils d’injection plastique dans des BE se trouvant à Singapour (par exemple...) on ne trouve plus de « vrais » plasturgistes compétents pour analyser les offres restantes et apporter ce + permettant d’économiser des modifications couteuses...

                Et je ne suis pas persuadé que l’ami Mittal en ait clairement qq chose à faire du tissu industriel français. Ce qu’il fait chez nous, il pourra le faire ailleurs. Ok ça lui prendra du temps pour retrouver les infrastructures identiques, et il perdra bcp d’argent en formation.. mais une fois les gens formés, et payés au lance pierre, les profits seront vite d’actualité.


              • MARMOR 10 décembre 2012 17:54

                Artisanal, Mittal n’a pas crée Arcelor que je sache. Les infrastructures existaient, le personnel aussi. On lui a « donné » cette entreprise, il n’a pas investi un rond dans l’outil pour le dévelloper, il l’a saigné à blanc et va le fermer, Point. ça, on était à la limite, capable de le faire !!


              • MARMOR 10 décembre 2012 12:04

                Vous avez tous vu une entreprise en faillite, son patron s’il a été honnête et engagé sa caution personnelle, ruiné, ses employés tous compétents dont le seul horizon à court terme est le chomdu, ses machines et son savoir faire bradés à des requins, ses locaux saisis par le fisc etc... le tableau n’est pas reluisant .. et bien c’est l’image de notre belle France.. Nous sommes la risée du monde, nous qui avons été un exemple pour le monde !! Par contre nous avons les deux ou trois hommes les plus riches d’europe ! Ah ah, je rigole pour ne pas pleurer !!


                • jef88 jef88 10 décembre 2012 14:50

                  le pire !
                  c’est que c’est vrai !
                  seule le groooose finance et la graaaaande distribution s’en tirent !


                • katakakito 10 décembre 2012 12:07

                  Les entreprises Parisot ont de sérieux problèmes. Et pourtant avec tout ce qu’on a filé au patrons pour que ça marche soit-disant,, c’est bizarre hein !


                  • jef88 jef88 10 décembre 2012 14:53

                    et pourtant c’étaient des précurseurs !
                    ils sous-traitaient déjà en Roumanie en 1975..............


                  • lisée 10 décembre 2012 12:45

                    Il n’y a pas que vous qui piquez une grosse colère contre les dirigeants PS en ce moment. Les législatives partielles d’hier montrent que le PS a pris une grosse claque aux élections. Cela laisse présager qu’on est repartis pour la droite dure, (le PS c’est la droite molle !), aux prochaines élections nationales.
                    Faut croire qu’ Hollande et compagnie se foutent du sort des ouvriers et employés en France. D’ailleurs, je n’ai personnellement aucun doute à ce sujet. Ils s’en foutent comme de l’an quarante.
                    Ils ne votent que des lois favorables aux banques spéculatives , aux entreprises du CAC 40 et aux multinationales, en faisant payer les pauvres et les classes moyennes.
                    Dehors !
                    Lisée

                     


                    • julius 1ER 10 décembre 2012 13:38

                      c’est bien de pousser des coups de gueules, çà fait du bien et en plus çà ne coûte rien, la colère spontanée n’apporte rien mais quand elle commence à être réfléchie, argumentée , on peut dire que la révolution est en marche , c’est Lin Piao qui disait « faire la révolution quand on est une minorité c’est de l’aventurisme, ne pas la faire quand on est une majorité c’est de l’opportunisme » hors nous en sommes là, les socialistes ont gagné les élections ils possèdent la plupart des régions, mais ils n’ont aucune ambition pour le pays tellement ils sont englués dans cette gestion de crise au profit des banques et des multinationales , comme toujours ils se retrouvent à faire le contraire de ce qu’ils promettent car de part leur code génétique ils n’osent pas affronter le Capital, c’ est pourtant la seule à faire car le Capital lui va nous faire payer« SA »crise................ ;


                      • LucasTrady LucasTrady 10 décembre 2012 18:47

                        Je partage entièrement votre analyse de ja situation .

                         


                      • julius 1ER 10 décembre 2012 13:41

                        erratum


                        il faut comprendre( c’est pourtant la seule chose à faire car le Capital lui va nous faire payer "SA3 crise.

                        • Salade75 10 décembre 2012 13:59

                          Bonjour,
                          Tant que des électeurs, comme l’auteur, braderont leur voix en votant « contre » (pour sortir Sarko au dernières éléctions présidentielles, demain contre le gouvernement, ..) plutôt que de se faire entendre, les intérêts du plus grand nombre n’ont aucune chance d’être pris en compte.
                          Avec Hollande, on ne peut pas dire qu’on soit pris en traitre !
                          Ce n’est pas un perdreau de l’année, et en 30 ans de salaires confortables, il n’a jamais rien fait, et n’a jamais nié son attachement au libéralisme.
                          Il faut être de bien mauvaise foix pour lui en vouloir maintenant de ne pas faire ce qu’il n’avait jamais dit qu’il ferait.


                          • LeClérocrate 10 décembre 2012 15:36
                            « La conclusion qui s’impose, c’est qu’Ayrault doit partir. »

                            Quand je vois ce genre de réflexion, je me dis qu’on est mal barré. 
                            Quand est ce que les gens comprendront que ce n’est pas les hommes politiques qu’il faut changer, mais c’est comment on les désigne, et donc le système de vote.

                            Avec le système de vote, vous voyez bien que les incompétents se succèdent à la tête du pouvoir. Quand un système permet de ne faire émerger que des incompétents, il faut changer le système, donc le VOTE.
                            JJ Rousseau disait : 
                            « Le peuple n’est libre que le jour des élections, et redevient esclave sitôt que ses représentants sont élus »

                            Il est grand temps d’inventer de nouveaux outils pour que le peuple puisse exprimer directement sa souveraineté.


                            • Ruut Ruut 10 décembre 2012 16:09

                              Nous avons ce que nous méritons.
                              A mettre au pouvoir des menteurs et des types incapable de faire un budget sur 5 ans, nous méritons notre sort.


                              • HELIOS HELIOS 10 décembre 2012 17:09

                                Les choix pour la France sont pris normalement au niveau politique le plus haut, c’est a dire l’executif.
                                Cela se passe par un soutien du parlement (assemblée + senat)

                                On n’arrive pas a la place de Valls, par exemple, sans un parcours porté par des electeurs.

                                La premiere chose a faire est bien de voter pour de vrais representants, et non pas pour le notable du coin qui va s’accoquiner avec les pouvoirs economiques ou maffieux.

                                maintenant, tous ceux qui pense que c’est inutile et ne va rien changer sont déjà des esclaves et devraient se taire puisqu’ils sont resignés.

                                Quelle que soit la prochaine election, reflechissez avant : soit vous êtes content et alors continuez a voter pour celui qui vous a serré la main, les doigts croisé dans le dos,...
                                soit vous voulez vraiment que cela change, et alors votez pour une personne n’appartenant pas a un des deux partis hegemoniques, et qui propose quelque chose de different qui vous convient, même si ce n’est qu’une seule idée nouvelle !

                                petite info, ce jours lundi 10 decembre 2012 :
                                Le Chili, petit pays de 16 millions d’habitants vient de publier sa croissance : 6,4% !!!
                                Sa banque centrale n’emprunte a personne et crée la monnaie dont elle a besoin, le peso Chilien CLP qui s’achetait il y a un an a 700 pour un euro s’achete maintenant a 610 pour ce même euro soit une evaluation de presque 15%. L’inflation est faible.
                                Le chomage est au plus bas, le nombre de creation d’entreprises explose, le marché de l’immobilier est en superforme, l’etat s’est a nouveau lancé dans l’amenagement d’axes routiers... et les voitures qui circulent sont quasiment toutes tres recentes, coreennes, japonaises, chinoises (oui, oui et pour les voir et les conduire, elles n’ont rien a envier a une twingo ou 207... et surtout ELLES SE REPARENT sans passer par le concessionnaire ce qui crée des emplois dans les reseaux de garages)...
                                Le Chili exporte et augmente ses exportations, malgré sa monnaie, parce qu’il vend aux autres ce qu’on leur demande, et protege son marché par des conditions douanieres reflechies et surtout reciproques...
                                je vous le dis, je le vis au quotidien aujourd’hui, j’ai (presque) honte, dans ces domaines, d’être francais, surtout quand je me vois dans les yeux des autres...

                                Bref, nous, nous avons une classe politique mafieuse, cumularde, irresponsable... nous avons des entreprises predatrices... nous avons abandonné notre souveraineté et nous baissons le pantalon devant tout ce qui bouge de peur de blesser les autres peuples qui nous enc...

                                Francais, reveillez vous.... jamais en 1968, nous n’aurions accepté le dixième de ce qu’il se passe actuellement. Jeunesse d’aujourd’hui de 18 a 35 ans, n’avez vous plus de couilles ?????


                                • Romain Desbois 10 décembre 2012 17:23

                                  je suis d’accord avec vous Hélios, hélas on les entendre pleurer encore pendant cinq ans du mauvais choix qu’ils ont fait ou laisser faire.

                                  Lire : abstentions piège à cons


                                • L.F. L.F. 10 décembre 2012 22:45

                                  Helios


                                  De la part d’un membre de la « jeunesse entre 18 et 35 ans » 

                                  Qu’est-ce qu’on fait ? On tente tant bien que mal de se débrouiller avec le monde que nous laisse la génération précédente, c’est à dire les soixante-huitards : si vous n’auriez jamais accepté le dixième de ce qu’il se passe actuellement, il n’empêche que vous ( c’est un vous collectif ) êtes responsables de bien plus que ce dixième.

                                • Romain Desbois 10 décembre 2012 23:55

                                  L.F.
                                  Tu manques pas de culot toi.

                                  Les Soixante huitards ont fait plus que leur boulot et les générations suivantes ont vécu sur les acquis sans les défendre.
                                  Te rends tu comptes que si tu peux leur cracher à la gueule aujourd’hui et sur avox, c’est grâce à eux ?
                                  Sais tu comment c’était avant ?

                                  GRAS COMME LA FRANCE, INGRAT COMME UN FRANCAIS !!!!


                                • Zobi Zobi 11 décembre 2012 00:24

                                  Ce n’est pas une question de couilles mais de rapport de force. Les jeunes, combien de divisions ? ^^


                                • Romain Desbois 11 décembre 2012 01:01

                                  plutôt combien d’école de commerce !!!!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès