• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Baisse des APL de 50 €, gel du livret A : le plan Macron pour faire (...)

Baisse des APL de 50 €, gel du livret A : le plan Macron pour faire les poches du peuple !

Augmentation de la CSG, baisse des APL, gel du livret A… chaque jour le plan Macron pour faire les poches du peuple se durcit de nouvelles mesures anti populaires.

Ce violent plan d’austérité est le résultats direct des ordres donnés par l’Union Européenne sous la menace de l’Euro et des traités européens mettant la France sous le joug des marchés financiers, de l’oligarchie capitaliste. De la loi travail aux privatisations en passant par les délocalisation ou les hausses d’impôts et autres diminutions des prestations sociales, pour s’en sortir, il faut sortir de l’Union Européenne et de l’Euro, par la voix populaire, celle du FREXIT progressiste, faisant place aux peuples en sortant de la dictature du Capital.

PNG

Baisse de 50€ des APL pour les locataires en HLM

Pour satisfaire aux critères des 3% de déficit public maximum imposé par l’Euro, le pouvoir Macron s’est engagé à tailler dans le budget de l’Etat et à poursuivre les politiques austéritaires de Sarkozy et Hollande. En clair, il s’agit d’augmenter les impôts pour les classes populaires, diminuer les budgets des services publics. Rappelons qu’en raison du non respect de ce critère arbitaire la France est sous le joug de Bruxelles pour une procédure de déficit excessif et que le budget que dresse le gouvernement Philippe doit être validé par la Commission Européenne. Concrétement, c’est n’est donc pas Paris mais bien Bruxelles qui a la dernière main sur le budget de la France.

Pour satisfaire au critère des 3%, Macron a donc décidé d’une baisse de dix milliards d’euros du budget de l’Etat, dont 2 milliards d’euros (sur un budget total de 45 milliards d’euros incluant les couteuses aides à la pierre) doivent venir du budget logement. Il s’agit donc de réduire de 5% les dépenses en matière de logement.

Loin de viser les inefficaces aides à la pierre qui favorise outrageusement par des allégements d’impôts les classes privilégiés, ce sont les APL, les aides aux logements pour les plus pauvres, les locataires qui sont dans le colimateur de Macron Philippe. A l’inverse de Zorro, Macron prend aux pauvres pour donner aux riches.

De façon très concrète, en 2018, les APL des locataires en HLM vont ainsi en moyenne diminuer de 50€ chaque mois. Un montant énorme si on le ramène par exemple au smic mensuel (1139€, soit 4,3% de baisse direct du pouvoir d’achat d’un smicard).

Mais Macron a sa recette pour tenter de faire croire que cela n’impactera pas les français. Mensonge et poudre de perlimpinpin. On se souvient que face à la polémique suite à la diminution déjà en vigueur de 5€ des APL, Macron n’avait rien trouvé de mieux que d’appeler les propriétaires à diminuer les loyers d’autant, se payant ouvertement la tête des bénéficiaires d’APL. Et bien c’est de la même manière qu’il prétend résoudre le problème : demander aux sociétés d’HLM de baisser les loyers de 50€.

On peut se demander pourquoi et comment les sociétés HLM pourraient d’un coup de baguette magique réussir ce tour de force ?

Eh bien Macron à la solution : en vous faisant les poches pour donner aux sociétés HLM qui pourront ainsi financer avec votre argent la baisse de votre loyer. Vous la voyez la grosse embrouille ?

Car Macron prévoit de baisser pour les deux prochaines annés – quelle que soit la hausse des prix qui est repartie à la hausse – le taux du livret A à 0,75%. Ce sont les des milliards d’euros qui seront directement pris aux français les plus modestes.

Il est vrai que la rémunération moyenne de l’épargne des français est plus élevée que la moyenne européenne ce qui a le dont de chagriner la commission européenne et la banque centrale européenne, qui préféreraient obliger les petit retraités, les étudiants et les ménages pauvres à jouer à qui perd perd leurs maigres économies en bourse. Pour le plus grands profits des multinationales et de l’oligarchie capitaliste.

 

Faut-il rappeler que le dispositif Duflot Pinet d’exonération d’impôts pour les investissements locatifs – dispositif bénéficiant entièrement aux ménages les plus aisés – qui a pourtant fait la preuve de son inefficacité ne servant qu’à alimenter la bulle immobilière spéculative et la hausse des prix de l’immobilier coute chaque année plus de 1 milliard d’euros ? Mais il est vrai que toucher aux exonération d’impôts pour les plus riches ce serait réduire les inégalités. Impossible et inacceptable pour Macron, le banquier de chez Rothschild, le président des riches.

Gel du livret A à 0,75% : plus de 1 milliard d’euros pris aux français les plus modestes !

Les livrets A et autres comptes sur livret du même type (LDD, LEP, livret jeunes…) c’est plus de 595 milliards d’euros d’épargne des français, d’après les chiffres publiés par la Banque de France et l’observatoire de l’épargne réglementée, dont 248 milliards placés sur les près de 56 millions de livrets A (en 2016).

Un placement non imposable, le principal moyen d’épargne pour les français les plus modestes. L’épargne réglementée représente d’ailleurs 15% du patrimoine financier des français..

Son taux de rémunération est gelé à 0,75% depuis le 1er aout 2015. Rappelons qu’au 1er juillet 2017 le livret A aurait dû augmenter à 1% en raison de la hausse de l’inflation.

Pour le seul livret A, le gel du taux de rémunération à 0,75% contre 1% c’est 620 millions d’euros. Le différentiel par rapport à l’inflation prévue par l’OCDE pour 2018 en France (1,2%) c’est 1,12 milliard d’euros !

Taxe d’habitation, des exonérations financées… par la hausse de la CSG

Même entourloupe pour les exonérations de taxe d’habitation annoncées par Darmanin, le ministre LR des finances de Macron, Darmanin, a indiqué que pour une personne seule, le plafond d’exonération de la taxe d’habitation est de 27 000 euros de revenu fiscal de référence, soit environ 30 000 euros de revenus réels par an (soit un salaire imposable de 2500€ par mois). Un célibataire gagnant moins ou autant que ce revenu pourra donc être dispensé de taxe d’habitation. Ce plafond s’élève à 43 000 euros – et 48 000 euros de revenu réel annuel – pour un couple sans enfant. Il atteint enfin 49 000 euros de revenu fiscal, et 54 000 euros de revenu réel par an, pour les couples ayant un enfant (soit un revenu mensuel moyen de 2250€ imposable).

Pour les salariés, la hausse de 1,7 point fera passer la CSG de 7,5% aujourd’hui à 9,2%. En pratique, cela revient à une hausse d’impôt de 32,50 € de plus par mois pour un salaire brut de 2 000 € sur 13 mois, soit 422 € par an.

Cette hausse de la CSG, initialement dédiée à la sécurité sociale, serait donc utilisée pour partiellement compensée le trou dans le budget des communes. Car la réforme de la taxe d’habitation touche une ressource directe des communes. Sa suppression partielle va gravement affecter les budgets communaux et donc les services publics communaux (écoles, bibliothèques, piscines, CCAS) et leurs budgets sociaux, culturels, sportifs et associatifs.

Le bilan, prendre aux pauvres pour donner aux riches, baisser les salaires :

Dans le même temps, la priorité de la clique Macron UE MEDEF est de supprimer partiellement l’ISF et de diminuer de 33 à 25% l’impôt sur les sociétés.

Si on fait le bilan, l’ensemble des mesures prises par Macron revient à :

  • prendre aux pauvres pour donner aux riches
  • faire baisser les salaires, en particulier le salaire indirect finançant la protection sociale : sécurité sociale, retraite et dépendance (à travers la hausse de la CSG et suppression de cotisation sociale)

JBC pour www.initiative-communiste.fr

source : https://www.initiative-communiste.fr/articles/luttes/baisse-apl-de-50-e-gel-livret-a-plan-macron-faire-poches-peuple/


Moyenne des avis sur cet article :  4.22/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

46 réactions à cet article    


  • pallas 18 septembre 14:28
    PRCF

    Je crains que vous ne saisissez pas vraiment la situation.

    La France est un pays en banqueroute, toutes les villes sont sur endettés.

    La ville de Paris à une dette de plus de 2 milliards d’euros.

    Je ne sais pas avec quel miracle il y aurai de JO 2024, vu que le projet du Grand Paris est arrêté du au dépassement budgétaire. 

    D’ailleurs le Métro parisien est dans un état épouvantable, d’une vétusté irresponsable, faites en le tour, c’est magnifique, il y a même des rats en plein jours trainant sur les quais, magnifique.

    Les infrastructures routières, ne sont plus réparés, tous comme les hôpitaux, sont dans un délabrement majeur.

    Vous ne voyez pas à quel point la situation est catastrophique, notre nation est devenu Le Quart Monde.

    Dans le Concert des Nations, les Japonais nous traitent comme des ringards insignifiants, et ils ne sont pas les seuls, je leurs donnes raisons, sans une once de remord.

    En terme diplomatique, La France est rejeté de toutes formes de décisions importantes.

    Vous vivez dans un univers de fantasme.

    Les APL et autres niaiseries, ne sont du qu’a votre Négligence, elle ne doit pas être permise, mais surtout être condamnée.

    La négligence est la démonstration de l’incompétence et la stupidité.

    D’ailleurs parait il quelqu’un de votre partie c’est fait dévalisé à Gentilly, non ?.

    Cette ville si belle il y a 10 ans, devenu une zone de non droit, j’ai vu son évolution catastrophique, tout comme le Kremlin Bicetre devenant maintenant les ténèbres.

    Votre partie est responsable de fait, la destruction de notre Nation, La Négligence n’est pas une excuse.

    Salut

    Bienvenu dans la réalité


    • symbiosis symbiosis 18 septembre 15:30

      @pallas
      Votre commentaire ne répond pas à la question de la sortie par l’article 50 et ne cible pas la responsabilité de l’UE dans l’état du pays que vous avez l’air de dénoncer.
      Est-ce à dire que le responsable en est à vos yeux le peuple de France et non la catastrophique appartenance à l’UE ?


    • Armelle Armelle 18 septembre 15:47

      @pallas
      ...Et vous ne citez que Paris. Or les villes moyennes subissent le même sort, et ce malgré la récurrente et permanente augmentation des prélèvements !!!
      La France est une nation décadente, et effectivement, imaginer les JO 2024 ou autre grand projet d’état en France n’est qu’une rêvasserie de plus pour les gens qui occultent la réalité.
      Faire l’autruche est un sport national
      Dans la ville que j’habite, le patrimoine municipal est tout simplement lamentable, la voirie en périphérie de ville (délaissée au profit du coeur de ville) est à l’abandon, les rues sont en permanence jonchées de détritus et d’excréments, les kékos incendient 3 ou 4 voitures par W.E, et j’en passe tant la liste est longue...
      Mais à part ça tout va bien, on s’agenouille devant le dieu « autorité politique », l’espoir est bien vendu, la stupidité bien gardée et l’incompétence bien entretenue...
      Le reveil sera violent


    • Buzzcocks 18 septembre 15:49

      @pallas
      Non seulement y a des rats qui grouillent de partout dans le métro mais en plus on y voit des zombies et des vampires. Et chaque vendredi 13, on peut même parfois croiser une créature de Roswell.

      Je ne sais pas si je vis dans un univers de fantasmes mais alors vous, vous fumez quoi ?

      Ce qui est dans un délabrement majeur, c’est votre orthographe.

      On ne pèse peut être plus rien mais c’est quand même Macron qui parle aujourd’hui au siège de l’ONU en tant qu’un des 5 pays disposant d’un droit de veto... Le Japon, lui, il ferme sa gueule et se contente de regarder les missiles coréens les survoler.


    • Le421 Le421 19 septembre 08:48

      @pallas
      La Légende des Siècles selon Pallas.
      C’est bien.
      Vous avez bien appris votre leçon.
      C’est BFMTV ou Le Figaro ??  smiley

      Moi, j’en ai une autre.
      La France, c’est le PREMIER verseur de dividendes en Europe.
      C’est le troisième pays au monde en millionnaires.
      C’est la cinquième puissance économique mondiale.

      La France est en dette comme presque tous les ménages.
      Demandez-donc à toutes les fameuses « start-up » ou à Niel ou même Drahi - certainement des gens que vous « badez » - de mettre leur compte à zéro du jour au lendemain, vous allez voir.
      Ce qui fait flipper les dirigeants de ce pays, ce sont les 1.100 milliards d’épargne des particuliers.
      Comment trouver le moyen de leur piquer sans qu’ils s’en rendent compte.

      Entretenir la légende de la culpabilité financière d’un pays, c’est comme pour le mauvais comportement des automobilistes.
      On ne prends que les paramètres « qui arrangent », on culpabilise, et ça permets de serrer le kiki de plus en plus fort.
      Malheureusement, ce pays est un lieu de résistance comme beaucoup d’autres.
      Et on ne se laissera pas dévaliser sans rien dire par une bande de mafieux en costard-cravate !!


    • Dzan 19 septembre 09:23

      @Buzzcocks
      Pallas a brûlé son Bescherelle il y a fort longtemps.


    • Le421 Le421 19 septembre 13:01

      @Armelle
      Ah ??
      Au début de votre texte, en le lisant, j’hésitais entre les barbituriques et le 9mm automatique...

      On fait quoi ?
      On se suicide ou on se réveille ?


    • Armelle Armelle 20 septembre 08:55

      @Le421
      C’est assez amusant cette démarche particulière consistant systématiquement à ne pas voir les choses en face !!!
      Essayez de lire mon propos comme un fait et non comme une lamentation.
      Sans pour autant faire du catastrophisme, j’estime « responsable » de se montrer objectif afin de prendre la vraie mesure des choses pour être capable d’apporter des solutions correctives appropriées !!! c’est tout simplement ça !
      Je suppose que vous ne manquez pas VOUS, de vous soigner aux tous premiers signes symptomatiques non ?
      Sinon ne vous posez pas la question, vous semblez déjà y être abonnés aux barbituriques, alors avec en plus la tête dans le sable, je comprends alors parfois vos égarements idéologiques...
       


    • Buzzcocks 18 septembre 14:34

      Une grande partie du livret A sert à la caisse des dépôts qui le prête aux organismes HLM pour construire ou restaurer le parc existant.
      Actuellement la caisse des dépôts peut se financer pratiquement gratuitement. Donc pourquoi irait elle se financer en rémunérant les prêteurs à 1% ?

      En gros, vous êtes contre la construction de logements sociaux ?
      Vous préférez donc que les loyers des HLM augmentent pour permettre de verser des intérêts aux épargnants du livret A ?

      Vous êtes communiste en peau de lapin qui visiblement ne maitrise pas très bien les dossiers !


      • Le421 Le421 19 septembre 08:57

        @Buzzcocks
        Hum...

        C’est un peu rapide votre calcul !!

        Si vous voulez aller au détail, l’inflation tourne à 0.9% actuellement.
        0.75% de rémunération fait que effectivement, le Livret A est un placement à perte.
        Je conseillerais à tous ces particuliers de déplacer leurs avoir, ce qui a été fait bien souvent même si il y a de beaux restes, dans d’autres endroits.
        Et de couper les vivres (selon vous) à tous les constructeurs de logements sociaux qui, c’est bien connu, tournent à bloc !!
        Ben voyons...
        Quand au loyer, rien qu’avec la baisse des APL (perso, je ne sais pas ce que ça mange l’hiver ce machin là !!), ils vont augmenter de fait.
        Ah bé non tiens, je suis bête, les bailleurs vont baisser d’autant !!  smiley
        Et je retourne surveiller mes marmottes fissa, sinon, le chocolat ne sera jamais plié à temps !!


      • koulouge 18 septembre 16:31

        perso, au réel de ma condition économique et sociale, je crois que d’ici 2022, grâce à Macron et sa bande, mon pouvoir d’achat baissera d’environ 40%, évidemment, tout cela pour mon « bonheur » !!!

        Je lorgne déjà du côté des croquettes de mon chien en me demandant comment je vais pouvoir les accommoder dès 2020 pour ne pas crever de faim, et vers la forêt à proximité, pour y récupérer le bois qui servira à ma cuisine et à me chauffer,...

        • Le421 Le421 19 septembre 08:58

          @koulouge
          Et encore, vous avez un chien...
          En civet peut-être ??  smiley


        • Armelle Armelle 18 septembre 16:55

          J’adore la présentation du petit tableau en rouge édité par PRCF indiquant la correspondance montant retraite et csg ;
          Le montant revenu retraite est mensuel et le montant CSG est annuel
          C’est amusant !!!

          En fait il faut lire, pour un retraité avec 1700 euros de retraire, la hausse de la CSG sera pour lui de 28.83 euros par mois, ça ne me semble pas insurmontable quand on sait que, dans l’effort collectif à faire, que sont 28 euros en moins sur 1700 par rapport à une multitude de familles qui vit à 3, 4, voire 5 sur un smic !!!!?!?
          Le principe est certes discutable au regard des classes ayant plus d’aptitude à participer à cet effort, de même que la destination de ces fonds mais faudrait quand même pas abuser, c’est du foutage de gueule !!!
          D’ailleurs, dans mes voisins, les retraités que j’ai questionné sont loin d’être révoltés, et ce ne sont pas des grosses retraites, leur réaction c’est « ce n’est pas grand chose et au moins je participe. Mais faudra pas y revenir » tout cela en souriant.
          Alors on peut supposer que cette disposition soit encore un prétexte idéale pour « descendre » la politique macron (que je ne soutient pas plus que celle d’un autre je précise) et la qualifier de répressive et confiscatoire pour les plus démunis.


          • Dzan 19 septembre 09:38

            « @Armelle
             »D’ailleurs, dans mes voisins, les retraités que j’ai questionné sont loin d’être révoltés, et ce ne sont pas des grosses retraites, leur réaction c’est « ce n’est pas grand chose et au moins je participe. Mais faudra pas y revenir » tout cela en souriant.« 

            Les mêmes qui se précipitent acheter du sucre et de l’huile dès qu’il y a des évènements dramatiques ?

            Moi, 73 ans bientôt, je n’ai connu pratiquement que ça : se serrer la ceinture.
            Maintenant retraité de force à 56 ans, on me demande encore des efforts, alors que le fric coule de partout ( voir le sport professionnel entre autres)
            Toujours aux mêmes de passer au tiroir caisse. J’aide encore mes enfants, qui ont des CDD à répétition.

            Je ne me réjouis nullement des »Jeux du Fric 2024" . Je ne serai d’ailleurs plus là.
            Du fric, du flouze, du grisbi, de la tune, de l’oseille, du blé, des boules,des taffins, il en dégueule de partout, mais pas touche à ceux-là.


          • Armelle Armelle 19 septembre 12:10

            @Dzan
            Mais je suis totalement d’accord avec vous, je ne nie pas cela, je précisais même que la cible n’était peut être pas judicieuse quand on sait à quel point certains ont plus d’aptitude à participer sans que ça ne gêne vraiment à leur « petit confort » !!!
            Maintenant, la faute à qui cher Monsieur ? toujours aux mêmes ! qu’ils soient de gauche, de droite ou d’ailleurs, c’est toujours le même scénario. Macron n’a pas le monopole de l’appauvrissement du petit peuple, on a vu quinquennats après septennats et quinquennats après quinquennats que la musique est toujours la même !!!
            Et puis pour faire une politique sociale, il faut de l’argent, bcp d’argent, donc il est facile d’imaginer que nos politico-technocrates d’opérette soient enclins à ménager nos riches et trouver avec eux le consensus pour qu’ils restent ici et continuent eux aussi à financer notre système social ! Comment voudriez-vous financer une politique sociale qu’avec des pauvres ? C’est absurde !!! Et puisque qu’on privilégie une redistribution des richesses plutôt qu’une meilleure répartition des richesses, modèle qui leur permet de rester maître et de passer pour les bons samaritains, les sauveurs du pauvre peuple, et bien ça ne peut que finir mal et « diviser »
            Quelle arnaque !!!
            En allant voter systématiquement pour les mêmes sacs à merde avides de pouvoir, nous ne changeront rien, mais que voulez-vous le bon Français a toujours cru en l’arrivée du messie, de l’homme providentiel et de la puissance bénéfique de l’état, alors on a ce qu’on mérite !!!


          • Jeekes Jeekes 18 septembre 16:59

            ’’Car Macron prévoit de baisser pour les deux prochaines annés – quelle que soit la hausse des prix qui est repartie à la hausse – le taux du livret A à 0,75%.’’
             
            J’crois pas, non. Parce qu’il est y déjà à 0,75% le livret...
             
            Peut-être envisage-t-il effectivement de figer la rémunération du livret A à 0,75%, ce qui est déjà une belle arnaque, on est d’accord.
            Mais qui ne constitue en soit qu’une pisse de chat, compte tenu de ce que les pauvres laissent dormir sur leurs livrets. Quand ils en ont un, oeuf corse.

            Finalement, macaron, c’est son électorat bobo-richo-dégueulo qu’il va baiser sur ce coup, et là, j’me marre !!!
             
            Et entre nous, c’est vraiment pas le taux du livret A qui m’inquiète le plus dans les projets de cette enflure...
             


            • BOBW BOBW 18 septembre 18:47

              @Jeekes : Ce qui est inquiétant ce n’est pas chaque élément qu’il démolit c’est tous , qui contribuent à anémier encore d’avantage les « petits »,et les « moyens » pour encore plus « engraisser » les très riches et les nantis . Un monarque répugnant à la solde de l’oligarchie et des grands Banquiers qui vont affamer nos pays et attiser les révoltes...


            • Croa Croa 18 septembre 23:46

              « Le bilan, prendre aux pauvres pour donner aux riches »
              *
              OUI, mais pas seulement. C’est pire que ça en tant que « bilan » voire en tant qu’objectifs. Vous avez vraiment au PRCF des œillères d’extrême gauche pour ne voir pas plus loin ! Oui, les salariés vont y laisser une part de leur salaire, voire leur salaire et aussi leurs protections sociales (c’est lié de toute façon.) Au delà c’est tout ce qui faisait la nation française qui est en déconstruction. Les APL par exemple ce n’était pas qu’une aide aux pauvres pour se loger mais aussi une aide au logement social puisque sans APL beaucoup de pauvres auraient bien du mal à payer leur loyer. C’est donc aussi une aide au bâtiment et derrière cette attaque des allocations (ce n’est qu’un début) c’est une réorientation vers l’immobilier normal bien plus juteux qui se profile. D’ailleurs Macron a déjà décidé que ce seront les bailleurs sociaux qui payeront la baisse, si ce n’est pas une invitation au sabordage de l’immobilier social ça ! 
              Pareil en ce qui concerne les communes. Peu en importe au pantin Macron que ses réformes assèchent les budgets municipaux. À elles de tailler dans tout ce qui est inutile ou trop bon marché. Les services publics datent d’une autre époque car ils ferment des marchés supposés plus efficients.
              .
              Macron, le candidat « printemps » s’est avancé masqué (quoiqu’il n’y avait qu’une certaine gauche pour ne pas le voir venir !) Macron élu, s’est révélé Président des réformes anti-sociale... Sauf que sa « marche » c’est bien plus que cela, la dilution de plusieurs siècles d’Histoire de France en une espèce d’union maligne fondue dans un océan de dettes frauduleuses voulu par une mafia internationale dont Monsieur Macron est un fidèle serviteur.


              • Le421 Le421 19 septembre 09:06

                @Croa
                A La France Insoumise, nous avions dénoncé ce triste Sire.
                Les médias se sont contentés de parler du Vénézuela.
                Et hop ! Magouille j’t’embrouille...

                Té !
                Même les « cocos » à la Pierre Laurent tapent plus sur Mélenchon que sur Macron.
                Normal, ce dernier ne risque pas de lui piquer sa place...


              • BOBW BOBW 19 septembre 10:22

                @Le421 : AU moins le PRCF garde son unité d’action pour la défense des travailleurs contre ce « triste sire » qui a oublié la triste fin de louis XVI !...


              • lcm1789 19 septembre 15:28

                @Croa
                Au delà c’est tout ce qui faisait la nation française qui est en déconstruction


                « Il faut aussi mesurer le caractère antinational du macronisme »
                « la totale revanche des forces réactionnaires sur le camp progressiste ne peut se faire qu’en dénaturant totalement la nation française »
                « emettre le monde du travail au cœur de la nation et, symétriquement, d’associer la reconquête de l’indépendance nationale au combat pour le socialisme. »

                Je constate croa que c’est vous qui êtes otage d’un positionnement dogmatiquement anti communiste.



              • crabo21 19 septembre 01:01

                Il faut voir selon le montant des retraites mais il semble normal qu’une partie des retraites soient corrélées a l’activité du pays sachant que de nombreux retraités touchent des retraites sur des bases de salaires superieurs a ceux d’actifs actuels qui en bavent ce qui pose tout de meme un probleme de société.


                • Le421 Le421 19 septembre 09:08

                  @crabo21
                  Un peu comme les actionnaires qui touchent le pactole sur des sociétés en décrépitude.
                  Mais là, c’est normal, hein ?
                  Tant qu’il reste quelque viande sur l’os.
                  On appelle ça « la rouzique » chez nous en Périgord !!


                • Dzan 19 septembre 09:44

                  @crabo21
                  Et quand on a cotisé à 2 retraites complémentaires, sachant que celle de la Caisse Nationale permettrait juste de survivre ?
                  Oui, quand je me lève, je gagne plus qu’un Smicard qui va au boulot.
                  Donc, d’après votre raisonnement, pas une retraite au-dela du montant du Smic ?
                  Et, ceux qui foutent le camp au soleil, car ils en ont plus que les moyens, et qui y touchent leur retraite Française ?


                • sweach 19 septembre 11:41

                  @Dzan
                  La remarque de crabo21 signale que le problème est que les salaires d’aujourd’hui sont inférieur aux salaires d’hier, hors le system par répartition repose sur les actifs.


                  Les actifs ne sont pas suffisamment nombreux, ni suffisamment bien payé pour que le system par répartition puisse fonctionner, il ni a que trois solutions, soit on embauche plus, soit on paye plus les actifs, soit on diminue la retraite.
                  Il y a une quatrième solution, c’est chaqu’un paye pour sa gueule mais pour vous ça vous obligerait à redevenir un actif.

                  L’égoïsme ambiant nous pousse vers une diminution des retraites collectives et l’usage généralisé de retraite par capitalisation.

                • Le421 Le421 19 septembre 13:06

                  @sweach
                  Et la retraite par capitalisation, avec les petits boulots généralisés comme en Allemagne, ça va être chaud pour la faire...
                  Mais on ne s’en rends compte que quand on est vieux.

                  Remarquez, pour la retraite, les gens comme Macron n’auront pas de souci.
                  Donc, que les autres crèvent, entre nous, il s’en tape le coquillard le « maquillé » !!
                  Sa mamy pourrait lui expliquer, quand même !!
                  Elle sert à quoi Brigitte ??


                • mimi45140 20 septembre 00:05

                  @sweach
                  Vous manquez d’espoir, vous oubliez une possibilité,tuer les vieux ( je sais ce n’est pas très moral mais terriblement efficace ) pas tous les vieux car certains dépensent tout pour leurs enfants et petits enfants. 

                  J’ai une mère de 91 ans et je me demande à chaque passage à l’hopital si je ne doit pas par précaution prendre rdv chez r.c e.........c pour la boite.Par chance elle est solide même le lévothyrox modifié n’en vient pas à bout. 
                  Pour un examen demandé en Avril par son docteur on en est à la moitié du parcours,les premiers prélèvement ont eu lieu hier, par chance d’ ailleurs,car son rendez vous avait été repoussé à je ne sais quand deux jours auparavant mais au vue de son âge elle fut prise entre deux patient . Elle sera peut être soigné avant la fin de l’année ( si elle est encore en vie).

                • sweach 20 septembre 10:23

                  @mimi45140
                  *vous oubliez une possibilité,tuer les vieux*

                  Oui effectivement vu sous cette angle.
                  C’est un autre débat, je pense que quand tout le monde est d’accord, l’intéressé, la famille, le corps médical la mort assisté devrait être une option.

                  Mais sociétalement parlant en ne donnant pas les moyens à nos anciens de se soigner, c’est un peu comme si on les tué, c’est juste moins direct.

                  *Et la retraite par capitalisation, avec les petits boulots généralisés comme en Allemagne, ça va être chaud pour la faire.*
                  Moi je ne dis pas le contraire, c’est juste que vu les mentalités de certain, c’est la direction qu’on prend.

                • Laulau Laulau 19 septembre 09:02

                  « ce qui pose tout de meme un probleme de société. »

                  Par contre, le fait que certains actionnaires gagnent plus de cent fois le smic ne semble pas vous poser de « problème de société » ! Tout dépend donc de votre façon de concevoir la société.


                  • Croa Croa 19 septembre 09:54

                    Il faut voir la vidéo d’osons causer sur le sujet. (Ça va plus loin.)


                    • redcap 19 septembre 10:14

                      Bonjour,
                      « baisse des APLde 50€/mois »
                        c’est la première fois que j’entends parler de ce mesure ----- vous avez une source fiable ?
                       et c’est que pour les locataires en HLM ?


                      • Croa Croa 20 septembre 08:44

                        À redcap,
                        Vois la vidéo. T’auras les réponses.


                      • sweach 19 septembre 11:24

                        La fiscalité en France est un bordel monstrueux, avec des jeux de comptable.


                        Un system simple serait d’avoir des rentrés de capitaux et on met en face des sortis de capitaux, mais tout se complique avec les aides, les allègement fiscaux, les emprunts et remboursement de dette, ...

                        Il faudrait purement et simplement tout supprimer, absolument plus aucune aide direct ou indirect, plus d’APL, plus de RMA, plus de CICE, plus de CIR, plus de PTZ, plus de niche fiscal, etc ...

                        Remplacer tout ça par un system simple, soit vous avez besoin d’aide et l’état vous donne des fonds, soit vous gagnez suffisamment et l’état vous taxe, avec obligation d’être à l’équilibre budgétaire.
                        Et surtout envoyer chier la dette et la BCE qui est trou dans les caisses totalement artificiel qui c’est auto-crée et n’a absolument rien financé.

                        Un fonctionnaire n’a pas à payer d’impôt, c’est un non sens de donner d’une main et de reprendre de l’autre, il suffi d’ajuster le salaire.
                        Bref tout ceux qui sont payés par l’état n’ont pas à payer d’impôt, sinon l’état ne fait que jouer à donner pour reprendre.

                        Un riche n’a pas à toucher des aides, un ajustement de son impôt ou bien de ses services est bien plus efficace, si le gouvernement veut faire une politique incitative il lui suffi de supprimer la TVA sur les produits qu’il veut promouvoir.

                        L’énergie, le logement, le transport tout ça doit être des postes de recette pour l’état, il faut envoyer promener tout le parasitisme qui tourne autour, tout renationaliser et faire une vrai politique rentable dans ces secteurs.

                        Un pauvre ne devrait pas pleurer à tout les bureaux des pleures pour obtenir le minimum vital, l’état peut être créateur d’emploi s’il le souhaite et fournir un salaire contre service au lieu d’aide.

                        Pour le taux du livret A, il faudrait laisser les banques gérer comme elle veulent ce taux, ça mettrait en place une concurrence.

                        • Yaurrick Yaurrick 19 septembre 12:59

                          @sweach
                          Le bon sens, ce serait déjà que l’état équilibre son budget annuel (interdiction pour l’état de présenter un budget qui ne soit bénéficiaire, et charge à lui d’adapter ses dépenses aux recettes et non l’inverse).
                          Ensuite comme vous le dites, stopper tout ce bazar d’aides, de niches, lois diverses et autres avatars de l’interventionnisme. Puis on rationalise tout ça avec un système simple (flat taxe) ou impôt négatif.
                          Enfin on laisse faire faillite les entreprises qui ne vont pas bien, interdiction d’envoyer un quelconque signal « les contribuables viennent au secours, donc on fait toutes les conneries que l’on veut ».... et au passage, modification des statuts des politiques et fonctionnaires, aucune raison ne justifie qu’ils aient des privilèges.
                          Enfin, on supprime tout les monopoles de droit et autres numérus clausus, en veillant à ce que la concurrence puisse se faire.

                          Quand on aura fait ça, on pourra commencer à remettre la France sur ses rails.


                        • rocla+ rocla+ 19 septembre 13:13

                          Aujourd’hui passent en jugement  les courageux  communistes  ayant attaqué et incendié une voiture de flics avec une policière à bord ....


                          9  connards   cachant leur faces de rats  mais identifiés  malgré tout . 

                          • jaja jaja 19 septembre 13:35

                            @rocla+

                            Note que c’est un manifestant qui a sorti la policière de sa voiture...


                          • rocla+ rocla+ 19 septembre 14:41

                            @jaja


                            Elle était pas masquée , elle , la fliquette .....

                          • Croa Croa 20 septembre 08:48

                            À rocla+,
                            Ce sont les suiveurs qui se font prendre, toujours (qui exagèrent parfois, certes.)
                            .
                            Les vrais casseurs sont bien connus de la police. Ceux-là ne sont jamais inquiétés.


                          • rocla+ rocla+ 19 septembre 13:16
                            Le procès de l’attaque d’une voiture de police en plein Paris en mai 2016 s’ouvre ce mardi, sous haute tension. Des militants d’ultra-gauche, descendants de l’écrivain, ont fait face à un flic, fils de prolétaires. L’Express remonte le fil de ces destins croisés.

                            Le 18 mai 2016, quai de Valmy, dans le Xe arrondissement parisien. Il est un peu plus de 12h30 quand un individu encapuchonné donne un premier coup de pied dans la portière arrière droite de la voiture de police. Dans son sillage, une vingtaine de personnes grimées, casquées, se mettent à secouer le véhicule sérigraphié. Un homme défonce la fenêtre côté conducteur. 

                            Au volant, l’adjoint de sécurité Kevin Philippy tente plusieurs manoeuvres pour se dégager. En vain. Un individu cagoulé lui décoche coups de pied et de poing au visage. Les projectiles s’abattent sur la voiture. Un homme lance un plot de stationnement et défonce la vitre arrière, un autre jette un objet incendiaire dans le véhicule. La voiture s’embrase. Côté passager, l’adjointe de sécurité Allison B. crie à Kevin Philippy de sortir. L’ADS tente alors de parer les coups de barre de fer qui pleuvent. 


                            • jaja jaja 19 septembre 13:33

                              @rocla+

                              «  Affaire du quai de Valmy »

                              Refusons un procès à charge

                              Relaxe
                               !

                              Le 18 mai 2016, la vie bascule pour des jeunes militants contre la loi travail et son monde. En plein mouvement et alors que la Nuit debout parisienne a pris place à République pour tenir ses « assemblées », c’est aussi là, comme une provocation, que le syndicat de police Alliance décide de se rassembler et d’accueillir la droite extrême pour protester contre la « haine anti-flic ».

                              Une contre-manifestation est appelée le même jour par le collectif Urgence notre Police assassine. L’Etat ne tergiverse pas quant à lui. La veille, la préfecture interdit de manifestation plusieurs personnes dont 3 des jeunes militants qui seront interpellés le 18 mai, sur la base de notes blanches produite par la DRPP, le service de renseignements de la préfecture de police de Paris. Pourtant, ce même jour, le tribunal administratif fait lever ces interdictions suite à un recours posé par les militants, déclarant ces mêmes notes blanches fausses et irrecevables.

                              Malgré ça, la contre-manifestation est elle-même interdite, fait surprenant après l’heure « officielle » d’appel à manifester déposée en préfecture. On interdit une manifestation 45 minutes après son début.

                              C’est à ce moment-là, alors que les manifestants sont refoulés de la Place de la République, qu’interviennent les faits de la voiture de police brûlée quai de Valmy.

                              Quelques heures après les faits, quatre jeunes manifestants sont interpellés chez eux, interrogés en garde à vue puis emprisonnés sans procès.
                              Antonin Bernanos, étudiant à Nanterre, ira jusqu’à faire 10 mois de prison préventive sans procès. Sur la seule base d’un simple témoignage anonyme qui l’accuse.

                              Le procès verbal de ce témoignage anonyme est versé au dossier suite à une erreur administrative. C’est cette erreur de l’instruction qui permet à son avocat de le retrouver. Dès lors, on sait que c’est un policier des services de renseignements de la préfecture de police de Paris ( la DRPP ) qui l’accuse, ce même service qui avait produit les notes blanches utilisés pour interdire les jeunes militants de manifester.

                              Il a suffit d’un témoignage d’un policier sous X pour qu’un militant du mouvement social se retrouve pendant 10 mois en prison et sans procès !
                              Dans cette affaire, ce ne sont pas les preuves qui permettent d’aboutir à l’identification des coupables… mais l’accusation sans preuve de militants qui en font des coupables, charge à la police ensuite de fournir les preuves !

                              Plus d’un an après, ils sont désormais neuf inculpés à être renvoyé devant le tribunal correctionnel de Paris, deux d’entre eux sont toujours emprisonnés à Fleury Mérogis.

                              Leur cas doit servir à mettre en lumière des politiques répressives déjà appliquées dans les quartiers populaires.

                              Leur cas doit servir à riposter ensemble contre la répression d’Etat dans nos quartiers, entreprises et lieux d’études, et plus largement contre la précarisation de nos vies, qui se traduit aujourd’hui par la nouvelle loi travail XXL annoncée par Macron.

                              Ils sont capables d’utiliser la prison contre ceux qui contestent. Soyons prêts à nous unir pour refuser leur répression et leur monde.

                              Leur procès débute le 19 septembre et se termine le 22 septembre à la 14ème chambre correctionnelle du TGI de Paris. Nous appelons tous les jours à nous y rendre à 13h.

                              Le 19 septembre nous appelons à un rassemblement devant le TGI de Paris à 19h contre la répression. »

                              Liste des premiers signataires :

                              Danièle Obono, députée de Paris – Groupe France insoumise ; Olivier Besancenot, ancien porte parole du NPA ; Frédéric Lordon, économiste et directeur de recherche au CNRS ; Frédéric Bodin, Union Syndicales Solidaires ; Amal Bentounsi, porte parole du collectif Urgence Notre Police Assassine ; Houria Bouteldja, porte parole du PIR ; Mickael Wamen, syndicaliste Goodyear inculpé ; Gael Quirante, syndicaliste Sud-Poste 92 inculpé ; Loïc Canitrot, syndicaliste inculpé et membre de la compagnie jolie môme ; Antoine C., syndicaliste incarcéré et condamné dans le cadre du mouvement contre la loi travail ;

                              Michel Kokoref, professeur de sociologie à Paris 8 ; Alessandro Stella, directeur de recherche au CNRS ; Florence Joshua, professeure de science politique à Paris 10 ; Alexandra Oeser, professeure de sociologie à Paris 10 ; Christiane Vollaire, philosophe ;

                              Front Social ; Union Syndicales Solidaires ; NPA ; Alternative Libertaire ; Fédération SUD éducation ; Solidaire RATP ; OCML VP ; PIR ; La compagnie Jolie Môme , Collectif Féministe Révolutionnaire...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès