• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Baltique, Adriatique, Mer Noire ou l’« Initiative des Trois Mers », (...)

Baltique, Adriatique, Mer Noire ou l’« Initiative des Trois Mers », une réminiscence de la Fédération Międzymorze ?

Dans les années 90, quand l’Union Soviétique s’est disloquée, les grandes puissances se frottaient les mains. Les cow-boys yankees rêvaient d’un nouveau « far-west », à l’ouest de l’Alaska tandis que les épiciers de l’Union Européenne lorgnaient sur la reprise pour un bon prix du stock de surgelés que représentaient les démocraties populaires tout juste sortie du glacis, derrière le « rideau de fer ».

Mais les rêves s’évanouissent dès qu’on ouvre les yeux. Pour ce qui est des Russes, et pas seulement Poutine, ils ont fait savoir que leur pays avait une histoire, une culture et un peuple qui n’entendait pas se faire spolier aussi facilement que les amérindiens. Pour l’Europe de l’est, il semblerait que les dirigeants de l’UE se soient mépris également : ce qu’ils croyaient être un lot de plats congelés à consommer après passage aux micro-ondes s’est révélé une population en état d’hibernation dont les membres sortent progressivement, avec quelques soubresauts.

Les titres des journaux français n’ont présenté les rencontres de Varsovie de la semaine dernière qu’en faisant référence à la réunion annuelle du G 20 et en gommant un autre événement : « le Sommet des Trois Mers » qui se réunissait au même moment. Cette coïncidence gênerait-elle les dirigeants de l’UE et nos médias pour qu’ils n’en parlent pas ?

Trump a participé à ce sommet. La présence du président américain avait un caractère symbolique, car il pourrait bien avoir l’intention de tirer parti de la tension actuelle entre le « conservatisme de la Nouvelle Europe » que nos médias présentent comme le danger « populiste » et le « libéralisme de l'ancienne Europe ». Déjà, les USA soutiennent à travers l’OTAN le positionnement de la Pologne qui a associé la Lituanie, la Lettonie et l'Estonie à sa croisade anti-russe que Trump utilise comme un coin pour faire éclater les rapprochements défavorables à ses projets.

L’idée croato-polonaise est une reprise du projet des années 30 « Intermarium » ( ou Fédération Międzymorze) du Polonais Josef Piłsudski : rassembler un groupe de pays occupant l'espace stratégique entre trois mers européennes (en ajoutant l’Adriatique au projet de Pilsudki qui ne comportait que la Mer Noire et la Baltique) pour nouer des relations avec les États-Unis et la Chine tout en se soustrayant à l’influence de la Russie et de l'UE.

 

D’un côté, la Pologne, la Hongrie, la République tchèque et la Slovaquie s'opposent de plus en plus à l'UE dans sa forme actuelle dont elles supportent mal l’autoritarisme dans l'application de ses directives libérales en matière de protection sociale et de politique migratoire. Mais d’un autre côté, la Pologne et les états baltes détestent la Russie pour des raisons historiques.

Dans les Balkans, la Bulgarie, la Croatie et la Roumanie ne fondent pas leur adhésion au projet des « Trois Mesr » sur des sentiments anti-UE ou anti-russes, mais ils ressentent une certaine animosité envers les deux, ce qui engendre des affinités avec les autres membres de ce groupe.

De l’autre côté, parmi les partisans du projet, l'Autriche et la Slovénie maintiennent des liens avec l'UE et la Russie, mais ils ont rejoint le groupe pour une raison géopolitique : l'intégration solidaire avec leurs voisins de l’Europe centrale. Les membres de l'initiative « Trois Mers » voient en elle ce qu'ils croient être le plus susceptible de présenter des avantages avec chacune des quatre grandes puissances les plus importantes :

  •  L'UE pour la « gouvernance » : l'objectif est de faire pression sur Bruxelles pour décentraliser et permettre ainsi aux blocs régionaux le droit de déterminer leurs propres politiques sociales et d'immigration.
  • La Russie pour l’énergie : il serait à l'intérêt collectif de ces états de s’appuyer sur l’expérience de ceux qui sont déjà partenaires de la Russie pour les ressources énergétiques pour négocier de meilleures conditions d’achat.
  • L’armée américaine : tous les membres du groupe à l'exception de l'Autriche, font partie de l'OTAN, et comptent sur l’aide des États-Unis pour augmenter leurs budgets de défense.
  • La Chine pour les investissements : là encore, tous les pays concerné sauf l'Autriche, sont membre de l’accord « 16 + 1 » avec la Chine visant à financer le développement de la sylviculture dans cette partie de l'Europe..

Mais tout n’est pas aussi simple. D’une part, cet équilibre entre les 4 grandes puissances, pour séduisant qu’il soit, parait impossible à tenir à cause des tensions qu’il engendrerait entre ces puissances. D’autre part, à l’intérieur du groupe, des lignes de faille anciennes pourraient entraver la coopération, en particulier en la méfiance des Slovaques et des Roumains envers les Hongrois ou celle dles Lituaniens envers les Polonais.

L'Intermarium du 21ème siècle a toutes le chances d’obtenir de Trump ce qu’il propose lui-même, quelques chances de capter les financements chinois qui recherchent des placements sécurisés, une chance d'atteindre ses objectifs vis-à-vis de l'UE, en particulier grâce à l'appui de Trump, mais il en va autrement des projets vis-à-vis de la Russie, car chacun des états concernés entretient des rapports différents avec Moscou. En tout état de causes, comptez sur nos médias pour ne pas vous en tenir informés.


Moyenne des avis sur cet article :  4.2/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • antiireac 11 juillet 18:47

    Face aux menaces russes et un relative affaiblissement de l’OTAN qui ne sait pas commet se comporter devant les menaces des impérialistes russes ce projet polonais est une bonne initiative réaliste qui pourrait arrêter l’ogre russe.


    • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 11 juillet 21:56

      @antiireac

      vous êtes abonné au « Monde » ?

    • damocles damocles 12 juillet 01:23
      @Jeussey de Sourcesûre
      ....
       et à libé....

    • Vraidrapo 12 juillet 08:49

      @ M. de Sourcesure
      A ce niveau de commentaires, il ne faut même pas répondre, c’est comme le Massada dans un autre registre



    • Debrief 12 juillet 09:28

      @antiireac
      Ah oui, cet ogre russe qui n’arrête pas de provoquer l’OTAN à ses propres frontières, qui joue le jeu infâme de la démocratie en Crimée, qui ose ne pas déployer de troupes dans le Donbass au grand dam de ses ennemis, qui intervient en Syrie à la demande de son dirigeant contrairement à la « coalition occidental » qui agit légitimement sans aucun mandat et, qui plus est, a accepté des sanctions économiques US-UE avec grâce et dignité.

      Les enfants de la propagande bobo subventionnée risquent gros avec un tel dévoreur.


    • Lugsama Lugsama 12 juillet 12:52

      @Debrief

      Ah oui les soldats russes en Ukraine sont des vacanciers, on avait oublié smiley

    • V_Parlier V_Parlier 12 juillet 21:18

      @Lugsama
      Et ceux de l’OTAN, ils travaillent ?
      A propos de « l’armée russe en Ukraine » : http://www.youtube.com/watch?v=Lq1WaRHsiKg
      (Pour les plus patients, un rappel d’ensemble : http://www.youtube.com/watch?v=Zw2riY8mIGM ).


    • Vraidrapo 15 juillet 04:37

      @Lugsama
      Oh Kamarade, vous êtes en retard de 2 fournées de slogans... il faut accélérer pour rattraper le groupe ( des non-alignés sur France-Intox à moins que vous soyez employé par icelui).
      Au fait, pour qui avez-vous voté au 1er tour de la présidentielle ?....


    • Layly Victor Layly Victor 16 juillet 11:10

      @Vraidrapo

      Massada, on peut ne pas être d’accord, mais au moins il défend son pays. Eux, ils défendent mordicus la brillante politique de Hollande, Fabius, BHL, et de leur chef Attali.

    • baldis30 11 juillet 23:17

      bonsoir,

      excellente information !

      On peut aussi se remémorer ( en relisant Braudel) la théorie des isthmes mer Noire Océan Arctique ; Baltique -Adriatique ; Golfe de Gènes -Pas de Calais .


      • Odin Odin 11 juillet 23:44

        Bonsoir Jeussey 

        AMHA le scénario des trois mers n’est plus d’actualité aujourd’hui. La suprématie ne se situe plus sur le plan maritime mais terrestre. Oublions l’Adriatique, la Baltique et la mer noire reste sous prédominance Russe, surtout depuis le référendum en Crimée.

        Tout est au niveau terrestre et technologique.

        Le développement des exportations Sino Russe passe, pour des raisons de coût, par les routes, nord et sud, de la soie. Celle du nord est bloquée par le conflit en Ukraine, celle du sud, par la méditerranée, est bloquée par le conflit en Irak et en Syrie. Ceci n’est pas une fiction mais malheureusement une triste réalité de la géopolitique.

        La suprématie du $ est directement liée à la rupture de ces deux routes d’approvisionnement venant d’Asie pour que ce monde unipolaire perdure, comme le souhaite l’état profond. 

        Au niveau des axes maritimes, je pense qu’il faudrait se tourner vers la mer de Chine, le détroit d’Ormuz et le détroit de Béring.

        Pour ce qui concerne la marionnette Trump et les financements chinois, je pense que ces derniers sont loin d’être des idiots. La rupture de ces deux routes de la soie est la conséquence de la vente massive des bons du trésor US pour l’achat d’or et ceci en synergie avec Moscou. et cela ne date pas d’hier. 

         


        • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 12 juillet 09:02

          @Odin

          Bonjour Odin.

          Merci pour ce commentaire intéressant.

          J’ai oublié de préciser que la carte publiée en fin d’article est d’origine ukrainienne et date de 2016. Elle intègre l’Ukraine et la Moldavie, ce qui n’est pas le cas du groupe qui constitue l’Initiative des Trois Mers« actuellement.

          Si le scenario »n’est plus d’actualité", selon vous, les efforts déployés par les acteurs actuels et potentiels montrent que les autres scenarios ne leur conviennent pas, et que les blocs actuels, dont l’UE, ne sont ni aussi réels ni aussi homogènes que ce que nous raconte la fable officielle. 

        • Jelena Jelena 12 juillet 10:15

          >> une population en état d’hibernation dont les membres sortent progressivement (...)
           
          Oui et non, car si ce projet aboutit un jour, ce dont je doute... Ce bloc servira avant tout les intérêts des USA. Quelque part ce sera « moins de Bruxelles, pour plus de Washington ».
           
          Si Pologne-Croatie sont naturellement ok, concernant les autres pays, c’est loin d’être gagné.


          • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 12 juillet 10:22

            @Jelena

            le jeu décisif dépend de l’évolution de l’Ukraine.

          • Jelena Jelena 12 juillet 11:27

            @Jeussey de Sourcesûre : Non pas l’Ukraine... Si ce projet est soutenu par les USA, c’est avant tout pour s’opposer au South Stream, mais comme je viens de le dire c’est loin d’être gagné.


          • bob14 bob14 12 juillet 13:22

            Les godillots viennent tous du PS et de l’UMP...pas de quoi pavoiser... !


            • JBL1960 JBL1960 14 juillet 00:29

              Bonsoir Jeussey ;
              Je vous cite : Pour ce qui est des Russes, et pas seulement Poutine, ils ont fait savoir que leur pays avait une histoire, une culture et un peuple qui n’entendait pas se faire spolier aussi facilement que les amérindiens.

              Je ne doute pas que vous savez combien les Natifs et Nations premières ferraillent pour bien faire savoir à tous, qu’ils sont toujours là, debout comme une pierre, comme à Sioux Standing Rock.
              Voici le dernier article de Steven Newcomb, traduction R71, que je complète le plus largement possible ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/07/13/lesprit-de-lhomme-blanc-a-lorigine-de-la-loi-federale-indienne-par-steven-newcomb/
              Après la Nation Mohawk du 10 juillet dernier, ici ; Il faut également rappeler que la Grande Russie, sous l’égide de Pierre Le Grand, n’a jamais participé à l’esprit de la conquête comme cela fut organisé par les premiers colons/envahisseurs/exterminateurs et par les hommes en jupe dont le représentant actuel est François 1er, en photo face à Steven Newcomb qui lui remet une demande de répudiation de la bulle Inter Caetera.
              Mais votre article rappelle combien les forces en présence, le sont par la volonté de l’esprit de l’homme blanc, et comme Manlio Dinucci, l’avait fort bien analysé sur ce sujet précis et .
              Il appert de plus en plus clairement que le Jupiter 1er a été placé là, uniquement pour servir le Plan ce me semble, surtout après ces dernières déclarations au G20 sur les femmes africaines qui feraient trop d’enfants, sur le lien entre terrorisme et réchauffement climatique.
              Les 2 esprits se rencontrent aujourd’hui et demain...
              L’esprit de l’homme blanc (de surcroit chrétien) qui a affirmé qu’il fallait tuer l’indien et sauver l’humain en lui... C’est pas gagné, hein ?
              Newcomb rappelle que "Enfants, nos ancêtres furent forcés à incorporer les pensionnats pour Indiens* dans un effort de retirer tout ce qui pourrait maintenir nos nations ensemble.« 
              Et il se trouve que je traite ce dossier via le Contre-rapport »Meurtre Par Décret« et que sa lecture nous permet de »comprendre la Machine à tuer" et je prétends qu’un simple grain de sable peut enrayer cette machine à nous broyer.
              Imaginez les dégâts que pourraient faire plusieurs grains de sable ;
              Moi, vous...


              • Vraidrapo 15 juillet 04:54

                Les grains de sable ?... Mais la machine à broyer saura employer les grands moyens, par exemple dans le dernier Diplo :
                Résistance palestinienne à l’heure du Numérique,
                Gaza Hacker Team s’est fait connaître du grand public (en France ?...), il y a 5 ans en piratant des milliers de sites israéliens dont la police et certains ministères... faire subir une guerre des nerfs en les inondant d’images montrant les atrocités commises par l’armée israélienne à Gaza...
                En guise de représailles, à l’intimidation systématique dont firent l’objet les militaires affectés par le détournement de leur messagerie, Israël lança une opération spéciale pour éliminer le chef de l’unité, Ramez Harb, tué lors du bombardement de l’immeuble de 15 étages où il se trouvait en plein centre de Gaza...
                Ceci c’est quand Israël met entre parenthèses sa pratique supposée de la Démocratie, le temps de taper sur ces « insupportables » Palestiniens. Y’ a plus qu’à importer la Démocratie Israélienne dans l’Union...


                • Vraidrapo 15 juillet 05:00

                  En 2013 !

                  http://www.aurdip.fr/51-MEP-s-call-Ashton-to-implement.html

                  Mais les gouvernements israélien et américain ont immédiatement mis la pression sur l’UE pour qu’elle édulcore ces directives et les rendent inopérantes. Et madame Ashton a annoncé qu’elle tiendrait compte de leur « sensibilité ».

                  Les négociations sont sur le point de se terminer par une capitulation complète de l’ UE :

                  1. Les institutions israéliennes subventionnées par l’UE n’auront pas à certifier qu’ils ne fonctionnent pas dans les territoires occupés. Il reviendra à l’UE de prouver qu’ils le font pour leur refuser des subventions.

                  2. Des institutions israéliennes hors des colonies illégales pourront recevoir des financements de l’UE et seront autorisées à les transférer aux colonies illégales.

                  L’UNION EUROPÉENNE VA AINSI AFFECTER UNE PARTIE DE NOS IMPÔTS À LA COLONISATION ISRAÉLIENNE ILLÉGALE DE LA PALESTINE.

                  C’EST UNE TRAHISON COMPLÈTE DES PRINCIPES FONDATEURS DE L’UNION EUROPÉENNE.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès