• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Belgique, ceci est-il un pays ?!

Belgique, ceci est-il un pays ?!

 

Dans le monde, il y a des démocraties, des dictatures... et puis, il y a la Belgique !.

PNG

 

Principes généraux
La démocratie, c’est le choix des citoyens que les partis représentés par leurs élus (qui se disent à leur service) se doivent de respecter !.
La particratie, c’est le choix de quelques chefs de partis issu de préférences idéologiques, le plus souvent électoralistes quand, comme c’est le cas en Belgique, ceux-ci ne sont pas lamentablement guidés par des frustrations, vexations et querelles personnelles.
Lesquelles, comme des gamins en cour d’école, ils ne sont même pas capables de masquer publiquement au fil de débats télévisés qui les voient dérouler leur catalogue promotionnel qu’ils répètent mot pour mot reléguant la notion de dialogue constructif à un monologue stérile, ennuyeux !.

Le système B
Au fil des réformes constitutionnelles, des coalitions hétéroclites qui ont vu le jour après des semaines, des mois de « négociations », la Belgique est devenue un OPNI (objet politique non identifié)
La Belgique, ce grand pays, qui compte quasi plus de ministres que l’ensemble des pays européens… surtout si on rapporte leur nombre à celui de la population belge.
La Belgique, ce grand pays, qui compte plus de régions, de communautés, de gouvernements de régions, de communautés voire de communautés de communautés qu’aucun autre pays du monde !.
Bref, la Belgique, ce grand pays qui peut se passer d’un gouvernement fédéral (national) durant des mois sans que ceci ne choque même plus ni ses habitants, ni ses (ir)responsables politiques, ne semble même pas se rendre compte que ce « spectacle à la belge » ne fait rire que les caricaturistes, les humoristes sans oublier les observateurs étrangers qui, poliment ou ironiquement, soulignent le caractère surréaliste de ce petit pays quand, en aparté, ils pensent que la gouvernance de ce pays est plutôt ridicule.

Après les critiques, une (la ?) solution

Il est urgent d’étudier sérieusement l’option de passer par l’adoption d’une indispensable et future loi obligeant les partis ayant obtenu le plus de suffrages dans chaque région à former la base d’un gouvernement.
A charge pour eux, par la suite et dans un délai à fixer, accessoirement soumis à pénalités financières, d’y ajouter un minimum de partis pour obtenir la majorité suffisante tout en supposant que certains de ses « seconds choix » avanceront l’insuffisance de convergence pour décliner la participation à cette alliance mais à qui il sera rappelé, qu’en vertu du seul respect essentiel du choix citoyen, un gouvernement éventuellement minoritaire mais représentant, ne l’oublions pas, enfin la majorité des votes aux partis dans chaque région, sera mis en place, avec ou sans eux…, ce qui risque bien d’en décider quelques-uns à assez vite rejoindre la base désignée par les urnes.
Ce qui rompra avec ce qui est actuellement, systématiquement le cas au travers d’un fragile, hétéroclite montage fait de minorités régionales et, surtout, de partis rassemblés au seul motif d’exclure l’un ou de faire barrage à l’autre !.

Quant à ceux/celles, « experts » politologues, politiciens qui estiment que ceci ainsi que d’autres éventuelles solutions, risqueraient de favoriser certains partis, que par idéologie personnelle, ils ne voudraient pas voir en être les bénéficiaires ou risquer que ceux-ci accèdent au pouvoir, qu’ils n’oublient pas que si ces partis sont admis au scrutin national, c’est que ceux-ci n’en sont pas exclus pour cause de non respect des lois.
Par conséquent, que ces « experts » se rendent compte qu’en démocratie, ce n’est pas le choix, les souhaits de quelques-uns, fussent-ils ou se croient-ils des « élites » qui prévaut sur celui du « peuple », des citoyens… à moins de tendre vers une variante de la dictature censée protéger une démocratie réservée à une poignée d’individus de l’entre-soi décidant de ce qui convient pour la majorité des « autres » !.

Bien entendu, vu les intérêts personnels, partisans de chacun voire les habitudes et petits arrangements entre (faux) amis, cette solution qui passe par l’obligation des élus de ne respecter que le choix citoyen ne sera ni envisagée, ni forcément adoptée…
Et un jour prochain, la Belgique, ce grand pays, se réveillera et s’apercevra que, plus éclaté encore qu’aujourd’hui, il est incroyablement aussi petit en superficie qu’en mentalité politique voire médiatique…
Au grand dam de ses citoyens.


Moyenne des avis sur cet article :  1/5   (4 votes)




Réagissez à l'article

45 réactions à cet article    


  • robert 8 septembre 18:01

    Pour grimper au cocotier il faut le cul propre, ou balaye devant chez toi avant de te moquer.


    • Ruut Ruut 9 septembre 07:30

      @De Bredevan marc, pouvez vous m’expliquer pourquoi la belgique a appliqué en meme temps que la France toutes les action stupides de la France ?
      Est ce que la Belgique est gouvernée par Macron ou est ce que la France et la Belgique sont gouvernées par une autre entités a un niveau supérieur ?


    • Samson Samson 9 septembre 16:10

      @Ruut
      « ... pouvez vous m’expliquer pourquoi la belgique a appliqué en meme temps que la France toutes les action stupides de la France ? »

      Pas très compliqué, c’est tout le charme de la Pensée Unique néo-libérale !

      On a vendu aux Belges et aux Bruxellois tous les avantages pour Bruxelles d’être la capitale de l’€urope, pour mieux expulser ensuite une large part de ses habitants aux quatre coins du royaume, leur niveau de vie ne s’accommodant pas des loyers à soutirer aux €urocrates !

      A quelques exception près (Raoul Hedebouw, mais c’est à peu près le seul que je vois !), et hors bien entendu ratification de la convention sur le droit des minorités qui assurerait quelque droit aux francophones vivant en Région flamande, tous nos politiciens sont très fiers de s’afficher comme bons caniches de l’€urocratie.

      Et de la girouette de Neuilly au très immature et narcissique petit Monarc de la start-up « France », en passant par Flamby, c’est exactement la même musique dans l’Hexagone, les financiers teutons donnant le « la » aux directives de la Commission €uropéenne.


    • binary 8 septembre 19:41

      Le tableau montre bien quelle est la langue officieuse :

       « german / french speaking area » .


      • Septime Sévère 8 septembre 21:20

        @binary
        .
        L’anglais en Belgique est la langue officielle de l’aviation. 
        Dans tout pays un pilote s’adressant à un organisme de contrôle doit le faire dans la langue du pays ou en anglais. En Belgique les langues du pays ne sont pas admises, parce qu’elles n’ont pu s’entendre. 
        Il en résulte une sérieuse difficulté pour passer un brevet de pilote du dimanche pour les innombrables qui lisent couramment l’anglais mais rien y piger à l’oral. 
        Mais ce n’est pas si peu qui mettra la Belgique en péril malgré tout assez solide avec « son invincible unité ».


      • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 8 septembre 21:28

        @Septime Sévère

        Déjà toi y’en a parler français ? Ta conclusion...


      • AlLusion AlLusion 9 septembre 10:08

        @Aita Pea Pea,
         Non, nous ne parlons français bleu-blanc-rouge, nous avons un langage mixte et souvent, on mélange les trois langues à Bruxelles sans même s’en rendre compte.
         Dans la capitale, il ne faut pas espérer trouver un job, un peu important, sans connaitre le français, le néerlandais et l’anglais.
         Le néerlandais est une langue globalement agglutinante où les mots se combinent pour former un vocabulaire riche et précis à partir d’un nombre limité avec une racine et un affixe un peu comme l’esperanto.
         Gutturale... La prononciation de « schild en vriend » a permis certaines identifications.
         L’allemand reste à l’est du pays.
         Il faut lire « Le chagrin des Belges » pour en comprendre un peu plus.
         Surréaliste, le belge ? Absolument.
         Mais, accueillant, aussi. Pas de racisme trop évident.
         Des règles et des lois souvent en avance sur le temps.
          
         


      • AlLusion AlLusion 9 septembre 10:13

        L’article « Sprout to be brusselers » contient les résultats des élections en mai 2019.
        Mais la confection d’un gouvernement fédéral est toujours en cours.
        Le Covid est entré depuis hier dans la valse à mille temps. 


      • AlLusion AlLusion 9 septembre 10:18

        En résumé, comme on dit chez nous « avec l’auto-dérision, on sait la contre ».... smiley


      • Français du futur Français du futur 9 septembre 01:40

        Courage, on va bien finir par se réunifier un jour. D’ailleurs nous n’aurions jamais dû être séparés par la perfide albion.


        • AlLusion AlLusion 9 septembre 10:09

          @Français du futur,
            Vous êtes prêt alors à dire septante et nonante ?  smiley


        • Ruut Ruut 9 septembre 11:36

          @AlLusion
          Si ils disent octante, pourquoi pas :)

          Par contre la latte et la chique ça vas créer des quiproquos....


        • Samson Samson 9 septembre 22:11

          @Français du futur
          Oui !
          S’il faut dégommer des statues, ce qui avec BLM semble très « tendance » en ces temps troublés, je suis pour commencer par celles de Wellington et Blucher ! smiley


        • Français du futur Français du futur 10 septembre 00:36

          @AlLusion
          Vous êtes prêt alors à dire septante et nonante ? 

          Pourquoi pas, c’est du français, ça ne me pose aucun problème. Tant que l’on essaie pas de m’imposer le globish sous culturel et néolibéral de la civilisation décadente de nos zélites.

          Plus sérieusement, c’est un non-problème. Les régionalismes sont légions dans notre langue et l’on s’y adapte très facilement.


        • Français du futur Français du futur 10 septembre 00:43

          @Samson
          Je ne suis pas un grand fan de Napoléon mais bouter des symboles anglois ou germains de nos contrées, je suis toujours partant.


        • AlLusion AlLusion 9 septembre 09:51

          @L’auteur,

           J’ai l’impression que vous ne connaissez rien de la Belgique.

           Si vous voulez le connaitre Annie Cordy qui vient de mourir, a parlé de ce pays, il y a quelque années. De 1813 à 1848, de 1848 à 1894, de 1894 à 1918...

           Non, ce n’est pas un « grand pays ». A la limite entre deux cultures, il y a un esprit d’appartenance très belge et pas français.

           Mais c’est aussi une histoire belge de malentendu et je comprends que le pays est mal compris de l’étranger.

           


          • Samson Samson 9 septembre 15:45

            @AlLusion
            Se choisir dans un pays où l’entrée dans chaque patelin flamand est ponctuée du très accueillant et convivial « Waar Vlamingen thuis zijn » (Où les Flamands sont à la maison) - pour devise à décliner en trois langues « L’union fait la force », « Eendracht maakt macht », « Einigkeit macht Stark », est on ne peut plus belge !

            Au brumeux et fort pluvieux berceau du surréalisme, l’humour est devenu une condition sine qua non à la survie, tant son absurdité administrative et institutionnelle tient d’un cauchemar kafkaïen confinant au sublime, et tant elle vous condamne autrement à mourir d’ennui, de lassitude ou de chagrin : la Belgitude dans toute sa morne splendeur.

            « Het Verdriet van Belgis », « Le Chagrin des Belges » d’Hugo Claus mérite le détour pour en mieux savourer toute l’amertume.

            S’il existe donc un esprit et une identité très belge, ils relèvent bien moins de l’esprit et de la fierté d’une appartenance nationale comme les « Honi soit qui mal y pense », « Cocorico ! » et autres « Got Mit Uns » fièrement proclamés par nos voisins - que d’une identité par défaut, le Belge, faute de s’aimer, ne se reconnaissant pas plus hollandais, qu’allemand, anglais ou français, ...

            Mieux vaut en rire, donc ! smiley smiley smiley


          • AlLusion AlLusion 9 septembre 16:28

            @Samson

             Il y a les Flamands, en effet, qui disent cela.
             « Etre patriote aujourd’hui », c’est sous cette forme pour moi. Cela ne ressemble pas à votre nationalisme ni à celui de la Flandre. C’est quand on sort du pays, que l’on remarque ce qui nous manque.

             Des Belges sont partout dans le monde Nous avons une émission qui le démontre « Les Belges du bout du monde » et c’est bizarre, on en rit.
             C’est un pays bon enfant où on peut tout dire. Pas de Jupiter à la tête.
             On n’a rien à voir ni avec les Pays Bas, UK, ou la France.
             On se suffit à nous-même.
             Nous avons le monde et sommes en quelque sorte le labo de l’Europe.
             Le Covid a tout ralenti. La suite est commune à beaucoup d’autres pays comme la France.  


          • Xenozoid 9 septembre 16:31

            @AlLusion

            On se suffit à nous-même.

            godverdikeme,met de zacht g...je geloof dat ?


          • Samson Samson 9 septembre 16:33

            @Samson
            « Mieux vaut en rire, donc ! »
            Et pour la bonne bouche !


          • AlLusion AlLusion 9 septembre 16:45

            @Xenozoid
             Ja. Jij niet ?
             Ik heb zoveel over Belgie gesproken en gescrijven dat ik niets anders kan geloven.
             Kijk maar even naar mijn laatste Covid Virus blues
             Het is een bekende economist die het zegt.   


          • Xenozoid 9 septembre 16:48

            @AlLusion

            ik heb het niet over her virus,nu niet ....bedankt voor de link, zal ik later gaan kijken


          • AlLusion AlLusion 9 septembre 16:55

            @Samson
             Excellent Poevoorde 
             Merci.. J’ai bien rigolé.
             Il faut voir « Oui mais non » qui explique l’esprit belge


          • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 10 septembre 09:18

            @AlLusion que savez-vous de l’esprit belge. Celui que montre les médias. Le belge est plutôt discret en général et les personnes vraiment intéressantes ne sont jamais à l’avant plan. 


          • popov 9 septembre 10:34

            En France, on dit un tube.

            En Wallonie, on dit une tube creux.

            À Bruxelles, on dit un tube creux à l’intérieur.


            • Ruut Ruut 9 septembre 11:37

              @popov, tu parlais de musique ?
               smiley


            • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 9 septembre 13:24

              Pourquoi le rouge et le noir ne s’épousent-ils pas ?(Brel). Demandez au « couple » royal qui a payé les PMA pour leurs enfants ????


              • AlLusion AlLusion 9 septembre 16:31

                @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                 Et oui, comme je le disais, nous sommes souvent en avance sur le temps dans beaucoup de domaines. IVG, LGBT, Euthanasie... On décide de notre corps sans avoir besoin de l’Etat.
                 


              • Samson Samson 9 septembre 16:48

                @AlLusion
                « Et oui, comme je le disais, nous sommes souvent en avance sur le temps dans beaucoup de domaines. IVG, LGBT, Euthanasie... »
                En Marche vers Nulle Part et dans la droite ligne du « progressisme » des slogans de rigueur en Pensée Unique néo-libérale, la Belgique est de fait en « avance »,....
                ... ce que je ne trouve pour ma part en aucun cas rassurant ! smiley


              • AlLusion AlLusion 9 septembre 17:01

                @Samson,
                 Question d’appréciation des choses. Vous avez les vôtres, nous les nôtres. 
                 Nous sommes différents. C’est clair.


              • Samson Samson 9 septembre 17:56

                @AlLusion
                « Nous sommes différents. C’est clair. »

                Juste pour info, je suis né à Etterbeek, bilingue, j’ai habité 33 ans successivement Woluwé, Schaerbeek, Saint-Gilles et Bruxelles avant de m’exiler en Wallonie suite à l’invasion des €urocrates, ...
                ... et j’attends ma pension pour m’établir définitivement en République, y demander la naturalisation et passer, au moins symboliquement, du statut de sujet d’un roi fut-il d’opérette, et je n’ai absolument rien de personnel contre Flupke 1er à celui de citoyen.

                Mais de fait, vous et moi n’avons pas la même appréciation des choses et sommes différents, c’est bien clair ! smiley


              • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 9 septembre 17:59

                @AlLusion Oui NOUS habitons le même pays, mais ne sommes manifestement pas du tout sur la même longueur d’onde


              • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 9 septembre 18:02

                @AlLusion oui, mais les conneries, c’est le citoyen qui les paient. L’IVG et le droit de mourir dans la dignité ne me posent pas de problème. Mais l’usine à GPA et PMA m’écoeurent.


              • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 9 septembre 13:39

                C’est pourtant le thème de tous les contes. Un Roi qui n’a pas de descendance plonge le pays dans le désastre. Les trafficotages à ce niveau ne valent rien ;


                • AlLusion AlLusion 9 septembre 16:37

                  Je vais vous dire ce qui ne vaut rien.
                  Votre lien vers votre site  smiley
                  On aurait pu apprendre un peu plus sur vous smiley


                • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 9 septembre 17:10

                  Bonjour le néo-libéralisme LGBT, PMA et GPA et toutes autres formes de perversions.... Magnifique Belgique qui est à la pointe sur ces sujets. ...Hum, concernant le nombre de cas de co-vide (castration) aussi. A LIRE. CE pays qui était le mien,....il y a très très longtemps. https://www.cairn.info/revue-cahiers-de-psychologie-clinique-2015-2-page-193.htm. Et si le co« vide » était le retour de ce que nous avons FORCLOS : LA CASTRATION



                    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 9 septembre 17:13

                      La Belgique me fait honte,..Confier des enfants à des homos......J’ai comme la nausée,...


                      • Samson Samson 9 septembre 18:28

                        @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                        « ,..Confier des enfants à des homos......J’ai comme la nausée,... »
                        Bah ! L’important est qu’ils soient des parents aimants, équilibrés et attentifs à l’épanouissement de leurs enfants !
                        Moi, ce qui me fout la nausée, c’est le « progressisme » du droit à la GPA, à une euthanasie qui a déjà ouvert à tous les excès et se pratique déjà dans des conditions parfois des plus lamentables, la volonté d’étendre — au nom du droit des femmes (qui, vu la boucherie que cela représente à ce stade avancé de gestation, en seront les premières victimes) et contre l’avis d’une large part des praticiens alarmés de 14 à 18 semaines le délais légal d’interruption de grossesse, ...
                        ... sans même parler du transfert au CPAS d’une foule, en majorité féminine, d’exclus du chômage, du recul de l’âge de la retraite, et autres conquêtes sociales décrétées par l’€urocratie !


                      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 10 septembre 09:15

                        @Samson Pour moi, seul compte le bien être du futur enfant. Dans La Libre il y avait un article qui mettait en avant le fait que nous n’avons pas l’avis du foetus sur son droit à la vie. Et si on lui disait à l’avance qu’il mourrait à 18 ans à la guerre : aurait-il vraiment envie de venir au monde ?  


                      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 10 septembre 09:21

                        @Samson DEs homosexuels aimants. Heu, ...leur personnalité n’est pas très différente de celle des pervers narcissiques qui eux sont souvent des homosexuels refoulés. 


                      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 9 septembre 17:16

                        Devenue aussi jungienne avec le temps, remarquons que le co-vide correspond bien à la castration astrale : conjonction : Pluton-Jupiter-SATURNE en Capricorne. Le capricorne est le dixième signe, celui des limites et de la castration. 


                        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 9 septembre 17:17

                          Pluton en scorpion correspondait aux années SIDA....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité