• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Belgique : Le co-président du parti ECOLO est au-dessus des (...)

Belgique : Le co-président du parti ECOLO est au-dessus des lois

Jean-Marc Nollet, co-président du parti ECOLO, a déclaré, ce matin lors d'une interview sur les ondes de la RTBF, qu'il ne respectait pas la bulle sociale qui est reprise dans les mesures sanitaires de lutte contre la Covid 19 imposées par le gouvernement fédéral.

Depuis la fin du mois d'octobre 2020, la bulle sociale de chaque ménage peut être composée d'une personne supplémentaire aux personnes composant le ménage. Le non-respect de cette consigne est punissable d'une amende de 250 € pour les personnes en visite et d'une amende pouvant grimper à 3000 € pour le chef de ménage qui a accueilli les visiteurs.

Malgré cette mesure sanitaire, le co-président du parti ECOLO a déclaré publiquement qu'il s'autorisait une bulle sociale augmentée de 2 personnes depuis plusieurs semaines. Il est à noter que le parti ECOLO est dans la majorité au Gouvernement Fédéral, au Gouvernement Bruxellois et celui de la Région Wallonne. C'est aussi les mandaitaires de ce parti, avec leurs collègues de la majorité, qui imposent les mesures sanitaires de lutte contre la Covid 19.

Cet aveu de non-respect de la loi a fait l'effet d'une bombe au sein du monde politique belge, tant dans la majorité que dans l'opposition. Pour les mandataires politiques de la majorité, cet aveu ternit la crédibilité des différents gouvernements et qu'il est inadmissible qu'un responsable de parti politique, qui s'associe à la décision des mesures contraignantes envers la population, ne respecte pas lui-même ces mesures. C'est le même son de cloche du côté de l'opposition dont les mandataires politiques ajoutent que même si les mesures imposées ne sont pas cohérentes vis-à-vis de la situation sanitaire actuelle, le parti ECOLO n'apporte aucune solution pour y remédier et que dans ce cas, ce non-respect des mesures sanitaires doit être sanctionné par les autorités comme elles le feraient pour tout autre citoyen.

Ce n'est pas la première escapade du genre pour le parti ECOLO. Il y a près de 3 semaines, le Ministre Fédéral de la Mobilité a été condamné par le Tribunal de Première Instance de Bruxelles à une amende de 30000 € pour avoir injurié et humilié un homme d'affaires en 2018, alors qu'il était député fédéral de l'opposition. Ce même ministre a aussi été vivement critiqué par ses collègues de la majorité et de l'opposition pour avoir menti lors d'une audition d'une Commission Parlementaire relative au fonctionnement du Chemin de Fer belge.

Selon certains analystes politiques belges, le gouvernement actuel est en équilibre instable par le fait d'un manque de cohésion au sein de la majorité gouvernementale. Il y a un risque important pour que la crédibilité du gouvernement fédéral soit remise en cause et que la population rejette purement et simplement les mesures imposées par le gouvernement.

Le Premier Ministre a pris cette affaire à bras le corps et tente de rétablir la confiance des mandataires politiques et de la population envers son gouvernement.

 

ericm862002.


Moyenne des avis sur cet article :  1.86/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • jocelyne 26 février 17:07

    Il a dit la vérité, cela surprend en effet. Personne ne peut respecter cette bulle de 1 et à commencer par la prison.


    • Adèle Coupechoux 28 février 14:43

      @jocelyne

      Et qui plus est c’est une intrusion abjecte dans la sphère privée.


    • Jeekes Jeekes 26 février 18:00

      ’’Jean-Marc Nollet, co-président du parti ECOLO, a déclaré, ce matin lors d’une interview sur les ondes de la RTBF, qu’il ne respectait pas la bulle sociale qui est reprise dans les mesures sanitaires de lutte contre la Covid 19 imposées par le gouvernement fédéral.’’

       

      J’aurais jamais cru ça possible.

      V’la qu’un pourriticard, écolo de surcroît, ferait une chose intelligente !

      Du moins il s’en vante...

       

      Qu’ils se la carrent tous profond leur bulle sociale. Dans le même orifice que nos mesures barrières et autre distanciation de mes deux ! 

       

       


      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 26 février 18:07

        La fabrique de consentement : https://www.youtube.com/watch?v=2H7gRjjQEVo. remplacer la colère par la culpabilité...


        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 26 février 18:51

          Dans un système totalitaire, il est impératif de ne plus tenir compte de LA LOI. En quarante, c’était plus simple, , les ennemis d’un côté et les gentils de l’autre. Ici les situation est encore plus perverse et insidieuse. Pour moi, il reste deux catégories de personnes. Celles qui ont gardé leur esprit critique et ceux qui sont sous hypnose. Sauver des personnes en nous assassinant. Voilà un choix totalement hors la loi qui permet une certaine latitude dans nos décisions...


          • McGurk McGurk 27 février 00:17

            Cela prouve d’autant plus que les mesures débiles prises par leur gouvernement, toutes aussi draconiennes et folles qu’en France, ne tiennent que par autorité et par peur et non grâce au respect, à la logique et la transparence.

            Pour une fois qu’une transgression politique sert à quelque chose, saisissons-nous de cette opportunité pour faire tomber les masques (dans les deux sens du terme) et par là même ces gouvernements dingues pour instaurer une vraie démocratie.

            De toute manière, vu où nous mènent leurs actes, il n’y aura pas d’autre choix et c’est ce qu’on attend tous.


            • Samson Samson 27 février 00:19

              « Jean-Marc Nollet, co-président du parti ECOLO, a déclaré, ce matin lors d’une interview sur les ondes de la RTBF, qu’il ne respectait pas la bulle sociale qui est reprise dans les mesures sanitaires de lutte contre la Covid 19 imposées par le gouvernement fédéral. »

              Ce n’est en aucun cas l’honnêteté d’annoncer qu’on ne respecte plus le joug de règles aussi liberticides que totalement absurdes, intolérables et scandaleuses qui me choque : seuls les plus paniqués, crédules ou fragiles de nos concitoyens s’y soumettent encore !
              Ce qui m’apparaît absolument impardonnable à Ecolo, c’est son grégarisme « boboïsant » à avoir pour quelques strapontins ministériels activement participé à la mise en place et la reconduction de telles mesures, sans avoir jamais exercé ne serait-ce qu’une once d’esprit critique à l’encontre de ce délire sanitaire partagé à l’unisson de nos politiciens et soigneusement entretenu par nos médias, sans avoir jamais manifesté la moindre velléité d’interrogation quant à la pertinence de l’avis des « experts » sanitaires consultés ou encore quant à leurs potentiels conflits d’intérêts, d’avoir entériné docilement et sans plus de questionnement l’inquiétante doctrine prônée par l’OM$ et ses puissants « philanthropes » et reposant tant sur le refus, au nom du principe de précaution, de toute thérapie anti-virale apte à prévenir dès les premiers symptômes l’aggravation de la maladie et l’engorgement subséquent du système hospitalier que sur une stratégie de salut « tout-vaccinal » par l’administration massive et généralisée à l’ensemble de nos populations d’une thérapie génique à visée immunogène à base d’ARN messager bidouillé de manière encore totalement expérimentale et - faute de précédents, en dépit cette fois du plus élémentaire principe de précaution - dans l’ignorance totale de ses effets à moyen et long termes, notablement en matière de fertilité !

              « Il y a près de 3 semaines, le Ministre Fédéral de la Mobilité a été condamné par le Tribunal de Première Instance de Bruxelles à une amende de 30000 € pour avoir injurié et humilié un homme d’affaires en 2018, alors qu’il était député fédéral de l’opposition. »
              En fait, il a exprimé clairement et en tant que parlementaire son opinion sur un escroc patenté, suffisamment riche pour s’offrir le loisir une transaction pénale (loi mise en place par les libéraux pour désengorger nos tribunaux des combines de nos escrocs les plus solvables !) et échapper ainsi à l’infamie d’une condamnation. La condamnation par un tribunal d’un parlementaire pour des propos tenus dans l’exercice de son mandat est parfaitement inconstitutionnelle et devrait sans surprise et à bon droit sauter en cour d’appel ou de cassation.

              « Il y a un risque important pour que la crédibilité du gouvernement fédéral soit remise en cause et que la population rejette purement et simplement les mesures imposées par le gouvernement. »

              Hi, hi, ... Non, peut être !

              C’était du second degré, au moins !?!

              Ah, la Belgitude ! Bienvenue au brumeux - et fort pluvieux - berceau du surréalisme ! smiley smiley smiley


              • Samson Samson 27 février 00:58

                @Samson
                « Bienvenue au brumeux - et fort pluvieux - berceau du surréalisme ! »

                Et comme le signalait fort judicieusement Dante par la dernière phrase de l’inscription reprise à l’entrée de ses enfers
                « Vous qui entrez, perdez toute espérance ! » smiley


              • tobor tobor 27 février 23:27

                Je pense qu’aucun membre du gouvernement, ni les « experts » qui le conseillent, ne respecte les mesures imposées à la population, mesures que la majorité outrepasse allègrement sans trop culpabiliser.

                L’essentiel en Belgique (pays du « C’est bon pour une fois »), à tous les échelons hiérarchiques, est toujours de ne pas se faire coincer et les mesures covid n’y dérogent pas. Tant qu’elles ne font pas de remous, un tas de petites initiatives et exceptions suivent leur cours, tout-le-monde a son masque prêt en poche et pi voilà...

                Là où les français sont marqués culturellement par « La révolution », les belges ont appris à vivre dans un royaume et à afficher une apparente docilité pour couvrir leur débauche ou leur soif de liberté (convention que JM Nollet a scandaleusement brisé en s’auto-dénonçant !).
                Là ou la France voit des mobilisation de 10.000 personnes qui frontalement disent « Non ! », la Belgique en voit 500 qui disent « Non peut-être ? » pendant que les 9.500 autres font la fête !.


                • Samson Samson 28 février 14:08

                  @tobor
                  "Là ou la France voit des mobilisation de 10.000 personnes qui frontalement disent « Non ! », la Belgique en voit 500 qui disent « Non peut-être ? » pendant que les 9.500 autres font la fête !.« 

                  Absolument ! Là où pour mieux honorer la mémoire de ses héroïques aïeux - le Français s’inscrit dans une tradition citoyenne de soulèvements et de révolutions, le Belge a surtout pour tradition »l’accommodement raisonnable" consistant tout à la fois à rire des règles les plus absurdes tout en y affichant son apparente soumission, et cherche moins à les affronter qu’à les contourner pour s’y soustraire et mieux passer à travers les mailles du filet ! smiley smiley smiley


                • Samson Samson 28 février 14:13

                  @Samson
                  Bref, la où le Français se bat pour la défense de principes, le Belge qui ne se fait aucune illusion sur l’absurdité ambiante cherche la solution la plus pragmatique pour s’en soustraire sans dommage ! smiley


                • Adèle Coupechoux 28 février 14:41

                  @tobor

                  Vous trouvez beaucoup d’opposition en France ? Si on ne compare pas à ce qui s’est passé à Berlin, peut-être.
                  En France, les journalistes qui dénoncent les parisiens qui profitent du soleil sur les quais, sont les premiers et depuis le début de cette comédie à ne respecter aucune des mesures débiles et liberticides qui sont imposées. Ils y sont autorisés comme les médecins et les politiques, de facto.
                  Libre circulation, pas de télétravail, ni de visioconférence, ni de couvre-feu..
                  En revanche, ils passent leur temps à dénoncer la population qui en plus collabore activement et devient de plus en plus agressive et oppressante. 


                • Samson Samson 28 février 15:53

                  @Adèle Coupechoux
                  « Vous trouvez beaucoup d’opposition en France ? »
                  Elle n’est de fait pas très apparente, mais si bien des Français et particulièrement dans nos campagnes ne font mine de s’écraser que quand ils ne peuvent faire autrement, ils n’en pensent pas moins sous leur bâillons !

                  Faut reconnaître que s’il s’agit de la mise en place d’une même tyrannie €urocrate et mondialiste, elle s’affiche et s’exerce hors peut-être en Grèce de manière bien plus autoritariste, violente et brutale dans l’Hexagone que partout ailleurs, et n’a pas attendu le coronavirus pour s’affirmer !

                  Les éditocrates hexagonaux se gardent bien évidemment fort soigneusement de le souligner, mais le précédent de la très féroce répression et de l’exemplarité de l’arsenal mutilatoire appliqués aux Gilets Jaunes restent totalement inédites et ont choqué toutes les opinions publiques Européennes et bien plus largement !

                  En Belgique et dans d’autres pays d’€urope, ont fait au moins mine de maintenir l’illusion d’un certain dialogue social et de veiller à tenir compte de l’état de l’opinion publique dans les prises de décision dictées par l’€urocratie.

                  En Marche vers Nulle Part, la doctrine maintenant prévalente en start-up « France » revient à soumettre par tous les moyens mensonges et terreur compris le Gaulois réfractaire et autres gens qui ne sont rien à l’arbitraire de nos seuls managers, toute velléité de « dialogue social » se voyant étouffée dans l’œuf par les méthodes de « nervis » déployées par des forces de l’ordre désormais lâchées en roue libre !

                  Ce qui en creux, manifeste la propre terreur de nos managers quand à l’imminence de l’explosion sociale que les fort opportunes mesures « sanitaires » de bâillonnement, de confinement et autres couvre-feux n’a permise que de très temporairement postposer et retarder ! Si les Français prennent leur mal avec de moins en moins de patience, çà n’en bout pas moins, exactement comme dans les casseroles à pression, très sévèrement sous le couvercle !

                  En vous présentant mes respectueuses salutations ! smiley


                • Adèle Coupechoux 28 février 16:49

                  @Samson

                  J’aimerais être aussi optimiste que vous. Donner ou laisser la majorité aux législatives surtout après avoir élu un président par défaut, c’est suicidaire. Il faut s’assurer qu’il y ait un contre-pouvoir. Surtout après la trahison de Hollande qui avait été élu sur la base de « mon ennemi c’est la finance ».

                  Beaucoup obéissent parce que les autres obéissent aux mesures pourtant inacceptables.
                  C’est une sensation très glaçante que de vivre en France en ce moment et surtout à Paris.
                  En Marche vers Nulle part ? Ce serait moins pire que La Régression En Marche
                   smiley

                  Bonne fin de week-end


                • tobor tobor 1er mars 01:31

                  @Samson
                  « Bref, la où le Français se bat pour la défense de principes, le Belge — qui ne se fait aucune illusion sur l’absurdité ambiante — cherche la solution la plus pragmatique pour s’en soustraire sans dommage !  »

                  Très juste ! Et ça se révèle en politique, la Belgique peut passer un temps fou sans gouvernement ou se faire corriger arbitrairement les élections sans que ça ne soulève d’indignation ni de tentative citoyenne de quoi que ce soit, les changements de pouvoir sont clairement vains et la vie courante s’en soucie peu.

                  En France, le gouvernement incarne vraiment « l’élu », « le pouvoir » dans tout ce qu’il a de théâtral, au point d’oublier que chaque état de l’u.e est soumis au même mondialisme. Un macron en personne semble représenter l’entrave à la liberté que tout-le-monde désire voir tomber, humainement et comme symbole. 

                  Le belge moyen n’est pas vraiment conscient du rôle théâtral de la politique mais c’est du si mauvais théâtre, si plat et ennuyeux qu’il s’en détourne et cherche à s’occuper ailleurs... Les français ont tendance à marcher dans le jeu, là on leur a mis un comédien (inspiré par Jean Dujardin dans « OSS-117 ») que tout-le-monde a envie de baffer et un gouvernement de caricatures et de bras cassés qui n’a aucune peur du ridicule ni scrupule à être détesté, l’attention des citoyens est sans cesse ravivée par ce show. Les belges auraient-ils mieux compris Debord ?


                • tobor tobor 1er mars 01:50

                  @Adèle Coupechoux
                  « Vous trouvez beaucoup d’opposition en France ? »

                  Plus qu’en Belgique en tout cas ! Des réseaux résistants comme les gilets-jaunes n’existent pas chez nous, puis de nombreux/ses scientifiques français se sont mis en avant contre les mesures au risque d’être virés, il y a eu des émeutes à Paris, des milliers de personnes dans les rues !

                  Sinon, on vous plaint vraiment pour votre odieux couvre-feu et la radicalité de la répression, courage !


                • Adèle Coupechoux 1er mars 13:58

                  @tobor

                  Merci pour votre gentil message.
                  Bon courage à vous aussi.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

ericm862002


Voir ses articles



Publicité




Palmarès



Publicité