• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Bien sûr, les hommes aussi !

Bien sûr, les hommes aussi !

Un lecteur me signale, suite à mon article sur les femmes maltraitées, que le sort de certains hommes, dans ce domaine, n'est pas à envier. Mais, cher monsieur, je n'en doute pas, et j'en ai même connus. Toutefois, j'avais choisi, dans cet écrit, de parler uniquement du drame des femmes, suffisamment vaste. Il n'est évidemment pas exclusif, et je me fais un devoir, ici, de traiter de la réalité des hommes violentés.Car, oui, bien sûr, les hommes aussi subissent des violences conjugales.

Même si l'Institut pour l'égalité des hommes et des femmes indique que les femmes sont six fois plus nombreuses à être victimes de ce type de violence, on relève qu'un homme sur cinq au moins l'est aussi, avec 17% de mortalité, souvent par arme blanche. Mais, dans leur couple, les femmes frappent aussi, elles griffent, elles crachent. Cette violence physique s'accompagne de grandes violences morales et psychiques, exprimées à travers des abus financiers, des menaces, par exemple celle de ne plus voir les enfants, une terreur psychologique, une emprise psychique.

Il en résulte, chez les victimes, une honte, une humiliation, la perte de l'estime personnelle, l'isolement, la culpabilité, la peur de ne plus voir les enfants le cas échéant et souvent le déni. Ces personnes vivent un stress et gardent, régulièrement, un post-traumatisme.

Ces évidentes conséquences nous font affirmer, à l'image de Mathilde Page, de la faculté des Sciences humaines de l'ULB (alterecho.be), que la lutte contre les violences faites aux femmes comme celles faites aux hommes est un seul et unique combat.

Les hommes, sans doute encore plus que les femmes, éprouvent de profondes difficultés à reconnaître ces sévices et par conséquence, à déposer plainte. Fréquemment, il leur est difficile de se livrer, ne parlons alors pas de se dire homme battu. L'image masculine, dans nos sociétés, se revêt, dans l'inconscient collectif, de force, domination, virilité, puissance, ... et même si, la plupart du temps, les hommes victimes de femmes violentes ne sont pas des freluquets, dénués de caractère, mettre cette violence en mots représente pour eux une humiliation supplémentaire. Et pas seulement. Il faut également affronter le doute, l'ironie, les sarcasmes, le sentiment de ne pas être entendu quand on parle aux services de police ou aux proches. Il faut dire que, tout comme les femmes, les hommes éprouvent découragement et frayeur devant le type de questions embarassantes et nombreuses auxquels ils sont soumis. Or, des femmes ont déjà été poursuivies pour faits de violence conjugale.

En dehors du un pourcent d'hommes, qui a subi avant dix-huit ans, un contact sexuel forcé, les violences subies par eux sont plus fréquemment physiques que sexuelles. Si les femmes sont souvent victimes d'un ex-compagnon, les hommes eux le sont de leur compagne du moment. 60% de ces femmes auraient été elles-mêmes victimes des violences de l'homme (JDD, 14.9.2018).

On parle, publiquement de la violence faite aux hommes, mais pas assez. Une manifestation a eu lieu à Lyon, en 2016. La députée française Claire O'Petit l'a soulevé en Assemblée, le 30 avril 2019. Qui connaît la Journée internationale des Hommes maltraités, le 19 novembre de chaque année ?

Enfin, un livre notamment a été écrit par Maxime Gaget, dont on a opéré le nez quatre fois suite à des fractures et une oreille déchirée, "Ma compagne, mon bourreau", éd. Michalon, 2015.

Myroise 


Moyenne des avis sur cet article :  1.74/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

32 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 21 septembre 17:06

    C’est un gars qui fait un stage dans une ferme et le propriétaire lui fait faire le tour. Le stagiaire est impressionné par les vaches !

     c’est des bonnes laitières ?

     ah oui, surtout le blanches

     les noires non ?

     les noires aussi, les noires aussi

    pareil pour les chevaux, les chèvres, les moutons, les poules et même les cochons

    le stagiaire demande pourquoi il met toujours en avant les bêtes blanches

     parce qu’elles m’appartiennent, répond l’éleveur 

     ah parce que les noires, non ?

     les noires aussi, les noires aussi...


    • Le421 Le421 23 septembre 09:16

      @Séraphin Lampion
      A noter que les meilleures laitières sont des Prim’Holstein !!
      Et elles sont blanches... Et noir !!!  smiley

      https://i.ytimg.com/vi/yQICo5ZeSRU/maxresdefault.jpg


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 21 septembre 17:16

      J’ai toujours entendu dire qu’il n’y a aucun honneur pour un fort de frapper un plus faible. Si ces hommes restent avec ces femmes, c’est qu’ils sont un peu c..s. La femme est et reste plus dépendante du plus fort : physiquement et économiquement. Il y a moins d’honneur à s’attaquer à elles.


      • Armand Griffard de la Sourdière Armand Griffard de la Sourdière 21 septembre 17:57

        @Mélusine ou la Robe de Saphir.

        il est évident qu’un faible ne se risquera pas à frapper plus fort que lui justement parce qu’il est plus faible que lui et que par conséquent il utilise ses neurones plus adaptés qu ’un fort qui lui utilise son câblage neuronique pour étrangler plus faible que lui .

        l’honneur le fort ; il s’en tape ...c’est pour les riches
        D’ailleurs pour plaider sa cause sans l’approuver , un frappeur, force est de constater que sans argent l’honneur n’est qu’une maladie comme se plaisait à l’écrire JR


      • Ruut Ruut 22 septembre 05:45

        @Mélusine ou la Robe de Saphir.
        Non c’est simplement en 2019, le prix à payer pour un homme, pour pouvoir exercer sa Paternité (Le fait de pouvoir partager son temps libre avec ses enfants et de les éduquer jusqu’à leur majorité).

        Nous vivons dans une Nation Matriarcale qui refuse de se l’avouer.
        Les Pères n’ont plus aucuns droits et n’ont que des obligations (Obligation de revenus sinon divorce) et devoirs (de tout assumer et subir a la maison sinon divorce).
        Ils n’ont même plus le respect de leur compagne.(Normal, l’homme de 2019 est a ses yeux son larbin)
        Et comme TOUS les divorces se font contre le père qui y perdra systématiquement la garde des enfants et donc sa Paternité, il prend sur lui et encaisse....


      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 22 septembre 13:50

        @Ruut

        Eh oui, l’enfant, un fameux outil de vengeance,...


      • CLOJAC CLOJAC 21 septembre 18:10

        Cet article méritait d’être publié d’abord parce qu’il exposait un des côtés les plus énigmatiques de la psyché humaine, hors les schémas simplistes sado-maso même si on ne peut les zapper totalement, ensuite parce qu’il équilibrait le précédent avec une objectivité analytique hors toute polémique sur un sujet encore largement tabou, enfin parce que l’auteur pratique manifestement un féminisme intelligent dans lequel l’homme n’est pas l’ennemi.


        • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 21 septembre 21:38

          @CLOJAC

          être misandre ou misogyne, c’est se tromper de colère !


        • Cadoudal Cadoudal 21 septembre 21:55

          @Séraphin Lampion
          Quels sont les liens entre régime hétérosexuel et régime colonial, blanchité et hétérosexualité  ?

          Tamar - Si on part du principe – et c’est notre cas – que l’hétérosexualité a avant tout une utilité économique, alors elle va forcément s’insérer dans l’économie capitaliste qui est une économie racialisée et coloniale. De ce point de vue là, l’émancipation des femmes blanches s’est faite par l’exploitation des femmes non-blanches.

          https://www.lesinrocks.com/2019/09/20/actualite/societe/a-paris-un-festival-feministe-propose-de-sortir-de-lheterosexualite/


        • Cadoudal Cadoudal 21 septembre 22:37

          @Cadoudal

          « Je suis gay, féministe, musulmane, blanche, végétalienne. Je parle de sexe, de porno et de voiles »

          https://www.huffingtonpost.it/entry/la-rivoluzione-di-sveva-basirah-sono-queer-femminista-musulmana-bianca-occidentale-e-vegana-parlo-di-sesso-porno-e-veli_it_5d84d12de4b0849d4727e2e5

          Son ex n’a pas supporté...lol...

          Un individu a délibérément foncé en voiture contre la mosquée Al Amal à #Colmar, avant de s’auto-mutiler. Il a été interpellé et conduit à l’hôpital.

          https://twitter.com/Lies_Breaker/status/1175488369834504192?ref_src=twsrc%5Etfw


        • Pauline pas Bismutée 21 septembre 20:07

          A l’auteur et à Clojac

           « Bien sûr, les hommes aussi » Tout à fait exact.

          Il y a de très intéressantes « repensées » des perspectives purement féministes (dans le sens restrictif du terme), un exemple : TED’s talks (désolée, c’est en anglais ) : https://www.youtube.com/watch?v=3WMuzhQXJoY (Meeting the enemy, A feminist comes to terms with the Men’s Rights movement | Cassie Jaye | TEDxMarin)

          Il serait temps qu’on bosse ensemble … (hommes et femmes) !


          • CLOJAC CLOJAC 21 septembre 22:22

            @Pauline pas Bismutée
            « Il serait temps qu’on bosse ensemble … (hommes et femmes) ! »
            Oui bien sûr, et ce serait un retour aux sources de l’humanité.
            Le patriarcat est une invention récente. La plupart des sociétés humaines jusqu’au néolithique et diverses cultures archaïques contemporaines, partageaient de façon assez équitable le pouvoir temporel et spirituel. 
            Les romans de Jean Auel, validés par des paléoanthropologues, sont plus agréables à lire que les traités savants traitant du sujet.


          • Raymond75 21 septembre 20:53

            Il serait temps en effet que l’on travaille ensemble :la violence est inhérente à l’espèce humaine, hommes et femmes confondus :

            Aucune violence n’est admissible ou excusable. Mais lorsque l’on parle des ‘violences conjugales’ on ne parle que des violences dont les femmes sont victimes …

            Chaque année, il y a environ 150 femmes tuées par leur compagnon (ce qui est inacceptable je le répète).

            Mais il y a aussi 50 hommes (un par semaine) tué par leur compagne, et on en parle jamais ; pourquoi ?

            Il y a aussi environ 70 meurtres de mineurs, dont 70 % sont le fait de leur mère, et là aussi on en parle jamais ; Pourquoi ?

            Parce que la mort d’un homme ou d’un enfant (une centaine par an par des femmes) est moins grave que celui d’une femme (150 par an par des hommes) ?

            Il y a aussi chaque année environ 800 meurtres, dont 150 dont la victime est une femme ; les hommes sont donc les principales victimes des meurtres (650 hommes et 150 femmes), contrairement à ce que l’on veut faire croire.

            Enfin, je rappelle qu’il y a environ 33 000 000 hommes en France ; les meurtres sont donc le fait, et heureusement, d’une infime minorité.

            En fait il y a en France un tabou absolu : la violence féminine, qui pourtant est une réalité :

            https://fr.wikipedia.org/wiki/Violence_f%C3%A9minine

            https://www.20minutes.fr/societe/2158023-20171025-pourquoi-meurtres-enfants-majoritairement-commis-femmes

            https://www.securitepublique.gc.ca/cnt/rsrcs/pblctns/fml-adlscnt-aggrssn/index-fr.aspx


            • Pauline pas Bismutée 21 septembre 21:19

              @Raymond75
              Tout à fait d’accord, et en France les meurtres / maltraitances d’enfants sont une honte nationale (je crois qu’une actrice, Carole Bouquet essaie de « médiatiser », ou est du moins engagée dans cette urgence). Je me demande qui aura le courage de parler ouvertement des meurtres/ maltraitances envers les hommes (une idée serait de regrouper enfants, femmes et hommes dans « êtres humains » non ?  smiley


            • Raymond75 22 septembre 07:58

              @Pauline pas Bismutée

              Nous sommes d’accord.

              Ce qui me fait peur, c’est que de très jeunes filles (13, 14 ou 15 ans) finissent par penser que tous les hommes sont des salauds, des pervers, des agresseurs, des violeurs, des assassins ...

              Il y a un manque d’éducation aux comportements, et aux interprétations de ceux ci, par les uns et par les autres. Et pourtant l’école est mixte depuis 1968 !

              Comportement macho infantile chez les uns, provocation sexuelle chez les autres : ce n’est pas neutre, cela envoie des signaux qui engagent des réponses, puis on devient prisonnier de ces comportements.


            • McGurk McGurk 22 septembre 13:35

              @Raymond75

              Pas loin de chez moi, j’ai vu un groupe de gamines de douze ans maquillées comme des prostituées et habillées de manière provocantes. Je parierai que ce seront les premières à se faire abuser et aussi les premières à porter plainte, de penser ce que les féministes publiques pensent de nous.


            • arthes arthes 22 septembre 14:40

              @McGurk
              Votre post du 23 à 13h35

              Ciel, et que fait la police des moeurs ??????

              Et....Perso, ça vous excite les gamines habillées comme vous le dites comme des tepues ?
              Voulez vous vous dédouanez de vos désirs libidineux envers ces gamines en faisant porter sur elles même et leurs mères et les féministes la responsabilité des actes qui vous viennent à l’esprit et auxquels vous ne pouvez céder et qui vous font honte ?

              La misère sexuelle chez les hommes à partir d’un certain âge, c’est quelque chose


            • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 22 septembre 14:56

              @arthes

              Cachez ce sein que je ne saurais voire...rien de neuf sous le soleil.


            • Cadoudal Cadoudal 22 septembre 15:01

              @arthes
              La misère sexuelle chez les hommes blancs à partir de 50 ans c’est quelque chose

              Excusez moi de vous corriger, mais c’est pour votre bien...

              Je connais bien vos amis progressistes, ils pourraient vous en vouloir si vous déviez du dogme...


            • Cadoudal Cadoudal 22 septembre 15:30

              @Aita Pea Pea
              rien de neuf sous le soleil.

              Je sens poindre chez toi l’envie de te faire une copine progressiste..

              C’est vrai qu’avoir comme copine la mère maquerelle d’Eptsein, ça doit être le bon plan pour se taper gratos des petites putes de 12 ans...

              Mais fais gaffe, z’aiment pas trop les immigrés les progressistes...lol..

              Les nouvelles marges [sexuelles] continuent d’accueillir un flux migratoire venu du centre mou de la société,
              les individus lambda de la classe moyenne, avec leurs vies ennuyeuses et leurs corps anesthésiés.

              https://www.lemonde.fr/m-le-mag/article/2019/09/22/sexualites-alternatives-les-limites-du-chacun-pour-soi_6012572_4500055.html


            • McGurk McGurk 22 septembre 15:42

              @arthes

              Vous êtes à côté de la plaque.

              Apparemment, vous préférez déformer totalement mes propos pour ne rien comprendre à ce que je dis. Et faire porter le chapeau aux autres en écrivant des conneries.


            • Raymond75 22 septembre 15:46

              @McGurk

              Voyons, voyons ... Il est tout à fait normal que des gamines s’habillent comme des putes ; et les commentaires montrent clairement que c’est vous qui êtes un obsédé sexuel !!!

              Quel que soit le comportement féminin, ce seront toujours les hommes qui seront coupables et responsables.


            • McGurk McGurk 22 septembre 16:24

              @Raymond75

              L’atout majeur d’internet est de pouvoir s’exprimer plus que dans la vraie vie. L’inconvénient, c’est qu’on rencontre souvent des cons...


            • Le Gaïagénaire 22 septembre 23:28

              arthes 22 septembre 14:40

              Je comprends que vous désapprouvez le Faust satyre de Marlowe.


            • Le Gaïagénaire 24 septembre 01:47

              @arthes 22 septembre 14:40
              http://www.cosmovisions.com/textFaust.htm

              Faust est un roman allemand de Klinger (1791).

              Le remord.



            • McGurk McGurk 21 septembre 21:48

              Non, on ne parle de que « des violences faites aux femmes ». Et c’est bien là le problème, parce que ça nous stigmatise complètement.

              Tellement que ces putain de féministes à la noix le hurlent sur tous les tons, demandant non pas que les délinquants de ce genre soient punis mais tentant d’émasculer virtuellement tous les hommes parce que ce sont « potentiellement » des « délinquants sexuels potentiels ».

              D’où cette magnifique polémique de « balance ton porc » avec ce site honteux qui n’aurait jamais dû pouvoir exister monté par une pseudo journaliste de bas étage. D’où ce poids, cette culpabilité sur nos épaules en plus de la compétition qu’on subit parce qu’on est pas assez beau, trop gros ou petit, pas musclé comme Rambo, etc.

              C’est devenu insupportable d’être un homme aujourd’hui parce qu’on est publiquement devenu le produit d’une propagande en place depuis plusieurs décennies et le jouet de quelques salopes (le mot est faible) qui ont écho dans les médias/les cercles de pouvoir.

              Je rappelle qu’un individu isolé ne représente pas l’ensemble des personnes d’un même groupe. Encore moins l’utra féministe qu’on a au gouvernement et qui se targue de tout savoir mieux que tout le monde, de donner des leçons au peuple forcément moins savant et plus idiot que cette madame Je-sais-tout.

              Je ferai remarquer également qu’en cas de plainte abusive (de viol) contre un homme se traduit automatiquement par une bonne grosse garde à vue en plus d’une criminalisation automatique de celui-ci même si il n’a rien fait. Le système fonctionne ainsi en France, loin du principe de présomption d’innocence.


              • Le421 Le421 23 septembre 09:22

                @McGurk
                Questions ayatollahs de causes pourries, on a un très bel exemple de femme avec la fameuse Chantal Perrichon. Elle a su détourner une raison valable pour la caricaturer et pousser à l’extrême le système, afin de vivre confortablement sans trop se la briser...
                J’aurais pu aussi citer Marine Le Pen.
                Les ampoules ne lui déformeront jamais les mains...


              • JC_Lavau JC_Lavau 21 septembre 23:17

                Tout l’intérêt de la guerre sexiste est qu’elle est une guerre civile, qui pénètre partout et ne laisse presque personne indemne  et surtout pas les enfants, qui deviennent ainsi d’excellents consommateurs de drogues, une fois privés de tous repères. Ainsi la C.I.A. récupère largement sa mise de fonds initiale.


                http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/gloria-steinem-le-feminisme-et-la-185655

                http://debats.caton-censeur.org/index.php/tous-les-articles/feminazies/34-financement-du-feminazisme/155-2016-10-21-05-10-29

                http://debats.caton-censeur.org/index.php/tous-les-articles/feminazies/34-financement-du-feminazisme/84-la-propagande-fminazie-au-gouvernement

                D’autres guerres civiles sont subventionnées aussi, des guerres de religion.

                Le fondateur du WWF, le duc d’Edimburgh avoua rêver se réincarner en virus mortel, afin de tuer le plus de gens possible.


                • Le421 Le421 23 septembre 09:18

                  Il n’en reste pas moins que la violence physique, qui ne sera jamais une solution pérenne, fait souvent suite à une violence morale qui est aussi terrible.

                  Là, je dirais que pour cet aspect, les femmes s’y entendent parfaitement...


                  • lloreen 24 septembre 09:40

                    La violence, tout un programme...On l’accepte à un endroit et elle rapplique partout.


                    • sweach 24 septembre 18:05

                      On peut noter que le sujet de la violence conjugal est très complexe.

                      Seulement voila, nos médias le réduisent à son minimum, juste à un seul aspect, qui fait porter toutes la culpabilité sur la gente masculine, sans autre forme de procès.

                      OK ! On est coupable d’être physiquement plus fort que les femmes POINT !

                      Pourtant quand on se penche sur cette forme de mortalité, le chiffre de 121 femme par an est RIDICULE !!!

                      Non je ne blague pas, il n’y pas de quoi le rendre significatif, ou bien qu’il soit représentatif d’un quelconque problème sociétal, ou suffisamment important pour qu’on y alloue plus de moyen.

                      Par comparaison les morts par suicide (plus de 10 000 par an), devrait être un sujet au moins 80 fois plus préoccupent.

                      Quelques soit les démarches entreprise (politique, médiatique ou sociétal) cela n’aura pas d’impact significatif sur ce chiffre de mortalité, car il est déjà faible.

                      Soyons très claire, exacerber ce sujet n’aura aucun impact sur la mortalité des femmes (voir peut être même l’effet inverse), par contre il affect encore une fois de plus la virilité de tous les hommes qui est très mal mené ces dernières décennie, comme si la virilité était un problème pour notre société ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Myroise


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès