• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Bienvenue à l’Ukraine !

Bienvenue à l’Ukraine !

Second degré, d'un bout à l'autre. (Mieux vaut prévenir). Toute vérité importune qui se serait glissée dans ce texte est peut-être indépendante de la volonté de son auteur.

D'abord je n'ai pas compris la volonté des Ukrainiens. Après tout, Ianoukovytch est-il plus tyrannique que la Troïka ? Plus légitime que Barroso ? Plus obstiné que Van Rompuy ? Moins charismatique que Lady Ashton ? Sont-ils donc si pressés de rejoindre nos 26,6 millions de chômeurs (déclarés et comptabilisés) ? Notre économie poussive à croissance anémique ? Si enthousiastes à l'idée de renflouer des banquiers incompétents et cupides avec l'argent des retraites, des écoles, des hôpitaux et services publics et de l'épargne des travailleurs ?

Les souvenirs du soviétisme se sont-ils à ce point estompés qu'ils ne craignent plus la bureaucratie paralysante ? l'administration aussi indolente que tracassière ? la multiplication infinies de lois et règlements stupides empêchant toute initiative en bas tout en laissant les coudées les plus franches en haut ? l'arrogance imbécile d'un pouvoir non élu ?

Puis j'ai pensé que leur long contentieux historique avec la Russie les poussait sans doute à prendre systématiquement parti pour ses adversaires, quels qu'ils soient et parfois sans discernement. Comme ils l'ont tenté, regrettablement et à leurs dépens, voici presque trois quart de siècle.

Mais je viens de changer d'avis. Notre presse libre, courageuse et unanime à raison. Je viens de comprendre la vertu de leur combat, et quelle chance ils seraient pour l'Europe. Jusqu'ici surtout connus pour leur exportation de blondes callipyges, callimastes, rigolotes et peu frileuses, voici qu'ils se découvrent : ardents révolutionnaires, prêts à tout et jusqu'à la mort pour défendre leur liberté, refusant de fléchir face à la hargne meurtrière des forces de l'ordre déchaînées. Quel contraste rafraichissant avec nos peuples enchainés par la consommation, abrutis par la télé, mesmérisés par les jeux vidéos, hébétés par le choix entre chômage et misère ou travail d'esclave harassant et sous-payé.

Oh ! de notre côté, il y eut bien quelques luttes, quelques manifs, quelque résistance héroïque vite réprimées par des zombies en armure, leurs matraques, leur gaz poivre, leurs lacrymos et leurs coups de bottes. Et si cela ne suffisait pas, par des arrestations aléatoires de protestataires, pacifiques ou non, suivies de garde à vue, d'amendes carabinées et de mois de prison ferme. Puis les gens, à l'usure, se sont résignés à rentrer chez eux tête basse, vaincus, soumis et dégoûtés.

Et puis, il y eut l'Ukraine. Ses héros. Sa bravoure et son combat lumineux.

Ukrainiens, l'Europe a besoin de vous ! Nous avons besoin de vous. En Espagne, où un projet de loi anti-manifs, anti-protestation, tiens, même anti-opinion-sur-facebbok vous rappellerons l'air de votre pays natal. (même l'Express en parle.(1) C'est dire !) En Grèce, où des flics aussi bienveillants que les vôtres ont transformé une bourgade entière en zone de guerre occupée, pour laisser à une multinationale canadienne le loisir de saccager une forêt parmi les plus belles d'Europe.(2) Besoin de vous en Irlande, au Portugal, en Italie, dans tous nos pays d'Europe, un par un ruinés, puis écrasés, et qui sait quel sera le prochain à tomber sous les souliers vernis des banquiers et les bottes cloutées de leurs nervis.

Venez en masse, entrez en Europe. Aucun dépaysement à craindre. Tout y sera comme chez vous : pauvreté, répression, arbitraire, nomenklatura olympienne et population écrasée. En échange, amenez-nous votre révolte, réveillez nos peuples, réapprenez-nous à lutter pour la liberté, aidez-nous à virer la dictature troïkesque, à traiter ses bureaucrates comme vous traitez les sbires de votre despote. Votre combat sera le nôtre.

Oh ! J'entends déjà quelques esprits chagrins murmurer çà et là que parmi vous, nobles manifestants ukrainiens, se seraient glissés quelques provocateurs fascistes. Que renverser un tyran qui vous empêche de venir goûter avec nous la merveilleuse prospérité européenne, c'est très bien, mais que la violence, tout de même, c'est mal. Surtout si finalement vous la rejoignez, l'Europe, et que vous risquez de devenir un danger pour leurs fesses, aussi. Bah ! Propagande insane. Ne craignez rien. Nous-mêmes européens avons nos partis, et même nos députés, fascistes, parfaitement tolérés. L'Aube Dorée, par exemple, a pu semer la terreur dans les rues grecques plusieurs années durant, avant que l'on s'aperçoive qu'ils étaient un petit peu dangereux. Alors vous voyez bien !

 

(1) http://www.lexpress.fr/actualites/1/monde/espagne-manifestation-contre-une-loi-museliere-sur-la-securite_1307674.html

(2) https://www.okeanews.fr/20130405-skouries-une-foret-ancienne-devient-la-derniere-bataille-de-grece

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.72/5   (29 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • hunter hunter 24 janvier 2014 18:40

    ce papier est excellent, j’ ai plussoyé avec ferveur !

    bon je suis donc prêt à héberger deux ou trois blondes ukrainiennes qui seraient odieusement persécutées par ce régime fasciste dictatorial, qui rappelle « leszeurslesplussombres.... »

    Bon attention seulement ds blondes ok ? Et des vraies ! je fais passer une inspection devant la grille, et si c’est de l’épilée ou de la décolorée, je lâche les dogues de Bordeaux !

     smiley

    adishatz

    H/


    • Abou Antoun Abou Antoun 24 janvier 2014 22:22

      Bon attention seulement ds blondes ok ? Et des vraies !
      Quelle manie ont toutes les blondes de se teindre les racines en noir.


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 26 janvier 2014 12:35

      Très bon Abou !


    • Gorg Gorg 24 janvier 2014 18:41

      @ L’auteur
       Ianoukovytch a été élu démocratiquement me semble-t-il. Ses prédécesseurs ne valaient pas grand’chose non plus... J’ai l’impression d’assister à un coup d’état orchestré par l’occident...


      • antyreac 25 janvier 2014 13:28

        L’élection de Inoukovytch est entaché des nombreuses fraudes surtout à l’est du pays...


      • sirocco sirocco 25 janvier 2014 14:20

        Vous avez raison, Ianoukovytch a été élu démocratiquement et les soulèvements auxquels on assiste en Ukraine sont organisés par l’OTAN dans le but d’enserrer la Russie.

        Vous remarquerez que nos médias français parfaitement « indépendants et impartiaux » s’offusquent tous de l’ignoble répression des manifestations par le pouvoir ukrainien qualifié de tyrannique.
        Alors que ces mêmes médias ne pipent pas mot et trouvent tout-à-fait justifié que la junte militaire qui a renversé par un putsch le président démocratiquement élu en Egypte, réprime tout aussi violemment les manifestations au Caire et dans d’autres villes égyptiennes. Il faut dire que l’instauration de ce régime militaire a été orchestré par les USA et Israël qui lui témoignent leur bénédiction, et que les manifestants égyptiens ne sont pas présentés par nos journalistes comme des citoyens luttant pour la démocratie mais comme de dangereux islamistes. Ah bon ! Nos médias sont donc bien des modèles d’objectivité !!


      • antyreac 25 janvier 2014 14:25

        Des affirmations gratuites sans aucun fondement..


      • hunter hunter 24 janvier 2014 18:54

        Gorg,

        Ce n’est pas qu’une impression, c’est encore une manip’ d’agit’/prop’, pour foutre le bordel chez Poutine (y’a plein de ressources fossiles, et quel pays sur la planète, veut TOUTES les ressources fossiles ?), et foutre un peu plus par terre des pays comme le notre, qui si l’Ukraine signe des accords avec l’UE, finira par intégrer shengen, et pourra alors exporter de la main d’œuvre pas chère, pour encore plus pourrir nos économies en faillite !

        Mais bon, tout ça c’est bon pour la concurrence « libre et non faussée », c’est bon pour les banques qui pourront s’acheter nos pays pour se rembourser de leur dette virtuelle, et nous fouteront en esclavage et en camps, sous les acclamations du MEDEF, qui rêve depuis des lustres, de nous voir émarger à 200 euros par mois, sans sécu, sans retraite, ouais c’est bon ça Coco !

        Bref, une manière comme une autre de faire avancer le nouvel ordre mondial, un monde de liberté, de jouissance, d’abondance, de joie, de bonheur......pour 2% de la population mondiale !

        Adishatz

        H/


        • Francis, agnotologue JL 24 janvier 2014 19:09

          Bonjour Chataigne,

          bravo pour cet excellent article. Et bienvenue ici, sauf si vous êtes un revenant : vous seul savez.

          Je conseille à tous de suivre lien numéro 2.

          Ce qu’il se passe là-bas, dans ce village en Grèce pourrait bien préfiguer ce qu’il se passera bientôt dans des milliers de villages en France si le TAFTA, autrement dit le Traité Transatlantique voit le jour.

          SÉCURITÉ ALIMENTAIRE  : Nos normes plus strictes que les normes américaines et que les « normes internationales » (niveaux de pesticides, contamination bactérienne, additifs toxiques, OGM, hormones, etc.), pourraient être condamnées comme « barrières commerciales illégales ».

          GAZ DE SCHISTE : Les gouvernements européens ne réglementeraient plus les exportations de gaz naturel vers les nations TAFTA. La fracturation hydraulique pourrait devenir un droit pour les sociétés qui pourraient exiger des dommages et intérêts auprès des nations qui s’y opposent.

          EMPLOI  : Les entreprises souhaitant délocaliser dans les états concernés par le projet TAFTA où les salaires sont inférieurs, seraient protégées. L’Inspection et le code du travail devenant illégaux, plus de préavis de licenciement. Pôle emploi devrait être privatisé ou serait attaqué en justice par les sociétés d’intérim pour concurrence déloyale. Les conséquences du TAFTA sur le taux de chômage en Europe ne seraient que néfastes.
          SANTÉ & RETRAITES  : Les médicaments pourraient être brevetés plus longtemps, les groupes pharmas pourraient bloquer la distribution des génériques. Les services d’urgence pourraient être privatisés. Les Assurances privées pourraient attaquer en justice les CPAM pour concurrence déloyale. Les retraites par répartition pourraient être démantelées, les compagnies d’assurances se substitueraient aux CRAM,ARRCO, AGIRC…
          EAU & ÉNERGIE  : Ces biens seraient privatisables. Toute municipalité s’y opposant pourrait être accusée d’entrave à la liberté de commerce, idem pour l’énergie, qu’elle soit fossile, nucléaire ou renouvelable. La sécurité nucléaire serait réduite. Le prix du gaz et du kW seraient libres.
          LIBERTÉ & VIE PRIVÉE  : Grâce à la révolte publique, les sociétés espérant enfermer et monopoliser l’Internet ont échoué l’année dernière à faire adopter leur ACTA répressif ; des textes plus pernicieux sont dans le TAFTA.
          SERVICES PUBLICS  : Le TAFTA limiterait le pouvoir des États à réglementer les services publics tels que : services à la personne, transports routiers, ferroviaires, etc. et réduiraient les principes d’accès universel et large à ces besoins essentiels.
          CULTURE & PRODUCTION ARTISTIQUE  : Les gros producteurs d’audiovisuel pourraient interdire les productions privées ou professionnelles à faible budget comme youtube, vimeo, dailymotion, les financements collaboratifs seraient rendus illégaux. Les musées nationaux perdraient leur droit de préemption sur les trésors artistiques nationaux au profit de collectionneurs privés.
          ENSEIGNEMENT  : Les universités privées pourraient attaquer en justice l’Éducation nationale pour concurrence déloyale. De la maternelle au doctorat, les sociétés privées contesteraient aux écoles, cantines scolaires et resto U, toutes subventions municipales, régionales ou nationales.

          *TAFTA : Trans-Atlantic Free Trade Agreement


          • Echo Echo 24 janvier 2014 21:45

            Quelle lucidité !
            Telle est bien notre relation avec l’Ukraine analysée sans les œillères de la propagande atlantiste.

            Article percutant et qui en dérangera beaucoup. La Vérité surnage toujours lorsqu’elle est extirpée des égouts de la pensée unique.


            • Chataigne 25 janvier 2014 00:21

              Bonjour à tous, et merci pour vos réactions positives.

              à JL : vous avez raison, ce TAFTA est un véritable piège, et il est primordial de nous mobiliser contre cette horreur. Selon vos sensibilités politiques, il existe plusieurs mouvements et associations qui ont engagé la lutte, dont ATTAC.

              à Alex : « Voulez-vous dire que les Ukrainiens ont choisi de devenir communistes ? »
              Oh non ! Certainement pas. Mais durant la seconde guerre mondiale, écrasés par la dictature stalinienne, et décimés par la grande famine des années ’30, une partie de la population d’Ukraine occidentale à pris les Allemands pour des libérateurs, et a cru pouvoir utiliser un diable pour chasser l’autre, en collaborant avec les nazis. Alors que l’Ukraine orientale restait fidèle à la Russie. Comme vous le soulignez, c’était déjà une Ukraine contre l’autre. On aurait tort de négliger l’Histoire : une bonne part des conflits actuels y plonge de très profondes racines.


              • Jean de Beauce Nelson Bonaparte 25 janvier 2014 14:18

                Les agents de la CIA qui ont organisé les émeutes à Kiev ont bien fait leur boulot, comme d’hab’


                • antyreac 25 janvier 2014 14:22

                  Une suite des conneries ...

                  Des preuves SVP...


                • Camille Kourbas 30 janvier 2014 18:52

                  belles phrases. belles idées on sait d’où reçues.
                  (na ! j’accuse comme vous - sans preuve :))


                • aliante 25 janvier 2014 18:33

                  il faut souffrir pour faire partie du club des privilégiés et dire que c’est beau de voir des contestataires frapper la police avec des drapeaux de l’ue avec les fusils planqués dessous
                  il faut au moins lever une armée de crétins chez les extrémistes pour arrimer l’Ukraine a ce bloc imaginer par des vieux cons fous à lier qui pensent que l’humanité se reduit à manger et consommer


                  • Camille Kourbas 30 janvier 2014 06:33

                    il ne s’agit pas d’entrer en Europe. Mais avoir une bureaucratie à l’européenne : assez lourde pour être insurmontable pour le népotisme, par exemple.

                    Merci d’avoir prévenu :)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès