• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Bilan catastrophique chiffré du confinement aveugle et général imposé aux (...)

Bilan catastrophique chiffré du confinement aveugle et général imposé aux français depuis le 16 mars 2020

« Nous constatons chaque jour et de plus en plus l’aggravation des morbidités et de la mortalité des malades non COVID. Les patients présentent des états aggravés avec des retards diagnostiques et thérapeutiques lourds de conséquences. Toutes les spécialités médicales sont concernées ».

 Edicté pour lutter contre le risque COVID19, le plan blanc a maintenant des effets délétères pour la santé publique, alors même que l’épidémie est presque éteinte sur une grande partie du territoire.

 Son rapport bénéfice/risque est devenu catastrophique  ».

 

JPEG

 

Bilan chiffré du confinement aveugle et général imposé aux français depuis le 16 mars 2020

L’épidémie Covid19 date de près de 3 mois et le confinement autoritaire des français de près de deux mois : un premier bilan chiffré par comparaison aux autres pays proches [1] peut donc être établi pour préciser son impact sur la mortalité liée au SARS-Cov-2 et la mortalité globale.

 

Les différentes stratégies observées

Schématiquement trois types de politiques sanitaires ont été utilisées dans le monde :

-Les Pays-Bas et la Suède ont privilégié la transparence, la liberté et les droits de leurs citoyens et édicté un minimum de mesures autoritaires (fermeture des lieux très fréquentés, musées, salles de sport, bars, sexe-clubs, maisons closes et coffee shop). Ils ont fait confiance à la responsabilité individuelle et à l’esprit civique avec une quarantaine volontaire en cas d’infection clinique.

- L’Allemagne a opté pour la transparence et l’utilisation des mesures traditionnelles d’endiguement qui ont fait leurs preuves contre les épidémies sévères : fermeture des frontières, des écoles et des lieux de réunion publiques, séparation des infectés et des personnes saines avec tests cliniques et diagnostiques et recherche opiniâtre des contacts.

L’Italie, la France, l’Espagne et la Belgique ont adopté les méthodes de la dictature chinoise : confinement policier astreignant à domicile ensemble les non infectés et les malades

 

Les résultats sur la mortalité Covid19

Le taux d’infection observé est trop dépendant du nombre d’observations cliniques et de tests diagnostiques réalisés, qui diffèrent considérablement d’un pays à l’autre, et ne peut constituer un indice fiable de l’efficacité des mesures sanitaires.

La mortalité publiée dans le « Covid19 situation report quotidien de l’OMS » représente donc le moins mauvais des critères objectifs. Les résultats de mortalité du 9 mai 2020 publiés dans le « Covid19 situation report 107 » constitueront notre critère de jugement.

 

Mortalité des pays sans mesure contraignantes

Les pays qui ont seulement fait appel à la responsabilité individuelle souffre d’une mortalité Covid19, par million d’habitants, dans la moyenne européenne : 314 en Suède (3175 morts pour10,1milions d’habitants), 313 aux Pays-Bas (5359morts).

 Mortalité des pays en confinement aveugle et policier

Ceux qui ont confiné policièrement leurs populations souffrent des mortalités les plus élevées du monde de 50% à 100% plus élevés que les précédents : par million d’habitants 735 en Belgique (8521 décès), 562 en Espagne (26251 morts), 499 en Italie (30201 victimes), 421 en France (26188décès).

 Mortalité des pays en endiguement traditionnel

Les gouvernements qui ont opté pour l’approche médicale traditionnelle historique d’endiguement, mettant en quarantaine les seuls infectés ont le mieux protégé leurs populations avec les mortalités les plus basses : par million d’habitants 88 en Allemagne (7369 morts).

 

Le confinement aveugle et policier adopté en France, Italie, Espagne et Belgique constitue donc la stratégie sanitaire qui protège le moins bien la population. Si nous avions adopté la politique sanitaire de l’Allemagne, nous aurions déploré 20000 morts de Covid19 en moins.

 

 

Dégâts sanitaires collatéraux du confinement à la française

Le confinement policier français a aussi entraîné de nombreuses victimes collatérales et des multiples dégâts sur la santé des français, sur la société, sur la vie démocratique et des dommages considérables sur l’économie [2].

Du point de vue médical, le « plan blanc »[3] a entraîné l’arrêt des traitements des maladies chroniques (hypertension, diabète, cancers), source de pertes de chances de survie dont le bilan chiffré sera lourd. Il a également bloqué le diagnostic et le traitement de nouvelles pathologies infectieuses, cancéreuses etc. qui se sont révélées pendant le confinement total et sont restées évolutives en l’absence de diagnostic et donc de traitement.

 

LE BLOC [4] et autres représentants des chirurgiens de France alertent en un communiqué adressé aux plus hautes autorités de l’Etat :

« Nous constatons chaque jour et de plus en plus l’aggravation des morbidités et de la mortalité des malades non COVID. Les patients présentent des états aggravés avec des retards diagnostiques et thérapeutiques lourds de conséquences. Toutes les spécialités médicales sont concernées ».

 Edicté pour lutter contre le risque COVID19, le plan blanc a maintenant des effets délétères pour la santé publique, alors même que l’épidémie est presque éteinte sur une grande partie du territoire.

 Son rapport bénéfice/risque est devenu catastrophique  ».

 

 

Au-delà des retentissements gravissimes sur toutes les maladies organiques, les troubles psychologiques liés à l’enfermement, bien décrits dans la littérature médicale se sont traduits par des crises d’angoisse parfois spectaculaires, une augmentation de plus de 30% des violences familiales faites aux femmes et aux enfants et de nombreux suicides[5].

La rupture des relations sociales des enfants et des adolescents nuit à leur épanouissement et a augmenté chez certains la dépendance de toutes sortes et particulièrement aux écrans.

La longue durée du confinement aggrave les addictions, de nombreux adolescents se recroquevillant sur eux-mêmes et leurs relations virtuelles, refusant de plus en plus de sortir et de se confronter à la vie réelle.

Ce syndrome atteint de plus en plus d’adultes au fur et à mesure du prolongement de l’enfermement et fait craindre une explosion des troubles psychologiques et psychiatriques à court, moyen et long terme, même chez les personnes ayant « apparemment » bien supportées le confinement. Un problème dans 5 ou 10 ans peut faire ressortir la frustration liée à la privation de liberté.

Les psychiatres ne seront pas au chômage de sitôt. Les professeurs du secondaire prévoient des phobies scolaires, des décrochages majeurs d’enfants jusque-là adaptés. Les conséquences de cette prison inutile[6] n’ont pas fini d’être quantifiées.

 

 

L’économie française souffre déjà gravement du confinement, mais le pire reste à venir

D’après l’Insee, les 2 mois de confinement ont déjà amputé le PIB de 2020 de près de 10% du fait de l’arrêt de secteurs économiques majeurs (construction, commerce, transports, hébergement et restauration, industries automobile et pétrolière) et le gel des commerces non vitaux et des professions libérales dont beaucoup ne s’en relèveront pas

D’après la Banque de France, le Produit Intérieur Brut a reculé de 32% sur la quinzaine de mars confiné, entrainant une chute de 6% au premier trimestre. Cette chute constitue la pire contre-performance trimestrielle en France depuis 1945. D’après les dernières données de l'institut national des statistiques, la France est entrée en récession.

Les conséquences à moyen terme risquent d’être beaucoup plus sévères. Certains se rassurent en estimant (comme Ferguson et les séniors) que ce sont les moins viables qui seront éliminés, ceux qui auraient fait faillite même sans le confinement ; peut-être, mais est-ce le rôle d’un gouvernement de précipiter la faillite des entreprises les plus fragiles ?

Pour l’année 2020, les prévisions économiques sont terribles pour la France avec un recul de notre PIB supérieur à 10% (jamais atteint depuis la création de l’INSEE) et un taux de chômage supérieur à 10%.

 

Mais heureusement L’épidémie régresse en Europe et rapidement dans tous les pays étudiés.

Les relevés publiés par l’OMS montrent que les moyennes des nouvelles contaminations quotidiennes ont fortement chuté entre le 6 avril et le 6 mai. Cette chute continue atteint 73% aux Pays-Bas (pays non confiné), 72% en Allemagne (pays adepte de l’endiguement).

Sur la même période, les pays confinés voient aussi l’épidémie reculer, mais de manière parfois moins importante : 50% en Belgique, 58% en Italie, 79% en France, 73% en Espagne ainsi que le précise le tableau suivant utilisant les données OMS des Covid19 situation report N°77 à N°107 :


 Moyenne des nouvelles contaminations quotidiennes  

Semaines du

Allemagne

France

Italie

Espagne

Belgique

Nederland

6-13/4

3913

3328

3944

5160

1402

1120

14-20/4

2665

2665

3230

4275

1264

972

21-27/4

1870

1468

2634

3656

1036

672

22-29/4

1771

1319

2410

3460

810

450

29/4 au 6/5

1110

727

1671

1214

708

310

 

 

[1] Nous étudierons les pays berceaux de l’union européenne (Allemagne, France, Italie, Espagne, Belgique et Pays-Bas dont les stratégies sanitaires ont été précisées suffisamment clairement.

[3] Imposé par le ministère de la santé à tous les établissements publics et privés sous la surveillance des ARS bras armés du ministère qui ont surveillé scrupuleusement l’activité des cliniques vérifiant que l’on ne traitait pas de patients non Covid19, curieuse idée du soin dont on saura heureux d’apprendre dans quel esprit bureaucratique elle a pu germer et comme les syndicats médicaux et associations de malades ont accepté de courber l’échine.

[4] Le Bloc, union syndicale AAL- SYNGOF-UCD appelle solennellement le Premier ministre et le Ministre des Solidarités et de la Santé à stopper le plan blanc élargi. Communiqué du 7 mai

[5] Rappelez- vous le drame de cette femme bloquée sur une île qu’elle visitait. Verbalisée parce qu’elle se promenait seule sur la jetée proche de la maison ou elle était confinée elle s’est suicidée quelques jours plus tard en se jetant dans la mer de l’endroit où elle avait été verbalisée

[6] Les moins de 19 ans ne transmettent pas le virus ni aux autres enfants ni aux adultes. Sur plus de 3,5 millions d’infectés aucun cas de contamination par un enfant n’a été démontré.

 

JPEGJPEG JPEG JPEG JPEG


Moyenne des avis sur cet article :  4.29/5   (28 votes)




Réagissez à l'article

30 réactions à cet article    


  • Esprit Critique 11 mai 2020 18:49

    Lacombe, Cimes, sibeth, Salomon, vont surement exposer cet article sur France 2 avec P Cohen 


    • ASTERIX 19 mai 2020 19:06

      @Esprit Critique
      UN BEAU SURNOM POUR mme buzyn ex ASH AU MINISTERE : RIVOTRIL

      HEUREUSEMENT QUE LES AS ET ASH SE SONT MIEUX COMPORTES QU ’ELLE §§§§§


    • Olivier 11 mai 2020 22:49

      Les pays n’ayant pas confiné (Corée du Sud, Taiwan, Islande, Hollande, Suède, Biélorussie,Allemagne dans une moindre mesure) s’en tirent beaucoup mieux que les états policiers à la Macron/Castaner. Là où en Corée on testait les gens pour voir s’ils avaient le virus, en France des flics hargneux et sans masque vous contrôlaient pour vous flanquer une amende et vous demander une attestation. Conception paperassière et flicarde des choses, tout à fait typique de l’administration française.

      Quant au confinement, c’est exactement le contraire de ce qu’il aurait fallu faire, car on confine dans un espace clos une famille ce qui assure qu’elle sera totalement contaminée si l’un des membres à la virus, et empêche l’acquisition de l’immunité qui se fait de façon naturelle et par contact pour ce genre de virus.


      • titi titi 12 mai 2020 01:24

        @Olivier

        Le confinement avait pour but de sauver notre système de santé, en l’absence de masques, de respirateurs de tests, etc...

        Et c’était bien la seule chose à faire vu que noter système hors de prix ne nous protège pas.


      • nono le simplet nono le simplet 14 mai 2020 14:26

        @Alcyon
        les suédois se réveillent doucement ...lien
        « Nous n’avons pas réussi à protéger nos seniors […] C’est un échec pour la société tout entière. Nous devons en tirer les leçons, nous n’en avons pas encore fini avec cette pandémie », a reconnu la semaine passée la ministre de la Santé et des Affaires sociales, Lena Hallengren.



      • doctorix, complotiste doctorix 14 mai 2020 15:36

        @Alcyon

        Suède ? Le pays dont le nombre de morts par million continue d’augmenter bien plus vite que l’Europe du l’Ouest et du Sud ? 
        Ils ont toujours à -20% par rapport à nous.
        Je sais, ça vous ennuie, vous adorez compter les morts, comme les vautours, mais c’est comme ça.
        Il n’y a pas un pays sans confinement qui ait eu plus de morts que les pays occidentaux confinés.
        Quant aux USA, ils font du business avec ça :
        https://www.mondialisation.ca/coronavirus-et-nombres-de-deces-douteux/5645433
        Un covid 19 rapporte 13 000$ à l’hôpital mais 39.000$ s’il est mis sous respirateur.
        Autant dire qu’on force un peu sur le diagnostic...
        C’est vous qui tuez des gens, avec 1% de suicides en plus pour 1% de chomage en plus, et pour toutes ces interventions retardées par le blocage des hôpitaux, sans compter les diagnostics retardés, de cancer entre autres.
        Il faut ajouter les femmes battues, les enfants battus, et toutes les dépressions.


      • doctorix, complotiste doctorix 14 mai 2020 15:39

        @nono le simplet
        « Nous n’avons pas réussi à protéger nos seniors […] C’est un échec pour la société tout entière. 

        Parce que nous, nous avons réussi ?
        Avec 40% des morts dans les ehpads (même si c’est faussé) ?
        Pourtant un endroit hyper-vachement confiné...


      • Yann Esteveny 12 mai 2020 08:57

        Message à Madame Nicole Délépine,

        Je vous remercie pour le partage de votre article qui expose bien les conséquences sanitaires globales et induites des choix politiques retenus.

        Merci également de faire ce travail de communication vu que politiques et journalistes ont déserté.

        Respectueusement


        • njama njama 12 mai 2020 13:02

          « Covid-19 : fin de partie ?! » publié le 18 mars 2020 par Jean-Michel Dominique anthropologue suisse chevronné, expert en santé publique

          voir le GRAPHIQUE :
          Taux de lits en soins intensifs 2016 (source OCDE)
          L’Allemagne a conservé 6 lits de soins intensifs pour mille habitants, contre 3,5 en Suisse... et le France encore moins !
          http://jdmichel.blog.tdg.ch/media/01/00/337694503.png

          ou dans l’article : http://jdmichel.blog.tdg.ch/archive/2020/03/18/covid-19-fin-de-partie-305096.html


          • zygzornifle zygzornifle 12 mai 2020 14:21

            De toute façon si le covid persiste il faudra que le gouvernement persuade les Français que le nombre de décès est normal que l’on n’y peut rien qu’il faut aller bosser pour rapporter un max de pognon a l’état ….


            • ddacoudre ddacoudre 12 mai 2020 15:05

              bonjour

              comme tous tes articles une analyse sévére. et je pense que nous n’en avons pas fini. viendra le temps où nous dirons que le confinement fut une erreur prise dans un état de panique. comme tous les virus c’est son mode de transmission qui doit être stoppé. c’était donc les masques qui étaient le moyen le plus approprié pour éviter le postillonnement autour de soi, un masque ou tout ce qui pouvait servir à protéger la bouche et le nez, foulards cache nezs etc.

              une fois protégé l’on peut se faire du nez à nez sans risque sinon les personnels soignants qui sont au contact des malades infectés l’auraient tous été.. 

              par rapport au statistique il est difficile d’en retirer un enseignement compararatif d’efficacité, les comportements citoyens de pays comme la suéde la hollande , les pays du nord n’ont pas grand chose à voir avec l’indiscipline des pays du sud.

              mais cela donne une photos non pas d’efficacité mais des comportements sociaux.

              il est reproché au pouvoir de ne pas avoir réagit dés que son ambassadeur en chine l’a prévenu du risque d’épidémi en décembre, il a fallu 2 mois avant de réagir, et en l’état je ne vois pas comment le pouvoir aurait pu imposer ne serai-ce que des masques de prévention en décembre auprés d’une population qui ne se sentait pas concernée.

              cordialement https://www.agoravox.fr/ecrire/?exec=articles&id_article=224287


              • doctorix, complotiste doctorix 14 mai 2020 15:41

                @ddacoudre
                je ne vois pas comment le pouvoir aurait pu imposer ne serai-ce que des masques de prévention en décembre
                Moi non plus, vu qu’il n’en avait pas, ce qui est une raison encore meilleure que notre indiscipline légendaire.


              • stef 12 mai 2020 22:51

                qu’est ce qu’on attend pour faire comme la Grèce qui enregistre de très bons résultats tout simplement en mettant en quatorzaine toute personne arrivant en Grèce ( bilan 15 morts / million d’habitants contre 414 en France c’est a dire que la Grèce a 30 fois moins de morts que nous toutes proportions gardées


                • njama njama 14 mai 2020 14:53

                  @Alcyon

                  ce qui tuent les gens c’est de ne pas les soigner, restez chez vous, prenez un doliprane et si vraiment ça ne va pas on vous emmènera à l’hôpital, les médocs Discovery on sait pas si ça marche, mais bah vous verrez bien...

                  Le confinement tue aussi, il aura de vilaines conséquences sociales, psychiques, économiques...

                  Emmanuel Macron aurait pris la décision d’anesthésier la France entière le 11 mars avec 48 morts recensés 

                  plus loufoque, tu meurs !


                  • njama njama 14 mai 2020 16:16

                    @Alcyon
                    Le confinement ne vous a pas réussi, quand au déconfinement il vous faudra peut-être aussi deux mois pour revenir sur terre smiley


                  • njama njama 14 mai 2020 15:10

                    Un Collectif de 1200 médecins soutient la controversée chloroquine

                    Covid-19

                    Etude rétrospective chez 88 sujets avec 3 approches thérapeutiques différentes (traitement symptomatique / azithromycine / azithromycine + hydroxychloroquine)

                    Rapport d’expérience de médecins de terrain Recommandations diagnostiques et thérapeutiques à l’usage de leurs consœurs et confrères

                    Paragraphe VI Comment aborder le déconfinement ? (page 32)

                    là on y découvre une grosse divergence de stratégie, la position officielle (PROTÉGER– TESTER – ISOLER) excluant toute stratégie thérapeutique !

                    https://stopcovid19.today/wp-content/uploads/2020/04/COVID_19_RAPPORT_ETUDE_RETROSPECTIVE_CLINIQUE_ ET_THERAPEUTIQUE_200430.pdf

                    https://www.lindependant.fr/2020/05/04/un-collectif-de-medecins-soutient-la-controversee-chloroquine,8873423.php


                    • doctorix, complotiste doctorix 15 mai 2020 08:04

                      @njama
                      Ce matin sur France Inter....
                      Dépêchez-vous, le vaccin, il n’y en aura pas pour tout le monde, mais on va empêcher les ricains de nous le voler !
                      Sanofi voit grand, avec 600 millions de doses.
                      En 2009, Bachelot aussi avait vu grand, avec 94 millions de doses achetées et 7 millions utilisées ! Mais Sanofi s’en foutait, lui : il les avait vendues.
                      Ensuite, les études sur l’HCQ : une française, portant sur des malades au stade de pneumonie : évidemment inefficace.
                      L’autre chinoise, évidemment défavorable. De celles-là, nul doute qu’on va beaucoup parler.
                      Hier soir sur la 5, C dans l’air fut un festival de fake-news.
                      https://www.france.tv/france-5/c-dans-l-air/1452717-emission-du-jeudi-14-mai-2020.html


                    • njama njama 15 mai 2020 08:34

                      Coronavirus : le professeur Raoult s’attaque cette fois au confinement jeudi 14/05/2020 LA PROVENCE
                      Il s’interroge cette fois sur les mesures de confinement prises dans la plupart des pays, en s’appuyant sur une étude espagnole menée par le ministère de la Santé et l’Institut de Santé Carlos III.

                      https://issuu.com/prisarevistas/docs/prevalencia/3

                      "Séroprévalence de 60 000 personnes en Espagne : parmi les travailleurs actifs, ceux qui exercent une profession essentielle et ont continué à sortir ont été moins contaminés par le COVID19 que ceux confinés. Cela doit amener à réfléchir sur le confinement" a tweeté le directeur de l’Institut hospitalo-universitaire Méditerranée de Marseille.

                      [...] https://www.laprovence.com/actu/en-direct/5988717/coronavirus-le-professeur-raoult-sattaque-cette-fois-au-confinement.html


                      • pemile pemile 15 mai 2020 09:19

                        @njama "Coronavirus : le professeur Raoult s’attaque cette fois au confinement "

                        Il pète un câble et ferait mieux de s’attaquer enfin au virus smiley


                      • njama njama 15 mai 2020 12:37

                        @Alcyon
                        Vous êtes un manipulateur, pour qui vous roulez au juste ?
                        ABSTRACT
                        Interventions Hydroxychloroquine administrated at a loading dose of 1200 mg daily for three days followed by a maintenance dose of 800 mg daily (total treatment duration : two or three weeks for patients with mild to moderate or severe disease, respectively).

                        Faut comparer ce qui est comparable, c’est bien plus que le protocole de l’IHU de Marseille sur beaucoup plus de temps, dans le protocole IHU Marseille c’est 600 mg / jour (+ antibiotique Azythromycine) , soit 3 comprimés de 200 mg / jour répartis en 3 prises dans la journée, x 10 jours

                        "· Pour tous les patients infectés, dont un grand nombre peu symptomatiques ont des lésions pulmonaires au scanner, de proposer au plus tôt de la maladie, dès le diagnostic :
                        – un traitement par l’association hydroxychloroquine (200 mg x 3 par jour pour 10 jours) + Azithromycine (500 mg le 1er jour puis 250 mg par jour pour 5 jours de plus), dans le cadre des précautions d’usage de cette association (avec notamment un électrocardiogramme à J0 et J2), et hors AMM. Dans les cas de pneumonie sévère, un antibiotique à large spectre est également associé."

                        https://www.mediterranee-infection.com/epidemie-a-coronavirus-covid-19/


                      • njama njama 15 mai 2020 12:39

                        @Alcyon

                        et complice...


                      • njama njama 15 mai 2020 13:00

                        Incidence cumulée des patients décédés du COVID-19 à Paris et à Marseille
                        13 mai 2020

                        L’échelle de temps commence au moment où chacune des villes a atteint un effectif de décès de 11.
                        Population Paris : 2,14 millions d’habitants
                        Population Marseille : 861 000 habitants
                        Voir GRAPHIQUE

                        https://www.mediterranee-infection.com/incidence-cumulee-des-patients-decedes-du-covid-19-a-paris-et-a-marseille/

                        mais ça doit être le climat... ou le Pastis (?)


                      • njama njama 15 mai 2020 13:25

                        Il n’y a que le Maroc et le Congo RDC qui suivent les doses du protocole de l’IHU

                        Pays où l’hydroxychloroquine est recommandée
                        Chine Chloroquine 500mg 2x/jour
                        Pays-Bas Chloroquine/Hydroxychloroquine J1 : 600mg (6 comprimés A-CQ 100mg), 12 heures plus tard 300mg ; J2-J5 : 300mg
                        Iran Hydroxychloroquine 200mg 2x/jour
                        Belgique Hydroxychloroquine J1 : 400mg x2 ; J2-J5 200mg
                        Italie (Lombardie) Chloroquine/Hydroxychloroquine Chloroquine 500mg pendant 20jours OU Hydroxychloroquine 200mg 5 à 20 jours
                        USA (New York) Hydroxychloroquine+Azithromycine Hydroxychloroquine 200mg 3x/jour, Azithromycine 250mg
                        Corée Hydroxychloroquine Hydroxychloroquine 400mg/jour
                        Inde Hydroxychloroquine Prophylaxie, 400mg*2 au J1, puis 400mg par semaine
                        Congo RDC Hydroxychloroquine+Azithromycine Hydroxychloroquine 200mg 3x/jour, Azithromycine 500mg J1 puis 250mg/jour pendant 5 jours
                        Maroc Hydroxychloroquine+Azithromycine Hydroxychloroquine 200mg 3x/jour, Azithromycine 500mg J1 puis 250mg/jour pendant 5 jours
                        Roumanie Hydroxychloroquine Hydroxychloroquine 400mg 2x/jour

                        https://www.mediterranee-infection.com/coronavirus-pays-ou-lhydroxychloroquine-est-recommandee/


                      • nono le simplet nono le simplet 15 mai 2020 15:38

                        @njama
                        graphique bidon qui, bien que donnant la population des deux villes donne les chiffres de dc bruts ... n’ayant les chiffres officiels de Paris ou Marseille à l’ai de ce graphique on obtient 740 dc/M à Paris et 175 dc/M à Marseille à peu près ... bien moyen brillant ... je ne parle même pas de t0 à 11 dc ... n’importe quoi ...
                        toujours est-il qu’avec 232 dc/M Bouches du Rhône est parmi les départements les plus élevés en dc hors clusters ... et en augmentation assez forte ...
                        du pipeautage grossier pour gogos dans ton genre ...


                      • nono le simplet nono le simplet 15 mai 2020 15:41

                        @nono le simplet
                        entre parenthèses c’est surprenant que Marseille ait beaucoup moins de dc/M que le département dans son entier ... ce serait un cas unique au monde ...
                        je suis bête c’est le traitement ... BALTRINGUE !


                      • nono le simplet nono le simplet 15 mai 2020 15:47

                        @nono le simplet
                        en plus aucune date ou nb de jours en référence ... à quele date correspond le graphique ? mystère et boule de gomme ... du boulot de qualité nulle
                        PS pour @Alcyon
                        au 13 mai
                        Gironde 85 dc/M
                        Bouches du Rhône 232dc/M


                      • njama njama 15 mai 2020 09:13

                        Pourquoi le gouvernement impose un maintien du confinement ?
                        Par Emma Kahn, virologiste. Mondialisation.ca, 14 mai 2020
                        L’allongement du confinement décidé par le gouvernement repose sur deux études :
                        1) Expected impact of lockdown in Île-de-France and possible exit strategies
                        [...] Les auteurs de cette étude sont financés par Reacting (dirigé par Yazdan Yazdanpanah, qui a de nombreux liens d’intérêt avec l’industrie) ...
                        2) La seconde étude (en pre-print) sur laquelle se fonde le gouvernement est également une modélisation mathématique Cette étude considère sans le prouver que le confinement strict observé en France depuis mi-mars a réduit l’extension de l’épidémie : ceci est en contradiction avec les résultats de ces autres études : ...

                        Deux autres études (pre-print) indépendantes aboutissent à des résultats opposés.
                        Il est montré ici que les politiques de confinement strict utilisées en France, Espagne, Angleterre et Italie n’ont pas eu l’effet escompté sur l’évolution de l’épidémie à Covid-19. Elles n’ont pas sauvé de vies, le confinement à la maison n’a pas eu d’effet. En Suède, en l’absence de mesures de distanciation physique, la diminution de l’épidémie a été sujette à de larges variations.
                        Il est montré que les mesures de distanciation sociale, telles que celles appliquées aux Pays-Bas et en Allemagne, ou en Italie, en France, en Espagne et au Royaume-Uni avant les stratégies de confinement total, ont à peu près les mêmes effets que les politiques de confinement à domicile appliquées par la police.(medrxiv.org)
                        [...]


                        • njama njama 15 mai 2020 09:15

                          (suite et fin)

                          Conclusion : on maintient une dictature sanitaire sur les résultats non évalués de modélisations mathématiques non évaluées et qui ne tiennent pas compte de l’évolution biologique (rappelons à ces chercheurs que « L’Origine des Espèces » est paru en 1859 et que la théorie de l’évolution n’a cessé de s’enrichir depuis cette date : savent-ils au moins que ça existe ?)

                          https://www.mondialisation.ca/pourquoi-le-gouvernement-impose-un-maintien-du-confinement/5645529


                        • njama njama 15 mai 2020 13:06

                          IHU Marseille 14 mai 2020

                          Efficacité du confinement et étude de prévalence sérologique en Espagne

                          Une étude a été menée par les autorités espagnoles sur 60 983 personnes, détectant les anticorps contre le COVID-19. Un résultat en particulier a attiré notre attention : les travailleurs actifs ont été séparés en deux groupes : les « travailleurs essentiels », n’étant donc pas confinés à la maison, comparés aux autres travailleurs actifs, confinés en Espagne. La différence est très intéressante : les personnes qui n’étaient pas confinées ont été moins infectées que les personnes confinées.

                          Ces données basées sur des études massives permettent de réfléchir sur l’importance du confinement à domicile qui, en Espagne, n’a pas fait la preuve de son efficacité, alors que la fermeture des lieux de rassemblement collectifs (stades, salles de concert, lieux de culte…) pendant ces périodes épidémiques est pleine de bon sens.

                          Ceci rejoint les données que nous avons à l’IHU, où seulement 3,5% du personnel, pourtant au contact permanent des malades, présente des anticorps témoins d’une infection, diagnostiquée ou non.

                          Source : Estudio nacional de sero–epidemiologia de la infecction por SARS-COV-2 en Espana. Informe preliminar 13 de mayo de 2020.

                          voir les tableaux

                          https://www.mediterranee-infection.com/efficacite-du-confinement-et-etude-de-prevalence-serologique-en-espagne/


                          • goc goc 17 mai 2020 11:01

                            Concernant la partie économique du « coronavirus », j’aimerais apporter un avis un peu différent plus particulièrement sur 2 points

                            1. Concernant le tourisme (restauration, hôtellerie), je pense qu’on était arrivé à une sorte de bulle. En restauration par exemple, on était devant une prolifération de pseudos restos remplissant des « couloirs » de tables collées les unes aux autres et servant des plats industriels réchauffés. J’ai connu un resto où après 10h du soir, il n’y avait plus qu’une serveuse qui mettait les plats au micro-onde, plus de cuisto, plus de commis. Idem dans les campings ou les mobile-homes sont collés les uns aux autres, histoire de remplir. Donc si ce coronavirus pouvait assainir un peu ce marché, et redonner à la France son prestige touristique en privilégiant le qualitatif plutôt que le quantitatif, ce serait une bonne chose. Au passage, si on pouvait aussi interdire les parkings payants type « racket » dans les sites touristiques, ce serait un mieux (voir par exemple le scandale des bas-cotés payants, en terre, au bord de la route à l’entrée des Baux de Provence, obligeant à marcher parfois 1 km pour arriver au village) .Et que dire des sociétés de service et surtout de « conseil » dont 95% sont totalement inutiles. 
                            2. La mise en lumière du scandale du capitalisme (ultra) libéral qui fait que les actionnaires se sont gavé de bénéfices (surtout grâce aux injections de liquidités), mais ces mêmes actionnaires refusent de donner un seul centimes quand leur entreprise est en difficulté, et ne comptent que sur l’État, c’est à dire nous, pour renflouer (sans prise de participation de préférence) la dite entreprise. Normalement l’État aurait du leur dire « vous renflouez ou je nationalise pour 1 euro ».

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

delepine

delepine
Voir ses articles



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité