• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Bonne Année, par ici la monnaie et encore merci !

Bonne Année, par ici la monnaie et encore merci !

« Pruch'ella duri… » (« Pourvu que ça dure… ») Maria-Letizia Ramolino Buonaparte (1750-1836)

« Ces gens ont été humiliés. Ils sont furieux. Tu escroques leurs banques. Tu vis dans leur pays. » (Carl Henratty)

« Vous serez arrêté…c’est comme à Las Vegas : le casino gagne toujours. » (Carl Henratty)

Catch me... if you can ! (Attrape-moi... si tu peux  !) Steven Spielberg (2002)

 

PNG

Les hauts fonctionnaires de l’Union européenne toucheront désormais un salaire supérieur à 20 000 € (18 000 £) par mois, soit environ 400 € de plus, indemnités mensuelles comprises.
 

Où l'on apprend que les salaires et les pensions de l’UE ont été augmentés rétroactivement à compter du 1er juillet 2018 et juste à temps pour Noël.

On respire…

L'augmentation du salaire en tenant compte du coût de la vie signifie que M. Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne, gagnera désormais environ 32 700 euros par mois, soit 550 euros de plus que ce qu'il gagnait. La CE a en effet déclaré que l'augmentation de 1,5% représentait une augmentation du coût de la vie, équivalente à 6 600 euros par an.

Et on ne nous dit rien.

En se fondant sur le coût de la vie en Belgique et au Luxembourg, ainsi que sur les salaires des bureaucrates d’autres pays de l’UE, l’agence de statistique de l’UE calcule les augmentations de salaire annuelles des commissaires européens.

Ceux-ci paient moins d'impôts européens sur les gains que les taux d'imposition plus élevés en Belgique et au Luxembourg.

Un porte-parole de la Commission européenne a précisé que « Compte tenu du taux d'inflation annuel de 2,1% à Bruxelles et à Luxembourg, où travaillent plus de 80% des fonctionnaires de l'UE, l'augmentation nominale de 1,5% entraînera une réduction effective des salaires de 0,6% en termes de pouvoir d'achat. ” . "En réalité, il n'y a pas d’" augmentation "cette année".

Tout est donc normal, à l'exception des prochaines élections européennes au mois de mai 2019, lesquelles risquent de laisser beaucoup de gens sur le sable.

En attendant ces jours difficiles, devons-nous comprendre que certains, conscients que l'on n'est jamais mieux servi que par soi-même, aient décidé d'être prévoyants en tapant allègrement dans la gamelle ? Encore un peu de dessert avant de débarrasser la table...

L'heure tourne.

Gilets jaunes, encore une fois, de la part de l'UE, « Bonne Année 2019 ! ».

N'oubliez- pas : rendez-vous au mois de Mai prochain.

Sources :

https://www.telegraph.co.uk/politics/2018/12/17/christmas-bonus-brussels-bureaucrats/

https://voiceofeurope.com/2018/12/christmas-bonus-eu-leaders-will-be-paid-over-e20000-a-month-for-the-first-time/

 

GIF - 605.6 ko
Spectre du Chaos Mohr Copyright 2001

Moyenne des avis sur cet article :  2.52/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • Arthur S François Pignon 28 décembre 2018 18:02

    En France, en but mensuel :

    Président de la République

    15 140,45 €


    Premier ministre

    15 140,45 €

    Ministres

    10 093,64 €

    Secrétaires d’État

    9 558,95 €


    Président

    6 950 €

    Membres

    6 339 €


    Sénateurs

    7 209,74 €

    Président du Sénat

    20 679,29 €

    Députés

    7 209,74 €

    Président de l’Assemblée nationale

    12 979,74 €


    • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 29 décembre 2018 00:04

      @François Pignon
      Bonsoir et merci pour ces indications.
      Sans doute connaissez-vous les éléments suivants :

      Orange avec AFP, publié le jeudi 18 janvier 2018 à 17h30

      Dans son livre « Les intouchables d’État » (Robert Laffont), le journaliste de « L’Obs » Vincent Jauvert se penche sur les très hauts fonctionnaires. Le grand reporter a enquêté pendant deux ans.

      Il révèle notamment l’existence de la liste confidentielle « REM 150 ». Derrière ce nom de code, la liste des 150 cadres du ministère de l’Économie rémunérés plus de 150.000 euros brut par an, soit mieux payés que le chef de l’État. Mais quelque 450 autres membres de cette élite, sous la tutelle de la Santé ou du Quai d’Orsay, gagneraient également davantage qu’Emmanuel Macron.

      L’enquête de Vincent Jauvert, parue le 18 janvier, pourrait accroître la défiance de l’opinion à l’encontre de ce qu’il appelle la "noblesse d’État« . »Je ne m’attendais pas à découvrir un tel déclin de l’esprit public, un tel mépris des règles éthiques", écrit-il, cité par L’Obs qui publie des extraits du livre.

      • Le directeur régional des finances publiques d’Île-de-France trois fois mieux payé qu’un ministre

      Le journaliste a pu se procurer la liste « REM 150 », datée du 4 octobre 2016. Un document estampillé « confidentiel », adressé à une poignée de cadres de Bercy. Il s’agit de la liste des 150 hauts fonctionnaires du ministère de l’Économie et des Finances gagnant plus de 150.000 euros brut par an, soit plus que le chef de l’État. "Dès son arrivée au pouvoir en 2012, François Hollande a baissé le salaire du chef de l’État et du Premier ministre de 30%, pour le fixer à 150.000 euros net par an, raconte l’un des rares destinataires au journaliste, cité par L’Obs. Nous voulions savoir qui, à Bercy, était mieux payé qu’eux et, de ce fait, qui gagnait combien parmi les cadres dirigeants de ce ministère".

      Dans cette liste, le mieux rémunéré est le Trésorier-payeur général (TPG) d’Île-de-France, rapporte Le Parisien : en 2015, il s’agit de Philippe Parini, un sarkozyste nommé par François Hollande, selon le quotidien, qui touche cette année-là 255.579 euros net, soit 21.298 net par mois. C’est trois fois plus qu’un ministre, précise Le Parisien. "Au total, 104 administrateurs généraux des Finances publiques, un corps de l’Ancien Régime fort prospère, figurent dans ce palmarès", écrit Vincent Jauvert. La liste « REM 150 » compte aussi , "tous les princes de Bercy« - les directeurs -,  »et même deux simples chefs de service", mieux payés que le président.

      • Un mystérieux conseiller « contractuel »

      Le journaliste met aussi en lumière la rémunération d’un simple conseiller « contractuel » d’un ministre de Bercy, rémunéré 181.395 euros brut en 2015, soit 150.622 net. Pour quel ministre travaille-t-il ? "Je peux certifier qu’aucun conseiller, en particulier aucun contractuel, ne gagnait 180.000 euros (brut), ni au cabinet de Christian Eckert (secrétaire d’Etat au Budget) ni au mien", assure à l’auteur Michel Sapin, à l’époque en charge des Finances. Et d’ajouter : "Je ne peux pas vous donner la même assurance s’agissant du cabinet Macron (chargé de l’Economie) dont j’ignorais et ignore les rémunérations." L’Élysée ne souhaite pas commenter. "Il ne nous appartient pas de donner des informations relatives à la vie privée des personnes", explique à L’Obs Sibeth Ndiaye, conseillère presse de la présidence, qui occupait le même poste à Bercy.

      Une autre note confidentielle sur laquelle le journaliste a mis la main, remontant à 2013, révèle que plus de 600 hauts fonctionnaires - dont plus de 300 diplomates - gagnaient alors plus de 150.000 euros par an. Le mieux payé, toutes catégories confondues, est le gouverneur de la Banque de France, l’énarque inspecteur des Finances François Villeroy de Galhau, avec 350.845 euros brut annuels, cite Le Parisien. Il bénéficie en outre, « de par sa fonction, d’autres revenus », ce qui porterait son gain total à 450.907 euros par an, selon les confidences du président de la Cour des comptes Didier Migaud. Qui lui ne touche « que » 177.000 euros net par an.

      • Ambassadeur dans un pays dangereux, un poste lucratif

      Parmi les mieux payés de la République, figure par ailleurs l’ambassadeur de France en Afghanistan, le poste diplomatique le plus dangereux. "Il gagne 29.000 euros net par mois, dont une indemnité de résidence non imposable, indexée sur la difficulté du poste, de 23.000 euros. En 2012, il s’agissait de Bernard Bajolet, un ami de François Hollande, qui le nommera patron des services secrets extérieurs (DGSE) l’année suivante. Aujourd’hui, c’est François Richier, ancien conseiller stratégique de Nicolas Sarkozy« , explique L’Obs. »Juste derrière, presque à égalité, les ambassadeurs dans d’autres capitales très risquées, comme Bagdad en Irak ou Sanaa au Yémen.« 

       »Au-dessus de 200.000 euros brut par an, nous avons découvert aussi l’ancien ministre socialiste de la Santé Claude Évin", révèle à Vincent Jauvert l’un des destinataires de cette note. Il se trouve alors à la tête de l’Agence régionale de santé (ARS) d’Île-de-France, où Nicolas Sarkozy l’a nommé en 2009.

      • Muriel Pénicaud chez Business France

      Le journaliste évoque aussi le cas de la ministre du Travail Muriel Pénicaud. "Début 2015, Emmanuel Macron (alors ministre de l’Économie, ndlr) et Laurent Fabius (Affaires étrangères, ndlr) décident de la nommer à la tête de Business France, l’agence chargée de promouvoir les PME françaises à l’étranger« , écrit L’Obs. Après négociations, elle  »obtient 225.000 euros brut par an. Près de 19.000 euros par mois."

      Source (entre autres) : https://actu.orange.fr/france/les-600-hauts-fonctionnaires-qui-gagneraient-plus-de-150-000-euros-par-an-magic-CNT000000WaoI4.html


    • aimable 29 décembre 2018 07:11

      @Renaud Bouchard
      Il serait intéressant aussi de connaitre le nombre de hauts fonctionnaires occupant des postes subalternes pour cause de surproduction , il faudrait également compter ceux qui sont sans postes , qui attendent l’arme au pied tout en étant payés comme tous les autres .


    • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 29 décembre 2018 11:58

      @aimable
      Bonjour et merci pour votre observation.
      Vous écrivez : "Il serait intéressant aussi de connaitre le nombre de hauts fonctionnaires occupant des postes subalternes pour cause de surproduction , il faudrait également compter ceux qui sont sans postes , qui attendent l’arme au pied tout en étant payés comme tous les autres .« 
      Il se trouve que si je ne connais pas le nombre de hauts fonctionnaires que vous évoquez, je connais en revanche deux d’entre eux, actuellement en disponibilité et qui s’accommodent fort bien de leurs situations respectives qu’ils vivent très confortablement dans une atmosphère de »très long week-end" assez agréable, somme toute.
      Nous nous entendons bien mais ils sentent malgré tout de ma part une désapprobation discrète...
      Bien à vous,
      RB


    • generation désenchantée 28 décembre 2018 23:54

      au fait du fait qu’ils sont fonctionnaires de l’UE , ils ne sont non imposable ou je fait erreur ?


      • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 29 décembre 2018 00:09

        @generation désenchantée
        Bonsoir et bonne question.

        Idée reçue : Les fonctionnaires européens ne paient pas d’impôt

        Les organisations internationales (ONU, FMI, OCDE, Banque Mondiale…) ne relèvent pas, par définition, du droit d’un Etat. Leurs membres bénéficient généralement d’un statut particulier, défini par les textes régissant le fonctionnement de l’organisation. C’est également le cas de l’Union européenne, dont les fonctionnaires et employés sont soumis à des règles spécifiques, concernant notamment leur régime salarial et fiscal. Est-ce à dire que les fonctionnaires européens ne paient pas d’impôts ?

        Les 56 000 fonctionnaires européens, tout comme la majorité des agents temporaires et contractuels des institutions européennes, ne paient pas d’impôt national. Mais ils sont soumis à l’impôt européen, auquel s’ajoute désormais un « prélèvement de solidarité » de 6% pour la période 2014 - 2023.

        Sources

        - Règlement No 31 (C.E.E) 11 (C.E.E.A.) fixant le statut des fonctionnaires et le régime applicable aux autres agents de la Communauté économique européenne et de la Communauté européenne de l’énergie atomique – Journal Officiel de l’Union européenne

        - Chiffres clé sur les fonctionnaires européens – Commission européenne

        - Travailler à la Commission – Commission européenne

        Prélevé à la source (tout comme les cotisations sociales), l’impôt européen est progressif avec plusieurs tranches selon les revenus, comme dans le système fiscal français. Au sein de la Commission européenne en particulier (un peu plus de la moitié des fonctionnaires européens), chaque tranche est imposée selon un barème qui s’étale de 8% à 45%. L’impôt est ensuite reversé au budget européen. Par ailleurs, les fonctionnaires européens paient la TVA, les taxes locales et les impôts régionaux.

        Les membres de la Commission européenne bénéficient de certains avantages. Les traitements de base s’échelonnent d’environ 2 300 € à plus de 18 000 € mensuels, auxquels ajouter diverses indemnités, allocations et prestations non négligeables. Et le système fiscal des institutions européennes est plus avantageux que dans de nombreux pays européens.

        Mais les fonctionnaires européens sont sélectionnés en vertu de leurs compétences. Les concours européens et autres processus de recrutement sont à la fois exigeants et ouverts à tous les citoyens européens.

        Il n’existe pas de plafond d’impôt sur la grande fortune, et les retraites des fonctionnaires, qui peuvent atteindre 70% de leur salaire après plus de 10 ans d’ancienneté, sont également soumises à l’impôt européen.

        Enfin les commissaires européens, qui bénéficient quant à eux d’un statut spécial (ils ne sont pas fonctionnaires), sont également assujettis à l’impôt européen.

        Source : (Un site intéressant, riche d’informations qui méritent le détour).


      • Et hop ! Et hop ! 29 décembre 2018 16:44

        @Renaud Bouchard : «  Les organisations internationales (ONU, FMI, OCDE, Banque Mondiale…) ne relèvent pas, par définition, du droit d’un Etat. Leurs membres bénéficient généralement d’un statut particulier, défini par les textes régissant le fonctionnement de l’organisation »

        Il n’y a aucune raison, ils ont une nationalité et un pays qu’ils représentent et qui paye leur salaire, donc ils relèvent du droit de leur pays, ils devraient être imposés et cotiser comme n’importe quel autre citoyen.

        C’est du vol, de la fraude organisée, du travail dissimulé.


      • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 29 décembre 2018 00:14

        Aux Lecteurs

        ainsi qu’à tous ceux qui ont eu la gentillesse de fréquenter cette Tribune, de la lire, de la commenter, de faire connaître leurs avis, de discuter, préciser, amender certaines informations, puissent-ils trouver ici l’expression de mes plus vifs remerciements et celle de mes vœux que je formule à leur attention pour cette nouvelle année 2019.

        Qu’elle vous apporte à chacun d’entre-vous et à tous ceux qui vous sont chers tout ce que vous pourrez souhaiter d’agréable : santé, bonheur et...paix.

        Cordialement,

        Renaud Bouchard


        • kalachnikov kalachnikov 29 décembre 2018 00:23

          @ Renaud Bouchard

          Ce qui me serait agréable, c’est le retour de la souveraineté au bercail.


        • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 29 décembre 2018 12:01

          @kalachnikov

          Sentiment partagé.
          Une contribution intéressante ci-dessous d’une voix qui clame un peu dans le désert mais qui dit des choses incontestables.
          Je remercie le lecteur qui a eu la gentillesse de communiquer ce lien :


        • samy Levrai samy Levrai 29 décembre 2018 08:53

          https://www.upr.fr/conferences/leurope-cest-la-paie/

          un « petit » complément à l’article...


          • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 29 décembre 2018 12:03

            @samy Levrai
            et à Kalachnikov

            Sentiment partagé.
            Une contribution intéressante ci-dessous d’une voix qui clame un peu dans le désert mais qui dit des choses incontestables.
            Je vous remercie d’avoir eu la gentillesse de communiquer ce lien et invite chacun à écouter ce qui y est dit.
            https://www.upr.fr/conferences/leurope-cest-la-paie/

            Bien à vous,

            Renaud Bouchard


          • Le Panda Le Panda 29 décembre 2018 10:43

            Renaud Bouchard bonjour

            A tous les autres aussi avec mes meilleurs vœux pour l’année à venir. Puis si possible que 2019 ne ressemble pas à l’année qui ferme ses portes. Il serait judicieux que le site de média citoyen retrouve le chemin qui était le sien. Il est dommage sans autre commentaire de voir sombrer ce pourquoi masse de gens se sont réellement battus. Bien des choses à tout un chacun avec beaucoup de convivialité.

            Le Panda


            • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 29 décembre 2018 12:04

              @Le Panda
              Merci beaucoup !
              RB


            • blablablietblabla blablablietblabla 29 décembre 2018 15:25

              La vache 20 000 euros par mois, et j’imagine leur journée de taf doucement le matin pas trop vite le soir.


              • baldis30 29 décembre 2018 16:39

                @blablablietblabla
                bonjour,
                 et la sieste l’après-midi ... il fut toujours prendre le temps de digérer ...


              • Et hop ! Et hop ! 29 décembre 2018 16:50

                @blablablietblabla :

                Il perçoivent aussi beaucoup d’argent pour participer à des commissions, participer à du lobying, sans parler de tous les cadeaux faits par tous les autres lobies pour acheter leurs votes.



              • blablablietblabla blablablietblabla 29 décembre 2018 19:15

                @Renaud Bouchard
                Ha ha ha ha .


              • lloreen 31 décembre 2018 10:58

                Pour 2019, ayons un objectif commun:La divulgation complète.

                Voici un trésor à partager.

                https://vimeo.com/304030726

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès