• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Bonobo attitude et affaire Baupin : des élues en désaccord avec la (...)

Bonobo attitude et affaire Baupin : des élues en désaccord avec la meute

Les vagues de l’affaire Baupin ne se ressemblent pas toutes. Le député accusé de harcèlement sexuel par des collègues du parti Les Vertsreçoit indirectement un soutien inattendu. Trois autres voix tiennent un discours nettement différent de la meute.

 

 taupin,sexisme,révolution sexuelle,christine Boutin,nathalie arthaud,barbara pompili,harcèlement,bonobo,

Christine et Nathalie

La première vient de Christine Boutin. Ah ça, Christine Boutin ?! Quelle catastrophe, cette femme est une catho réactionnaire ! diront certains, pour lesquels il est plus facile d’attaquer la personne que ses idées.

Mais qu’a-t-elle dit ?

« Honte de ces anciennes anciennes ministres qui laissent entendre que les hommes sont des obsédés ! Marre, vraiment marre ! » Et encore :

« La gauloiserie fait partie de l'identité française. Je refuse ce puritanisme. (…) Je refuse que dix-sept ex-ministres laissent entendre que toute la classe politique est composée d’obsédés. »

Mais la réaction la plus surprenante vient de Nathalie Artaud (image 1), porte-parole de Lutte Ouvrière (LO) – la formation de l’ancienne pasionaria candidate à la présidence Arlette Laguiller.

Madame Arthaud a pris ses distances avec les signataires d’un appel contre le harcèlement en relation avec l’affaire Baupin. Elle leur reproche d’avoir pratiqué l’omerta, de s’être tues :

« … alors qu'elles avaient « bien des moyens de se faire entendre et de se faire respecter », contrairement aux « ouvrières » et aux « employées », selon des propos tenus sur BFM TV et rapportés par le Huffington Post. »

 

 

Barbara

Secrétaire d’État à la biodiversité et ancienne co-présidente des Verts, Barbara Pompili (image 2) a été en contact régulier avec Denis Baupin. Dans cette affaire elle a refusé de se porter témoin à charge. Selon le magazine Le Point :

« Elle raconte avoir été sollicitée, ainsi que la députée écologiste Véronique Massonneau, pour se joindre aux accusations. Mais elle a refusé. « On m’a demandé de me placer en victime de Baupin. Comme j’ai refusé, je me suis retrouvée en position d’accusée. Dans cette histoire, on est soit victime, soit complice ». Merci les féministes mononeurones…

Elle ajoute :

« Cela me met en colère ! C’est assez terrible, cette injonction à être une victime. » À qui le dites-vous, chère madame. Et avec bon sens :

« On peut tirer du positif de cette histoire si ça permet à des femmes agressées de libérer leur parole. Et si certains peuvent se poser des questions sur la limite de ce qui est acceptable. Draguer, c’est acceptable. La limite dépend des personnes et de ce qu'elles ressentent. Ce n’est pas si simple. »

Elle va se faire guillotiner par ses collègues, Barbara ! Elle précise enfin qu’elle a reçu certains sms charmeurs de la part du député Baupin :

« Quand je lui ai dit stop, il s’est excusé platement et a dit : Je ne veux pas que ça crée des problèmes entre nous », raconte-t-elle. Barbara Pompili explique également que ce genre de choses lui est souvent arrivé au cours de sa carrière : « J’ai souvent été sollicitée par des hommes qui me trouvaient sympathique et qui m’ont dit qu'ils voulaient aller plus loin. J’ai dit stop et ça s’est bien passé. »

 

 

taupin,sexisme,révolution sexuelle,christine Boutin,nathalie arthaud,barbara pompili,harcèlement,bonobo,

Flippées

Il n’est pas seulement question de gauloiserie française. Ces personnes représentent une génération qui a vécu la révolution sexuelle des années 1970 et suivantes. Les comportements avaient radicalement changé. Une grande permissivité s’était instaurée dans les relations entre les femmes et les hommes. 

Ni les femmes ni les hommes de ces années-là n’avaient le sentiment d’une transgression pénale, mais bien plutôt celui d’une transgression sociale et culturelle, désirée par autant de femmes que d’hommes. Des murs et des cloisonnements tombaient. J’ai aussi connu cette période et j’en comprends l’émergence dans cette époque. 

Je ne dis pas que la bonobo attitude est la prochaine étape de l’humanité et sans doute la révolution sexuelle mérite-t-elle un examen attentif et contradictoire, mais on doit comprendre que cette génération vit cette liberté de comportement comme un gain et un acquis, comme une balise majeure dans l’inéluctable marche vers l’individualisme. Ce n’était plus la société qui dictait les comportements, c’était à chacun de se déterminer et de poser des limites si nécessaire. Le consentement devenait un contrat à deux. Un désaccord devait être exprimé immédiatement et clairement. 

Si un nouveau puritanisme s’instaure contre le libertinage à la française, et l’on y court, il faudra quand-même faire l’inventaire objectif de cette révolution sexuelle et relationnelle dont les femmes ont bénéficié autant que les hommes. Les femmes n’en étaient pas victimes. 

Si les féministes veulent régresser culturellement cela les regarde – après tout il y a bien des couvents de nones – mais qu’elles n’entraînent pas l’ensemble de la société dans leur trip de flippées. Flip confirmé par ces propos délirants et paranoïaques d’une autre Verte :

« Ces violences à caractère sexuel manifestent de manière particulièrement ignominieuse un système de pouvoir des hommes sur les femmes bien plus global et séculier dans notre société. »

Cette arrogante surfe sur le fonds de commerce victimaire. La déraison s’est bel et bien installée dans notre culture.

 

 

Images :

1 : Nathalie Arthaud ; 2 : Barbara Pompili ; 3 : Jean-Honoré Fragonard, Conversation galante dans un parc (1754).

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.81/5   (32 votes)




Réagissez à l'article

26 réactions à cet article    


  • Jo.Di Jo.Di 19 mai 2016 15:56

     
     
     Bobo Pinpin le bonobobo vert (le singe vert bobo)
     
     


    • Jo.Di Jo.Di 20 mai 2016 16:10

       
      « Dans le rapport de l’homme à la femme [...] Dans ce rapport générique naturel [...] s’exprime l’infinie dégradation dans laquelle l’homme existe pour lui-même [...] En partant de ce rapport on peut donc juger tout le niveau de culture de l’homme. »
       
      Marx Manuscrit de 1844
       
      La civilisation du bonobobo vert se situe donc dans le bas de l’échelle, juste au dessus de celle du barbu de Daesh, et de la ploutocratie sexialiste du DSK, mais moins évoluée que celle de l’orang-outang.
       
      Pas si mal pour un bonobo vert (utilisé à juste raison par les américains pour tester le sida).
       


    • colere48 colere48 19 mai 2016 16:28

      On lui donnerai le bon pain sans confession à la Barbara...


      Avec un nom pareil c’est pas surprenant... 
      En d’autre temps : « Je Pompidou ou je pompidur ? »
      Aujourd’hui la blague « Je Pompili ou je pompila » ne serait pas possible... 

      • Phoébée 19 mai 2016 17:20

        Bravo à Nathalie Artaud !!! Effectivement ces bourgeoises nanties que sont nos femmes politiques ont les moyens de se défendre. Mais au fait pourquoi ne le font elles que lorsque qu’un scandale éclate ?????????????????????


        • Phoébée 19 mai 2016 17:22

          Ne sont-elles pas ce que l’on appelle des ’ intermittentes ’ du Spectacle !


        • lsga lsga 19 mai 2016 18:28

          ce sont des salariées, c’est à dire des prolétaires. 

          Artaud est définitivement moins calée que Arlette. C’est dommage. 

        • Layly Victor Layly Victor 19 mai 2016 19:25

          @lsga
          Si ces bourgeoises nanties sont des prolétaires, on comprend pourquoi vous êtes pour le passage au communisme : ça va être classe !


        • mmbbb 20 mai 2016 14:04

          @lsga Pourquoi reste tu en France. Vas dans ton pays idyllique, le dernier des bastion co co purte dure la Corée du nord . Tu travailleras dans les champs et tu auras des ampoules aux mains et le soir harasse tu ne penseras plus a débiter des conneries. 


        • Pierre 19 mai 2016 22:25

             Le Baupin, sans doute pas très léger, n’a tout de même tué personne mais il m’a tellement fait chier au volant, qu’il dégage, peu importe le prétexte, même celui fourni par des greluches hystériques ! Comme c’est un mec de gôche, sur AV peu d’égratignures mais si un type de droite, en particulier Sarko, était visé, je suppose qu’on en serait au millième article haineux, rigolo, non ?


          • mmbbb 20 mai 2016 14:08

            @Pierre Sarko je le déteste pour sa fourberie, non pas pour ces affaires de coucherie dont je m’en bats les c...... Sarko avait des fonctions que ce zigoto n’a pas. Ce n’est pas tout a fait la meme chose.


          • Pierre 21 mai 2016 01:59

            @mmbbb
            Bop, bop, c’est surtout parce qu’il y en a un de gauche et l’autre de droite....


          • Elliot Elliot 20 mai 2016 00:50

            « Mais la réaction la plus surprenante vient de Nathalie Artaud (image 1), porte-parole de Lutte Ouvrière (LO)  « 

            Qu’y a-t-il de surprenant à ce qu’elle ait une réaction de bon sens ( qui d’ailleurs n’excuse en rien les comportements – s’ils sont carrément indélicats - de certains hommes politiques vis-à-vis de femmes qu’ils veulent soumettre à leur désir ) ?

            Serait-ce que l’appartenance à LO empêchât de poser les bonnes questions ?

            Depuis la nuit des temps l’homme demande, chez nous cela prend parfois la forme du marivaudage qui ne devient inélégant qu’avec la lourdeur de l’insistance à ouvrir une porte close et, en principe dans nos contrées, la femme dispose : elle se félicite de l’hommage, se sent honorée ou elle n’en a que foutre si j’ose dire ; dans tous les cas, son choix doit être respecté.

            On peut légitimement comme Nathalie Artaud s’interroger sur le pourquoi de ces confessions tardives de femmes qui dénoncent aujourd’hui – longtemps après les faits – de supposées meurtrissures.

            Celles-là étaient toutes en situation de donner un écho médiatique à l’outrage qui leur était fait plutôt que de le taire, on peut soupçonner que le carriérisme les en a alors empêchées.

            Dans d’autres milieux certaines femmes sont hélas ! dans des situations de dépendance qui leur interdisent de la ramener : quand leur gagne-pain en dépend, elles sont contraintes d’accepter l’inacceptable.

            On participe à la croisade de purification parce que c’est d’actualité ( et en attendant de relancer le carrousel sur le voile islamique, un beau sujet aussi pour la quête de notoriété de certaines étoiles éteintes ) ?


            • legrind legrind 20 mai 2016 06:56

              Puante affaire, dois-je préciser que je n’ai pas de sympathie pour les harceleurs, ni pour Baupin, mais sa crucifixion médiatique par des pseudo victimes trop « traumatisées » pour lui mettre une tarte, lui cracher à la gueule, porter plainte.. pendant des années mais pas pour témoigner sur BFM, France 5, France Inter, France 2... - Magie de Médiapart/FranceInter - m’a écœuré.


              • cevennevive cevennevive 20 mai 2016 09:30

                Bonjour hommelibre,


                Encore un bon article, plein de bon sens.

                Vous savez ce que je pense de cette « non affaire », triste reflet de la classe politique, masculine ou féminine...

                Lorsqu’il s’agit de voter des lois et décrets iniques, les sièges sont presque vides (hier par exemple pour la prolongation de l’état d’urgence). Mais là, pour un truc sans intérêt pour l’avenir de chacun et chacune, tout le monde se mobilise.

                Lamentable !

                Bonne journée.



                • placide21 20 mai 2016 10:48

                  Et que penser de la « promotion canapé »  ? les personnes compétentes lésées par celles y ayant recours avec succès ne devraient-elles pas porter plainte ? Il est possible qu’un plainte pour harcèlement sexuel soit en fait de la rancoeur suite a une opération séduction avortée.


                  • Croa Croa 20 mai 2016 10:49

                    Sûr que tout ça est suspect. Baupin était peut-être un peu trop dragueur et peut-être pas très fin mais ces dames ont les moyens de remettre à sa place un importun, non ?
                    Il y a bien plus grave, par exemple ceux qui « aiment » les petits enfants, et notamment ’’Dany’’ mais ça, ça n’intéresse pas les médias ! Mieux : Monsieur Cohn-Bendit reste le chou-chou de France-Inter (par exemple) en tant que référent obligé de l’écologie !
                    *
                    Sinon le but est atteint : Les Verts n’ont plus de groupe représentatif  smiley


                    • placide21 20 mai 2016 10:55

                      @Croa
                      Quand je vois Dany vautré avec suffisance face à la complaisance des caméras je réalise qu’il ne lui manque plus que le cigare pour parfaire son image de maître


                    • mmbbb 20 mai 2016 12:04

                      @Croa Dany le rouge est le type qui me fera voter FN sans etat d’ame. Il me donne la gerbe chaque fois qu il parle et il est vrai a l’instar de BHL, il a un maillage medaitique . Pluralité de l information une grossse blague France Inter a perdu de son aura c’est devenu ne radio de merde


                    • hunter hunter 20 mai 2016 12:24

                       " Elle va se faire guillotiner par ses collègues, Barbara "

                      Bon, si elle est en danger, qu’elle n’hésite pas,je l’hébergerai volontiers Barbara !

                      Est-ce que dire qu’on trouve une femme carrément craquante,c’est encore permis, où on va direct en camp de rééduc’, fouetté par Isabelle Alonso et Clémentine Autain ?
                      Ah merde y’a aussi Fourest ? eh beh, pauvre de nous !

                      Bon tant pis, je prends le risque ! J’ignorais vos fonctions et existence Barbara (eh oui, je ne regarde pas la boîte à images), mais vous êtes positivement délicieuse !

                       smiley

                      Adishaatz

                      H/


                      • norbert gabriel norbert gabriel 20 mai 2016 15:40

                        Je me demande où « homme libre » a passé les 40 dernières années... Ne pas voir que ces situations de harcèlement ont toujours existé, et que ça continue ne le choque pas, dont acte.
                        Ce serait même une tradition gauloise... On pourrait revenir à ces vraies traditions des femmes au foyer, sans droit de vote, à quoi ça sert pour la cuisine et le lit ? Et condamnées à la prison en cas d’adultère, faut ce qui faut ! 
                        Et en plus, il y en a qui sont élues, quelle déchéance pour ces messieurs machos, on les émascule quasiment en leur contestant le droit de tripoter les filles au boulot... ou ailleurs... Quelle pitié, la France n’est plus ce qu’elle était, n’est-ce pas ?
                        1960, en usine de tissage, l’ouvrière qui veut une machine bien réglée doit être gentille avec le technicien, c’est pas qu’il l’oblige, c’est juste qu’il l’oublie.. et sa machine marche mal, et elle est payée au rendement... Je ne suis pas sûr que ça ait beaucoup changé... J’ai vu ça aussi dans les agences de travail temporaire vers 1990... 


                        • Pierre 20 mai 2016 22:45

                          @norbert gabriel
                          Zozola !


                        • Carlie (---.---.225.142) 20 mai 2016 16:52

                          Oui oui on peut plus draguer tranquille, les jeunes sont puritains, c’était mieux avant, ouin ouin ouin les femmes me doivent de l’attention, snif snif snif moi je suis pas un violeur, et puis qui va s’occuper de moaaaa, qui va s’intéresser à moaaaa... On la connait votre ritournelle pathétique.


                          • mmbbb 20 mai 2016 19:08

                            @Carlie Ces deux femmes qui temoignent semble nettement plus intelligente . Si votre physique est aussi ingrat que votre commentaire, vous ne risquez pas d etre approchée. Ma compagne travaillait uniquement avec des femmes, des vraies petasses des connes . Je connais beaucoup de femmes qui n’aiment pas travailler uniquement dans un univers feminin Vous n’etes pas des plus tendre entre vous.


                          • Pierre 20 mai 2016 22:46

                            @mmbbb
                            Ouais, les gonzesses entre elles,le carnage !


                          • Madame michu (---.---.108.13) 20 mai 2016 22:56

                            Moi, ce qui m ’ etonne, c’est que madame cosse ne se soit pas plainte qu’un baupain l’ait harcelee ?


                          • Madame michu (---.---.108.13) 20 mai 2016 22:57

                            Moi, ce qui m ’ etonne, c’est que madame cosse ne se soit pas plainte qu’un baupin l’ait harcelee ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité