• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Bourgeoise contre bourgeoise

Bourgeoise contre bourgeoise

Les militants de droite de "bonne famille", de milieu matériellement aisé, voire de droite droite ou de droite très très de droite m'ont très souvent rappelé le fiancé anglais de "On est toujours trop bons avec les femmes" de Raymond Queneau. La jeune femme, demoiselle de la poste, futée maline, qui passe le livre à faire l'amour joyeusement avec les quelques pieds nickelés rebelles irlandais l'ayant prise en otage les accuse avec une horreur surjouée de l'avoir obligée à montrer ses mollets. "Shocking" dit son naïf promis qui finit par tous les faire fusiller pour cet affront. Ce qui me dire avec dépit aux pauvres types et indépendantistes de la verte Erin la phrase du titre avant de recevoir les balles bien entendu fatales.

 

Pour ces hommes d'un milieu circonscrit au XVIème et à Versailles pour la majorité d'entre eux, souvent appréciateurs "d'amitiés saines et viriles" et en somme d'homosexualité latente criante, une femme ne saurait être qu'une épouse docile, et une épouse qui ne cesse de lui faire des enfants, une pondeuse en somme. A charge pour elle d'entretenir sa maison et d'élever les gosses dans ce paradigme social un rien hypocrite. L'hypocrisie se remarque vite par les looks de ces dames. Tel ou tel vêtement, tel ou tel accessoire finement suggestif, intelligemment transparent, évoquera que madame est finalement encore disponible pour des "cinq à sept" voire des siestes crapuleuses à condition évidemment d'être discrets.

 

Ces dames ressemblent énormément à la demoiselle des postes du roman cité plus haut.

 

Les séducteurs malins savent repérer ces genre de détails et le reproducteur pas très malin n'y verra que du feu. Bien sûr, faut aimer les bibelots, les petits "biscuits" certes mignons mais apprêtés et un rien artificiels que sont devenus ces dames.

 

On croit toujours bêtement dans les milieux conservateurs que ce genre de femmes inspirées par les valeurs traditionnelles, tout ça, est excessivement différente des petites bourgeois éduquées dans un milieu plus libertaire. Alors que ce sont exactement les mêmes à quelques nuances près. Ces boboes, bourgeoises pédagogues superficielles, rêvent toutes d'un "bon" mari comme dans les contes de fées qui leur permettra de quitter le leur, souvent un job trouvé par PapaMaman dans la pub ou le cultureux.

 

Mais elles ne veulent pas se l'avouer alors elles vadrouillent entre le studio de leur meilleur ami "gay" ou en passe de faire son "outing" et diverses chambres de rejetons eux aussi de milieux "respectables". De "Jean-Eudes" qui fait de l'histoire de l'art précolombienne à Tolbiac et qui était très actif à "Nuit debout" qu'il a dû arrêter pour partir en vacances aux Barbades à "Charles" qui lui écrit dans un journal anarchiste dont il a installé la rédaction dans son loft de 250 mètres carrés de "République".

 

Derrière les poses de façade de ces milieux hyper-minoritaires mais disposant d'un pouvoir et d'avantages bien concrets exorbitant au regard de leur poids réel dans la société, on trouve exactement le même réflexe de préservation des privilèges matériels. On trouve cette même passion pour l'endogamie la plus absolue, je parlerai même de consanguinité sociale. Et finalement au bout de quelques années de mariage installé selon les convenances de l'un et l'autre milieu ces personnes finissent par toutes se ressembler par l'apparence et l'expression.

 

Je n'ai rien contre elles finalement, si cela leur convient mais il est toujours amusant de leur retirer leurs faux semblants...

 

Sic Transit Gloria Mundi, Amen

Amaury - Grandgil

illustration empruntée ici

 


Moyenne des avis sur cet article :  2/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

92 réactions à cet article    


  • Fergus Fergus 5 novembre 2018 20:19

    Bonsoir, Amaury

    Fine observation sociologique à laquelle je souscris totalement. Bravo pour ce texte pétillant !


    • Sharpshooter - Snoopy86 Sharpshooter - Snoopy86 6 novembre 2018 12:17

      @Fergus

      C’est une évidence, dans cet art du cliché que l’on croyait votre spécialité, vous avez trouvé un maître ...

      Et faut-il que l’auteur soit malheureux d’avoir été rejeté par ceux qu’il croit dépeindre !


    • Fergus Fergus 6 novembre 2018 13:16

      Bonjour, Sharpshooter - Snoopy86

      Le cliché n’est-il pas la spécialité de ceux qui, comme vous, ne cessent de dénoncer les clichés chez les autres en une sorte de mantra provocateur ? smiley


    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 6 novembre 2018 13:46

      @Sharpshooter - Snoopy86
      Pour le coup c’est votre commentaire qui est un beau clicheton...


    • Sharpshooter - Snoopy86 Sharpshooter - Snoopy86 6 novembre 2018 13:49

      @Fergus

      Mais oui, mon révérend, vous brillez par votre originalité et votre non-conformisme smiley

      Et je ne suis qu’un misérable troll jaloux de votre immense talent et secrétement ébloui par la profondeur de votre pensée ...


    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 6 novembre 2018 13:49

      @Sharpshooter - Snoopy86
      ça me rappelle ceux pour qui critiquer l’injustice sociale c’est être jaloux des riches


    • Sharpshooter - Snoopy86 Sharpshooter - Snoopy86 6 novembre 2018 13:50

      @Amaury Grandgil

      Vous vieillissez mal Amaury ...


    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 6 novembre 2018 13:56

      @Sharpshooter - Snoopy86
      Voilà qui est répondre fort à propos.
      La psychiatrisation du contradicteur smiley
      Pour éviter d’argumenter on suggère un truc ou l’autre, on fait de la psy de comptoir.


    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 6 novembre 2018 13:57

      @Sharpshooter - Snoopy86
      Si c’est vous qui le dîtes de vous même


    • Sharpshooter - Snoopy86 Sharpshooter - Snoopy86 6 novembre 2018 14:01

      @Amaury Grandgil

      Quand on est assez brillant pour avoir inventé le concept d’anarchisme cul-béni on se doit d’avoir des arguments d’un autre niveau smiley


    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 6 novembre 2018 14:04

      @Sharpshooter - Snoopy86
      Vous confondez avec un autre je crois.


    • Sharpshooter - Snoopy86 Sharpshooter - Snoopy86 6 novembre 2018 14:12

      @Amaury Grandgil

      Je suis bien sûr que non smiley


    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 6 novembre 2018 14:17

      @Sharpshooter - Snoopy86
      Jacques de Guillebon a inventé la notion d’anarchisme chrétien, pas moi.C’est une autre façon de ne pas dire complètement qu’on est de droite. Moi je suis de droite. Sans problèmes. Pas besoin de me revendiquer d’un anarchisme chrétien qui n’a jamais existé. Je suis même « l’anar de droite » type...


    • Cadoudal Cadoudal 6 novembre 2018 14:29

      @Amaury Grandgil
      En Belgique, ils ont des Anarcho-Salafistes...

      Ils sont toujours marrant ces Belges :

      Philippe Huysmans 6 novembre 14:03

      @foufouille

      Vous savez aussi bien que moi que je ne censure personne. Je ne reproche pas aux commentateurs de n’être pas auteurs, mais simplement faut pas se permettre ce que ce gars se permet en pareil cas.

      Or il n’avait aucun argument, rien, le vide intersidéral.

      Et le reste de ses commentaires est à l’avenant, comme je le montrais.

      https://www.agoravox.fr/spip.php?page=forum&id_article=209264&id_forum=5341518&idf=5342185


    • raymond 7 novembre 2018 11:45

      @Fergus
      Vous allez voir comment celui du jour ( ce mercredi ) pétille....


    • Arthur S NEMO 5 novembre 2018 21:52

      « On trouve cette même passion pour l’endogamie la plus absolue, je parlerai même de consanguinité sociale.   »

      C’est ce qu’on appelle une classe sociale.

      Le passage d’une classe à l’autre n’existe pas, mais une classe inférieure peut prendre la place de la classe dominante. Les bobos se conduisent comme les inc’oyables et les me’veilleuses : quand les bourgeois ont compris qu’ils disposaient désormais de privilèges analogues à ceux de la noblesse qu’ils avaient chassée, ils ont affiché avec arrogance une morgue qu’il a fallu ravaler à la fin du directoire, mais qui a été retrouvée sous le second empire, quand la « noblesse d’empire » et les barons de l’industrie ont pris la place de la bourgeoisie de petits commerçants.

      Nous assistons à un nouveau passage de relais après la désindustrialisation du pays et l’arrivée au pouvoir des banquiers et des communicants dont l’arrogance traduit la jouissance de se sentir privilégiés, et ils le sont.


      • Arthur S NEMO 5 novembre 2018 22:08

        @NEMO

        "Je ne veux pas être noble
        Répondit le croque-note
        Avec un blason à la clé
        Mon la se mettrait à gonfler

         

        Je ne voudrais plus épouser
        Ma promise, ma fiancée
        Je ne donnerais pas mon nom
        A une quelconque Ninon
        Il me faudrait pour compagne
        La fille d’un grand d’Espagne

        Avec un’ princesse à la clé
        Mon la se mettrait à gonfler
        On dirait par tout le pays
        Le joueur de flûte a trahi

         

        Le petit joueur de flûteau
        Fit la révérence au château
        Sans armoiries, sans parchemin
        Sans gloire il se mit en chemin
        Vers son clocher, sa chaumine
        Ses parents et sa promise
        Nul ne dise dans le pays
        Le joueur de flûte a trahi
        Et Dieu reconnaisse pour sien
        Le brave petit musicien"

         

        Brassens


      • Paul Leleu 5 novembre 2018 22:27

        @NEMO

        « Je ne donnerais pas mon nom A une quelconque Ninon » .... oui, c’est cela...

        certaines femmes croient que c’est parce-que les hommes sont jaloux de leur vie antérieure et de leurs nombreuses conquêtes... elles se trompent totalement... c’est juste que l’amour ne se décrète pas... un homme n’est pas une chose que tu annexes comme ça un beau matin... beaucoup de femmes traitent les hommes comme des choses... ça va pour faire l’amour... mais ça peut pas déboucher sur autre chose... faut pas qu’elles rêvent...

        le coeur a ses raison que le sexe ne connait pas... et un homme n’apprécie pas forcément de se faire traiter comme un « mari »... d’où certaines déconvenues parfois cruelles... et certaines arrogantes qui se rabattent sur des mariages pas très ambitieux... c’est la vie...


      • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 6 novembre 2018 02:18

        @NEMO

        Je suis comme lui


      • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 6 novembre 2018 02:20

        @Paul Leleu

        Et parfois le corps suit le coeur


      • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 6 novembre 2018 02:20

        @NEMO

        J’adore Excellent


      • Paul Leleu 5 novembre 2018 22:13

        les petits arrangements avec la réalité... ben oui... parfois ça me fait marrer de voir ce que sont devenues certaines de mes anciennes... mais je voudrais pas être mauvaise langue...


        • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 5 novembre 2018 22:37

          Bof ...la plupart des femmes sont amoureuses de l’amour.


          • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 6 novembre 2018 07:04

            @Aita Pea Pea

            Je ne crois pas non. Elles sont plus fines que les hommes souvent.


          • popov 6 novembre 2018 06:17

            Comme disait Brel, il y a les femmes qui se font payer avant et celles qui se font payer après.


            • Arthur S NEMO 6 novembre 2018 08:01

              @popov

              dans l’air de la bêtise, Brel est plus explicite que cette formulation euphémisante :

              « Pour que point l’on ne voie
              Le sourire entendu
              Qui fera de vous et moi
              De très nobles cocus
              Pour nous faire oublier
              Que les putains les vraies
              Sont celles qui font payer
              Pas avant mais après »


            • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 6 novembre 2018 08:24

              @popov
              C’est pas ce qu’il a écrit de plus élégant


            • popov 6 novembre 2018 10:35

              @NEMO
               
              Merci pour cette précision. J’ai cité de mémoire sans vérifier.


            • Fergus Fergus 6 novembre 2018 11:42

              Bonjour, popov et amaury

              Petit extrait d’un bouquin que j’ai commis il y a quelques années :

              "D’ailleurs, quelle est la plus salope des deux, entre la bonne fille comme moi, qui prend sainement son pied, et la bourgeoise rongée par sa schizophrénie sexuelle ? Celle qui, froide et moralisatrice le jour, subit en rêve chaque nuit, dans la moiteur de ses draps, des outrages que même un réalisateur de X n’oserait pas mettre en scène dans un film porno (...) Pire : qui se donne par calcul au va-et-vient répugnant d’un époux brutal et adipeux dont la fortune personnelle ou la réussite professionnelle assurent à Madame une position sociale enviable ?
              Conduite de pute.
              Pute respectable certes, mais pute quand même.
              À cet égard, n’en déplaise aux âmes bien pensantes, il faut reconnaître que le mariage est l’une des formes les plus répandues de la prostitution
              ."

              Je vous laisse méditer la dernière phrase.


            • Aristide Aristide 6 novembre 2018 12:04

              @Fergus

              À cet égard, n’en déplaise aux âmes bien pensantes, il faut reconnaître que le mariage est l’une des formes les plus répandues de la prostitution."

              Je vous laisse méditer la dernière phrase.

              Votre épouse, qu’est ce donc qu’elle en pense de cette ...assertion d’un très conformiste anticonformisme.


            • Fergus Fergus 6 novembre 2018 12:13

              Bonjour, Aristide

              Ce constat ne vaut évidemment pas pour toutes les femmes, loin s’en faut. Mon épouse est donc d’accord avec moi. Et cela d’autant plus que nous avons connu des femmes qui illustraient parfaitement cette vérité que tous ne veulent pas entendre. 

              A noter qu’il y a également des hommes qui cherchent à épouser des héritières et sont prêts à tout pour cela. smiley


            • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 6 novembre 2018 14:18

              @Fergus
              Mon article est une satire mais je crois que j’aurais dû rajouter des émoticones un peu partout pour certains lecteurs.


            • arthes arthes 6 novembre 2018 14:19

              @popov

              C’est ce que me disait un ami à propos de son avocat...
              les avocats, c’est comme les putes etc....Lol.


            • JC_Lavau JC_Lavau 6 novembre 2018 14:35

              @Fergus. Rappel du dépucelage de Marie-Chantâââl : 
              Enfin Gérâârd ! Décidez-vous ! Entrez ou sortez ! Mais cessez ce va-et-vient ridicule !

              Plus tard, Gérard a été vaillant...
              Mharveilleux ! Vâchement sympa ! On devrait interdire ça au peuple !


            • arthes arthes 6 novembre 2018 14:42

              @Fergus

              Bonjour Fergu

              Rhooo, vous pensez que la bonne fille qui prend son pied sainement n’a pas de fantasme très cochons inavouables ?
              Et que la bourgeoise n’est pas capable d’aller satisfaire les siens, avec son mari qui plus est dans des lieux de perdition que sont les clubs libertins échangistes ?
              Et croyez vous vraiment que les bourgeoises sont des froides créatures le jour ?

              Tout cela est quand même assez caricatural.

              Quant au mariage associé à la prostitution, il s’agit du mariage bourgeois du 19ème siècle, Flaubert le dénonce à merveille dans Emma Bovary, mais cela ne se passait pas que dans le milieu bourgeois, je préfère dire que le mariage est un contrat passé entre deux êtres qui y trouvent un interet réciproque.
              Pour ce qui me concerne, ce fut de bénéficier d’avantages fiscaux, et avec contrat de séparation encore, sinon, je ne me serais jamais mariée...Nous n’avons jamais eu besoin d’un bout de papier.


            • Ruut Ruut 6 novembre 2018 14:45

              @Aristide
              Il n’y a que la vérité qui fâche :)


            • Sharpshooter - Snoopy86 Sharpshooter - Snoopy86 6 novembre 2018 14:50

              @Ruut

              grosso-modo pour Fergus :

              « toutes des salopes sauf Maman ... »


            • troletbuse troletbuse 6 novembre 2018 14:52

              @Fergus
              Bien sûr, Manu Valls par exemple qui abandonne Israël pour une milliardaire
              https://www.lci.fr/politique/manuel-valls-et-sa-nouvelle-compagne-susana-gallardo-2096929.html


            • popov 6 novembre 2018 15:16

              @arthes
               
              Bonjour
               
              les avocats, c’est comme les putes etc...
               
              Oui, mais les avocats, c’est le sang qu’ils sucent, comme des sangsues.


            • troletbuse troletbuse 6 novembre 2018 15:21

              @Fergus
              D’ailleurs la député Olivia Gregoire était déjà cocue lors de sa liaison avec Valls. C’est bien une LREM
              https://www.parismatch.com/Actu/Politique/Olivia-Gregoire-evoque-sa-relation-avec-Manuel-Valls-1568730


            • illiadegun illiadegun 6 novembre 2018 16:07

              @NEMO Bonjour ! C’est un peu hors sujet mais je ne peux y résister :

              Il y a péril en la demeure, Depuis que les femmes de bonnes mœurs, Ces trouble-fête, Jalouses de Manon Lescaut, Viennent débiter leurs gigots A la sauvette. Elles ôtent le bonhomme de dessus La brave horizontale déçue, Ell’s prennent sa place. De la bouche au pauvre tapin Ell’s retirent le morceau de pain, C’est dégueulasse.
              Brassens


            • Fergus Fergus 6 novembre 2018 17:08

              @ Amaury Grandgil

              « Mon article est une satire mais je crois que j’aurais dû rajouter des émoticones un peu partout pour certains lecteurs. »

              Il semble, en effet !  smiley


            • Fergus Fergus 6 novembre 2018 19:46

              Bonsoir, arthes

              D’une part, je ne fais pas de généralisation. D’autre part, il s’agit d’un extrait de bouquin humoristique, inspiré d’une mienne cousine : Moi, Antoinette Védrines, thanatopractrice et pilier de rugby

              « Quant au mariage associé à la prostitution, il s’agit du mariage bourgeois du 19ème siècle, Flaubert le dénonce à merveille dans Emma Bovary, mais cela ne se passait pas que dans le milieu bourgeois »

              En effet, l’on trouvait des cas analogues dans les milieux paysans. Mais dater ces pratiques au 19e siècle, c’est ne pas voir ce qui se passe de nos jours. Car des mariages à la Emma Bovary, j’en ai connus plusieurs, mais pas de près : je n’y étais pas invité. smiley


            • Aristide Aristide 7 novembre 2018 13:45

              @Fergus
              Vous écrivez :« À cet égard, n’en déplaise aux âmes bien pensantes, il faut reconnaître que le mariage est l’une des formes les plus répandues de la prostitution. »

               

              A ma remarque ce ce qu’en pense votre femme, vous répondez :

              Ce constat ne vaut évidemment pas pour toutes les femmes, loin s’en faut. Mon épouse est donc d’accord avec moi. Et cela d’autant plus que nous avons connu des femmes qui illustraient parfaitement cette vérité que tous ne veulent pas entendre. 

              Il me semble que vous demandiez à le méditer !!! Méditer sur cette assertion des plus insultantes sur les femmes et sur une institution qui quoique vous en pensiez et quelle que soit la forme qu’elle a prise est une des bases de nos sociétés. Et pas seulement de nos sociétés capitalistes, aucun modèle autre si ce ne’st des organisations très marginales, par exemple dans les sociétés matriarcales.

              La famille marièé, pacsée, libre ... est une organisation sociale des plus importantes. elle constitue le lieu privilégié de l’éducation, du partage, de la solidarité, ... et plus qu’accessoirement de l’amour. Un amours partagé, une solidarité inter-générationnelle, le lieu privilégié de la protection contre les aléas de la vie, ...

              Je sais que dans tout insoumis embourgeoisé, il y a un petit soixante-huitard qui sommeille, mais allons à votre age, vous nous demandez de méditer sur cette affirmation ridicule. M’enfin ... 


            • arthes arthes 7 novembre 2018 15:03

              @Fergus
              Le titre est amusant, certes, mais le portrait de la bourgeoise, je le trouve caricatural, ce n’est pas ça la vie.

              Difference entre le 19ème et today : La femme travaille aujourd’hui et sortir du giron familial n est pas dépendant du mariage.

              Quant au mariage bourgeois de nos jours , je ne vois pas la difference avec le mariage petit bourgeois , de nos jours quant il consiste à entrer dans une norme sociétale pour pouvoir « faire comme tout le monde » prendre le crédit pour acheter l’appart, la cuisine équipée, la bagnole sur équipée, entrer dans le moule de la consommation et jouer les apparences devant les potes mariés eux aussi.
              Parlons d’amour...
              Bref .

              Pour ce qui concerne le mariage vu comme une prostitution, ça me fait penser à certains commentaires du genre ; En chaque femme sommeille une pute, et son mari est le seul client.
              Charmant

              Ce qui induit qu’en chaque homme sommeille un mac, et il veut avoir l’"exclusivité sur sa pute.
              Charmant.

              Voyez vous, je connais des personnes de tous milieux sociaux, et des hommes et des femmes, des couples qui se sont formés soit sur des interets, ou de l’amour, ou des malentendus , ou du conformisme etc.... Et je me garde bien de juger, il y a des souffrances partout, chez tous et chez toutes, et chacun fait comme il peut, parfois bien, parfois mal, bref, perso, je jette la pierre à personne, c’est la vie, 


            • Ruut Ruut 7 novembre 2018 16:03

              @Sharpshooter - Snoopy86
              Tant qu’il croie savoir qui est son père :)


            • Fergus Fergus 7 novembre 2018 19:25

              Bonsoir, Aristide

              « Méditer sur cette assertion des plus insultantes sur les femmes »

              Ratiocineur compulsif, le retour !  smiley

              Il ne s’agit pas des femmes, mais de femmes. Et de la même manière que les poissons volants ne constituent pas la majorité du genre, les femmes qui épousent contre leur gré pour des motifs vénaux sont très minoritaires.

              Qui plus est, j’ai indiqué dans un commentaire que ce type de comportement vaut également pour des hommes. Et je n’ai pas de leçons à recevoir sur la question féminine, moi qui ai écrit de nombreux articles pour saluer le talent des femmes injustement oubliées ou traitées avec condescendance.

              Encore n’avez-vous pas lu la suite de cet extrait car un peu plus loin dans mon bouquin, j’écrivais ceci : 

              "À cet égard, n’en déplaise aux âmes bien pensantes, il faut reconnaître que le mariage est l’une des formes les plus répandues de la prostitution.
              Avec le travail, lorsqu’il est subi. Vendre son cul, vendre ses muscles, vendre sa tête, quelle différence ? Seul le plaisir exonère de la prostitution. Plaisir de faire l’amour, de bâtir, de diriger, de travailler tout simplement. Dès que le plaisir s’estompe puis disparaît pour céder la place à une dépendance purement vénale ou à une routine déprimante, la prostitution triomphe. Une prostitution admise, codifiée et affublée d’un faux-nez, celui de la « 
              réalisation par le travail ». Un leurre pour ceux, toujours plus nombreux, qui se réfugient dans la vie associative ou les activités extra-professionnelles pour fuir cette aliénation. En définitive, la majorité d’entre nous sont des putes qui s’ignorent. Et nous n’y pouvons rien : tout notre système socio-économique est basé sur cette réalité ! "

              Je sens que vous allez bondir ! Il y a là matière à nourrir l’une de ces polémiques dont vous êtes si friand. Je vous signale quand même qu’il s’agit là d’un propos certes provocateur, mais rédigé dans le cadre d’un livre humoristique. smiley


            • Fergus Fergus 8 novembre 2018 11:28

              Bonjour, arthes

              « le portrait de la bourgeoise, je le trouve caricatural, ce n’est pas ça la vie ».

              Ce n’est pas le portrait de la bourgeoise mais de certaines bourgeoises dont j’ai connu  et connait encore  des exemples.

              Pour ce qui est du titre, il est à l’image du bouquin, inspiré d’une cousine qui a réellement été pilier de rugby (et même championne de France une année) et thanatopractrice (c’est elle qui a été appelée en pleine nuit pour prendre en charge le corps de Lady Di).

              « Pour ce qui concerne le mariage vu comme une prostitution, ça me fait penser à certains commentaires du genre ; En chaque femme sommeille une pute, et son mari est le seul client. »

              Non, c ’est une interprétation erronée car généralisée de mon propos. Je vous invite à cet égard à lire ma réponse à Aristide ; Vous y verrez que j’étends cette notion de « prostitution » au... travail. Avec le sourire.


            • Le Panda Le Panda 6 novembre 2018 10:23

              @Amaury Grangil

              Un texte régal de jouvence mais comme tu peux le constater les femmes fuient ce type de débat. C’est bien dommage, l’élégance de Brel est toujours présente, mais n’oublions Brassens et autres. Il y a celles qui marquent et celles que la finesse fait vite oublier.


              • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 6 novembre 2018 10:48

                @Le Panda
                La chanson de Brel citée me déplaît je lui préfère celle de Brassens..elle me parle plus
                Un débat ? Je crains que beaucoup d’hommes aient désespérément du mal à comprendre les femmes, ou tenter de le faire smiley


              • Le Panda Le Panda 6 novembre 2018 12:13

                @Amaury Grandgil
                La chanson de Brel citée me déplaît je lui préfère celle de Brassens..elle me parle plus. Un débat ? Je crains que beaucoup d’hommes aient désespérément du mal à comprendre les femmes, ou tenter de le faire 
                Je m’en doutais tu vois que lorsque l’ont se fréquentent ne serait ce que par écrit il se crée un débat. Ce n’est pas pour rien la preuve que j’ai cité Brassens et voter pour tu as regardé ceux que j’ai posé ? Quant à comprendre les femmes tu penses que nous sommes les seuls ?  smiley
                 


              • arthes arthes 6 novembre 2018 14:26

                @Amaury Grandgil
                lol

                Je crois que beaucoup d’hommes ont eu une mauvaise expérience et ça les a traumatisé, comme quoi, c’est accorder trop de pouvoir à la femme que de se laisser ronger ainsi (alors qu’elles s’en tapent d’ailleurs) 
                ’tain, ça bombarde, sinon smiley


              • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 6 novembre 2018 14:44

                @arthes
                Je crois aussi smiley


              • popov 6 novembre 2018 15:25

                @Amaury Grandgil
                 
                Bonjour
                 
                La chanson de Brel citée me déplaît je lui préfère celle de Brassens..elle me parle plus
                 
                Comme celle-ci ?


              • JL JL 6 novembre 2018 15:54

                @popov
                 
                 il faut dites-nous seulement le titre de cette chanson, parce que pour lire votre lien il faut y montrer patte blanche et fiche d’état civil !


              • arthes arthes 6 novembre 2018 16:22

                @popov

                Je me suis souvent demandé si Brassens avait connu ça avec ses compagnes...Enfin, se faire empapaouter le cucul par une fille quoi....C’est un peu plus dans les moeurs de nos jours (ouais, tout le monde se décoince la rondelle) , et du coup, ça prend une valeur unisexe :

                Osez la rondelle !!!


              • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 6 novembre 2018 16:31

                @popov
                un peu plus salé que le gorille mais marrante


              • Cadoudal Cadoudal 6 novembre 2018 16:31

                @arthes
                Tout dépend du montage...lol..

                Rondelle à dents
                • Rondelle à dents extérieures
                • Rondelle à dents intérieures
                • Rondelle à double denture

              • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 6 novembre 2018 16:32

                @arthes
                ça ferait un bon slogan, ça ferait du bien à certains


              • arthes arthes 6 novembre 2018 16:56

                @Amaury Grandgil

                Farpaitement, , tiens, à "chaispaski ki m’a moinsée par exemple) grrrr  smiley lol


              • arthes arthes 6 novembre 2018 16:58

                @Cadoudal

                D’où l’avantage du port de la prothèse smiley


              • JL JL 6 novembre 2018 18:52

                @JL,
                 
                inutile d’aller sur youtube qui entube, la chanson de Brassens citée par popov ci-dessus a pour titre : « s’faire enculer ».
                 


              • popov 7 novembre 2018 07:18

                @JL
                 
                Le titre, c’est « S’faire enculer ».
                 
                Les paroles sont ici.


              • foufouille foufouille 6 novembre 2018 11:33

                c’est supportable, ce genre de personnes ?


                • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 6 novembre 2018 14:05

                  @foufouille
                  Je charge un peu les portraits hein


                • zygzornifle zygzornifle 6 novembre 2018 12:37

                  Le bourgeois bourre dans la joie ....


                  • Ruut Ruut 6 novembre 2018 14:48

                    @zygzornifle
                    Ou pas.


                  • Fergus Fergus 6 novembre 2018 17:10

                    @ zygzornifle

                    Et le prolo, pas rigolo ?


                  • Claire Claire 6 novembre 2018 18:26

                    Votre carte postale n’est pas un peu jaunie mon ami ? smiley

                    Aujourd’hui les bobos sont de gauche (mais votent Macron), défendent avec passion les réfugiés, enjolivent leur intérieur avec des photos noir et blanc de Maasaï, des sculptures africaines primitives et bien sûr, ils s’enorgueillissent (de temps en temps) de m’inviter à dîner comme s’ils n’avaient réellement pas fait attention à mon bronzage... 

                    Ceux qui votent à la droite de la droite, voire à la droite de la plus droitière droite de la droite ? Eh bien c’est le bas peuple ! Ce petit peuple qui est toujours le premier à se retrouver les pieds dans l’eau mais que personne ne veut entendre crier que le bateau coule. Vous savez, ce c... de petit peuple qui ne sait pas que le navire est insubmersible et pour qui je suis la seule fautive de ses malheurs. Aaah si seulement je pouvais me tailler une bonne fois en Afrique, moi dont plus personne de ma famille n’a mis le pied là-bas depuis que mes lointains ancêtres ont franchi la porte du non retour. smiley


                    • Fergus Fergus 6 novembre 2018 19:50

                      Bonsoir, Claire

                      « Aujourd’hui les bobos sont de gauche (mais votent Macron) »

                      Il faudrait savoir : on les accuse également  notamment sur ce site de voter Mélenchon ! smiley

                      En réalité, les deux.


                    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 6 novembre 2018 21:40

                      @Claire

                      C’est vrai ce sont les précaires qui votent le pen mais des versaillais comme ceux dont je parle j’en ai côtoyé quatre ans durant Ils ne sont plus nombreux c’est certain mais sont encore là


                    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 7 novembre 2018 09:20

                      @Claire
                      Les bobos ne sont ni de gauche ni de droite ils sont pour leur pognon comme tous les bourgeois


                    • Ruut Ruut 7 novembre 2018 16:07

                      @Claire
                      Sauf que le petit peuple il s’en tape de la couleur de ta peau.Il n’y a que les socialiste pour s’en émouvoir.


                    • Claire Claire 7 novembre 2018 16:21

                      @Amaury Grandgil : Les bobos ne sont ni de gauche ni de droite ils sont pour leur pognon comme tous les bourgeois

                      Tout le monde est pour son pognon. smiley Les êtres humains sont par nature égoïstes et ne font jamais rien sans y trouver intérêt. La question est de savoir si l’engagement de ces bourgeois aux côtés des immigrés, des minorités ethniques ou religieuses est sincère ou juste feint. Je pense pour ma part qu’il est sincère. Ce sont des gens, en général plus instruits que la moyenne, et imbus du sentiment qu’ils comprennent mieux les plus faibles, que les faibles ne se comprennent eux-mêmes. Leur capacité à s’émouvoir de la détresse d’autrui, leur donne le sentiment valorisant de leur supériorité (égoïsme maquillé en altruisme).

                      Bref, il y a énormément de condescendance et de vanité dans leur attitude mais la sincérité de leur engagement ne me semble pas sujette à caution. smiley


                    • Cadoudal Cadoudal 7 novembre 2018 16:30

                      @Claire
                      Archimède il y a 18 heures

                      Cette femme a vécu à l’étranger parce que son papa était un gros ponte chez Saint-Gobain, mais elle n’a jamais travaillé de ses mains, elle a fait l’ENA comme ses deux frères, mais elle a épousé un militaire, - un aviateur, qui est actuellement général. Elle a eu six enfants : Laurence, Valérie, Charles-Eric, Frédéric, Philippe et Nicolas. Prénoms sérieux, comme il se doit dans notre milieu. Les deux aînées sont mariées et le benjamin est né en 97. Elle habite à Passy, naturellement, rue de Longchamp pour être précis, mais je ne donne pas le numéro. Si vous voulez le savoir pour lui faire livrer des pizza Domino, allez voir dans le bottin mondain, où j’ai pris ces renseignements.

                      Son livre est nul. Il ne contient aucune espèce d’argumentation en faveur de l’accueil des migrants, uniquement des injonctions de dépasser ses peurs, d’accepter l’ouverture à l’autre. C’est en fait un long sermon, et un mauvais sermon.
                      Bien entendu elle nie l’existence du grand remplacement, et elle cite tous les auteurs de Le Braz à Héran qui d’après elle ont démontré qu’il n’y a pas de grand remplacement.

                      Ce genre de grande bourgeoise est littéralement à vomir. Elle donnerait envie de lui faire subir le sort de Laura et Mauranne ou d’Anne-Lorraine Schmitt catholiques massacrées par des muzz. Elle fait honte à la France et à l’église de France. Heureusement qu’il y a Asia Bibi pour nous redonner un peu le moral.

                      Ah, j’oubliais, cette femme est la sœur d’un ancien premier ministre. Villepin.

                      http://www.fdesouche.com/1101073-livre-veronique-albanel-la-fraternite-bafouee-sortir-de-la-peur-du-grand-remplacement


                    • Cadoudal Cadoudal 7 novembre 2018 16:35

                      @Cadoudal

                      si elle pouvait repartir d’ ou elle vient....sans oublier son frère !

                      le seul avocat de France ( sans etre passé par la moindre étude d’ avocat) qui a UN SEUL « client » : le Qatar !!


                    • Claire Claire 7 novembre 2018 16:37

                      @Ruut :  le petit peuple il s’en tape de la couleur de ta peau.

                      Ce n’est pas tant la couleur de peau qui pose problème que ce qu’elle évoque aux yeux de ceux qui regardent. Si votre pays est envahi par une foule d’étrangers à peau noire qui affichent une culture et des revendications qui entrent souvent en confrontation directe et violente avec les vôtres, qui vous ramènent à des pratiques culturelles souvent révoltantes et que vous pensiez avoir laissé loin derrière-vous dans le passé, alors là oui, une couleur de peau ça peut poser problème et, je le comprends aisément, figurez-vous !!! smiley


                    • Cadoudal Cadoudal 7 novembre 2018 16:39

                      @Claire

                      « Comme tes p*tes de soeurs de blanches… sales p*tes de blanches »

                      C’est pas « systémique »

                      C’est pas du racisme...

                      https://twitter.com/Lyon_Sebastien/status/1060134237368655876?ref_src=twsrc%5Etfw

                      REMIGRATION


                    • foufouille foufouille 7 novembre 2018 16:53

                      @Claire
                      l’esclavage existe toujours en afrique. regarde donc la poutre dans ton oeil.


                    • Cadoudal Cadoudal 7 novembre 2018 17:24

                      @Claire
                      Pour les gauchistes, le réel n’existe pas, les races, les noirs, les arabes, l’Histoire, l’immigration, etc, etc...

                      Souvent ça fait mal un retour du réel en pleine face, moi je suis humaniste, j’essaye de les prévenir pour qu’ils s’achètent au moins des protèges dents, mais ils veulent juste que je disparaisse, pensant sans doute faire de meilleures affaires avec mes gentils remplaçants...

                      Aucune envie de disparaitre, je serais au contraire très content d’assister à leur mise au rebut dans les poubelles de l’Histoire...

                       Grâce à nous, la gauche est aujourd’hui divisée et obligée de se positionner sur ces questions-là. Pour moi, c’est un acquis.

                      Dans les années qui viennent, on peut parfaitement envisager, par exemple, de soutenir des listes autonomes, sans étiquette, à des élections locales. On ne s’interdit rien.

                      http://indigenes-republique.fr/debat-bouteldja-clavreul-nouvel-obs-une-mise-au-point/


                    • Claire Claire 7 novembre 2018 19:24

                      @foufouille : l’esclavage existe toujours en afrique. regarde donc la poutre dans ton oeil.

                      Oui je comprends que tu avais besoin de me le dire, foufouille, j’espère que ça t’a fait du bien. smiley Mais l’esclavage est pour moi une vieille chose que je n’aime pas trop ressasser car vois-tu, je jouis aujourd’hui d’une vie plutôt confortable à laquelle je n’aurais pas pu aspirer si mes ancêtres n’avaient pas un jour été déportés vers la France en tant qu’esclaves. Donc, à moins de vouloir renoncer à cette vie, ce que je ne veux à aucun prix, je ne peux pas à la fois me féliciter de mon sort présent et fulminer contre le passé qui l’a fait naître. N’est-ce pas ? Du coup, si je crois utile de me rappeler l’esclavage et ses causes, c’est uniquement pour en éviter la reproduction de cette abomination, car l’histoire suit des cycles où les crimes ont tendance à se répéter sous diverses formes.


                    • Claire Claire 7 novembre 2018 20:05

                      @Cadoudal

                      Et si les bobos gauchistes avaient raison Cadoudal ? Et si l’attrait de la société de consommation finissait par l’emporter sur le culturel et le religieux, transformant ainsi les enfants d’immigrés en obéissants soldats de l’économie de marché ? Crois-tu vraiment que ces enfants d’immigrés tapageurs auront plus de force que toi pour se soustraire à la tyrannie du marché ? Sérieusement, ils te donnent l’impression d’être capables d’une telle prouesse ? LOL !!! 


                    • Cadoudal Cadoudal 7 novembre 2018 22:11

                      @Claire
                      Je pense que les colons sont capables de tout, y compris de rentrer chez eux...

                      Concernant l’économie de marché, ça fait un bail qu’ils ont saisi le principe...

                      La Seine-Saint-Denis est un quasi narco-État. L’argent du trafic pèse trois milliards d’euros.

                      https://www.youtube.com/watch?v=VYpm_ARaHdo&feature=youtu.be


                    • Claire Claire 8 novembre 2018 01:14

                      @Cadoudal : La Seine-Saint-Denis est un quasi narco-État.

                      Tu as raison ! Mais l’affaiblissement de l’État dans ses fonctions régaliennes, c’est un tout autre problème. Pour ma part, je prône une vision économique du problème. A l’instar de certains économistes, je pense que le crime obéit au loi du marché. Du coup, c’est comme dans un supermarché où plus les prix sont bas, plus il y a de clients. Là, quand on abaisse le coût du crime, on le met à la portée du plus grand nombre, ce qui aura pour conséquence de surcharger les prisons. Si on augmente, les peines de prison encourues pour les crimes et délits, le nombre de gens en infraction diminue et contre toute attente, les prisons se vident telles des supermarchés trop chers. Le problème c’est que beaucoup de gens ne veulent pas entendre cette explication et préfèrent se concentrer sur les études qui montrent que les états pratiquant la prévention ont moins de délinquants que ceux qui misent sur le tout répressif. Ce n’est pourtant pas sorcier de comprendre que prévention et répression puissent s’avérer aussi nécessaires l’une que l’autre. Car il ne suffit pas d’augmenter les prix pour chasser les clients d’un supermarché, encore faut-il que ceux-ci puissent trouver une alternative, un autre magasin. Là c’est pareil. On augmente le coût du crime (répression) et bien sûr, l’on offre une alternative moins risquée en terme de coût (prévention). Si on ne rajoute pas la prévention, c’est peine perdue. smiley


                    • Cadoudal Cadoudal 8 novembre 2018 01:40

                      @Claire

                      A peu près deux tiers des crimes et délits commis en France, sont commis par des individus issus de l’immigration

                      https://captainfact.io/videos/gKE3

                      Accepter plus de 400 000 immigrés tous les ans, difficile de prendre ça pour de la prévention...

                      Remigration massive, le budget du traitement de la délinquance passe de 150 a 50 milliards d’euros...

                      100 Milliards d’économies par an...

                      Un demandeur d’asile sur cinq en provenance du Maroc et d’Algérie est considéré par la police comme suspect d’un crime depuis un an et demi. Cela s’applique même à un immigré sur trois de ces pays qui a épuisé tous les recours légaux.

                      http://www.fdesouche.com/1101795-pays-bas-un-demandeur-dasile-sur-cinq-en-provenance-dafrique-du-nord-a-ete-soupconne-de-crime-durant-les-18-derniers-mois


                    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 8 novembre 2018 09:25

                      @Claire
                      C’est idiot...
                      L’islamisme le plus radical est parfaitement soluble dans le consumérisme, il suffit de voir l’exemple de Dubaï.


                    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 8 novembre 2018 09:26

                      @Cadoudal
                      Oui, le réel ils détestent, ça fait mal les faits, à contredit leurs belles idée, ça obscurcit l’image qu’ils ont d’eux.


                    • Claire Claire 8 novembre 2018 12:28

                      @Cadoudal : A peu près deux tiers des crimes et délits commis en France, sont commis par des individus issus de l’immigration

                      Oui mais ça n’a rien de très étonnant, de mon point de vue, la civilisation occidentale est sur le plan théorique bien plus avancée et forte que celles de ces gens et ne devrait par conséquent avoir aucune difficulté à les assimiler. Le problème qui se pose en pratique c’est que cette civilisation souffre à l’heure actuelle de plusieurs maux qui viennent compliquer les choses. Le premier et le pire de tous, est une forme de féodalisation du pouvoir démocratique qui se morcèle en une multitude de communautés, les Noirs, les Arabes, les Musulmans, les Juifs mais aussi les homosexuels, les transgenres, les femmes... qui sont autant de petites seigneuries qui divisent et affaiblissent le pouvoir démocratique. Or toutes ces communautés à l’instar des comtés de jadis qui avaient le pouvoir royal pour ennemi commun, ont ici pour ennemis, les catholiques, les Blancs et les mâles qui sont par définition les détenteurs séculaires du pouvoir et qui, tu le remarqueras, sont aussi les seuls sur lesquels il est permis de taper sans conséquence. smiley

                      Évidemment cette féodalisation du pouvoir complique singuilièrement la prise de décision politique surtout quand celle-ci entre en conflit avec les intérêts d’une de ces nombreuses baronnies qui défendent leurs intérêts communautaires. Or ce n’est malheureusement pas, à mon sens, le seul mal qui frappe cette civilisation. Je la vois également gangrénée par une kyrielle de charlatans en tout genre, qui diffusent des idées totalement grotesques et contre-productives telle que, la répression n’est pas la solution, la répression est le problème, et qui trouvent un retentissement aux plus hautes instances du pouvoir démocratique pourtant déjà bien faible.

                      Alors à mon avis, ces faits dont tu parles et qui concernent les immigrés ne sont pas le mal dont souffre les pays occidentaux, ils sont le symptôme du mal. Le mal, c’est la féodalisation du pouvoir et la gangrène des charlatans. Cependant, je dois reconnaître, bien que je ne vive plus en France, que bloquer l’entrée des immigrés pourrait faire baisser les tensions et rendre ma vie à moi qui suis française et noire plus agréable car je serais moins prise pour cible. Mais pas tant que ça finalement, car les individus qui posent le plus de problèmes sont souvent français tout comme moi et ne risquent donc pas de s’en aller. En fait, ce serait juste un médicament homéopathique pour faire momentanément tomber la fièvre de ceux qui y croient...

                      Le vrai problème est de résoudre la crise de pouvoir que traverse ce pays. Du reste, battre en retraite, se replier sur soi et chasser l’immigré, ça sonne un peu comme une déroute, un aveu de faiblesse, non ? Luter contre le symptôme du mal ne fera pas gagner la guerre contre le mal lui-même. On ne devrait agir ainsi que pour offrir un répit au patient, le temps de traiter le mal. Sauf que pour l’heure, personne n’a le courage de s’attaquer réellement au mal, surtout pas le RN et sa bande de fourbes qui forment les idiots utiles et consentants du nouveau féodalisme. smiley


                    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 8 novembre 2018 16:12

                      @foufouille
                      Tu as la poutre ? Mon dieu, petit coquin


                    • Claire Claire 8 novembre 2018 17:14

                      @Amaury Grandgil : L’islamisme le plus radical est parfaitement soluble dans le consumérisme

                      Mon opinion est qu’aucune religion ne peut durablement survivre inchangée dans nos sociétés de consommation, car elles sont inexorablement et comme toute chose transformées en marchandises, soumises aux lois du marché. D’ailleurs je suis déjà allée à Dubaï pour mon travail et je serais malhonnête de prétendre que mon séjour n’y a pas été agréable. Je n’ai pas eu à me vêtir de façon différente. J’ai même croisé des femmes occidentales vêtues aussi légèrement qu’elles auraient pu le faire l’été dans n’importe quelle ville occidentale. J’ai discuté et travaillé avec des hommes d’affaires locaux qui à aucun moment ne m’ont fait me sentir mal à l’aise. Alors c’est sûr que les femmes dubaïotes étaient habillées à la mode musulmane stricte, mais pas moi et nul ne m’en a fait le reproche. Ça n’était pas l’Arabie Saoudite loin de là et je peux supposer que si Dubaï n’était pas si dépendant des pétromonachies alentour, la religion y serait encore bien moins présente et sur le déclin.


                    • Cadoudal Cadoudal 8 novembre 2018 18:46

                      @Amaury Grandgil
                      C’est sur que si tout le monde était bobo cosmopolite et allait faire ses emplettes à Dubai entre deux conférences du MEDEF local organisées par Richard Attias sur les bienfaits de l’esclavage ou la nécessaire baisse des salaires des sans dents...

                      https://www.humanite.fr/tribunes/esclavage-moderne-aux-emirats-515456

                      Tout est soluble dans le pognon...


                    • Claire Claire 8 novembre 2018 20:15

                      @Cadoudal

                      Ouais vas-y ironise... smiley Ce n’est pas moi qui ai pris comme modèle, Dubaï, un émirat qui n’entend rien au concept de démocratie. Je montre simplement que dès lors qu’on se soumet tant soit peut au marché, même dans une monarchie musulmane autoritaire, la religion perd du terrain. A fortiori dans une saine démocratie libérale respectueuse des droits de l’homme. Ce qui tend à confirmer mon propos quant à la l’écrasante domination du modèle occidental fondé sur la conquête incessante de nouveaux marchés.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès