• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Brèves : Etat profond souverain numérique, corps-rompus par PMA, suivi des (...)

Brèves : Etat profond souverain numérique, corps-rompus par PMA, suivi des terroristes, Covid pour avril 2021, persistance des religions

Le site Vie-Publique.fr est une ressource intéressante. Que trouve-t-on actuellement (florilège non-exhaustif) ?

 

 

__________
A PROPOS DES GAFAM

Nombre de protagonistes AgoraVox, votre serviteur compris, s'inquiètent des disproportions prises par les multinationales, au point que cela remette fondamentalement le libéralisme et le capitalisme en question, dans leurs dynamiques vendues pour démocratiques.

Il faut néanmoins savoir que ce que d'aucuns acculent, non sans souci démocratique, sous la notion d'Etat profond, deep state (on dit Etat profond comme d'autres éprouvent une détresse sans nom à entendre parler de dark web, Internet sombre, comme si ce web n'était que le repère de la pègre ... vraiment : entre le profond et le sombre, nombre de nos concitoyens ont toujours cinq ans d'âge mental et ont peur du noir) ... il faut néanmoins savoir que l'Etat profond, donc, plus ou moins profond ... l'Etat profond français se soucie de conserver une souveraineté numérique. Or, cela s'appelle bien un souverainisme.

L'article en lien n'hésite pas à parler de "nouvelle colonisation". De même, un autre dossier de Vie-Publique.fr s'interroge sur les frontières d'Internet. Tout ceci, possiblement relayable à un questionnement sérieux sur l'utilité des frontières en général. Qui a dit que la raison d'Etat était morte ?

PS : repromulguer des lois anti-trust au niveau de l'OMC et dans tous les Etats, serait la meilleure chose du monde.


__________
BIOETHIQUE - A PROPOS DE LA PMA (ET PAS QUE DE LA PMA)

Cet article nous apprend que les débats vont bon train en hauts lieux de votes décisionnaires prononcés (Assemblée Nationale : Sénat, Parlement). Par exemples, même si l'insémination in vitro (PMA, Procréation Médicalement Assistée) serait ouverte à toutes, mais vraiment toutes les femmes (les hommes peuvent aller se branler ... ) ... il appert que les couples naturellement infertiles (homosexuels, donc) ne seraient pas remboursés par la sécurité sociale, en cas d'usage de la PMA. De plus, l'adoption par le partenaire serait automatique, pour les bonnes manières.

Néanmoins, contrairement à ce qu'escomptait votre serviteur dans son dernier article à ce propos (en en-tête), les enfants n'auraient jamais accès à la possibilité de connaître le donneur/géniteur biologique. C'est plutôt corps-rompu dans la démarche ... Or, il est vrai qu'un donneur donne sans volonté spéciale d'être retrouvé vingt ans plus tard par un ... adulescent : les scénaristes de "films français" en ont assez fait leur dada.

Et pourtant, au réel des PMA, cela corps-rompt la filiation, ceci dit sans mauvais jeux de mot, et que personne ne commente en parlant de corps ronds, pas plus que de cors de chasse ... même si la chasse aux enfants est ouverte ... Toutefois, dans ce même article, votre serviteur rappelait qu'au dernier recensement, seuls quelques 1% des couples vivants sous le même toit étaient homosexuels. Autant vous dire que ça ne va pas renverser l'ordre homo sapiens de si tôt, bien qu'on en fasse des caisses masse-médiatiques et militantes ... sauf notre respect pour les LGBTQIA+.

Maintenant, il est bon de lire que la question des tests sur les cellules souches fait profondément débat. L'issue sera torride. Lisez donc Vie-Publique.fr !


__________
UNE LOI DE SURVEILLANCE DES DETENUS POUR TERRORISME APRES LEUR LIBERATION

Les idéologies, surtout quand elles sont fanatiques (mais déjà avant) sont du genre indécrottables. Quand on se passionne pour l'une d'entre elle (a fortiori religieuse) on y met du coeur, on y joue sa vie d'une certaine façon (ou sa mort, d'une autre façon) à commencer par confier son enterrement à un cureton. Maintenant, quand ce sont des islamistes, ils sont du genre à jouer la vie et la mort des autres de nos jours, ce qui est plus embarrassant pour tout le monde.

Voilà pourquoi sort une proposition de loi en faveur du suivi (de la surveillance) des faits & gestes des détenus pour terrorisme, après leur sortie de prison. C'est vraiment pas mal, même si le Conseil Constitutionnel a trouvé à y censurer, et qu'on escompterait parfois un meilleur suivi préventif des fameux fichés S, sans parler de la proportion des peines et des multirécidivistes (à te vouloir rétablir la peine de mort ou, au moins, l'exil) ... mais enfin, ne mélangeons pas tout, et saluons l'initiative. Elle est du même niveau que la proposition de loi sur le développement de la légitime défense de Joachim Son-Forget, qu'on attend toujours, mais qui semble avoir été abandonnée quand on recherche sous Vie-Publique.fr ... c'est triste.

Dans la vie, faut s'défendre, c'est la base, mais il semble qu'en France tout soit fait pour que les fonctionnaires aient le moindre embarras et aient le moins de démarches à entreprendre (d'autant plus avec la loi exemptant les poursuites des élus dans le cadre d'la covid) : c'est toujours quand le mal est fait, qu'il devient possible d'agir (ou pas d'ailleurs) ... et c'est comme avec les squatteurs de votre logement : si vous ne pouvez pas produire de justificatifs dans les 48h à la police, c'est la croix et la bannière pour ensuite les déloger de chez vous ... et c'est comme avec les allocs de la CAF, rapport aux couples : il y a moins d'aides sur une vie de couple que pour deux individus séparés. En gros, l'Etat français se paie sur l'amour des gens, de même qu'il se couche sur sa mission de gardien de la paix, au profit d'un maintien de l'ordre bête et méchant, manifestement depuis les Gilets jaunes (cela dit, des manifs non déclarées à foison restent un souci, à la base). Bref on en passe, et des meilleures.


__________
UNE LOI POUR PROLONGER L'ETAT D'ALERTE SANITAIRE JUSQU'EN AVRIL 2021

Les questions covidistes soûlent tellement votre serviteur qu'il vous laisse voir vous-mêmes, ça jase assez comme ça sous AgoraVox. Tout ce qu'il est de dire, c'est que, rapport à la Suède, les autres pays craignent beaucoup trop, avec une belle agit-prop masse-médiatique, pour un virus un peu plus turbulent que ceux auxquels on était habitués ces dernières décennies.

Voir aussi : Génération X, Grippe asiatique et Port du masque : toute une « world culture » et La francité culturelle, au prisme de la macronie covidée.


__________
LE RETOUR DES RELIGIONS ?

En fait, à en croire Pierre Morel, auteur de l'article Vie-Publique.fr, ancien ambassadeur de France en Russie, en Chine et auprès du Saint-Siège, directeur de l’Observatoire Pharos du pluralisme des cultures et des religions, coordinateur du groupe de travail politique de l’OSCE à Minsk sur le conflit en Ukraine ... eh bien, à en croire cet homme bien placé pour nous parler "religions" actuellement, il y a moins un retour qu'une persistance des religions, mais l'effet "retour" est lié à la caisse de résonnance masse-médiatique.

En tout cas, la France rend irréligieux, certes. Mais écoutons notre sommité :

... le déclin des religions n'est-il pas inéluctable en Europe ?

L’Europe a construit différemment son rapport à la religion, sur une plus longue période, et notamment à partir des Lumières. On a vu alors émerger l’idée selon laquelle plus il y aurait de science, moins il y aurait de religion, par une sorte de marche historique vers l’hégémonie du rationalisme, comme un nouvel âge du monde. Le sursaut romantique, à la fois par fidélité envers l’héritage du passé, la tradition, l’identité de chaque peuple, mais aussi par une compréhension intuitive, poétique, philosophique ou mystique des contradictions du monde moderne, a voulu montrer qu’on ne pouvait enfermer la liberté dans la raison. Mais les avancées scientifiques, les transformations industrielles et les progrès démocratiques ont confirmé la primauté d’une raison volontiers réductrice.

On ne peut être qu’étonné de l’ignorance assez générale du monde européen actuel à l’égard de la réalité actuelle des religions. L’Europe a largement perdu de grands repères, les siens propres, et avec eux ceux des mondes qu’elle avait découverts et étudiés. Elle s’est ainsi enfermée dans des stéréotypes. Le cardinal Jean-Louis Tauran ne disait-il pas à juste raison que le soi-disant choc des religions est en fait le choc des ignorances ?

Seul problème : avec cette "raison volontiers réductrice", le monothéisme est aussi en cause.

PS : ça parle d'islamisme, aussi, pour les curieux.


Lire aussi :

 

 

_____________________________________

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.17/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • Pierre Régnier Pierre Régnier 29 septembre 15:06

    La pacifiante religion chrétienne survit encore un peu malgré la trahison de Jésus et des Évangiles par ses prêtres, ses évêques et ses papes.

    Mais la criminelle religion islamique, elle, se développe fortement malgré les massacres commis par certains de ses adeptes, et, surtout, grâce à la trahison de la République par ceux qui ont le devoir de la protéger.


    • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 29 septembre 16:29

      Un sédévacantiste !


    • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 29 septembre 16:33

      ERRATUM D’ARTICLE

      Il y a un bug sur le lien d’article quant à la souveraineté numérique, le voici : https://www.vie-publique.fr/parole-dexpert/276125-definition-et-enjeux-de-la-souverainete-numerique


    • Claudec Claudec 29 septembre 16:58

      @Pierre Régnier

      Simple décalage de quelques siècles, entre l’histoire de la Chrétienté et celle de l’Islam..
      Relire ici-même “Propos d’un agnostique”
      https://www.agoravox.fr/ecrire/?exec=articles&id_article=225833


    • Pierre Régnier Pierre Régnier 29 septembre 18:52

      @Mervis Nocteau

      Un persistant complice des islamistes


    • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 29 septembre 19:09

      La culture islamique, avec ses moudjahidin, se défend. On parle donc bien d’une ambiance arabique dans laquelle l’islamisme s’est vivement implanté, combatif lui-même. Mais je ne suis pas monothéiste, et l’islamisme est un complotisme, à prétendre que le nom de Mahomet aurait été annoncé, en s’inventant une filiation depuis Hajar. Ceci étant, le christianisme est un complotisme, à se placer dans le délire messianique juif, qui lui-même est un complotisme de prétendre parler au nom du dieu créateur oublié de tous ayant alors élu l’ethnie hébraïque soudain au beau milieu de l’antiquité, au mépris de la diversité religieuse que continuent de mépriser chrétiens et islamiques.


    • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 29 septembre 19:16

      En somme, le monothéisme, de toutes les religions, est le plus véreux, fallacieux et dangereux, puisque son universalisme spirituel n’est qu’un totalitarisme moral aboutissant aux expansionnismes et aux impérialismes territoriaux que nous connaissons, tout cela « au nom du Bien absolu ». Le bien ne peut pas être absolu, ou bien il est mauvais. Il n’y a pas de bien en faits, il n’y a que du bon çà et là, selon.


    • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 29 septembre 19:16

      Même le pacifisme, peut couver de très mauvaises paix, des statu quo fallacieux, et des régimes dictatoriaux.


    • Pierre Régnier Pierre Régnier 29 septembre 19:33

      @Mervis Nocteau

      Non, le monothéisme de l’islam n’est ni véreux, ni fallacieux ni dangereux puisque, comme le répètent depuis des années les nombreux journalistes des grands médias, les militants politiques « de Gauche » et de Droite, les gouvernants eux-mêmes avec Mervis Nocteau... les massacres commis par des fidèles de l’islam n’ont aucun lien d’aucune sorte avec les appels explicites qui, dans le Coran, demandent aux musulmans de les commettre.


    • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 29 septembre 20:47

      J’en ai régulièrement marre de tomber sur des ratés comme vous, qui ne savent même pas à qui ils parlent, au juste, en défendant encore leurs daubes.hystéries idéologiques. Comme si, en tant que païen, je n’étais pas au courant que les monothéistes tous les monothéistes sont génocidaires de ce qui n’est pas de leur foi. La preuve ? Votre taqyia chrétienne contre moi, là.


    • Pierre Régnier Pierre Régnier 30 septembre 07:52

      @Mervis Nocteau

      Définitions du dictionnaire Larousse

      génocidaire : qui prend part à un génocide

      génocide  :

      • crime contre l’humanité tendant à la destruction totale ou partielle d’un groupe national, ethnique, racial ou religieux ; sont qualifiés de génocide les atteintes volontaires à la vie, à l’intégrité physique ou psychique, la soumission à des conditions d’existence mettant en péril la vie du groupe, les entraves aux naissances et les transferts forcés d’enfants qui visent à un tel but.

    • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 30 septembre 14:03

      Je vous attendais sur celle-là. Il est évident que vous ne pratiquez pas un génocide par commentaires.

      Quand les juifs entrent en Canaan, ils génocident hommes, femmes, enfants et animaux, le délire. Quand les chrétiens s’implantent en Europe dès les premiers siècles, ils saccagent et brutalisent tout le monde païen dès que la Rome leur en donne « enfin » les moyens, et cela continua pour tous les siècles à venir, et pas qu’en Europe. Quand vient le tour des musulmans, devinez quoi ? Apparemment vous êtes mieux renseigné pour bouc-émissariser cette religion au nom du judéo-christianisme.

      Je songe toujours à René Girard, « anthropologue » de la violence, doué d’une théorie intuitive à la Freud, dans son genre, justement la théorie du désir mimétique conduisant à la violence sacrificielle. Pour René Girard, la légende Jésus serait révélatrice et libératrice « anthropologiquement », du phénomène. Hélas, étant donné qu’il existait déjà avec Abraham et Isaac sauvé in extremis (Jésus l’est a posteriori) et que Mahomet connaît aussi des formes de persécution ... il semble avant tout que ce ne soit pas libérateur, mais au principe.

      Il n’y a que des croyants aliénés pour croire le contraire. Des croyants, ou bien des René Girard et autres irréligieux baignant toujours dans cette atmosphère culturelle, et que vous dénoncez hystériquement quand ils sont musulmans seulement.


    • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 30 septembre 14:19

      PS : bien sûr, que les exactions islamiques sont plus fréquentes par les temps qui courent. Il faudrait être aveugle et sourd pour ne pas les voir ni n’en entendre parler.


    • Laconique Laconique 29 septembre 15:32

      Hum… L’homme du vingt-et-unième siècle selon vous doit donc être un hétérosexuel, anticapitaliste, qui ne porte pas le masque, qui pratique l’auto-défense et qui est athée. J’ai bien compris ?


      • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 29 septembre 16:30

        Absolument mal.


      • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 29 septembre 17:33

        ERRATUM D’ARTICLE

        Il y a un bug sur le lien d’article quant à la souveraineté numérique, le voici : https://www.vie-publique.fr/parole-dexpert/276125-definition-et-enjeux-de-la-souverainete-numerique


      • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 29 septembre 17:33

        ERRATUM D’ARTICLE

        Il y a un bug sur le lien d’article quant à la souveraineté numérique, le voici : https://www.vie-publique.fr/parole-dexpert/276125-definition-et-enjeux-de-la-souverainete-numerique


        • BA 29 septembre 19:01

          L’Assistance Publique – Hôpitaux de Marseille est proche de la saturation : les déprogrammations ont débuté.


          La deuxième vague de l’épidémie de COVID 19 que nous affrontons est responsable depuis début août, d’une augmentation lente mais continue des hospitalisations conventionnelles et des admissions en réanimation au sein des Hôpitaux Universitaires de Marseille*. Un tiers des malades graves ont entre 40 et 65 ans.

          Le rôle d’un Centre Hospitalier Universitaire, établissement de référence du Département et de la Région, n’est pas d’être « alarmiste » ni de commenter, mais de soigner des patients, de prévoir sereinement une réponse adaptée aux besoins de santé de la population du Département et de la Région face à cette deuxième vague.

          Les fluctuations au quotidien des chiffres et des courbes de l’épidémie sont largement commentées ici et là, mais nous qui sommes au quotidien, 24 heures sur 24 sur le terrain, au contact des malades, ne pouvons relâcher notre vigilance, quand la courbe d’occupation des lits est ascendante depuis plus de 5 semaines.

          Le Pôle des Maladies Infectieuses de l’APHM qui compte 75 lits à l’IHU, sans aucune structure de réanimation ne traite qu’une partie des malades dont l’état ne nécessite pas les prises en charge les plus lourdes. En outre l’IHU a été, comme lors de la première vague, rapidement dépassé dans ses capacités d’hospitalisation conventionnelle.

          A ce jour, nous accueillons 180 malades COVID, d’autres services de l’AP-HM ont donc logiquement dû transformer certaines de leurs unités d’hospitalisation en unités dédiées pour prendre en charge des patients atteints de la COVID-19.

          Ce sont ainsi plus de 90 lits qui accueillent, en plus de l’IHU, des patients COVID au détriment d’autres patients.

          Les cas les plus graves ont été hospitalisés dans les différents services de réanimation de l’AP-HM dont le niveau d’occupation dépasse la côte d’alerte.

          Pour exemple aujourd’hui, malgré l’excellente coordination des services de réanimation et notamment malgré des transferts vers les réanimations des établissements privés et publics de notre territoire, plus de 40% des lits de réanimation de l’APHM sont occupés par des patients COVID.

          Ils ne sont donc plus disponibles pour accueillir des patients atteints d’autres affections graves telles que des polytraumatismes, des cancers ou des greffes. Ces malades méritent pourtant, eux aussi, toute notre attention

          La tension sur les lits de réanimation nous a déjà contraints à des reports d’interventions chirurgicales et de nouvelles déprogrammations de patients non-COVID sont déjà prévues la semaine prochaine.
           
          Chaque jour, malgré le stress et l’épuisement, c’est avec une cohésion extraordinaire que les équipes soignantes font face. Les médecins et tous les soignants prennent en charge les malades en totale coordination entre sites et au sein de chaque site.

          Malgré tous nos efforts et nos demandes, nous ne trouvons pas les effectifs médicaux et paramédicaux à embaucher pour augmenter notre capacité globale d’hospitalisation. Il faut donc impérativement que le flux des hospitalisations COVID du département ralentisse très rapidement afin que nous puissions prodiguer des soins de qualité à tous les malades.

          Nous sommes parfaitement conscients des conséquences terribles de cette crise sanitaire sur de nombreux secteurs de notre économie mais nous restons dans notre rôle de médecin : les Politiques décident et nous prenons en charge les patients.

          Personne n’a su prédire l’évolution de cette épidémie. Nous devons donc anticiper car demain les équipes soignantes ne veulent pas avoir à choisir quel malade ira ou non en réanimation.

          Nous espérons tous que cette vague soit la plus courte et la moins meurtrière possible. Comptant sur la solidarité de tous, les médecins de l’APHM unis contre cette épidémie mettront tout en œuvre pour que chacun reçoive les soins qui lui sont ou lui seront nécessaires.

          La liste des signataires :

          Pr Dominique Rossi
          Président de la CME

          Dr Anne Donnet
          Vice-Présidente de la CME

          Pr Hervé Chambost
          Secrétaire Général de la CME

          Pr Richard Nicollas
          Directeur Médical de crise

          Pr Jacques Albanese
          Président de la CMEL - Hôpital de la Conception 

          Pr Stéphane Berdah
          Président de la CMEL - Hôpital Nord

          Pr Nicolas Bruder
          Chef du Pôle Réa.Urgences-Samu-Hyperbarie

          Pr Pierre Champsaur
          Président de la CMEL - Hôpitaux Sud

          Pr Pascal Chanez
          Chef du Service de Pneumo-Allergologie
          Responsable d’unités COVID – Hôpital Nord

          Dr Jean-Marie Forel
          Vice-Président de la CMEL
          Chef du Service de Médecine Intensive et Réanimation – Hôpital Nord

          Pr Marc Gainnier
          Chef du Service de Réanimation des Urgences – Hôpital Timone Adultes

          Pr Jean-Luc Jouve
          Président de la CMEL - Hôpital Timone Enfants

          Pr Gilles Kaplansky
          Chef du Service d’Immunologie Clinique
          Responsable d’unités COVID – Hôpital de la Conception

          Dr Catherine Guidon
          Chef du Service d’Anesthésie, Chirurgie Cardiaque et Vasculaire - Hôpital Timone

          Pr Marc Leone
          Chef du Département d’Anesthésie-Réanimation – Hôpital Nord

          Pr Pierre-Édouard Magnan
          Président de la CMEL - Hôpital Timone Adultes

          Pr Laurent Papazian
          Chef de Pôle Médecine d’Urgence-Soins Critiques-Anesthésie

          Dr Véronique Veit
          Chef d’UF - Unité Médicale Aigue Polyvalente
          Responsable d’unités COVID – Hôpital Timone Adultes

          Pr Lionel Velly
          Anesthésiste Réanimateur – Président du CLIN Timone

          https://www.laprovence.com/actu/en-direct/6125414/coronavirus-nous-ne-voulons-pas-avoir-a-choisir-les-malades-la-tribune-des-medecins-de-lap-hm.html

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité