• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > C’était quand, le commencement de la France ?

C’était quand, le commencement de la France ?

L’INRAP a publié en 2012 un livre - La France racontée par les archéologues - qui pourrait remplacer les manuels scolaires chargés de couches successives d’idéologies qui ont formaté nos pères et nous ont formatés.

L’histoire racontée par les archéologues est en effet assez différente de celle que contiennent les manuels scolaires depuis Lavisse. Du néolithique à l’époque contemporaine, les 200 sites de fouilles livrent une vison nouvelle concernant le du territoire sur lequel s’étend aujourd’hui notre pays.

 L’archéologie remet en cause les idées reçues et les clichés qui ont la tête dure.

  • Les hommes « préhistoriques », terme flou amalgamant plusieurs millénaires et des populations hétérogènes n’étaient pas « des sauvages » survivant péniblement en milieu hostile.Ils vivaient bien dans leur environnement et mangeaient une nourriture saine qu’ils se procuraient grâce à des techniques complexes.
  • Les Gaulois n’étaient pas des barbares, mais constituaient une société urbaine avec des états, une économie et des systèmes monétaires
  • Les invasions « barbares » n’ont jamais été la vague destructrice décrite par les historiens influencés par la renaissance italienne
  • Le Moyen-Age n’a pas été une période d’obscurantisme mais l’époque de la première révolution industrielle.
  • Et le territoire de la France actuelle, situé à la pointe occidentale du continent euro-asiatique a été continuellement une terre d’immigration.

Non seulement les périodes anciennes où les textes faisaient défaut ont été décrites avec beaucoup de fantaisie, mais celles dont l’histoire avait été écrite surtout sur la base de textes épars et peu nombreux nous sont présentées par des groupes sociaux réduits, souvent religieux et exclusivement masculins, dont l’objectivité n’était pas le souci premier.

On sait maintenant que le néolithique – et surtout l’agriculture – n’ont pas été inventés sur place ce qui confirme le résultat de fouilles menées au Proche Orient. Il s’agissait d’un double mouvement de colonisation, en provenance du Proche-Orient :

- l’itinéraire nord ,via les Balkans et le Danube a franchi le Rhin il y a 7000 ans environ

- l’itinéraire sud, via les côtes de Méditerranée, est arrivé il y a 7600 ans en France

Les chasseurs cueilleurs ont alors été submergés, leur nombre est estimé à quelques dizaines de milliers, contre environ deux millions d’agriculteurs lorsqu’ils parviennent à occuper l’Europe.

Les traces laissées par cette extension permanente permettent de mieux connaitre leur mode de vie, les premières implantations, l’organisation des villages, les traces matérielles des croyances… Dès qu’un village voyait sa population passer les 200 personnes, une partie s’en séparait pour aller fonder une nouvelle implantation, au détriment de la forêt, sans doute pour conserver un modèle social, assez homogène avec peu de différences de richesses et de statuts entre groupes et individus et qui aurait été menacé par une population trop dense.

GIF

D’où un étonnant conservatisme social et technique, avec les mêmes plans de maison, les mêmes types de décors de Kiev à Brest, alors qu’il n’y avait pas la moindre unité politique. Le village néolithique regroupait des maisons rectangulaires en bois et terre, qui pouvaient aller jusqu’à 40 mètres de long. Une économie basée sur le blé, l’orge, les lentilles, le porc, la chèvre, le mouton, le bœuf et le chien.

L’apparition de clivages sociaux semble correspondre à des évolutions démographiques très fortes et à l’apparition des agglomérations dès les débuts du néolithique au Proche Orient. Les premiers points de fixations s’effondrent puis les gens se dispersent dans toutes les directions. Sauf dans les régions – Mésopotamie, Égypte – où une sorte « d’effet nasse », car les populations sont cernées de déserts ou d’eau, provoque l’apparition des premières villes, des premières stratifications sociales et des États. En Europe, cela va être beaucoup plus lent et progressif… car l’effet nasse ne se fait sentir que lorsque les agriculteurs viennent buter sur les « finisterres » (Portugal et Bretagne) et l’océan Atlantique.

On peut lire l’expansion néolithique en Europe comme la volonté des hommes d’échapper au piège social d’une densité démographique trop forte pour s’accommoder d’une grande égalité.

Ce n’est donc pas un hasard si les premiers sites où apparaissent des différenciations sociales fortes – avec les dolmens qui sont des tombeaux monumentaux – surgissent le long de l’Atlantique… et le long de la mer Noire, là où la densité de population est la plus forte. Ni que l’on observe des effondrements de la civilisation mégalithique au bout de quelques siècles, comme si les hommes ne supportaient plus cette stratification.

Pour imposer la servitude – nécessaire pour que riches et dominants existent, ils ont besoin d’accaparer la production d’autrui – il faut qu’elle soit en grande partie volontaire. Le dominé doit montrer un certain enthousiasme à l’être. L’archéologie des 20 dernières années a permis de suivre la mise en place de ces systèmes.

Les dolmens de pierre ont été précédés de tombes moins spectaculaires en bois et terre dont les traces ont été retrouvées et datées. Elles montraient une première différenciation sociale

Le site de Carnac montre bien qu’avant d’aligner des menhirs, les hommes ont construit des tertres en terre. Reste à expliquer pourquoi certains hommes ont voulu être plus puissants et riches que d’autres. Et comment la manipulation de l’imaginaire a pu être aussi efficace. Comment l’idée que le chef et exploiteur avait un destin spécial après la mort, qu’il bénéficiait d’une essence différente – comme le Pharaon dont les rituels sont nécessaires à la crue du Nil – d’une relation spéciale avec le surnaturel et les dieux, a pu être imposée mais aussi partagée par les dominants et les dominés. La dialectique du maître et de l’esclave est au cœur de cette archéologie.

Pour ce qui concerne les Gaulois, leur image a complètement changé. Nous savons que 300 ans avant Jésus-Christ, la Gaule est densément peuplée, quadrillée de fermes aristocratiques de grandes dimensions et lieux de pouvoirs politiques. Deux siècles avant la conquête, apparaissent des formes d’États, environ 60, centrés autour d’autant de villes fortifiées – des oppida - où se concentrent les fonctions économiques, religieuses et politiques. La très grande majorité de ces oppida découverts depuis vingt ans par l’archéologie préventive était absente des textes antiques et ignorée des historiens. Elles montrent un urbanisme organisé, avec des rues à angle droit, des bâtiments spécialisés, un artisanat très sophistiqué – bois, fer, salaison de porcs. Les villes battaient monnaies, avec même un alignement sur le denier romain pour le quart sud-est de la France bien longtemps avant la conquête, une sorte de zone monétaire intégrée avec l’empire romain.

L’une des grandes découvertes ce sont ces sanctuaires, vastes espaces clos avec de grands bâtiments de bois où se déroulaient des cérémonies religieuses… les Gaulois avaient des temples et ne se réunissaient pas dans la forêt pour des réunions sacrées, avec druides et gui.

L’idée des invasions barbares dévastatrices est une manipulation de l’histoire qui s’opère dès le Moyen-Âge. En fait, la relocalisation des élites à la campagne et la rétraction de la population des villes débutent dès le IIème/IIIème siècle. Et les villes sont dès lors moins densément peuplées, avec des sortes de potagers urbains.

Par contre, l’archéologie n’observe pas de traces de destructions massives dans les villes, et à l’inverse les campagnes montrent une solide continuité des grandes exploitations agricoles à travers cette période soit disant bouleversée. La toponymie confirme d’ailleurs cette réalité.

Du coup, cela a conduit les historiens à une relecture des textes vers des migrations de groupes qui voulaient s’intégrer à l’empire. C’est plutôt un phénomène de réorganisation lent, sur trois siècles, avec des implantations d’élites qui négocient leur entrée.

L’histoire de la France est celle de brassages et de mélanges. L’idée d’une permanence et d’une essence de « La France » est sans fondement. Il n’y a jamais eu de commencement de la France, il y a une construction permanente, qui implique tous les habitants, d’où qu’ils viennent.

On ne trouve pratiquement rien de ces découvertes dans les manuels et les programmes scolaires actuels. Est-ce un simple retard ? Ou un signe plus grave. Pourquoi l’enseignement ignore-t-il totalement la généalogie et l’origine de la construction des inégalités, des États, des stratifications sociales ? Pourquoi débuter par les grandes civilisations étatiques, comme si leur émergence ne réclamait pas une explication historique mais relevait d’une nécessité quasi « naturelle ». L’archéologie inciterait-elle à s’interroger sur ces soubassements de nos sociétés inégalitaires et donc à les mettre en cause ?


Moyenne des avis sur cet article :  3.13/5   (62 votes)




Réagissez à l'article

248 réactions à cet article    


  • Fergus Fergus 4 avril 2015 09:31

    Bonjour, P-Troll.

    Article très intéressant et très bien argumenté.

    J’en retiens particulièrement ceci « L’idée d’une permanence et d’une essence de « La France » est sans fondement. Il n’y a jamais eu de commencement de la France, il y a une construction permanente, qui implique tous les habitants, d’où qu’ils viennent. »

    Bien que profondément attaché à mon pays, c’est une idée que j’ai toujours soutenue.

    Avec son prolongement actuel : le même processus est en cours en Europe. L’UE est politiquement critiquable dans son fonctionnement actuel (mais pas immuable), mais l’idée d’un continent intégré - de nature confédérale - s’inscrit dans la même logique que celle qui a conduit au fil des siècles à amalgamer dans le même Etat français des peuples de culture très différentes.


    • lsga lsga 4 avril 2015 16:42

      un article complètement débile, dans le sens de « faible intellectuellement », qui oubli totalement que l’Histoire de l’Allemagne et de la France est commune jusqu’en 843.

      Les petits allemands, à l’école, apprennent :
       
      La France et l’Allemagne, c’est le même pays ?
       
      Je vous donne un indice : la réponse est NON. 

    • Baasiste 2 4 avril 2015 16:50

      @lsga

      « un article complètement débile, dans le sens de « faible intellectuellement », qui oubli totalement que l’Histoire de l’Allemagne et de la France est commune jusqu’en 843. »
      regardes l’évolution du territoire franc qui était avant tous gaulois et fr presque toujours : http://fr.wikipedia.org/wiki/Royaumes_francs#/media/File:Franks_expansion.gif


      « Les petits allemands, à l’école, apprennent :
      affirmations fausses qu’on ne retrouve pas dans ton lien.d ’ailleurs les gaulois n’ont jamais habité l’allemagne.


    • rocla+ rocla+ 4 avril 2015 16:52

      @lsga


      Tu as raison Isga , 

      le commencement de la France  a eu lieu le jour de l’ apparition 
      dans une grotte à Lourdes du dénommé Isga  Soubiroute , frère de la non 
      moins célèbre  Bernadette .


      Son cousin Asgi Dugland  était connu pour ses idées revoluvorevolutionnaires 
      qui a inspiré Marl Karx et Edmond Lénine .

      Ensuite quelques années plus en retard  il y eut la tremblante de la 
      vache folle et tous les brochets furent détruites .

      Et pareil pour Edith de Nantes .

    • lsga lsga 4 avril 2015 16:58

      ça vous emmerde hein ? Bin ça reste vrai.

       
      Les allemands apprennent que Clovis et Charlemagne sont des rois allemands. 
       
      Ni la France, ni l’Allemagne n’étaient alors séparées, ni l’une ni l’autre n’existaient. 

    • Baasiste 2 4 avril 2015 17:05

      « Article très intéressant et très bien argumenté.

      J’en retiens particulièrement ceci « L’idée d’une permanence et d’une essence de « La France » est sans fondement. Il n’y a jamais eu de commencement de la France, il y a une construction permanente, qui implique tous les habitants, d’où qu’ils viennent. »

      Bien que profondément attaché à mon pays, c’est une idée que j’ai toujours soutenue. »

      tu n’es pas attaché à ton pays tu haï ce qu’est véritablement ton pays tu haï sa vraie identité.

      oui tu soutiens cette idée car tu es un soutien de l’immigration massive car tu veux appeler France un territoire avec une peuple cosmopolite et métis et une civilisation mondialiste qui n’ont strictement rien à voir avec la france que l’on a tjrs connue. 

      une construction permanente infinie qui implique tous les habitants ça veut dire que la france est modifiable à l’infinie bref ça revient à dire que l’Amérique blanche c’est la même chose que l’Amérique indienne.


      « Avec son prolongement actuel : le même processus est en cours en Europe. L’UE est politiquement critiquable dans son fonctionnement actuel (mais pas immuable), mais l’idée d’un continent intégré - de nature confédérale - s’inscrit dans la même logique que celle qui a conduit au fil des siècles à amalgamer dans le même Etat français des peuples de culture très différentes. »

      bref négation de l’identité ethnique fr pour faire croire que la france fut toujours cosmopolite, voilà l’identité fr que tu rejettes :  

      l’art gothique qui a pris son essor en france

      l’art roman qui a pris son essor en France (moins que l’art gothique plus spécifiquement fr)
      la cuisine : andouillette, vin, fromage, grenouille, boudin, fondue, terrine, crêpes, escargots, eau de vie, cidre et j’en passe... la cuisine fr est constitué aussi des cuisines régionales répandues plus ou moins partout en france en partie, la france est le terroir le plus varié au monde et le pays aux recettes les plkus variés au monde, la france est le pays avec le plus grand nb de recettes au monde, régionales ou nationales.

      cinéma fr, théâtre fr (molière est un bon exemple), littérature fr (pas besoin de citer tous les auteurs ou écrivains fr dans l’histoire), peinture fr (académie fr, impressionnisme, néo-classicisme, peinture historiciste... et pays ayant le plus de peintures dans l’histoire de l’humanité), musique fr...

      architecture néo-classique
      race germanique-celte-un peu romaine, c’est l’identité raciale fr du sud au nord de la france 
      l’architecture néo-classique, le style empire et j’en passe... c’est quoi ?
      les troubadours/trouvères dans toute la france, la france coeur et lieu de naissance de l’amour courtois/poésie lyrique : que dalle !?
      les jardins style fr

      le fait que la france est le pays avec le plus de châteaux (forts ou de renaissance) au monde
      France pays du baby foot et de la pétanque et pays ayant aussi le plus de jardins et forteresses au monde
      le catholicisme
      les identités-cultures régionales fr
      et enfin la langue d’oïl (dialectes du fr comprenant pour moi le quasi-dialecte du français le franco provençal) et l’occitan : tous issus du gallo-roman et langue d’oïl langue de base de la france comme le pays d’oïl région coeur de la france.


      ensuite la france a tjrs eu une diversité ethnique régionale mais celle ci a tjrs été la même et n’est pas noire-arabe-métis-asiatique-blanche.



      et lol louer l’ue ultr-libérale, mondialiste et capitaliste sur sa politique ethnique et culturelle, lol tu montres la nature morbide de ton cosmopolitisme et métissage que tu adules.


    • rocla+ rocla+ 4 avril 2015 17:05

      @lsga


      La France de l’ époque était alors séparée de l’ Allemagne par le 
      beau Danube Bleu , 

      Ce n’ est que quelques siècles plus tard qu’ ils ont déplacé le Rhin 
      qui à l’ poque écoulait des jours tranquille en Indochine .

      D’ ou la chanson «  dans les petites rues de Singapour  »

    • Baasiste 2 4 avril 2015 17:10

      « ça vous emmerde hein ? Bin ça reste vrai.

       
      Les allemands apprennent que Clovis et Charlemagne sont des rois allemands. 
       
      Ni la France, ni l’Allemagne n’étaient alors séparées, ni l’une ni l’autre n’existaient. »
      encore une fois regardes les cartes territoriales de l’époque qui montrent que le royaume franc a eu l’essentiel de son territoire en France, que son sol ressemblait à celui fr actuel et qu’hormis sous Charlemagne l’allemagne était peu recouverte par le royaume franc, loin de là., tes affirmations son fausses et aucune source va dans ce sens là. par vs les allemands par jalousie disent que Charlemagne est un empereur allemand mais ils disent pas ça de clovis, simplement car Charlemagne a régné sur l’allemagne annexé par la france et qu’il était ethniquement germain mais ils oublient que la france c’est l’union des gallo-romains et des tribus germaniques avec comme tribu dominante celle franc.

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 4 avril 2015 19:43

      @lsga
      L’Empire de Charlemagne n’a jamais été aussi vaste que l’ Europe des 28 !
      Ce qui n’empêche pas nos Mamamouchis de faire comme si.

      « Le Prix Charlemagne décrypté » par François Asselineau.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 4 avril 2015 19:55

      @Baasiste 2
      Les archéologues et les généticiens sont arrivés, à partir de l’ ADN d’un chasseur cueilleur d’il y a 7000 ans du nord ouest de l’Espagne, à savoir qu’il était brun de peau, de cheveux et aux yeux bleus.


      Ben ça alors, z’étaient pas tous blonds, les z’européens, comme toute la SARL Le Pen ?
      Quelle déception !

    • La Dame du Lac La Dame du Lac 5 avril 2015 04:00

      @rocla+
      Excellent mon Capitaine, je ne comprendrai jamais ces moinssages pour vos commentaires poétiques, absurdes et drôles. C’est tout un art . Dire que ces gauchistes bobos et vieillissants , qui moinssent de leurs doigts tremblants , sont persuadés que leur camp est celui de la tolérance, de l’humanité et de l’amour.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 5 avril 2015 06:56

      @La Dame du Lac
      80% des Français ne veulent pas du FN à la tête de la France.
      J’ignorais qu’il y avait 80% de bobos en France ?!
      Les Français ne sont majoritairement ni racistes ni xénophobes, dans de nombreuses familles, il y a des gens venant d’ailleurs et vos tentatives pour diviser les Français sont pathétiques.


      Ce sont les problèmes économiques qui préoccupent les Français.
      Personne de censé ne peut croire que les immigrés sont responsables de la désindustrialisation, des Traités européens, des guerres de l’ OTAN ou de la Troïka.

    • JL JL 5 avril 2015 08:06

      @La dame du lac,
       
      savez vous chère madame, que c’est une faute pour un civil que de donner du ’mon capitaine’ à un capitaine, ou ’mon commandant’ à un commandant, etc ? Seuls leurs subordonnés les appellent ainsi.
       
      On peut leur dont du capitaine, ou du commandant si on veut, mais ce n’est pas une règle : monsieur va très bien.
       
      Maintenant si on a une mentalité de soumis ...


    • La Dame du Lac La Dame du Lac 5 avril 2015 08:16

      @JL
      J’ai toujours été une personne très soumise ! Toujours dans le courant de la pensée établie. Ce que vous ignorez cher Monsieur, c’est que ce Capitaine est vraiment mon Capitaine puisque l’autre nuit, je suis tombée en extase devant ses commentaires absurdes et drôles et nous nous sommes reproduits. Mon Capitaine voulait appeler le petit Adolf-Benito-Castro-Pot pour en faire un symbole de la réconciliation Droite/Gauche mais comme ce sera une fille, nous l’appellerons Adolfette-Benita-Castra-Pota.

       Il est vrai qu’il était tard et nous ne savions plus ce que nous faisons mais depuis il est mien et je suis sienne. Alors quand je dis « MON » Capitaine, croyez moi, cela a du sens . Nous sommes d’ailleurs sur le point d’aller à la mairie.


    • JL JL 5 avril 2015 08:49

      @La Dame du Lac

      dans ce cas, cet avatar se montrerait courtois en vous appelant ’ma la dame du lac’ ou tout autre petit nom charmant qui marquerait une réciprocité.

      Mais de courtoisie envers les dames il en manque apparemment autant que de respect de la propriété d’autrui, lui qui salit régulièrement par ses propos orduriers une image connue de tous et qui ne lui appartient pas.

      S’il un jour a été capitaine, alors ce doit être d’un bateau-lavoir, lui qui n’a probablement jamais jamais commandé un bateau digne de ce nom.


    • La Dame du Lac La Dame du Lac 5 avril 2015 09:02

      @JL
      Oh mais il ne manque pas de petits noms charmants avec moi. Je suis son « Monstre du Loch Ness », sa « Nessie » ; sa « Lorelei »..Vous êtes tous très durs avec mon Capitaine ! Le bateau lavoir... C’était pas un endroit pour les artistes le Bateau lavoir ? Genre Picasso et Max Jacob ?


    • JL JL 5 avril 2015 09:13

      @lddl,

      vous confondez : le bateau-lavoir c’était le domaine des lavandières.


    • La Dame du Lac La Dame du Lac 5 avril 2015 09:24

      @JL
      Non je ne confonds pas, Le Bateau Lavoir est un endroit célebre de Montmartre, la facade existe toujours, où Picasso a peint quelques toiles. Lui et beaucoup d’autres artistes Français et étrangers qui aimaient s’y réunir pour des nuits folles et Parisiennes. Sculpteurs, peintres, poètes surréalistes...Il fut malheureusement détruit dans les années 70.


    • JL JL 5 avril 2015 09:28

      Des tas d’auberges, tavernes, bistrots, estaminets, gargotes à travers la France se sont appellés ainsi.


    • rocla+ rocla+ 5 avril 2015 10:16

      @La Dame du Lac


      Bonjour Nessie-Lorelei , 

      Je dois vous prévenir en ce joli jour de Pâques , méfiez-vous de 
      ce JL qui se fait appeler JL , il est un pervers  moliphourbe qui se nourrit 
      du sang de ses interlocuteurs . En effet , égaré dans ce monde cruel sa 
      maman l’ a laissé partir trop vite dans la nature , propulsé ainsi dans la sphère 
      incivilisée  qui l’ entoure , il essaie de capter le sens des mots avec ses cartes 
      à lui . Cartésien  de par sa grand-mère Ptolémémée il croit que tout passe 
      par la raison . 

      Oubliant l’ intuition sa vision est tronquée . 

      Ne connaissant pas le chemin de la jubilation , il essaye de frayer entre 
      les personnes heureuses de traverser la vie . 

      De par ce fait il ne faut pas lui en vouloir , Nessie-Lorelei , on aurait pu être 
      comme lui si on avait pas eu de chance . 

      Il ne sait pas que je suis Commandant de vaisseau Première classe 
      de mon radeau ressemblant comme deux gouttes d’ eau à une 
      méduse -lavoir . 

      La flibuste aventurière est ma raison de vivre . J’ écume les mers comme 
       l’ aigle  scrute  sa proie . 

      Par ailleurs nos bancs publics ont bientôt passé leurs huit jours 
      nous allons bientôt à Notre Dame de Paris  faire bénir notre union
      par le Cardinal-Archéveque .

      On pourrait demander à JL si ses petits enfants seraient disponibles 
      pour tenir la jolie traine de mariée , pendant que lui pourrait s’ occuper 
      des contingences matérielles .

      Qu’ en pensez-vous Nessie-Lorelei ?



       

    • César Castique César Castique 5 avril 2015 10:37

      @Fifi Brind_acier

      « Les Français ne sont majoritairement ni racistes ni xénophobes... »


      Heureux de vous entendre dire que les 3 Français sur 4 qui estiment qu’il y a trop d’immigrés en France, et les 2 Français sur 3 qui estiment n’être plus chez eux comme avant, ne sont ni racistes ni xénophobes.

      Reste à faire passer ça dans les grands médias... Ce sera encore plus duraille que de faire passer Asselineau par le chas d’une aiguille smiley

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 5 avril 2015 11:38

      @César Castique
      Les sondages sont faits pour faire monter le FN avant les élections, pour faire peur.
      Vous ne vous êtes jamais rendu compte que les sondages se trompaient toujours pour le FN ?
      Le nouveau sondeur ODOXA trouve toujours les résultats qui conviennent à l’acheteur du sondage.
      Pour le FN, c’était 33%. Au final : 25%
      Soit 12,5% de l’ensemble des électeurs.
      Où voyez vous 75% ?


    • César Castique César Castique 5 avril 2015 11:55

      @Fifi Brind_acier



      « Où voyez vous 75% ? »


      Dans le Rapport annuel de la Commission nationale consultative des Droits de l’Homme. 


      En fait, c’est 74 %, mais j’ai rajouté 1 % de mal burnés qui n’osent encore pas dire ce qu’ils pensaient vraiment.

    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 5 avril 2015 13:10

      Bonjour ;
      T’es en forme Capt’ain ,ça fait plaisir !


    • rocla+ rocla+ 5 avril 2015 13:49

      @Aita Pea Pea


      Salut Aita , 


      ’Ia ’oa’oa i te ’ōro’a Pātate


       

    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 5 avril 2015 14:13

      @rocla+
      oro,a patate douce...faut préciser ...


    • rocla+ rocla+ 5 avril 2015 15:57

      @Aita Pea Pea


      c ’était censé vouloir dire Joyeuses Pâques en Tahitien ...-))

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 5 avril 2015 17:48

      @César Castique
      Ce qu’ils pensent d’un sujet ne signifie pas qu’ils fassent confiance au FN pour diriger le pays, ni pour résoudre le problème.


    • La Dame du Lac La Dame du Lac 5 avril 2015 18:04

      Oui, Joyeuses Pâques à tous les Chrétiens du monde entier et vive le chocolat !


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 6 avril 2015 09:33

      @La Dame du Lac
      Je vois que vous oubliez la persécution des Chrétiens d’ Orient, mais c’est normal, sont un peu trop bronzés, ceux là aussi, pas la peine de s’en préoccuper...


    • César Castique César Castique 4 avril 2015 10:15

      « Bien que profondément attaché à mon pays… »

      Pour affirmer cela, il faut faire l’impasse sur le délabrement qu’il subit dans des zones de plus en plus nombreuses et de plus en plus vastes, principalement peuplées de représentants des minorités dites visibles.

      « … l’idée d’un continent intégré - de nature confédérale - s’inscrit dans la même logique… »

      A cette différence près que les technocrates de Bruxelles jouent les travailleurs des pays mal-développés contre ceux des pays qui s’étaient industrialisés à partir du XIXe siècle. Et, par ailleurs, cette logique n’a guère d’emprise sur les regards que les peuples se jettent les uns sur les autres.

      Les arrogants Teutons appellent « Club Méd’ », les pays méditerranéens, dont le PIB/hab est la moitié du leur. Et quand le Costa Concordia fait naufrage à proximité du Giglio, le « Spiegel » titre sur la couardise des Italiens en raison du comportement du capitaine, et le quotidien (national) « Libero » riposte : « Nous gardons Schettino, on vous laisse Auschwitz » Et tok !

      « …que celle qui a conduit au fil des siècles à amalgamer dans le même Etat français des peuples de culture très différentes.  »

      Pas si différentes que cela, si l’on en juge par les patrimoines littéraires, architecturaux et artistiques des différents pays d’Europe. Avec les cultures antagonistes, on change complètement de registre, que vous le vouliez ou non.


      • P-Troll P-Troll 4 avril 2015 10:33

        @César Castique

        Vous devriez penser à Al-Andalus ,terme qui désigne l’ensemble des terres de la péninsule Ibérique et de la Septimanie qui furent sous domination musulmane au de 711 à 1492). L’Andalousie actuelle, qui en tire son nom, n’en a constitué qu’une petite partie.

        C’était un foyer de haute culture au sein de l’Europe médiévale, attirant un grand nombre de savants et ouvrant une période de riche épanouissement culturel :

        -  Certains scientifiques hellénophones comme Abou Abdallah es-Siqili reprennent les œuvres de médecins grecs et élaborent une terminologie médicale en arabe. Ce sont les Maures qui ont créé la faculté de médecine de Montpellier

        -  la distinction de l’« essence » de l’être et de l’existence d’Avicenne sera exploitée par Thomas d’Aquin ; elle est une des bases de la philosophie scolastique néo-aristotélicienne du Moyen Âge chrétien.

        -  De nombreux mots castillans proviennent directement de l’arabe.

        -  Essor de la géographie, par la cartographie dans le royaume arabo-normand de Sicile.

        -  Technique de la faïence hispano-mauresque, développée et transmise en Europe.

        -  Le zéro, ainsi que son arithmétique, furent inventés en Inde avant la conquête musulmane. C’est par leur présence depuis l’Inde jusqu’en Espagne que les musulmans, par les traductions d’Al-Khawarizmi, mathématicien de culture persane né à Khiva dans l’actuel Ouzbékistan, assureront sa diffusion dans leur empire

        -  Les commentaires sur Aristote d’Averroès (Ibn Rushd), ainsi que ses travaux sur l’unité de l’intellect intéresseront Thomas d’Aquin qui utilisera les premiers pour construire sa Somme théologique et rédigera une réfutation des seconds.

        Non seulement les influences ne sont pas endogènes, mais les imbrications des apports des uns et des autres ont fini par constituer un corpus homogène inextricable.


      • Fergus Fergus 4 avril 2015 11:17

        Bonjour, César Castique

        Une entité politique évolue au fil du temps. Cela a été le cas de la France, passé par différents régimes, et ce sera le cas également de l’Union européenne.

        En parlant de « cultures antagonistes », vous évoquez des cultures exogènes à l’Europe. Ce n’était pas mon propos.


      • César Castique César Castique 4 avril 2015 11:54

        @P-Troll

        « Vous devriez penser à Al-Andalus ,terme qui désigne l’ensemble des terres de la péninsule Ibérique et de la Septimanie qui furent sous domination musulmane au de 711 à 1492). »

        Oh, mais j’y ai pensé il y a longtemps déjà. Voici ce que j’écrivais, à ce propos, ici même, très récemment, le 15 janvier dernier :

        « ce qu’il faut retenir, en premier lieu, c’est que trois communautés - qui existent toujours - ont vécu ensemble pendant plus de sept siècles - quelque chose comme trente générations, ce n’est pas rien !* - sans se mélanger, ce qui fait que les de souche ont pu expulser les très lointains descendants des premiers immigrés sans se tromper d’appartenance communautaire. »

        En termes de développement séparé, ça doit être un record planétaire absolu. Pour rappel, en afrikaans développement séparé se traduit par apartheid, du néerlandais apart (lui-même emprunté du français « à part  »)...

        Cela dit, je ne nie pas la grandeur passée d’une civilisation musulmane, mais elle est passée, un court voyage dans un pays musulman quelconque suffit à nous éclairer. Et ce ne sont pas les kitscheries futuristes des Emirats qui corrigent ce constat.

        En ce qui concerne les apports actuels au patrimoine français, on ne voit guère que le kebab, l’importation du couscous étant attribuable aux Pieds-Noirs ayant choisi la valise plutôt que le cercueil.

        * Pour donner un ordre de grandeur, ça nous ramène d’ici au règne de Louis X dit Le Hutin, et de Marguerite de Bourgogne.


      • César Castique César Castique 4 avril 2015 12:02

        @Fergus

        @Fergus

        « Une entité politique évolue... »


        Ce n’est pas une question d’entité politique, mais de constitution d’un peuple « tripal ».

        « ...vous évoquez des cultures exogènes à l’Europe. »


        Ce sont celles-là qui posent problème, parce que leurs représentants sont désormais suffisamment nombreux pour se constituer en communautés culturellement autarciques. Un mouvement qui est déjà bien enclenché.

      • Gil Saint-Gall 4 avril 2015 15:40

        @César Castique

        Communauté culturellement autarciques, quelle formule éclatante de vérité !

        Elle ne fera pas plaisir aux dirigeants du FN qui s’accrochent à leur anticommunautarisme farouche contre toute les réalités de ce pays.

        Mais, ils finiront bien par découvrir qu’il ne s’agit plus de contenir les montées du communautarisme, mais de le faire reculer.

        Communauté culturellement autarciques, je reprendrai l’expression en vous l’attribuant, ami anonyme, dans le bouquin que je suis en train de préparer.

        Encore tous mes compliments.


      • César Castique César Castique 4 avril 2015 18:59

        @Gil Saint-Gall

        Vous êtes bien aimable... smiley

        Pour ma part, il y a longtemps aussi que je pense qu’il y a, en France, des millions de gens, qui n’aspirent qu’à être « de chez eux » en France, Algériens en France, Sénégalais en France, Ivoiriens en France, Tunisiens en France, Malgaches en France, Gabonais en France, et pour qui l’idée d’appartenir à une citoyenneté qui marie des hommes entre eux, est une perspective insensée.

        Avec le mariage pour tous, les socialos-subversifs ont peut-être fait plus contre le vivre-ensemble que quarante ans de propagande du Front national.

      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 5 avril 2015 07:13

        @César Castique
        Si les églises sont vides, ce n’est pas à cause de l’ Islam.
        Les réactionnaires du Vatican n’ont besoin de personne pour suicider le catholicisme.
        - mépris constant des femmes
        - refus du mariage des prêtres
        - refus d’ordination des femmes
        - refus de la contraception et de l’avortement
        - rejet des divorcés etc


        Si l’ Islam n’a pas su s’adapter aux évolutions, que dire du Catholicisme ? Nombre de catholiques ne reconnaissent plus l’autorité du Vatican et ne mettent plus les pieds dans les églises.

        Les contribuables financent l’entretien de milliers d’églises et de chapelles vides.
        Ils auraient peut-être leur mot à dire ? Une bonne idée qui soulagerait les finances publiques serait d’en louer ou d’en vendre aux autres religions : bouddhistes, protestants, évangélistes, musulmans, chrétiens orthodoxes, ce ne sont pas les religions qui manquent et qui ont besoin de lieux de culte. 
        Plutôt que de les démolir ou d’en faire des hôtels -restaurants.

        Après tout, quand la Mosquée de Cordoue a changé plusieurs fois de destination, cela ne vous a jamais empêché de dormir...

      • Julien30 Julien30 5 avril 2015 09:30

        @Fifi Brind_acier
        « mépris constant des femmes
        - refus du mariage des prêtres
        - refus d’ordination des femmes
        - refus de la contraception et de l’avortement
        - rejet des divorcés etc »


        C’est bien penser encore une fois comme une bonne spectatrice de Canal +, bravo fifi, en gros pour vous il faudrait que l’Eglise se mette à penser comme un bobo de gauche tendance OBS/Libé, ah c’est des vrais dissidents au système UMPS les partisans d’Asselineau, y a pas à dire...
        Et puis vendre les Eglises (c’est sûr c’est ça qui sauverait nos finances publiques, mais bien sûr !) pour augmenter le nombre de mosquées ça c’est bien vu aussi ! Il faut vraiment être anti-français pour écrire des choses pareilles, je n’avais pas réalisé que vous en teniez une telle couche...

      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 5 avril 2015 11:44

        @Julien30
        Je ne crois pas que les bobos de Gauche soient massivement catholiques.
        Par contre, des déçus du Vatican, j’en connais beaucoup.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires