• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Ça chlingue l’ochlocratie !

Ça chlingue l’ochlocratie !

Comment notre système démocratique change insidieusement de nature.

Ayant fait mes premières classes idéologiques dans le giron manipulatoire d’un anarcho-droitiste oscillant entre l’antidémocratisme primaire et l’exécration de la gueuse républicaine, j’observe avec stupéfaction l’évolution mentale d’une société avec laquelle je n’aurai décidément jamais été en phase…

J’ai, depuis, quitté les routes extrêmes de ce conditionnement : je m’européanise dans un humanisme circonspect alors qu’une part grandissante de citoyens se complaisent dans d’infectes vulgarités mentales et se contentent du bout crotté de leur nez auquel les médias offrent un relai redoublé. Mesquinerie sans empathie, égoïsme irréaliste, surenchère indigente : la vacuité frileuse règne désormais sur nos ondes. L’adversatif hargneux, voire haineux, devient le réflexe social et les fracturations nationales s’exacerbent.

Pas nouvelle, la dérive ochlocratique, mais les temps hoquetants épaississent la perversion du système. Ainsi, en 2006, lorsque les croisés pour l’enlisement ont fait reculer le bravache de Villepin sur le projet de contrat destiné à aider les jeunes aux études légères et sans emploi dans certaines cités. Parmi les bardés de diplômes qui ont défilé contre cet assouplissement du droit du travail, certains s’épanouissent aujourd’hui à Londres, la capitale du contrat zéro heure. Une intention louable tuée dans l’œuf par la simple peur des grondements estudiantins : le mauvais pli du pouvoir ne devait que s’accentuer.

Les Bonnets rouges ont pu aussi se targuer d’avoir fait se renier un exécutif ayant investi pour respecter ses engagements et qui annule tout pour contenter quelques factions régionalisées. Le politique aux manettes semble ne plus avoir pour objectif d’éclairer les citoyens sur l’intérêt général d’une décision, mais de capituler face aux résistances menaçantes. Après cent trente années cumulées de démocratie représentative sur deux siècles, les gouvernants s’exécutent désormais devant la pression d’une opinion publique incohérente.

Ainsi les sacralisés réseaux sociaux, qui n’ont du réseau que la masse informe et suiviste d’un méga zinc malfamé et de social que l’illusoire impression de compter dans cette infecte tambouille, dictent leurs borborygmes aux médias traditionnels trop frétillants de pouvoir afficher leur modernité en phase avec les miasmes anonymes.

La Morano incarne bien cette déliquescence politique qui n’a pour seule obsession que de renifler ce que peut bien expectorer la simpliste vox populi pour s’en faire le porte-voix opportuniste. Accompagner, voire précéder les plus bas instincts, voilà la stratégie électoraliste de nombre de ceux qui devraient avoir pour horizon d’influer sur un destin collectif.

On reproche parfois à la démocratie représentative d’être coupée de la souveraineté populaire ; avec l’ochlocratie la volonté instinctive de la masse, même la plus régressive, devient paroles d’évangile.

Ainsi foire-t-elle.


Moyenne des avis sur cet article :  1.95/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

26 réactions à cet article    


  • César Castique César Castique 3 octobre 2015 10:32

    «  Accompagner, voire précéder les plus bas instincts, voilà la stratégie électoraliste de nombre de ceux qui devraient avoir pour horizon d’influer sur un destin collectif. »


    C’est sûr que de prétendre vivre chez soi, sur la terre qu’on a reçue de ses ancêtres, qui l’ont fertilisée de leurs sueurs, de leurs larmes et de leur sang, et avec les gens qu’on reconnaît pour siens, est le comble de la bassesse des instincts.

    • Loïc Decrauze Loïc Decrauze 3 octobre 2015 13:00

      @César Castique 

      La première partie de votre pseudo éclaire de si ironique façon votre antiphrase que je n’ai presque rien à ajouter.
      Pour rappel, les Francs, auxquels vous rendez hommage, sont eux-mêmes des envahisseurs. 
      Et si vous pensez que la Morano nourrit sa remarque du seul hommage à nos aïeux, je crois que vous devriez surveiller votre naïveté...


    • La mouche du coche La mouche du coche 3 octobre 2015 14:22

      Article suintant bon la haine du peuple. L’auteur peut aller travailler pour le gouvernement, il y sera bien accueilli.


    • Loïc Decrauze Loïc Decrauze 3 octobre 2015 14:39

      @La mouche du coche

      L’ennemi du peuple ? Oui ça me va bien...


    • César Castique César Castique 3 octobre 2015 15:12

      @Loïc Decrauze

      « Pour rappel, les Francs, auxquels vous rendez hommage, sont eux-mêmes des envahisseurs. »



      Si je rends hommage à des ancêtres, c’est que je les connais. Je sais où sont leurs tombes, j’ai vu les monuments aux morts où sont gravés leurs noms, et eux-mêmes rendaient hommage aux ancêtres qu’ils connaissaient, savaient où étaient leurs tombes, etc., etc., etc.


      A force de remonter ainsi dans le temps, on finirait par tomber sur des Francs pour découvrir qu’ils ont, en leur temps, fait leur part dans la genèse de ce pays et qu’eux aussi, déjà, n’appréciaient que modérément ceux qui venaient d’ailleurs pour s’asseoir à une table qui n’avaient pas été dressée pour eux.


      « Et si vous pensez que la Morano nourrit sa remarque du seul hommage... »


      Morano, avec son inintelligence coutumière, s’est servie maladroitement et fautivement d’une citation qu’elle aurait pu exploiter complètement en sa faveur, et ce n’est pas elle qui me fait réagir. C’est vous avec vos « bas instincts » qui, à force d’avoir servi, ne jouent plus le rôle de repoussoir qui fut le leur autrefois.


      Les Français sont, et seront, de plus en plus nombreux à scander « On est chez nous ! » et ce n’est pas dans le parti de Nadine Morano et de Nicolas Sarközy que leur sera fournie l’occasion de donner de la voix.

    • Loïc Decrauze Loïc Decrauze 3 octobre 2015 15:44

      @César Castique
      Archétype de l’archaïsme nationaliste... je ne peux plus rien pour vous.


    • César Castique César Castique 3 octobre 2015 18:23

      @Loïc Decrauze

      « je ne peux plus rien pour vous. »


      Je m’en remettrai, je n’étais pas venu en consultation.

      Je suis là pour rappeler qu’il existe un monde en-dehors du bisounoursisme. 

    • La mouche du coche La mouche du coche 6 octobre 2015 17:56

      Puisque l’auteur aime être seul, on va le laisser. Il reviendra quand il en aura marre d’avoir toujours raison. smiley


    • Le p’tit Charles 3 octobre 2015 10:33

      Toutes les nations du monde, sont dirigées par des dictatures...Leur seul but faire des peuples des esclaves en leur faisant des lavages de cerveaux permanents...Même le Vatican est dans cette situation déplorable en insufflant ses dogmes dans des habits de lumières pour mieux cacher leur turpitudes... !


      • Loïc Decrauze Loïc Decrauze 3 octobre 2015 13:02

        @Le p’tit Charles
        Je pense que vous devriez être en accord avec mon acrostweet sur le vocable « religion » : http://acrostweet.blogspot.fr/search/label/Religion


      • Hecetuye howahkan howahkan Hotah 3 octobre 2015 10:47

        Salut...

        J’ai appris ce mot ochlocratie..intéressant..

        L’ochlocratie (du grec ancien ὀχλοκρατία / okhlokratía, via le latin : ochlocratia) est une forme de gouvernement dans lequel la foule (okhlos) a le pouvoir d’imposer sa volonté.

        mais c’est bien ce qui se passe...chaque humain sauf exceptions ,ne veut qu’une chose gagner plus sur le dos du collectif, car seul je ne peux rien gagner ni me voler moi meme, en fait meme pas survivre .....voleurs nous sommes devenus à la base sans strictement rien y comprendre et bien sur sans jamais même oser essayer de saisir ce qui se passe..tout en réactions superficielles immédiate de peurs nous vivons,sans le savoir là non plus...comme la peur est un mot qui ne dit strictement rien et je soupçonne que ce soit fait exprès, celui qui dort ne sait pas que c’est un mouvement mental de fuite impossible...deja là ça parle un peu plus non ???

        ça devient tout de suite plus intéressant car on rentre dans ce qui est vrai pour quitter les suppositions, tout ce qui est vrai, meme si c’est infime contient une sorte de lumière n’est il pas ??

        mais le voleur qui dirige les autres voleurs potentiels,tous les humains sauf exceptions,sait que la peur donc la fuite qui paralyse le mental est nécessaire pour continuer à niquer la masse..il induit alors les idées que tout n’est que opinion, que la somme thèse,antithèse synthèse va donner une vérité,ce qui est faux etc...il induit la liberté de s’exprimer qui met au meme niveau mensonge et fait et tant d’autres subterfuges, qui font que les volés ne savent pas, ne savent rien et sont persuadés que vérités il n’y a pas.....alors on s’en réfère à ceux qui savent....eux...la troupeau de moutons est né...il a son berger ...

        cette société,ce monde guerrier est à 100% notre création collective...sauf exceptions qui ne seraient ni pseudo compétitive, ni hiérarchique, nie donneraient pas de valeurs monétaires ou autres à des métiers, à des gens etc..........

        un tel basculement est dans nos moyens,dans notre nature profonde ....enfin si notre cerveau n’est pas devenu trop abîmé, cela je ne sais pas..


        • Loïc Decrauze Loïc Decrauze 3 octobre 2015 13:04

          J’ai reconnu quelques traces de Hobbes dans vos réflexions que j’avoue ne pas avoir saisi à 100%.


          • Hecetuye howahkan howahkan Hotah 3 octobre 2015 13:20

            @Loïc Decrauze

            salut, je ne sais pas qui est Hobbes....bien sur curieux je vais de ce pas aller voir....

            salutations..


          • Loïc Decrauze Loïc Decrauze 3 octobre 2015 13:26

            Un philosophe anglais du XVIIème siècle. Ses plus célèbres réflexions, le fameux « l’homme est un loup pour l’homme » et « la guerre de tous contre tous »...



            • Hecetuye howahkan howahkan Hotah 3 octobre 2015 14:14

              @Loïc Decrauze

              les loups ne s’entre détruisent pas ..eux smiley

              la guerre de tous contre tous....bof, L’origine est ma guerre contre moi meme...dont je ne sais rien,...enfin si maintenant...en allant à la dérive dans ma propre démence donc souffrance,celle ci a donc fini par parler lorsque j’ai su qu’il ne fallait surtout pas la toucher de quelque manière que ce soit, de meme que je ne vis pas caresser un tigre qui a faim et une serviette autour du cou ..,mais j’utilise souvent un « je » global..au lieu de « on »

              décidément je ne trouve rien de bon , pour moi ,dans la pseudo philosophie occidentale..bien que j’eusse aimé certains moyen-ageux justement.....rien de profond comme certaines autres régions de la planète ont apporté en Inde, en Australie, en pré amérique ,nord ou sud etc etc..quasiment partout sauf en occident finalement..très étrange non ?

              salutations..et merci..


            • popov 3 octobre 2015 14:53

              @Loïc Decrauze

              l’homme est un loup pour l’homme


              Homo homini lupus est (Plaute, La comédie des ânes, 195 av. J-C)

              Rien de nouveau sous le soleil !


            • Loïc Decrauze Loïc Decrauze 3 octobre 2015 15:43

              @popov
              Effectivement les penseurs se pillent les uns les autres... Rien de nouveau.


            • berry 3 octobre 2015 16:00

              « avec l’ochlocratie la volonté instinctive de la masse, même la plus régressive, devient paroles d’évangile. »
               
              Cette manière de gouverner existe, mais elle ne s’applique qu’à la gestion des affaires courantes, comme la mise en place d’une nouvelle taxe ou un vague projet de réforme du droit social.
              Le pouvoir estime en effet qu’il n’est pas souhaitable de braquer l’opinion publique pour si peu et il recule alors facilement. La démagogie et l’immobilisme prennent le dessus.
               
              Il en est tout autrement pour les sujets importants comme la politique étrangère ou la défense.
              Les gouvernements français apparaissent alors pour ce qu’ils sont : les caniches de Washington et de Tel-Aviv ; ils n’hésitent pas à aller à contre-courant de l’opinion publique ou à lui mentir effrontément (non au référendum de 2005, adhésion à l’Otan, guerres en Libye et en Syrie, invasion migratoire de l’Europe).
               
              Ainsi cette déclaration de BHL du 22 avril 2015 sur France Inter :
              "Il va manquer 7 millions de salariés à l’Allemagne prospère d’Angela Merkel.
              7 millions de personnes venant de Syrie et de Libye, pourquoi pas !« 
               

              Elle est là la parole d’évangile.
              Elle »prévoit" les évènements 6 mois à l’avance et elle s’applique malgré l’opposition de plus de 80 % des français.
               
               

               


              • Loïc Decrauze Loïc Decrauze 3 octobre 2015 16:06

                Je ne crois pas que vis-à-vis de Bachar el-Assad la France soit à la traîne de quelque pays que ce soit. Effectivement la politique étrangère relève du pouvoir régalien présidentiel, et fort heureusement.

                Le mandat impératif dans ce domaine serait d’une dangerosité aberrante.


                • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 3 octobre 2015 19:41

                  @Loïc Decrauze
                  Pas tout compris de votre article... ? Comme si les Français décidaient encore de quelque chose, alors que leur marionnettes gouvernementales ne décident plus de rien d’important depuis longtemps...

                  Vous avez dû vous absenter de France fort longtemps....
                  Ou alors, vous faites de l’ humour au 4e degré ?

                  Depuis 1992, Traité de Maastritch, les pays européens ont leur Défense et leur Politique étrangère soumises aux décisions de l’ OTAN.


                  Faudrait quand même vous tenir au courant...La quasi totalité des droits régaliens et des compétences ont été transférés par le Traité de Lisbonne aux Instances étrangères : Commission européenne, FMI, BCE et OTAN.

                  « Qui gouverne réellement la France et l’ Europe ? »


                • Loïc Decrauze Loïc Decrauze 3 octobre 2015 22:59

                  @Fifi Brind_acier
                  Que je sache, le traité de Maastricht a bien été ratifié par voie référendaire en France, non ? Et puis quel est le problème de faire partie d’une alliance militaire qui, jusqu’à présent, a participé à maintenir la paix en Europe ? Vous auriez peut-être préféré qu’on fasse partie du feu pacte de Varsovie ?

                  Enfin, sur la prétendue suprématie des organisations internationales et européennes en matière de politique étrangère, je ne vois pas ce qui vous permet d’affirmer cela, si ce n’est le conditionnement conspirationniste très en vogue sur la toile, conformisme absolu du lieu... panurgisme cérébral intégral... La position française sur Bachar el-Assad par exemple : en quoi serait-elle dictée par une de ces organisations ? Il ne me semble pas avoir entendu de consensus international sur ce sujet. CQFD.

                • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 4 octobre 2015 07:29

                  @Loïc Decrauze,
                  L’UE et la paix ? L’UE date de 1992, elle ne peut donc expliquer la paix pendant la guerre froide. Celle-ci n’était due qu’aux rapports des forces nucléaires entre les deux grandes puissances du moment : l’URSS et les USA. Et pas du tout à l’ UE, qui n’existait pas.


                  Après 1992, les guerres n’ont pas cessé : Yougoslavie, Afghanistan, Libye, Irak, Syrie, Ukraine, Mali et Niger pour sécuriser l’uranium, Centrafrique, une paille !
                  L’UE ce n’est pas la paix, c’est la guerre. Et pire, la sécurité intérieure, qui dépendait de la police et de la gendarmerie, est maintenant intégrée au militaire.

                  Le traité de Maastritch a bien été ratifié par referendum, mais avec un stock de mensonges qui se révèlent à l’usage, une propagande forcenée, comme pour tous les Traités d’ailleurs.
                  Relisez toutes les promesses qui ont été faites pour faire voter oui à Maastritch, et vous verrez combien ils étaient mensongers.

                  Demandez donc aux Grecs ce qu’ils pensent des interventions de la BCE, qui a coupé les vivres aux banques grecques...

                  C’est la Commission européenne qui négocie dans la plus grande opacité TAFTA, et pas du tout les Etats. C’est l’article 121 qui donne à la Commission tous pouvoirs pour élaborer chaque année la politique économique des 28 pays de l’ UE, un détail sans doute. Les GOPé, ça s’appelle.
                  C’est exactement la politique économique de Macron, étonnant, non ?

                  Quant à la position de la France sur Bachar, c’ est exactement la même que celle d’Obama. Il n’y a que vous pour ne pas le constater. Ecoutez les discours de Hollande et d’Obama à l’ ONU, c’est du copié/coller.

                  Comme vous ne semblez pas avoir lu les Traités européens, voici les articles les plus toxiques.
                  Et puis cessez de traiter ceux qui ne sont pas d’accord avec la construction européenne comme des demeurés, des fachos ou des conspirationnistes, alors que les vrais conspirationnistes sont ceux qui ont mis en place cette usine à gaz contre les peuples européens.

                  La zone euro a été créée en juin 1965 à Washington.

                  Le couple Franco allemand est un mythe pour les gogos français.
                  Le vrai moteur de l’ UE, c’est l’ Allemagne et les USA, qui ont signé en 2004 « l’ Alliance germano américaine pour le 21e siècle » dont voici la version en anglais, alliance totalement inconnue des Français.


                • Samson Samson 4 octobre 2015 17:55

                  « ... je m’européanise dans un humanisme circonspect ... »
                  Chapeau ! A constater la consternante indigence à laquelle se réduit actuellement le dogme €uropéiste, vous avez bien du mérite !

                  « Ainsi les sacralisés réseaux sociaux, qui n’ont du réseau que la masse informe et suiviste d’un méga zinc malfamé et de social que l’illusoire impression de compter dans cette infecte tambouille, dictent leurs borborygmes aux médias traditionnels trop frétillants de pouvoir afficher leur modernité en phase avec les miasmes anonymes. »

                  Malheureux, ne critiquez pas les réseaux sociaux ! L’expérience en démontre l’écrasante supériorité sur tous les médias main-stream traditionnels à diffuser sous forme de buzz viraux la propagande de la Pensée Unique et, en réduisant toute velléité de discours critique au rang du slogan facile, à uniformiser esprits et opinions sur les standards bienfaisants de la novlangue.
                  Il suffit pour s’en convaincre de voir leur effet déterminant dans la genèse des « printemps arabes » : nos nouveaux jihadistes sont maintenant conditionnés et lobotomisés au point d’être convaincus de lutter contre le Satan U$. Si ce n’était à ce point tragique, ce serait drôle !

                  Et merci pour l’« ochlocratie » : je ne connaissais pas le terme mais je ne manquerai pas de le placer dès mes prochaines conversations !

                  Satutations ! smiley


                  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 4 octobre 2015 19:39

                    L’auteur ne semble pas savoir que tout ce qui déplait à la bonne marche de l’ Empire est censuré.
                    L’UPR, qui veut la sortie de l’ UE, de l’euro et de l’ OTAN, a été censurée pendant 8 ans.
                    Et commence à peine à faire l’objet de quelques articles dans la presse régionale.


                    Par contre son site Internet est le 2e site politique le plus fréquenté de France.
                    Sans Internet, et sans les réseaux sociaux, aucun Parti politique anti européen ne peut voir le jour.

                    • Samson Samson 4 octobre 2015 20:45

                      « Sans Internet, et sans les réseaux sociaux, aucun Parti politique anti européen ne peut voir le jour. »
                      De fait !
                      Les réseaux sociaux n’en constituent pas moins une des armes de propagande massive les plus abouties de l’Empire.
                      Car s’ils permettent l’échange, la communication et l’organisation d’une « dissidence », certains réseaux sociaux - les plus populaires - centralisent à peu de frais l’identification de ses membres ou sympathisants,, notamment par un traçage fin des surfs de l’usager : même s’il ne like pas, l’usager est identifié sur chaque site visité qui lui propose par le bouton ad-hoc. Inutile même d’effrayer le chaland en installant de grosses boîtes noires chez son FAI, il suffit à nos chaussures à clous (et aux autres) de demander gentiment les infos désirées, et naturellement verser leur écot !
                      Ou de l’art de vivre sous l’œil de Sauron (ou Big Brother si vous préférez) !

                      Salutations ! smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès