• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Cahuzac et la solitude de Mélenchon

Cahuzac et la solitude de Mélenchon

Cahuzac est ce chef de clinique qui a payé en liquide pendant seize mois une jeune philippine sans papiers. Il lui donnait 250 euros pour 40 heures par mois. Elle n’a pas porté plainte, l’affaire est allée devant la justice sur dénonciation. (Décidément c’est un homme qui se fait dénoncer…)

On comprend qu’elle n’ait pas porté plainte car , grâce à l’aide de M. Cahuzac, elle a fini par obtenir ses papiers. Il a payé les frais d’avocat. Combien de temps met-on en règle générale pour obtenir ses papiers ? Actuellement, elle est employée à temps plein par la clinique.

Pour ma part, quand je le vois entrer sur le plateau de « Mots Croisés », c’est à cela que je pense. Comment, quand on est bourré de fric, peut-on engager quelqu’un au noir ? Prétextant ne pas connaître sa situation irrégulière. Mais alors pourquoi ne pas la déclarer ?

Je ne veux pas parler de son affaire de compte en Suisse. La justice n’a pas tranché. Mais pour l’affaire de cette bonne philippine, elle a tranché. Il a été reconnu coupable. Mais sans peine et sans inscription au casier judiciaire. C’est minable. ( Hélas, cela ne va pas le faire partir en Mordavie !)

 

C’est cet homme qui, pendant une heure, sur le plateau de Mots Croisés, va prendre de haut tout le monde , Calvi pour commencer, Mélenchon ensuite, avec ses airs de petit marquis. Le nombre de bourdes qu’il va aligner est impressionnant mais il le fait avec cet air mondain qui fait sentir aux autres qu’ils appartiennent à une classe inférieure. Il est posé. Méthodique. Technocrate. Ironique . Blessant. Il penche la tête à gauche comme Claire Chazal.

Ce soir là le marquis Cahuzac reçoit ce bougre de Mélenchon représentant des paysans du coin qui se plaignent.

Pourtant il a des casseroles aux fesses mais il nie tout d’un buste raide, d’une voix énergique mais ,j’en témoigne, je suis derrière lui, je le vois, en agitant ses jambes nerveusement.

Mélenchon a le tort, en début de partie, de jouer les aimables. Ca lui servira de leçon. Il a le tort de désavouer celui qui tweete pour lui, et parle de « vraie gauche ». Ce n’est pas bien. Voulant éviter d’opposer gauche/gauche, il accorde cette appartenance à Cahuzac pour l’appeler ensuite social-démocrate. Ce que l’autre lui renverra sans ménagement, disant à juste titre, que si M. Mélenchon le traite d’homme de gauche et ensuite de social-libéral c’est qu’il reconnaît que les sociaux-libéraux sont de gauche. Hé oui. A force de vouloir danser le menuet sur l’air de l’Internationale, voilà ce qui arrive.

Pour ma part, si j’avais été Mélenchon, quand Calvi lui a demandé s’il était « la vraie gauche » j’aurais répondu que moi, du moins, je ne payais pas de femme de ménage au noir. Et qu’occuper un des plus hauts postes de l’Etat Français et se laisser aller à de telles médiocrités, ne donnait pas de ce nom « socialiste », censé être de gauche, une très belle image.

Ca n’aurait pas été très chic ?

Je ne sais pas s’il faut être chic avec ces gens-là et les appeler « Jerôme ». Ou dire qu’on a passé un bon moment avec François.

Ce sont des ennemis de la Nation.

Ou on pense que ce sont des ennemis de la Nation et on est de gauche.

Ou on pense que ce sont des amis est on est de droite.

On va cesser de couper les cheveux en quatre.

 

Ce qui est admirable chez Cahuzac c’est sa façon d’avoir toujours raison. Quand il aborde des sujets qui nous passent au-dessus des oreilles, il est difficile de juger mais quand il s’agit de cette fameuse tranche d’impôt de 75%, retoquée par le conseil constitutionnel, là, on sent quand même l’arnaque.

Calvi lui reproche de ne pas avoir été capable de rédiger ce texte correctement. Cahuzac répond en disant que le conseil constitutionnel a un rôle à jouer et qu’il faut le respecter… bla-bla… C’est comme si on reprochait à quelqu’un d’avoir brûlé un feu rouge et qu’il dise qu’il fallait respecter les feux rouges et qu’ils avaient leur rôle à jouer etc…Et ta façon de conduire comme un manche ? On n’en saura jamais rien.

Ce qui est exaspérant aussi chez lui, c’est de répéter en boucle la doxa libérale ce qui, pour quelqu’un de « gauche » est assez consternant. On voit du moins où est sa gauche. A droite.

Ainsi « nous avons 1800 milliards de dette ; (répété plusieurs fois) ; Il faut les rembourser. Il faut être fiable. Sinon on ne nous prêtera plus d’argent. On ne va pas laisser ça à nos enfants. Nous avons 1800 milliards de dette etc… »

Quand Mélenchon lui demande un audit de cette dette, c’est « non » car « si on ne rembourse pas, on ne prêtera plus » etc etc… Ce qui se passe en Islande et en Amérique du Sud, Cahuzac n’a pas l’air au courant. Il ne voyage qu’à Bruxelles.

Autre élément de la divine doxa : La BCE n’en fera jamais qu’à sa tête. Ce n’est pas la peine d’essayer de la changer. On en vient à se demander pourquoi nous avons un gouvernement en France et qui nous coûte très cher puisqu’il ne décide de rien. La banque prête quand elle veut et à qui elle en a envie .

Mélenchon, face à lui, parle du chômage, des exigences folles des actionnaires, de la fausse partié entre le dollar et l’euro, mais tout ceci n’est que roupie de sansonnet pour Technozac. (Pas si technique que ça quand même car à un moment, il parle de francs au lieu d’euros ! Ahahahahah !!! Très classe pour un ministre du budget !!Parlait-il en francs suisses ? Une preuve de plus pour Mediapart !)

Un grand moment est lorsque Calvi lui fait quand même remarquer que cette grande réforme des impôts dont parlait Hollande, on l’attend toujours. Quand viendra-t-elle ? « Elle est là ! », répond Cahuzac.

La prétention beurre ici le ridicule. Bon appétit messieurs les libéraux ! 

Le bouquet étant réservé pour la fin.

Mélenchon, dans un souffle de colère, parle de la lutte des classes et Cahuzac répond qu’il n’y a pas de lutte des classes !!!!!!!

Dans les rues… Des pauvres…En cherchant bien…Non ?

‘Ajoutons quand même que Cahuzac va se payer un petit coup d’éclat « in coda venenum » , une de ces petites phrases que l’on mijote à l’avance. Il jette à Mélenchon : « Vous êtes un homme seul ».

Comme à la fin, il se dirige de mon côté et qu’il explique, hors émission, que Mélenchon est seul parce que le PC le laissera tomber lors des municipales pour rester avec le PS, lorsque je lui fais remarquer que la situation dans les villes et au niveau national est totalement différente, a-t-il vu le clip du PC, et qu’il est trop libéral pour que cela soit supportable pour le PC, il me répond que je suis simple, et je lui dis qu’il est simpliste. Voyons pourquoi. 

 

Certains disent que M Cahuzac a gagné, ce soir, sa place de premier ministre. Dans un Etat langue de bois, bien à droite , n’en doutons pas.

Mais il faudrait compter combien, ce soir, M. Cahuzac a fait perdre de municipalités aux socialistes.

Je veux en tout cas le remercier car cette pauvre ficelle fragile qui faisait encore que le FDG tendait à s’accorder avec le PS a été grâce à lui explosée.

On sait maintenant, on l’a vu à l’œuvre, ce qu’est un socialiste.

Et ceux qui plaidaient pour l’union de la gauche et de la « gauche » peuvent sortir leur mouchoir, c’est fini.

 

Merci M. Cahuzac, car il est bon, merveilleusement bon, certains soirs, que les illusions se dissipent.

http://pluzz.francetv.fr/videos/mots_croises_,75254541.html

 

 http://www.penseelibre.fr/cahuzac-reconnu-coupable-davoir-employe-sans-la-declarer-une-femme-sans-papier

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.29/5   (170 votes)




Réagissez à l'article

214 réactions à cet article    


  • Yvance77 8 janvier 2013 09:07

    Salut,

    Au moins les choses sont désormais claires, enfin pour celles et ceux qui fairont preuve d’un minimum d’honnêteté. Cahuzac à l’image de nombre d’apparatchicks tronant sur ce parti n’a de socialiste que le nom. La conclusion de son débat est une gifle adressée à l’histoire des personnes qui luttèrent pour diverses avancées sociales.

    Il fait parti de cette fausse gauche qui tout au long du siècle dernier ; au mieux à galvauder cette appelation de gauche au pire l’a trahi. Ce sont ses pairs qui ont vendu en parti la France aux nazis en collaborant, ce sont ses semblbles qui s’ils n’avaient pas été poussés au cul, n’auraient jamais accordés des droits aux Français sous Blum, ce sont encore et toujours ses camarades qui ont vendus la France à la mondialisation (encore heureux qu’il ait eu un éclair en votant « non » au traité de Maastricht).

    Je ne sais pas si Mélenchon réalise désormais le boulevard qu’il a pour lui. Il a toutes les cartes pour peser en 2017. Son jeune parti - le FDG - qui pour une première élection majeure a récolté plus de 10% des suffrages, sera celui qui fera pencher la balance du coté de l’équité sociale.

    Sa ligne et sa cohérence sont des vertus cardinales de sa vision politique, cela semble évident. Il maitrise le sujet, et j’avoue qu’il semble laisser une chance à cette Europe, en lui traçant une voie qui aurait du être la sienne, à savoir un espace protecteur pour les membres de cette communauté.

    Si après cela les Français ne comprennent pas... autant se faire naturaliser Russe !


    • oncle archibald 8 janvier 2013 09:48

      Si j’ai bien compris j’ai eu raison hier soir d’aller au lit avec un bon bouquin ... mais quand même Ariane ... Je suis un peu déçu ... Votre enthousiasme habituel n’est pas au rendez vous de votre idole qui semble hier vous avoir un peu déçu ... Me trompe-je ?


      • Yvance77 8 janvier 2013 09:52

        Au lieu d’écrire des sornettes, la prochaine fois restez debout et vous remarquerez ainsi que ce mec - aka Mélenchon - à les couilles qu’il faut pour faire avancer les choses.

        Lui au moins il saura faire comme ce que firent les Islandais, Argentins etc... tendre le majeur bien haut et leur dire « fumes c’est du Belge » !


      • oncle archibald 8 janvier 2013 10:34

        Un peu comme Asterix avec Jules César .... mais ça ne va pas plus loin.


      • oncle archibald 8 janvier 2013 11:10

        @Yvance : votre héros bien aimé, il semble qu’il ait mis un peu d’eau dans son vin ou plutôt un peu de vaseline sur son index pointé ... Il me semble qu’avant il proposait qu’on ne la rembourse pas la dette alors que si j’ai bien lu il a dit : « La dette, on la paiera à mesure qu’on pourra. Et d’ici là, ceux à qui on la doit attendront. » ....

        Allez encore quelques mois et il ne fera plus semblant de rien puisqu’il sera revenu à la niche ... Les communistes ont besoin des socialistes et lui a besoin des communistes .. C’est aussi bête que ça et à part quelques gesticulations il ne restera plus grand chose de la « grande aventure Mélenchon » ..

      • bernard bernard 8 janvier 2013 18:21

        Si j’ai bien compris ce que j’ai vu et entendu hier au soir...
        c’était donc le combat entre deux « premierministrable »...
        Et à mon humble avis, méluche n’a pas...gagné. loin s’en faut !
        Trop fort le chahusac...
        Quelle langue de bois...
        Quelle hauteur...
        Quelle suffisance...
        Quelle arrogance...
        Quelle méconnaissance des français et de leur besoin.
        L’ira loin...le bougre !
        Quand à méluche, c’est la rentrée, en douceur, dans le rang qui commence.
        Bref, sa place habituelle !
         smiley smiley


      • devphil30 devphil30 8 janvier 2013 10:09

        « Ce soir là le marquis Cahuzac reçoit ce bougre de Mélenchon représentant des paysans du coin qui se plaignent. »

        Excellente métaphore mais attention Mr le marquis , 1789 a rétabli un semblant d’égalité , attention que cela ne se reproduise pas pour vous , vos amis de droite et de gauche qui se prélassent sans comprendre que les Français en ont de plus en plus marre de cette classe politique assoiffée d’argent et méprisante envers nous

        Philippe 



        • dominominus Dominique GOUTARD 9 janvier 2013 11:37

          Sa Suffisance Cahuzac est méprisante, certes. Mail il reste encore beaucoup de tocards et de journaleux courtisans pour aduler les raclures. No more comment !


        • BOB13 8 janvier 2013 10:10

          j’ai assisté à la mort en direct de mélenchon.

          oui mélenchon qui a voté pour maastricht et a confirmé son vote en soutenant hollandréou.

          ce mélenchon un pied dedeans un pied dehors qui convient que ce libéral de cahuzac est de gauche.

          cahuzac est sur la ligne politique de maastricht, libérale, ultra-libérale et mélenchon fait le clown à la TV.

          une autre ligne est nécessaire, celle du Rassemblement (bleu marine) et là, pour le coup, le cahuzac serait cloué au pilori.

          mélenchon, c’est des mots et du vent...qui soutiendra encore la « gauche » pour battre la « droite »...belle perspective en vérité ! 


          • Le chien qui danse 8 janvier 2013 11:10

            Comme Oncle Archi, tisane et au lit...


          • Traroth Traroth 8 janvier 2013 15:48

            Le Pen, celle qu’on n’entend jamais sur du concret...


          • Mr-J 8 janvier 2013 18:29
            Où est la vaseline ? Le fait de ne pas faire du remboursement de la dette le seul objectif d’un gouvernement me parait être très intelligent, de plus vous auriez mieux fait de voir que de lire car il à bien dit que le remboursement de la dette attendra. Mensonge visant à s’attirer la confiance de la BCE ? Peut-être.

            En même temps lorsque l’on reprend des propos qui vous sont attribués, mais que vous n’avez jamais prononcé l’intelligence veux qu’il vaut mieux relativiser ces dites assertions. C’est ce qu’il à fait en nuançant l’idée de la vrai et de la fausse gauche, comme Arianne je ne cautionne pas son attitude mais elle à le mérite de la prudence, j’ajouterais :

            Lorsque Mélenchon à définit Cahuzac de démocrate-libéral (j’ai un doute concernant ce terme, une éventuelle rectification serait la bienvenue, merci) Cahuzac à alors dit : vous admettez donc que cette idéologie est de gauche. Ou comment tendre la perche à un idiot pour qu’il se grille lui-même.

            De plus à la fin du débat Cahuzac à nier la réalité de la lutte des classes et Mélenchon à alors fait comme je le fait moi même dans ce genre de cas opposé la citation de l’un des hommes les plus riches du monde : Warren Buffet.

            Avec son ton policé Mélenchon à ainsi prouvé qui était de gauche et qui ne l’était pas tout en se défendant de l’avoir dit. J’aurais bien eu du mal à faire de même.

            Le rassemblement bleu marine ? Y’a bien que vous qui y croyez : Soral à quitté le parti suite au rapprochement avec Israël du nostalgique de l’OAS qui sert de gigolo à votre leader, nos minorités n’y croiront jamais malgré votre politique de dé-diabolisation aussi habile que nécessaire et enfin se rassembler pour mieux fuir l’europe : c’est intéressant bien qu’il existe une multitude d’alternative à tout être doté d’imagination, mais ça ne manque pas de piment.

            Rejoignez le FDG là : on se rassemble pour lutter, là les idées évoluent, là on influence les autres partis. Le FN à fait son temps bien que certaines de ces idées soient toujours bonnes à éprouver.

          • JL JL 8 janvier 2013 10:18

            Bonjour Ariane,

            je n’ai pas regardé ce débat, et je le regrette : j’aurais pu vous y apercevoir ? Mais que faisiez vous derrière Cahuzac ? Votre place n’était-elle pas derrière Mélenchon ?

            J’ai entendu un montage ce matin sur France Q, à l’avantage de cahuzac, évidemment. Message : il faut rembourser toute la dette sinon les prêteurs ne nous prêteront plus. Moi j’appelle ça du chantage, parce que le remboursement de la dette odieuse, ce sont les prêteurs qui n’en veulent pas : ils tiennent bien trop aux intérêts de leurs placements.

            Vous avez trouvé là une bien belle formule : « A force de vouloir danser le menuet sur l’air de l’Internationale, voilà ce qui arrive. » Surtout quand on danse comme un ours !

            Hé oui, le socialisme et le libéralisme, c’est le mariage de la carpe et du lapin. A ce sujet, Napoléon disait : « En politique, une absurdité n’est pas un obstacle ». Je crois même que,en Libéralie, c’est un atout (Lire La cité perverse, de Dany-Robert Dufour).


            • egos 8 janvier 2013 13:29


              @ JL

              «  Mais que faisiez vous derrière Cahuzac ? Votre place n’était-elle pas derrière Mélenchon ? »

              cela tombe ss le sens mais ne saute pas aux yeux,
              le meilleur emplacement pour observer un candidat lors d’un examen, analyser ses codes gestuels et son discours, l’encourager ou galvaniser son énergie

              accessoirement repérer certains comportements non visibles à l’écran de l’adversaire,
              ie l’impatience contenue de JC (marrant tt de même ces initiales) trahie par le mvt de ses membres inf.

              le constat reste sans appel ou concessions pour l’une ou l’autre des parties,
              orné, en bonus, de formules ciselées, qui relèvent la tonalité d’un débat au final assez convenu

              J’aime beaucoup le titre de l’article, il évoque celui d’un film, cette allusion vs parait elle neutre ?


            • JL JL 8 janvier 2013 13:37

              egos,

              oui, vous avez raison : les deux positions présentent des intérêts et des inconvénients, et je pense que, si j’avais à choisir après vous avoir lu, j’hésiterais.


            • Ariane Walter Ariane Walter 8 janvier 2013 16:33

              Bonjour JL,

              En fait on était une trentaine de personnes (je m’attendais à bcp plus) placées d’une manière autoritaire. On ne choisissait pas.
              Mais avoir mélenchon en face a été passionnant. car c’est pendant que quelqu’un parle que les expressions de l’autre qui se lisent à la seconde près, sont intéressantes. j’aurais aimé filmer tout ça.


            • kéké02360 8 janvier 2013 20:44

              Bien joué Ariane , te voilà célèbre , tu passes à la télé !!! smiley

              On se doutait que tu approchais le Gourou de Göche , maintenant nous savons qu’il te trimballe dans ses valoches, valoches c’est le cas de le dire vu la façon dont tu lis dans ses yeux !!!! smiley

              PS ( Que tu sois derrière Cahuzac n’est pas si grave vu que tu as voté à droite pour Hollandopoulos )

              Bon une idée !!!!! Puisqu’il y en a qui proposent de passer à l’action, il y en a une d’action justement à Notre Dame des Landes avec des gens simples qui passent pas à la télé smiley


            • Ariane Walter Ariane Walter 8 janvier 2013 20:52

              Ahahahahaha !! Si tu savais !
              j’ai demandé à assister à l’"mission une premeière fois et je me suis fait rembarrer et la seconde j’ai failli ne pas rentrer pour une question de CI.
              Non, ce n’est pas encore la grande célébrité et j’ai parlé à cahuzac et pas à Mélenchon...


            • bernard bernard 8 janvier 2013 22:11

              @ Arianne...

              « J’avais demandé à la 2 la possibilité d’assister à cette émission mais ils m’ont répondu que pour cette fois ce ne serait pas possible. Ils ont peut-être eu peur que je lance de la farine sur Cahuzac ou que je crie pendant l’émission : Jean-Luuuuuuuuuuuuuuuuuuuc !!!! »(sic)

              Finalement vous avez soudoyé quelqu’un ?


            • Montagnais Montagnais 8 janvier 2013 10:25

              Pathétique Mélenchon, 



              .. Bilderberg dibbouk de Jaurès effectivement exécuté sous nos yeux par un autre Bilderberg expert en exécution, disciple de Golsex.

              Du sang sur les mur Dame A .. ! comme vous avez prédit .. celui du patron. 

              Cette douceur dans les geste meurtrier.. ce savoir faire .. la façon de donner des baisers .. une tendresse .. de la compassion .. !

              « Ne faites pas le clown, voyons »

              Aliquis non debet ..





              • Gabriel Gabriel 8 janvier 2013 10:32

                Bonjour Ariane,

                Hélas, on prend les mêmes et on recommence nous sommes passées d’une droite pourrie à une pseudo gauche complètement faisandée. Qu’ils continuent comme cela avec leurs airs hautains, leurs morgues, à tricher, voler et mentir au peuple, les esprits s’éveillent et la note qu’ils devront bientôt payer, sera particulièrement salée. 


                • Micka FRENCH Micka FRENCH 8 janvier 2013 16:09

                  De l’Ecossaise,

                  Deux choses sont claires :
                  * Le Cahuzac de service avoue enfin l’apparteance de son clan à la droite.
                  * Monsieur Mélenchon a raison. Seule la lutte des classes peut faire sortir ce pays de sa torpeur.

                  Ne reste plus à 60 millions de Français qu’à apprendre ce que parler signifie en 2013........

                  Micka FRENCH virée de Unblog.fr et du Huffington Post au nom de la « liberté d’expression ».... sans domicile fixe sur le Web pour la première fois depuis 1995...

                  Meilleurs voeux à Ariane...


                • Gabriel Gabriel 8 janvier 2013 16:34

                  Bienvenue Micka l’écossaise, ici on ne vire personne, on dialogue.


                • Ariane Walter Ariane Walter 8 janvier 2013 16:40

                  Bonjour Micka,

                  Quoi ! Tu étais encore sur Huff ???? ca te ressemble si peu !! Sacré hold up sur la liberté d’expression quand Huff a pris la place du Post !!
                  Il faudrait recréer un nouveau post.
                  Il y avait tout et n’importe quoi mais j’aimais fouiller là-dedans comme dans une malle !

                  Amitiés et biz !!


                • Micka FRENCH Micka FRENCH 9 janvier 2013 06:55

                  Merci à vous pour votre soutien !

                  Micka FRENCH


                • Micka FRENCH Micka FRENCH 9 janvier 2013 07:11

                  Des nouvelles de l’Ecossaise...

                  J’apprécie particulièrement le ton d’AGORAVOX que je hante depuis quelques siècles déjà !
                  J’aime beaucoup le respect que beaucoup portent à ceux qui ont des idées contraires.

                  Oui j’ai écrit beaucoup sur UNBLOG.FR et LE POST d’abord puis sur le HUFFINGTON POST.
                  Plus de 2000 de mes articles je pense sont PASSES A LA BROYEUSE mais je me suis énirmément amusée sur le POST et LE HUFFINGTON POST avec ses « journalistes » à la petite semaine te ses lecteurs à l’orthographe, la syntaxe et la grammaire d’un bon niveau d’une 5ème de Transition !!!!.

                  SI le lecteur appréciait plutôt favorablement mon humour noir (ou pas), vint le jour où FINALEMENT, sans un mot d’explication, les trois lascars m’ont FUSILLEE sans autre forme de procès.

                  L’intelligence est le bien le plus mal partagé dans le monde du journalisme.
                  La LANGUE FRANCAISE EGALEMENT

                  Mon article sur monsieur LUCCHINI dans C à VOUS, par exemple est passé à la benne chez 20 MINUTES.
                  Des commentaires de l’Ecossaise sur messieurs LUCCHINI et MOLIERE ? CA VA PAS LA TETE !!!!!

                  Je crois que les lacumes de ces apprentis journalistes, quant à notre belle langue ; y sont pour beaucoup dans mon bannissement sur le quel JE NE VAIS PAS PLEURER non plus !
                  Il ne faut pas déc*nner !!!

                  ET puis, bon, Victor Hugo aussi a été banni lui aussi !!! (modestement) !!!!!!!!!!!!!!!!!

                  BONNE ANNEE A TOUS ET A TOUTES et à mademoiselle Ariane.....

                  Micka FRENCH sans domicile fixe sur le Web...


                • Micka FRENCH Micka FRENCH 9 janvier 2013 07:14

                  .... sur lequel.... Merci...


                • clostra 8 janvier 2013 10:41

                  Si vous y comprenez quelque chose, Ariane, soyez bénie !

                  Ici on nous propose un débat citoyen dans lequel Mélenchon semble engagé (audit citoyen de la dette) avec des « gens » fréquentables : les économistes atterrés. Ce qui rend Mélenchon plutôt sympathique : on est « tous » dans la « m... » et on veut tous en sortir, si possible ensemble (non ! écoutez ! arrêtez de placer votre argent à Singapour, c’est trop loin pour qu’on y aille tous ensemble !)

                  Autre chose est le travail « au noir » de cette jeune philippine qui, grâce à ça, a pu être régularisée. Car figurez-vous que pour avoir des papiers il faut avoir un travail, une façon de vous embobiner dans un indescriptible dilemme (c’est ce qu’on demande aux roms et qu’on leur reproche en les virant d’un logement (très) provisoire dans un hôtel social..en leur disant : votre situation n’a pas évolué depuis 8 jours...et on nous dit que 250 000 emplois qu’ils pourraient occuper sont vacants...).

                  Elle a été régularisée. Il l’a embauchée dans sa clinique. Pour moi, c’est plutôt « clean » mais qu’il aille plus loin en intercédant pour les roms avec femmes et enfants assis sur des matelas dans les rues de Paris ou pataugeant dans la boue des interminables pluies d’automne en région parisienne !


                  • Ariane Walter Ariane Walter 8 janvier 2013 16:43

                    Non. D’après l’article elle s’est mariée.
                    Désolée, mais payer au noir et très peu une fille sans papier pendant 16 mois et encore plus quand on est un homme politique de gauche , est à mes yeux une faute grave.


                  • kéké02360 8 janvier 2013 20:50

                    << (Décidément c’est un homme qui se fait dénoncer…) >> smiley


                  • Hervé Hum Hervé Hum 8 janvier 2013 10:41

                    Pour répondre à oncle archibald, oui, Mélenchon à déçu. Il n’a pas été capable de véritablement clouer le bec à Cahuzac. Ce dernier était bien comme le décrit Ariane, suffisant, distant, narquois, mais avait de la répartie face à un Mélenchon dont il faut souligner l’absence d’attaque personnelle (mais sûrement y avait il un accord sur le sujet entre les deux parties).

                    Alors oui, Mélenchon m’a déçu, jouant à l’excès sur l’indignation, j’ai même vu à un moment Cahuzac sortant la fameuse phrase de Giscard face à Mitterrand « vous n’avez pas le monopole du coeur » ; Sans doute à t’il eu l’idée, mais dans un sourire s’est repris à temps, réalisant que c’était une phrase d’un homme de droite face au premier des socialistes de l’époque !

                    Déçu par Mélenchon, pour s’être laissé embarquer dans des échanges trollesques, passant allègrement le drolesque pour atteindre des niveaux de conneries digne d’enfants attardés.

                    Déçu par Mélenchon pour ne pas avoir su rester parfaitement centré, concentré sur son sujet, car il n’aurait pas dû faire une critique de la politique du gouvernement, mais bien faire la promotion du programme du FDG et d’en dégager une critique générale de la politique du gouvernement. Son enjeu aurait dû être de faire parler au maximum du programme FDG, au lieu de cela il a donné des espaces de réponses à son adversaire. Car pour Mélenchon il s’agissait de montrer qu’une rupture avec la politique actuelle est possible et même nécessaire. Or, il a échoué dans sa démonstration.

                    L’intelligence de Cahuzac fut de ne pas relancer et défendre des positions intenables, notamment sur le coté purement éthique et moral. Dans ces moments là, il laissait passer la tourmente attendant de venir sur son propre terrain, c’est à dire sur l’aspect factuel d’une situation présente dont on oubli que l’enjeu est sa remise en cause. Ici, en technicien, il avait très bien préparé ses troupes et faisait oublier d’un coup de baguette magique la nature du débat. Mélenchon s’est laissé prendre dans ce jeu, la faute lui incombe.

                    En conclusion, Mélenchon à bel et bien perdu ce débat car au lieu de le gagner haut la main il a fait jeu égal. Donc perdu.


                    • Fergus Fergus 8 janvier 2013 11:25

                      Bonjour à tous.

                      Il s’est effectivement passé hier ce que je craignais et contre quoi j’avais mis en garde Ariane Walter qui annonçait quasiment une mise à mort de Cahuzac sous les assauts de Mélenchon. La première règle en politique est de ne jamais sous-estimer un adversaire. Or, Cahuzac est un homme redoutable. Dommage que ce type-là se soit mis au service d’un pouvoir libéral et d’une politique désastreuse pour les classes populaires !


                    • Le chien qui danse 8 janvier 2013 11:55

                      Quelque part je suis pas sur que vous ayez raison, ou alors je tente de m’autoconvaincre...

                      Cahuzac nous à montré le visage de la gauche qui gouverne, arrogante et sur d’elle. Nous l’avons tous vu même si nous le savions déjà.

                      Ce fut l’opposition entre un homme pour le peuple et un homme pour l’appareil qui nous à été délivré par Calvi, voilà pourquoi il n’y a pas eu de débat.

                      Mélenchon n’a, à mon sens, rien perdu sauf la tribune bien sur, mais ,face à Cahuzac il n’a rien perdu.


                    • Ronald Thatcher Ronald Thatcher 8 janvier 2013 12:29

                      un duel entre un homme dans la place, pragmatique et dans le réel,
                      contre merluche l’hydre des doctrines poussiéreuses et des coups médiatiques foireux.
                      Malgré sa femme dans le public, merluche se l’ai pris profond. Pas sûr que ça lui ait déplu, mais sa crédibilité est aux raz des paquerettes....


                    • Hervé Hum Hervé Hum 8 janvier 2013 13:31

                      A le chien qui danse,

                      Ce que Mélenchon à le plus perdu dans ce débat, c’est son image. Celle de l’homme providentiel se situant au dessus de la partie gauche et droite se jouant sur le même terrain économique.

                      Peut être est ce dur à avaler, mais il faut bien se rendre à cette évidence, que Mélenchon fut continuellement rabaissé à la réalité du dictat économique actuel par Cahuzac. Il n’a pas été capable de sortir de cette nasse soit par mauvais calcul, soit par faiblesse, ou encore par effet de mauvaise surprise.

                      C’est que de chez Ruquier à Calvi, il n’y avait pas la même résistance !


                    • wesson wesson 8 janvier 2013 15:22

                      bonjour Hervé,


                      « Alors oui, Mélenchon m’a déçu, jouant à l’excès sur l’indignation »

                      C’est effectivement l’impression que ce débat m’as laissé. Je ne doutes pas de la sincérité de Mélenchon, mais qui trop embrasse mal étreint. 

                      Il s’est laissé embarqué par la colère sur le « clown », alors qu’une réponse en pointe d’ironie aurait largement suffit. Là où l’ironie aurait parfaitement joué, c’est sur l’argument massue de Cahuzac « on voudrait bien ne pas rembourser et emprunter directement à la BCE, mais c’est pas possible », ce à quoi il eut été facile de répondre que la terre est plate, que selon Thomas Edison « la radiodiffusion n’as aucun avenir » et que selon IBM « il existe un marché pour peut-être 3 ou 4 ordinateurs dans le monde » - que des choses qui ont été réellement dites par des individus pourtant spécialisés dans leurs domaines, mais à la vue bien courte.

                      Au final Cahuzac n’a pas gagné car il ne le pouvait pas - les idées qu’il porte sont faibles, et la grrrande réforme fiscale « elle est faite » confinait au surréalisme. 

                      Mais Mélenchon qui avait largement le dessus en début d’intervention a effectivement perdu pieds lorsqu’il s’est mis en colère, et n’a pu répondre efficacement aux justifications de Cahuzac sur la fin.

                      Et effectivement, il faut tout de même noter la parfaite inélégance de ce dernier, plaçant la dernière attaque, la plus perfide « vous êtes un homme seul » en toute fin de débat. C’était quand même assez petit.

                    • Traroth Traroth 8 janvier 2013 15:52

                      La preuve absolue que les choses sont désormais parfaitement claires : Ronald Thatcher prend la défense de Cahuzac.


                    • Hervé Hum Hervé Hum 8 janvier 2013 15:54

                      Bonjour Wesson,

                      Toujours en pointe sur la qualité de vos analyses. D’accord à 100 %.

                      J’ajouterai que Mélenchon incarnait la rupture d’ avec la politique libérale et là, il semble comme l’avoir laissé en route. S’empêtrant dans une discussion fiscale dont la rupture consiste justement à en sortir. Bref, en allant sur le terrain de son adversaire au lieu de le faire venir vers le sien ou tout du moins, comme je l’ai écrit plus haut, en restant sur son propre terrain. Ensuite, ses tentatives étaient désespérées et déjà trop tard.

                      La dernière phrase de Cahuzac sonnait comme une mise à mort. Reste que de mon point de vue, c’est toute la classe politique qui doit être mise à mort. Mélenchon compris !


                    • wesson wesson 8 janvier 2013 17:53

                      Ceci dit, il faut replacer ce débat dans son contexte : l’enjeu n’était pas vraiment pour Mélenchon dont on ne peut sérieusement songer qu’il soit appelable aux responsabilités par un Hollande que tout oppose, mais l’enjeu était pour Cahuzac de se présenter comme un premier-ministrable potentiel, surtout totalement dans la ligne social-libérale de François Hollande. 


                      Et Cahuzac a bien réussi cet objectif là, si il arrive à se dépêtrer des accusations de Mediapart (ce qui est pas gagné mais toujours possible), il sera sérieusement dans la course pour remplacer Ayrault.

                      Pour le reste, pour moi rien de grave dans ce débat sans enjeu réels, la parole des uns et des autres se verra confortée ou infirmée en fonction de l’évolution de la situation économique et sociale. J’aimerai bien que l’analyse du FdG soit mauvaise, j’ai hélas bien peur que ce ne soit pas le cas. 

                    • Hervé Hum Hervé Hum 8 janvier 2013 18:32

                      Wesson, si vous êtes encore là et si vous avez 5 mn de disponibles, me donneriez vous votre avis sur une idée posté dans ce lien.

                      http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/les-bal-citoyens-126665

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès