• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Cahuzac, le voleur de bicyclette

Cahuzac, le voleur de bicyclette

 

 "A l'enfant qui demande où vont les morts, à l'amoureuse qui s'inquiète d'une éternité d'amour qu'elle devine corruptible, à celui qu'un mal dépouille de tout, même de son mal, quel texte a jamais répondu ? - C.Bobin

 _________________

 

 Cahuzac à la UNE de Médiapart. Cahuzac à la UNE du Club. Cahuzac à toutes les UNE. Cahuzac en veux-tu-en-voilà ! Cahuzac ici, Cahuzac là ! Un, deux, trois, quatre, cinq articles à la fois, dans la même journée, à la queue leu leu…

En démasquant Cahuzac, quiconque croit s'être sérieusement attaqué à ce qu’il est convenu d’appeler la corruption et la fraude fiscale, ferait bien d’y réfléchir à deux fois.

A l'échelle d'une mondialisation des cartels, des monopoles et des stratégies de domination guerrière dans le cadre d’économies de guerre, c'est tout au plus un voleur de bicyclette qui a été contraint de démissionner suite à l’ouverture d’une information et à sa mise en examen quelques jours plus tard, et certainement pas ce champion d'une corruption tentaculaire fruit d'une mondialisation qui est par définition la corruption de tous les modes de gestion de l’espèce humaine en tant que finalité.

La fin, nous sommes au regard d’un marché mondialisé triomphant qui aura bientôt tout emporté : Etats, démocratie, nations, peuples, liberté, indépendance ; des milliards d'êtres humains livrés à la logique d'un monde économique, un monde sans morale et sans esprit autre que mercantile et qui, à terme, n'habiteront plus aucun monde.

Aussi… Médiapart ferait bien d’avoir le triomphe modeste. 

Des paradis fiscaux à nos portes qui, incitateurs, n'hésitent même plus à démarcher les "fortunes"... Pays receleurs qui coulent des jours paisibles et prospèrent grâce au vol de la délocalisation, aux détournements, à l'évasion fiscale, au blanchiment de l'argent du crime ...sur le dos des budgets et des comptes sociaux des pays développés et de ceux qui le sont moins, pour ne rien dire de ceux qui ne le sont pas du tout...

"Le pouvoir" et "Les pouvoirs", leurs nouvelles structures et leurs centres de décision - organisation, exécution, relais, recrutement : qui décident quoi, qui dirigent qui ? Profil, antécédents, formation, biographie -, qui demeurent intacts, à l'abri du danger, loin de toute menace d’une investigation de la part de ce qu’il est maintenant convenu d’appeler la " Casta " : classe à la fois médiatique, politique et économique.

Un nouvel ordre mondial qui étend sa toile pays après pays, région après région, et alors que la rage d’un retour maximal sur investissement n’a ni odeur ni couleur de peau ni nationalité.

Un monde contrôlé par les multinationales et la pègre ; dans ce monde-là, les gouvernements de nos Etats sont au pouvoir ce que la liberté est à la contrainte et la torture à la confession. Dans cet univers, nos tueurs en série qui occupent la une de nos journaux adeptes de la diversion, ne sont que de pathétiques gesticulateurs !

Et cette réalité-là semble totalement ignorée sous prétexte qu’elle n'a pas encore creusé au grand jour ses fausses communes, bâti ses camps, et désigné à notre commisération et à notre compassion éternellement et universellement étendues, son Peuple martyr et exemplaire entre tous les autres peuples - désignation qui annulera sans le racheter pour autant, même à crédit, le martyr de tous les autres -,

Comme si seules l'architecture et la technique déterminaient la présence ou l'absence d'une pensée et d'une organisation de l'existence arbitraire, liberticide et criminelle. 

Alors des Cahuzac… vous pensez bien ! Cahuzac, cette jeune pousse à l'échelle d'une corruption amazonienne qui a déjà tout emporté.

Aujourd'hui, qu'est-ce qui nous reste à célébrer ? Sûrement pas la vie ! Tenez ! La mise en examen d’un Cahuzac ! Voilà tout ce qu’il nous reste à célébrer ! Cahuzac, un gestionnaire d’une crise qui n’en est qu’une que pour les victimes. Pour les autres, c’est une opportunité d’enrichissement sans commune mesure avec tout ce qu’ils étaient en droit d’espérer pour eux-mêmes contre nous tous.

Qu’il soit ici rappelé qu’il n’y a pas de présent famélique ; il n’y a que des consciences qui s’en sont retirées après s’en être absentées trop longtemps.

 

 Et pour nous donner des nouvelles de ce monde-là, devinez quoi ? Des médias passifs, des médias-relais, simples pourvoyeurs de sons et d'images qui n'expliquent rien.

Et Médiapart de hurler à la victoire parce qu’il a vaincu le mensonge d’un Cahuzac, le voleur de bicyclette du gouvernement Ayrault. Victoire sans conséquence : pensez donc ! Un remaniement ici, une déclaration de patrimoine d’une poignée de ministres là….

Non, vraiment ! Le journalisme d'investigation mérite mieux qu'un Cahuzac !

 

 Mais alors... que les médias si prompts à clouer au pilori le menu fretin, prennent donc leur courage à deux mains, qu'ils investissent les continents qu’ils ont désertés depuis trente ans, là où il n'y a que des coups à prendre et un immense service à rendre à nos démocraties moribondes jusqu'au vertige d'une réalité qui emportera tout sur son passage...

 Jusqu'au chaos qu'est la vérité !

 Oui ! Le chaos de la vérité car il est vraiment temps que tout bascule !

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.46/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • ZEN ZEN 11 avril 2013 10:12

    L’auteur ignore que Mediapart ne l’a pas attendu pour entreprendre des enquêtes approfondies sur les paradis fiscaux , le 600 milliards qui manquent à la France (Antoine Peillon), l’évasion fiscale.
    Tenez-vous au courant, abonnez-vous, même pour un mois...

    Je proteste, Cahuzac ne vole pas de bicyclette !
    C’est sur la sienne qu’il a gravi le Ventoux l’année dernière !... smiley


    • devphil30 devphil30 11 avril 2013 11:06

      «  le 600 milliards qui manquent à la France (Antoine Peillon), l’évasion fiscale. »


      Ma lecture actuellement.

      Un passage m’a profondément outré , les services secret de l’état avec les dénominations par K1 , K2 etc ....qui ont chacun leur domaine d’investigation.

      Un des ces services en charge de la fraude fiscale ( Tracfin et compagnie ) sait et connait la liste des fraudeurs mais conserve sous le coude ces informations pour les monnayer ensuite sous forme d’arrangement avec les grandes fortunes qui deviennent de gentils donateurs ....ou sinon ça chauffe.
      Voila montage de dossiers et arrangements , c’est presque de l’extorsion de fonds 
      Voila notre démocratie qui s’arrange avec l’argent.

      Le passage sur UBS qui ouvrent des agences en France pour aller capter de l’argent vers des paradis et classent les clients suivant un risque médiatique , politique , blanchiment.
      La constitution en Suisse garantie le secret bancaire mais dans les pays étrangers le risque est plus grand donc les clients sont sélectionnés pour permettre à la banque de continuer ses montages d’évasions fiscales sans subir de vagues.

      Travailler mes amis , les riches savent comment ne pas payer d’impôt par contre pour vous il faut négocier un parachute avant votre embauche ...incroyable ce truc de parachute ou je me vois bien avant un entretien d’embauche dire que même si je fais des conneries je veux toucher 100 ou 200 fois mon salaire si je pars .....

      Philippe 


       






    • chapoutier 11 avril 2013 10:32

      Cahuzac a-t-il volé la voiture dans laquelle il est contraint de dormir, dit-il, pour échapper à la pression des journalistes ?


      • devphil30 devphil30 11 avril 2013 10:35

        Bien sûr ne dévoilons rien , ne faisons rien 


        A ce Médiapart l’empêcheur de tourner en rond , le journal qui ne relate pas les exploits en boite de nuit de telle ou telle personnalités , le journal qui ne nous montre pas les seins nues d’une personnalité prise avec un téléobjectif à 500 M de distance.

        Est-ce la seule presse que nos concitoyens lobotomisés par la télé sont capables de comprendre 

        « Aussi… Médiapart ferait bien d’avoir le triomphe modeste. »
        « Et Médiapart de hurler à la victoire parce qu’il a vaincu le mensonge d’un Cahuzac, le voleur de bicyclette du gouvernement Ayrault. »

        Est-ce le problème de Médiapart si les mesures sont en dessous du problème ou la responsabilité gouvernementale de la sous évaluation des mesures prises ???
        Vous êtes complètement schizophrène pour écrire des abbérations pareilles .....

        Remarque à 600 K€ minimum , cela fait déjà un beau vélo ........................

        Les organes de presse sous contrôle financiers ferait bien d’être humble car Médiapart lève des scandales.

        Médiapart ne cherche pas la renommée mais un assainissement des magouilles politico financière , des arrangements de la classe politique avec les puissances de l’argent , les bons échanges d’avantages entre ces deux milieux trop fortement imbriqués 

        Médiapart à de beaux jours lui car la tache sera rude et sur ce point je vous rejoins car l’ampleur des magouilles est sans limite et le risque est très grand d’une montée de l’extrême haine sans issue.

        Philippe

        • ZEN ZEN 11 avril 2013 10:51

          à 600 K€ minimum , cela fait déjà un beau vélo ...

          Quand on aime le vélo, on ne compte pas...


          • bakerstreet bakerstreet 11 avril 2013 11:02

            Le titre m’ a attiré pour son astuce, et sa belle figure de rhétorique.
            Voilà me suis je dit une belle charge en quelque mots sur l’attitude de ce type.
            Faut-il rappelé monté dans le train de la gauche.

            Ben non, je m’étais trompé. Le luxe des uns fait le vulgaire des autres. un beau jeu de chaussettes que l’on peut retourner à son convenance et à son envie

            Nous ne partageons pas les mêmes valeurs, et sans doute donc les mêmes jugements, ce qui pourrait donner sens à un nouvel article...

            Qui y a t’il de plus beau et de plus pure pourtant qu’une bicyclette, de plus parfait de plus abouti ?
            La quintessence de la perfection.

            Rien de pire qu’un voleur de bicyclette !
            C’est un voleur de feu !

            De Sicca l’avait bien compris en n’en faisant le sujet et le titre de ce chef d’œuvre du cinéma : « Le voleur de bicyclette », qui raconte l’errance d’un père et de son jeune fis, tentant de retrouver dans la ville ce pauvre vélo, qui permettra d’avoir un boulot promis ( nous sommes juste dans l’après guerre dans une autre crise économique...)

            Que retenir de ce billet court comme une liste de commissions.
            L’auteur semble vouloir nous convaincre que la nuit est d’encre, et que nos pauvres lampes ne servent à rien. J’ai sous la main pas mal de mythes grecs montrant que la pire attitude est de se résigner, mais bon ....

            Médiapart a apporté sa modeste contribution, saluons les...

            Ils tentent à leur façon de réparer un tout petit peu la bicyclette.


            • fcpgismo fcpgismo 11 avril 2013 19:40

              La France est remplie de Cahuzac ils pullulent depuis des lustres à droite comme à gauche sauf qu’ à gauche ils sont assez con pour se faire avoir ou pour avouer, les deux anciens présidents de la droite la plus pourrie du monde n’ avoueront jamais.


              • BA 11 avril 2013 22:54

                Mercredi 3 avril 2013 :

                 

                Fabrice Arfi : « Pierre Moscovici a tenté de blanchir Cahuzac ».

                 

                Après quatre mois de dénégations, Jérôme Cahuzac a admis détenir un compte à l’étranger, déclenchant une crise politique.

                 

                Fabrice Arfi, le journaliste qui a mené l’enquête pour Mediapart, a répondu en direct à vos questions.

                 

                Mez : Pensez-vous que Hollande était au courant et a essayé d’étouffer l’affaire ?

                 

                Fabrice Arfi : Bonjour à tous... Pour répondre à la question beaucoup posée sur la connaissance par la présidence de la République des faits aujourd’hui reprochés à Jérôme Cahuzac, nous pouvons dire que, à ce jour, factuellement, rien ne nous permet d’affirmer que monsieur Hollande était informé, et depuis quand, du compte suisse de son ancien ministre du Budget.

                Cela étant, la question se pose évidemment, parmi de nombreuses autres. Le fait est que François Hollande, comme tous les gens qui lisent Mediapart, était au moins informé depuis début décembre et la publication de nos premières révélations d’un faisceau d’indices graves et concordants, visant l’ancien ministre.

                En revanche, il est apparu qu’un membre important du gouvernement, le ministre des Finances Pierre Moscovici, de concert avec Jérôme Cahuzac, a mis en branle fin janvier les moyens de l’Etat pour tenter de blanchir de manière factice l’ancien ministre, en diligentant ce que l’on appelle une demande d’entraide fiscale administrative avec la Suisse. Monsieur Moscovici a publiquement assumé sur France Inter la paternité de cette opération, et a dit que la soi-disant réponse des Suisses n’ébranlait pas ses certitudes sur l’innocence de monsieur Cahuzac.

                Des journaux sont même allés jusqu’à titrer : « La Suisse a blanchi Cahuzac », alors qu’aucun journaliste n’a eu entre les mains le fameux document des Suisses, et que l’on sait aujourd’hui que les questions posées par l’administration fiscale française (dont monsieur Cahuzac avait la tutelle), n’étaient pas formulées correctement. Je rappelle que cette tentative de blanchiment orchestrée depuis Bercy a eu lieu alors qu’une enquête judiciaire était en cours depuis plus de deux semaines. Cela apparaît très clairement aujourd’hui comme une étonnante tentative de hold-up sur une enquête en cours. Et l’on voit bien à quel point les aveux foudroyants de monsieur Cahuzac viennent à eux seuls briser cette manœuvre.

                 

                http://www.liberation.fr/politiques/2013/04/03/cahuzac-hollande-pouvait-il-ignorer-la-verite_893326


                • Franckledrapeaurouge Franckledrapeaurouge 12 avril 2013 00:02

                  Bonsoir,


                  Vous voulez donc que les journalistes se retrouve aux chômage ???

                  Franc

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès