• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Cameroun : Boycott réussi !

Cameroun : Boycott réussi !

 

Biya est un hobereau et junker de la bourgeoisie chrétienne camerounaise, sans toque ni titre, qui se fiche éperdument de ce qui se passe dans les bourgs. Il n’a que faire des aspirations populaires de ces Camerounais qui s’étripent dans la rue, en vue de faire passer leur mécontentement. Les artistes (qui ont battu campagne pour le parti au pouvoir) vecteurs de popularité, ont été les cibles d’un boycott massif et sélectif des brigades de veille de la démocratie. Contrairement à ce que les uns et les autres pourraient penser, le but ne consiste pas tant à empêcher les artistes à prester, mais plutôt à leur faire prendre conscience : Aucun corps de métier n’est important aux yeux de Biya ; Seul son pouvoir importe.

Avec l’orgueil, la condescendance qui fonde les attitudes de cette caste, les beaufs, les gueux, les sans-dents et autres réfractaires ne les intéressent pas. Cette caste hautaine et très sûre d’elle, ne trouve aucun intérêt à instaurer un dialogue avec ses compatriotes. Ce gouvernement laisse le soin à la rue des gérer les problèmes institutionnels. Le gouvernement préfère voir les populations s’éventrer, s’entretuer, au lieu d’instiguer la réconciliation. Il n’estime pas devoir s’adresser à elles et laisse ce soin à une horde de sauvages dont l’arrogance est le seul mode opératoire. Et pourtant c’était l’occasion de se montrer solidaire des artistes en leur accordant un statut. Les artistes auraient saisi la perche qui leur était tendue, et se seraient mêmes mis à boycotter toutes leurs prestations, tant que le pouvoir ne répond à leurs désidérata. Tant leur paupérisation est criarde en Europe. Tant ils sont dans la mouise totale.

Le microcosme au pouvoir depuis 1982, ne comprend rien à ce qui se passe. Il pense avoir affaire à une poignée de mécontentement éphémère et ne perçoit pas qu’il s’agit de l’aube d’une révolte populaire. Pas encore une révolution, mais le peuple y parviendra. Le baobab a beau se bomber le torse : Sans la moindre racine, il tombera. Ce régime n’a aucune racine. Seule la force garantit sa survie. 

Désormais, ce sont pratiquement toutes les catégories sociales, ce sont toutes les ethnies, ce sont toutes les confessions tant religieuses que traditionnelles, qui désavouent la politique de Biya, et rejettent le personnage. Du plus petit artisan au plus grand virtuose, tout le monde se sent floué par ce système nobiliaire de rente. Les musiciens victimes collatérales de cette guerre de pouvoir, sauront au vue de ce qui se dessine où sont leurs intérêts. Car ce boycott, va bien au-delà d’un spectacle. Ce réveil citoyen marque notre époque. C’est inédit et historique, ce qui se joue en ce moment au Cameroun. Pour une fois, de petites mains et de petites voix, montrent au monde entier la face cachée de la perfidie régente au Cameroun.

 Invoquer l’ordre républicain face à une violence que Biya a suscitée, peut-être même organisée, et brandissant l’épouvantail usé du complot, s’avère être improductif. Brocarder les opposants en les snobant, est une forme d’incitation volontaire à la violence, pour installer le chaos. La ficelle est d’autant grosse que les Camerounais ne sont pas dupes.

A cette tromperie originelle, il a ajouté l’injustice qui consiste à opposer les forts aux faibles, les riches aux pauvres, en se cachant derrière deux mensonges : D’abord celui d’avoir remporté les élections, ensuite celui selon lequel, les manifestations publiques visent à installer la chienlit tant au Cameroun qu’à l’étranger. A voir un pouvoir, démonétisé après seulement deux semaines d’investiture, n’augure pas des lendemains glorieux. On se demande comment tout cela va finir, surtout que nous n’en sommes encore qu’aux débuts des revendications et des boycotts. On verra bien comment ce gouvernement composé de 2% de chats, ne va pas fuir devant 98% de souris. Ce que l’opposition vient de démontrer est déjà en soi une victoire.

AIME MATHURIN MOUSSY

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.5/5   (2 votes)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • eric 27 novembre 2018 12:45

    Mettez des gilets jaunes ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès


Derniers commentaires