• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Canada délinquant international

Canada délinquant international

 

Eh bien oui, le Canada, par ses engagements solidaires avec les États-Unis et le groupe de Lima pour intervenir dans les affaires internes du Venezuela, se transforme en délinquant international. De fait, il existe une charte international des droits de la personne et des peuples que tous les membres de l’Assemblée des Nations unies ont adoptée. 

Que dit cette Charte au sujet du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes : 

Conformément au paragraphe 2 de l’Article premier, l’un des principaux buts des Nations unies, et partant du Conseil de sécurité, consiste à développer entre les nations des relations amicales fondées sur le respect du principe de l’égalité de droits des peuples et de leur droit à disposer d’eux-mêmes.

Le paragraphe 4 de l’Article 2 de la Charte interdit la menace ou l’emploi de la force contre la souverainetél’intégrité territoriale et l’indépendance politique de tout État.

Le 26 novembre dernier, le Conseil de sécurité des Nations Unies s’est réuni, à la demande des États-Unis, pour discuter d’une proposition d’intervention au Venezuela. Les 35 pays présents ont exprimé leurs points de vue. Le représentant du Venezuela, également présent, a pris la parole pour dire la vérité sur son pays et la vérité sur les actions interventionnistes de certains pays contre le Venezuela. Comme bien d’autres, il a rappelé la Charte des Nations Unies sur le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes. Dans ce contexte, il a parlé des sanctions et de la guerre économique dont son pays était victime de la part des États-Unis et des pays qui lui sont soumis. Il a indiqué que le gouvernement du Venezuela voulait la paix tout en insistant sur le caractère irréversible de sa souveraineté et de son indépendance. 

Une fois le débat terminé, il y eut un vote sur la proposition des États-Unis. Le résultat fut de 19 contre et de 16 pour. Ainsi prenait fin cette rencontre du Conseil de sécurité avec une déclaration claire pour la non-intervention et le respect total de la Charte des droits des peuples. Elle suggérait que les solutions soient trouvées par les Vénézuéliens eux-mêmes et que certains pays puissent les y accompagner.

Qu’a retenu le Canada de cette décision du Conseil de sécurité ? Le 4 février dernier, il recevait, à Ottawa, le groupe de Lima, allié inconditionnel de Washington dans son projet de coup d’État au Venezuela. Nous savons qu’il a la détermination d’interférer au Venezuela pour mettre "son monde" à la tête du pays et pour prendre le contrôle des richesses dont il déborde. À la suite de cette rencontre du groupe de Lima, il y a eu une conférence de presse. Nous aurions pu nous attendre à ce qu’il y ait une référence à la décision du Conseil de sécurité des Nations Unies de non-intervention sous quelque forme que cela puisse être : sanctions, guerre économique, appui indirect à des mercenaires internes, etc. Pas un mot n’a été dit sur cette décision fort importante du Conseil de sécurité. Ils ont plutôt parlé amplement de ce député disqualifié par le tribunal suprême de justice, un jour avant qu’il se proclame lui-même Président transitoire du pays. À peine, son spectacle terminé, Donald Trump le reconnait comme unique président du Venezuela et envoie la consigne à tous ses subordonnés, y inclue le Canada, à faire de même. Tout cela en dépit du fait que les Nations Unies et la grande majorité des pays du monde reconnaissent Nicolas Maduro comme seul et légitime président du Venezuela. Il en va de même pour tous les pouvoirs constitutionnels de l'État, à l'exception du pouvoir législatif, qui ont renouvelé leur pleine adhésion au président Maduro.

Malgré tous ces faits, le Canada a choisi de faire appel à l’armée vénézuélienne pour qu’elle aille rejoindre leur faux président, comme si cela était de son ressort. À ceci s'ajoute, comble d'hypocrisie, l'offre de 53 millions de dollars, sachant très bien tous les dommages criminels que produisent les sanctions économiques. et le gel de plus de 24 milliards de dollars, devenus non utilisables par le gouvernement vénézuélien. Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau qui soutient ces crimes, a l'audace de se présenter en bon samaritain pour, soi-disant, apaiser la souffrance du peuple. Il a également l'audace de préciser que cet argent ne sera pas remis au gouvernement, mais au président fantôme, devenu leur homme de main.. Tout cela dans le cadre d’une stratégie de guerre psychologique et d’une volonté de renverser le gouvernement légitime.

Je pense que nous en savons suffisamment pour déclarer le Canada délinquant international. Il ne respecte ni les Nations Unies ni la Charte des droits de cette même institution à laquelle il adhère quand ça lui convient.

Oscar Fortin

Québec, le 7 février 2019

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.4/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • JL JL 8 février 10:26

    ’’le Canada, par ses engagements solidaires avec les États-Unis et le groupe de Lima pour intervenir dans les affaires internes du Venezuela, se transforme en délinquant international ’’

     

     L’UE également, dont la France.

     

     « L’un des principaux buts des Nations unies, et partant du Conseil de sécurité, consiste à développer entre les nations des relations amicales fondées sur le respect du principe de l’égalité de droits des peuples et de leur droit à disposer d’eux-mêmes. »

     

    Ce but n’est qu’un vœux pieux dans un monde bipolaire, et un principe régulièrement violé par les grandes puissances et leurs vassaux dont l’existence il faut le signaler en passant, constitue un démenti de plus.


    • baldis30 8 février 11:12

      @JL

      bonjour
       meuh non ! Nous avons le droit de mettre notre nez morveux dans les affaires vénézuéliennes mais que les italiens ne viennent pas nous emm.... avec leurs migrants, et nos intrusions de police chez eux ou de TGV fruit de caprices politiciens locaux sans autre valeur qu’une satisfaction d’ego, alors que s’imposaient des solutions bien plus réalistes à un problème réel ....
       oh lalalalalala 
      rappel d’ambassadeur .... première étape
      deuxième étape ... mobilisation générale de tous les réservistes,
      troisième étape alerte générale de toutes les armes, les sous-marins en plongée, les DCA en position .... repli du gouvernement à Bordeaux..... avant un retour à Vichy ... 
      quatrième étape négociation de la capitulation à Canossa ....


    • Spartacus Spartacus 8 février 11:01

      Voici la liste des pays partisans de Maduro.

      Corée du Nord, Cuba, Nicaragua, Bolivie, Iran, Turquie, Syrie, Chine, Guinée équatoriale, Russie, Biélorussie, Palestine, Suriname, Laos…



      Un copié collé des pays criminogènes et dirigés par la tyrannie et quasi dictatures ou autocrates les plus fous de la planète.


      Avec des amis comme ça, Maduro oser accuser le Canada c’est absurde...

      C’est la prostituée qui accuse la femme mariée de ne pas être vierge et d’avoir des relations sexuelles avec son mari.  smiley  smiley


      • gaijin gaijin 8 février 11:27

        @Spartacus
        " des pays criminogènes

        "
        ben tiens alors que les états unis ont déclenché plus de guerre a eux seuls que tous ceux là réunis .....
        c’est comme la prostituée qui serait dirigeante d’une ligue de vertu ...non ?


      • leypanou 8 février 13:11

        @Spartacus
        voici le vrai visage (?) de celui que Spartacus soutient au Vénézuela.

        Pire, des milliards de $ sont escroqués par l’Axe du Bien, dont 14 tonnes d’or au Royaume Uni, qui, en même temps, prétend faire un don de 20 millions d’aide alimentaire.

        L’Axe du Bien est généreux : je vous bloque des milliards de vos avoirs et je vous octroie royalement quelques miliions.

        PS Un jeune Vénézuelien brûlé vif par les partisans pacifiques de la liberté et de la fraternité meurt de ses blessures.


      • Lugsama Lugsama 8 février 21:13

        @Spartacus

        Vous oublier le Hezbollah et le Hamas, de grands démocrates également.


      • ETTORE ETTORE 8 février 12:02

        Ils devraient construire un mur pour se protéger des USA !


        • Traroth Traroth 8 février 13:11

          @ETTORE
          Passer au bulldozer sur l’ambassade étasunienne serait déjà un début...


        • Lugsama Lugsama 8 février 21:15

          @Traroth

          Sauf que Maduro à déjà baissé son pantalon devant les ambassades US.


        • Traroth Traroth 11 février 13:23

          @Lugsama
          Non.


        • phan 8 février 18:43
          Le Canada délinquant international
          Pourquoi « délinquant » ? En participant en temps que complice à des sanctions qui affament et qui tuent, le terme « criminel » est mieux adapté !
          « Les sanctions tuent », M. De Zayas, ancien secrétaire du Conseil des droits de l’homme des Nations Unies (CDH) et expert en droit international, a déclaré à The Independent, ajoutant que les sanctions contre le Venezuela frappent plus durement les personnes les plus pauvres de la société, causent clairement la mort du fait du manque de nourriture et de médicaments, conduisent à des violations des droits humains et visent à imposer des changements économiques dans une « démocratie sœur ».

          • oscar fortin oscar fortin 8 février 19:33

            @phan : vous avez raison quant au mot délinquant, il est faible par rapport aux crimes commis par les sanctions et la guerre économique.

            merci


          • phan 8 février 20:44

            @oscar fortin

            Le Canada a participé à chaque opération de l’OTAN depuis la création de l’Alliance il y a plus de 60 ans. La participation du Canada aux opérations de l’OTAN partout dans le monde illustre son engagement envers l’Alliance Criminelle.
            L’OTAN est un acteur de premier plan pour la guerre et à l’insécurité à l’échelle internationale. Elle fait la promotion de valeurs fascistes et impérialistes et est attachée au règlement des différends par des bombes de toutes catégories.

            On sait aujourd’hui, 20 ou 30 ans après, que des actes terroristes ont été commis ou commandités par les services secrets de l’OTAN, et en particulier la CIA, dans divers pays européens au cours des années 1950 à 1990. 
            C’est ce que relate cette vidéo.
            Un jour viendra, tôt ou tard, où l’on saura par qui sont commandités les actes terroristes actuels, cause d’un État d’urgence décidé pour une longue durée. On apprendra également quels en sont les objectifs de manipulation des populations.
            D’ici là, les lanceurs d’alertes seront accusés d’inventer des complots, voire assignés à résidence et condamnés pour atteinte à la sécurité de l’État...

            LES GUERRES ILLÉGALES DE L’OTAN

            Ce livre décrit, à travers l’exemple de 13 pays, comment des guerres illégales furent menées dans le passé (Iran, Guatemala, Égypte, Cuba, Vietnam, Nicaragua, Serbie), et le sont encore dans le présent (Afghanistan, Irak, Libye, Ukraine, Yémen et Syrie). Il montre comment les fondements de l’organisation pacifique qu’est l’ONU, et en particulier l’interdiction de faire la guerre, furent clairement sapés. Une terrifiante description d’une angoissante actualité, un plaidoyer pour la paix, un réquisitoire contre l’OTAN…

          • oscar fortin oscar fortin 8 février 22:41

            @phan : merci pour cette information plus que pertinente, J’en avais déjà eue des échos, mais c’est bon de se rafraichir la mémoire. 

            bonne fin de journée


          • Lugsama Lugsama 8 février 21:12

            Le criminel Canada qui envoie de l’aide humanitaire à un pays dont la dictature préfère les laisser crever de faim et de maladies, mais bien sur.

            Vivement que la farce chaviste se termine.


            • phan 8 février 21:48

              « Les criminels volent des milliards de dollars et puis ils se disent prêts à accorder une aide humanitaire. Si vous voulez aider le Venezuela, levez donc le blocus et annulez les sanctions » 

              Avez vous vu les Enculés de Yankees de Mierda reconstruire les pays dévastés par leurs bombes humanitaires ?


              • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 8 février 22:25

                Merci Oscar, je suis évidemment de tout coeur avec vous pour dénoncer le nouveau pas des USA dans l’infamie. Mais existe-t-il encore une seule personne de bonne foi qui ne soit pas parfaitement convaincue de leur turpitude ? Je regrette que nous ne puissions rien faire, mais il n’existe même pas au Canada une seule option politique crédible qui reflète notre opinion !  Trudeau a abandonné la position courageuse de son père, le Parti conservateur est encore plus inféodé aux Américains ... et le NPD a perdu toute l’importance qu’il s’était gagnée sous Layton.... Le Canada est redevenu une voix sans importance sur la scène internationale.

                PJCA


                • oscar fortin oscar fortin 9 février 00:27

                  @Pierre JC Allard : Je partage entièrement votre avis et, encore aujourd’hui, je me demandais comment se fait-il que le parlement canadien ne se fasse pas entendre. Les députés, tant du gouvernement que de l’opposition, voient ce qui se passe, mais rien ne se dit, rien ne se fait pour montrer au Canada qu’il n’y a pas que Trudeau, mais également un peuple à la tradition de collaboration et de fidélité aux N.U. . Qu’on se souvienne du temps de L.B. Pearson qui avait reçu le prix Nobel de la paix pour sa collaboration avec les Nations Unies pour résoudre des conflits en Asie et ailleurs au M"O. Ce Canada n’existe plus et c’est très triste.


                • phan 9 février 00:36
                  Augusto Macron a reconnu Maricón Guaidó comme président par intérim du Venezuela, en charge de « mettre en œuvre un processus électoral ». 

                  • ETTORE ETTORE 9 février 09:47

                    Voilà EL MICRON qui soutient un arriviste sans vote !

                    Alors que lui s’accroche au pouvoir, élu avec trois fois rien !

                    Mais on est pas à une fumisterie près !


                    • keiser keiser 9 février 11:37

                      Le 19 août 1953, le Premier ministre du chah d’Iran, Mohammad Mossadegh (73 ans), est démis de ses fonctions sous la pression des Britanniques. Ces derniers l’accusent d’être à la solde des Soviétiques.

                      Ils lui reprochent surtout d’avoir nationalisé les gisements pétroliers d’Iran et exproprié la puissante compagnie pétrolière Anglo-Iranian OilCompany.

                      La CIA américaine, dirigée par Allan Dulles, et le MI6 britannique apportent leur soutien au général Fazlollah Zahedi qui organise le 19 août un coup d’État dans les règles.( herodote.net )

                      L’interventionnisme des Etats Unis en amérique latine est une habitude depuis longtemps.

                      1967-69 : Guatemala.

                      / 1973 : Chili. 

                      / 1976 Argentine 

                      / 1979 : La Grenade. 

                      / 1980-1990 : Salvador. 

                      / 1981-1988 : Nicaragua. 

                      / 1983 : Grenade. 

                      / 1983-89 Honduras 

                      / 1983-84 Grenade 

                      / 1989 : Panama. 

                      / 1994 : Haïti. 

                      / 1999 : Colombie. 

                      / 2010 Haïti

                      L’UE a agit de la même manière en Grèce pour mettre le gouvernement de Tsipras au pas cadencé des ultra-libéraux.

                      Jimmy Carter, a déclaré en 2012 que : « En fait, sur les 92 élections que nous avons suivies, je dirais que le processus électoral au Venezuela est le meilleur au monde. »

                      Mais la CIA avec Trump ont décrétés la mise à mort de toute velléités socialistes en Amérique du Sud.

                      Venezuela :
                      On gèle les avoir pétrolier, on pratique le blocus économique, ce qui à pour but d’affamer la population et d’incriminer le gouvernement pour sa mauvaise gestion socialiste comme au Chili en 1973.
                      Après le financement et le soutien d’une opposition affidée aux États-Unis, on envoie les ONG elles même aussi affidées.
                      Sauf Que Maduro ne cède pas.
                      Bah, il nous reste l’option de la Grenade, comme en Libye où Kadhafi voulait contrer le pétro-dollar en instituant une monnaie Africaine pour les échanges pétroliers.

                      Quand même, il a raison ce Trudeau, parce que ce Maduro et ben c’est un beau fumier.

                      Vous avez dit délinquant international !? ...
                      Mais non, bien sur. smiley

                       

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès