• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Capitalisme et Socialisme sont-ils identiques ?

Capitalisme et Socialisme sont-ils identiques ?

 Partout dans le monde le mode de production capitaliste se présente en substance sous une forme unique, mais superficiellement sous des apparences différentes.

 

Il n’y a qu’un seul mode de production mondialisé.

Partout dans le monde le mode de production capitaliste se présente en substance sous une forme unique, mais superficiellement sous des apparences différentes. À l’identique au niveau des moyens de production et des forces productives (industries, technologies, énergie, sciences, transports, matière première, main-d’œuvre), mais différentiées au niveau des rapports sociaux de production, reflétant ainsi un certain niveau d’autonomie des instances politique et idéologique.

Tantôt, le capitalisme sera qualifié de sauvage, de « libéral » et même de « néolibéral », de concurrentiel, de non interventionniste et de libertarien. On dira parfois un capitalisme de droite, un capitalisme démocratique-électoraliste et parlementaire, ou encore un capitalisme nationaliste et patriotique (fascisme italien et corporatisme salazarien ou franquiste). À d’autres moments le capitalisme sera dit « social », socialiste, de gauche et interventionniste, dirigiste, ou même totalitaire (national-socialisme allemand). Parfois même on le qualifiera de « communiste » comme en Russie soviétique, à Cuba, au Vietnam, en Corée du Nord, au Burkina Fasso, en Albanie, en Chine communiste et chez les Khmers rouges cambodgiens de triste mémoire (1). Oublions les prétentions centristes qui tentent d’opérer un fumiste dosage entre mesures de centre droite et programmes de centre gauche, deux doses et demie de supercherie ne fourniront jamais la potion pour sauver le moribond.

 

La variété des effigies politiques est immense et augmente au gré de la misère

 

LA SUITE DE L’ÉDITORIAL EST DISPONIBLE SUR LE WEBMAGAZINE http://www.les7duquebec.com/7-au-front/capitalisme-et-socialisme-sont-ils-identiques/

 

économique, de la duplicité politique et de la décadence sociale ambiante. Ainsi, en République malgache quarante-cinq candidats représentant 45 tendances politiques « différentes » concourront aux présidentielles de 2018. Il en fut ainsi en 2016 à Haïti, le pays qui devance Madagascar sur l’échelle de pauvreté mondiale (2). Ils étaient dix aux présidentielles Françaises en 2017 et 28 aux présidentielles Américaines de 2016, s’étiolant de la socialiste Alyson Kennedy au libertarien Gary Johnson en passant par l’inclassable Donald Trump et l’ineffable Hilary Clinton (3).

 

Monnaie et socialisme ?

Récemment notre webmagazine a publié un article intitulé « Monnaie, monnaie ! Capitalisme ou socialisme ? » http://www.les7duquebec.com/7-dailleurs-invites/monnaie-monnaie-capitalisme-ou-socialisme/ générant une grande confusion reflétée par les interventions qui se sont confrontées venant de différents horizons de la gauche éclectique. Nous avons songé que si l'auteur en venait à tenter de comparer deux modalités d’une variable unique (la monnaie) dans ce qu'il présente comme deux modes de production différents (capitalisme et socialisme) cela reflétait peut-être l'aveu inconscient que monnaie capitaliste et monnaie socialiste sont des équivalents, car mode de production capitaliste et mode de production socialiste sont approchants, sinon identiques, d’où, deux semblables se comparent (4).

Quelques phrases tirer de la littérature de gauche des cinquante dernières années, et reprises par l'auteur de l’article, nous ont mis la puce à l'oreille, phrases que voici : « Il est évident qu’un état ne peut être indépendant que s’il contrôle complètement sa propre monnaie. Même si ce n’est pas le seul critère d’indépendance, tout aussi évidemment le contrôle de la création monétaire implique de contrôler les banques, c’est à dire, en pratique, de les nationaliser. Mais cela ne suffit pas à déterminer la nature sociale ou non de la politique suivie, des choix de gestion (…) C’est l’élaboration démocratique du plan, avec la participation de tous, qui fait la différence entre socialisme réel, démocratique prolétarien, et pouvoir bureaucratique, régénérateur de capitalisme  » (5).

 

Depuis Boukharine et depuis Staline la gauche caractérise le soi-disant nouveau mode de production socialiste (une forme de transition vers le communisme prétendirent les bolchéviques) par deux caractéristiques politiques, deux particularités des rapports sociaux de production, soient :

A) nationalisation, c'est-à-dire privilégier une forme de propriété capitaliste étatique (socialiste disent les réformistes proudhoniens et les opportunistes staliniens).

B) Planification, c’est-à-dire mettre en place des programmes et des politiques qui organisent la production sociale des biens et des services requis par la reproduction élargie de la société. Or, tout mode de production, y compris capitaliste, implique une dose de planification. Même que, choisir le polichinelle politique présentant la meilleure planification est le prétexte aux fréquentes mascarades électorales bourgeoises. Le véritable problème du mode de production capitaliste et/ou socialiste n’en est pas un de « nationalisation-planification », mais de capacité à surmonter les contradictions qui paralysent les forces productives sociales en Russie soviétique, comme en Chine communiste, comme en France et au Canada capitalistes.

 

Les allégations de l’auteur suggèrent que le simple choix d’une politique monétaire qualifiée de « socialiste » c’est-à-dire prétendument indépendante, nationaliste et planificatrice, pourrait ouvrir des possibilités économiques autrement inexistantes dans un mode de production sans planification nationale populiste. Ceci revient à prétendre que le développement des moyens de production et des forces productives sociales, sont déterminées par les rapports sociaux de production, ou encore que les instances politique, gouvernementale et idéologique déterminent l’instance économique et l’ensemble du mode de production.

Tout ceci n'est que sophisme. Depuis Marx nous savons que les rapports sociaux de production tels la monnaie, le capital, les mesures administratives, les programmes politiques, la diplomatie, les traités commerciaux et militaires, etc. émanent du mode de production, et dépendent dans leur évolution du niveau de développement économique, du degré de productivité, des conditions d’évolution des forces productives sociales. Ainsi, comment la République malgache, la Côte d’Ivoire, Haïti et le Canada pourraient-ils être totalement indépendants et contrôler complètement leur monnaie, leurs banques et leur économie planifiée alors que ces pays, pour ne citer que ceux que j’ai récemment visités, produisent moins de la moitié des marchandises nécessaires à leurs besoins quotidiens ? Via le commerce capitaliste mondialisé (et les monnaies qui servent aux échanges), ces pays et les autres, États-Unis, Union européenne, Chine, Russie, Vietnam, Corée, et Cuba compris, sont tous interdépendants, ainsi que leurs monnaies interchangeables (à un taux normé par les banquiers) sur les marchés boursiers internationaux. Le dernier pays en date, l’Union soviétique, qui ait tenté de s’affranchir des contraintes des accords financiers capitalistes mondialisés s’est effondré lamentablement après quelques années, pour ensuite se rallier aux puissances impérialistes hégémoniques. Vous aurez noté que la Chine communiste n’a pas fait cette erreur et cet État est membre de l’Organisation mondiale du Commerce depuis 2001, de la Banque Mondiale depuis 1945 et membre permanent du Fonds monétaire internationale (FMI) depuis sa création, et vlan pour les maoïstes (6).

On peut comparer le comportement de la variable monétaire entre capitalisme et socialisme, car cette variable joue un rôle identique et est interreliée dans les deux systèmes du mode de production capitaliste, le modèle libéral (qui n'a rien de libéral nous en convenons) et le modèle totalitaire ou dirigiste, dit « socialiste ». Sachant que les deux modèles du mode de production capitaliste s’interpénètrent, notamment via le commerce international, et via leurs systèmes bancaires, monétaires et boursiers complémentaires. Si bien que dans les États prétendument « socialistes-dirigistes », tout comme dans ceux dits « libéraux démocratiques bourgeois » ont recourent à des mesures de nationalisation – socialisation des pertes capitalistiques – et à des mesures de privatisation des profits issus de la plus-value prolétarienne confisquée (7).

 

Comment en sortir et construire un véritable nouveau mode de production ?

Seule l’élimination mondiale (et non pas dans un seul pays) de la production de plus-value prolétarienne par l’éradication complète de la propriété (sous ses formes nationalisées ou privées) des moyens de production, d’échanges, et de communication (la monnaie n’ayant plus aucune utilité sera éliminée) et par la disqualification des frontières étatiques nationales (les structures gouvernementales n’ayant aucune utilité seront éliminées), toutes mesures qui rendront la classe prolétarienne véritablement indépendante, souveraine, maître de sa destinée et capable d’ériger le nouveau mode de production issue du capitalisme pour le transcender, soit le mode de production communiste prolétarien (8).

 

NOTES

 

  1. https://fr.wikipedia.org/wiki/Khmers_rouges
  2. http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2017/01/04/haiti-jovenel-moise-confirme-president-de-la-republique_5057254_3222.html 
  3. https://fr.wikipedia.org/wiki/Élection_présidentielle_américaine_de_2016
  4. TML (2017) Monnaie, monnaie ! Capitalisme ou socialisme http://www.les7duquebec.com/7-dailleurs-invites/monnaie-monnaie-capitalisme-ou-socialisme/ et une monnaie réellement socialiste. https://www.legrandsoir.info/une-monnaie-reellement-socialiste-sera-t-elle-forcement-devalorisee.html
  5. TML (2017) Monnaie, monnaie ! Capitalisme ou socialisme http://www.les7duquebec.com/7-dailleurs-invites/monnaie-monnaie-capitalisme-ou-socialisme/
  6. https://fr.wikipedia.org/wiki/Organisation_mondiale_du_commerce et https://www.wto.org/french/thewto_f/countries_f/china_f.htm et http://www.banquemondiale.org/fr/news/press-release/2015/07/16/china-launches-first-world-bank-trust-fund-to-end-poverty-and-promote-development et https://fr.wikipedia.org/wiki/Fonds_mon%C3%A9taire_international
  7. De fait, un peu partout dans le monde capitaliste nous avons observé le passage dans un sens ou dans un autre du modèle capitaliste libérale – démocratique – bourgeoise – au modèle capitaliste dirigiste – totalitaire socialiste. On en est même venue à graduer le niveau de socialisme d'un État par rapport aux autres. Nous référons le lecteur à l'ensemble de la littérature gauchiste qui ergote aujourd’hui sur les gouvernements de gauche en Amérique latine, et hier à propos des gouvernements de la gauche socialiste en Europe. Le Népal féodal se serait même doté récemment d'un gouvernement nationaliste – patriotique de gauche communiste-maoïste ! 
  8. Robert Bibeau (2017) La question nationale, la révolution prolétarienne et l’impérialisme moderne. L’Harmattan. Paris. 145 pages. ENGLISH BOOK FREE  (HERE)  http://www.les7duquebec.com/wp-content/uploads/2017/05/bon-NATIONAL-QUESTION-AND-PROLETARIAN-REVOLUTION-UNDER-THE-MODERN-IMPERIALISM-revision.docx ET ITALIAN BOOK  (ICIGRATUITEMENT EN TÉLÉCHARGEMENT. Et COMMANDER SUR AMAZON

https://www.amazon.ca/Question-nationale-r%C3%A9volution-prol%C3%A9tarienne-limp%C3%A9rialis/dp/2343114749/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1496234995&sr=8-1&keywords=Robert+Bibeau

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.2/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

43 réactions à cet article    


  • Diogène diogène 29 décembre 2017 13:13

    Comme vous l’écrivez en milieu de texte, « Tout ceci n’est que sophisme. »

    Sauf qu’il fallait mettre cette phrase à la fin.

    • Paul Leleu 29 décembre 2017 22:22

      @diogène


      oui... et à l’époque où il y avait de vrais socialistes avec le couteau entre les dents, il faut bien reconnaitre que les capitalistes étaient moins arrogants... 

      je sais pas si ça éclaire le débat, mais c’est un fait. 

    • Choucas Choucas 29 décembre 2017 14:28

       
      TERRA BÉTO NOVA
       
      « Le sadisme [libertaire] est à l’utopie sexuelle ce que le capitalisme [néo-libéral] est à l’utopie politique. En l’occurrence les hommes ne sont plus que des objets d’échange, au même titre que les marchandises [le sexe libéral est devenu néo-libéral] »
      Le seul et vrai paradis, Latsch
       
      « Le partage social et moral entre innocents et coupables doit lui-même être remis en cause : renverser la domination sereine du bien sur le mal, de l’ordre sur le désordre. » Foucault
       
      Alors Terra Béto Nova préfère dealers rappeurs du lumpen prolétariat colonial, l’ouvrier est trop vulgaire, beauf, Dupont-la-joie, « Droite des valeurs, gauche du travail » Irrécupérable (depuis 68) ! Tout le contraire de Cohn le tripoté, le gôôôgochon chic ! 


      • Jason Jason 29 décembre 2017 14:56

        Capitalisme et Socialisme sont-ils identiques ?


        La réponse est : oui. Le socialisme à la française n’est plus socialiste depuis de nombreuses décennies. Le Capitalisme, quant à lui, n’est qu’un opportunisme de classe se satisfaisant de tous le régimes. Nomade, prédateur, son ADN est le profit, mais un profit monopolisé. Car tout est là. Si beaucoup vantent les vertus du Capitalisme comme machine à faire des profits et donc de la richesse, cette machine n’inclut à aucun moment sa redistribution. Cette dernière ne se fait que par coercition des Etats, et selon les régimes, le curseur varie grandement.

        • Cateaufoncel 29 décembre 2017 15:37

          Le camarade Bibeau est-il à même de comprendre que nos sociétés sont devenues tellement complexes, que leur fonctionnement repose sur une infinité de coordinations qui ne peuvent pas être assurées par des bureaucrates planificateurs, et encore moins par les états d’âme de prolétaires dirigeant par le biais de consultations démocratiques ?

          Chaque unité de production est un maillon d’une chaîne qui reçoit du maillon précédent, et qui fournit au maillon suivant.Ainsi, le maillon meunier reçoit du blé du maillon paysan et livre de la farine au maillon boulanger, pour illustrer le principe à partir du circuit dans son acception la plus courte.


          • Robert Bibeau Robert Bibeau 31 décembre 2017 07:06

            @Cateaufoncel

            Le camarade Cateau peut-il comprendre que la question en débat ICI n’est pas le principe de coordinations complexe ni de planification complexe par ou pour le prolétariat via ou non une armée de bureaucrates, 

            Pour reprendre la métaphore courte du pain et du boulanger la réelle question est POURQUOI LE BOULANGER AYANT TROP DE PAIN SUR SON ÉTAL SI BIEN QU’IL EN JETTE - QUELQUES CENTAINES DE MILLIONS ET PLUS D’INDIVIDUS N’ONT-ILS AUCUNE MICHE À SE METTRE SOUS LA DENT ???

            Pour revenir au capitalisme - versus socialisme - aucun de ces régimes n’est parvenu à résoudre cette énigme mondialement et en cela les deux sont identiques et ne peuvent assurer le pain quotidien pour tous 

             

          • HELIOS HELIOS 29 décembre 2017 16:32

            Le capitalisme (mot galvaudé) et le socialisme ne sont pas identiques.


            Ce qui les rend semblables actuellement, c’est le « financierisme » (neologisme) qui efface toutes les autres considerations avec ses règles et ses obligations qui font fi de tout interet technique, economique et surtout humain !

            Et pour que survive le plus efficacement cette nouvelle plaie (la finance) ceux qui ont le pouvoir on eliminé toutes les contraintes qui pourraient rendre l’usage de la finnance au service dudeveloppement... contrôle des flux, de tous les flus... d’argent de marchandise et de personnes.

            Ne dites pas que cette dernière phrase est obsolete, le crontrole des flux ne veut pas dire l’interdiction, mais l’adaptation de l’homme aux perversions des sytemes



            • Robert Bibeau Robert Bibeau 31 décembre 2017 07:21

              @HELIOS


              Étrange Vous commencez par déclarer que socialisme et capitalisme sont différents puis vous faites la démonstration qu’ils sont identiques   VIA la financiarisation ce en quoi vous avez raison sauf que vous confondez la cause et la conséquence. 

              1) La financiarisation est la conséquence ET NON PAS LA CAUSE du développement du système capitaliste dans sa forme dite socialiste - dirigiste étatique et dans sa forme libérale - démocratique bourgeoise les mêmes causes engendrant les même symptômes 

              2) La question est bien comme je l’écris dans mon texte de savoir pourquoi le développement des contradictions capitalistes sous dirigisme étatique ou sous dirigisme libéral étatique entraine invariablement dans tous les pays capitaliste dans le monde sans aucune exception (meme pas chinoise ou cubaine) la « financiarisation » comme solution (pseudo solutions doit-on dire) aux maux du système ????

              Nous avons beaucoup écrit sur ceci et nous le réexpliquerons encore dans un prochain texte 

               

            • CN46400 CN46400 29 décembre 2017 18:43

              Le moteur du capitalisme est le profit immédiat
              Le moteur du socialisme est la satisfaction optimum des besoins des populations
              Le capitalisme est un système empitique qui est plombé par la baisse tendancielle du taux de profit
              Le socialisme est le premier système conduit, et controlé, par l’Homme
              L’avenir du capitalisme, et du socialisme, dépendent de la gravité des crises qui attendent le capitalisme


              • pipiou 29 décembre 2017 21:36

                @CN46400
                « Le moteur du capitalisme est le profit immédiat »

                Ben non, sinon on n’investirait jamais.
                Encore un qui n’a rien compris à l’économie.
                C’est sûr qu’Agoravox n’aide pas à comprendre, avec notamment Bibeau qui n’est pas vraiment dans l’économie contemporaine.


              • CN46400 CN46400 30 décembre 2017 09:03

                @pipiou

                Merci pour la leçon, selon vous le moteur du capitalisme est donc la faillite. Il est vrai que je n’avais pas encore remarqué cela......


              • pipiou 30 décembre 2017 22:44

                @CN46400
                Non plus. Vous voyez le monde est plus simple que : le soleil est vert ou le soleil est bleu.

                Dans « profit immédiat » il y a deux mots, ce qui fait plusieurs combinaisons possibles, mais c’est déjà trop pour vous.
                ça m’a fait plaisir de toucher avec vous la profondeur de la pensée marxiste.


              • Yanleroc Yanleroc 30 décembre 2017 23:27

                @pipiou, « le soleil est vert ou le soleil est bleu. » Cherche pas il est blanc !



              • Robert Bibeau Robert Bibeau 31 décembre 2017 07:37

                @CN46400


                Un exemple de pays socialiste camarade  ???

              • CN46400 CN46400 31 décembre 2017 09:31

                @Robert Bibeau

                Il n’y aura pas de pays 100% socialistes tant que le capitalisme sera majoritaire sur la Terre, seulement des gouvernements qui, ici ou là, prennent des mesures tendant à allonger l’espérance de vie ou éliminer la mortalité infantile......Ce qui tend, généralement, à faire reculer l’emprise générale du capitalisme.


              • markos 29 décembre 2017 22:17

                on ne serait pas en train de comparer un système économique à un projet de société ?
                on parle de deux choses différentes.


                • pipiou 29 décembre 2017 22:30

                  @markos
                  Ouh là, si vous faites des remarques de bon sens on ne va pas s’en sortir !

                  On est là pour discuter du sexe des anges, veuillez ne pas déranger et mettre vos pantoufles en entrant ....


                • Robert Bibeau Robert Bibeau 31 décembre 2017 08:40

                  @markos


                  Remarque sans pertinence puisque le « projet » -régime socialiste a effectivement existé grandeur réelle dans de nombreux pays se targuant d’être socialiste.


                  On est donc en droit de comparer le fonctionnement des deux régimes des deux modèles et la comparaison montre que le « projet » en concret est bien du capitalisme de gauche 


                   


                • pipiou 31 décembre 2017 13:21

                  @Robert Bibeau
                  Le capitalisme peut fonctionner avec ou sans dictature, là où le Socialisme nécessite le recours à la dictature.
                  Rien que ça montre que vous comparez des pommes avec des poires et que la remarque de Markos est très pertinente.


                • CN46400 CN46400 31 décembre 2017 18:53

                  @pipiou

                  Le capitalisme ne profitant qu’à une minorité est toujours une dictature, celle de la classe bourgeoise qui impose, au travers du comité qui tient lieu de gouvernement, constamment ses intérêts ! (ex Macron et ses valets)
                   Cette dictature peut être, suivant les circonstances, aussi bien cool que violente. C’est juste un rapport des forces, avec les prolos, qui décide, ou non, de la « coolitude »....


                • markos 3 janvier 08:01

                  @pipiou
                  à fortiori, on voit bien que les pays européens se sont engagés dans une voix qui laisse peu de place à la liberté des peuples de décider de leur avenir.
                  les traités européens ont tellement verrouillés le système qu’il est quasiment impossible d’en sortir même si les peuples dans leur immense majorité décidaient de les remettre en cause.
                  quand junker dit « il ne peut y avoir de choix démocratique contre les traités européens » ça montre que la démocratie version UE est un leurre. ce sont les « décideurs », c’est à dire ceux qui nous dominent qui dictent leurs choix.
                  aux peuples de suivre qu’ils le veuillent ou non.


                • BA 29 décembre 2017 22:51

                  Jeudi 28 septembre 2017 :

                  Le Secours populaire face à « un raz-de-marée de la misère ».

                  « Un raz-de-marée de la misère » : le président du Secours populaire particulièrement touché par les retraités qui demandent à manger.

                  En marge de la manifestation des retraités contre la hausse de la CSG, Julien Lauprêtre, président du Secours populaire, a témoigné jeudi 28 septembre sur franceinfo du « drame » des personnes âgées touchées par la pauvreté. Celui qui le touche « le plus ».

                  « Le nombre de personnes âgées qui viennent demander de l’aide au Secours populaire français est en augmentation croissante, a-t-il détaillé. L’année dernière, nous avons aidé trois millions de personnes en France et il y avait parmi elles de nombreux retraités. C’est un raz-de-marée de la misère. »

                  « C’est le drame qui me touche le plus, voir des retraités qui ont travaillé toute leur vie et qui viennent demander à manger au Secours populaire, c’est vraiment douloureux. »

                  http://www.francetvinfo.fr/economie/retraite/un-raz-de-maree-de-la-misere-le-president-du-secours-populaire-particulierement-touche-par-les-retraites-qui-demandent-a-manger_2393236.html


                  • Lucadeparis Lucadeparis 30 décembre 2017 01:13

                    Quelle bouillie de concepts dans les deux premiers paragraphes.

                    Il reste la citation qui renvoie à la note (5) qui est très bonne (et pas en cohérence conceptuelle.
                    Le capitalisme s’oppose au travaillisme, le socialisme à l’individualisme (voir Jean-Claude Michéa pour se réinformer).
                    Il ne faut pas confondre le socialisme avec ceux qui se sont inspirés d’une partie de l’oeuvre de Marx.
                    Quant à la monnaie, elle peut toujours avoir une utilité comme esure des coûts et des rémunérations, dédommagements (en liberté par le pouvoir d’achat) attribués des personnes en fonction des coûts qu’ils ont vécu par leur travail pour autrui, ou les dommages subis par autrui.

                    • Robert Bibeau Robert Bibeau 31 décembre 2017 09:10

                      @Lucadeparis

                      Merci pour ton intervention LucadeParis.  


                      Tu as bien raison de parler de bouillie de concepts ... Tiens je t’en présente une bouillie :: :

                       « Quant à la monnaie, elle peut toujours avoir une utilité comme esure des coûts et des rémunérations, dédommagements (en liberté par le pouvoir d’achat) attribués des personnes en fonction des coûts qu’ils ont vécu par leur travail pour autrui, ou les dommages subis par autrui. »  (sic) 

                      A ta place je ferais attention au processus narcissique de la projection...


                       

                    • Spartacus Spartacus 30 décembre 2017 01:26

                      « Seule l’élimination mondiale de la production de plus-value prolétarienne par l’éradication complète de la propriété »

                      Les cocos ignorent l’économie de base et la tragédie des communs.....
                      Démonstration de la connerie des réflexions communistes
                      L’éradication de la propriété.....

                      Voici une petite vidéo faite en grandeur réelle qui démontre l’absurdité du collectivisme : (en anglais)

                      Des gens sont autour d’un grand cercle.
                      Le débatteur propose de mettre des pièces et sur chaque pièce qui reste au bout d’une minute de doubler le capital.

                      Il jette les pièces et les gens se précipitent sur les pièces pour pas que son voisin les prennent avant lui.
                      Ensuite il sépare le cercle en quartiers « en propriété ».
                      es pièces restent et les gens font fructifier....

                      Les relations avec les biens collectifs n’égaleront les relations que les gens ont avec leurs biens propres... 
                      Les cocos idéologues refusent de voir cette réalité.

                      Regardez la vidéo et pensez aux pauvres cocos dans leur monde ringard d’illusions idéologiques...

                      • Robert Bibeau Robert Bibeau 31 décembre 2017 08:52

                        @Spartacus


                        les cocos dites-vous qui oublieraient pensez-vous que la rareté depuis des millénaires a engendré chez l’humain des réactions de survies dont l’égoisme, l’égocentrisme et le narcissisme comme ce texte le démontre

                        Seul la profusion permettra de mettre fin à cette réaction de survie où chacun se lance pour s’emparer de l’essentiel pour sa survie et celle de sa famille. 

                        Je sais bien que nul n’a vu cette profusion ou que ce soit ... sauf sous le communisme primitif

                        Merci de votre intervention camarade 

                          

                      • CN46400 CN46400 31 décembre 2017 09:19

                        @Robert Bibeau
                        « Je sais bien que nul n’a vu cette profusion ou que ce soit ... sauf sous le communisme primitif »

                        Sous le communisme primitif, bof je n’en mettrais pas ma main au feu. Par contre la profusion existe aujourd’hui... pour la classe bourgeoise !


                      • Spartacus Spartacus 31 décembre 2017 11:54

                        @Robert Bibeau
                        Du Canada un séjour en Pologne, Roumanie ou Hongrie doit être abordable pour un Canadien enfumé d’idéologie.


                        Allez voir pourquoi ces gens en ont soupé du communisme....Posez des questions aux individus qui l’ont vécu.....

                        Comme tout le monde travaillait pour l’état, sur chaque chantier, il y en avait 2 qui travaillaient « un peu » et 8 qui regardaient... Aucune solidarité ou pitié.
                        Il n’y avait là aucune réaction de survie, puisque tout le monde était payé. 

                        Le dissident russe Alexandre Soljenitsyne a écrit : « Le socialisme conduit à une destruction totale de l’esprit humain ».

                        Seul le capitalisme permet à chacun de se forcer a donner pour autrui le meilleur de soi même dans la paix de l’échange.
                        C’est le capitalisme qui fait que le boulanger se lève à 5h du mat pour faire du pain et le Venezuélien communiste a ne pas se lever et affamer ses concitoyens.


                      • CN46400 CN46400 31 décembre 2017 18:00

                        @Spartacus

                        Sous le capitalisme, 8 travaillent comme des fous et 2 s’« empifrent » à se faire péter la sous-ventrière....


                      • Robert Bibeau Robert Bibeau 1er janvier 11:29

                        @Spartacus


                        Vous me semblez un ignare et un impudent monsieur Spartacus. Que cherchez-vous à venir déblatérer semblable sornette insignifiantes que les McCarthistes radotaient dans les années cinquante aux États-Unis.

                        Vous êtes un provocateur mais pour les autres lecteurs je vais prendre la peine de réfuter quelques unes de vos fadaises.

                        1) Si personne ne travaillait sous le capitalisme-socialiste (nous n’en sommes plus ici à ergoter sur le communisme que personne ne connait et ne connaitra pas avant un certain temps) alors a) Comment sont-ils allés jusque dans l’espace et comment ont-ils exterminés les NAZI ???  b) Pourquoi  tous ces gens oisifs bien payés à ne rien faire n’ont-ils pas conservé le capitalisme mode socialiste et pourquoi se réjouirait-il aujourd’hui d’exporter leurs femmes esclaves sur le marché occidental ???? 

                        2) Soljenitsine de grâce on ne cite plus ce fada - débile mental.  L’esprit humain est à l’image du mode de production qui le supporte et en aucun cas L’ESPRIT HUMAIN NE PEUT DISPARAITRE connard = il peut se transformer mais il ne disparait qu’a la mort de l’être vivant humain 

                        3) Le boulanger en super usine  concentrationnaire de 1000 employés et plus se lève pour aller produire son salaire et sa plus-value qui lui sera extorquée et si je salut son courage je n’envie pas son sort 

                        Allez pauvre homme policier  végétez ailleurs les textes indipides ne manquent pas 

                          

                      • Spartacus Spartacus 2 janvier 15:05

                        @Robert Bibeau

                        Permettez cher « enfumé Marxiste » vu que je suis « ignare »....
                        On reconnait dans vos questions le « whataboutisme » du parfait crétin coco..

                        Principe stalinien qui lorsqu’on vous met des arguments auquel vous êtes incapable de répondre doit changer de sujet (ici l’espace ou les Americains)...

                        Et semble t-il n’avez jamais mis les pieds dans un seul pays de l’Est tellement votre idéalisme du passé est con, mais con. 
                        Va faire un tour en URSS. 
                        Un canadien communiste dans horrible pays capitaliste doit pourvoir ce le payer ?

                        Il est vrai que les enfumés Marxistes sont en déni du fait communisme et n’assument pas les résultats de leur idéologie bien merdique...

                        L’URSS a commencé la guerre, avec ses Alliés Nazis. (petit rappel)
                        Elle ne doit sa victoire qu’a l’effort de guerre fournit par les Américains et le mépris des communistes de sa propre population humaine qu’elle a sacrifié par millions sans vergogne.

                        Quand à Soljenitsine c’est un fada que pour un coco. Imaginez donc, a dénoncé le bonheur de vivre au Goulag, de l’arbitraire et prouve le fait criminogène de la coercition subie de l’idéologie communiste...

                        Quand au « boulanger en »univers concentrationnaire« (métaphore totalement conne d’un ignare jamais allé travaillé en usine de sa vie) . 

                        Un ouvrier ne ’produit pas son salaire » pas plus qu’il n’est payé part la plus-value.

                        Un ouvrier est payé en fonction de son contrat de travail et sa capacité à le remplir.
                        Un ouvrier est payé par l’avance du capital, qui estime que sa production peut être vendue...
                        Vendue ou pas il sera payé. Indifféremment de la plus value...

                        Va lire un « vrai livre d’économie » Sort de ta grotte Marxiste...
                        Y’a longtemps que le théories Marxistes ont toutes étés réfutées par les faits.

                      • Robert Bibeau Robert Bibeau 3 janvier 09:54

                        @Spartacus

                        Tu comprendras cher Spartacus que je ne répondrai pas à tes insultes ni à tes allégations  pour te convaincre cher provocateur mais tes vieux arguments anti-communiste me fournissent une occasion.


                        1) « Va faire un tour en URSS. »  Écris-tu ignare... L’URSS s’est écroulé vers 1991 et elle est aujourd’hui un paradis du capitalisme libéral après avoir été un paradis du capitalisme dirigiste IGNARE dans les deux cas - deux modèles du capitalisme - elle connaissait la misère mais davantage aujourd’hui sauf pour les nouveaux riches.

                        2) Tu as raison à propos de l’alliance URSS - Allemagne au début de la Seconde guerre mondiale qui je l’ai déjà écrit auparavant  - ne pouvait allier RUSSIE et ALLEMAGNE puisque ces deux puissances impérialistes convoitaient toutes les deux les mêmes terres coloniales de l’Europe de l’Est 

                        3) Ignare tu n’as même pas percu que j’étais anti-communiste révisionniste et anti-bolchévique et anti-stalinien mais pas du tout anti-prolétaire et pas du tout anti-marxiste MAIS je crois que l’on doit faire le deuil de toutes les révolutions soi-disant SOCIALISTES  qui ne furent que des révolutions démocratiques bourgeoises ayant TOUTES menées à l’établissement du capitalisme néo-libéral que nous avons maintenant mission d’éradiquer PARTOUT SUR TERRE y  compris en Chine et à Cuba ignare provocateur.

                        Retourne à tes cahiers et à tes devoirs mal faits en salle de formation sioniste.

                         

                      • zygzornifle zygzornifle 30 décembre 2017 12:02

                        oui parce que leurs hommes sont interchangeables .....


                        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 30 décembre 2017 19:29

                          Les isthmes, je les préfère entre deux mers ou deux golfes, qui réunit deux grandes étendues de terre


                          • Luniterre 31 décembre 2017 10:34


                            Misère de la “philo” de M. Bibeau...

                            Un seul mode de production, mais des rapports sociaux de production différents…

                            «  N’est-ce pas dire assez que le mode de production, les rapports dans lesquels les forces productives se développent, ne sont rien moins que des lois éternelles, mais qu’ils correspondent à un développement déterminé des hommes et de leurs forces productives, et qu’un changement survenu dans les forces productives des hommes amène nécessairement un changement dans leurs rapports de production ? » Karl Marx, (Misère de la philosophie, 1847).


                            Personne n’a donc relevé cette énorme bourde qui est à la base de son article, le reste étant à l’avenant, et de plus, basé sur une falsification non moins grossière des propos des articles de TML qu’il prétend critiquer au passage, pour étayer son nouveau propos de « fond » : capitalisme = socialisme = fascisme, emprunté au lexique le plus primaire de l’idéalisme bourgeois...


                            Les articles originaux de TML sur le sujet sont ici :


                            https://tribunemlreypa.wordpress.com/2017/12/11/monnaie-monnaie-capitalisme-ou-socialisme/

                            https://tribunemlreypa.wordpress.com/2017/12/17/une-monnaie-reellement-socialiste-sera-t-elle-forcement-devalorisee/

                            https://tribunemlreypa.wordpress.com/2017/12/14/monnaie-monnaie-quelques-elements-nouveaux-au-debat-sur-agoravox-et-vlr-mai-68/

                            Une synthèse des falsifications opérées par M. Bibeau ici :

                            https://tribunemlreypa.wordpress.com/2017/12/31/la-puce-a-loreille-de-maitre-bibeau/

                            Luniterre



                            • antiireac 31 décembre 2017 22:14

                              On oublie trop souvent que le communisme a conduit des sociétés entières à la misère où les populations entières ne pensaient qu’à la nourriture et ceci pendant des années.


                            • CN46400 CN46400 1er janvier 07:53

                              @antiireac

                              Par exemple les migrants de Lampédusa viennent des contrées « communistes » africaines, et ne doivent rien, je vous l’annonce, aux politiques des capitalistes occidentaux.....


                            • Robert Bibeau Robert Bibeau 1er janvier 10:43

                              @Luniterre

                              Enfin, un commentaire qui porte sur le fond de la discussion = le thème de la polémique.Allons-y avant que les pleures frustrés n’effacent ces quelques propos.


                              Nous voici confronté à MARX face à Proudhon  Marx écrit : « un changement survenu dans les forces productives des hommes amène nécessairement un changement dans leurs rapports de production ? »  C’est exactement ce que nous écrivons et répétons à l’encontre de votre position camarade Luniterre.

                              J’aurais plutôt penser que vous auriez attaquer de l’autre côté - du çoté où je concède que les instances politique et idéologique = les rapports de production grosso modo = possède une certaine autonomie qui permettent au pugilistes idéologues bourgeois de prétendre qu’un nouveau mode de production « socialiste » qui soit ni le capitalisme ni le communisme mais un mode de transition entre les deux seraient apparu en URSS et en Albanie et où ailleurs camrade ????

                              NON l’autonomie des rapports de production n’est que superficielle comme je l’ai écrit et permet tout juste de choisir entre la peste ou le choléra pour enfoncer le mode de production capitaliste dans sa version libérale ou sa version dirigiste - planifiée - dans la panade.

                              Il est impossible de planifier de facon conséquente sérieuse et à long terme sous un mode de production soumis aux lois du marché... l’URSS était soumis aux lois du marché. voila tout 



                            • Luniterre 1er janvier 13:38


                              .

                              « un changement survenu dans les forces productives des hommes amène nécessairement un changement dans leurs rapports de production ? » C’est exactement ce que nous écrivons et répétons à l’encontre de votre position camarade Luniterre."

                              C’est là, carrément, se contredire une fois de plus et se moquer du monde...


                              "Il est impossible de planifier de facon conséquente sérieuse et à long terme sous un mode de production soumis aux lois du marché... l’URSS était soumis aux lois du marché."


                              Effectivement, et c’est bien pourquoi l’article que M. Bibeau a en quelque sorte « dépecé » pour en extraire une citation tronquée/truquée pose le principe d’un développement économique endogène, ce qui était aussi le cas de l’URSS avant l’ère Khrouchtchevienne.


                              Endogène ne signifie pas pour autant autarcique. Une interface commerciale entre socialisme et capitalisme reste évidemment possible. A l’époque du XIXème congrès un tel processus basé sur les relations entre nations indépendantes était en voie de construction. Abandonné par les khrouchtcheviens dès leur arrivée au pouvoir, en faveur du maintien du dollar comme monnaie de réserve :


                              ЗА ЧТО УБИЛИ СТАЛИНА


                              http://www.specnaz.ru/articles/195/27/1743.htm


                              Luniterre


                            • Robert Bibeau Robert Bibeau 3 janvier 10:10

                              @antiireac


                              Tu étales ton ignorance RÉACTIONNAIRE MISÉRABLE  antiréac 

                              Le socialisme (rien à voir avec le mode de production communiste prolétarien) a plutôt signifié une nette amélioration des conditions de vie populaires au début du moins 

                              EXEMPLE LA VIE DU SERF russe comparée aux conditions de vie de l’ouvrier soviétique = pas de comparaison possible.

                              EXEMPLE la vie en Chine pré-maoiste et la vie en Chine actuelle ou 600 millions de pauvres affamées sont sorties de la misère mëme l’ONU admet la prouesse du capitalisme dirigiste chinois 

                              La véritable question ANTIRÉAC = TRÈS RÉACT =  sera quand le capitalisme dirigiste (SOCIALISTE) CHINOIS ATTEINDRA  ses limites comme les USA l’ont atteint vers 1975 

                              Alors vous verrez la misère revenir comme elle s’épand aux USA présentement 

                              Retourner suivre vos cours d’économie capitaliste 101  avec votre ami SPARTACUS à moins que les deux ne soient qu’un seul ????


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès