• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Casés dans le gouvernement Castex

Casés dans le gouvernement Castex

Constance Prazel, la rédactrice en chef de la revue Liberté Politique, a rédigé un édito sur la situation concernant le nouveau gouvernement français qui accompagne maintenant Emmanuel Macron dans sa politique à la tête de la France. Elle invite les lecteurs à se poser des questions sur la situation française car, comme la journaliste le fait remarquer, « en fait de renouvellement politique, ce remaniement ministériel nous laisse sur notre faim. Voyez plutôt ». 

Jean Castex, Roselyne Bachelot, et toujours Gérald Darmanin, Bruno Le Maire, Sébastien Lecornu ou Franck Riester, un gouvernement qui se constitue en allant fouiller dans les fonds de tiroir de Républicains d’hier et d’aujourd’hui pour trouver des ministres, tant il est vrai que La République En Marche est incapable de trouver des profils un minimum convaincants. Ne parlons pas de profils enthousiasmants, c’est de l’ordre de l’inaccessible ! Importation ou reconduction de Républicains, quand on ne s’est pas tout simplement contenté d’un jeu de chaises musicales d’un ministère à l’autre, ou d’un simple changement d’intitulé du poste.

Estimons-nous heureux, nous aurons échappé à l’arrivée massive d’écologistes officiellement EELV dans le gouvernement. Maigre consolation, quand en fait de renouvellement, nous nous retrouvons à devoir accueillir une personnalité aussi contestable qu’Eric Dupond-Moretti à la Justice. Dans un contexte de profonde dégradation de l’autorité, d’anarchie, de désarroi des forces de police sur le sens à donner à leur engagement, et sur leur incapacité à faire régner un tant soit peu l’ordre face à l’explosion d’une violence sans cesse légitimée et encouragée par une justice inexistante, quel signal est envoyé aux racailles que la nomination de celui qui jadis défendit Abdelkader Merah ! On pouvait difficilement faire pire. Si nous ajoutons à cela qu’Eric Dupond-Moretti est aussi l’avocat qui défend l’idée de l’interdiction pure et simple du Rassemblement national en tant que parti, nous en viendrions presque à regretter Nicole Belloubet.

Passons rapidement sur les autres scandales de ce remaniement… Gérald Darmanin est propulsé à l’Intérieur, avec Marlène Schiappa sous ses ordres, alors qu’il fait l’objet d’une plainte pour viol (mais en même temps, on ne va pas s’arrêter pour si peu). Brigitte Bourguignon est nommée ministre chargée de l’Autonomie : un moyen bien commode de museler celle qui préside la commission d’enquête sur le Covid-19. Gabriel Attal, ancien socialiste qui vient remplacer l’inénarrable Sibeth, est en couple avec un député européen et entend programmer avec lui une « GPA éthique ». Et ne parlons pas de l’absence criante de département consacré à la Famille, alors même qu’elle est apparue plus centrale que jamais dans la crise que nous venons de traverser, et qu’elle sera cruciale dans les mois à venir pour amortir la crise sanitaire, économique, civilisationnelle dans laquelle nous ne faisons que rentrer.

Une chose est sûre, toute velléité du parti des Républicains d’incarner un parti d’opposition gouvernementale est bel et bien morte. Malgré la mascarade de l'exclusion des LR ralliés à la LREM, destinée à entretenir une illusion d'indépendance à laquelle personne ne peut sérieusement croire, durant la campagne du 2nd tour des municipales, on a vu de scandaleuses alliances de centre-gauche, voire de gauche tout court, se nouer entre LR et LREM, pour éviter à tout prix les alliances à droite, ou en l’absence d’alliances, le maintien forcené de Républicains minoritaires aboutissant à des victoires de la gauche. Une fois le scrutin passé, c’est donc tout naturellement chez les Républicains que continue de se servir Emmanuel Macron pour composer son gouvernement. Il est en cohérence avec l’attitude du parti de la droite dite gouvernementale, accroché à ses basques, et il détient un moyen très sûr de les discréditer définitivement à moins de deux ans de la présidentielle. Quelle crédibilité auront-ils pour émettre un avis critique sur le bilan du quinquennat, auquel ils auront amplement collaboré ? L’illisibilité de leur stratégie, l’absence de foi, de programme, de vision politique confine au tristement sublime. Nous ne pouvons qu’appeler de nos vœux l’émergence d’une authentique candidature de droite, qui, si elle veut être crédible, pourra difficilement se structurer exclusivement autour d’eux. Il reste deux ans pour la construire, tout est encore possible, même le plus inattendu !

Constance Prazel

Source : http://www.libertepolitique.com/Actualite/Editorial/Cases-dans-le-gouvernement-Castex

Source : http://www.observateurcontinental.fr/?module=articles&action=view&id=1754


Moyenne des avis sur cet article :  1.85/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 10 juillet 10:11

    Autrement dit : « on craignait les verts, on a les bruns ».

    Tout ça mélangé aboutit à une palette tournant autour du caca d’oie.

    lien


    • Le421 Le421 10 juillet 20:21

      Macron a attrapé le sarkoronavirus...


    • babelouest babelouest 10 juillet 10:23

      Il y a surtout le fait que LREM est un parti évanescent et vide.C’est un (p)résident, et un tout petit peu de sauce autour. Une association de circonstance issue d’une coterie qui montre bien à quel point elle tiendrait toute dans l’arrière-salle d’un bistro.... Si cela fonctionne encore un peu, c’est parce que des hauts fonctionnaires, par intérêt, jouent le jeu. Pour un vrai parti d’opposition, il faudrait dix mille, cent mille adhérents, pour avoir autant d’influence sans avoir les médias dans sa poche. Encore ceux-ci ne font-ils illusion que grâce au mensonge permanent, et un « en même temps » à donner le tournis, caractéristique des pervers narcissiques.


      • Le421 Le421 10 juillet 20:22

        LREM, c’est comme le cassoulet toulousain.

        Deux ou trois saucisses et plein de fayots autour !!

         smiley


      • Captain Marlo Captain Marlo 11 juillet 07:43

        Le 421,

        Deux ou trois saucisses et plein de fayots autour !!

        Tous les européistes sont des fayots ! Ou plutôt, comme disait de Gaulle : « des soumis », qui ont fait le choix de la défaite, et qui mettent toute leur énergie à ne plus défendre les intérêts de la France & des Français.

        C’est l’esprit d’abandon et de servilité. Je ne sais plus qui, disait : « Dans une Commission internationale, il faut toujours nommer un Français, on est sûr qu’il ne défendra pas son pays ! » C’était le choix de la défaire en 40, et ça continue... !

        .

        On se demande pourquoi Macron, qui se vante du pseudo accord sur l’emprunt européen, n’a obtenu que 29 milliards, autant que la Pologne ? Enfin,... si accord il y a !Comme d’habitude, les 27 pays sont divisés, mais les médias font comme si c’était acquis, alors que pas du tout !

        .

        Certains pays ne veulent pas verser davantage au budget européen.
        .

        La PAC est sur le tapis. C’est la France qui touche le plus, et certains pays ne voient pas pourquoi ils paieraient autant pour les agriculteurs français, alors qu’ils peuvent consommer des produits agricoles du monde entier.Ambiance, ambiance ! Si les agriculteurs français rejoignent les Gilets jaunes, ça va être rock’n’roll pour Macron !

        Enfin, lui et Castaner ont pris leurs précautions.Depuis 2018, ils ont passé 4 commandes d’armes anti manifestants, dont des armes de guerre. On n’est jamais assez prudents quand il s’agit de ces satanés Astérix de Français, des buses qui ne comprennent pas que l’Europe, c’est la prospérité.... !

        .

        Et même si les 27 pays étaient miraculeusement d’accord, encore faut-il pour que la Commission européenne emprunte massivement, que des prêteurs internationaux, comme les fonds de pension, veuillent bien prêter de l’argent à la zone économique la plus plombée de la planète.... Et quand les prêteurs craignent que leurs prêts finissent comme les emprunts russes, ils augmentent les taux !Et kiki va rembourser les intérêts de cette dette ? C’est nous.
        Et comme disait Coluche : « Rigolez pas, c’est avec vos sous ! »

        .

        Sinon, LREM c’est une macédoine, avec des gens de la « société civile », plus des transfuges du PS / des Républicains/ du Modem, ou des écolos comme Pompili.
        C’est un Gouvernement de coalition, qu’il présentent comme un Gouvernement de salut Public !


      • Attila Attila 11 juillet 20:10

        @Captain Marlo

        «  Enfin, lui et Castaner ont pris leurs précautions.Depuis 2018, ils ont passé 4 commandes d’armes anti manifestants, dont des armes de guerre. »

        Je ne suis pas spécialiste, mais je trouve qu’à parader en plein milieu de la rue à distance des autres personnes, il ferait une belle cible pour d’éventuels snipers.

        .


      • Attila Attila 11 juillet 20:13

        Avec Castaner, faut pas exiger un comportement professionnel !

        .


      • zygzornifle zygzornifle 10 juillet 10:52

        Macron qui voulait se montrer exemplaire ne vaut pas mieux que les autres , meme il est pire , il a toujours aimé s’entourer de « racailles » ou de niais , peut être que quelque part il lui faut ça pour s’exciter ….


        • Toutafé @Zig Horn

           C’est au pied du mur qu’on voit le Maçron !


        • Captain Marlo Captain Marlo 10 juillet 20:28

          Et hop, tout le monde est encore tombé dans le panneau ! Ce sont de bons comédiens, finalement ! Les européistes sont interchangeables, ils ne décident plus de rien d’important. Gauche ou Droite ne signifient absolument plus rien, ce sont tous des libéraux, donc tous de Droite !

          •  

          Quand un pays ne gère plus ses frontières, sa monnaie, son budget, ses lois, ses politiques économiques & sociales, sa politique étrangère et sa Défense, il ne reste à gérer que les questions sociétales et la couleur des rideaux de Matignon....

          Tout ce cirque sert à cacher 2 choses :

          1/ Qu’il n’y a plus de politique intérieure nationale, mais uniquement des politiques européennes.

          .
          2/
          Que le 20 Mai 2020, la Commission européenne à envoyé à Macron sa feuille de route pour 2020/2021.

          (...) Le point 20 comporte des mesures visant à améliorer « l’environnement des affaires ». En plus des éléments donnés en conclusion des GOPÉ 2020, et déjà mentionnés ci-dessus, on peut noter : dérégulation du secteur des services, notamment pour « les professions réglementées » et pour la distribution, et « flexibilité réglementaire » pour susciter un « rebond » après la crise du covid 19.

          .

          .3) Le point 24 des considérants confirme le point 7) pour ne laisser aucun doute sur le fait que les mesures de sauvegarde autorisées ne doivent être que conjoncturelles, et indique que les GOPÉ 2019 restent en vigueur :

          « tandis que les recommandations présentes visent à contrecarrer les impacts socio-économiques de la pandémie et à faciliter le rétablissement de l’économie, les GOPÉ de 2019 adoptées par le conseil le 9 juillet 2019 couvrent des réformes qui sont essentielles pour répondre aux défis structurels qui se posent à moyen et à long terme. Ces recommandations restent pertinentes et continueront à être suivies à l’occasion du cycle du « semestre européen » de l’année prochaine ».

          Les GOPÉ 2020 sont donc conçues comme des poupées russes : elles comprennent pleinement les GOPÉ 2019 dont nous avions fait une analyse détaillée et qui comportaient par exemple l’exigence de réformer les retraites.
          Cette exigence est donc implicitement confirmée par les GOPÉ 2020....etc


          •  

          En clair, ça ressemble à un Gouvernement, mais ce n’est pas un Gouvernement !

          Ce sont juste des petits gouverneurs de la province France, chargés d’appliquer des politiques économiques & sociales décidées à l’étranger : à Francfort, à Berlin, à Bruxelles & à Washington.


          • Esprit Critique 10 juillet 20:37

            « ...Brigitte Bourguignon est nommée ministre chargée de l’Autonomie : un moyen bien commode de museler celle qui préside la commission d’enquête sur le Covid-19..... »

            Je pense que forfaiture est le terme appropriés. Tant qu’elle n’a pas remis son rapport définitif, elle ne peut de-ontologiquement occuper un autre poste. 

            Macron et Castex son des personnes indignes !


            • rita rita 11 juillet 06:54

              Un nouveau gouvernement de pieds nikelés digne du mètre de l’Elysée ?


              • zygzornifle zygzornifle 11 juillet 09:21

                Vu les affaires de branlette et de viol c’est plutôt en pieds niqués ….


              • troletbuse troletbuse 11 juillet 09:26

                Et même fort niqués


              • zygzornifle zygzornifle 11 juillet 09:20

                Moussa va demander a ce que Notre Dame une fois restaurée soit transformée en mosquée …. 


                • troletbuse troletbuse 11 juillet 09:24

                  Je ne savais pas que Attal en faisait parti. Je veux dire des élus de Micron.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Patrice Bravo

Patrice Bravo
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès