• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Centrale de Zaporijjia : Russes/Ukrainiens sont en train de « jouer aux (...)

Centrale de Zaporijjia : Russes/Ukrainiens sont en train de « jouer aux cons ». Était-il judicieux de se procurer des comprimés d’iode ?

Centrale de Zaporijjia : Russes/Ukrainiens sont en train de « jouer aux cons ». Était-il judicieux de se procurer des comprimés d'iode ?

 

 

La Centrale nucléaire de Zaporijjia kézako ?

C'est un méga centrale équipée de 6 réacteur nucléaires, c'est la centrale nucléaire la plus puissante d'Europe en 2022.Wikipédia. Suite à la guerre Russie/Ukraine, depuis plusieurs mois sur place Russes et Ukrainiens « jouent aux cons ». Je me méfie comme de la peste des rapports de la situation que donne chacun des belligérants, et dans cette situation tendue à l’extrême malheureusement tout peut arriver !... surtout qu'à tour de rôle les deux protagonistes s'ingénient à mettre de l'huile sur le feu ! La preuve :

Guerre en Ukraine : "Si la centrale nucléaire de Zaporijjia est frappée, la Russie bombardera immédiatement Washington et Londres" ( source page web du journal l'Indépendant)

 

Chat échaudé craint l'eau froide !

Ce vieil adage date du XIII éme siècle : source.Oui « Chat échaudé craint l'eau froide », parce que je me souviens très bien de la catastrophe de Thernobyl en Ukraine, cet accident nucléaire majeur survenu dans la nuit du 25 au 26 avril 1986 à la centrale nucléaire V.I. Lénine de Tchernobyl, située à 130 kilomètres au nord de Kiev (à l'époque en République socialiste soviétique d'Ukraine. Wikipédia,...et surtout de ce célèbre et fameux nuage qui s'était arrêté à nos frontières ( adroitement alpagué par nos valeureux gabelous, mais il faut quand même préciser que nos valeureux douaniers étaient équipés du filet spécial capture nuage radioactif dernier cri).... un exemple de plus que nos politiques nous prennent ( et héla nous laissent ) souvent pour de véritables « billes » !

… Et comme d'hab nous avons droit au baratin officiel, pas de dangers, trop loin, patin couffin !...«  Les seuils nécessitant la prise d’iode ne seraient pas atteints en France compte tenu de la distance  »,... allez demander cela aux Corses ? Pour info Kiev-Bastia distance à vol d'oiseau 1800 km ,quant à la centrale de Zaporijjia cette dernière et située à une centaine de km au Nord de Kiev, je vous laisse faire le calcul.

Beaucoup à été dit, écrit, commenté sur ce tragique événement, alors pour avoir plus d'infos dans votre moteur de recherche tapez:Tchernobyl conséquences en corse : Résultats, puis : Tchernobyl corse la prise de comprimés d'iode aurait elle été salutaire : Résultats.

 

Conséquences sanitaires de la catastrophe de Tchernobyl . En France la Corse a été la région qui a été hélas la plus impactée.

En raison de fortes pluies concomitantes au passage du « nuage de Tchernobyl » au-dessus de l'est de la Corse, une partie de cette région semble avoir été la plus touchée de France par les retombées aériennes du nuage. D'autre part, les populations vivant en zone de montagne semblent avoir une alimentation déficitaire en iode, ce qui est un facteur de risque supplémentaire pour la thyroïde.( Wikipédia consacre une excellente rubrique sur ce sujet :source.

 

Des mensonges ont été dit et des vérités cachées !

Dans le monde des hommes politiques et de hommes publiques, le mensonge une seconde nature. Ce denier est très efficace lorsqu’il est accompagnée de son accessoire indispensable la promesse. Chez eux le mensonge est aussi le moyen de masquer : Leurs échecs, leurs fautes, leurs erreurs ou hélas leurs incompétences !

Chez l'homme il est en ainsi depuis la nuit de temps, donc ne soyons pas étonné si nos politiques actuels l'utilisent eux aussi surtout lorsqu'ils ont été face à cet immense problème qu'a engendré la catastrophe nucléaire de Tchernobyl .

Concernant les mensonges sur cette inquiétante catastrophe si vous consultez le web, ben vous allez trouver moult résultats : sources. Édifiant comment ces politique et scientifiques nous ont pris « pour des billes » voir de « neuneus » !

Face à la situation exceptionnelle dans laquelle ils se sont retrouvés un mouvement panique à naturellement surgi. Pour faire face à la circonstance et la résoudre cela exigeait une réaction rapide et la plus efficace possible,... alors pour eux la plus simple solution a été de minimiser, de rassurer et affirmer qu'il n'y a aucun risque, en un mot « infantilisons-les » ! Ça ne coûte pas cher pratique ( adaptable à tous) et surtout à demander peu de moyens.

Vous pouvez trouver dans :Wikipédia. toutes les infos concernant ce scandale et honteux mensonge, car à l'époque beaucoup de langues sont restées muettes. En octobre 2013, un médecin corse admet s'être tu pendant 27 ans sur l'augmentation des pathologies de la thyroïde pour "protéger sa carrière" Le nuage de Tchernobyl et la Corse : révélations d’un endocrinologue 27 ans après.

 

Avant la catastrophe de Tchernobyl la France avait elle prévue des plans d'actions ?

Un vieil adage dit en substance : « Gouverner c'est prévoir... ne rien faire c'est courir à sa perte » cette formule et un célèbre dicton que certains attribuent à deux auteurs : source, ces derniers sont :Émile de Girardin et Adolphe Thiers.,.. alors pour ce qui concerne le sujet la question ( qui est logique de se poser ) est : Avant la catastrophe de Tchernobyl la France avait-elle prévu des plans d'actions ?

Dans mon moteur de recherche, j'ai tapé : France plan d'action accident nucléaire, .. et j'ai obtenu ces pages

IRSN : Face à un accident nucléaire (création de l’Institut (décret n° 2002-254 du 22 février 2002). La cata de Tchernobyl c'est :1986.'

Plan national de réponse. Accident nucléaire ou radiologique majeur.Fiches meures. Février 2014..

 

Notons que suite à ce drame a été crée en avril 1987 le Conseil Supérieur de la Sûreté et de l’Information Nucléaires (CSSIN) : source. La mission du Conseil s'étend à l'ensemble des questions touchant à la sûreté des installations nucléaires et à l'information du public et des médias relative à cette sûreté. : source.

 

CONSEIL SUPERIEUR DE LA SURETE ET DE L’INFORMATION NUCLEAIRES

Tchernobyl - 20 ans après, le devoir d'amélioration

Sur sa grande fiche de juin 2007 : Rapport_du_CSSIN_sur_Tchernobyl.pdf, je vous place ces lignes qui sont dans la rubrique :3.3

  1. 3.3 :La distribution préventive de l’iode La distribution de l’iode, comme de nombreuses autres mesures préventives impliquant la reconnaissance de la possibilité d’un accident nucléaire, faisait l’objet d’un blocage institutionnel, voire psychologique. La catastrophe de Tchernobyl a débloqué partiellement cette situation.

..et dans la Conclusion.

La distribution préventive d’iode : il est recommandé de supprimer la date de péremption (*) et de simplifier la posologie (le dosage devrait jusqu’à 3 ans être basé sur le poids de l’enfant) et de l’indiquer sur les boites de comprimés, tout en rappelant que la prise ne se fait que sur ordre des autorités.

La question se pose de la distribution d’iode à toute la population, par exemple à la naissance avec le carnet de santé.

Cette distribution d’iode devrait s’accompagner de campagnes d’information nationale et locales pérennes intégrées dans la problématique plus globale de prévention contre le risque nucléaire, en prenant l’exemple de l’assurance pour justifier cette mesure afin de ne pas l’interpréter comme une preuve de l’augmentation du risque.

(*) en haut de la page16/27, il est marqué ceci : Toutefois, l’existence d’une date de péremption sur les boîtes de conditionnement des comprimés peut avoir des effets pervers : non administration, voire destruction de comprimés d’iode considérés comme périmés.

J'ai marqué en gras :Faire disparaître l’hérésie de la date de péremption, car cela me rappelle étrangement le fonctionnement de nos « ronds-de-cuir  à œillères » de notre ultra performante administration et leurs interventions qui engendrent de si nombreux dommages collatéraux. Exemple : Covid19 la destruction des masques périmés. ,.. opérations absconse qui m'inspirent du célèbre et savoureux dialogue de Michel Audiard qui dans le film "Les tontons flingueurs " fait dire à Lino Ventura cette célèbre et mémorable sortie. « Les cons ça ose tout, c'est même à çà que l'on les reconnait » : vidéo.version courte, version plus longue,.. et soyons généreux ( comme dit l'adage quand on aime ....) en prime cet autre moment pour moi plein de sagesse tiré du film devenu culte de Marcel Pagnol « le Schpountz » ( 1938) avec Fernandel "Tu n'es pas bon à rien tu es mauvais à tout". Vidéo .

 

Les comprimés d'iode ne sont plus en vente libre dans les pharmacies !

En début d'année dans les pharmacies ces comprimés étaient en vente libre, ainsi en février j'en ai récupéré par l'intermédiaire d'un membre de ma famille. Depuis mi-mars les comprimés d'iode ne sont plus en vente libre dans ces officines :Nucléaire en Ukraine : inutile de se ruer sur les comprimés d’iode : (24/03/22), et la raison est simple depuis cette p....n de guerre les Français échaudés par l'histoire abracadabrante et rocambolesque du mémorable et si célèbre nuage stoppé aux frontières et aussi assez désarçonnés par la tragi-comédie des masques (vu pus haut) n'ont hélas plus confiances en leurs branques de dirigeants. Donc en cas de Trafalgar, ces derniers pourront compter sur « leurs réserves » car ils se méfient comme de la peste de la brillante organisation étatique qu'ils ont héla si souvent vu pédaler dans la semoule !

 

La vente libre dans les pharmacies des comprimés d'iode étant suspendue, en cas de cata imaginez l'énorme panique pour s'en procurer.

Premièrement il y a la question temps, les comprimés doivent être pris quel délai après l'alerte ?

Toutes les pharmacies auront-elles de stocks suffisants ?

Quid des moyens de contrôle pour éviter une double réception de comprimés !

Quid également pour ceux qui demeurent dans les zones isolées, qui ne peuvent pour X raisons pas se déplacer, ou sans moyens de locomotion !

.. Alors que dans l'hypothèse que l'ensemble de la population aurait son quota de comprimés à domicile, en deux coups de cuillère à pot l'ensemble de la population serait « sous abri ».Pour résumer pour mettre en place toutes ces mesures il va falloir une sacrée organisation, et en se basant sur la péripétie masques covid-19 ben j’appréhende d'avance ! Moralité comme d'hab. « Pourquoi faire simple lorsque l'ont peut faire compliqué » !

 

Pour terminer mon article, la question cruciale en cas de lâcher et d'arrivé d'un nuage radioactif, quand prendre l'iode ?

"Il faut prendre l'iode deux heures avant, idéalement deux heures avant l'exposition à l'iode 131 et jusqu'à vingt-quatre heures après maximum. Au delà de vingt-quatre heures, c'est inutile. En l'absence d'exposition, d'arrivée d'un nuage contenant de l'iode radioactif, c'est non seulement déconseillé mais c'est dangereux de prendre des comprimés d'iode stable. Il faut que le message soit très clair là-dessus. : source.

 

Autre question importante :Le nuage de Tchernobyl est arrivé en France combien de temps après sa libération ?

Le passage du nuage de Tchernobyl en France. Quatre jours après l’explosion du réacteur, le 30 avril 1986, le nuage de Tchernobyl arrive en France. Le Sud-Est et la Corse sont les premiers touchés. Le 1er mai, les trois quarts de la France se trouvent sous le nuage. Le 2 mai, une dépression repoussera le nuage vers l’intérieur du continent.source. ( avec les conditions météos de l'époque vents, températures etc... )

Pour les curieux : 1986-2011 - L'accident de Tchernobyl et ses conséquences pour l’environnement et la santé. Le panache radioactif : .source IRSN.(Cette page très intéressante comporte un menu déroulant de 10 rubriques, donc ces trois plus particulièrement :

La contamination des denrées alimentaires.L'exposition des personnes en France. .Les territoires contaminés en 2011.)

 

Conclusion.

Je ne suis pas médecin, je ne dis pas qu'il faut s’empiffrer de cachets d'iode à la moindre alerte, comme je suis également pas devin, je dis simplement soyons prévoyant, car au train où évolue la situation actuelle en Ukraine dans le secteur de cette gigantesque centrale nucléaire de Zaporijjia, ben le pire est hélas toujours possible ! ..et comme dit ce vieux dicton : « Il faut mieux prévenir que guérir » .. et pour terminer et résumer plus que jamais méditez sur ma citation.

Et oui pauvres mortels que nous sommes depuis les bombardements atomiques d'Hiroshima et de Nagasaki, et ensuite les retombés de toutes les expériences ou essais nucléaires à travers le monde, les humains ( mais pas que ) ont malgré eux ingurgités, respirés, touchés des amas d'éléments atomiques. Qu'en conclure ? .. si ce n'est que l'homme est vraiment un loup pour l'homme...et les générations qui se succèdent n'ont hélas toujours rien comprises !.. Mais comme dirait l'Autre (*) « gardons le moral » !.. enfin il faut mieux !!! (*) version différente :source.

 

Liens en annexes.

 

Guerre en Ukraine:La France envoie de l'iode en cas d'accident nucléaire.(07/03/22)

Tchernobyl : 30 ans après, quelles conséquences sur notre santé ? ( TF1Info du :26/04/16)

Tchernobyl : comment l'Europe en 1986 apprit l'ampleur de la catastrophe.

Tchernobyl : 34 ans après, un nouveau nuage potentiellement radioactif sur la Corse. ( suite aux incendie de forets aux abords de la centrale de Tchernobyl en Ukraine du : 04/04/20 ) P....n depuis la fin de la deuxième guerre mondiale les personnes de ma génération (84 ans ) qu'es-ce que l'on à pu en « bouffer » des becquerels et compagnie !... et je ne parle pas des militaires engagés, ceux du contingents, et les techniciens présents sur le terrain au Sahara pour les essais atomiques français !

La carte de l'IRSN ( l'IRSN Wikipédia ) 1986-2016 : Tchernobyl, 30 ans après. Impacts de l’accident de Tchernobyl en France et en Europe :source.

Résultats Google :sources.

 

L'image qui illustre mon article à été copiée sur cette : page.

 

 

Merci de m'avoir lu.

 

Gilbert Spagnolo dit [email protected]

 


Moyenne des avis sur cet article :  1.67/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

32 réactions à cet article    


  • carolus 23 août 10:29

    Extrait du lien donné vers TF1, en date du 24 avril 2016.

    .

    En voyant « TF1 » j’ai pensé qu’il fallait lire avec prudence, mais je ne m’attendais malgré cela pas à cette perle :

    « l’Institut de Radioprotection et de Sûreté nucléaire (IRSN) révèle ainsi que parmi les éléments radioactifs le césium 137 ne devrait disparaître que cette année puisque sa période radioactive s’étend sur 30 ans »

    .

    Bravo TF1 !


    • @carolus

      Plus de détail sur ce césium 137.(à dispo des journalistes pros un peu curieux)


      A chaque sorte de radionucléide correspond un temps d’activité. Ce temps est communément exprimé en période de demi-vie. Le césium 137 a une demi-vie de 30 ans. Explication : il perd la moité de sa radioactivité en 30 ans et il perd la moitié de ses 50 % restants dans la 2ème période 30-60 ans.
      Au bout de 60 ans, il conserve 25 % et il lui en reste 12,5 % au terme des 90 ans. Il faut 7 périodes soit 210 ans pour descendre en dessous de 1 %.
      Ainsi peut-on dire que le césium 137 met 300 ans pour disparaître presque complètement (0, 1 %).

      L’iode 131 disparaît en 80 jours, le plutonium 239 en 240 000 ans et l’uranium 238 en 45 milliards !source.



      @[email protected]



    • carolus 23 août 15:47

      @Gilbert Spagnolo dit [email protected]
      .
      En fait c’est par convention que l’on dit souvent la radioactivité éteinte au bout de 10 périodes. On dit cela parce qu’au bout de 10 périodes elle a décru d’un facteur 2^10, c’est-à-dire 1024, soit 1000 en chiffres ronds. Elle n’est cependant point éteinte.
      Même si au bout de 24 000 x 10 = 240 000 ans il y a beaucoup de plomb dans un lingot d’un kg de plutonium, il reste encore 1 gramme de plutonium.


    • olivier cabanel olivier cabanel 23 août 18:18

      @Gilbert Spagnolo dit [email protected]
      mais il n’y a pas que le cesium 137...il y a le césium 134... et tant d’autres


    • Je remercie Agoravox pour la validation de mon article.


      @+ [email protected]



      • Clark Kent Philippulus 23 août 10:48

        Le rôle des informations catastrophistes est de remplacer la peur du Covid par la peur d’autre chose (en ce moment l’explosion nucléaire, demain autre chose), et le rôle des comprimés d’iode est de remplacer le masque devenu ringard, même si quelques irréductibles gaulois continuent à afficher leur soumission en continuant à le porter.


        • @Philippulus

          Sûr que les cerveaux (un tantinet cynique) de nos « premiers de la classe » utilisent à fond la psychologie qu’est la politique de la peur..... D’autant plus qu’ils ont le renfort des chaînes infos 24X24.



          @[email protected]


        • olivier cabanel olivier cabanel 23 août 18:16

          @Philippulus
          bah ; les pastilles d’iode ne font que saturer pendant quelques temps la thyroïde...ce qui n’empêche pas la pollution radioactive de pénétrer dans le corps...tout comme le masque, elle est assez illusoire.


        • Ⓒⓐⓡⓝⓐⓖⓔ abbott&costello 24 août 00:21

          @olivier cabanel

          entierement d’ accord , ca ne presente un reel interet que pour ceux qui sont a proximité immediate d’ un accident nuclaire (10-20km) la ou les taux d’ iode radioactive sont enorme . Disons que cela peut eviter un cancer tres rapide de la thyroide ( parfois en deux ans si l’ iode radioacatif se fixe )

          ca n’ as aucun effet sur les autre poluant qui eux declencheront des cancer a 20 ou 30 ans puisque non fixable sur un organe precis .

          c’ est en fait un placebo , pour rassurer les riverain des centrale , car le temps qu’ on signale l’ accident nucleaire et qu’ on leur dise de prendre 4 cachet dosé a 65mg iodure de potasium ( soit 50mg d’ iode pure ) il aurons deja charger le deficit en iode de leur thyroide .

          En preventif mieux vaut manger du poisson de mer bien iodé au moins une fois par semaine ...

          pour ceux qui veulent vraiement en avoir sous la main , les americain en vende sur le net mais c’ est un produit pouvant declancher une alergie , un test sur la peau a la betadine rouge n’ est pas inutile pour voir si on declenche une reaction avant toute prise d’ un comprimé tres dosé qui peut etre mortel .

          ne pas boire de betadine non plus a la place des cacher ca ne marcherais pas smiley

          https://www.etsy.com/fr/listing/1191593089/vitamatic-iodure-de-potassium-65-mg-par?gpla=1&gao=1&&utm_source=google&utm_medium=cpc&utm_campaign=shopping_fr_fr_fr_a-bath_and_beauty-personal_care-supplements&utm_custom1=_k_Cj0KCQjw9ZGYBhCEARIsAEUXITXG9ywQAn9yt10ZjwbAyuPScQ7AT7GVxRBH8gcW_NZ A4EzV6aLPT9QaAnuhEALw_wcB_k_&utm_content=go_304712659_20945341699_76716223819_pla-106552383875_c__1191593089frfr_102857959&utm_custom2=304712659&gclid=Cj0KCQjw9ZGYBhCEARIsAEUXITXG9ywQAn9yt10ZjwbAyuPScQ7AT7GVxRBH8gcW_NZA4E zV6aLPT9QaAnuhEALw_wcB

           


        • rhea 1481971 23 août 19:15

          Les gens exposés aux radiations risque plusieurs années aprés

          l’exposition la maladie mentale, les russes s’en sont rendus compte

          avec les liquidateurs de Tchernobyl.


          • carolus 23 août 20:56

            @rhea 1481971
            Les gens exposés aux radiations risquent la maladie mentale 
            Vous pensez que beaucoup de liquidateurs sont inscrits sur Agoravox ? 
            Les Russes s’en sont rendus compte avec les liquidateurs
            Ah, d’accord. Les liquidateurs sont devenus opposants politiques


          • yakafokon 24 août 10:55

            @rhea 1481971
            Les 7.000 liquidateurs russes qui se sont portés volontaires pour créer le sarcophage en béton couvrant le cœur du réacteur en fusion de la centrale nucléaire de Tchernobyl, ne peuvent pas témoigner, vu qu’ils sont tous morts !
            A noter que la centrale était gérée par l’Ukraine, et que le personnel a fait preuve d’une négligence coupable, car les alertes étaient nombreuses.
            Quand ces « techniciens » ont voulu arrêter le réacteur en surchauffe, c’était déjà trop tard, et il leur a été impossible de mettre le réacteur à l’arrêt !
            Quelqu’un peut-il être assez débile pour imaginer que les russes ( dont les techniciens occupent la centrale, après avoir expulsé le personnel ukrainien par mesure de sécurité ) se mettraient à se bombarder eux-mêmes ?
            Mais si, mais si ! Regardez les émissions de la chaine 26 de la TNT ! Les grands stratèges d’opérette qui virevoltent sur ce plateau ( et dont aucun n’a jamais foutu les pieds à l’Est du Donbass ), vous expliqueront doctement que les russes sont assez fous pour se suicider !
            Mais aucun d’entre-eux n’a encore compris que c’est l’Union Européenne qui va passer à la casserole, si nous n’arrêtons pas nos conneries !
            Dans la cour d’une école primaire, on ne dit pas : « T’vas voir ta gueule à la récré ! » au plus costaud de la classe, quand on est aussi insignifiant que la France, face au pays qui possède le plus grand nombre d’ogives nucléaires au monde, et tous les moyens de nous les envoyer par missiles hypersoniques ( 33.000 km/h ), sans aucune possibilité d’interception !
            La liste de ces missiles se trouve sur Wikipedia.


          • troletbuse troletbuse 23 août 19:41

            Pendant que l’on vous distrait avec l’Ukraine, le plan continue

            https://crowdbunker.com/v/kJq2YgtF9J



              • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 24 août 00:37

                Vais aller faire dodo a l’ombre de la deuxième monstre européenne , Gravelines. Bon , vais pioncer , si demain pas de message ...sniff


                • Joséphine Joséphine 24 août 01:52

                  On peut trouver l’iode dans les aliments : 

                  Les 10 aliments les plus riches en iode

                  1. Le sel blanc marin iodé Le sel marin est l’aliment par excellence le plus riche en iode : normal, enrichi en iode, il atteint les 1860 µg par 100 ...
                  2. Le foie de morue Hormis le sel marin, le foie de morue reste l’aliment le plus riche en iode. ...
                  3. Meloukhia en poudre En troisième position, le meloukhia qui nous apporterait 321 µg par 100 grammes. Source : ileauxepices.com
                  4. Le poisson Les poissons sont une source importante d’iode. Ils peuvent en contenir jusqu’à 260 µg par 100 grammes, soit presque 2 fois plus que les apports nutritionnels conseillés ...
                  5. La mousse de poisson Les poissons sont riches en iode, la mousse de poisson aussi ! Elle en compte 250 µg/100 grammes. ...

                  Lire la suite ici : 

                  Les 10 aliments les plus riches en iode | DocteurBonneBouffe.com


                  • Glosspan Pangloss 24 août 05:40

                    @Joséphine

                    L’aliment le plus riche en iode est d’après moi le violet (la figue de mer) [dont le nom scientifique est Microcosmus sabatieri] Il est tellement riche en iode qu’il faut avoir l’estomac bien accroché pour s’y risquer (je sais de quoi je parle !!!). On en trouve des extraits pour lutter contre l’hypothyroïdie. Il n’est pas cité dans la liste car ce n’est pas un aliment usuel et en plus il est de plus en plus rare.

                    Autres infos :

                    NB : Il est connu en Espagne, sous le nom de « Higo de Mar ».


                  • Glosspan Pangloss 24 août 10:59

                    @Pangloss
                    Rectificatif : Bien que le violet soit bourrée d’iode.

                    Ce sont les algues qui contiennent le plus d’iode.


                  • @Joséphine

                    @ Joséphine et @ Plangloss,

                    Merci pour vos infos.

                    @+ [email protected]


                  • Joséphine Joséphine 24 août 15:43

                    @Pangloss

                    Merci Pangloss, par contre je suis jalouse de votre nouvel avatar. INGSOC , merde alors, comment n’y ai-je pas pensé ? 


                  • moderatus moderatus 24 août 07:46

                    Salut Gilbert, 

                    je te l’avais dit, ton article sera publié. normal

                    A force de jouer aux cons les uns et les autres , on court le danger que l’irréparable connerie se produise 

                    espérons que les dirigeants de tous bords qui sont incapables de se réunir autour d’une table pour négocier arrêtent de jouer les va t’en -guerre

                    notre président en premier

                    Macron va-t’en guerre. 

                    Guerre en Ukraine : les Occidentaux prêts à soutenir Kiev « dans la durée », promet Macron . Il parle au nom de tout l’occident, les autres vont aimer.


                    « Aucune faiblesse, aucun esprit de compromission » face à la Russie

                    Le président français Emmanuel Macron a exhorté ce mardi la communauté internationale à ne montrer « aucune faiblesse, aucun esprit de compromission » face à la Russie. « Nous ne pouvons avoir aucune faiblesse, aucun esprit de compromission, parce qu’il en va de notre liberté à toutes et à tous, et de la paix dans toutes les parties du globe », a-t-il lancé dans un message vidéo au Sommet de la « plateforme de Crimée ».


                    Les Européens sont prêts à soutenir le « combat » de l’Ukraine « dans la durée », a-t-il ajouté à l’attention du président ukrainien Volodymyr Zelensky.




                    • carolus 24 août 09:10

                      @moderatus
                      Oui, je veux que mes petits-enfants puissent vivre en paix dans un protectorat poutinien qui les préservera de la décadence.


                    • @carolus

                      Salut l’ancien,

                      Pour info, le chouchou des va-t-en guerre (dont Macron étrange non !!!) c’est ça :

                      La fameuse vidéo où avec 3 autres zigotos ils miment de jouer du piano avec leurs sexes

                      source

                      et celle-ci où il danse en bas résilles

                      source

                      Notons que les va-t-en guerre sont appuyés à bloc par les lobbies militaro-industriels USA en tête ( même en France ce n’est plus l’état qui fabrique l’armement par exemple à Roanne ma ville natale c’est un arsenal d’état qui sous le nom de Giat-Industries à élaborer le char d’assaut Leclerc, l’un des meilleurs chars du monde capable de tirer en roulant jusqu’ 50 kmh. En dépit de son âge (près de 30 ans), le Leclerc impressionne encore et reste l’un des meilleurs chars au monde. En 2019, lors de l’exercice OTAN Iron Spear, organisé en Lettonie, il a terminé premier de cette compétition amicale, qui a rassemblé 44 équipages de chars, représentant 8 pays (Allemagne, Espagne, États-Unis, Italie, Norvège, Pologne, Royaume-Uni et France : Source. ) Au fil des ans la structure d’état deviendra une structure privée :source. , et c’est cette forme qui construit le canon Gaesar que la France à fourni à l’Ukaine :sources, ces derniers seraient au nombre de 18 :source. Ce canon est le top dans sa catégorie, et d’après certaines infos, les Russes voulant l’étudier de près, n’ont pas eu besoin d’en acheter, ils se ont servis gratos sur place : source.

                      Après les lobbies militaro-indiustriels une autre groupe est en embuscade c’est celle des BTP , ben oui, après l’Irak, la Lybie, pour reconstruire tout ce qui a été détruit (bâtiments, route etc) ces grandes entreprises vont avoir du pain sur la planche ! .

                      Pour résumer, de toute façon le petit peuple sera toujours les dindons de la farce !

                      @+ [email protected]




                    • yakafokon 24 août 09:39

                      La seule manière de régler le problème de sécurité de la centrale de Zaporijjia, est de faire ce que Vladimir Poutine se tue à répéter sans cesse !

                      Il faut que des scientifiques de l’ O.I.A.C., de l’ O.N.U., ( ou de l’Office Fédéral suisse anti N.B.C. de Spiez par exemple ) passent par la Crimée, puis dans le Donbass, pour atteindre la centrale nucléaire.

                      Il ne faut absolument pas passer par Kiev, sous peine de voir le travail saboté !

                      Mais les nazis européens sont-ils prêts à se suicider pour la vérité ?

                      That is the question !


                      • CN46400 CN46400 24 août 10:36

                        Bof la peur n’est jamais une bonne conseillère. A Zaporidja comme partout on a affaire à des réacteur protégés par des enceintes de confinement conçues, réalisées, ou modernisées, en fonction des expériences de TMI, Tchernobyl et Fukushima.

                         La seule explosion qui peut les endommager doit être interne. Or le combustible utilisé, l’uranium 235, n’est enrichi que jusqu’à 5% alors qu’une explosion atomique nécessiterait de l’uranium enrichi à 90%.

                         On sait maintenant, et ce fût flagrant à Fukushima, que les trois accidents sont dû à des explosions d’hydrogène issu de la décomposition, par surchauffe, de l’eau (H2O) de la cuve primaire. C’est pour cela que tous les réacteurs en fonctionnement dans le Monde sont, maintenant, équipés de système destinés à évacuer l’hydrogène éventuel à l’extérieur ou à le combiner en H2O, ou les deux.

                         Y compris à Tchernobyl (déchaussement de la dalle supérieure de 50 000 tonnes qui retombe en travers laissant le réacteur en fusion à l’air libre), dans ces nouvelles conditions, ces accidents n’auraient eu que des effets restreints par rapport à ce qui a été vécu.


                        • JMBerniolles 26 août 16:42

                          J’ai lu effectivement et je suis désolé de dire que cet article est typique de l’écriture par un auteur respectable sur un sujet sans qu’il connaisse rien du domaine auquel celui-ci appartient.

                          La première remarque importante est que les réacteurs nucléaires de la Centrale de Zaporozhye, des VVER 1000 MWe, sont d’une conception totalement différente du réacteur nucléaire accidenté de Tchernobyl. Ces réacteurs s’apparentent à nos REP.

                          L"accident grave, accident nucléaire maximum avec fusion du coeur, sur un ou plusieurs réacteurs nucléaires de cette centrale serait donc très différent de Tchernobyl. D’ailleurs dans le cas d’un tel accident les zones d’exclusion prévues sont de 5 puis de 20 kms. Ainsi la ville de Dniepropetrovsk située à de l’ordre de 50 kms du site de la Centrale nucléaire ne serait ainsi quasiment pas impactée. En tous les cas il n’est absolument pas question de nuages d’aérosols radioactifs, provoqués par un coeur à l’air libre victime de plus d’un incendie de son modérateur de graphite comme dans le cas de Tchernobyl et qui se propagent sur des milliers de kms. Ces nuages perdent de leur intensité au cours du voyage et ainsi les retombées radioactives dues à Tchernobyl dans le sud de la France et en Corse ont été très très faibles. Aucun problème sanitaire n’a d’ailleurs été reconnu en France à la suite de des micro retombées d’aérosols radioactifs. La radioactivité était pratiquement due au Cs 137 et un peu de Cs 134

                          Les forces du régime de Kiev bombardent journellement le site de la Centrale nucléaire de Zaporozhye, avec notamment les Howitzers fournis par les USA et les Français entre autres. Elles se livrent aussi à des actions de sabotage visant à couper l’alimentation électrique extérieure de la Centrale.

                          L’armée ukrainienne n’a pas les moyens de provoquer un accident nucléaire grave direct sur les réacteurs nucléaires munis d’une enceinte résistante.


                          • @JMBerniolles

                            Le but de mon article est principalement de démontrer la gestion saugrenue (*) des pastilles d’iode par « nos premiers de la classe » ( à l’instar de celle des masques covid-19) (*) pour rester dans les limites de la correction !

                            Pour ce qui est d’un risque nucléaire oui je ne suis pas un expert en la matière, dans Google j’ai tapé :

                            Centrale de Zaporijjia  risques nucléaire , ben les résultats me ne semble pas corroborer tes analyses :sources,( mais de part et d’autres n’évacuons pas un éventuel chantage !!)


                             Tu as écrits « Ces nuages perdent de leur intensité au cours du voyage et ainsi les retombées radioactives dues à Tchernobyl dans le sud de la France et en Corse ont été très très faibles. Aucun problème sanitaire n’a d’ailleurs été reconnu en France à la suite de des micro retombées d’aérosols radioactifs. La radioactivité était pratiquement due au Cs 137 et un peu de Cs 134 »...... alors STP quelles sont tes connaissances ou tes sources,


                            Par contre dans mon article, j’ai écris ceci :


                            Vous pouvez trouver dans :Wikipédia. toutes les infos concernant ce scandale et honteux mensonge, car à l’époque beaucoup de langues sont restées muettes. En octobre 2013, un médecin corse admet s’être tu pendant 27 ans sur l’augmentation des pathologies de la thyroïde pour « protéger sa carrière » . Le nuage de Tchernobyl et la Corse : révélations d’un endocrinologue 27 ans après.


                            @+ [email protected]


                          • JMBerniolles 28 août 13:39

                            @Gilbert Spagnolo dit [email protected]

                            Bonjour et merci beaucoup pour votre réponse.

                            Un peu de mon CV :

                            J’ai fait toute ma carrière au CEA et un peu à l’EDF et j’ai donné des cours à l’Université à Marseille sur la Thermohydraulique et la Physique des aérosols.

                            • Dans le déroulement de ma carrière
                              *j 
                              ’ai notamment participé avec des responsabilités techniques à la conception de Super Phénix, le réacteur nucléaire rapide futuriste.
                            • à l’EDF j’ai participé à l’installation des PWR du palier 900 MWe, Fessenheim, Tricastin, Cruas.... j’avais la responsabilité de tous les calculs concernant la centrale nucléaire, de la neuronique à la tenue des ponts roulants en cas de séisme....
                            • Avec la fin des projets sur les réacteurs nucléaires au CEA, j’ai travaillé sur la sûreté des réacteurs nucléaires, type Super Phénix et PWR. Je faisais de la recherche et du développement sur les accidents graves, c’est dire qui impliquent la fusion du coeur du réacteur. Dans la pratique je développais, avec d’autres, des codes de calculs pour modéliser l’évolution et les conséquences de ces accidents graves. Les vastes domaines couverts étaient : la Neutronique, la Thermohydraulique, le Relâchement des Produits de fission, le transport et l’évolution des aérosols radioactifs, la Métallurgie (prise en compte des flux neutroniques) et la Mécanique des structures.

                            Plus récemment j’ai suivi et analysé les accidents nucléaires de Fukushima Dai-ichi pour environ 1000 correspondant dont des membres de l’Académie des sciences.

                            Enfin j’anime un réseau de défenseurs de notre électronucléaire qui réclament notamment le redémarrage des réacteurs nucléaires de Fessenheim.

                            J’ai lu tous les rapports concernant l’accident nucléaire de Tchernobyl, y compris les analyses sanitaires.

                            J’étais en relation avec le Professeur Pellerin, et je l’ai eu au téléphone peu de temps avant sa mort. Il était cloitré dans son appartement de la rue Béranger dans le XVI ème arrondissement, écrasé par la campagne médiatique injuste et mensongère dont il a été victime. Contrairement à ce que ce Bouffon de Noël Mamère a prétendu il n’a évidemment jamais dit que les aérosols radioactifs s’étaient arrêtés à nos frontières. Mais que la radioactivité était très faible (C’est le Professeur Pellerin qui avait mis en place le réseau de balises et de capteurs pour les mesures de la radioactivité en France)

                            Dès le début la radioactivité en provenance de Tchernobyl a été monitorée et analysée en France. 

                            Donc avec quelques éléments je peux me faire une idée moi-même des problèmes relatifs à la centrale nucléaire de Zaporozhye. Celle-ci, outre les bombardements fait aussi l’objet d’une lutte de propagande et d’influence à l’encontre de la Russie.

                            La peur de l’accident maximum est agitée comme outil de propagande avant tout. 

                            Le sujet est totalement manipulé. J’ai même lu l’invraisemblable information selon laquelle les russes auraient torturé le personnel ukrainien de la Centrale nucléaire (qu’ils auraient pu remplacer immédiatement par des techniciens russes puisqu’ils ont en Russie le même type de réacteur nucléaire type VVER)

                            Il faut vous méfier des des sources officielles et de celles auxquelles vous accédez par Google. Il y a un tissu de mensonges, des fausses vérités .... 


                          • @JMBerniolles

                            Aucun problème sanitaire n’a d’ailleurs été reconnu en France à la suite de des micro retombées d’aérosols radioactifs

                            Ça c’est un peu vite dit :
                            j’avais entendu un autre son de cloche qq années après, lorsque les chiffres sont sortis... à savoir une augmentation des cas de cancers de la thyroïde chez les Messieurs du Sud-Est !



                            • Evident mon cher Watson !

                              La CIa fait bombarder la centrale pour obliger les Russes à partir...

                              C’est loin l’Amérique

                              What Else ?


                              • zygzornifle zygzornifle 29 août 07:47

                                Vaut mieux se procurer des cercueils .....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité