• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Centre de mission iranien de la CIA : Une chimère hors la loi créée pour la (...)

Centre de mission iranien de la CIA : Une chimère hors la loi créée pour la guerre

En juillet 2017, la CIA a annoncé la création d'une nouvelle perspective : Le Centre de mission iranien avec une nouvelle "unité spéciale" chargée d'analyser et de développer les plans américains pour l'Iran. L'unité a été créée à l'initiative de John Brennon, directeur de la CIA, qui a quitté son poste après l'arrivée au pouvoir de l'administration Trump.

Brennan a examiné les prétendues « zones à problèmes » : Corée du Nord, Iran, etc, nécessitant le plus d'attention de la part de l'agence.

Le successeur de Brennan, Mike Pompeo, qui a conservé son poste de directeur de la CIA un peu plus d'un an avant la nomination du secrétaire d'État américain, a poursuivi cette politique. Les activités de la CIA ont été menées par la Division des opérations iraniennes (« Persia House »), un groupe de spécialistes politiques et économiques sur l’Iran qui s’occupait d’analyser les événements en Iran et dans la diaspora iranienne.

Selon des sources, l'administration de la Maison-Blanche s'inquiétait du fait que la « Persia House » était remplie de spécialistes iraniens peu attentifs au changement de régime en Iran.

Les gens de Trump souhaitaient un groupe qui fournirait des activités plus souhaitées par le conseiller à la sécurité nationale John Bolton.

À la place du chef du centre de mission iranien, la CIA a nommé Michael D'Andrea. Après les événements du 11 septembre, D'Andrea a joué un rôle central dans le programme d'interrogatoire et a dirigé le centre de lutte contre le terrorisme de la CIA. Le meurtre et la torture étaient des outils centraux de son travail.

C'est D'Andrea qui a élargi le programme de frappes de drones de la CIA, en particulier les soi-disant « coups de profil ». « Coup de profil » est un outil particulièrement controversé. La CIA s'est vu accorder le droit de tuer toute personne correspondant à un profil spécifique, telle qu'une personne d'un certain âge, ou une personne possédant un téléphone qui était associée à une personne figurant sur les listes de personnes intéressées par la CIA. Les assassinats extra-légaux sont une spécialité de D'Andrea.

Pour ce qui est de sa position au Centre missionnaire iranien, D'Andrea est proche du golfe Persique, comme le disent d'anciens analystes de la CIA. Les Arabes du Golfe insistent avec insistance pour des actions contre l'Iran. Ce point de vue est partagé par D'Andrea et une partie de son équipe. D'Andrea est connu pour son attitude dure envers l'Iran. Ironiquement, il s'appelle "Ayatollah Mike".

D'Andrea et des gens comme Bolton font partie d'un groupe de personnes qui ont une haine intérieure pour l'Iran et qui sont proches dans leur vision du monde de la famille royale saoudienne. Ces personnes sont prêtes à une violence téméraire et à tout ce qui pourrait provoquer une guerre contre l'Iran.

D'Andrea et ses « aigles » ont chassé plusieurs experts iraniens du Centre de la mission iranien, par exemple Margaret Strometsky, qui était à la tête du département d'analyse. Les autres experts, qui pouvaient donner un point de vue différent de celui de Pompeo-Bolton, ont été soit renvoyés.

Thomas Kaplan, un milliardaire qui a créé deux groupes visant à un changement de régime en Iran. Les deux groupes sont l'Union contre le nucléaire iranien (UANI) et le Projet de lutte contre l'extrémisme. Il n'y a rien de subtil ici. Ces groupes et Kaplan lui-même font la promotion du programme de destruction complète de l’Iran en tant qu’État libre.

Kaplan a reproché à l’Iran d’avoir créé l'État Islamique, car c’était l’Iran, "a utilisé le terrible mouvement sunnite" pour étendre sa portée de la Perse à la Méditerranée. Cette absurdité résultait d'une incompréhension fondamentale du chiisme. Assez curieusement, Kaplan partage plus l'opinion de l'EI que celle de l'Iran, parce que Kaplan et l'EI sont motivés par leur haine de ceux qui suivent les traditions chiites de l'Islam.

Fait intéressant, les groupes anti-iraniens de Kaplan unissent la CIA et le financement par des tiers. Le chef de l’UANI est Mark Wallace, directeur exécutif du groupe financier Tigris Kaplan, une société financière avec des investissements, qui, a t-elle admis, bénéficiera de « l’instabilité au Moyen-Orient ».

Norman Rawle a offert son soutien aux efforts de la Fondation Arabian, dirigée par Ali Shihabi, un homme qui entretient des liens étroits avec la monarchie saoudienne. La Fondation Arabia a été créée dans le but de fournir à l'Arabie saoudite les outils nécessaires à un travail plus efficace des relations publiques. Shihabi est le fils de l'un des diplomates les plus respectés d'Arabie saoudite, Samir al-Shihabi, qui a joué un rôle important en tant qu'ambassadeur de l'Arabie saoudite au Pakistan pendant la guerre au cours de laquelle al-Qaïda a été créé.

Les États-Unis s'efforcent d'utiliser tout le pouvoir des forces armées américaines pour atteindre les dangereux objectifs des royaumes arabes du golfe Persique (Arabie saoudite et Émirats arabes unis). Quand Pompeo parle aux caméras, il travaille pour elles. Ces personnes ont une tâche : elles veulent la guerre contre l’Iran.

Pour eux, il n'y a pas de concepts tels que culpabilité, loi, moralité. Ils ne s’arrêteront pas tant que les bombardiers américains n’auront pas commencé à lancer leur cargaison mortelle sur Téhéran et Qom, Ispahan et Shiraz. Ils ne s’arrêteront pas tant qu’ils n’en feront pas une réalité.


Moyenne des avis sur cet article :  4.9/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • Jeekes Jeekes 12 juillet 20:00

    ’’Les États-Unis s’efforcent d’utiliser tout le pouvoir des forces armées américaines pour atteindre les dangereux objectifs des royaumes arabes du golfe Persique (Arabie saoudite et Émirats arabes unis). Quand Pompeo parle aux caméras, il travaille pour elles. Ces personnes ont une tâche : elles veulent la guerre contre l’Iran.’’

     

    Manque une belle bande d’ordures qui sévit aussi dans le coin.

    D’accord c’est pas un ’’royaume’’ mais c’est un ramassis d’enculés, de voleurs et d’assassins. De fouteurs de merde de première classe.

     

    Alors quoi ?

    C’est un juste oubli que de les nommer, ou vous avez la trouille ?

     


    • Thaïlande 12 juillet 20:02

      Il n’y aura jamais de guerre contre l’Iran car l’Iran est un allié des USA et toutes ces invectives c’est du pipo. C’est récurrent cette fausse querelle qui dure depuis plusieurs décennies ’

      Tout ce déploiement militaire des USA est une préparation en vue d’anéantir tous les pays déjà en cours de destruction sous prétexte de terrorisme. Cette région deviendra une terre brulée à l’exception d’Israel et de l’Iran. L’Irak et la Syrie ont été déstabilisés grace à l’aide de l’Iran.

      La Chine, l’Iran, l’Europe, les USA, Israel et bien sur la Russie (qui anéantit le peuple syrien sous ses bombes) vont raser le monde arabe et certains pays d’Afrique, notamment ceux qui ont beaucoup de ressources naturelles, ce qui commence déjà avec la fausse prise d’otages au Bénin qui a eu lieu le 11 mai (toujours le chiffre 11) et qui amène l’opinion publique à donner un blanc-seing à une opération militaire occidentale sous prétexte de terrorisme islamiste.

      Cette coalition prépare l’enfer sur terre pour certains peuples.


      • Thaïlande 12 juillet 20:04

        Toute ce remue-ménage va se terminer comme la Corée du Nord, c’est le même topo avec la fausse brouille avec la Russie qui est l’alliée de l’occident et d’Israël


        • Matlemat Matlemat 13 juillet 09:53

          La politique américaine est d’harceler l’Iran pour faire plaisir à Netanyaou et Ben Salmane, sans vouloir vraiment une guerre totale, car l’Iran est un plus gros morceau que l’Irak et l’Afghanistan n’est pas entièrement sous contrôle US malgré l’aide des pays de l’OTAN, de plus le Pakistan ne semble pas pleinement prêt à collaborer. De plus on ne voit pas bien quelles troupes iraient au sol. Il y a aussi le demi-échec en Syrie. Les faucons US enragent car ils voyent bien que l’empire US est en train de perdre pied en Eurasie avec en plus la rébellion de la Turquie. Trump a compris depuis longtemps les USA ont tout intérêt à s’entendre avec la Russie.


          • Ouallonsnous ? 13 juillet 18:55

            @Matlemat

            Les USA ont surtout tout intérêt à réintégrer rapidement leur zone territoriale s’il ne veulent pas qu’on les y aident en les raccompagnant à coup de missile !

            Pour cela il faut qu’eux aussi récupèrent leur souveraineté en se libérant de l’impérialisme financier anglo-yankee de la City et Wall Street, leur gouvernement profond !!!!


          • Matlemat Matlemat 14 juillet 14:32

            @Ouallonsnous ? Soyons sérieux deux minutes vous dites « à coup de missiles » quelle puissance va se charger de bouter les Américains hors d’Afrique et d’Eurasie ? Les USA n’ont pas encore renoncés à la domination globale car ils contrôlent encore quasiment les 3/4 de la planète.


          • Ouallonsnous ? 14 juillet 19:33

            @Matlemat

            « Les USA n’ont pas encore renoncés à la domination globale car ils contrôlent encore quasiment les 3/4 de la planète. »

            Cela c’est ce que veulent accréditer les merdias des valets de la communautée dite « internationale », c’est à dire les affidés à l’Ueuropéiste/OTAN, la réalité est toute autre, en dehors et en dedans des USA, cherchez des informations réelles au lieu de bêler avec le troupeau  !!!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès