• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Ces « gens qui ne sont rien »
#83 des Tendances

Ces « gens qui ne sont rien »

Cette phrase remplie de mépris montre à elle seule combien nos dirigeants durant ces dernières décennies, méprisent le peuple et tout ce qui ne s’apparente pas à leur sacro-sainte engeance.

De puis la 1ère révolution française de 1789, cette classe bourgeoise a renversé la monarchie avec l’aide « des gens qui ne sont rien » pour à leur tour s’approprier les privilèges détenus par l’ancien régime royaliste.

Déjà à l’époque cette classe bourgeoise rêvait d’un système monarco-républicain. Après moultes revirements, une terreur succédant à une autre terreur, on vit s’affronter royalistes, bourgeois et le petit peuple. Bien évidemment avec l’aide des mensonges, des trahisons, la bourgeoisie réussie à imposer sa république bourgeoise. Une république qui a continué à maintenir une politique de classe : Les riches, la classe moyenne, et les exploités.

 Une république qui de plus en plus s’est rapprochée d’un système politique monarco-républicain accordant toujours plus de droits et de privilèges aux grands magnats financiers et ce malgré des luttes ouvrières importantes quand la coupe débordait.

Bien sûr devant les luttes qui occasionnaient des fortes pertes de profits pour les patrons, ces derniers finissaient par négocier. Mais au fil du temps ces gros ventrus du capital se sont organisés pour parcelliser leurs productions par petites unités implantées dans d’autres pays, diviser la classe moyenne et les ouvriers ainsi même les ouvriers entre eux.

Ainsi quand une grève se déclenchait dans un endroit, le patron faisait réaliser la production manquante dans une autre unité du groupe ce qui lui permettait de durer et d’épuiser économiquement les travailleurs en lutte.

Ces exploiteurs n’ont jamais eu d’empathie pour les travailleurs, juste de l’hypocrisie leur permettant de conserver l’ascendant sur leur main d’œuvre.

Ces « gens qui ne sont rien » sont indispensables pour créer la richesse. En produisant et en consommant le peuple participe à l’enrichissement de cette caste. Mais ce n’est pas tout, Ce pouvoir prélève des impôts et des taxes pour les redistribuer sous des formes diverses aux grandes entreprises et aux banques privées bien évidemment ce qui permet aux grands actionnaires de se goinfrer au passage.

Les mauvaises conditions de travail entrainant des handicaps sérieux, les maladies professionnelles provoquées par l’emploi de produits toxiques, le stress qui engendre le burn- out (syndrome d’épuisement professionnel) ces fléaux ne sont que les conséquences d’une course effrénée aux profits et d’un mépris à l’égard de ces « gens, qui selon cette caste, ne sont rien ».

Imaginons un tant soit peu que ces gens s’unissent et décident de mettre leurs forces en commun. Vos mensonges, vos trahisons, vos malhonnêtetés, votre mépris, votre presse, ne pèseraient pas lourd dans la balance.

 Que deviendrait votre petit nombre ridicule devant ce nombre considérable que représentent les travailleurs, les chômeurs, les retraités, les étudiants, tous ceux qui subissent vos impôts, vos taxes, vos charges et votre mépris.

Ce n’est peut être qu’un rêve !! Mais qui n’est pas impossible….. !

13/05/2018


Moyenne des avis sur cet article :  4.58/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

28 réactions à cet article    


  • bibou1324 bibou1324 14 mai 11:28

    Ca me rappelle un passage de l’encyclopédie de Bernard Werber... peut être inventé mais peut importe :


    Chez les rats comme chez les hommes, il y aurait 3 catégories de personnes : 
    • les dominants, ambitieux, qui dirigent le groupe et considèrent généralement les autres comme quantité négligeable
    • Les dominés, les suiveurs. Qui grognent un peu mais ne se rebellent pas tant qu’ils ne sont pas au pied du mur
    • Les indépendants, sans attache. Qui n’en n’ont rien à faire de ce bazar.

    Provoquez une révolution si vous le voulez, ça ne changera rien. Les dominés révolutionnaires d’aujourd’hui seront les dominants de demain. Le reste des dominés restera esclave de ses nouveau maîtres, souvent pire que les anciens. Et moi je continuerai à rigoler de tout ce tintamarre pour rien.


    • kalagan75 14 mai 12:16

      @bibou1324

      « Les indépendants, sans attache. Qui n’en n’ont rien à faire de ce bazar. »

      pas sûr que notre président ait l’intelligence de comprendre ce mode de vie ... 

    • Matlemat Matlemat 14 mai 13:02

      @bibou1324
       Oui dans la nature soit on mange l’autre soit on se fait manger.


    • Ciriaco Ciriaco 14 mai 14:13

      @bibou1324
      A la différence que selon l’avant ou l’après, vous aurez une sécurité sociale, un temps légal de travail, des semaines de congés payés, une retraite.

      Les réformes sont les retombées des révolutions. Mais pardon, je vous réveille peut-être.


    • Le421 Le421 14 mai 17:29

      @Ciriaco
      C’est tellement mieux de tirer les marrons du feu sans avoir eu à chercher du bois, l’allumer, ramasser des châtaignes au risque de se piquer, etc, etc...
      Et puis on file dans son coin les manger sans dire merci à personne.
      C’est ça, l’indépendance « new age » !!

      https://www.youtube.com/watch?v=yaym2i5BS_Q

       smiley



    • Paul Leleu 14 mai 21:24

      @Ciriaco


      « nous ne sommes rien soyons tout ! », disait la chanson... Macron va finir par nous donner des idées... 

    • Cateaufoncel2 14 mai 22:00

      @Paul Leleu

      « « nous ne sommes rien soyons tout ! », »

      Ah le romantisme du XIXe !

      Le temps des cerises et la raison qui tonnait en son cratère

      On y croyait en ce temps-là...

      Quelle rigolade smiley


    • Ciriaco Ciriaco 14 mai 22:50

      @Paul Leleu
      Nous les tenons de la vie, ils ne les tiennent que du pouvoir.


    • Dictature du peuple Dictature du peuple 15 mai 22:40

      @bibou1324
      Comparer la société humaine et sa complexité à l’organisation animale (donc sans civilisation, économie...) de rats est d’un tel ridicule sophistique. Ce Bernard Werber est visiblement un crétin fini qui ne mérite pas l’attention intellectuelle à laquelle il prétend. 


    • biquet biquet 20 mai 10:59

      @bibou1324
      « Les indépendants, sans attache. Qui n’en n’ont rien à faire de ce bazar. »
      Toute la difficulté est d’être sans attache. Si vous voulez entreprendre quelque chose, sauf si c’est une activité qui ne concerne que vous même (partir faire un tour à pied, par exemple) il est impossible de ne pas rentrer dans une relation inter-individuelle. Simplement le fait de lire un livre, se pose le problème de la diffusion du livre, Amazon, une société où le rapport dominant-dominé est bien présent.


    • BA 14 mai 12:41

      La France est championne du monde !


      Championne du monde … de quoi ?


      En France, les entreprises du CAC 40 reversent 67,4 % de leurs bénéfices aux actionnaires !


      67,4 % pour les actionnaires !


      Record du monde !


      « Selon un rapport d’Oxfam et Basic, les entreprises du CAC 40 ont reversé plus des 2/3 de leurs bénéfices sous forme de dividendes.


      RECORD MONDIAL


      C’est un rapport qui appuie là où ça fait mal. Oxfam France et la Basic (Bureau d’analyse sociétale pour une information citoyenne) publient une étude affolante sur le partage de richesse au sein des entreprises du CAC 40. Les riches sont toujours plus riches, ce n’est pas une surprise.


      Mais ces chiffres révèlent aussi les excès du CAC 40 qui font de la France “le plus gros payeur de dividendes” au monde. Les chiffres sont sans appel. Depuis 2009, les entreprises du CAC 40 ont reversé 67,4% de leurs bénéfices à leurs actionnaires. 


      « La France est ainsi le pays au monde où les entreprises cotées en bourse reversent la plus grande part de leurs bénéfices en dividendes aux actionnaires. C’est aussi deux fois plus que dans les années 2000 où les entreprises ne versaient pas plus de 30 % de leurs bénéfices à leurs actionnaires » explique le rapport intitulé « CAC 40 : des profits sans partage. »


      NICOLAS SARKOZY, LE DANGEREUX GAUCHISTE


      Comme le notent nos confrères de 20 Minutes, ces chiffres sont très largement supérieurs à ce que recommandait Nicolas Sarkozy dans une interview en 2010. Pourtant, difficile de le qualifier de “gauchiste”. Nicolas Sarkozy expliquait alors :


      « Sur 100 de bénéfices, il devrait y en avoir 33 % qui reviennent aux salariés, 33 % qui vont directement dans la poche de l’actionnaire, et 33 % qui servent à être réinvestis dans l’entreprise ».


      Selon le rapport, 27,3% des bénéfices seraient à l’heure actuelle réinvestis et 5,3% seraient eux destinés aux salariés. Et la tendance n’est pas vraiment en train de s’arranger comme le souligne le rapport.


      « En 2016, les entreprises du CAC 40 ont ainsi reversé près de 15 fois plus de bénéfices à leurs actionnaires (sous forme de dividendes) qu’à leurs salariés (sous forme d’intéressement et participation). Si elles avaient choisi de maintenir en 2016 le même niveau de dividendes qu’en 2009 et d’augmenter la rémunération des employés plutôt que celle des actionnaires, l’ensemble des travailleurs du CAC 40 dans le monde auraient pu voir leurs revenus augmenter en moyenne d’au moins 14.000 euros sur la période, soit plus de 2.000 euros par an et par employé ».


      A l’heure actuelle, les PDG du CAC 40 gagnent en moyenne 257 fois le SMIC et 119 fois plus que la moyenne de leurs salariés ».

      https://www.minutenews.fr/?p=342216


      • Le421 Le421 14 mai 17:30

        @BA

        Et cette année, on passe de 43 à 47 milliards pour les actionnaires du CAC40.
        Ne me dites pas que Macron en fait partie ??


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 15 mai 07:37

        @Le421

        Macron, Président des très riches, se confirme. Il va imposer lourdement le patrimoine immobilier dans lequel la classe moyenne a investi, n’ayant pas accès aux paradis fiscaux comme les très riches.

        Il va aussi imposer les résidences secondaires, soit 3 ou 4 millions de Français, du cabanon ouvrier aux villas de Deauville...

        La conséquence va être le début de la fin de la classe moyenne, comme en Allemagne et aux USA. On va vers une augmentation des très riches et une paupérisation de tous les autres.


      • Rien anagramme de : nier. Le rien est toujours à mettre en lien avec la norme ou la courbe de Gauss de ce qui est considéré comme étant : l’élite,....du moment. Etre rien aujourd’hui signifie donc avoir le compte en banque proche de zéro. Ce qui effectivement signifie : RIEN. La logique phallico-capitaliste : a ou n’a pas, est ou n’est pas, agit ou fait« néante. Ayant croisé de nombreux aristos sur la paille,... (c’est même en général leur particularité, je suis pauvre, mais je porte encore mon vieux loden et mes chaussures de prix que je cire depuis vingt ans), l’aristocration est bien moins signe d’opulence que de richesse en temre financier. Donc, le postulat de base est faussé et la suite de l’argumtaire risque d’être oiseux,... Van Gogh, un bel exemple de rien qui a rendu des millions de personnes millionaires,...Mais voilà : l’argent ne l’intéréssait guère : il savait que sont OR était dans son regard et le mouvement de son pinceau sur la toile. Surtout pas un second 1789 : la fait est que les »riens« existent réellement : incapables de distinguer l’or de la ferraille, jetant le bébé avec l’eau du bain. On les passe touts à la guillotine et on verra »t" après.


        • biquet biquet 20 mai 11:02

          @Mélusine ou la Robe de Saphir.
          N’oublions pas tout de même que la plus grande invention de l’être humain est le zéro, matérialiser le Rien, on ne fera jamais aussi fort et en plus on ne connaît pas l’inventeur !


        • bob14 bob14 14 mai 13:52

          Le professeur Adriano Segatori est un psychiatre et psychothérapeute italien. Son analyse du profil d’Emmanuel Macron, basée notamment sur sa biographie et ses images de campagne, le pousse à conclure, de manière très argumentée : « Macron est un psychopathe qui travaille uniquement pour lui-même. »...Dans l’émission Le Zapping des matinales de CNews présentée par Pascal Praud, Clément Viktorovitch explique comment Emmanuel Macron arrive à « convaincre » en disant tout et son contraire….« Macron a le profil d’un narcissique. Il n’aime ni la France, ni les Français »... smiley



          • bob de lyon 14 mai 20:30

            @bob14

            Ouhla… cette info je me la mets de côté ! M’en vais gratter cette affaire !

            Merci.


          • foufouille foufouille 14 mai 15:41
            "Que deviendrait votre petit nombre ridicule devant ce nombre considérable que représentent les travailleurs, les chômeurs, les retraités, les étudiants, tous ceux qui subissent vos impôts, vos taxes, vos charges et votre mépris."
            en face, tu as la police, l’armée, la justice et tous les petits fils de bureaucrates fonctionnaires collabos.
            c’est pas un petit nombre.


            • Attilax Attilax 15 mai 09:47

              @foufouille


              Le gros des militaires, des flics et des fonctionnaires n’est pas précisément à la fête en ce moment. Ils font partie du peuple et peuvent très bien se retourner contre ceux qu’ils sont censés servir si leur survie est en danger, ce qui est le cas.

            • zygzornifle zygzornifle 14 mai 15:44

              Ils ne sont rien jusqu’au moment ou ils moissonnent les tetes .....


              • Le421 Le421 14 mai 17:31

                @zygzornifle
                Et tant que ça n’arrivera pas...
                Voyez ce que je veux dire !!


              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 14 mai 20:11
                L’auteur décrit un monde qui n’existe plus, en France du moins.
                Aujourd’hui les classes populaires ne vivent plus là où se créent les emplois et la richesse. Elles vivent, larguées et déclassées, loin des centres villes et des mégalopoles...

                C’est le Traité de Maastricht - 1992- qui a ouvert les portes de la mondialisation.

                Les entreprises industrielles ont été délocalisées grâce aux Traités européens.

                Les prolétaires sont à Paul Lemploi, abstentionnistes aux élections, ou votent FN...

                La classe moyenne sert de pompe à phynance, elle va disparaître, et avec elle, le PS et l’ UMP.

                 
                Et la disparition du clivage Droite/Gauche.



                • Dictature du peuple Dictature du peuple 15 mai 22:43

                  @Fifi Brind_acier
                  C’est un mythe car :

                  - la richesse ne se produit pas qu’en ville
                  - les travailleurs vivent certes assez souvent dans la périphérie des villes, mais cela ne les empêche pas d’aller travailler en ville via des transports par exemple. 

                • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 20 mai 18:14

                  @Dictature du peuple

                  A l’ heure d’Internet, et avec tous les moyens de transports dont dispose la France, on aurait pu penser que les entreprises quittent les villes pour la province... mais pas du tout !

                  L’organisation de l’espace est désormais à l’échelle européenne avec « La banane bleue », qui rassemble les grandes métropoles, de Rotterdam à Milan, et de plus en plus de populations, le reste pouvant crever.

                  La légende de la carte est instructive, voilà comment les Mamamouchis de Bruxelles envisagent l’urbanisme et l’organisation des territoires....
                  On y trouve des termes comme « Régions intérieures marginalisées », « en développement »... , bref, le tiers monde.


                  • Zip_N 16 mai 00:21

                    Ils sont rien et vous voulez en faire quelque chose ? sadique !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Libertad14

Libertad14
Voir ses articles







Palmarès