• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Ces riches que l’on aime bien

Ces riches que l’on aime bien

Ils sont vilains. On les taxe un peu plus pour le bien de la nation et les voilà qui se carapatent pour se chauffer à un autre soleil. Johnny, Michel Houellebecq, Jo-Wilfried Tsonga, et maintenant Depardieu se barrent, et la France déteste encore plus ses riches. Que cache ce cliché ?

Ce serait une des nombreuses tares du français moyen : il ne nourrit pas pour ses riches une sympathie démesurée. C’est culturel parait-il, ancré dans les mentalités nationales. Si aux Etats-Unis les self made men sont admirés, et si certains n’hésitent pas à reverser une partie de leurs gains à la société qui leur a permis de faire fortune, voilà qui est beaucoup moins évident en France.

Le cliché est alimenté dans les deux sens. Le départ de Depardieu dans une petite bourgade de Belgique est largement relayé par les médias, et pas dans les termes les plus nuancés. Michel Sardou enfonce le clou en faisant preuve d’un moralisme plutôt agaçant. Il « ne juge pas », mais quand même, ce n’est pas très très bien de s’en aller comme ça et de ne pas honorer le patriotisme fiscal dont doit faire preuve tout bon citoyen qui se respecte. De quoi irriter les plus fortunés, qui se sentent personae non gratae.

Un stéréotype assez grossier finalement, car la haine du français ne repose pas forcément sur un mauvais sentiment, mais plutôt sur une volonté de justice sociale. En vérité, que n’aiment pas les français ? Ce n’est pas la richesse dans l’absolu, ce n’est pas le volume du compte en banque, c’est le cynisme et l’égoïsme nauséabonds qui accompagnent parfois certaines fortunes.

Le français n’est pas universellement et par principe contre les riches. Certaines personnalités du monde des affaires et du show business, implantées ou non en France, ont l’amour presque inconditionnel des mangeurs de baguette parce qu’elles consacrent une partie de leur temps et de leur argent à se soucier de la galère des autres.

Exemple d’Eric Cantonna, militant fervent qui après ses gloires sur le terrain de football n’a pas cessé de s’intéresser à diverses causes, dont le mal logement notamment. Idem pour Josiane Balasko, qui a déjà œuvré pour les restos du cœur et les sans papiers, pour Antoine de Caunes, engagé pour lutter contre le Sida ou encore pour Eric Cormier, ce business man qui n’hésite pas à venir en aide aux artistes en mal de financement et qui grâce à lui peuvent vivre de leur art.

La prochaine émission d’Harry Roslemack, « En Immersion », intitulée Harry Roselmack avec les héritiers de Crésus dressera le portrait de quelques riches de France et s’attachera à déconstruire les clichés qui circulent sur la catégorie des français les plus aisés.


Moyenne des avis sur cet article :  2.33/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

26 réactions à cet article    


  • velosolex velosolex 15 décembre 2012 08:46

    La différence de traitement entre les plus grosses fortunes , et les smicards, est plus importante maintenant qu’elle ne l’était sous l’ancien régime, entre le roi et les manants. C’est dire qu’on est retourné plus de 200 ans en arrière.

    Sans doute serait-il temps d’interdire de nouveau la route de Varennes.
    Les têtes ne tombent pas encore.
    Pour le moment, elles sont à l’envers


    • oncle archibald 15 décembre 2012 09:04

      La différence entre le temps des rois et aujourd’hui elle a des noms : conventions collectives, sécurité sociale, allocations familiales, retraites, RMI, RSA, etc etc ....

      Elle a aussi d’autres noms : impôts sur le revenu, impôts sur la fortune, taxes sur les transmissions de patrimoine, taxes sur les plus values ...

      Si vous n’êtes pas foutu de voir la différence achetez vous de bonnes lunettes ... Il est faux, mensonger et volontairement réducteur de prétendre que les choses ne s’améliorent pas au fil des ans et des siècles qui passent .

    • jef88 jef88 15 décembre 2012 12:24

      du temps des rois il y avait la dime, la taille, la gabelle et d’autre taxes et impôts particuliers et locaux....
      la révolution de 1789 a été causée en grande partie
      - par une crise climatique qui s’est transformée en crise alimentaire (plus rien à manger)
      - par une augmentation délirante des impôts (la majorité des châteaux sont du 18ème siècle)

      on est en train de reproduire ce schéma en remplaçant la famine par le chômage


    • oncle archibald 15 décembre 2012 14:42

      Du temps des rois la dime, la taille, la gabelle et les autres taxes et impôts particuliers et locaux étaient très inéquitablement répartis, c’est pourquoi les bourgeois qui en avaient marre se sont servis du peuple pour mettre fin aux privilèges de la noblesse et du clergé qui possédaient tout et ne payaient rien.


    • jmdest62 jmdest62 15 décembre 2012 08:57

      Comme dirait Notre EX premier ministre JP Raffarin :
      « the richs need the poors to be rich » ou si il n’y avait pas de pauvres ...il n’y aurait pas de riches  smiley

      @+


      • Robert GIL ROBERT GIL 15 décembre 2012 08:58

        C’est reciproque, eux aussi nous aiment bien...

        voir : LES MILLIARDAIRES VOUS REMERCIENT


        • julius 1ER 15 décembre 2012 18:48

          je suis allé voir le « lien » je n’aurais pas écrit mieux que cela mais cela est le résultat du conditionnement des masses , toujours plaindre ces pauvres riches, juste un exemple sur ce forum, un nommé alexhope qui pleure contre la surimposition des riches rendez-vous compte ma pov dame si on vous taxe à 80%, on finira comme en allemagne de l’est , c’est grâce à l’embrumage des cerveaux des pauvres que les riches se maintiennent au sommet.......................

          sous Roosevelt le taux d’imposition extrème était à presque 90% cela n’a pas empêché les riches de s’enrichir simplement c’est un peu plus long, car si vous gagnez 10 millions de dollars l’an et que l’on vous en prélève 80% il vous en reste toujours 2 millions et sur 10 ans cela représente quand même 20 millions , somme que la plupart des crétins qui votent pour les riches n’obtiendront jamais même en 10 vies !!!!!

        • Yvance77 15 décembre 2012 11:38

          Salut,

          Le souci est que 95% des riches ne méritent en rien cela ! Si le mérite entrait vraiment en jeu alors les riches seraient composés de médecins, de chercheurs etc... des gens qui œuvrent vraiment pour le bien de l’humanité.

          Or les riches ne sont qu’un ramassis d’ordures !


          • Enzo 15 décembre 2012 13:23

            Depuis le temps que cela trotte dans ma tête...BRAVO ! Ce sont effectivement des gens qui, pour la plupart, n’apportent rien à la civilisation et ceci doit être mis en rapport avec les valeurs actuelles décadentes de lma société : à savoir que les « exemples » aujourd’hui sont des Loana de loft story alors qu’ils devraient être des Einstsein ou des Chateaubriant !


          • julius 1ER 15 décembre 2012 18:55

            la palme ce sont les paradis fiscaux, les 11 plus nantis qui représentent quelques centaines de milliers d’individus , peanuts à l’échelle du monde mais 24OOO milliards de dollars quand même, on peut se dire qu’est-ce qu’ils ont bossé ces gens !!!!!!!!!!!!!

            le plus formidable PIB par habitant, record inégalé !!!!!!!!! pourvu que çà dure !!!!!!!!!!!!!!!

          • foufouille foufouille 15 décembre 2012 12:24

            a une epoque, un smic suffisait a faire vivre une famille
            c’est plus le cas


            • jef88 jef88 15 décembre 2012 12:34

              avant 1981 il était très rare d’être payé au SMIC !
              dans la « convention collective de l’ameublement » le balayeur était au coef 1.08 « l’ouvrier spécialisé » 1.20 !
              fin 81 les syndicats ont dénoncé cette convention. la suivante a été signée plusieurs années après !!!
              le balayeur a été payé au SMIC,«  l’ouvrier spécialisé » est devenu « agent de production » et il est passé à 1.05.... mon dieu qu’il était fier du changement de titre !!!


            • furio furio 15 décembre 2012 14:16

              N’ayant pas obtenu l’aura dont j’attendais à ma saillie je re-glisse ce pavé poivré pour faire entendre la voix de millions de français..de vrais français. 

              Peut-être rappeler à ces « richards » que des jeunes gamins de 20 ans ont en 14 et 40 donné plus que 75% de ce qu’ils possédaient. Oui ces jeunes français de métrople et même des colonies ont donné 100% de leur peau que la France devienne cette terre un peu près libre et un peu près juste. Rappeler à ces fumiers que des français là de nos jours donnent leur santé dans des travaux et tâches terribles qui les minent pour tout juste se nourrir. Rappeler aussi à ces pourris d’évadés que nous aussi français on refuse de payer un centime pour voir leurs film, que nous français on refuse de payer un centime pour entendre leur musique. Par exemple pour les droits de la SACEM nous aussi on peut se déclarer « évadé ». Et puis basta de ces « pauvres types » qui confient la gestion de leur fortune à des Demestre et autres pourris conseillers en évasion fiscale, vous aussi je fumerais vos passeports « jusqu’au mégot de mon dégoût ».

              J’ajouterai aussi à ces ordures qui ont bien profité de la Bonne Terre de France en subsides, aides au cinéma et autres rmi oui à certaines époques, ou allocations chomage, qu’ils évitent de se regarder dans un miroir, ...

              A+ Cordialement


              • Karim 15 décembre 2012 15:34

                La haine du riche ! 


                Pourquoi ? 

                La plupart des gens n’ont rien fait dans leur vie : professionnellement , sentimentalement , ... Ils sont incapable de donner le moindre sourire . Il n’ont rien donne , il n’ont jamais payé d’impôt. ( 50% de nos compatriotes ) 

                D’ autres ont créé , ont aimé , ont donné , ont pris ,aussi , .... Et ont participé à la vie et ont payé des paquets d’impôts ( ir , is , CSG , isf , taxe hab , taxe foncière , TVA , tvts , .) et paye des charges sociales pour eux et pour les gens qu’ils ont fait travailler . 

                À mon sens , ça mérite plus un grand merci , que’ un appel anonyme à la haine . 

                Et qui profite de la société ? Votre enfant scolarisé coûte environ 10.000 € par an . Quand on ne paie pas d’ impôt , ça veut dire que l’on est redevable de 10.000 € par an à la société Française . C’ est une chance . Et qui vous donne cette chance ? Un gars qui paye beaucoup d’impôts .

                Vous appelez ca Un salaud ? 



                • furio furio 15 décembre 2012 15:44

                  Faux et archi faux, les riches ne contribuent pas autant que les « pauvres » au train de vie de la France. train de vie qui n’a rien de somptueux. La masse de l’impôt provient principalment des tranches dites basses car trés nombreuses. Mais le pauvre dépardieu, a t’il encore toute sa raison ? On peut se le demander à propos de celui qui urine dans les avions devant les hotesses de l’air, ( en fait depardieu chie sur les valeurs de la France) Plaignez le Karim, mais pas moi. 


                • oncle archibald 15 décembre 2012 16:31

                  Si je comprends bien votre vision de la société nous trouvons, d’un coté « les riches » qui créent, qui aiment, qui paient des paquets d’impôts en souriant, et de l’autre « les pauvres », ces fainéants qui ne font rien de leur vie, qui ne paient pas d’impôts, qui font la geôle à tout le monde et ne savent même pas dire merci aux riches qui paient des inscrits pour instruire leurs enfants ... 

                  Un conseil d’ami : à la prochaine révolution planquez vous bien .. Il pourrait se trouver quelques « pauvres » qui auraient envie de vous faire ravaler vos paroles avant de vous pendre ... et peut être serais-je avec eux ... 

                • fcpgismo fcpgismo 15 décembre 2012 16:17

                  La propriété c’ est le vol. Les riches : une situation qui ne devrait pas exister. Echelle de revenus sous toute forme de 1 à 10 Aucun individu ne devrait gagner plus de dix fois ce que gagne le moins bien payé. Un peuple de soumis, d’ esclave, à des riches. un peuple libre, n’ en à pas. NI DIEU NI MAITRE


                  • Romain Desbois 15 décembre 2012 16:29

                    je n comprends pas que l’on combatte la notion de propriété.

                    Pour moi c’est de l’idéologie pure.

                    Chacun est propriétaire de sa vie, de ses vêtements . Ne rien posséder c’est vivre en parasite.

                    Il faut à la fois du bien commun et du bien privé. C’est préserver son espace vital, sa bulle protectrice.

                    Rien à voir avec l’accumulation de bien lié aux revenus.

                    Ce qui faut taxer c’est le revenu, pas le patrimoine.

                    c’est pour cela que je suis contre l’ISF et l’impôt foncier ; impôt iniques qui taxent la façon dont vous utilisez vos revenus alors qu’ils ont été déjà impôsés.


                  • foufouille foufouille 15 décembre 2012 16:46

                    le probleme est que si tu as 10 ou 100 maisons vides, tu empeches certains de se loger

                    (c’est quelle secte pro vie qui acceptent les homos ?)


                  • bernard bernard 15 décembre 2012 18:02

                    Juste pour détendre un peu « l’atmosphère »...
                    Quoi que...

                    AAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHH les impôts...

                    Imaginons que tous les jours, 10 amis se retrouvent pour boire une bière et que l’addition totale se monte à 100 euros.

                    (On reste dans le simple : cela ferait 10 euros par personne !)

                    Mais nos 10 amis décidèrent de payer cette facture selon une répartition qui s’inspire du calcul de l’impôt sur le revenu ! 

                    Ce qui donna ceci :

                    · Les 4 premiers (les 4 plus pauvres !), ne paient RIEN.

                    · Le 5èmepaye 1 euro.

                    · Le 6èmepaye 3 euros.

                    · Le 7èmepaye 7 euros.

                    · Le 8èmepaye 12 euros.

                    · Le 9èmepaye 18 euros.

                    · Le dernier (le plus riche !) paye 59 euros.

                    Les dix hommes se retrouvèrent chaque jour à boire leur bière et semblaient assez contents de leur arrangement.

                    Jusqu’au jour où le tenancier décida de leur faire une remise de fidélité,

                    « Comme vous êtes de bons clients, j’ai décidé de vous faire une remise de 20 euros sur la facture totale ...vous ne payerez donc désormais vos 10 bières que 80 euros ! »


                    Le groupe décida de continuer à payer la nouvelle somme de la même façon qu’ils auraient payé leurs taxes. Les 4 premiers continuèrent à boire gratuitement.

                    Mais comment les 6 autres, (les clients payants) allaient-ils diviser les 20 euros de remise de façon équitable ?

                    Ils réalisèrent que 20 euros divisé par 6 faisaient 3,33 euros. Mais, s’ils soustrayaient cette somme de leur partage, alors le 5ème et 6ème homme, devraient être payés pour boire leur bière !

                    Le tenancier du bar suggéra qu’il serait plus équitable de réduire l’addition de chacun d’un pourcentage du même ordre.

                    Il fit donc les calculs ... ce qui donna ceci :

                    · Le 5ème homme, comme les quatre premiers ne payeront plus rien. (un pauvre de plus !)

                     · Le 6ème payera 2 euros au lieu de 3 (33% réduction)

                     · Le 7ème payera 5 euros au lieu de 7 (28% de réduction)

                     · Le 8ème payera 9 euros au lieu de 12 (25% de réduction)

                     · Le 9ème payera 14 euros au lieu de 18 (22% de réduction)

                     · Le 10ème payera 50 euros au lieu de 59 euros (16% de réduction)

                    Chacun des six « payants » paya moins qu’avant et les 4 premiers continuèrent à boire gratuitement  !

                    Mais ...une fois hors du bar, chacun compara son économie : 

                    « J’ai eu seulement 1 euro sur les 20 euros de remise ! », dit le 6ème et, en désignant du doigt le 10ème il ajouta : « Lui, il en a eu 9 !!!  »

                    « Ouais ! dit le 5ème, j’ai seulement eu 1 euro d’économie moi aussi ... »

                    « C’est vrai ! » s’exclama le 7ème « pourquoi le 10ème aurait-il 9 euros d’économie alors que je n’en ai eu que deux  ?

                    ... c’est anormal que ce soit le plus riche qui bénéficie de la plus importante réduction ! »

                    « Attendez une minute » cria le 1er homme, « nous 4, nous n’avons rien eu du tout ... donc, ce système exploite les pauvres !  »

                    Les 9 hommes cernèrent le 10ème et l’insultèrent ... et le lendemain notre 10ème homme, (le plus riche !) ne vint pas boire sa bière !

                    Aussi, les 9 autres s’assirent et burent leur bière sans lui.

                    Mais quant vint le moment de payer leur note, ils découvrirent quelque chose d’important :

                    Ils n’avaient pas assez d’argent pour payer... ne serait-ce que la moitié de l’addition ! 
                    Et cela, mes chers amis, est le strict reflet de notre système d’imposition.

                    Les gens qui payent le plus de taxes tirent le plus de bénéfice d’une réduction d’’impôts, mais ceux qui ne paient pas d’impôt s’estiment lésés !


                    • foufouille foufouille 15 décembre 2012 18:19

                      « Attendez une minute » cria le 1er homme, « nous 4, nous n’avons rien eu du tout ... donc, ce système exploite les pauvres !  »

                      sissi
                      a boire gratos


                    • julius 1ER 15 décembre 2012 18:03

                      @alexhope

                      Qui aurait encore envie de « travailler plus » si au bout du compte le bénéfice « anormal » produit doit être donné à 85 ou 90 % à l’état .. Personne n’a vraiment envie de cela et donc il s’installera un..........................
                      ce que tu dis est faux , car aux USA après-guerre le taux d’imposition le plus élevé était presque confiscatoire, je crois qu’il était de plus de 80%, la différence avec le système actuel c’est qu’il faut plus longtemps pour bâtir une fortune ! ex si tu gagnes 10 millions de dollars l’an et que l’on t’en enlève 80% il t’en reste quand même 2 millions et ainsi de suite au bout de 10 ans, tel la fourmi moyenne tu auras quand même 20 millions de dollars.............. ;
                      alors ce n’est pas assez, pourquoi en faut-il toujours plus à certains et pas à d’autres ?????


                      • srobyl srobyl 15 décembre 2012 18:42

                        Ce n’est pas la richesse dans l’absolu, ce n’est pas le volume du compte en banque, c’est le cynisme et l’égoïsme nauséabonds qui accompagnent parfois certaines fortunes.

                        Ce qu’il n’aiment pas,surtout c’est la richesse des autres, sinon il n’y aurait pas tant de clients à la française des jeux !


                        • bernard bernard 15 décembre 2012 18:49

                          « Malheureusement le nombre des idiots masos semble bien plus important que celui des gens censés et la démocratie veut que ce soient eux qui décident de tout puisqu’ils sont le plus nombreux. »

                          La démocratie à décidé en mai...
                          C’étaient des idiots ?
                          Mais au fait, tu ne faisais partie de la démocratie...en mai ?
                          Non ?
                           smiley smiley


                          • bernard bernard 17 décembre 2012 00:23

                            @ Sampiero... l’humaniste anti capitaliste...

                            « En mai j’ai voté mélenchon, puis hollande. N’étant encarté nulle part mais profondément humaniste, et anti capitaliste, j’ai voté pour les candidats de gauche qui me paraissaient les plus aptes à nous débarrasser de la clique infernale. » (sic)

                            Vous n’avez pas l’impression de vous être fait...arnaquer ?
                            D’avoir remplacer Dupont par Dupond ?
                            D’avoir remplacer la clique infernale par l’infernale clique ?

                            Les « idiots masos » ne sont peut-être pas ceux que vous pensez...


                          • Le péripate Le péripate 15 décembre 2012 23:37

                            Les riches partent, les jeunes partent, les entrepreneurs partent, même les retraités...


                            C’est l’hiver.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

simono-odiebo


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès