• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Cette jeunesse africaine dont l’Occident impérialiste redoute la (...)

Cette jeunesse africaine dont l’Occident impérialiste redoute la levée en masse…

par Michel J. Cuny et Issa Diakaridia Koné

Rappelons que nous avons été conduits à nous intéresser au PPPCR (Projet de Promotion du Petit Crédit Rural) mis en œuvre au Burkina Faso en 1988, parce qu’il nous avait été recommandé par le Rapport mis au point en 1996, pour le compte de la Banque mondiale, par Peter Fidler et Leila M. Webster qui nous en avaient vanté les mérites et la réussite…

Désormais, nous savons que ce merveilleux PPPCR se sera, en fait, effondré dès 1999… après avoir fait croire, au départ, qu’il était une sorte de continuation du socialisme de Thomas Sankara. Or, dès que les Occidentaux ont montré les dents pour lui appliquer les critères purs et durs du capitalisme, tout a implosé, y compris le travail si soigneusement réalisé par les femmes pauvres du Burkina Faso qui y avaient longtemps cru… pour ce qu’il comportait de solidarités coutumière et tribale continuées…

Ayant fait ce petit détour, nous revenons au Rapport de la Banque mondiale pour 1996, dont il faut rappeler le titre :
« Le secteur informel et les institutions de micro-financement en Afrique de l’Ouest. » 

Dès le début du Rapport – serait-ce pour nous mettre l’eau à la bouche ? -, ses auteurs nous en donnent les principales conclusions… Nous pourrons ensuite étudier les détails de leurs recherches qui concernent le « rôle joué par le secteur informel dans l’économie des pays en voie de développement.  » (Rapport, etc., page 17 du document papier)

Il paraît que, dans les « principales conclusions », il y a ce fait finalement très effrayant qui sera venu frapper les pays en voie de développement durant des années quatre-vingts…tandis que l’Union soviétique, emmenée par Gorbatchev dès 1985, allait bientôt imploser, le parti communiste se faire interdire et Boris Eltsine triompher et, avec lui, quelques rapaces russes et autres, fortement liés à certains grands pays occidentaux.

En ce qui concerne les pays en voie de développement de l’ancienne sphère d’intervention élargie du pays des Soviets, le Rapport déclare alors que…
« les gouvernements et les bailleurs de fonds luttent contre la croissance inexorable du chômage dans les villes et de la pauvreté accrue dans les campagnes. » (Idem, page 17) 

À cela, il paraît y avoir une raison principale que nous n’allons pas tarder à voir se manifester :
« Considérant que l’emploi dans le secteur public a baissé (en particulier par rapport au nombre de demandeurs d’emploi), les secteurs informels sont devenus des sources d’emploi pour un nombre croissant de personnes. » (Idem, page 17) 

Et pourquoi donc le « secteur public » avait-il soudainement diminué d’importance… tandis que les « demandeurs d’emploi » étaient de plus en plus nombreux ? Cela nous indique qu’à l’échelle mondiale, et tout spécialement dans les pays en voie de développement, le socialisme avait lâché prise, et que les classes travailleuses les plus pauvres avaient perdu les postes, quelquefois très avancés, qu’elles avaient pu atteindre, à travers le soutien soviétique plus particulièrement… et durant les quelques décennies qui, après la Seconde Guerre mondiale, s’étaient révélées comme en continuité avec une victoire aussi bien militaire qu’idéologique de l’URSS…

Ainsi était-ce la part du secteur formel que contrôlaient des dirigeants socialistes longtemps emportés dans le mouvement des non-alignés qui avait fini par échapper aux classes travailleuses des pays en développement, celles-ci n’ayant plus qu’à s’inventer un autre monde qui produirait ses propres règles de survie : le secteur informel…

C’était le contrôle de cela qu’il ne fallait surtout pas laisser échapper aux Occidentaux, et aller peut-être vers une reconquête des positions politiques naguère détenues par le socialisme internationaliste… Ainsi, l’Occident et ses relais locaux en vinrent-ils à considérer qu’ils se devaient d’agir au plus vite, pour obtenir ce que le Rapport nous décrit de la façon suivante…
« Dans l’espoir de favoriser la capacité du secteur informel à créer des emplois, les bailleurs de fonds (et un nombre croissant de gouvernements) ont soutenu les programmes de micro-financements et de formation pour les entrepreneurs du secteur informel.  » (Idem, page 17) 

La structure politique et administrative y était devenue totalement inopérante, et les Occidentaux ne souhaitaient surtout pas qu’elle le redevienne avant longtemps… La survie des populations serait donc seulement le fait d’une sorte de débrouillardise élevée à l’échelle d’une doctrine qu’il suffirait d’arroser de temps à autre avec quelques capitaux plus ou moins errants, c’est-à-dire avec ce que l’on appelle : la microfinance…

Voilà pour les pays en développement en général. Mais évidemment, quant à elle…
« L’Afrique de l’Ouest ne fait pas exception à ces tendances. » (Idem, page 17) 

Et c’est bien elle qui nous intéresse ici…

Que vise à en obtenir la Banque mondiale dans son Rapport de 1996, qui nous livre ici ses conclusions générales alors qu’il comporte un total de 350 pages dont l’analyse nous reste à faire ?

Quel avenir propose-t-il de construire avec la jeunesse de l’Afrique de l’Ouest ?

Voici de quoi il s’agit… Voici ce que le camp occidental… c’est-à-dire la meute des pays les plus riches du monde ose offrir à la jeunesse – au-delà de l’Afrique de l’Ouest – de l’ensemble de l’Afrique noire :
« Il est logique que la promotion des micro-entreprises occupe une place centrale dans les stratégies de développement étant donné la pauvreté grandissante et généralisée qui sévit dans cette région, la contribution importante des secteurs informels au PIB et à l’emploi et l’espoir généré par le fait que les micro-financements peuvent constituer une stratégie efficace visant à réduire la pauvreté. » (Idem, page 17) 

Oh, jeunesse africaine ! Voilà pour tes plus beaux rêves : songe que l’on veut « réduire ta pauvreté »… Qu’on n’est pas sûr d’y arriver… mais que l’on va essayer…

Tu peux le croire, comme les femmes du Burkina Faso l’ont cru à travers la mise en œuvre du PPPCR dont la Banque mondiale nous dit – dans le Rapport de 1996 que nous allons étudier maintenant – qu’il était une réussite… alors que nous savons désormais, nous, qu’il n’était qu’un sous-marin du capitalisme, du colonialisme et de l’impérialisme occidentaux venus tromper la naïveté des plus pauvres d’entre les plus pauvres de la terre !…

Quittons les… conclusions affichées à la page 17… Et venons-en à ce qui, pour les Occidentaux, est bien plus important, alors que cela ne figure toutefois que dans une toute petite note de la page 19 :
« Dans l’ensemble, les services de micro-financement sont vus comme moyens d’élargissement de la participation économique pour inclure les groupes marginaux qui, auparavant, ont été laissés de côté. Le principal bénéfice ici est d’accroître la stabilité politique qui vient d’un nombre plus large de dépositaires.  » (Idem, page 19) 

Jeunesse africaine… Documente-toi ! Développe ton intelligence en apprenant à bien connaître le monde dans lequel tu vis ! Regarde les héros qui t’ont précédée sur le chemin de la libération de l’Afrique tout entière !… Cela est écrit : il faut le lire, et en débattre dans le cadre d’une réelle fraternité humaine. L’Occident ne veut que te calmer ! et te convaincre de rester dans une pauvreté qui lui permettra de continuer à exploiter, sans aucun danger pour lui, ton corps et ton esprit !…

NB. La suite immédiate est accessible ici :
https://remembermodibokeita.wordpress.com/2020/07/11/demolir-les-solidarites-tribales-et-permettre-a-loccident-de-capter-toutes-les-richesses-de-lafrique-de-louest/


Moyenne des avis sur cet article :  2.14/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

29 réactions à cet article    


  • HELIOS HELIOS 21 septembre 15:57

    ... les chats ne font pas des chiens ! L’occident ne sait que fabriquer des occidentaux, ce n’est pas une question de continent ni de couleur de peau.

    Si vous ne voulez pas que l’Afrique soit peuplée d’occidentaux, acceptez de la laisser développer son modèle propre, ne l’aidez pas, ne lui imposez rien et vendez lui que ce qu’elle vous demande et surtout achetez que ce qu’elle vous propose.

    Appliquer cela à tout, si vous formez des africains à la medecine, une fois diplomés laissez les retourner en Afrique pour qu’ils exercent leur art sur les autres africains qui en ont besoin, c’est une faveur et la meilleure aide que vous pouvez leur apporter.

    Les africains sont aussi intelligents que nous laissez les développer leur monde.


    • microf 21 septembre 21:29

      @HELIOS

      Entièrement d´accord avec vous.
      Il faut laisser les africains choisir leur modèle de développement.

      Le Président Sékou Touré l´avait dit au général de Gaule le 25 Août 1958 á Conakry.

      Date : 25 août 1958

      « En 1958, la Guinée est appelée à se prononcer sur la proposition de la France d’intégration à la nouvelle Communauté française. C’est dans ce contexte que le président du conseil de gouvernement et député de Conakry, Ahmed Sékou Touré, prononce ce discours en présence du président du conseil français, Charles de Gaulle, le 25 août 1958. La guinée votera non au référendum et proclamera son indépendance le 2 octobre 1958. »

      Dans les années 50, voyant que les pays africains vont sortir du joug colonial francais.
      Le général de Gaule concocte un plan pour maintenir ses colonies africaines entre ses mains.
      Il forme une Association Franco-Africaine oú la France aura la main-mise, une sorte de néo-colonisation
      En été 1958, le général de Gaule est en Afrique pour faire approuver ce projet aux africains.
      Partout en Afrique oú il passe ses marionnettes á la tête de ces pays acceptent ce projet de néo-colonisation.

      Continuant sa tournée africaine le géneral de Gaule arrive á Conakry en Guinée le 25 Août 1958. Il y sera très bien accueilli.
      Lors du Discours d´accueil, le Président du Conseil du gouvernement de la Guinée et Député le très intelligent Sékou Touré lui dit exactement ce que vous avez écrit á savoir, laisser les africains définir leur modèle de développement, et la France compte tenu des relations avec ces pays, les accompagner dans leurs choix librements consentis.

      Cette déclaration déplue au général de Gaule... il punit la Guinée par des sanctions d´après lui pour ce crime de lèse majesté.
      Toute la « Communauté Internationale » tourna le dos á la Guinée, qui par dépit, tomba entre les mains de l´Union Soviétique.

      Si le général de Gaule avait été sage et compris Sékou Touré, et l´histoire de cette partie de l´Afrique et l´histoire de la France aurait pris une autre tournure.
      Les pays de Francophones sont les pays les plus riches en termes de matières premières d´Afrique, et, la France avec sa technologie et son expérience aurait permit au développement rapide de cette partie de l´Afrique, et ceci pour le bien des deux parties.
      Hélas et malheureusement jusqu´á aujourd´hui, les puissances occidentales ne font que commettrent les mêmes erreurs et occupent l´Afrique avec leurs armées au lieu de travailler avec l´Afrique dans la perspective gagnant-gagnant.


    • Michel J. Cuny Michel J. Cuny 21 septembre 21:56

      @microf
      Merci pour ce commentaire très intéressant.


    • microf 22 septembre 11:16

      @Michel J. Cuny

      Merci aussi pour votre article.
      Á moins de l´avoir déjá lu, si vous auriez du temps, vous pourriez aussi lire ou visionner le Discours intégral de Sékou Touré.
      https://youtu.be/3O4r6vs6QtQ


    • Sozenz 22 septembre 12:56

      @HELIOS
      vous etes gentil de dire cela à une personne lambda ;
      demandez le plutot à tous nos chers élites . qu ils soient occidentaux , africains , d autres pays ;
      tranchez à tous les niveaux de corruption. que cela soit corrompu au niveau de porte monnaie ou de l esprit ( par idéologie , par désir de reconnaissance , par ignorance )
      vous verrez que tous les peuples du monde iront beaucoup mieux .

      si vous laissez un cleptomane agir en toute liberté ; si vous allez jusqu’ à même l admirer ; comment voulez vous qu’ il n y ait plus ou beaucoup moins de vol ?
      c est absurde ;
      et bien c est ce que nous faisons avec nos gargantuas ;
      vous ne pouvez pas interrompre un principe si vous n arretez pas les auteurs .
      c est leur nature de faire ce qu’ ils font .

      https://www.capital.fr/economie-politique/john-rockefeller-1839-1937-standard-oil-roi-du-petrole-et-plus-grosse-fortune-de-l-histoire-516486

      quand vous aurez compris que certains savent proposer une rente et ou de l’argent pour pouvoir gerer l ensemble de la production . que certains se disent ok go pour avoir le pognon pour ma gueule sans trop le faire chier surtout quand on a aucun scrupule pour les peuples .quand ces deux types de nature se rencontre et bien vous voyez ce que cela donne .

      ça a fait la meme chose avec l esclavage ! mais là , là le produit c est l humain .

      quand on ecoute attali vous comprendrez qu’ en plus l humain doit dans le futur etre envsagé que comme un produit .

      j aimerais que l auteur arrete un peu ses jérémiades, tous les jours il y a un article sur l afrique et le vilain occident . mais il ne traite pas le fond ; il ne fait qu ’agiter les esprits sans dire la vraie raison . *
      que veut il ? que les peuples se foutent sur la gueule pendant que d autres se marrent en continuant à ramasser de tous les cotés ?

      j en ai marre de voir de sa parr ; les vilains occidentaux et les gentils et pauvres africains . c est bon quoi ...


    • foufouille foufouille 22 septembre 13:13

      @Sozenz

      c’est un article sur une connerie de 1996 ..........

      l’avis des personnes est différent sur jeune afric.


    • Michel J. Cuny Michel J. Cuny 22 septembre 14:10

      @microf
      Merci pour votre initiative de me proposer ce discours essentiel, dont vous savez ce qu’il a coûté ensuite à la Guinée : De Gaulle lui a nui de toutes les façons possibles. Et c’est encore ce qu’il a fait un peu plus tard, à travers les Accords d’Evian, pour nuire à la suite de l’Histoire de l’Algérie... qui continue, aujourd’hui, à payer le prix des manoeuvres gaulliennes d’autrefois.
      Même si je connais fort bien ce discours de Sékou Touré, il est quelquefois nécessaire d’y repenser comme à quelques autres textes qui restent fondamentaux pour notre avenir, où que nous soyons dans le monde.
      Hier, je travaillais sur une tout autre question : elle rejoint le même type de préoccupation. Vous pourrez voir ici de quoi il s’agissait...
      https://unefrancearefaire.com/2020/09/21/limperatrice-deurope-ursula-von-der-leyen-a-parle-qua-t-elle-dit/


    • Parrhesia Parrhesia 22 septembre 17:29

      @microf
      Ref. : V/post du 21 à 1H.29.
      Votre référence approbatrice au président Sékou Toure ne manquera de sel pour tous ceux qui savent et sont restés objectifs, Africains ou autres.

      En disant « Non » au général de Gaulle, Sékou Touré a plongé dans l’instant son pays et son peuple dans un enfer de paupérisation dont ils ne sont toujours pas sortis près de soixante ans après ; et ceci par comparaison avec tous les autres pays africains qui ont alors choisi de Gaulle et la France-Afrique sans exception...
      Après, le fait que les autres pays africains puissent être en train de replonger, à l’instar des restes de la France, ressort de causes tout-à-fait indépendantes de Sékou Touré et du General. C’est d’ailleurs le moins que l’on puisse dire.

      Mais l’on peut aussi affirmer que c’est faux !!!


    • Parrhesia Parrhesia 22 septembre 17:54

      @Michel J. Cuny
      V/post du 22 à 14h. 10.
      Vous écrivez :
      >>> dont vous savez ce qu’il a coûté ensuite à la Guinée : De Gaulle lui a nui de toutes les façons possibles. <<<
      Il faut quand-même n’avoir pas froid aux yeux pour écrire des choses pareilles !!!
      C’est sans doute aussi de Gaulle qui a acheté des chasse-neige à l’U.R.S.S pour les envoyer pourrir sur le port de Conakry afin de ridiculiser tout le monde ???
      Même l’U.R.S.S., qui avait alors le choix de faire transiter ses marchandises destinées au Mali soit par Conakry, soit par Dakar, choisissait le plus souvent Dakar  !

      Maintenant, on ne pouvait pas non plus attendre du général qu’il chérisse tendrement Sékou Touré après l’accueil tant soit peu « hautain » que ce dernier lui avait réservé !!!


    • Michel J. Cuny Michel J. Cuny 22 septembre 18:16

      @microf
      ... votre dernier paragraphe est effectivement assez bien tourné...
      Mais cela va bien plus loin encore.
      Par son opposition à De Gaulle, Sékou Touré a tout simplement démoli tout ce qui, dans la Constitution de 1958, aurait permis au président de la république française, en passant par les pouvoirs que cette Constitution lui donnait dans la Communauté française  qui devait remplacer l’Union française - le moyen d’être très personnellement à la tête de... l’Empire, et de n’avoir plus à subir aucune opposition politique à l’intérieur même de la France.
      Je voudrais vous faire remarquer que je suis un tout petit peu spécialiste de droit constitutionnel... Ce qui se démontre assez facilement ici :
      https://livrescunypetitdemange867999967.wordpress.com/2018/04/06/pour-en-finir-avec-la-cinquieme-republique-1ere-edition-2016/
      On en discute dès que vous voulez.


    • microf 22 septembre 22:53

      @Michel J. Cuny

      Merci, je vais visionner le lien.

      Sékou Touré ne pouvait pas faire autrement que de dire NON á de Gaulle.
      Sékou Touré avait dit ceci á de Gaulle dans son Discours " Monsieur le Président, vous venez en Afrique précédé du double privilège d’appartenir à une légende glorieuse qui magnifie la Victoire de la Liberté sur l’asservissement et d’être Ie premier Chef du Gouvernement de la République Française à fouler le sol de Guinée. Votre présence parmi nous symbolise non seulement la « Résistance » qui a vu le triomphe de la Raison sur la force, la Victoire du Bien sur le mal, mais elle représente aussi, et je puis même dire surtout, un nouveau stade, une autre période décisive, une nouvelle phase d’évolution. Comment le peuple africain ne serait-il pas sensible à ces augures, lui qui vit quotidiennement dans l’espoir de voir sa dignité reconnue, et renforce de plus en plus sa volonté d’étre égal aux meilleurs ?

      "

      Celá sonne claire et net.
      La France n´a jamais acceptée l´occupation nazi, de Gaulle á sa manière a lutté contre cette occupation.
      La Guinée ne pouvait accepter la proposition de la France, comme de Gaulle, Sékou Touré voulait la LIBERTÉ qui n´a pas de prix pour son pays.
      L´Afrique voulait prendre ce de Gaulle au mot, et lá, de Gaulle montré le visage hideux de l´Occident qui ne voit que ses intérêts, d´ailleurs de Gaulle le dira, les pays n´ont pas d´amis, mais que des intérêts.

      Dommage aujourd´hui les deux entités en souffrent.


    • microf 22 septembre 23:01

      @Parrhesia

      Je voudrais vous poser une seule á laquelle je voudrais que vous refléchissiez bien avant de répondre.

      Lorsque l´Allemagne nazi occupe la France est-ce que de Gaulle a accepté cette occupation ? n´a t-il pas dit NON, est parti se réfugier en Engleterre et de lá organiser la résistance qui LIBÈRERA la France du joug nazi ?

      Alors comment vouliez vous que Sékou Touré dise OUI á l´occupant francais ? Ce qui vaut pour la France ne vaut-il pas pour la Guinée á savoir la LIBERTÉ qui n´a pas de prix ?


    • Michel J. Cuny Michel J. Cuny 23 septembre 09:56

      @microf
      Merci pour ce très beau commentaire qui s’appuie manifestement sur votre coeur. Il s’y trouve également une sensibilité politique qui est devenue rare désormais en France tout spécialement. Sans compter tous les propos ignobles qui figurent régulièrement dans les commentaires que nous pouvons trouver ici.

      Je voudrais vous aider à bien comprendre ce qui s’est passé en Afrique après la Seconde Guerre mondiale, en vous donnant des informations précises en ce qui concerne De Gaulle et les forces économiques et politiques qui étaient derrière lui depuis 1934 à travers un personnage tout à fait essentiel et désormais méconnu : Gaston Palewski.

      Je vous invite donc à lire attentivement ce que j’ai écrit ici...
      https://unefrancearefaire.com/2016/10/29/charles-de-gaulle-aura-t-il-emarge-a-la-banque-dindochine/


    • Parrhesia Parrhesia 23 septembre 12:05

      @microf
      Tout bien réfléchi, votre remarque ne manque pas d’originalité !
      Assimiler l’Allemagne nazie et la Guinée Conakri dans un raisonnement de ce type, reconnaissons que cela sort de l’ordinaire.
      De la même façon, mettre en parallèle l’œuvre de Charles de Gaulle et son combat pour la Liberté et l’œuvre de Sékou Toure et son combat pour la liberté est une approche également peu banale !
      Soyez assuré que je n’interviendrai plus à la suite de vos propos.
      Je m’incline !
      Bonne journée quand-même.


    • Parrhesia Parrhesia 23 septembre 12:09

      @Parrhesia
      Merci de lire : « Assimiler l’Allemagne nazie, la République Française, la Guinée Conakri dans un raisonnement de ce type... »


    • microf 23 septembre 12:46

      @Michel J. Cuny

      Merci aussi.

      @microf est un africain du sud-sahara qui habite en Afrique, qui s´intérèsse á l´histoire en particulier de l´Occident ce qui me permet de comprendre celle que subit l´Afrique.

      Lorsque j´entre en contact avec Agoravox, je m´attendais á un espace oú l´on pourrait vraiment débattre, mais souvent la tournure est autre, insulte, mépris, racisme, il ne manquent plus le fouet et la chicotte comme au temps colonial.
      Alors on se demande qu´est-ce que les gens ont dans la tête ? Qu´est ce qui s´est passé pour que malgré les expériences vécus dans le monde nous ne changeons pas ? On se demande oú va t-on ? est-ce avec ce genre d´attitudes, de comportements, de basses reflexions que nous allons changer ce monde en pleine perdition ?
      Il faut débattre même des problèmes qui fâchent, qui déplaisent, qui heurtent pour qu´á la fin, on trouve une voie de sortie, sinon, on est bloqué et on n´avance pas.

      J´ai jamais tenu de Gaule pour un héros, il est en parti responsables des problèmes que connait la France et cette partie de l´Afrique francophone aujourd´hui.
      Comment se fait-il que l´Allemagne nazi ocupe la France... et les africains viennent en France en masse mourir pour la libération de la France ( j´en ai perdu de nombreux parents de mes deux familles maternelle et paternelle dans ces batailles pour la liberté ), et que de Gaulle après la libération de la France vienne et fasse exactement á l´Afrique Francophone ce que les nazi Allemands en matières économiques voulaient faire á la France ?
      Sékou Touré le lui avait dit, s´il l´avait écouté, l´histoire entre l´Afrique et la France aurait aurait pu s´écrire autrement .
      Mais comme il n´était qu´une marionnette avide de pouvoir et d´avoir, il s´est laissé manipulé par le Grand Capital, mais un jour, la vraie histoire sur lui sera écrite.


    • microf 23 septembre 12:51

      @Parrhesia

      Merci, mais vous n´avez pas répondu á ma question que je répète de manière plus simple peut être que celá va vous aider á comprendre.

      L´Allemagne nazi occupe la France, le francais de Gaulle dit NON. Je donne raison á de Gaulle sur ce point.
      La France occupe l´Afrique pour vous est-ce que l´africain Sékou Touré devait dire OUI ?


    • microf 23 septembre 12:55

      @Parrhesia

      « Soyez assuré que je n’interviendrai plus à la suite de vos propos.
      Je m’incline ! »

      En vous inclinant, vous fuyez le débat parcequ´il se fait intense, nous sommes ici pour débattre, pas pour nous battre.

      On s´incline lorsqu´on n´a plus rien á dire.

      Bonne journée quand-même á vous aussi.


    • foufouille foufouille 23 septembre 13:11

      @microf

      1 contre mille donc le français est un surhomme.


    • Michel J. Cuny Michel J. Cuny 23 septembre 13:33

      @microf
      Je souhaiterais que vous puissiez prendre connaissance de ce site et des objectifs qu’il poursuit... En haut de la page, vous trouverez le lien qui vous permettra de prendre directement contact avec moi.
      https://remembermodibokeita.wordpress.com/


    • microf 23 septembre 16:26

      @foufouille

      Le francais est quel surhomme, voila un petit virus qui vous tue comme des mouches, vous destabilise, dans vos médias il n´ya que cela, COVI 19.
      En Afrique, nous avons vaincu ce petit virus, nous sommes passé á autre chose, pas de confinement, pas de port de masques, pas de contamination, pas de morts, pas de panique, rien de tout cela, nous vivons normalement.

      Qui est surhomme  ?


    • microf 23 septembre 16:28

      @Michel J. Cuny

      Merci, je vais le faire.


    • microf 24 septembre 10:57

      @Cadoudal

      Merci.
      Vous passez deux semaines de quarantaine á l´hotel en Afrique parceque vous venez de l´Occident, ce sont les occidentaux qui ont apporté le Covi 19 en Afrique, Sénégal, Nigéria, Cameroun pour ne citer que ces pays.

      Toutefois je suis content pour vous qu´après la quarantaine, vous repartez chez vous sans problème, alors que de nombreux africains venus en France ou dans d´autres pays Européens sont morts victimes du Covi 19.

      Les contaminations augmentent en Europe, et il est question de reconfiner en Europe, les africains ne viendront plus en Europe par peur d´attraper le Covi 19.


    • foufouille foufouille 24 septembre 11:14

      @microf

      faut lire le journal et je doute que tu sois africains et en afric.


    • zygzornifle zygzornifle 22 septembre 08:16

      On voit bien ce que fait cette jeunesse dans nos 1000 cités de non droit ....


      • Albert123 22 septembre 20:08

        « L’occident » « les occidentaux »

        Tiens je sais pas pourquoi on vient encore de me coller la responsabilité d’un truc sur lequel je n’aie aucun contrôle, 

        c’est un article nihiliste de gauchiste c’est ça ?


        • Michel J. Cuny Michel J. Cuny 22 septembre 20:29

          @Albert123
          Bonjour, L’occident et les occidentaux... Comment ça va ?... Un peu mal à la grosse tête ?... 


        • Albert123 23 septembre 08:43

          @Michel J. Cuny

          Moi ca va bien, n‘inversez pas tout, c’est vous le nihiliste, vous qui souhaitez culpabiliser l’occident, vous qui tournez en rond sur cette même culpabilité que nous devrions porter pour satisfaire votre vision, 

          a aucun moment vous ne vous êtes demandé pourquoi de tous les pays du 1/3 monde pourtant ayant tous connus la colonisation, ceux d’afrique sont encore a la traine, 

          « le vilain mâle blanc cisgenre occidental priviliègé et esclavagiste » n’explique pas tout en fait il n’explique pas grand chose sinon cette volonté chez certains de déresponsabiliser les uns en cherchant a rendre coupables d’autres.

          on se passera donc sans problème de cet énième délire victimaire et des parasites pleurnichards qu’il enfante (gauchistes, ecolos, lgbt, racialistes, vegans et feministes, bref le concentré de parasites nocifs qui transforment une nation en tas d’ordure stérile)

          c’est la dernière chose dont a besoin la france


        • Allexandre 24 septembre 13:04

          Hélas ! Les Occidentaux infligent aux Africains un dépeçage en ordre depuis cinq siècles. Si les jeunes Africains et les jeunes Européens n’apprennent pas la VERITABLE histoire de ce continent violé, maltraité et humilié par les Blancs, nous sommes loin d’être sortis !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité