• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Championnat de Farces de la Pizza connexion

Championnat de Farces de la Pizza connexion

Les 26, 27 et 28 octobre 2008, aura lieu à Lannemezan (65) le championnat de France 2008 de Pizza dans différentes catégories. Plongez dans les coulisses d’une pizza connexion très inquiétante.

C’est en qualité de président de l’Association pour la promotion de la pizza française (APEP France) que j’ai rédigé ce billet, et non en qualité de polémiste politique du web depuis plus de douze ans (fier de l’être).

Le pizzaïolo est un personnage qui fait souvent sourire. Cependant, avec plus de 2,5 milliards d’euros de chiffre d’affaires, et 1 kg de pizza consommé chaque année par habitant, le marché français de la pizza constitue le second marché mondial après celui des Etats-Unis. C’est un marché principalement composé d’indépendants où toutes sortes de lobbies convoitent la place de leader.

- C’est ainsi que les 26, 27 et 28 octobre 2008, aura lieu à Lannemezan (65) le championnat de France 2008 de Pizza dans différentes catégories « qualité, acrobatique, présentation, etc. ».
Cette manifestation, parrainée par la municipalité de Lannemezan, est organisée par une centaine de pizzaïolos réunis au sein de l’Association des pizzerias françaises (APF) sous la houlette d’un consortium dirigé par M. Julien Panet. L’objet de cette association prévoit, d’une part, d’introduire en France une culture de la pizza intégralement calquée sur le modèle italien. D’autre part, de promouvoir par tout moyen les entreprises transalpines sur le marché intérieur aux dépens des fournisseurs actuels.

Côté communication, ce lobby s’ingénie constamment à présenter les fournisseurs, les fabricants français de matières premières et d’outillage, ainsi que les pizzaïolos qui ne partagent pas leur vision de l’artisanat comme de sombres fumistes parfaitement incompétents.

Grâce à un forum connu des initiés, un bimensuel (France-pizza), plusieurs sites publiés sur le web et quatre écoles où l’on enseigne exclusivement les protocoles italiens ; ces structures agissent de façon très active auprès des acteurs économiques de la profession jusqu’à séduire les médias de masse (TF1), les quotidien régionaux, et les rédactions de revue professionnelle à grande diffusion (Le Journal de l’hôtellerie) qui participent à l’accroissement continu de leur visibilité.

En ce moment, par exemple, une stratégie visant à promouvoir la marque italienne de fours électriques OEM consiste à agir auprès des pouvoirs publics pour les convaincre d’interdire définitivement la cuisson au bois comme c’est le cas dans la plupart des provinces italiennes. Les administrateurs sont tellement convaincus de la véracité de leur postulat qu’ils n’hésitent pas à se vanter publiquement d’avoir un réseau occulte très actif.

- En réalité, ce championnat est une véritable pantalonnade rejeté par les principales associations concernées.
Le jury est exclusivement composé de juges italiens, les trophées sont négociés en catimini, tout est bidouillé sans vergogne pour assurer aux pizzaïolos en parfaite allégeance les premières places du podium. Par exemple, on sait d’avance que le candidat ou la candidate qui présentera à Lannemezan une pizza issue d’une farine française ou garnie de produits issus de l’artisanat français sera relégué au fond du classement. D’ailleurs, les organisateurs ne se cachent pas pour dissuader les candidats opposés à leurs critères de qualité de tenter l’expérience au cours de la compétition.

- Notre association souhaite porter un regard critique sur ce championnat.
Elle s’efforce depuis plusieurs mois, d’attirer l’attention des médias sur la propagation d’une sorte de « pizza connexion » très inquiétante. Notre démarche n’est pas empreinte de jalousie mesquine. Au contraire, nous voulons réagir à l’autoritarisme avec lequel ce conventicule envisage et traite l’artisanat français. Nous estimons qu’il existe une différence notable entre une entreprise commerciale cherchant légitimement à se développer, et une nébuleuse agissant sur les consciences pour mieux les dominer. Il nous semble important de souligner le désaveu exprimé par une majorité de professionnels face à ces méthodes affligeantes pour l’avenir et l’image de la pizzeria artisanale dans notre pays.

- Nous avons tout espoir que notre démarche ouvrira un débat original et constructif qui puisse servir à contrecarrer les méthodes sectaires de cette organisation et informer le grand public des coulisses d’une profession en pleine effervescence.


Moyenne des avis sur cet article :  2.56/5   (262 votes)




Réagissez à l'article

192 réactions à cet article    


  • rocla (haddock) rocla (haddock) 28 juillet 2008 10:45

    On va pas en faire un fromage , cet article a été écrit par une bonne pâte , des jambons y en a partout , prière de ne pas lui jeter des tomates sauf si on a pas l’ anchois ...


    Jean Pignon .


    • demos demos 28 juillet 2008 18:35

       Monsieur Pignon ... je vous trouve bien audacieux, votre licence de barbouilleur mériterait un peu de correction ... merci …
      Vous dites un peu plus loin que la pizza est italienne et puis voilà ... je trouve que vous faites de curieux amalgames entre ce que j’ai écris et ce que vous avez compris ...

      D’abord, je ne conteste pas l’existence d’une culture italienne de la pizza, c’est évident ... Simplement, la pizza n’est pas d’origine italienne ... Le mot pizza vient du grec "Pita" et depuis la nuit des temps, les hommes ont enduit des galettes de pain avec toute sorte d’ingrédients avant de les mettre au four ... Même Platon évoque la pita dans son oeuvre ... Les arabes et les Perses faisaient la même chose ...

      Sylvie Sanchez a montré dans sa thèse que la pizza est un met international, elle représente une culture mondiale car chaque pays la fabrique à sa façon et chaque consommateur l’aime différemment que ce soit les Américains, les Français ou les Italiens pour ne prendre que les plus gros consommateurs ... 

       

      Par conséquent, prétendre que la seule pizza de qualité serait italienne est une évidemment une affirmation sans fondement et complètement en contradiction avec l’histoire et l’aspect social du produit pizza dans les sociétés et dans les cultures…


    • rocla (haddock) rocla (haddock) 28 juillet 2008 18:55

      Monsieur Demos ,

      Sussiez-vous lire , eussiez-vous lu .


    • rocla (haddock) rocla (haddock) 28 juillet 2008 18:59

      Monsieur Démos , faudra penser à repeindre le zèbre ...il est aussi rayé ...


    • demos demos 28 juillet 2008 19:21

      Je ne sais pas qui vous êtes, je m’appelle Thierry Sanchez comme c’est indiqué partout où je poste, je n’ai pas trop envie de discuter avec un individu comme vous ... j’ai rédigé ce billet avec l’intention d’informer et de promouvoir notre message ... Les commentaires qui vous amusent, les querelles qui vous nourrissent ne me procurent que de l’inappétence ...


    • rocla (haddock) rocla (haddock) 28 juillet 2008 19:40

      Je vois que vous n’ avez pas une situation bien assise , Monsieur Sanchez , êtes vous le fameux Manuel Sanchez della Playa ?


    • demos demos 28 juillet 2008 19:53

      N’en dites pas plus, je vois votre genre ... j’ai compris comment c’est chez vous ... 


    • rocla (haddock) rocla (haddock) 28 juillet 2008 20:00

      Ok , je prends une pizza à la compréhension avé des olives siouplé ...


    • italiasempre 28 juillet 2008 22:20

      @demos



      Lisez ce qui suit et prenez-en de la graine




      Anthropologie. La chercheuse Sylvie Sanchez retrace l’histoire du palt napolitain devenu star.
      Et la pizza conquit l’Amérique ...
      Par Catherine MALLAVAL
      QUOTIDIEN : vendredi 13 avril 2007
       
      <script type="text/javascript">loadNbReaction('NbOldReactions',curDocId);</script>
       
      Un jour de 1995, Sylvie Sanchez, Varoise fraîchement débarquée dans la capitale, a un choc. Mais quoi, que sont-ce là que ces choses boursouflées offertes à la concupiscence des passants par un certain Pizza Hut ? « Je n’en avais jamais vu des comme ça. Et pourtant, il s’agissait bien de pizzas, même si elles me paraissaient peu ragoûtantes. » Les questions se bousculent dans la tête de celle qui va devenir anthropologue, chercheur associé du CNRS (à l’Institut interdisciplinaire d’anthropologie du contemporain). Comment les objets en général, et les pizzas en particulier, circulent-ils ? Comment sont-ils appropriés ou rejetés par certaines populations ? Vertigineux. Au moins autant qu’une pizza hawaïenne (celle qui a de l’ananas en plus). Au point que Sylvie Sanchez a fait de la pizza et de ses tribulations une thèse (soutenue à l’Ecole des hautes études en sciences sociales). Remaniée, elle sort aujourd’hui sous la forme d’un livre au titre alléchant : Pizza connexion, Une séduction transculturelle (1). Entretien autour d’un mets aux racines archaïques qui a su devenir l’étendard d’une modernité, mondialement englouti : on consomme 30 milliards de pizzas sur terre tous les ans, sans compter ce que s’enfilent les tortues Ninja. Avec de fortes pointes en France, 10 kilos en moyenne par habitant tous les ans, et carrément 13 aux Etats-Unis, alors que les Italiens n’en grignotent que cinq kilos annuels (2). Entretien.
      En quoi la pizza est-elle une originale ? 
      La pizza est la plus exportable, la plus transculturelle de toutes les préparations culinaires, et pourtant elle n’y perd pas son identité. Qu’elle soit couverte de haricots rouges (la marque Heinz, l’a fait !), de frites ou de spaghettis, comme on en mange aux Etats-Unis, ou servie en brochettes au Japon, où l’on répugne à toucher directement les aliments, on la reconnaît toujours. Mieux, elle s’adapte à toutes les confessions. Il en est des végétariennes et des superlativement animales, des casher et des halal. Là où elle prend toute son envergure, d’autres y perdent leur âme. Un hamburger hindou sans steak ne devient-il pas l’ombre de lui-même ?
      Au fond, c’est quoi une pizza ? 
      Simplement de la farine, de l’eau, du sel, du levain, plus des ingrédients, le tout cuit ensemble.
      Avez-vous trouvé la pizza originelle ? 
      Le mot a précédé l’objet : il apparaît en 997, en latin médiéval, sur un document d’archives de la cathédrale de Gaète en Italie, et signifie alors « fouace », « galette ». L’origine de notre pizza se situe, elle, à Naples. C’est une sorte de pain de garde que l’on trouve mentionné dans des contes en dialecte napolitain du xviie siècle. Les livres de cuisine de l’époque n’en parlent pas. C’est normal, ils ne s’intéressent qu’aux mets de la bourgeoisie, alors que la pizza est plébéienne, c’est un matefaim ambulatoire. La tomate, longtemps considérée comme un poison, ne devient un ingrédient de la pizza qu’au xviiie. Ainsi naît la pizza rossa qui cohabite désormais avec la pizza bianca dont le support est enduit de saindoux avant d’être agrémenté de fromage et de basilic. Les Napolitains, qui sont alors le jardin à légumes de Rome, tentent d’y exporter leur pizza. En vain. Ce mets est très dévalorisé. Il faut attendre 1870, et un déplacement d’Umberto Ier à Naples dans le souci de rallier les Napolitains récalcitrants à l’unité italienne, pour que la pizza s’élève.
      Comment ? 
      Sa femme, Margherita, choisit une pizza qui porte les couleurs du drapeau italien : rouge (la tomate), blanc (la mozzarella), et vert (le basilic). Voilà d’où vient la pizza Margherita.
      Comme si la pizza faisait de la politique ! 
      Oui, la pizza Margherita va devenir une sorte d’étendard du patriotisme. Entre la fin du xixe et le début du xxe, 26 millions d’Italiens poussés par la faim s’expatrient à travers le monde. Les Napolitains fuient massivement vers Marseille ou les Etats-Unis. A New York se forme une communauté pour qui cette pizza devient une réponse aux programmes d’intégration très contraignants du gouvernement (il faut manger américain, prendre des cours de langue...). En France, en revanche, où depuis la Révolution on met en avant les spécificités culinaires de chacun et non la gastronomie du roi, la pizza est servie sous différentes formes dans les cantines des travailleurs italiens... Elle est tantôt agrémentée de pandelottes (des tomates provençales), tantôt d’anchois par les Siciliens, ou reste simplement blanche aux herbes. C’est une synthèse des différentes communautés.
      Quand la pizza s’affranchit-elle de sa communauté d’origine ? 
      Elle sort du quartier italien de Marseille et de Little Italy à New York dans les années 30. Les Américains, marqués par le végétarisme et l’hygiénisme du xixe siècle, ne veulent pas de saveurs trop fortes, comme l’ail qui, croient-ils, pourrait exciter le corps. Alors, ils adaptent la pizza en forçant sur le fromage. A l’époque, la pizza se vend dans la rue, pliée en portefeuille, elle se mange en marchant. Il faut attendre les années 40 pour qu’elle devienne un plat principal. Voici venue la Chicago Style Pizza, une sorte de pie , avec une série de couches d’ingrédients, notamment de la viande. Trop épaisse, elle ne peut plus être cuite rapidement au feu de bois. Elle s’industrialise. Et ouvre la voie à son futur développement en fast-food.
      Et en France ?
      A Marseille, les pizzas font leur apparition en premier plat dans les petits restos tenus par les Siciliens, tandis que des Marseillais commencent à la servir en plat principal accompagnée de Chianti qu’ils importent. Pendant la guerre, beaucoup de restaurants soumis aux tickets de rationnement doivent fermer. Comme la pizza ne coûte pas cher à fabriquer, seules les pizzérias restent ouvertes et deviennent des enclaves un peu joyeuses. Au lendemain de la guerre, cela donne l’idée aux migrants italiens, qui hors les Napolitains sont nombreux à découvrir la pizza en France ­ elle n’arrivera à Milan que dans les années 60 ­, d’ouvrir des pizzerias à Paris. La première est inaugurée en 1950. Très vite, partout où il y a des Napolitains, il y a des pizzas, alors que l’on ne trouve pas de crêperie partout où il y a des Bretons. A l’heure où l’on parle d’américanisation de la planète, la pizza donne l’exemple contraire : c’est elle qui a influencé l’Amérique.
      (1) CNRS Editions, 22 euros. (2) www.casa-pizza.com
        Waglioni Madeleine
       
       

    • demos demos 28 juillet 2008 23:21

      Excusez moi mais, je ne peux pas lire un texte de la façon dont vous me le présenter ... Si vous vouliez vraiment me convaincre, en admettant que vous soyez convaincu vous même par vos propres sources, je ne pense pas que vous m’auriez ordonné de lire et de plus, d’en prenre de la graine ...

      Revoyez vos classique ... apprenez la dialectique ... 


    • italiasempre 28 juillet 2008 23:36

      c’est vrai, mes sources ne sont pas fiables...les votres, par contre...voyons, la pizza n’est pas d’origine italienne, d’ailleurs même le nom n’est pas italien, non non

      Vous citez Sylvie Sanchez dans votre reponse au capitaine...est-elle une source fiable ?
      Fait-elle partie de votre famille ?


    • demos demos 28 juillet 2008 23:51

      Non pas du tout, c’est une coincidence, mais c’est la seule thèse en français sur la pizza que je connaisse ...
      Comme je vous l’ai dit, il est évident que l’italie à jouer un rôle historique extraordinaire à la mondialisation de la pizza que ce soit aux USA à New york ou à Marseille pour la France ... Il est incontestatble que la margherita a bien été inventé par un italien ... plus exactement par un napolitain ... Or, sachez que la pizza napoliatine qui est maintenant justement protégée par un brevet d’état est complètement différente des protocoles préconisés par l’école que je critique dans ce billet ...

      Somme toute, la pizza française est issue des napoliatins qui l’ont introduite à Marseille, elle est rigoureusement condamnée par l’école dont je vous parle, et pourtant elle est le berceau de la pizza napolitaine puis italienne dans l’esprit collectif ...

      En conclusion, laissons chacun faire la pizza qui plait à sa culture et n’essayons de faire croire que parce qu’une pizza à le sigle italien, elle est forcément la meilleure ... SAchez que les français consomment 10 kg de pizza par an contre 5 kg "seulement" pour les italiens, et que sur ces 5kg, de surcoit, ils en consomment 50% surgelés ... C’est pas la même demande et la même culture de la pizza ... 


    • SANDRO FERRETTI SANDRO 28 juillet 2008 11:23

      L’article est amusant (du moins le sujet traité).
      Sur le fond, je ne suis pas loin de penser comme Had.

      La pizza, sauf erreur, cela reste une invention -et un art- de la péninsule. Ceux qui, en France-et en particulier en PACA- la réussissent bien, ultra fine et tout et tout, sont presque tous d’origine italienne....
      C’est un peu comme nous avec le vin.
      Dans un concours , les vins Australiens , Chiliens et californiens sont admis à concourir, mais sauf snobisme, avant qu’ils soient au niveau (dans une dégustation à l’aveugle) d’un Vosnes-Romanée ou d’un Moulin à Vent, pas tout de suite...
      Acheter un cépage est une chose, mais il y a tout de méme le terroir (le sol), la vinification, etc
      Et il n’y a pas de magouille là dedans. Juste des faits et des savoirs-faire séculaires....


      • miam miam 28 juillet 2008 12:29

        Sandro tu n’as pas compris que le problème réside justement dans le fait que ces championnats ne sont pas fait à l’aveugle. C’est le pizzaiolo qui se présente avec son produit devant les juges et là est le problème ainsi que la mise en avant de produits italiens alors qu’il y en a de très bons en france également. Par contre à la charge de demos qui s’appelle aussi généralbol ailleurs qui si il était moins vulgaire serait mieux jugé devrait prouvé ses dires par la mise en avant d’une activité indépendante de patron plutôt que celle d’arpète suspendu au désidérata d’une patronne


        • italiasempre 28 juillet 2008 13:04

          miam miam


          les meilleures tomates:Sicile
          la meilleure huile d’olive : Toscane et Ligurie
          la meilleure mozzarella : Campanie
          Pour ce qui concerne le basilic, n’en parlons même pas...

          Alors, evidemment il y a des tres bon produits en France aussi, mais essayez une Margherita avec ces produits, et une autre avec tomate/mozzarella/huile d’olive/basilic français et vous allez voir la difference..


        • miam miam 28 juillet 2008 14:05

          Arrêtez de faire des images avec des produits comme les frites cela n’a rien à voir.
          Quand on cuira une pizza 4 minutes je te previendrais rocla et je préfère des produits frais de mon jardin que venu de 500 kilomètres. Dites nous, au lieu de vous cacher derrière un pseudo, où vous faites des pizzas pour en parler aussi mal ? 


        • generalbol generalbol 29 juillet 2008 22:45

          la farce c’est que vous avez créer un soutien a un futur concurrent. pour dénoncer la magouille


        • demos demos 29 juillet 2008 23:00

          Tiens un nouvel inscris sur Agora ... quel pseudo amusant - :))


        • generalbol generalbol 29 juillet 2008 23:01

          le plus cocasse dans l’histoire c’est que vous avez décidez de supporter une concurrente a ces championnat que vous décriez tant.

          cela est très surprenant de votre part


        • demos demos 29 juillet 2008 23:08

          Nous voulons mettre les organisateurs devant leurs responsabilités ...


        • generalbol generalbol 29 juillet 2008 23:14

          pour cela il faut être crédible, et vous vous êtes tout sauf crédible.


        • demos demos 29 juillet 2008 23:20

          Ecoutez monsieur rez de chaussée, vous venez de vous inscrire sur ce site, uniquement pour poster vos bétises, de surcroit en usupant un pseudo qui vous dépasse ...
          Vous ètes sûrement quelqu’un que je connais bien, et qui me connais bien, donc, cessez ces manières mafieuses et baissez le masque ...
           


        • Lima 31 août 2008 17:29

          Eh bien, on peut dire que votre discours Monsieur Démos n’a rien de constructif et tous les lecteurs peuvent se rendre compte que votre seul but est de nuire à cette profession. Mais pour quelles raisons ?

          Vous dites parler au nom d’une fédération mais combien êtes-vous ? Au plus 10, je crois savoir.

          Vous citez des noms, des entreprises que vous insultez et maltraitez.

          Vous parlez de farce en évoquant ce championnat de France, expliquez moi comment vous pouvez critiquer cette compétition avec honnêteté sans jamais y avoir assisté et encore moins participé ?

          Vous vous offusquez lorsqu’un directeur d’école de formation de pizzaïolos installé depuis des années, se donne le titre de "maître instructeur" . Mais vous n’hésitez pas une seule seconde pour vous proclamer "formateur" sans jamais avoir dirigé la moindre pizzeria.

          Mais c’est à mourir de rire ! Il faut redescendre sur terre mon ami...

          Pour conseiller des chefs d’entreprise, il faut de l’expérience, du vécu, connaître toutes les ficelles, les techniques et tous les matériels, je suis persuadé que vous n’avez jamais travaillé sur un convoyeur, une presse ou une bouleuse,

          Ces gens que vous souhaitez former ou conseillez ont pris d’énormes risques eux... Vous, vous tentez de leur piquer un peu de pognon sans en prendre un seul !

          Tout comme au futur championnat de France ou vous avez le toupet d’inscrire une autre personne à votre place. Comme cela, si le résultat est décevant, vous n’aurez pris aucun risque comme à votre habitude bien entendu.

          Je tiens d’ailleurs à féliciter cette jeune femme qui a le courage qu’il vous manque Monsieur Démos, je lui souhaite d’obtenir un excellent résultat, même si je sais pertinemment que vous profiterez encore de cette occasion.

          Vous taillez, vous insultez, vous mentez, vous entourloupez et tout cela sans un soupçon de courage, en restant toujours bien installé derrière votre clavier... C’est tellement moins risqué !

          Vous avez réussi deux choses tout de même, je dois le reconnaître. Vous avez parfaitement choisi votre pseudo "démos" comme démolisseur et le choix de votre avatar qui en dit long sur votre personnalité, photographier de dos bien sûr....

          Continuez ainsi, vociférez, caché derrière votre clavier, vous êtes beaucoup moins dangereux que dans une entreprise et laissez nous faire les pizzas, vous n’êtes qu’une blatte Monsieur Démos.


        • Lima 31 août 2008 17:33

          Eh bien, on peut dire que votre discours Monsieur Démos n’a rien de constructif et tous les lecteurs peuvent se rendre compte que votre seul but est de nuire à cette profession. Mais pour quelles raisons ? Vous dites parler au nom d’une fédération mais combien êtes-vous ? Au plus 10, je crois savoir. Vous citez des noms, des entreprises que vous insultez et maltraitez. Vous parlez de farce en évoquant ce championnat de France, expliquez moi comment vous pouvez critiquer cette compétition avec honnêteté sans jamais y avoir assisté et encore moins participé ? Vous vous offusquez lorsqu’un directeur d’école de formation de pizzaïolos installé depuis des années, se donne le titre de "maître instructeur" . Mais vous n’hésitez pas une seule seconde pour vous proclamer "formateur" sans jamais avoir dirigé la moindre pizzeria. Mais c’est à mourir de rire ! Il faut redescendre sur terre mon ami... Pour conseiller des chefs d’entreprise, il faut de l’expérience, du vécu, connaître toutes les ficelles, les techniques et tous les matériels, je suis persuadé que vous n’avez jamais travaillé sur un convoyeur, une presse ou une bouleuse, Ces gens que vous souhaitez former ou conseillez ont pris d’énormes risques eux... Vous, vous tentez de leur piquer un peu de pognon sans en prendre un seul ! Tout comme au futur championnat de France ou vous avez le toupet d’inscrire une autre personne à votre place. Comme cela, si le résultat est décevant, vous n’aurez pris aucun risque comme à votre habitude bien entendu. Je tiens d’ailleurs à féliciter cette jeune femme qui a le courage qu’il vous manque Monsieur Démos, je lui souhaite d’obtenir un excellent résultat, même si je sais pertinemment que vous profiterez encore de cette occasion. Vous taillez, vous insultez, vous mentez, vous entourloupez et tout cela sans un soupçon de courage, en restant toujours bien installé derrière votre clavier... C’est tellement moins risqué ! Vous avez réussi deux choses tout de même, je dois le reconnaître. Vous avez parfaitement choisi votre pseudo "démos" comme démolisseur et le choix de votre avatar qui en dit long sur votre personnalité, photographier de dos bien sûr.... Continuez ainsi, vociférez, caché derrière votre clavier, vous êtes beaucoup moins dangereux que dans une entreprise et laissez nous faire les pizzas, vous n’êtes qu’une blatte Monsieur Démos.


        • demos demos 31 août 2008 19:54

          Mais je m’appelle Thierry Sanchez et j’ai 9 établissements de créer à mon actif ... je suis consultant en pizzeria et snacking, président d’une association de promotion de la piza artisanale française. Je suis titulaire d’un CAP et je pourrais, grâce à la loi sur la reconnaissance des compétences, prétendrent au diplome de maitrise, ce que je compte bien faire ... je suis par ailleurs, diplomé d’Etat .... j’ai 25 ans de métier rigolo ...
          Et voila que vous venez déblaterez sur ce fil en m’accusant de rester caché derriere mon clavier alors que vous venez de vous inscrire sur ce site lequel je suis membre depuis plusieurs années, et que vous poster sous un pseudo en m’accusant de vos propres turpitudes ... faudrait cesser de délirer monsieur ...


        • Lima 31 août 2008 22:16

          Eh bien, on peut dire que votre discours Monsieur Démos n’a rien de constructif et tous les lecteurs peuvent se rendre compte que votre seul but est de nuire à cette profession. Mais pour quelles raisons ?

          Vous dites parler au nom d’une fédération mais combien êtes-vous ? Au plus 10, je crois savoir.

          Vous citez des noms, des entreprises que vous insultez et maltraitez.

          Vous parlez de farce en évoquant ce championnat de France, expliquez moi comment vous pouvez critiquer cette compétition avec honnêteté sans jamais y avoir assisté et encore moins participé ?

          Vous vous offusquez lorsqu’un directeur d’école de formation de pizzaïolos installé depuis des années, se donne le titre de "maître instructeur" . Mais vous n’hésitez pas une seule seconde pour vous proclamer "formateur" sans jamais avoir dirigé la moindre pizzeria.

          Mais c’est à mourir de rire ! Il faut redescendre sur terre mon ami...

          Pour conseiller des chefs d’entreprise, il faut de l’expérience, du vécu, connaître toutes les ficelles, les techniques et tous les matériels, je suis persuadé que vous n’avez jamais travaillé sur un convoyeur, une presse ou une bouleuse,

          Ces gens que vous souhaitez former ou conseillez ont pris d’énormes risques eux... Vous, vous tentez de leur piquer un peu de pognon sans en prendre un seul !

          Tout comme au futur championnat de France ou vous avez le toupet d’inscrire une autre personne à votre place. Comme cela, si le résultat est décevant, vous n’aurez pris aucun risque comme à votre habitude bien entendu.

          Je tiens d’ailleurs à féliciter cette jeune femme qui a le courage qu’il vous manque Monsieur Démos, je lui souhaite d’obtenir un excellent résultat, même si je sais pertinemment que vous profiterez encore de cette occasion.

          Vous taillez, vous insultez, vous mentez, vous entourloupez et tout cela sans un soupçon de courage, en restant toujours bien installé derrière votre clavier... C’est tellement moins risqué !

          Vous avez réussi deux choses tout de même, je dois le reconnaître. Vous avez parfaitement choisi votre pseudo "démos" comme démolisseur et le choix de votre avatar qui en dit long sur votre personalité, photographier de dos bien sûr....

          Continuez ainsi, vociférez, caché derrière votre clavier, vous êtes beaucoup moins dangereux que dans une entreprise et laissez nous faire les pizzas, vous n’êtes qu’une blatte Monsieur Démos.


        • Lima 31 août 2008 22:23

          Eh bien, on peut dire que votre discours Monsieur Démos n’a rien de constructif et tous les lecteurs peuvent se rendre compte que votre seul but est de nuire à cette profession. Mais pour quelles raisons ?

          Vous dites parler au nom d’une fédération mais combien êtes-vous ? Au plus 10, je crois savoir.

          Vous citez des noms, des entreprises que vous insultez et maltraitez.

          Vous parlez de farce en évoquant ce championnat de France, expliquez moi comment vous pouvez critiquer cette compétition avec honnêteté sans jamais y avoir assisté et encore moins participé ?

          Vous vous offusquez lorsqu’un directeur d’école de formation de pizzaïolos installé depuis des années, se donne le titre de "maître instructeur" . Mais vous n’hésitez pas une seule seconde pour vous proclamer "formateur" sans jamais avoir dirigé la moindre pizzeria.

          Mais c’est à mourir de rire ! Il faut redescendre sur terre mon ami...

          Pour conseiller des chefs d’entreprise, il faut de l’expérience, du vécu, connaître toutes les ficelles, les techniques et tous les matériels, je suis persuadé que vous n’avez jamais travaillé sur un convoyeur, une presse ou une bouleuse,

          Ces gens que vous souhaitez former ou conseillez ont pris d’énormes risques eux... Vous, vous tentez de leur piquer un peu de pognon sans en prendre un seul !

          Tout comme au futur championnat de France ou vous avez le toupet d’inscrire une autre personne à votre place. Comme cela, si le résultat est décevant, vous n’aurez pris aucun risque comme à votre habitude bien entendu.

          Je tiens d’ailleurs à féliciter cette jeune femme qui a le courage qu’il vous manque Monsieur Démos, je lui souhaite d’obtenir un excellent résultat, même si je sais pertinemment que vous profiterez encore de cette occasion.

          Vous taillez, vous insultez, vous mentez, vous entourloupez et tout cela sans un soupçon de courage, en restant toujours bien installé derrière votre clavier... C’est tellement moins risqué !

          Vous avez réussi deux choses tout de même, je dois le reconnaître. Vous avez parfaitement choisi votre pseudo "démos" comme démolisseur et le choix de votre avatar qui en dit long sur votre personalité, photographier de dos bien sûr....

          Continuez ainsi, vociférez, caché derriere votre clavier, vous êtes beaucoup moins dangereux que dans une entreprise et laissez nous faire les pizzas, vous n’êtes qu’une blatte Monsieur Démos.




        • demos demos 31 août 2008 22:26

          Cessez de vous comportez comme un ordinaire colleur d’affiche ...
          Merci ...


        • Lima 2 septembre 2008 09:24

          Je vois que vous retrouvez un peu de votre calme après vos délires diffamatoires. Un peu souffrant ou en manque d’arguments ?
          Je me doute qu’après mes messages, le sommeil a du vous manquer et vous devez maintenant vous demandez comment sortir du guêpier dans lequel vous vous êtes fourré...

          Vous n’avez plus l’habitude des confrontations directes et en terrain neutre puisque sur votre forum (europepizza), vous bannissez sans vergogne les pizzaïolos qui ne vont pas dans votre sens .

          Je veux rappeler une nouvelle fois que c’est vous qui avez écrit ce pamphlet idiot, méchant et sans aucun fondement et vous répondez encore à côté des question pourtant si simples à comprendre que je vous ai posé.

          Combien de membres dans votre association ?
          Avez-vous déjà assisté à un championnat de France ?

          Un petit point pour vous, vous avez enfin avoué que ce sont 9 boulangeries que vous avez créé et non 9 pizzerias comme vous le laissiez entendre et que donc, toutes vos années d’expérience ne concerne en aucun cas la pizza.
          Mais alors combien d’année de pratique avez vous réellement dans notre métier ?
          Arrêtez de confondre boulanger et pizzaïolo, ce sont des métiers bien différents, vous le savez pertinemment tout comme coiffeur et toiletteur pour chien.

          Bonne journée, Monsieur Sanchez et j’attends avec impatience vos réponses.

          PS : pour le diplôme que vous souhaitez afficher sur ce site,ce n’est pas vraiment indispensable si il ne concerne pas la pizza... Autrement, je peux afficher un des miens, le certificat ou j’ai obtenu ma première étoile au ski par exemple.


        • demos demos 2 septembre 2008 10:26

          L’aPEP est une association crée en juillet dernier ... il est en voie de développement et nous ferons le point d’ici quelques mois ...
          Je n’ai jamais assisté à un championnat de pizza, mais vous non plus considérant que les championnats organisés jusqu’à présent ont toujours été sous la houlette d’un conventicule distribuant des titres aux pizzaiolos acquis à sa cause ...

          Je vous prie de poster sous votre relle identité et lieu de faire les demandes et les réponses par proxy interposés ...


        • Lima 2 septembre 2008 11:51

          par demos (IP:xxx.x05.88.228) le 2 septembre 2008 à 10H26

           
          L’aPEP est une association crée en juillet dernier ... il est en voie de développement et nous ferons le point d’ici quelques mois ...
          Je n’ai jamais assisté à un championnat de pizza, mais vous non plus considérant que les championnats organisés jusqu’à présent ont toujours été sous la houlette d’un conventicule distribuant des titres aux pizzaiolos acquis à sa cause ...

          Nous y voilà Monsieur Sanchez... Votre association à peine sortie de terre le mois dernier avec à sa tête un boulanger et ne comptant dans ses rangs pas plus d’une dizaine de membres (vous aurez vite fait le point) a un cruel besoin de reconnaissance mais vous utilisez des moyens plutôt mesquins pour y parvenir et ce n’est pas en dénigrant les autres que vous y parviendrez..
          Vous reconnaissez enfin ne jamais avoir assisté à un championnat de pizza alors que vous le critiquez publiquement et de surcroît, vous y inscrivez une de vos membres ???
          Je n’arrive pas bien à comprendre votre logique et votre stratégie suicidaire.

          Reprenez vous Monsieur Sanchez, essayez de construire au lieu de détruire, il y a la place pour plusieurs associations dans notre pays et elles pourraient être complémentaires. Reconnaissez que l’APF que vous décrivez tant a permis a notre profession d’être un peu reconnue mais il y a encore énormément de travail...

          Pour votre gouverne, j’ai participé à plusieurs championnats de France et vous verrez... La concurrence y est rude, il y a beaucoup d’excellents pizzaïolos et bon nombre d’entre eux ont énormément d’expérience, ils vont vous faire découvrir ce qu’est une bonne pizza, vous allez enfin apprendre...

        • demos demos 2 septembre 2008 13:38

          Vous avez participé à des championnat de France organisés par vous ou vos amis, et vous vous ètes mutuellement attribué des grades et des titres sans aucune reconnaissance officielle ... Tout cela est du Biz ..
          Une année vous ètes participant, l’autre année, vous ètes juge, un coup je te donne, et un coup tu me rends ...

          L’epérience de l’artisan ne s’acquiert pas dans une compétition bidouillée ou pas mais au fil des années de pratiques ... vous pouvez participer à tous les championnat que vous voulez, cela ne fera pas de vous un artisan seulement le nombre des années et l’expérienc acquise qui va avec ...

          Vous venez me donner des lecons de panification à moi ainsi qu’à des milliers d’artisans ou de professionnels avertis ... Mais pour qui vous prenez vous alors que la plupart d’entre vous ne faisait ni de pain, ni de pizza il y a 10 ans ... ?
          Comment voulez vous que l’on puisse s’entendre ou se respecter, si vous considérez le nombre des années avec autant de mépris dans un pays ou l’artisanat est l’un des plus respectable au monde .. ?

          Je prétends que vous ètes pas plus d’une centaine ... vous me demandez combien affiche de membres notre association qui a seulement 1 mois d’existence alors que vous ètes une 100ène grand maximum,depuis des années car vous ne parvenez pas à convaincre la profession tant vous ètes imbus de votre ignorance ... et que vous prétendez donner des leçons à des milliers de gens qui ne vous attendent pas pour occuper le second marché mondial de la pizza ...

          Révélez votre identité puisque vous semblez si fier d’afficher vos diplomes Bonux ... Pourquoi poster sous anonymat ... Vous avez peur de quoi .. ?


        • Lima 3 septembre 2008 17:31

          Sachez Monsieur que je suis uniquement présent sur ce forum pour répondre à vos provocations débiles, malsaines et diffamatoires.

          Je sens bien que je vous dérange dans vos basses besognes mais il va falloir vous habituer à ma présence... Car tant que vous déblatérerez ces idioties et ces mensonges, je serai derrière vous.

          Mais je dois reconnaître que depuis mes interventions, vous avez fait des progrès prodigieux puisque vous reconnaissez enfin que l’association dont vous êtes le président ne représente qu’une dizaine de personnes. Elle n’est donc absolument pas représentative de notre profession et ne vous permet pas de parler au nom des pizzaïolos Français.

          Vous avez voulu nous faire croire... Mais !

          Je vous cite, "C’est en qualité de président de l’Association pour la promotion de la pizza française (APEP France) que j’ai rédigé ce billet"
          Vous parliez de 25 années d’expérience dans vos premiers messages, et en fait vous reconnaissez maintenant ne comptabiliser pas plus de 5 années dans notre métier, Aucune création de pizzeria, aucune direction d’établissement, aucune participation à un quelconque évènement autour de la pizza, juste une place d’employé dans une pizzeria, c’est bien maigre pour se propulser "consultant".

          Vous nous disiez d’ailleurs pour vous donner un peu de poids, avoir créé 9 boutiques sans préciser de quelle nature et nous savons depuis qu’elles n’avait rien à voir avec la pizza. Certainement que cette dissimulation n’avait qu’un but... Attirez de pauvres gogos bien évidemment.

          J’aimerai aussi rectifier quelques unes de vos affirmations mensongères...

          1) "la plupart d’entre vous ne faisait ni de pain, ni de pizza il y a 10 ans ... ?".
           
          j’ai contrairement à ce que vous affirmez bien plus de 10 ans d’expérience dans le métier,

           2) "Vous avez participé à des championnat de France organisés par vous ou vos amis, et vous vous ètes mutuellement attribué des grades et des titres sans aucune reconnaissance officielle ..."
          je n’ai jamais été dans l’organisation d’une compétition concernant la pizza,

          3) "Une année vous ètes participant, l’autre année, vous ètes juge, un coup je te donne, et un coup tu me rends ..."
          je n’ai jamais non plus fais parti d’un quelconque jury,

          4) je ne viens pas ici pour vous donner des leçons de panification Monsieur Sanchez puisque je n’ai jamais été boulanger, mais en tant que pizzaïolo, je peux si vous le souhaiter vous en donner quelques unes,

          5) je ne suis pas un des membre de l’APF et cela ne m’a pas empêché d’obtenir des podiums dans les compétitions qu’elle a organisé, cette association a au moins le mérite contrairement à vous d’avoir fait avancé les choses en créant un magazine, des championnats, des écoles, un site internet fréquenté par des milliers de pizzaïolos, un grand salon sur la pizza mais aussi un forum très intéressant sur lequel vous avez appris Monsieur Sanchez les ficelles du métier, et vous en aviez bien besoin à ce que je sais,

          6) "on sait d’avance que le candidat ou la candidate qui présentera à Lannemezan une pizza issue d’une farine française ou garnie de produits issus de l’artisanat français sera relégué au fond du classement"
          Nombreux sont les pizzaïolos qui utilisent des farines Françaises et qui ont d’excellents résultats dans les championnats contrairement à vos affirmations

          7). "Le jury est exclusivement composé de juges italiens".
          Faux, le jury n’est pas exclusivement composé de juges Italiens, dans plusieurs compétitions, il n’ y avait que des Français, mais comme vous l’avez dit vous même, vous n’avez jamais assisté à une compétition.

           

          Les sommets de la connerie !
          Lorsque vous aurez terminé de raconter autant d’âneries Monsieur Sanchez, parce que là, vous avez atteint des sommets !
          Vous vous ridiculisez aux yeux de toute une profession, les fournisseurs qui lisent ces pages doivent être pliés en deux...Je vous préviens que je n’hésiterai pas un seul instant à leur faire parvenir cette discussion si vous continuez ces calomnies misérables. Eux, connaissent comme vous et moi la réalité et ils ne vous feront plus jamais confiance ! Vous avez tenté de discréditer toute une profession et en fait, toute votre hargne se retourne contre vous.
          Vous avez été beaucoup trop loin, vous êtes méprisable Monsieur Sanchez si on peut encore vous appeler Monsieur..


        • demos demos 6 septembre 2008 17:47

          Monsieur lima, si vous n’ètes pas membre de l’APF, il est évident que les propos que j’ai tenus dans cet article, ni les révélations ne vous concernent ... Par conséquent, je ne vois pas l’intéret des démenties que vous faites en prenant l’exemple de votre propre personne ou en lui donnant une quelconque valeur puisque vous n’ètes pas concerné ... C’est dommage qu’en postant anonymement la plupart de vos vérités ou démenties soient invérifiables ...

          Ce n’est pas en vous faisant les demandes et les réponses que vous parviendrez à ébranler mes convictions n’ayant jamais prétendu représenter la pizzeria française, je ne me sens pas en contradiction avec l’excellent article publié sous ces lignes ...
           
          Rien ne s’oppose à ce que vous argumentiez et cela ne me gène absolument pas. Si vous pensez être l’homme de la situation pour dénoncer nos conneries comme vous dites ... j’en suis très heureux ... Vous pouvez intervenir, publier la copie de cette discussion à qui vous voulez, cela ne me gène pas, bien au contraire, je vous invite à le faire .. Je pense d’ailleurs, vu les coups de fil que j’ai reçu de nombreux professionnels de la pizza ayant pris connaissance de cet article, que ma démarche leur ait apparue sérieuse et très salutaire ... Manifestement, nous n’avons pas les mêmes connaissances professionnelles

          A vous lire, avec votre réelle identité ce serait bien mieux vu tout ce que vous semblez savoir de moi, pour voir comment vous argumentez quand vous tombez le masque ...


        • generalbol generalbol 6 septembre 2008 23:11

          oh le pôvre encore quelqu’un qui a usurpé son patronyme.
          vous n’avez vraiment pas de chance.



          PS : vous n’avez a la bouche que, caniveau par ci caniveau par la , vous êtes aussi cantonnier, sinon vous deriez renouveller votre vocabulaire, vous vous repeter.

          Vous avez raison vous être vraiment une farce a vous tout seul....


        • Lima 6 septembre 2008 23:20

          Vous avez mis du temps pour me répondre Général de pacotille...

          Non je ne suis pas de l’APF, mais j’ai toujours eu d’excellents résultats dans les compétitions organisées par cette association et donc, je suis forcément concerné par vos propos totalement farfelus et dénués de tout fondement, je ne suis pas un tricheur contrairement à ce que vous affirmez en contestant les jugements de ces compétitions.
          Vous devriez demandé à votre ami Lombardi si il est d’accord avec vous, car dans ce lamentable article que vous avez écrit, il est autant concerné que moi, donc Monsieur Lombardi serait un tricheur selon vos dires ? Je suis d’accord avec vous sur un point, il a déjà été juge, mais de là à le traîter de tricheur... Il ne va pas apprécier je crois.

          Et comme je vois que vous souhaitez des preuves de ce que j’avance, voici la première, c’est un dialogue que j’ai copié sur le tchat de votre forum...

           Vous nous disiez que vous aviez déjà réalisé 9 missions de consulting ?

          septembre 01, 2008, 11:11:11 ] [Le rafraîchissement automatique est désactivé pour cause d’inactivité]

          flotess grenoble> djam39> c’est encore mieux ,toutes mes felicitations
          Thierry Sanchez> j’y go ... A+
          Thierry Sanchez> ou le 15 ... qui tombe un lundi ...
          Thierry Sanchez> je forme deux personnes en rélaité ...d’après ce que j’ai compris ... je dois le rappeler tout à l’heure pour le diagnostic ...
          djam39> c’est cool pour lui , il sera a bonne ecole
          Thierry Sanchez> salut flo ...
          djam39> Thierry Sanchez> salut djamel ... je crois que j’ai décroché mon premier client ...
          djam39> bonjour thierry je fesait un peu de pate

           Comme vous le voyez, je n’ai pas besoin de dévoiler mon identité pour avancer des preuves concrètes, c’est vous qui faites le travail pour moi...Vous avez lu comme tous nos lecteurs que ce document était daté du 1er septembre 2008, donc, en réalité, vos 9 soit disant clients n’ont jamais existé... lol

          J’ai en stock, grâce a un ami très bien placé, des dossiers bien plus croustillant sur vos dialogues sur les forums, croyez moi !

          Alors si vous désirez continuer à vous ridiculiser, je vais vous aider encore un moment, je crois que certains des membres de votre forum commencent aussi à se poser quelques questions quand à vos agissements puérils et insensés. Vous n’étiez pourtant pas très nombreux, vous devriez faire attention si vous souhaitez atteindre les 15.

          Quand aux professionnels qui vous auraient appelé... Il serait intéressant de nous divulguer leurs noms car, à ma connaissance, mise à part les huissiers et les liquidateurs, personne ne vous connait dans la profession


        • Lima 7 septembre 2008 01:31

          Thierry Sanchez, le plus grand des menteurs, le Houdini de la pizza ! mais sans aucune classe, sans adresse de facturation bien sûr et surtout sans interet...
          Un imposteur manquant cruellement d’expérience qui souhaiterait se lancer sur ce créneau plutot juteux qu’est la formation.
          Un clown de la pizza qui va sans aucun doute sacrifier sur la place publique une de ses groupies en l’inscrivant au championnat de France... C’est beau le courage Sanchez... Votre amie Eve a les couilles qu’il vous a toujours manqué, car constament caché derrière les mots, les pseudos et les phrases , vous allez voir enfin de vraies pizzas pour une fois, des hommes et des femmes passionnés qui vont vous en mettre plein la vue, vous serez plus bas que terre.

          Savez vous ce que veulent dire les mots courage, expérience ou confrontation ? Vous avez voulu vous moquer de ce championnat de France, vous vous y êtes malgré tout inscrit, pour y pratiquer votre sport favorit qui est la polémique, et bien dorénavant, vous allez comprendre que vous n’êtes qu’un amateur.


        • demos demos 7 septembre 2008 09:28

          Messieurs,

          Toutes ces pitreries malsaines ajoutent de l’eau a mon moulin ...
          Vous donnez sous ce billet un spectacle à la mesure de votre mentalité, je n’en espérais pas tant en prenant l’initiative d’exposer publiquement ce que vous ètes et le danger que vous représentez.

          J’éprouve en vous lisant une certaine jubilation sadique, je dois l’avouer, tant vous ètes parvenus au sommet de la haine que vous ne vous rendez même plus compte de ce que vous dites et de l’image que vous donner de votre association ... 

          Continuez, vous ètes criant de vérité ...
           


        • generalbol generalbol 8 septembre 2008 12:22

          vous devriez vous détester plus et vous appréciez beaucoup moins peut être seriez vous moins exécrable.

          Vous êtes l’exemple parfait de ce qu’expimait Pierre Desproges.

          "La culture c’est comme la confiture, moins on en a plus on l’étale."


        • generalbol generalbol 8 septembre 2008 12:59

          vous devriez vous détester plus et vous appréciez beaucoup moins peut être seriez vous moins exécrable.

          Vous êtes l’exemple parfait de ce qu’expimait Pierre Desproges.

          "La culture c’est comme la confiture, moins on en a plus on l’étale."

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires