• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Changement de sexe : ces allers sans retours

Changement de sexe : ces allers sans retours

JPEG

Dans les contrats de fourniture de logiciel ou d’hébergement informatique, il y a un aspect essentiel qui est la réversibilité. C’est un peu comme de négocier les conditions du divorce dans le contrat de mariage, mais cela évite qu’un fournisseur prenne en otage son client en verrouillant du point de vue contractuel les obligations auxquelles il sera tenu pour que le client puisse poursuivre sa vie avec toutes ses données après la séparation. C’est un exemple de principe de précaution qui n’est que l’anticipation d’un événement possible/probable dont les conséquences pourraient être défavorables.

Sauf que ça ne fonctionne pas partout comme dans le monde de l’informatique. Prenez une personne atteinte de dysphorie de genre qui se ferait opérer : mastectomie, hystérectomie et phalloplastie dans le sens femme vers homme ; ou pénectomie et vaginoplastie, pose d’implants mammaires et rabotage de la pomme d’Adam dans le sens homme vers femme : ce sont des opérations lourdes dont la réversibilité semble compliquée ou impossible. C’est un aller sans retour et, en plus, vous rajoutez un bon cocktail d’hormones.

Il y a des personnes qui regrettent les modifications qu’elles ont infligées à leur propre corps. The Economist raconte l’histoire de Carol, en Californie, qui a subi des effets secondaires graves du fait de sa transition : douleurs, cholestérol, palpitations, anxiété, dépression. Elle a fini par arrêter la testostérone mais, bien sûr, tout ne redevient pas comme avant : si elle a retrouvé un niveau de cholestérol normal, elle garde sa pilosité faciale et ne retrouvera pas sa poitrine.

Le Dr Lisa Littman, qui a pour thème principal de recherche la dysphorie de genre, a récemment publié une étude portant sur une centaine de personnes ayant effectué une détransition de genre. Elle avait déjà encouru les foudres du lobby LGBT-YUIOP en évoquant la possibilité d’un effet de mode ou de contagion dans la dysphorie de genre soudaine en recrudescence chez les adolescents. Trois pourcentages de cette nouvelle étude méritent d’être mis en lumière.

49 % des personnes de la cohorte ont invoqué les complications médicales avérées ou craintes. C’est beaucoup.

Un chiffre stupéfiant : 55 % pensent ne pas avoir eu de diagnostic/d’évaluation adéquate par un médecin ou un spécialiste de la santé mentale. Est-ce à dire qu’aux États-Unis d’Amérique, la médecine est devenue une simple prestation de service à titre onéreux où se donner les moyens d’un diagnostic fiable importe peu quand se présentent des occasions de dollars générés par un traitement lourd ?

La logique se réinvite : seulement 24 % de ceux qui ont détransitionné dans cette population ont prévenu leurs thérapeutes. Cette perte de confiance est sans doute légitime, compte tenu des deux premiers chiffres.

Ces signaux devraient inciter à la prudence, mais il n’en est rien. Un père de Vancouver qui refusait le changement de prénom de sa fille et continuait à clamer que sa fragilité psychologique aurait dû lui interdire une transition s’est vu condamner à six mois de prison. Voilà.

Si les médecins et les juges sont complices, comment préserver les enfants ? Et quelqu’un peut-il m’expliquer le principe de précaution appliqué aux transitions de genre ?

(Article paru chez Boulevard Voltaire - cliché FCC pixnio.com


Moyenne des avis sur cet article :  4.46/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

26 réactions à cet article    


  • Clocel Clocel 8 novembre 2021 15:56

    Darwin awards...


    • Durand Durand 9 novembre 2021 09:33

      @Clocel

      On a ”oublié” d’enseigner leur propre histoire aux deux dernières générations... Résultat, les jeunes, sans instruction et sans culture commune et qui malgré tout veulent exister, s’inventent des identités de bric et de broc, avec ce qu’ils trouvent autour d’eux... Le Système, très intéressé par tout ce qui affaiblit les peuples et qui les divise, pousse à la roue ce genre de dérives auto-castratrices jusqu’à les faire entrer dans la loi. 

      ..


    • Clocel Clocel 9 novembre 2021 10:02

      @Durand

      Certes... Mais l’horizon ne s’arrête pas au tableau noir et aux écrans des médias.
      Pour ma part, je considère « l’échec scolaire » comme un signe évident d’intelligence, l’école servait essentiellement à faire des larbins corvéables et des kapos, et il faut acter définitivement que nous n’en avons plus besoin.

      Se mutiler c’est faire encore partie de la ruche, les salopards qui pratiquent ce genre d’interventions roulent en voiture de luxe et jouissent de tout le standing que notre société malade peut offrir, rien que ça devrait les faire réfléchir.

      J’ajoute, le corps est un véhicule, nous devons en prendre soin, tout découle de notre état de santé, la perversité de notre monde provient de gens malades qui veulent nous amener à leur niveau de débilité.


    • Captain Marlo Captain Marlo 9 novembre 2021 10:11

      @Durand
      Résultat, les jeunes, sans instruction et sans culture commune et qui malgré tout veulent exister, s’inventent des identités de bric et de broc, avec ce qu’ils trouvent autour d’eux...

      Mais oui, ils ont une culture ! C’est la culture américaine conséquence des accords Blum Byrnes de 1946 . D’ailleurs, la langue européenne, c’est l’anglais.

      Dans l’émission sur la 5, « Des trains pas comme les autres », de St Pétersbourg à Moscou, on apprend que dans leurs TGV, on passe de la musique d’opéra ! !
      En France, on passerait les merdouilles musicales US qui saturent toutes les radios...

      Quant à l’instruction, il a été décidé en haut lieu qu’on n’avait plus besoin que de 10% de gens hautement qualifiés, les autres feraient des petits boulots.
      Cf « La fabrique des crétins » par Jean-Paul Brighelli



    • Captain Marlo Captain Marlo 9 novembre 2021 10:36

      @Clocel
      Pour ma part, je considère « l’échec scolaire » comme un signe évident d’intelligence, l’école servait essentiellement à faire des larbins corvéables et des kapos, et il faut acter définitivement que nous n’en avons plus besoin.

      Vous dérapez grave ! Les enseignants font ce qu’ils peuvent pour transmettre les savoirs de base aux élèves. Depuis quand le savoir fabrique « des larbins corvéables et des kapos » ? L’esprit critique nait rarement de l’ignorance...
      Une étude du MIT montre que les gens hésitant à se faire vacciner sont hautement informés, scientifiquement instruits et « sophistiqués ».


    • Clocel Clocel 9 novembre 2021 10:46

      @Captain Marlo

      Z’avez raison !

      C’est important les certitudes, et par les temps qui courent il vaut mieux appartenir au camp des cons monolithiques ça offre un meilleur confort et ça donne un peu d’altitude pour chier sur les dissidents.

      En parlant de conneries, j’en profite pour vous signaler un article de Dugué, c’est de la bonne, comme d’hab avec le personnage.


    • Durand Durand 10 novembre 2021 21:35

      @Captain Marlo

      Les jeunes issus de l’immigration cherchent aussi une identité dans l’Islam. L’Oumma n’est pas un pays mais l’emprise de l’Islam sur le quotidien en fait une nation de substitution suffisamment différente pour être acceptable. Les factions les plus violentes attirent ceux qui sont prêts à tuer et a donner leur vie pour exister. 

      Pourtant, ils ont bel et bien une histoire et l’identité qui en découle !... Pourquoi n’en sont-ils pas conscients ?... 

      La moitié de toute identité est dans le regard de l’autre.

      ..


    • Durand Durand 11 novembre 2021 10:50

      @Clocel

      Certes, « l’horizon ne s’arrête pas au tableau noir et aux écrans des médias » mais tout commence par là :

      https://www.dailymotion.com/video/xjyhfp

      ..


    • Schrek Docteur Faustroll 8 novembre 2021 16:56

      Quand on s’est déshabillés dans ma voiture en sortant de la discothèque, elle m’a dit que c’était pas grave d’avoir un petit pénis. Moi j’aurais préféré qu’elle en ait pas du tout.


      • Gégène Gégène 8 novembre 2021 22:09

        @Docteur Faustroll

         smiley


      • microf 8 novembre 2021 16:58

        Il faut être sérieusement malade dans sa tête pour vouloir une telle opération, je ne dirai pas de changer de sexe car, on ne peut pas changer de sexe même si on se laisse opèrer.


        • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 8 novembre 2021 17:50

          @microf
          Il y a des cas qui justifient de telle opérations. Le problème c’est que c’est, aux E-U en particulier, c’est sorti du cadre de la médecine pour devenir de l’idéologie, et prescrit et autorisé sans justification solide.


        • Esprit Critique 8 novembre 2021 17:56

          Exact se faire couper les couilles est sans retour sauf congélation longue durée ...

          Par contre les changements de chromosomes ne sont pas encore au point et le retour a l’état de foetus pour recommencer a zero non plus.

          Faudrait peut-etre l’expliquer tout ça aux monstres abrutis de Genritude !!!


          • troletbuse troletbuse 8 novembre 2021 22:26

            @Esprit Critique
            Mais pour les politicards, inutile de se les faire couper ! 
            Et comme disait Brassezns, par bonheur, ils n’en ont pas. -))


          • troletbuse troletbuse 9 novembre 2021 11:44

            @troletbuse
            Même que Micron se gratte toujours le nez car il ne peut se les gratter smiley


          • SilentArrow 9 novembre 2021 15:37

            @troletbuse

            Et comme disait Brassezns, par bonheur, ils n’en ont pas.


            Et comme disait Clemenceau, « et quand ils en ont, ce ne sont pas les leurs. »

          • Captain Marlo Captain Marlo 8 novembre 2021 19:20

            Faudrait peut-etre l’expliquer tout ça aux monstres abrutis de Genritude !!!

            C’est mal barré, ces fils de bourges diffusent la culture Woke dans la Gauche, chez les z’écolos, dans les universités, à Sciences Po...

            Ce seront nos z’élites de demain. Courage pour les classes populaires et les Gilets jaunes, vous ne les intéressez pas du tout !


            • SilentArrow 10 novembre 2021 03:40

              @Captain Marlo

              Il faut fermer Sciences Po. On n’y trouve que des fils à papa qui vont à l’université parce qu’il convient, mais qui sont trop nuls et trop fainéant pour étudier quelque chose qui les rendrait utiles à la société.


            • wagos wagos 8 novembre 2021 23:44

              Belles années à venir, ça part en couille de plus en plus ! 


              • zygzornifle zygzornifle 9 novembre 2021 08:47

                Super maintenant on change aussi vite de sexe qu’un politique change de parti ....


                • zygzornifle zygzornifle 9 novembre 2021 08:48

                  Tous les soirs les Macrons changent de sexe ....


                  • troletbuse troletbuse 9 novembre 2021 10:32

                    @zygzornifle
                    Le soir, d’accord, mais que fait-il de Séjourné ? smiley


                  • troletbuse troletbuse 9 novembre 2021 11:00

                    @zygzornifle
                    Je rappelle que la petite bête qui change de sexe instantanément, c’est le morpion.  smiley


                  • SilentArrow 9 novembre 2021 15:42

                    @zygzornifle

                    Tous les soirs les Macrons changent de sexe 


                    Lequel des deux a le droit de dire « pas ce soir chéri, j’ai la migraine. » ?

                  • zygzornifle zygzornifle 10 novembre 2021 09:11

                    @SilentArrow

                    Peut être qu’un seul change ....


                  • eddofr eddofr 10 novembre 2021 13:25

                    Le problème impossible de la transition de genre :

                     pour une transition pleinement réussie, physiquement, il faudrait intervenir avant la puberté.

                     pour une transition pleinement réussie, mentalement, il faudrait intervenir vers la trentaine, quand on est vraiment sur(e) et certain(e) qu’il y a eu maldonne à la naissance.

                    Je pencherais plutôt pour la deuxième ...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité