• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Chapeau l’artiste ! Bravo, M’sieur Sarkozy !

Chapeau l’artiste ! Bravo, M’sieur Sarkozy !

Ah oui, bien sûr, la taxe carbone, la fameuse, zigouillée par le Conseil constitutionnel, le Debré, allez hop ! prends-toi ça dans les dents, et si en plus, ça pouvait te les gâcher, tes vacances, les marocaines, et ta fin d’année par dessus le marché, celui qui reprend poil, ce serait toujours ça de gagné !

Ah, comme ça y va, n’est-ce pas, de sa petite satisfaction, comme ça fait le coq, le fiérot, comme ça s’attribue, sans vergogne aucune, la victoire. Mais quelle victoire ?
Des victoires comme ça, au rabiot, par défaut, c’est pas la gloire, mais faut croire que c’est tout ce qui leur reste à becqueter, bien peu à se contenter. C’est foutue misère, moi j’dis ! Vaudrait mieux, pas trop la ramener. Profil bas. Parce que, au fond, et tout bien pesé, taxe carbone ou pas, le petit Roi, le Sarko, il est là, toujours, bel et bien, et c’est pas demain qu’il va la lâcher, l’affaire.

Oui, au fond, et tout bien pesé, il faut, de bonne ou mauvaise grâce, et alors, quelle importance ! lui reconnaître du talent, à cet homme-là ! Du génie même ! Faut-il en avoir pour réduire à rien, et en deux temps, trois mouvements, toute forme d’opposition. Au néant, l’opposition ! Bernique, l’opposition ! Laminée, comme jamais. Du grand art ! Un chef-d’œuvre véritable ! Il a quadrillé le secteur, le bonhomme ! Tout bouclé ! Et c’est grand modèle. Les Aubry, les Buffet, les Besancenot, c’est bien simple, peuvent plus respirer, cuisinés qu’ils sont, à l’étouffé, travaillés jusqu’à la moelle, valdingués, brinquebalés, à ce point qu’ils nous paraissent fadasses, dépassés, à côté, définitivement largués. Pourtant, c’est pas la place qui manquait. Ah ça ! Y’avait même comme un boulevard, énorme, une crise, une vraie, une majuscule, celle qui t’envoie le populo pointer en masse chez chomdu, une crise de compétition, du genre “sans précédent” comme ânonnent les perroquets accrédités, hommes-tronc du jité et autres gougnafiers, télégraphistes de l’AFP et tout ce sacro-saint merdier ! Une crise providence qui jadis t’aurait fait tanguer le premier gouvernement venu, dès la première mesure à la noix, l’impopulaire, la discriminante, dès le premier bouclier fiscal voté, et ton dimanche sacrifié, mais non ! Des incapables, voilà ce qu’ils sont ! Infoutus de prendre la balle au bond. Même le Mélenchon ! Il pérore, et alors ? Et l’autre, qu’a maquillé sa LCR en NPA, comme si d’un coup, l’avait honte d’être révolutionnaire, honte du communisme, où qu’il est ? Avec son porte-voix ? Balayé, voilà ce qu’il est ! A la baille, comme les autres ! Comme ces pitoyables socialistes, ce parti de bourgeois, oui, de bourgeois, et jusqu’à la gueule, vendu au libéralisme ! ... Quoi encore ? Bayrou ? Laissez-moi donc en rire ! Et copieux ! Quant aux Verts, est-il vraiment utile d’en dire quoi que ce soit ? Et j’te parle même pas des syndicats ! Ah les saligauds ! Comme ils ont retourné, et fissa, leur veste, comme ils lui font des ronds de jambes, à sa majesté, faut dire qu’à 8% de syndiqués, tu fais moins le mariole avec un type pareil. Z’ont beau dire et beau faire, se gausser, pourtant, c’est que vérité : aujourd’hui, mon poteau, quand y’a grève, plus personne s’en aperçoit. Normal ! C’est que de la petite grève, de la timide, à la petite semaine, chacun dans son petit coin, à l’égoïsme ; qu’est-ce que tu veux faire avec ça ? Après, viens pas chialer que ça se suicide ici ou . Si ça se suicide, c’est que quelque part, mon syndicat, t’as failli. Le boulot, tu l’as pas fait. Et puis c’est tout ! T’es out. Aucune excuse. Rien. C’est minable. Et ne viens pas, non plus, me dire, que les gars, ils veulent pas, que c’est pas une sinécure que de les rameuter, les faire bouger. A d’autres ! La grève, camarade, j’ai donné. Vrai, c’est pas de la tarte. Faut œuvrer. Et pas qu’un peu. Sinon, ça se barre. Ca se délite, en moins de deux. Ceusses qui ne l’ont jamais connue, la grève, ils bavent n’importe quoi, des teigneux, des mauvais coucheurs, toujours à râler, mais vois-tu, c’est eux, aujourd’hui, les vainqueurs. Eux qu’ont jamais rien fait de leur vie, ou pas grand chose, serviles, couchés, à dire toujours oui, merci monsieur, mais bien sûr monsieur, je vous en prie monsieur, et ça te palpe l’oseille, la mensuelle, sans moufter en reluquant à l’envi les acquis sociaux du voisin.

Oui, même si ça fait mal, et jusqu’aux chicots, l’année s’achevant, faut le dire, pas faire son bégueule, sa mijaurée, mais l’homme, celui qu’on dit du Château, l’a bien du talent. Et tu peux l’accuser de tous les maux, de pétainisme rampant même, il n’en a cure. C’est lui le boss. Lui et lui seul. Les autres, les Bertrand, Copé, Lefebvre, c’est de la roupie de sansonnet. Du menu fretin. Ca amuse la galerie, et puis c’est tout. Et le reste du reste, c’est ahurissant de bêtise ou de vulgarité. De mesquinerie ou de bassesses. C’est de la Morano. De l’Estrosi. Du gratiné comme jamais. L’inculture au sommet. Quant au Besson, c’est le ponpon ! Là, j’avoue, cet homme-là, qu’on le prenne de l’amont ou de l’aval, c’est kif-kif ! C’est du félon cousu main. Du traître de catégorie une. Il faudra bien, un jour, au temps des comptes, se souvenir que le zigue, il a quitté un navire en pleine guerre, il a déserté son camp pour lui cracher dessus le semaine suivante. Y’a rien à faire, tu peux torcher l’affaire dans le sens que tu veux, c’est inqualifiable. Ca inspire le dégout. Pas un centigramme d’honneur. Pas un sou de dignité. Rien ! Et ça viendrait couiner, de surcroit, et en justice s’il vous plait, parce qu’on lui trouverait de la détestation ? Jusqu’au bout de l’âme, il est rongé, le malfrin !
Des branquignols, te dis-je, et à desseins ! C’est que le bonhomme, le Sarko, il a assez morflé pour savoir comment s’entourer ! Surtout pas de cadors, ça pourrait lui causer tort. Que de l’incompétence. De la Bachelot ou de la Fadela Amara. Ou du transparent comme le Morin ou le Darcos. Du tape-à-l’œil, du m’as-tu-vu comme le Kouchner. Du bon chien-chien comme le Hirsch. Du risible comme le Woerth, la Pécresse ou le Wauquiez. De la fausse rebelle, comme la Rama Yade. Tout à l’avenant ! Exception faite, de Lagarde, quoiqu’on en dise. Et, bien sûr, toujours, un homme de main, un homme sûr, un œil de Moscou pour surveiller tout ce petit, petit monde : Brice Hortefeux.
Et voilà, le tour est joué ! Tout est ficelé ! Verrouillé ! Et pas qu’un peu !
Fillon ? … Comment ? … J’aurais oublié Fillon ? … Etes-vous sûr ? … Ne serait-ce pas plutôt Fillon, lui-même, qui s’est oublié ? ..
Ah, la belle équipe que vl’à ! Ah, les baltringues magnifiques ! Juste bon à se trémousser, ridicules pantins, et jusqu’au pathétique, dans un clip terrifiant de conneries.

Oui, il faut le dire : bravo l’artiste ! Bravo m’sieur Sarkozy ! N’en déplaise au peuple numérique de la Sarkofrance !
Ah Sarkofrance ! Mais quelle ténacité ! Vrai, ça force le respect. Tous les jours, et pas un manquant, trouver des poux au Sarko, c’est de l’ordre de la performance. Ca mérite décoration. Et compassion. Parce que le luron, il est bon pour huit années supplémentaires. C’est plus une mission, c’est du Fleury, du Fresnes, c’est de la prison ferme. Qu’il s’impose à lui-même.
Sarko, c’est pas ma tasse de thé, ses idées, sa vision de la France, son identité nationale, ses devoirs qu’il accole aux droits, ceux dont l’homme hérite de fait, ainsi qu’il est inscrit dans notre Constitution, sa France d’Après qui sent la vidéosurveillance et les clochers, ça me fait pas bander. Mais de là à lui tomber sur la paletot chaque jour laïc que Dieu fait, non ! J’en suis marri, la Sarkofrance, vraiment, mais ce n’est pas de la sorte qu’il faut (le) combattre. C’est perdu d’avance ! C’est nourrir la défaite !
Combattre un homme c’est aussi savoir reconnaître ses qualités. Sans cela, point de salut !

Alors oui, bravo monsieur ! Bravo pour ce grand numéro ! Qui débute en 2004. Lorsque vous prîmes le parti de votre meilleur ennemi. Celui destiné au Juppé. C’est là que tout commence. A toute berzingue. C’est à partir de là, que vous mettez l’affaire en branle. Avec un objectif : tous les niquer ! A droite, comme à gauche. Il n’y aura que vous. Vous, et vous seul ! Les autres, à la soupe, à la ramasse ou à la dérive ! Tous retournés. Comme des flans. Après, c’est que du velours. Et vas-y que je te fais tout passer ! Lois comme décrets. Couvre-feu. Fichiers. Peines planchers. Et vas-y que je jacte comme le peuple, avec les mêmes mots, les mêmes arrière-pensées ! Même les moins ragoutantes. Et vas-y que je te chante de beaux couplets, contes et fééries pour nigauds, comme la moralisation du capitalisme. La disparition des paradis fiscaux. Et nous sortirons de la crise plus forts que nous y sommes entrés. Que des fadaises ! De l’attrape-bourrique. Mais joliment envoyées. Rudement assénées. Quant à la crise économique ? Contournée … Quoi ? Par le H1N1 ? Non ! Par une autre crise ! Une crise identitaire. Nous, français, nous souffririons d’une crise d’identité ! Nationale ! Nous ne le savions pas, mais puisque vous le dites, ma foi, c’est que ce doit être vrai ! La preuve, ça marche ! Et du tonnerre ! Oh, c’est pas d’un grand niveau, mais ça vous est égal. Ce qui importe, c’est gagner du temps ! Dans l’art du jouer la montre, vous êtes champion ! Après tout, de la crise économique, nous finirons bien par sortir, mécaniquement s’entend ! Alors, en attendant, masquons les souffrances, la précarité insupportable, le désarroi avec une crise identitaire ! Ah, comme c’est finement joué ! C’est de la belle ouvrage ! Vous touchez juste ! Le point sensible, comme toujours ! Vous appuyez là où ça fait mal. Et si y’a dommage collatéral, ici le musulman, vous jouez les pompiers. Mais pour combien de temps ? Car à vrai dire, c’est mal embarqué votre bastringue. Vous pouvez bien pleurnicher que certaines comparaisons vous font peine, il n’en reste pas moins que ça vire à la curée. Quand on désigne au peuple ce qui serait le “bon musulman” (quand ce n’est pas le “bon arabe”), comment voulez-vous qu’on n’en soit pas effrayé ? C’est que, oui, comment le nier, ça refoule du bec, ça rappelle une certaine France, voyez-vous ! La vichyste ! A ce train-là, monsieur, et il est d’enfer, il est de carnage, à quand, au Grand Palais, une exposition du “bon musulman”, dessins à l’appui ?
A trop faire diversion, à trop jouer la montre, elle risque fort de vous péter à la gueule. Et salement.

Nonobstant, ce point plus que fâcheux, infiniment périlleux pour notre nation, et dont vous porterez l’entière responsabilité, vous avez réussi l’impensable : 
Désosser l’opposition et pour longtemps !
Assujettir votre cour jusqu’au ridicule !
Mais aussi, affadir tout un peuple ! Le congeler, le liquéfier, le ratatiner par la peur. Celle de l’autre. Vous avez poussé le curseur, celui de la peur, comme jamais, avant vous, quiconque n’avait osé le faire. Vous avez compris qu’il est là, le moteur. C’est idiot, non, le peuple ? Et dire que c’est à lui, ce trouillard, enfant pourtant de la Révolution et des Lumières, qu’on a refilé le suffrage universel ! De la confiture à des cochons ! Pourquoi n’en profiteriez-vous pas, après tout ? .. Même si c’est la France qui doit en pâtir.
Ce n’est pas en Terminale S, n’est-ce pas, qu’on l’étudiera cette histoire. Celle qui vit tout un pays accepter de voir unes à unes, ses libertés, celles que l’on qualifie d’individuelles, tomber. Sous la Loi. Votre joug. Celle qui vit tout un peuple renoncer, sans mots dire, au plus sacré, au nom d’une illusion, sa sécurité. C’est ça, l’Histoire que vous êtes en train de nous tricoter. Et c’est parce que ça me paraissait impossible, parce que jamais je n’aurais cru que ce peuple puisse renoncer à son bien le plus précieux, et aussi vite, sans même manifester (ou alors sur Facebook, par le biais de groupes, c’est vous dire si nous sommes tombés bien bas) que je vous dis : Bravo !

Je vous le dis avec cynisme, tristesse et désolation.


Un jour, il y a bientôt deux ans, je bourlinguais sur le Net et tombais sur un blog. Un de ceux qui savent se tenir. Un de ceux que jamais la peur ne bouffera. Une merveille. Un auteur. Bénédicte Desforges.
Sur ce blog, tout en haut, il était (et il est toujours) inscrit ceci :

Si tu es prêt à sacrifier un peu de liberté pour te sentir en sécurité, tu ne mérites ni l’une, ni l’autre” [Thomas Jefferson]

C’est fait.

Moyenne des avis sur cet article :  4.46/5   (119 votes)




Réagissez à l'article

105 réactions à cet article    


  • Echo Echo 31 décembre 2009 05:50

    Bravo !

    Sans un grand coup de pied au cul, le Nain qui nous nargue jamais ne s’en ira.

    "S’il est douloureux de subir les chefs, il est encore plus bête de les choisir"



    • curieux curieux 31 décembre 2009 19:26

      Je viens de trouver ca , encore une belle magouille du petit faitout

      http://eco.rue89.com/2009/12/31/un-procureur-belge-sinteresse-a-frere-lami-patron-de-sarkozy-131810


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 1er janvier 2010 09:57

      Cette décision est un rayon de lumière. Je ne sais pas ci cette taxe carbone était bonne ou mauvaise ; je n ’ai simplement pas étudie le dossier Mais il était inespéré, alors que notre président bien partisan joue le rôle d’un chef de gouvernement,que le CC assume la fonction d’arbitrage qui devrait être celle du Chef de l’État. Aurait-on trouvé un bastion qui résiste contre la corruption qui est partout ?

      http://nouvellesociete.wordpress.com

      Pierre JC Allard


    • pratt 31 décembre 2009 06:43

      Philippe, c’est un bon.

      Chuis fan...

      • fhefhe fhefhe 31 décembre 2009 06:54

        « Dans le monde c’est la PEUR qui créa la première les dieux » (Publius Papinuis Statuis dit STACE poète Latin /45-96 )

        Nôtre Dieu en se rasant devant son miroir SE refuse à partager SON image , il n’a plus de coeur politique , il les a « u » . Ce « u » il a banni du mot COEUR , pour imposer sa COER...cition étatique. !!!
        Pour accomplir sa mission , il utilise ses « Anges Gardiens » MERDiatiques qui « prosèlytisent » le TOUT sécuritaire , et ses Mécènes qui « cac40tèrisent » sa puissance financière.

        Les croyants aspirent à se rendre au Paradis ....Nôtre Dieu aspire nos libertés terrestres.




        • Voris 31 décembre 2009 10:00

          Vous riez de Bayrou et du MoDem mais c’est encore là que l’on trouve les critiques les plus aiguisée et les propositions alternatives les plus réalistes. Et votre article est sympa mais sans plus il n’apporte pas grand chose sur le fond. Un peu comme mes chansons, allez chanson !

          Qui dit que Sarko n’est pas musicien.
          Ecoutez mieux, écoutez bien !
          Il entonne sur un fa dièse
          Une belle suite de fadaises.

          Même à l’ombre d’un parasol,
          Il peut sur la clé de sol,
          Jouer le jogging des phalanges :
          Bien sûr ça fait des sons étranges !

          C’est surtout en donnant le la
          Qu’il est fort le grand Nicolas.
          C’est quand il joue sa partition
          Qu’il révèle ses prétentions.

          Qui dit que Sarko n’est pas musicien.
          Ecoutez mieux, écoutez bien !
          Il te met très vite au violon
          Si tu déranges le Clavier.

          Il a plusieurs cordes à son arc
          De quoi en faire une guitare.
          S’il préfère jouer les cornacs
          Des éléphants, c’est tout un art.

          Il corne, il corne le président !
          Pour donner du retentissement
          A la moindre de ses actions,
          Il souffle fort dans le clairon !

          Qui dit que Sarko n’est pas musicien.
          Ecoutez mieux, écoutez bien !
          Vous entendrez des fausse notes.
          C’est pour ça qu’il laisse jouer ses potes.


          • Isotope 31 décembre 2009 10:20

            Un état des lieux édifiant, un style affuté. Chapeau l’artiste !


            • Alpo47 Alpo47 31 décembre 2009 11:27

              Pétillant, sarcastique, plein d’humour et ... de Vérité.
              Des textes de ce genre devraient fleurir partout ...

              La question qui me semble importante, est : Le peuple endormi se réveillera t-il ?


              • Mohammed MADJOUR Mohammed 31 décembre 2009 12:34

                Ce n’est pas le Petit qui est seul resoponsable !

                Regardez vos institutionns, justement ce « Conseil constitutionnel » où siège le Sorcier responsable de la décomposition républicaine !

                Même accusé d’avoir pissé sur la Législation en tant que Maire et ensuite en tant que président et ayant à son actif plusieurs magouilles, la République l’autorise quand même à trôner et à censurer les décrets et les lois !

                C’es incontestable, il y’a quelque chose non pas de risible mais de dramatique dans les fondements des sociétés !

                Quand à la bêtise de la taxe du Machin, pourquoi l’Hypocrisie française et sutout la frange cacologiste ne parle même pas de la fusée d’Ariane lanceur de carcasses... D’après vous ce site de lancement et tous ce qui lui est rattaché ne polluent pas, hein ?

                Mohammed.


                • Gasty Gasty 31 décembre 2009 13:59

                  Présentez nous les vôtres.


                • Gasty Gasty 31 décembre 2009 14:05

                  2 secondes SVP !

                  Présentez nous les vôtres.

                  Ah ! Voilà, c’est mieux.


                • sisyphe sisyphe 31 décembre 2009 12:36

                  Constat désespérant mais juste.

                  Quand plus aucun « relais » entre le peuple et le pouvoir n’existe, plus aucun contre-pouvoir, c’est la démocratie qui expire, et l’avènement de la loi du plus fort, du plus rusé, du plus cynique qui s’impose.

                  Et le « peuple », livré aux démons de sa division, de l’exaspérante obsession de sa survie, n’est plus qu’un ensemble disparate, décomposé, d’individus isolés, opposés, malléables à merci, et sujets soumis des metteurs en oeuvre de l’oppression.

                  Sales temps à venir.


                  • M.Junior Junior M 31 décembre 2009 12:37

                    Bravo Philippe

                    Pour le texte, sa sonorité, son accent de titi parisien. Un pur moment de bonheur.

                    Encore


                    • M.Junior Junior M 31 décembre 2009 13:34

                      Je ne savais pas que Gavroche était né à Lyon. :)

                      Marianne peut être fière de ses enfants. Ils sont toujours vivants.


                    • verdan 31 décembre 2009 12:40

                      à l’auteur

                      Merci !!! Ca défoule .... 

                      Un papier jubilatoire !!!( hélas) Je vais le faire tourner votre papier !

                      à bientôt , bien à vous
                       


                      • charles-edouard charles-edouard 31 décembre 2009 12:55

                        bonjour monsieur sage

                        excusez moi de pas lire votre article
                        1 le personnage me donne de forte migréne
                        2 je n’ai qu’un seul cerveau qui peut difficilement et correctement assimiler tout cette overdose de lien
                        3 notre garant des institutions ne boit pas ,il l’a dit lui même il n’oserait pas nous mentir quand même sa reputation en serai ecornée voir même dés-altéré

                        bonne journée merçi d’etre indulgent pour ma feignantise passagére, fin année oblige


                        • andqui 31 décembre 2009 13:00

                          Bravo ! Céline, Boudart et Dard ont un successeur ; quel style !


                          • Gavroche Gavroche 31 décembre 2009 13:18

                            @ Philippe Sage :

                            Oh que je j’aime ce ton incisif. Genre passage à tabac en règle. J’adhère complètement au fond, mais le style me heurte un peu. Un peu télégraphique par moments.
                            Cependant j’en redemande car ce petit panorama de notre gouvernement, mené tambour battant, est un pamphlet cinglant, un poing levé.

                            Preuve que toute opposition n’est pas morte.

                            Vous dites qu’il a laminé la Gauche : Je nuancerai en disant qu’il l’a révélée. avec ses petites bassesses, ses aspirations au pouvoir, ses traitrises....


                            • Leo29 Leo29 31 décembre 2009 13:20

                              On en est encore loin de la Révolution !
                              A moins que.............


                              • jako jako 31 décembre 2009 13:21

                                Chapeau à vous (hélas...) comme dit par un autre commentateur au dessus.


                                • tvargentine.com lerma 31 décembre 2009 13:34

                                  BRAVO Monsieur le Président de la République d’avoir su en finir avec l’écologisme en France et cette idée débile de taxe carbone

                                  Vous avez su enfermer ces bandes de cons de l’écologie et ces démagos populistes dans leur propre contradiction,puisque vous avez proposé au Conseil Constitutionnel ce que demandait ces braves bobos écolos

                                  En bien,comme Mitterand avec les communistes,vous avez en moins de 12 mois caramélisée ces bandes d’abrutis de l’écologisme ,idéologie sectaire de type maoiste

                                  Je crois que beaucoup de personnes font une mauvaise analyse de ce rejet

                                  C’est une réussite 

                                  Merci Monsieur le Président de la République pour tous ces réformes importantes depuis votre éléction et bonne année 2010

                                  http://www.tvargentine.com
                                   


                                  • jako jako 31 décembre 2009 14:06

                                    Lerma il me semble que tu as lu l’article en diagonale (ou dragonal ?) non ?


                                  • verdan 31 décembre 2009 14:48

                                     Le « lermafrost » se dégèle...s’ensuit des vapeurs nocives , des remugles , bref un gaz
                                    irrespirable....digne de vous...pfff


                                  • PhilVite PhilVite 1er janvier 2010 12:56

                                    Il aurait pas oublié de brancher son décodeur, Lerma ?


                                  • gimo 1er janvier 2010 13:41

                                    lerma 
                                     tu es un débile mental comme vinvin
                                     ceux qui n’ont  pas de vie à eux
                                    vivent  atravers  une autre vie de quelqun qui est leur idole ou sont aveuglés
                                    en oublient la leur de vie anéantis  ils vivent pas procuration


                                  • miwari miwari 31 décembre 2009 13:43

                                    Parfais, rien n’a ajouté, vous avez transcrit mes pensées mieux que je ne saurais les dires et pour cela je vous en remercie.


                                    • miwari miwari 31 décembre 2009 13:46

                                      mon post ci-dessus s’adresse à l’auteur bien sûr


                                    • jako jako 31 décembre 2009 14:07

                                      Ouf ! j’ai cru que c’était pour le prinzen au dessus....mdr


                                    • snoopy86 31 décembre 2009 14:13

                                      A droite c’est la grippe, à gauche la gastro smiley


                                      • HELIOS HELIOS 31 décembre 2009 14:55

                                        apres les mots, les actes : quand ?

                                        Aux elections regionales ? on va bien rire. 50% ou presque des regions vont repartir a droite, j’en fais le pari. Alors, ne vous deplaise, c’est bien la majorité du peuple qui va s’exprimer et va plebiciter le pouvoir actuel. Apres tout, c’est bien cela la democratie, non ?

                                        alors, pensez y avant d’aller voter et faite le bon choix. on vous l’avait deja dit aux europeenes et vous l’avez un peu oublié... ne reiterez pas ce choix là, svp...
                                         
                                        OU ALORS NE VOUS PLAIGNEZ PLUS ! Ayez des c..les, choisissez des hommes sans parti politique et humainement responsables. il y en a encore...


                                        • jako jako 31 décembre 2009 14:58

                                          Helios , vous avez raison mais moi je fais le pari ( désolant) sur une très forte abstention, d’ailleurs la campagne n’a pas commencée


                                        • Axior 31 décembre 2009 16:16

                                          50% ou presque des régions ? On verra, qui peut dire ?
                                          Moi j’imagine un renversement complet : les gens qui sont vraiment de gauche, ou ceux qui comme moi rêvent d’un autre système où le citoyen serait au cœur des décisions, ces gens qui votaient jusqu’à présent pour les partis qui se disent de gauche, n’auront AUCUN parti qui les représente, et seront OBLIGES de voter blanc ou de ne pas voter du tout. Restera à la droite l’immense majorité de la minuscule minorité des français qui pourront s’exprimer.


                                        • Axior 31 décembre 2009 16:22

                                          Quand je dis « aucun parti », je ne répond pas à 100% au post précédent : en effet il y a des hommes sans parti politique et humainement responsables, mais notre système ne permet pas à ces gens de se présenter devant les électeurs.


                                        • Dominique TONIN dume 31 décembre 2009 17:40

                                          OUi, c’est vrai, il existe un nouveau mouvement apolitique et prometteur : www.peuplefrancais.fr
                                          A vous, bonne année


                                        • Axior 31 décembre 2009 18:22

                                          A Dume :
                                          Je viens de lire (et non survoler) les articles de votre site. Premiere impression, à chaud : peut mieux faire.
                                          L’intention est louable, mais vous ne pouvez vous empêcher d’apporter vos propres solutions à certains problèmes, ce qui apparente plus votre mouvement à un parti politique qu’à un groupement de réflexion citoyenne.
                                          Je prends pour seul exemple, mais il y en a d’autres, votre section impôts : je ne peux pas personnellement adhérer à un mouvement qui préconise la baisse de l’impôt et des taxes alors que je suis pour leur augmentation drastique.


                                        • Dominique TONIN dume 31 décembre 2009 16:37

                                          Au SAGE,
                                          J’ai tjrs plaisir à vous lire, je trouve votre analyse fort juste et, tt en vos lisant, je me disais :
                                          « ce gusse, si j’étais pensionnaire de l’Elysée, j’essaierais de l’avoir ds mon équipe ». Voyez, comme vs le faites pour SARKO, je vs dis chapeau pour votre analyse objective. Ms cependant, il y a comme en tte chose un loup. C’est vrai, et j’abonde ds votre sens, aujourd’hui, politiquement parlant ns sommes au plus bas du plus bas, vs l’avez parfaitement brossé ds votre propos. Outre le fait qu’ils descendent encorte plus bas, et vous, que proposez vous aujourd’hui de concret, une alternative, de meilleures idées, une autre forme de gouvernance ? Quoi ?
                                          « La critique, et vs vs y entendez bien, est aisée ms l’art est difficile » ! N’est ce pas ?
                                          Alors pour ne pas vous laisser bouche bée et vs donner du grain à moudre pour la prochaine, je vous propose en signe de complémentarité, d’aller lire (j’ai pas dit survoler) le site que j’ai créé en même temps que le « PF » : www.peuplefrancais.fr
                                          Comprenez par complémentarité le fait que vs, vs analysez, et moi, humblement j’essaye de mon côté d’apporter des solutions.
                                          Merci pour l’intérêt que vous saurez apporter à la lecture de ce site, au même titre que, je vous le répète, je prends de plaisir à lire vos analyses. Meilleurs voeux


                                          • M.Junior Junior M 31 décembre 2009 18:07

                                            Dume

                                            L’éloge de la critique et l’art de faire réagir ou d’agir.

                                            Pour bien agir, il faut bien comprendre la situation. Et la palme d’OR de la description, je la décerne à Philippe Sage.

                                            Pour agir, mettre en mouvement, il faut savoir parler à chacun qu’il soit dans le comment faire, le quoi faire, avec qui faire, ou pour quelle finalité ?

                                            J’irais volontiers sur votre site, si j’en avais un aperçu, un avant-gout, un prémisse.

                                            Je dis cela, je dis rien mais j’aime être appaté, j’aime rêver, que l’on nourrisse mes espoirs de mal né. Je serais bien né, je voterai UMP, ils sont de bons défenseurs des privilèges.

                                            Tout cela encore pour dire que je ne connais pas la qualité de vos recommandations mais présentées comme telles, elle ne me donne personnellement nulle envie d’y aller.

                                            Pour demain, 2010 ou après demain 2012, je vais écouter les différents partis, les préhistoriques qui maîtrisent la communication et le sondage, les petits qui par leur radicalité veulent être entendus ou représenter. Je ferais mon choix. Je ne sais pas quelle est votre couleur et cela m’ennuie avant d’aller dans une gueule qui pourrait me déplaire.

                                            Je vous souhaite de joyeuses fêtes, des actions à la hauteur de la qualité du texte de Philippe.


                                          • dom y loulou dom 4 janvier 2010 01:26

                                            @junior M

                                            méfiez-vous...

                                            suivre des appâts est la nature du gibier en général... très dangereux les appâts... lol


                                            je suis allé voir le site proposé par dume

                                            Quelqu’un m’offre une lecture en me signalant des solutions ? je prends, je me positionne après, pas avant.


                                            Einstein disait que la condamnation sans vérification est la hauteur de l’ignorance.

                                             nous pouvons éviter cela facilement, n’est-ce pas ?


                                            je les trouve au contraire fort intéressantes les propositions de ce site



                                          • meridien meridien 31 décembre 2009 16:43

                                             bravo l’artiste, c’est une réussite..

                                            il y a du « AUDIARD » la dessous..,sans diminuer votre mérite..

                                            « sans blague !! »...à diffuser pour en faire profiter,autrui...meridien....


                                            • Dzan 31 décembre 2009 16:44

                                              Hilarant, mais malheureusement, tellement vrai.

                                              On dirait du Dard, du Audiard.

                                              Ca fait du bien

                                              Bonne année 2010

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès